Figaro Littéraire du 23-06-2022
10 pages
Français

Figaro Littéraire du 23-06-2022 , magazine presse

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
10 pages
Français
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 23 juin 2022
Langue Français
Poids de l'ouvrage 18 Mo

Exrait

jeudi 23 juin 2022 le figaro - N° 24210 - Cahier N° 4 - Ne peut être vendu séparément - www.lefigaro.fr
lefigaro.fr/livreslittéraire
le Meilleur leurs livres
du prix go NCourt de va Ca NCes
r edé Couvrir « r ue des boutiques l es Choix de 12 perso NNalités,
obs Cures », de Modia No Page 10 a Cteurs, Cha Nteurs, politiques… Page 10
Un été
en poches
Le Figaro
littéraire
sera de retour numéro spécial
le 25 août
« Le Figaro littéraire » f
a sélectionné
une quarantaine d’ouvrages
à emporter en vacances.
Des romans, français
ou étrangers, des livres
d’histoire, d’aventures,
de voyage. Il y en a
pour tous les goûts.
Page S 2 À 9
Pierrot chroniqueur
UAND on évoque le nom ville, qui a beaucoup feuilleté les Baedekers, Se dessine le portrait d’un jeune homme à
d’Antoine Blondin surgissent ce charme essentiel d’être éminemment de qui l’Occupation a volé sa jeunesse, qui fut
immanquablement des légen- chez lui, de chez nous. » Chroniques, criti- un lecteur fervent, épris de littérature,
des, aussi solides que celle du ques littéraires, hommages… il excellait. écrivant dans des brûlots des articles fra-Qroi Arthur. Il y a la geste des Qu’on relise ses textes sur ses amis, ses ternels pour les damnés de la victoire. Puis
Hussards, il y a Un singe en hi- maîtres, ses aînés : Morand, Maurras, un chantre de l’amitié, sentiment qui, à
ver (encore qu’il doive beaucoup au ciné- Haedens. Avec cela, une pudeur se ca- défaut d’amour de la vie, occupa une
ma). Enfin, les riches heures du Tour de chant volontiers derrière le pastiche, grande place dans son cœur : Nimier,
France. Cette mythologie n’est pas fausse, François Chalais, Guy Boniface.
seulement magnifiée par le temps. Et quand Enfin, on a oublié que l’époque était à vif et
on sait l’impitoyable couperet qui s’abat sur que les querelles se vidaient à coups de LA CHRONIQUE
la postérité d’un écrivain, ce n’est pas mal. plume. Le sensible Blondin excella dans le d’étienne
On retrouve Blondin tel qu’en lui-même sarcasme : Sartre (existentialisme oblige)
de Montetydans un volume qu’il composa tardive- et d’autres grandeurs d’établissement en
ment et qui confirme qu’il fut l’un des firent les frais. On lui envie cette formule
prosateurs les plus doués de l’après-guer- qu’on utiliserait bien pour tant d’infatués
re. Ma vie entre des lignes est une jolie exercice qui atteste une grande familiarité du moment : « Maurice Druon n’est pas de
façon, très à sa manière, lapidaire et spiri- avec la littérature : Marcel Aymé, La Fon- ceux qui font une carrière éclatante dans la
tuelle, d’annoncer une biographie buis- taine ou Victor Hugo invités à commenter modestie. » Mais son humeur même
rageusonnière où l’auteur se livre au détour une étape du Tour, il fallait le faire. Signe se restait vagabonde et affectueuse, elle
d’une phrase. d’une grande délicatesse aussi, cet art de était celle d’un Pierrot qui trempait son
Il paraît que Blondin fut, sa vie durant, se réfugier dans le jeu de mots : « Il y a stylo dans la rosée nocturne, sans cesser
emprunté de lui-même, de sa carcasse et beau temps que j’ai résilié l’abonnement de jamais d’être poétique. ■
de son époque. L’écriture lui fut donc une mes pères et négligé de ranimer la flamme au 2 j o u r n é e s h i s t o r i q u e s a v e c p l u s d e 1 6 0 a u t e u r s i n v i t é s 14H À 19Héchappatoire. Il écrivait vers le ciel. Il foyer de l’Opéra. L’époque il est vrai ne s’y L a u r a A L C O B A | P i e r r e A S S O U L I N E | B A R T A B A S | O l i v i e r B E L L A M Y | B r i a n B O U I L L O N - B A K E R
M i r e i l l e C A L M E L | H é l è n e C A R R È R E D ’ E N C A U S S E , d e l ’ A c a d é m i e f r a n ç a i s e | È v e D E C A S T R O R e n c o n t r e s - D é d i c a c e sn’est que d’ouvrir le livre à une page, au prêtait guère, qui était celle du couvre-feu. »
G é r a r d D E C O R T A N Z E | E m m a n u e l D E W A R E S Q U I E L | C o l e t t e F E L L O U S | I r è n e F R A I N A n i m a t i o n s j e u n e s s ehasard : une prose souple, ample, riche, Le livre a été organisé par Blondin, chaque Ma vie entre F r a n ç o i s G A R D E | P a u l G R E V E I L L A C | B e n o î t H E I M E R M A N N | J e a n - F r a n ç o i s K A H N s a l o n r o m a n h i s t o r i q u e - l e v a l l o i s . f r
B r i g i t t e K E R N E L | F r a n ç o i s K E R S A U D Y | R o m a i n S L O C O M B E | J e a n - F r a n ç o i s S O L N O Ndes lignesspirituelle, s’écoule comme un clair ruis- période est précédée de courtes préfaces
B r u n o S O L O | P a t r i c i a T O U R A N C H E A U
D’Antoine Blondin,seau : « Jean Giraudoux était un gentleman présentant les textes. Une visite guidée de
La Table Ronde, radical-socialiste. L’espèce n’en est pas si l’auteur par lui-même. « Il m’apparut que
coll «La petite vermillon », courante. Il joignait aux charmes de l’hom- je serais moins un romancier d’aventures
LEV ALLOIS505 p., 11,20 €.me frotté, de l’homme qui a beaucoup dîné en que de mésaventures. »
séBastien soriano/le Figaro
Danielle Bonar Delle/stock.a DoBe.com
Direction de l’Action culturelle - Illustration : Kim Roselier
Ai
s
ROMANS
ÉTRANGERS
jeudi 23 juin 2022 le figaro
2 En toutes américaines parties en balade au large de Le refuge de Christophe Ono-dit-Biot
Venise avec deux beaux Italiens et griè- Un soir, Sacha et Mina décident de s’enfuir confidences
vement blessées dans un accident de avec leur petite fille de 7 ans, direction le
bateau. Aidé par sa collègue Claudia mont Athos, sanctuaire où l’on vit encore
eLa 30 enquête de Brunetti Griffoni, Brunetti découvre que l’un selon les règles byzantines. Ils quittent un
Apparu en 1992, le commissaire vénitien Bru- des jeunes suspects travaille pour un pays dirigé par un nouvel homme fort qui les
netti, né de l’imagination de Donna Leon, vient homme impliqué dans des activités illi- menace.
ede fêter sa 30 enquête, la première étant celle cites aux alentours de la lagune. À dé- Quel secret veut-il protéger ? Ainsi se
présenélucidée dans Mort à La Fenice, paru en 1992. couvrir à partir du 24 août. Un mois plus te le nouveau roman de Christophe
Ono-ditDans Les Masques éphémères, publié chez Cal- tard, le 29 septembre, Donna Leon fêtera Biot, Trouver refuge, à paraître le 18 août, chez
mann-Lévy, elle met en scène deux étudiantes ses 80 ans. Gallimard.
Regard de femmesLes amants diaboliques Il y a des pages très précieuses impératifs et les intuitions
dans ce petit livre qui de la mémoire, de la mémoire
rassemble entretiens, sensuelle… »NABOK OV Un père de famille tombe sous la coupe d’une nymphette conférences ou encore Les pages sur son féminisme
critiques d’Anaïs Nin. sont, elles aussi, franches. perverse et de son amant. Un superbe roman noir à redécouvrir. On y retrouve la sensualité Mais, contrairement à ce que
de l’auteur du Journal, bien l’on peut lire parfois aujourd’hui,
entendu, et sa volupté. Sa empreintes d’une élégante
Omniscient, le narrateur, qui se On pense bien évidemment au transgression, sa complexité et subtilité. La « femme thierry clermont
fait également scénographe de cet- premier roman de Henry James, Le sa liberté absolue, inaliénable. nouvelle », argue-t-elle rire dans la nuit
URIEUX destin que celui te chronique d’une descente aux Regard aux aguets, ainsi qu’à la re- Se plonger dans Être une par exemple au cours d’une De Vladimir Nabokov,
du sixième roman de enfers annoncée, nous conte l’his- lation entre la Nana de Zola et le femme est aussi l’occasion interview, est multiple, traduit de l’anglais
Nabokov, La Chambre toire d’un critique d’art berlinois comte Muffat, alors que passent pour le lecteur de découvrir échappant ainsi à l’archétype par Christine
obscure, paru en 1933. tombé follement amoureux d’une dans le fond du décor Conrad quelle femme, si tant est que qu’on voudrait lui imposer. Bouvart, C Furieux de la traduction nymphette de 16 ans, qui se révéle- Veidt, Greta Garbo, les composi- cela soit possible, se cachait En somme, le cœur d’une « Les Cahiers
anglaise, à partir de l’original en ra assez vite une petite garce per- teurs Hindemith et Wagner, et le rouges », Grasset, derrière la diariste. Quelle femme avant son unique sexe.
270 p., 10 €.russe, il décida de le retraduire lui- verse, prête à tout pour parvenir à poète Cummings. créatrice était-elle ? Pourquoi « Chacune devra trouver sa
même. Ce faisant, c’est une véritable ses fins. Le pauvre Albinus, qui Et c’est avec une certaine per- avoir écrit des milliers de pages propre voie. Individuellement.
transformation du texte qu’il opéra, abandonna femme et enfant, ainsi versité que Nabokov nous rapporte sur sa vie dans ce qu’elle a de Les femmes veulent un modèle
bousculant l’intrigue, changeant le que le confort d’une vie bourgeoise, ces destins, y allant de ses com- plus intime, dès ses 11 ans ? à suivre, mais il n’en existe pas
nom des personnages. Plus qu’une s’en rend compte bien trop tard, mentaires, en agitant les fils de ses Contre quoi luttait-elle ? « Nous qui puisse convenir à toutes
adaptation, on avait là un tout autre alors qu’« une fine et visqueuse pel- pantins de fiction. La relation, pour écrivons pour accroître notre les femmes. »
roman, publié en 1938, sous le titre licule de turpitude s’était déposée sur Margot : « Ce n’était qu’un délasse- propre connaissance de la vie. Et enfin, il y a l’amour, thème
Laughter in the Dark. Comme il l’a sa vie ». ment pour elle ; elle était espiègle et (…) Nous écrivons pour rendre chéri par l’essayiste, cette
dit : « Quand je me traduis, je me per- insouciante. » Pour Albinus, seul les choses éternelles, et nous chose « complexe » en raison
Deux coups de feumets beaucoup plus de liberté que l’obsédait « l’ardente et presque persuader qu’elles le sont. » « des mensonges, des
quand c’est quelqu’un d’autre. Je Elle, c’est Margot Peters, « ma petite morbide passion que la joyeuse Les amateurs comme les masques » du monde. L’amour,
peux me permettre cette liberté

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents