Jeune Afrique - N°3053 du 14 au 20 Juillet 2019

-

Presse
84 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

COTE D'IVOIRE - Dans la tête de Ouattara

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 14 juillet 2019
Langue Français
Signaler un problème
ALGÉRIE LES BOUTEFLIKA APRÈS LA CHUTE
CAMEROUN« Paul Biya, les anglophones et moi » Une interview exclusive du cardinal Tumi
O HEBDOMADAIRE INTERNATIONALN 3053 DU 14 AU 20 JUILLET 2019
À un peu plus d’un an de la présidentielle de 2020, le chef de l’État entretient le mystère sur ses intentions. Que pense-t-il vraiment ?
FINANCE Attijariwafa Bank à la peine en Égypte
CÔTE D’IVOIRE Dans la tête de OessPiayusS-usa5SF7B.T.uP4roeutsini.cDTagl.n6tSAo4,U.9,30a0€.$.URSéu.ZnoeFCnoin6,4A200.0R.t0DFCCoFnAg.U0$161N,S5o9IS.tS0.-1R2o8y5aume-Uni 3,6a0 £ra . . . . . France 3,80 € Algérie 290 DA Allemagne 4,80 € Autriche 4,80 € Belgique 3,80 € Canada 6,50 $ CAN . . . . . Espagne 4,30 € Éthiopie 67 birrs Grèce 4,80 € Guadeloupe 4,60 € Guyane 5,80 € Italie 4,30 € Luxembourg 4,80 € Maroc 25 DH Martinique 4,60 € Mayotte 4,60 € Norvège 48 NK
LE MONDE VOUS VA SI BIEN Au départ de 51 villes en Afrique, accédez à plus de 1000 destinations grâce à l’un des plus vastes réseaux au monde avec KLM et nos partenaires SkyTeam.
AIRFRANCE.COM
ÉDITORIAL
Libre-échange : de courir, il faut
n événement « historique » ; un « vieux rêve qui se réa U lise » ; un pas de géant vers « la paix et la prospérité en Afrique » Le 7 juillet à Niamey, les pays membres de lUnion africaine (UA) ont lancé en grande pompe la « phase opérationnelle » de la Zone de libreéchange continentale afri caine (Zleca). Dithyrambe de rigueur! « Son entrée en vigueur est lévéne ment le plus important dans la vie de notre continent depuis la création de lOrganisation de lunité africaine (OUA), en 1963, puis sa transforma tion en Union africaine », en 2002. Hôte du sommet, le président nigé rien, Mahamadou Issoufou, est à lévidence lun des plus ardents pro moteurs du projet. Il na donc pas rompu avec leuphorie générale. Tous les États, sauf lÉrythrée, ont signé laccord destiné à mettre en place ce nouveau marché, dont le secréta riat général sera installé à Accra, au Ghana. Et 27 lont déjà ratifié. Malgré ce lancement triomphal, la Zleca et ses différents instruments sont encore loin dêtre une réalité. er LUA a fixé la date du 1 juillet 2020 pour son entrée en vigueur eective. Mais la liste des réformes à entre prendre et des défis à relever, dont le moindre nest pas le financement de linstitution ellemême, est si longue que mieux vaut renoncer à légrener ici. Cela nempêche nullement lor ganisation panafricaine destimer que la Zleca permettra dici à 2022
rien ne sert partir à point
daugmenter de près de 60 % le com mais un marché commun et une merce interafricain et de donner un union douanière. Ce qui implique coup de fouet à lensemble des écono une politique commerciale com mies du continent. Sur quelles bases? mune visàvis du reste du monde. De Personne nen a la moindre idée. nombreux spécialistes ne sont pour tant pas convaincus que lAfrique Âpres négociationssoit prête pour une telle aventure. Ils Loin de nous lenvie de jouer les suggèrent au moins de faire preuve oiseaux de mauvais augure. Pour une de prudence et de mieux jalonner le fois que les Africains parviennent chemin quil reste à parcourir. Donc, à se mettre daccord sur un projet de ne surtout pas mettre la charrue dune telle envergure, devant les bufs. dans un laps de temps Dabord parce que les aussi court et aprèsPour une foiséconomies africaines daussi âpres négocia sont on ne peut plus que les Africains tions, ne boudons pas hétérogènes. Trois notre plaisir ! En ceparviennent à sem a s t o d o n t e s , l e sens, la Zleca consti Ni g er i a, l Af r i que mettre d’accord tue en edu Sud et lÉgypte,et une avan cée historique. Poursur un projet« pèsent » 50 % du autant, il faut quand PIB du continent. Ne d’une telle même se poser les nous y trompons pas : bonnes questions. Nienvergure,ce sont ces payslà, loptimisme béat ni plus quelques autres ne boudons la méthode Coué ne de moindre enver sont le bon moyen depas notre plaisir!gure mais dont les traiter un sujet aussi économies nen sont complexe, dont les pas moins solides, conséquences sur la vie de 1,2 mil qui ont le plus à gagner dans laven liard dAfricains sont encore passa ture. Au détriment des plus faibles, blement floues. si ces derniers ny sont pas préparés, La Zleca est donc une zone de ce qui est hélas le cas aujourdhui et libreéchange au sein de laquelle les le sera sans doute encore dans un pays membres sont censés renon an. Les préalables nécessaires à la cer à toute barrière commerciale. À libéralisation, une véritable indus terme, lobjectif est la création dune trialisation et un développement entité continentale sur le modèle de suffisant des infrastructures de lUnion européenne : non pas seu transport ne sont en outre pas réu lement une zone de libreéchange, nis. Ou pas susamment, alors quils
o jeuneafriquen 3053 du 14 au 20 juillet 2019
3
4
devraient constituer, au même titre que la bonne gouvernance, la priorité absolue de nos dirigeants. LAfrique continue dexporter ses matières premières et dimporter des biens manufacturés. Le diagnostic est sans doute un brin caricatural, mais quand même pas sans fondement. Les seuls axes commerciaux dignes de ce nom servent à acheminer des marchandises à partir ou en direc tion des ports. Historiquement, tous les pays qui sont parvenus à sindustrialiser en partant dun niveau de développe ment relativement faible (Chine, Inde, Corée du Sud, Malaisie et quelques autres) ont fait le choix du protectionnisme avant celui de lou verture. Or, dans le document final qui a porté la Zleca sur les fonts bap tismaux, la notion de protection dun tissu industriel encore balbutiant nest même pas évoquée !
Tête bâîssée Il ne sut pas de répéter comme un mantra quune zone de libreéchange continentale représente une chance pour lAfrique, quelle est la clé dun avenir forcément prospère  ce qui revient à passer dun extrême à lautre, dune Afrique morcelée, peu intégrée et présentant des disparités inouïes entre ses diérentes régions, à une Afrique ouverte aux quatre vents. Ce nest pas en fonçant tête baissée quon atteindra, comme par magie, le résultat espéré. La Zleca nest quune étape, cruciale certes, vers lintégra tion économique  et donc le dévelop pement  du continent. Elle pourra aussi constituer un nouveau cadre institutionnel qui lui permette de se concerter et de parler dune seule voix face au reste du monde. Parce ce quil va bien falloir préparer laprèsCo tonou avec lUnion européenne et laprèsAgoa avec les ÉtatsUnis. Entre autres. Ne nous emballons donc pas. Ce nest pas parce que lin tégration africaine a trop longtemps été négligée quil faut aujourdhui la conduire à marche forcée. Comme disait lillustre fabuliste : rien ne sert de courir, il faut partir à point.
o jeuneafriquedu 14n 3053 âu 20 juillet 2019
Sommaire ÉCONOMIE Vous retrouverez 48FînânceAttijariwaFa Bank le« Ce que je croîs » à a peine en Égypte deBéchir Ben Yahmed 53Têtes d’àiche à la in de septembre 54Entreprîses et màrchésMajore se concentre sur ’AFrique Francophone 56TechPhuti Mahanyee-Dabengwa, 3Édîtorîâlpar Marwane Ben Yahmed e nouveau visage de Naspers 58BADAdesina entre en campagne PROJECTEURS 60Débats 6Conidentîel 10L’homme de lâ semâîneGame over CULTURE pour Bosco Ntaganda, aias Terminator 62TendànceDes mannequins noires 1210 choses à sâvoîr sur toujours au top Mbarka Bouaida 67LîttéràtureDu mot à ’image 13Comme le temps pâsse… et du son au mot 14Le mâtch 68MédîàsPaoa Audrey Ndengue, Apha CondévsCeou Daein Diao experte en divertissement 16Esprits libres 70CînémàEntretien avec Roschdy Zem, cinéaste et acteur AFRIQUE SUBSAHARIENNE 18Côte d’IvoîreOuattara VOUS & NOUS à ’heure du choix 82Post-scriptum 24CâmerounInterview du cardina Christian Tumi 28Lâ vîe âprès le pouvoîrAbdouaye Wade, a poitique dans e sang Ābonnez-vousà 31TribuneFière d’être rwandaise 32Questîons à…Jeanine Mabunda
MAGHREB & MOYEN-ORIENT 34AlgérîeAbdeaziz Boutelika, ’exi intérieur 40TunîsîeInterview d’Abir Moussi, présidente du PDL 43TribuneMonde arabe : inéluctable démocratie 44MârocPréavis de débocage 46ÉgypteLe Caire Ferme e jeu
Découvrez toutes nos ofres d’abonnement sur jeuneàfrîque.com ou contactez-nous au +33 (0)1 44 70 14 74
PHOTOS DE COUVERTURE : ÉDITION INTERNATIONALE ET AFRIQUE DEL’OUEST:ISSOUF SANOGO/AFP ; MAX MBAKOP POUR JA ÉDITION CAMEROUN:MAX MBAKOP POUR JA ; BRUNO LEVY POUR JA ÉDITION MAGHREB & MOYEN-ORIENT:SAAD POUR JA ; ONS ABID POUR JA
Fondàteur : Béchîr Ben Yàhmed, le 17 octobre 1960àTunis bby@jeuneâfrique.com
Édîté pàr Jeune Afrîque MedîàGroup Sîège socîàl :57 bis, rue d’Auteuil – 75016 Pâris Tél. :+33 (0)1 44 30 19 60 Fàx :+33 (0)1 45 20 09 69 Courrîel :redâction @jeuneâfrique.com
Dîrecteur généràl : Amir Ben Yâhmed Vîce-présîdents : Dânielle Ben Yâhmed, Frânçois Soudân
Dîrecteur de làpublîcàtîon : Mârwâne Ben Yâhmed
Dîrecteur de làrédàctîon : Frânçois Soudân f.soudân@ jeuneâfrique.com
La rédaction et l’équipe deJeune Afrîquesont à retrouver sur www.jeuneafrique.com/ qui-sommes-nous/
fusîon etàbonnements Ventes : +33 (0)1 44 30 18 23
Abonnements : Service Abonnements Jeune Afrique, 56, rue du Rocher 75008 Pâris Tél. :+33 (0)1 44 70 14 74 Courrîel :âbonnementjâ @jeuneâfrique.com
Communîcàtîon et publîcîté DIFCOM (Agence înternàtîonàle pour làfusîon de là communîcàtîon) S.A.âu câpitâl de 1,3 million d’euros Régie publicitâire centrâle de Jeune Afrique MediâGroup
57 bis, rue d’Auteuil 75016 Pâris Tél. :+33 (0)1 44 30 19 60 Fàx :+33 (0)1 45 20 08 23 +33 (0)1 44 30 19 86 Courrîel :regie@ jeuneâfrique.com
Imprîmeur : Siep – Frânce Commîssîon pàrîtàîre : 1021c80822 Dépôt légàl :àpârution ISSN 19501285
6
PROJECTEURS
CEDEAO ADO, premier de la monnaie
Le temps presse pour Al ass ane Ouat t ar a (ADO).Le nt r é e e n vigueur de leco, la nou velle monnaie unique des quinze pays de la Cedeao, est prévue le er 1 juillet 2020. Lors de leur entretien dune heure et demie à lÉlysée, le 9 juillet, le président ivoirien en a informé son homologue français, Emmanuel Macron. La Côte dIvoire tient en effet le leadership dans le processus de création de leco. Selon nos infor mations, aucune rupture brutale nest prévue avec le Trésor français, où se situent les réserves de la BCEAO. Le gouverneur de cet établissement, Tiémoko Koné,a dail leurs été envoyé par ADO auprès des gouverneurs des banques centrales des autres zones moné taires de la Cedeao afin de tenter de les convaincre de soutenir ce projet. Tous les pays de la Cedeao nadopteront pas ensemble la mon naie commune, comme ce fut le cas pour leuro en 2000. Les pays de lUemoa qui respecteront les critères de conver gence (taux dinflation, déficit budgétaire, etc.) seront les premiers à le
CONFIDENTIEL Poitique
défenseur unique
Emmânue Mâcron et Aâssâne Ouâttârâ, e 9 juiet,à’Éysée.
faire. En 2017, déjà, les États membres avaient c o n f i é à A l a ss a n e Ouattara un projet de réforme du franc CFA, que ce dernier avait délégué à son bras droit, le viceprésidentDaniel Kablan Duncan. Leco sera une mon naie flexible adossée
o jeuneafriquen 3053 du 14au 20 juillet 2019
à leuro, au dollar, au yuan ou au yen. Elle sera arrimée à un panier de devises. Ses réserves ne se situeront pas seule ment au Trésor français, mais seront aussi pla cées au sein de plusieurs banques centrales pour assurer les exportations et les importations.
JBV NEWS /
VERNIER
TUNISIE CAÏD ESSEBSI MET LES POINTS SUR LES i Lors de son premîer entretîen avecBéjî Caïd Essebsî (BCE)après son hospîtalîsatîon, le che du gouvernement,YousseF Chahed,a abordé avec le présîdent la questîon de la vacance du pouvoîrain de négocîer les termes de son retraît. « Compromîs, ouî, maîs compromîssîon, jamaîs »,auraît conclu BCE, selon ses proches,avant de mettreinàlarencontre.
CÔTE D’IVOIRE LE RHDP BIENTÔT EN KIOSQUE Alassane Ouattaraavalîdé lacréatîon d’un journal quotîdîen du RHDP întîtulé Le Matîn.Un projet encadré parMassere Touré, dîrectrîce de lacommunîca-tîon de laprésîdence, Abdoulaye Sangaré, dîrecteur de laRadîo de la paîx (ex-Onucî FM), et par Amadou Coulîbaly (dît Am’s), che des renseîgne-ments extérîeurs. Malgré ses onctîons, ce dernîer est toujours resté proche des communîcants du RHDP. La uture publîcatîon sera dîrîgée par les journalîstes Patrîce YaoetHervé Ahoussî –quî ont démîssîonné duNouveau réveîl, proche du PDCI.
GABON Un Ibaba peut en cacher un autre
DR
Siège de la DGDI à Libreville.
Nommé par décret le 9 juillet à la tête de la Direction générale de la docu mentation et de limmigration (DGDI), le colonelAlain Djibril Ibabaest le fils du généralAlioune Ibaba.Malade, ce dernier, conseiller à la prési dence, exdirecteur du protocole, ne remplit plus sa mission depuis lété 2017 mais na rendu son bureau au palais quen juillet 2018, étant mis de facto à la retraite à la demande du chef de lÉtat,Ali Bongo Ondimba.Selon nos sources, il na pour autant pas été formellement relevé de ses fonctions. Un autre des protégés dAlioune Ibaba,JeanClaude Sipamio Berre,a été promu général et nommé secrétaire permanent du Conseil national de sécu rité. Il est le fils dHélène Sipamio Berre,première femme à avoir atteint le grade de général au Gabon et qui fit ses classes aux côtés dAlioune Ibaba.
CAMEROUN TROISIÈME PROCÈS D’OLANGUENA AWONO L’exmînîstre de lâSântéUrbaîn Olanguena Awonovâde nouveâu être jugé pâr le Trîbunâl crîmînel spécîâl (TCS) de Yâoundé. Selon le juge d’înstructîon,Jérôme Kouabou,îl estâccusé d’âvoîr détourné 3 mîllîârds de F CFA en « lîvrâîsons de médîcâments non conformes ». Ce nouveâu procès, dénoncé pâr ses proches, survîent
âprès une procédure d’înstructîon quîâduré pâs moîns de onzeâns. Un délâî quî vâ âudelàde ceux prévus devânt le trîbunâl de grânde înstânce (dîxhuît moîs, âu mâxîmum) et le TCS (sîx moîs). Incârcéré depuîs 2008, Olânguenâ Awonoâdéjàété condâmné deux foîs :àdîxâns etàvîngtâns de prîson ferme. Châque foîs, le Comîté des droîts de l’homme de l’ONUâvâît constâté une vîolâtîon des règles de procédure et de droît.
GABON EMVAHOU À BRUXELLES Arsène Emvahou,âncîenâîde de câmp d’Alî Bongo Ondîmba,frâïchement nommé âttâché mîlîtâîre du GâbonàBruxelles, s’âpprêteàprendre ses quârtîers en Belgîque. Le colonel vîent d’âchever sâformâtîon àl’École de guerre économîque de Pârîs, où îl suîvâît un MBA en strâtégîe et întellîgence économîque. Le 2 juîllet, le Gâbonâîsâreçu son dîplôme en présence de sâpromotîon, pârrâînée pâr le FrââîsGuîllaume Poupard, dîrecteur générâl de l’Agence nâtîonâle de lâsécurîté des systèmes d’înformâtîon (Anssî).
AFFAIRE BGFIBANK OYIMA FACE AU JUGE Le PDG de BGFIBánk, Henrî-Claude Oyîma,á été convoqué devánt lá juge d’înstructîon chárgée de l’âfâîre opposânt le groupe bâncâîreàAlfred Bongo Ondîmba. Selon nos sources, Oyîmâdoît être entendu en tânt que témoîn dâns lâsemâîne du 15 juîllet pour s’explîquer sur lâdîspârîtîon de 1,5 mîllîârd de F CFA du compte de l’étude notââle duils d’Omar Bongo Ondîmba,lequel âdéposé une plâînte en octobre 2018 pour fâux et usâge de fâux etâbus de connce. Lâgestîonnâîre de ce compteâdéjàété entendue.
FRANCE-MAROC BONNES FEUILLES POUR LE ROI En septembre procháîn,Aymerîc Chauprade, quî fut le conseîller deMarîne Le Pen,présîdente du Rássemblement nátîonál (exFront nátîonál), publîeráGéopolîtîque d’un roî(édîtîons Ellîpses), un essáî láudáteur sur lá dîplomátîe márocáîne de ces vîngt dernîères ánnées. Cháupráde á enseîgné sîx áns áu Collège royál de l’enseîgnement mîlîtáîre supérîeur à Kenîtrá, ávánt de rejoîndre en 2012 une délégátîon márocáîne quî s’exprîmáît sur le Sáhárá occîdentál à l’ONU. L’întérêt de l’extrême droîte fránçáîse pour le Mároc n’est pás nouveáu. En 2015, l’ex numéro deux du FNJean-Claude Martînez áváît déjà publîé un lîvre întîtulé Mohammed VI. Le roî stabîlîsateur.
o jeuneafriquen 3053 du 14au 20 juillet 2019
ĀDIEU POUR ĀY
ERIC LĀRR
7
8
MAURITANIE UN « DIRCAB » À PARIS Les proches deMohamed Ould Abdelazîzcommencent à être réafectés. Amî de jeunesse et dîrecteur de cabînet du présîdent sortant depuîs 2016,Ahmed Ould Bahîyadevraîtaînsî prendre ses fonctîons de nouvel ambassadeur de Maurîtanîe en France dès le moîs d’août. Un premîer poste de dîplomate pour cet homme très înluent, professeur de mathématîquesàl’unîversîté de Nouakchott et exmînîstre d’Étatàl’Éducatîon natîonale. Il remplaceAïchetou Mînt M’Haîham,quîavaît été nommée rue de Montevîdeo en 2016.
NIGER-RUSSIE RELATION À DISTANCE Le Nîger s’apprêteàrouvrîr sonambassadeàMoscou, ferméeaprès lachute de l’URSS. Maîs larécîproque n’est pasàl’ordre du jour. Les relatîons de laRussîeavec amey seront suîvîes par Igor Gromyko,nouvel ambassadeurau Malî, o nommé le 17 juîn3051)(JA n etattenduàBamako dans le courant de juîllet – îl succède àAlexeï Doulîan.Le Nîger n’en suscîte pas moîns l’întérêt croîssant des chancellerîes. L’Italîe ya ouvert uneambassade en 2018. LaGrandeBretagne et laBelgîque s’apprêtentày nommer unambassadeur pour lapremîère foîs. Et les PaysBas, quî n’y possèdent qu’un bureau et qu’un représentant, vont recruter neuf nouveaux membres.
o jeuneafriquen 3053 du 14au 20 juillet 2019
PROJECTEURS CONFIDENTIEL Diplomatie & réseaux
AFRIQUE-FRANCE Le gotha de la diaspora Le 11 juillet,Emmanuel Macronachargé des partenariats avec l’Afrique runi, en prsence de son homologueet de la francophonie, qui a été nommé ghanen,Nana AkufoAddo,prÈs decoprésident du comité de pilotage du 400 personnalits Āl’Élysée dans le sommet le 3 juillet. cadre d’un échange avec les diasporas Le chef de l’État français a par ailleurs africaines. Cet événement visait à pré légèrement recomposé son Conseil pré parer le sommet AfriqueFrance (du sidentiel pour l’Afrique (CPA) pour le 4 au 6 juin 2020, à Paris et à Bordeaux) rapprocher des diasporas. Le nouveau et la saison des cultures africaines (de coordonnateur, le BéninoisWilfrid juin à décembre 2020).Lauriano do Rego,a ainsi été choisi en Parmi les invités figuraient la secré raison de la « bonne image dont il jouit taire générale de l’OIF,Louiseauprès d’elles », selon l’Élysée. Le nom Mushikiwabo,de ce membre du conseil d’adminisl’exPremier ministre béninois,Lionel Zinsou,tration de KPMG avait été proposé parle député Hervé BervilleetPierre de Gaëtanson prédécesseur, le FrancoBéninois Njikam,adjoint au maire de BordeauxJulesArmand Aniambossou.
Sur les marches du palais de l’Élysée, le 11 juillet.
MAURITANIE-FRANCE Retrouvailles avec Le Drian De retour de La Mecque, où il a fait son Petit Pèlerinage (Omra),Mohamed Ould Ghazouania discrètement séjourné à Paris. Le nouveau président mauritanien a ses habitudes dans la capitale française, où il ne s’ore jamais les services de l’ambassade pour ses déplacements. Le 9 juillet, il a reçu à l’hôtel Warwick, où il logeait, le ministre de l’Europe et des Aaires étrangères,JeanYves Le Drian. Ce dernier lui a fait part de la volonté de la France de renouveler son partenariat avec Nouakchott. Les deux hommes ne sont pas proches, mais s’étaient déjà entretenus à plusieurs reprises lorsque Le Drian était ministre de la Défense, et Ould Ghazouani, chef d’étatmajor des armées. En revanche, ce dernier fut lié à l’expatron de la DGSE Bernard Bajolet(et particulièrement à son exdirecteur de cabinetFrédéric Beth et au frère de celuici,Emmanuel Beth,décédé en 2018) et à l’exchef de l’opéra tion Barkane, le généralFrançoisXavier Le Pelletier de Woillemont.
BRUNO LEVY