JDJ n°98 - Du 26 mars au 02 avril 2020

-

Presse
20 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

JDJ n°98 - Du 26 mars au 02 avril 2020

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 26 mars 2020
Langue Français
Signaler un problème

LE JOURNAL DU JEUDI - N°98 DU 26 MARS AU 02 AVRIL 2020
COVID-19 LETTRE OUVERTE
M. LE MINISTRE
DIOUF SARR IL FAUT EXTIRPER
DROIT LA «PRESSE
DANS SES BOTTES POUBELLE» !LETTRE OUVERTE
M. LE MINISTRE IL FAUT EXTIRPER LA «PRESSE POUBELLE» !
Lettre ouverte à M. le Ministre de la Communication
cité à opérer sous les radars et à bombarder leurs ans son adresse à la nation du le
cibles, les administrateurs de sites dont la plupart 23 mars dernier, le Président de la
ne connaissent pas les le b.a.-ba du journalisme DRépublique a parlé d’une enveloppe tendent à ne pas mettre de limites à leur fel ni
de fltres à leurs mots, et à exprimer l’entièreté fnancière dans laquelle la presse, comme
de leurs pensées les plus ignobles. Finalement, d’autres secteurs, y percevrait sa part
ils deviennent d’odieux cyber-harceleurs, de vils
sous forme d’appui dans cette lutte contre cyber-maitres chanteurs pour atteindre leur
fule coronavirus baptisé le Covid-19. Dès neste dessein. C’est ce qui explique pourquoi, très
souvent, ils ont maille à partir avec la justice.lors, les Rapetou de la presse en ligne
sénégalaise (pour emprunter à Carl Barks M. le Ministre, il faut endiguer ce danger qui
ses personnages, une bande de gangsters menace la presse en ligne professionnelle de notre
pays en mettant en place des garde-fous juri-dont la cible principale est l’argent que
diques pour protéger les honnêtes gens exposés Balthazar Picsou enferme dans son
coffreà la nocuité de ces prétendus journalistes
propriéfort) affûtent leur nez et renifent déjà taires-administrateurs de sites. De pareils individus
ne doivent pas bénéfcier d’un seul kopeck de la l’odeur enivrante et attirante du fouze. On
République, destiné à la lutte contre le virus parce les connait, ils se battront des pieds et des
qu’eux-mêmes sont des virus !
mains pour avoir leur part du gâteau alors
M. le Ministre, face à cette situation dramatique qu’en réalité, ce n’est point un gâteau à
et compromettante, l’Association des Editeurs partager mais d’une arme dont la presse
et Professionnels de la Presse en Ligne (APPEL)
professionnelle, citoyenne et responsable, avec votre collaboration doit, sur la base du
nousans aucune notion d’éthique et de déontologie doit se servir pour mener le combat contre veau code à la presse qui régule le journaliste
et arrêté une fois à l’Aéroport international Blaise
professionnel, prendre des mesures sélectives à ce virus tueur et destructeur. Diagne après un séjour de plus d’un mois en
l’encontre de ces comportements atypiques qui
Espagne et en Italie, en est une illustration
éloM. le Ministre, des clowns, des boufons, des n’honorent en rien la profession journalistique. Au
quente. Ce propriétaire d’un site était poursuivi
histrions, des griots, des gargotières se reconver- contraire, ils mettent en danger la presse en ligne
pour difamation après une plainte d’un ministre
tissent journalistes et veulent régner en maître sinon la presse tout court.
à qui il avait attribué un immeuble d’un coût de 2
absolu sur la toile pendant que des professionnels
milliards, en plus de vouloir lui soutirer de l’argent. Le Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel aguerris et bien formés jouent les seconds rôles.
(CNRA) qui doit réguler les interventions média-Il suft de jeter un coup d’œil sur le nombre de Et parce que le ministre refusait de céder à son
tiques doit être plus sévère sur leurs dérives mé-sites « point-com » pour se rendre compte que la chantage, il avait écrit qu’il aurait acheté à deux
diatiques en se fondant sur le nouveau code de la profession journalistique est en danger dans ce milliards un immeuble, en faisant référence à cet
presse. Aussi, est-il grand temps que le secteur des pays. Ces chasseurs de prime dissertent sur tout et appartement où il loge depuis longtemps. Après
médias soit régulé et que chacun joue pleinement donnent leur avis d’expert sur des sujets qu’ils ne la parution de cet article, le service de
communile rôle qui est le sien. Et qu’on sépare la bonne maîtrisent absolument pas. Certains n’ont jamais cation du ministre en question a sorti une
déclaragraine de l’ivraie. Et commencer un tel travail, mis les pieds dans une école. A plus forte raison tion pour mettre à nu les mensonges de ce maitre
c’est identifer qui doit bénéfcier de cet appui à la celle de journal. Ces auto-proclamés journalistes chanteur, avant que le ministre ne portât plainte
presse qui va bientôt tomber. sont légion sur la toile et passent tout leur temps contre ce vulgaire maitre chanteur. Et on pourrait
à faire du copier-coller s’ils ne versent dans les citer des exemples pareils à l’infni. Mark Senghor
chiens écrasés. L’éthique et la déontologie de cette
presse poubelle se résument à soutirer de l’argent M. le Ministre, il faut nettoyer les écuries d’Augias
par tous les moyens à d’honnêtes gens. du journalisme, ternies par cet essaim
d’aventuriers venus infester la toile. Et le meilleur
Alors M. le Ministre, il ne faut pas que ces chas- moyen, c’est de savoir qui doit être bénéfciaire
seurs de prime se taillent une seule once dans de ce fonds dégagé par le Président de la
Répucette manne qui doit servir pour une cause blique pour un but bien précis. Aujourd’hui, la
citoyenne. Il ne faut pas que les erreurs commises presse en ligne au Sénégal est menacée par la
lors de la distribution des aides à la presse des Le Journal du Jeudi« presse poubelle » désignée sous le sigle des
années passées se répètent. Car, cet argent qui Trois C (Chantage, corruption, cyber-extorsion). Editeur & Directeur de publication
était consenti pour soutenir des entreprises de Aujourd’hui, plusieurs personnes sous le maqui- Mansour Dieng presse professionnelle en butte à des difcultés f- gnon de journalistes utilisent le web pour pouvoir
Rédacteur en chef nancières tombait pour la plupart dans les poches extorquer de l’argent aux honnêtes gens. Maîtres
de Rapetous dont le seul souci est de satisfaire Marc Senghor chanteurs, ils essaient de menacer de divulguer
d’autres problèmes qui n’ont rien de médiatique. des photos, des vidéos ou des informations Conseiller éditorial
compromettantes sur des personnes bien choi- Salif Samb M. le Ministre, la culture n’est malheureusement
sies. Ils peuvent balancer des shitstorms pour Infographie pas le propre de la plupart de ces journaleux. Pour
atteindre leur honorabilité. Un shitstorm désigne
beaucoup, il faut raconter des bêtises ou débiter Isopubli @gmail.com
un déchainement de critiques virulentes envers
des insanités et des fakenews pour se singulariser Responsable Commercial une personne, un groupe de personnes ou encore
et faire le buzz. Le problème avec ces soi-disant Mohamed Dieng une entreprise sur les commentaires de sites Web,
hommes ou femmes de média est qu’ils n’ont
blogs ou réseaux sociaux. Tél : 33 827 33 31 suivi aucune formation et n’ont aucune base élé -
77 293 48 48 mentaire des sujets qu’ils abordent. Ils passent Au Sénégal, plusieurs sites n’ont pas une vocation
leur temps à dénigrer et discréditer des gens qui Email : iconecrea@gmail.cominformative mais constituent un support idéal
refusent de se plier à leur chantage. Ce Modou- pour faire chanter ou extorquer de l’argent à des
Modou reconverti afairiste dans le journalisme, personnalités bien ciblées. Grisés par leur
capaJDJ - Le Journal Du Jeudi - N°982