Afrimag du 01-04-2019

-

Presse
48 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2019
Langue Français
Signaler un problème
MAROC :20 DH CÔTE D'IVOIRE :1500 FCFA MAURITANIE :1000 UM SÉNÉGAL :1000 FCFA MALI :1000 FCFA NIGER :1000 FCFA BURKINA FASO :1000 FCFA GUINÉE CONAKRY :20000 GNF TUNISIE :3DT CAMEROUN :1500 FCFA CONGO:1500 FCFA
N ° 129  Avril 2019  afrimag.net
MAGA ZINE DE L’ÉCONOMIE PANAFRIC AINE Directeur de publication :Anthioumane D. Tandia
Mauritanie/Présidentielle Ife Oyedele II - Cofondateur de Kobo360 Un duel « Nous ne nous considérons GhazouaniOuld pas seulement comme une Boubacar en vue société nigériane mais plutôt une entreprise panafricaine » Sidi Mohamed Ould Boubacar L'agriculture marocaine VOIT ENCORE PLUS GRAND
Le Roi Mohammed VI
Edito
L’éTaT De l’AfRIQUe 2019 ’état de l’Afrique, comme «l’état de l’Union» le développement (Igad) et la Sadc) sont, déjà, le socle aux États-Unis lors duquel le président pour une intégration mieux aboutie. Ces regroupements présente son programme pour l’année envisagent la libre circulation des biens et des services la BaLa102L.9ateéenndeIetcnnutoiisdécRedeirIpnslndamnposigiénrtenrooiutpadrugGée,uriqunmAefulqeneealdionjFoMtuendrept en cours devant la branche législative du comme un secteur prioritaire de l’intégration de leurs gouvernement fédéral, est l’évènement phare pays membres. Ils ne peuvent cependant être considérés de la région Afrique pendant les Assembléescomme une «somme» de stratégies efîcientes sans une annuelles et le e deréexion à l’échelle continentale. récurrence des grands dossiers donne l’impression que commun de la Banque africaine de développement, de l’Afrique fait du surplace. Conjoncture économique la Commission de l’Union africaine et de la Commission mondiale, lutte contre la pauvreté, développement économique pour l’Afrique (CEA) mesure les progrès économique, efîcacité de l’aide, etc.réalisés par les pays africains pour honorer leurs Alors qu’on estime que d’ici 2030 plus de 620 millions de engagements dans le cadre de l’intégration régionale personnes (soit plus de 80 % des individus les plus pauvres africaine, tels que l’Agenda 2063 de l’Union africaine, de la planète) risquent de vivre dans des pays fragiles, le Traité instituant la Communauté économique africaine principalement en Afrique, les facteurs de précarité sont(Traité d’Abuja, 1991) et l’initiative visant à intensiîer devenus un nouveau déî du développement.le commerce intra-africain de l’UA. Citons parmi les Dans un monde où les puissances économiques se livrent indicateurs de l’Indice : l’intégration commerciale, dont les à une guerre sans merci pour assurer leur leadership, sous-dimensions de libéralisation des tarifs douaniers et de l’Afrique se doit alors de rééchir aux solutions que lafacilitation du commerce et de la logistique ; l’intégration coopération régionale peut apporter pour relever le déî dede la production (c’est-à-dire l’intégration en chaînes l’existence. Toujours cette vielle question de l’intégration, de valeur régionales) ; la convergence des politiques à l’origine même de la création de l’OUA(Organisation de macroéconomiques ; la libre circulation des personnes l’unité africaine) devenue, par mutation non achevée UA et les marchés du travail, dont les sous-dimensions de (Union africaine), mais il est évident que le développement mise en œuvre de la libre circulation des personnes via n’attend pas. des accords et un suivi général de la libre circulation des Face aux autres «mondes» (européen, américain et personnes. asiatique), l’innovation et la compétitivité se présentent L’état de l’Afrique découle donc d’une réalité plus comme «choix» stratégiques dans le cadre du modèle nuancée. Si les divergences politiques entre les Etats en normatif de la stratégie de développement en Afrique. quête de leadership ralentissent le processus d’intégration Le potentiel en réserve du Continent milite en faveur souhaitée, les choix stratégiques globaux sont maintenus d’un afro-optimisme porté par une jeunesse de plus endans le respect du cadre d’intégration déîni dans le Traité plus entreprenante. d’Abuja. En juillet prochain, à Niamey, la ZLEC (Zone de Une étape essentielle doit être franchie sans tarder :libre-échange continentale) peut donc, ofîciellement, être l’intégration commerciale qui joue un rôle prépondérantlancée, avec l’atteinte des 22 ratiîcations nécessaires grâce dans le renforcement de la transformation structurelle et à la signature de l’Accord par le gouvernement gambien.wla croissance inclusive sur le continent. L’ensemble des huit (8) communautés économiques régionales (CER) PAR ANTHIOUMANE D. TANDIA reconnues par l’Union africaine (l’Uma, la Communauté des États sahélo-sahariens (Censad), le Comesa, la Cae, la Ceeac, la Cedeao, l’Autorité intergouvernementale pour
AfrimAgllN °129 - Avril 2019 3
M A R O C:2 0 D H C Ô T E D 'I V O I R E :1 5 0 0 F C F A M A U R I T A N I E :1 0 0 0 U MSÉ N É G A L:1 0 0 0 F C F A M A L I :1 0 0 0 F C F A N I G E R:1 0 0 0 F C F A B U R K I N A F A S O:1 0 0 0 F C F A G U I N É E C O N A K R Y:2 0 0 0 0 G N FTU N SI EI :3 D T C A M E R O U N:1 5 0 0 F C F A C O N G O : 1 5 0 0 F C F A
M A G A Z I N E D E L ’ É C O N O M I E P A N A F R I C A I N E N°129Avrli2019afrimag.neteurrectublidepno:acitiDA n t h io u m a n e D . Ta n d ia Mauritanie/PrésidentielleIfeOyedeleII-CofondateurdeKobo360 U n d u e l « N o u s n e n o u s co n sid é ro n s G h a zo u a n iO u ld p a s se u le m e n t co m m e u n e B o u b a ca r e n v u e so cié té n ig é ria n e m a is p lu tô t u n e e n tre p rise p a n a frica in e » SidiMoahmeOdluBdouabcra L'agriculture marocaine VOIT ENCORE PLUS GRAND
AFRIMAG N° 129
LReoiMohammedVI
DIRECTEUR DE PUBLICATION ANTHIOUMANE D.TANDIA a.tandia@afrimag.net anthiou2@gmail.com GSM : + 212 6 75 08 76 99
RÉDACTEUR EN CHEF Mar Bassine Ndiaye m.bassinendyaye@afrimag.net
SECRÉTAIRE DE RÉDACTIONMouhammadou Diop m.diop@afrimag.net
COMITÉ DE RÉDACTION
Mar Bassine Ndiaye m.bassinendyaye@afrimag.net Mouhammadou Diop m.diop@afrimag.net Mohamed Zakaria m.zakaria@afrimag.net Mohamed Ould Salem m.ouldsalem@afrimag.net Osman Ibrahim o.ibrahim@afrimag.net Sneiba Mohamed m.sneiba@afrimag.net Adil Hmaity adil.hmaity@Gmail.com
CORRESPONDANTS
Mohamed Sneiba (Nouakchott) m.sneiba@afrimag.net GSM : +22226414152 Ndèye Astou Ndiaye (Dakar) n.astoundiaye@afrimag.net GSM : +221777949437 Amira Oueslati (Tunis) a.jenzri@afrimag.net GSM : +21625371442 Drissa Traoré (Ouagadougou) GSM : +22670326583 klokoun@yahoo.fr Kanzli Mideh (Abidjan) Tél. : +22509756018 kanzlimideh@gmail.com Marie-Jeanne Traoré (Abidjan) Ousmane Dambadji Niamey (Niger) Tél. : +227 96885159  : +00227 90036244 dambadji2000@yahoo.fr Aloys Onana (Douala) Tél. : +237679615552 aloys_onana@yahoo.fr Mamadou Aliou Diallo (Conakry) Tél. : +224 62 36 95 801 dialloaliou351@gmail.com
SommAirE N °129  Avril 2019
8-13
Confidentiel & Décryptage
nLe français Log’S séduit par TIMAR
Tanger Méditerranée
nL’ambassadeur de France à Dakar
pressenti pour Tunis ?
nMahamadou Issoufou Vs Patrice Talon
nBMCE Bank Of Africa devient
Bank of Africa
nAlgérie : Une liste hommes d’affaires
interdits de sortie de territoire
nPrestation de serment de Macky Sall :
des airs d’un mini-sommet mondial nAccès rapide aux engrais : La BAD et l’AfreximBank explorent de nouvelles pistes nTerrorisme : Le Premier ministre malien appelle les Etats-Unis à la rescousse nLes 10 armées africaines les plus puissantes sont…
nUnitel : L’éviction de la femme la plus
riche d’Afrique n’a finalement pas eu lieu
nAfrique : Sacré coup d'accélérateur
pour CFAO !
29
Economie & Entreprises
nTanzanie : OCP School Lab au profit de 20.000 agriculteurs
4lN °129 - Avril 2019lAfrimAg
18-26 Dossier nHassan Khalil, Directeur général de Dari Couspate « Nous allons profiter du SIAM pour faire connaître d’avantage notre nouveau Couscous Bio»
8
Confidentiel & Décryptage
nLe français Log’S séduit par TIMAR Tanger Méditerranée
29-35
Economie & Entreprises
nTanzanie : OCP School Lab au profit de 20.000 agriculteurs nMauritanie : La Chine à l’assaut du marché nBurundi : Le gouvernement réorganise le secteur minier nMaroc : Des performances financières toujours en hausse pour la Banque populaire Mauritanie : Les opérateurs privés à n l’école de la BAD