Figaro Scope du 07-11-2018

Figaro Scope du 07-11-2018

-

Presse
60 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Ajouté le 07 novembre 2018
Signaler un abus

Untitled #112
dans la série
Real Portraitik #4,
Corée du Nord,
2017, par
Stephan Gladieu.
P. 8Paris Photo,
très loin des clichés
RESTAURANTS
BALADE
GOURMANDE
RUE DE BRETAGNE
P. 26
●RESTOS ● EXPOS ●CINÉMA ●THÉÂTRE ●MUSIQUE
CINÉMA
« THE SPY GONE
NORTH », LA CORÉE
NID D’ESPIONS
P. 34
NE PEUT ÊTRE VENDU SÉPARÉMENT – VENDU UNIQUEMENT DANS LES DÉPARTEMENTS 60, 75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95 MERCREDI 7 NOVEMBRE 2018 LE FIGARO N° 23 090 CAHIER N°5 WWW.FIGAROSCOPE.FR2 LE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 7 AU 13 NOVEMBRE 2018
IL EST TEMPS...
« L’ÉCOLE
DES FEMMES »
Nicolas Rigas transforme
la pièce de Molière
en comédie-ballet
lyrique en intégrant
des airs des « Contes
d’Hoffmann »
d’Offenbach.
Une greffe réussie.
ER EDU 1 AU 31 DÉC. THÉÂTRE DEJAZET (III ).
TÉL. : 01 48 87 52 55 ET WWW.DEJAZET.COM
SHOW ÉQUESTRE
eLe 10 Longines Masters
de Paris revient
pour quatre jours
de compétition
et de spectacle. Réinventer
le saut d’obstacles
et célébrer le meilleur
du sport équestre
et de l’art de vivre,
voilà l’ambition
de cet événement.
Au programme : rencontre
des meilleurs chevaux
et cavaliers du monde
et aussi, en soirée,
des animations avec
concerts et DJ sets (Ollin
Kan, Astrid Kunst…).
DU 29 NOV. AU 2 DÉC.
PARC DES EXPOSITIONS
DE PARIS NORD VILLEPINTE (93).
WWW.LONGINESMASTERS.COM
Tous nos rendez-vous culturels sur www.figaroscope.fr
THÉÂTRE DU PETIT MONDE ; THOMAS REINER/DPPI/AFP FORUMLE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 7 AU 13 NOVEMBRE 2018 3
DE RÉSERVER !
LA BELLE VIVA ITALIA !
eLa 3 Semaine « MÉCANIQUE
de la cuisine italienne DU HASARD »
dans le monde Olivier Letellier met en scène
« La Mécanique du hasard » prend ses quartiers
adaptée de « Holes (Le Passage) », dans la capitale.
le roman de Louis Sachar Au menu, des conférences
(L’École des Loisirs, 2000).
sur la gastronomie
L’histoire de Stanley Yelnats,
transalpine condamné à creuser un trou dans
et des offres spéciales un camp de redressement situé
dans le désert texan. Une réflexion dans de nombreux
sur le destin. À partir de 9 ans. restaurants et épiceries.
DU 19 AU 24 NOV. DU 7 AU DIM. 18 NOV. ESPACE CARDIN,
EWWW.CONSPARIGI.ESTERI.IT 1, AV. GABRIEL (VIII ). TÉL. : 01 42 74 22 77.
«Onest saisi de vertige
et littér alement ébloui […]. »
L’Humanité
SATOSHI MIYSHI MIYAAGGI I Mahabharata -a- NalaNalacharitam
19 25.11.2018 01 40 03 75 75 •lavillette.com •#SatoshiMiyagi
SÉBASTIEN SORIANO/LE FIGARO4 LE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 7 AU 13 NOVEMBRE 2018
ÉDIT O
CHASSEURS D’IMAGES
ès qu’on pose le regard sur Paris, l’œil se met
en chasse. N’évoquons même pas ces flots de
touristes qui « selfisent » à qui mieux mieux,Dne profitant de la capitale que comme d’un
décor… Pensons plutôt aux artistes et photographes
professionnels qui sillonnent - ou ont sillonné - les rues,
flânant sur la Seine, immortalisant cette Cité Lumière et ses
habitants, en noir et blanc ou en couleur. Car Paname a
l’inaltérable capacité d’exciter la rétine des chasseurs
d’images. À Paris, finalement, tout est question de regard.
Comme une conscience qui
surveille son monde, l’escargot de nos
vingt arrondissements fonctionne
comme un iris géant dont les
variations imperceptibles captent
cette étrange odyssée que sont nos
vies parisiennes tumultueuses.
eC’est pour cela que la 22 édition de
Paris Photo au Grand Palais
s’impose comme la plus grande foire à
OLIVIER DELCROIXla photo du monde, avec ses
Rédacteur en chef
196 exposants et ses 38 pays
représentés. Cette année, l’acuité du bel œil féminin émerge, de
l’Américaine Dorothea Lange à la jeune Canadienne
Kourtney Roy, en passant par ces femmes photographes à
l’honneur du parcours « Elle x Paris Photo ». À Pantruche,
on peut voir tant de choses que l’on ne pourrait jamais
croire… Grâce à Paris Photo, tous ces moments ne sont pas
près de se perdre dans l’oubli, comme les larmes dans la
pluie… Il est bien temps de regarder Paris d’un autre œil. ❚
Directeur de la publication : Marc Feuillée Directeur des rédactions : Alexis Brézet Directeur adjoint : Bertrand de Saint Vincent
Rédaction en chef : Olivier Delcroix Directrice adjointe à l’édition : Anne Huet-Wuillème
Éditeur : Robert Mergui. Rédaction : Figaroscope, 14, boulevard Haussmann, 75438 Paris Cedex 09. Tél. : 01 57 08 50 00
Publicité direction commerciale : Frédéric Benaim. Tél. : 01 56 52 25 34.
Commission paritaire : 0421 C 83022 Impression : L’Imprimerie, 79, route de Roissy, 93 290 Tremblay-en-France. Origine du papier : Suisse. Taux de fibres recyclées :
85%. Ce cahier est imprimé sur un papier PERLEN porteur de l’Ecolabel européen sous le numéro DE/011/074. Eutrophisation : Ptot 0.006 kg/tonne de papier
PHOTOS DE COUVERTURE : STEPHAN GLADIEU COURTESY SCHOOL GALLERY / OLIVIER CASTAING ; METROPOLITAN FILMEXPORTR. Le fè vre , P o r tr a it d e P . N. Guér in ; H. de Tr ique t i, Ica r e,Orl é ans,M usé e de s Be aux- Arts, ©F rançois Laugnie ;H.H art ung , Comp os ition,©G ale rie de la P ré side nce,P aris.
Le Sa londuD essi n,
de la Pe inture
et de la Sculpture
7 - 11 no v e mbre 2018
www .finear ts-paris .com
En par tenariat
avec:6 LE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 7 AU 13 NOVEMBRE 2018
TENDANCE
PAR SOPHIE
DE SANTIS
sdesantis@lefigaro.fr
l y a dix ans, le Comptoir Général
avait des allures de hangar déglin-COMPTOIR GÉNÉRAL I gué, dans lequel des associations
cherchaient à sauver le tiers-monde et la
planète. Vaste lieu alternatif qui vivait - surtout leTropicalisme urbain
soir - dans un joyeux capharnaüm, rempli de
DIX ANS APRÈS SON OUVERTURE, CE LIEU HYBRIDE, AU BORD DU CANAL SAINT-MARTIN, bric et de broc, de plantes vertes et de bobos
du canal Saint-Martin plus ou moins fréquen-OÙ L’ON VIENT BOIRE UN VERRE ET ÉCOUTER DE LA MUSIQUE, A ÉTÉ RAFRAÎCHI.
tables. Malgré quelques évolutions, le Comp-PROMESSE DE DÉTENTE DANS UN DÉCOR DE CINÉMA, ENTRE JUNGLE ET DÉSERT.
toir Général - qui a ouvert la voie,
reconnaissons-le, à des expériences similaires et autres
friches transformées dans la capitale -, victi-♥♥♥♥♥
me de son succès, s’est fait rabrouer pour ses COMPTOIR GÉNÉRAL
80, quai nuisances sonores. La fin d’une époque.
ede Jemmapes (X ).
TÉL. :
RENAISSANCE OU COLMATAGE ? En01 44 88 24 48.
HORAIRES : 2018, il était temps pour Aurélien Laffon de
lidu lun. au jeu. vrer une version plus mature de son projet
de 18 h à 2 h ; initial. À 38 ans, le jeune homme fin et
déginven. de 16 h à 2 h ;
gandé comme un bronze de Giacometti, quisam. de 14 h à 2 h ;
possède les murs de cette ancienne fabriquedim. de 11 h à 2 h.
2industrielle de 600 m , a grandi. « Il était
temps de se recentrer », admet ce passionné
d’Afrique, de Californie et d’exotisme
lointain. « J’ai eu envie d’apporter un esprit de
vacances, de rêve », souligne Aurélien Laffon,
dont la famille possède plusieurs affaires à
Paris, dont le Divan du Monde. Ceux qui
connaissaient déjà le Comptoir Général vont
apprécier l’« effet coup de propre » qui
manquait cruellement. Ainsi que la réorganisation
des espaces qui, après le départ de la Ruche,
prendront encore de l’ampleur.
LA CALIFORNIE RÊVÉE. Mordu de cinéma
hollywoodien des années 1980-1990 et de
tout l’univers Disney, le patron a insufflé un
air chaud de désert californien dans la salle de
l’aquarium, où de véritables poissons nagent
dans une bulle vitrée incrustée dans un mur
de faux rochers derrière le bar. Dans cette
déco rétro inspirée des villas des années 1950,
on goûte au mojito (10 €) et aux tapas (5 €),
sans prétention.
LA MEZZANINE BERBÈRE. Autre
changement, l’aménagement oriental de la
mezzanine pour recevoir des groupes d’amis et des
enfants lors des ateliers du dimanche animés
par Popi & Arlette.
LE CANAL SAINT-MARTIN. Si les prix de
l’immobilier ont bondi, profitant de la
gentrification du quartier, la fréquentation du canal
resUne mezzanine berbère
te toujours débridée, selon le patron. C’est pour-pour recevoir des groupes
quoi il a mis un terme aux soirées festives qui d’amis et des enfants
débordent, et diffuse désormais la sélection mu-lors des ateliers
sicale soft et exotique, voire rétro-folklorique de du dimanche.
Benjamin Vernet, le directeur artistique. ❚
MATTHIEU SALVAING8 LE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 7 AU 13 NOVEMBRE 2018
Ci-contre :
Stephan Gladieu,
Untitled #104,
série Real
Portraitik #4,
Corée du Nord
(2017).
PARIS PHOTO 2018
Paris Photo réunit ses aficionados met l’accent sur des artistes dans le salonLA PLUS GRANDE FOIRE DE PHOTO
au Grand Palais, jusqu’au 11 novembre. d’honneur : Isabel Munoz chez Esther Woer-DU MONDE ATTEND JUSQU’À DIMANCHE,
dehoff de Paris, Daido Moriyama chez
HaSOUS LA NEF DU GRAND PALAIS, miltons de Londres, Ellen Carey chez JHB de
SON PUBLIC DE PLUS EN PLUS OUVERT ePHOTO DE GROUPE. Pour sa 22 édition, New York (à voir aussi Galerie Miranda près
de République) ; le secteur Curiosa (Jo AnnParis Photo 2018 réunit 196 exposants venusÀ LA CRÉATION CONTEMPORAINE.
Callis, chez Rose & Miranda, Santa Monica etde 38 pays, de l’Afrique du Sud au Qatar, deCETTE ANNÉE, LES FEMMES
Paris) sous le balcon du salon d’honneur ; etl’Argentine à la Roumanie, du Danemark à la
PHOTOGRAPHES Y SERONT À L’HONNEUR, le secteur Films, dans le cinéma MK2 duChine. Soit 44 nouveaux par rapport à 2017,
COMME AU JEU DE PAUME ET AU JEUNE dont 25 premières participations. Ils seront Grand Palais (Suzanne Tarasiève, Franck
répartis en cinq secteurs : le secteur Princi- Elbaz et Françoise Paviot de Paris, PriskaSALON APPROCHE.
pal, bien connu du public qui gardera ainsi Pasquer de Cologne).
DOSSIER RÉALISÉ PAR VALÉRIE DUPONCHELLE, ses repères ; le secteur Éditions, si cher aux
BÉATRICE DE ROCHEBOUËT, SOPHIE DE SANTIS, photographes et aux amateurs (31 éditeurs PHOTO EN SOLO. Quelque 28 solo shows,ISABELLE STASSART, AGATHE MOREAUX,
dont 4 nouveaux venus), comme nous le rap- toujours goûtés des organisateurs pour don-FRANÇOISE DARGENT
ET NICOLAS D’ESTIENNE D’ORVES pelle Kourtney Roy ; le secteur Prismes, qui ner le ton à une foire où les professionnels
STEPHAN GLADIEU COURTESY SCHOOL GALLERY / O. CASTAINGLE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 7 AU 13 NOVEMBRE 2018 9
David Goldblatt, Drum
majorette, Cup final, Orlando
Stadium, Soweto (1972).DANS L’OBJECTIF
doivent défendre leurs écuries d’artistes. Ces nées 1980 de William Wegman chez Huxley- particulièrement inspiré par les femmes pour
mini-expos sont donc des exploits pour ceux Parlour de Londres aux portraits d’artistes, la dernière saison de sa directrice, Marta Gili,
equi s’y risquent. De l’Irlandais Richard Mos- les grands Alberto Burri et Lucio Fontana, au salon Approche, 2 édition, du Petit Palais
se, qui voit la guerre en rose chez Carlier Ge- d’Ugo Mulas chez Lia Rumma la Milanaise. à la Fondation Cartier). Avec à propos, Paris
bauer de Berlin, à feu Michel Journiac, trans- Photo a mis en avant le portrait de Racquel
gressif et mordant chez Christophe Gaillard. PHOTOS DE FEMMES. À l’initiative Chevremont, « curator, collectionneuse, muse
De la Corée du Nord comme on ne la voit ja- conjointe du ministère de la Culture et de Pa- et cofondatrice de @deux femmesnoires », par
mais, grâce à Stephan Gladieu à la School l’artiste américaine Mickalene Thomas (Cal-ris Photo, les femmes photographes sont à
Gallery, à feu David Goldblatt, témoin pion- der Series#2, Galerie Nathalie Obadia). Le col-l’honneur pour cette édition 2018. Cette
pronier de l’apartheid et de ses codes physiques, lectif #LaPartdesFemmes, engagé en faveurposition portée par Fanny Escoulen,
comchez son compatriote sud-africain Goodman missaire indépendante, se traduira par un de la visibilité et de la reconnaissance des
(commissaire Marie-Ann Yemsi). De Guy parcours « Elles × Paris Photo » dans la foire femmes photographes, dévoilera son
ManiBourdin, à jamais l’élégance même de l’éro- (des historiques Julia Margaret Cameron et feste pour la photographie initié par Marie
tisme, chez Louise Alexander de Porto Cervo, Lucia Moholy à la féministe des seventies Ar- Docher le jeudi 8 novembre. Action ! V. D.
au photographe de guerre James Nachtwey lene Gottfried, et la jeune scène dont Léa
Bechez Contrasto de Milan. Des Polaroid des an- looussovitch) et dans Paris (Jeu de Paume, www.parisphoto.com
GOODMAN GALLERY10 LE FIGAROSCOPE DU MERCREDI 7 AU 13 NOVEMBRE 2018
JR, Women Are Heroes, ges, passé tout près de l’Oscar du documen-LES DIX EXPOS Elizabeth Kamanga, taire, aime jouer l’homme invisible. Il
garLe Havre, (2014). dait ses distances même au Bal jaune desD’UNE SAISON
20 ans du Prix de la Fondation d’entrepriseHISTORIQUE Ricard, le 19 octobre à l’hôtel
Salomon-deCi-dessous, de gauche Rothschild. Du 29 octobre au 5 novembre, ilMagnifique offre cet automne à Paris,
à droite : Paul Nadar, a pris la main sur le compte Instagram de lades pionniers de la photo primitive
Sarah Bernhardt Maison européenne de la photographieaux artistes contemporains de l’image.
dans Pierrot assassin, (mep_paris). Et ce, pour le bonheur des
in(vers 1883) ; ternautes qui aiment le sens du rébus et le
Félix Nadar, Main
punch de ce globe-trotteur de l’image. AvecJR. Ce fils de nos banlieues devenu star àdu banquier (1861) ;
le sens inné de la communication, large,Manhattan avec The New York City Ballet, àAdrien Tournachon,
joueuse, grand public, populaire, JR gardeCannes en 2017 et à Los Angeles en 2018Autoportrait au chapeau
chapeau et lunettes noires devant l’objectif,de paille (vers 1854). avec Agnès Varda et leur film Visages
VillaJR-ART.NET ; BNF, DÉPARTEMENT DES ESTAMPES ET DE LA PHOTOGRAPHIE