L

L'Express du 09-01-2019

-

Presse
132 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Ajouté le 09 janvier 2019
Langue Français
Signaler un abus
20 PAGES SPÉCIALES JAPONSEXE, VIEILLESSE... CE PAYS QUI NE FAIT RIEN COMME LES AUTRES o lexpress.fr • n 3523 semaine du 9 au 15 janvier 2019
IMPÔT ÀLASOURCE
RÉFORME SOUS HAUTETENSION
Le gouvernement au pied du mur Année blanche, crédits d’impôt... les réponses à vos questions
M 01722 3523 F:4,50E belgique : 5 € • Afrique CfA : 3 200 CfA • TOM : 780 XPf • esPAgne, grÈCe, DOM, AnDOrre, PAys-bAs : 4,70 € • iTAlie, POrTugAl, finlAnDe : 4,80 € • luXeMbOurg : 4,90 € • AuTriChe : 5,10 € • AlleMAgne : 5,50 € • CAnADA : 6,99 CAD • usA : 6,9:9 uHDsI• MKArOLC :R37CMA=D • TWunUisieY: 4Z,80UTnVD •:suis?se :d6,5@0pC@hfc@n@a
Cette semaine dans
La semaine 6On en parle, la planète express, la découverte, Plantu... 7Les exclusifs 10Le roman du président, par Christophe Barbier Opinions 12Christian Makarian, Nicolas Bouzou, Laurent Alexandre, Jacques Attali Le dossier de l’express 22Impôt à la source : réforme sous haute tension Quatrevingts ans de rebondissements Un centre des impôts sur le pied de guerre Toutes les questions que vous vous posez encore “Les politiques doivent tenir compte du ressenti” France 34Brancusi, la suicidée,Le Baiser et les millions 38Macron, une séduction en question 40Affaire Benalla, saison 2 : et maintenant, le passeport ! Monde 42Spécial Japon : l’archipel indomptable 64EtatsUnis : la course est lancée pour battre Trump en 2020 Economie 66Cigarettes : le tabac du etrafic 70“La France souffre d’inégalités des chances” 72Déchiffrage
CRPÉHDOITODNEOUN/ISTAGESYIMGETTEI/VIOES.SMSERUTREI/NAHA.TPFA/POTSE:.SBOLHCPKCOOTOH
Le prélèvement à la source, c’est un dossier à haut risque, politiquement très inflammable page 22
Toutes proportions gardées, c’est comme si La Joconde
était accrochée jour et nuit dans le jardin des Tuileries
page 34
Confrontés à des crises multiples, les Japonais opposent un pragmatisme ancré dans leur vision du monde et leurs traditions page 42
LA SÉNATRICE DÉMOCRATE ELIZABETH WARREN SE DIT PRÊTE À PARTIR À LA CONQUÊTE DE LA MAISONBLANCHE. ELLE EST LA PREMIÈRE À SORTIR DU BOISpage 64
Ce réseau revendait des cigarettes de contrebande sur Facebook entre 3 et 5 euros le paquet, contre 8 euros chez un buraliste page 66
9 JANVIER 2019L’EXPRESS3
Appréhender l’exposome, c’est prendre en compte une infinité de variables : expositions chimiques, radiations, bruit, stress, UV… page 74
“PAR QUEL MYSTÈRE CETTE FEMME QU’ON DISAIT PARFAITE EST PASSÉE EN QUELQUES MOIS POUR UN CAILLOU DANS LA CHAUSSURE DU PRÉSIDENT ?” page 80
Un voyage hilarant, un roman musical, un récit d’apprentissage… Les choix de L’Express pour cette rentrée littéraire page 91
Selon les oracles modernes, la voiture de demain sera électrifiée, autonome et connectée. Et si l’avenir arrivait plus vite que prévu ?page 118
M. WARAKSA  L. MARIN/AFP  GEORGE(S)/LA SUITE  SDP
4L’EXPRESS9 JANVIER 2019
Cette semaine dans
Découverte 74Et vous, votre exposome, il est comment ? Le récit de l’express 80Françoise Nyssen trahie par les siens Culture 91Spécial rentrée littéraire 98Manuscrits : 50 nuances de “non” 104Alexis Michalik, les recettes du succès 106Des Invisibles remarquables 108Le guide des arts et spectacles Idées 112La tentation illibérale de Benyamin Netanyahou 114Peuton dire de l’Europe qu’elle est toujours chrétienne ? 115Euro : avancer ou disparaître 116Amos Oz : l’adieu au magicien 117C’était dans L’Express…Le référendum a de l’avenir (1992) Styles 118L’auto : une roue dans le futur 120La mode : en piste ! 122La beauté, la montre, les tables 130Le style de…Cristina Cordula
Ce numéro, toutes éditions confondues, a été tiré à 254 100 exemplaires. o L’Express :1 (édition générale : 132 pages).cahier n Déposé :encartTélé 7 jourssur une sélection d’abonnés.
en ligne
Les éditions numériques de L’Express sont disponibles sur votre tablette ou votre smartphone.
la semaine
LE FUSIBLE Le préfet de police de Paris vatil sauter ?
es violences qui ont émaillé la dernière giLlets jaunes, samedi 5 janvier, séquence parisienne des pourraient bien être fatales au puissant préfet de police de Paris, Michel Delpuech. Selon un conseiller ministériel bien placé, son sort serait scellé. Il lui est reproché de n’avoir pas mis en place un dispositif à la hauteur, alors que, pour la première fois depuis le début du mouvement, la manifestation parisienne avait été dûment déclarée auprès de la préfecture. Celleci, contactée par L’Express, n’a pas souhaité s’exprimer. Gendarmes mobiles tabassés sur la passerelle LéopoldSédarSenghor, pénicherestaurant en feu, irruption d’une poignée d’enragés dans la cour du secrétariat d’Etat de Benjamin Griveaux, porteparole du gouvernement : les images ont fait le tour des réseaux sociaux et des médias nationaux. Terrible symbole pour le gouvernement. C’est la première fois qu’un bâtiment ministériel est la cible de manifestants depuis 1999. Cette annéelà, des agriculteurs avaient saccagé le bureau de Dominique Voynet au ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement. Cet épisode pourrait donc coûter sa place à Michel Delpuech, 65 ans, nommé à la tête de la Préfecture de police (voir cicontre)trois semaines
6L’EXPRESS9 JANVIER 2019
Maintien de l’ordreAprès les heurts du 5 janvier, Michel Delpuech est sur la selette.
avant l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Elysée. Enarque de la promotion Voltaire, comme François Hollande, cet Auvergnat était préfet d’IledeFrance depuis deux mois quand il a remplacé au pied levé Michel Cadot, victime d’une chute à vélo. Depuis son entrée en fonctions, l’ancien directeur de cabinet de Michèle Alliot Marie au ministère de l’Intérieur a affronté plusieurs tempêtes, er des débordements du 1 mai 2018 à l’affaire Benalla, qui l’avaient déjà placé sur la sellette. David Le Bars, secrétaire général du Syndicat des commissaires de la police nationale, prend sa défense : « Si le but est de faire sauter le préfet pour lui imputer l’échec du maintien de l’ordre, cela ne se tient pas. Un autre aurait eu le même type de bilan. Le maintien de l’ordre n’est pas une science exacte, c’est même la matière la plus difficile, surtout face à un mouvement aussi désorganisé. » Pas sûr que le pouvoir soit sensible à ces arguments. Claire Hache et Anne Vidalie
ON EN PARLE Quel est le pouvoir du préfet de police ?
Toutpuissant sur Paris et les départements limitrophes, il est à la tête d’un véritable Etat dans l’Etat. Selon un gradé, c’est le « Graal dans la carrière d’un préfet, mieux que directeur général de la police nationale ».
A quoi sert la Préfecture de police de Paris (PP) ?
Créée en 1800 et rattachée directement au ministère de l’Intérieur, elle assure la sécurité de proximité, remplit des missions de renseignement et de police judiciaire, est chargée du maintien de l’ordre public et supervise la brigade de sapeurspompiers de Paris.
Quel est son périmètre géographique ?
er Depuis le 1 septembre 2009, les compétences territoriales de la PP ont été élargies aux trois départements de la petite couronne (Hauts deSeine, SeineSaintDenis et ValdeMarne), ce qui représente, avec la capitale, près de 7 millions d’habitants.
P. ROSSIGNOL/REUTERS
LES EXCLUSIFS
AFP Affaire Grégory : la “lassitude” d’une juge Elle avait repoussé son départ à la retraite pour continuer, jusqu’en juillet 2020, sa mission dans l’affaire Grégory. Claire Barbier, la magistrate chargée de l’instruction depuis 2011, passera finalement la main en février. Sans faire de lien entre ce choix et l’annulation surprise des mises en examen des époux Jacob et de Murielle Bolle en 2018, Claire Barbier justifie sa décision par une « lassitude générale ». Elle insiste sur la « conscience aiguë que l’on n’est jamais propriétaire d’un dossier ». Avant de conclure par un commentaire lourd de sens : « D’autres en sont morts et je ne suis pas dans cet état d’esprit. » Une référence au décès du juge Maurice Simon, qui avait géré le dossier entre 1987 et 1990. Comme elle, il avait décidé de différer sa retraite pour tenter de résoudre l’énigme. Mais, en 1990, le sexagénaire a été frappé par un accident cérébral qui lui a fait perdre la mémoire. Il est mort quatre ans plus tard. L’avocat des époux Villemin, Thierry Moser, a salué la détermination et les « avancées réalisées » par la magistrate, en espérant que « ce labeur sera mené à son terme » par son successeur.T. S.
Le ministère de Griveaux déjà ciblé en décembre L’attaque des locaux du ministère qui héberge Ben jamin Griveaux, porteparole du gouvernement, le samedi 5 janvier, a été précédée d’un incident, début décembre : lors d’un autre samedi de protes tation, des manifestants ont franchi le seuil de la porte en bois (ouverte), puis secoué la grille (fer mée). Sans plus. La sécurité avait juste conseillé aux membres du cabinet de séjourner dans une autre pièce. Mais elle en avait profité pour indiquer un nouveau chemin de sortie du ministère aux collabo rateurs. Le 5 janvier, les choses sont plus sérieuses. Un veilleur repère sur les écrans des caméras de sur veillance une quinzaine de personnes, en gilet jaune ou habillées de noir. Puis un engin de chantier dé fonce la porte en bois. La grille est verrouillée, mais sa serrure ne résiste pas. Le veilleur appelle aussitôt l’officier de sécurité de Griveaux, qui reçoit un jour naliste et un photographe. L’officier décide d’éva cuer tout le monde (le ministre et son directeur de cabinet, les deux visiteurs) selon la nouvelle procé dure. Seuls trois ou quatre manifestants pénètrent dans la cour. Ils attaquent, à coups de barres de fer, des voitures et les vitres du bâtiment d’accueil.C. L.
B. GUAY/AFP
Un clivage chasse l’autre Richard Ferrand n’aura pas été surpris par la « fascination » de JeanLuc Mélenchon(photo) pour le gilet jaune Eric Drouet. A la fin de l’année, le président de l’Assemblée nationale s’était ému devant le député des BouchesduRhône, dans les couloirsde l’Hémicycle, de son attitude pendant la crise. Réplique de Mélenchon : « Il y a un point où je suis d’accord avec vous : le clivage droitegauche est dépassé, le vrai clivage, c’est le peuple contre les élites. »E. M.
C. PLATIAU/REUTERS Un mec du 93 en colère Le président du conseil départemental de SeineSaintDenis, Stéphane Troussel(photo), est en colère contre l’Ifop. Il a demandé par courrier des explications à l’institut après la publication, le 18 décembre dernier, d’une enquête sur l’endogamie géographique intitulée « Coucheriezvous avec un mec du 93 ? ». « L’Ifop joue ici un jeu dangereux, s’indigne l’élu PS. Il contribue à véhiculer les clichés les plus discriminants et les plus abjects. » Stéphane Troussel attend toujours la réponse de l’institut.J.B. D.
9 JANVIER 2019L’EXPRESS7
E. FOUDROT/REUTERS
la semaine
LA PLANÈTE EXPRESS Le drame shakespearien d’Avichai Mandelblit l ne paie pas de mine, Avichai Mandelblit(photo),avec sa barbe nIouées et ses costumes trop grands. abondante, ses cravates mal L’homme le plus puissant d’Israël, pourtant, c’est lui. Entre ses mains repose l’avenir politique du Premier ministre, Benyamin Netanyahou.
GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO
8L’EXPRESS9 JANVIER 2019
Celuici a convoqué des élections législatives anticipées, le 9 avril prochain. D’ici là, Avichai Mandelblit, procureur général, doit décider s’il suit ou non les recommandations de la police et inculpe le chef du gouvernement dans l’une des trois affaires qui le visent, pour corruption, fraude et abus de pouvoir. Pour Netanyahou, l’enjeu est énorme. A 69 ans et au pouvoir depuis près d’une décennie (voir page 112),après un premier mandat dans les années 1990, le Premier ministre espère prendre de vitesse la justice et renforcer
sa légitimité grâce à une victoire électorale qui lui semble acquise. Les semaines à venir seront tout aussi cruciales pour Mandelblit. De son point de vue, inculper ou non Netanyahou n’est pas seulement une question judiciaire ou éthique. Juif observant de 55 ans, l’homme est redevable d’une grande partie de sa carrière au Premier ministre, qui l’a nommé secrétaire de son cabinet, en 2013, avant de lui confier, trois ans plus tard, le poste clef de conseiller juridique du gouvernement, qui fait office de procureur général.M. E.
LA DÉCOUVERTE Une photosynthèse dopée aux OGM Les travaux de quatre chercheurs américains pourraient permettre, à terme, de nourrir des millions de personnes en plus. Ils ont réussi, à l’aide d’une modification génétique, à doper l’une des plus vieilles réactions biochimiques de la nature : la photosynthèse. Ce processus produit l’énergie vitale des plantes en captant le soleil, l’eau et le dioxyde de carbone de l’atmosphère. Mais il perd jusqu’à 50 % de son efficacité à cause du long cycle chimique d’une enzyme nommée rubisco. Les scientifiques ont raccourci ce dernier sur des plants de tabac. Après deux ans d’essais, ils atteignent 40 % de rendement agricole supplémentaire, selon leurs résultats publiés le 4 janvier dansScience.Reste à étendre cette technique à l’ensemble des cultures.C. J.
G. TIBBON/AFP
L’HISTOIRE ÉCO iPhone, friture sur la ligne e début d’année commence mal pour Apple. Le géant américain poLurrait pas tenir ses objectifs pour a annoncé le 2 janvier qu’il ne son premier trimestre d’activité, allant de septembre à décembre. Du jamaisvu depuis quinze ans. Le lendemain, l’action Apple reculait de 10 %. Depuis son pic historique, au début d’octobre, à 1 121 milliards dollars, cette dernière a perdu 40 % de sa valeur en Bourse, faisant reculer la firme de Cupertino (Californie) de la première à la quatrième place des plus grosses capitalisations mondiales. Dans une lettre aux investisseurs, Tim Cook, PDG du groupe, indique que le chiffre d’affaires devrait s’établir à 84 milliards de dollars, contre de 89 milliards à 93 milliards attendus. « Nous avions anticipé des difficultés sur les principaux marchés émergents, mais nous n’avions pas prévu l’ampleur du ralentissement économique, en particulier en Chine », s’est justifié le dirigeant. Dans sa missive, le successeur de Steve Jobs évoque d’autres facteurs : la guerre commerciale entre l’empire du Milieu et les EtatsUnis, la hausse du dollar, ou encore la fin des subventions des opérateurs sur les smartphones dans certains pays. Mais il se garde bien de mentionner un autre élément, le prix. Les dernières versions, le XR et le XS, coûtaient plus de 1 000 euros, un frein pour la plupart des acheteurs.E. Pa.
S. LAM/REUTERS
LA PERSONNALITÉ Drouet, sans culotte et sans gilet Même nom, même charisme et même volonté de faire tomber un « monarque », fûtil républicain. JeanLuc Mélenchon ne s’y est pas trompé ; il y a du JeanBaptiste Drouet chez son homonyme, Eric, l’un des meneurs des gilets jaunes. Le Drouet « historique » BIANCHETTI/LEEMAGE/AFP n’a, lui, jamais enfilé de chasuble ni squatté un rondpoint. Il est célèbre pour avoir fait arrêter Louis XVI à Varennes, en 1791, après l’avoir reconnu lors de sa fuite. Ancien maître de poste, ce Drouetlà devint député, puis souspréfet. Pour l’historien Michel Biard, « c’est le prototype du personnage qui, sans la Révolution, serait resté complètement obscur ». Notez qu’il aurait aussi pu devenir un héros de roman si, en 1794, sa tentative d’évasion de prison n’avait tourné à la farce. Enfermé dans une citadelle de Moravie, il raconte dans une autobiographie s’être brisé une jambe en sautant de sa cellule à l’aide d’un parachute de fortune. Un récit qui laisse l’historien dubitatif. L’infox révolutionnaire, un concept bien antérieur à l’ère des gilets jaunes ?R. S.
9 JANVIER 2019L’EXPRESS9
la fausse semaine ( )
Le journal, miréel, mirêvé, de la vie d’Emmanuel Macron.
LEROMANDU PRÉSIDENT
Où le chef de l’Etat tourne comme un lion en cage, puis en bourrique à cause de Benalla, et enfin la page de 2018. Episode LXXXIII. Fêtes et défaites
22 décembre, 14h38 Emmanuel Macron déboule dans le salon. Assise dans un fau teuil face à la mer, Brigitte ter mine ses mots croisés. « Bibi, j’en peux plus, faut que je sorte ! — Pas question, Biquet ! On a dit in visibles. Si tu sors, dans un quart d’heure ta photo est sur Internet. — Mais je vais devenir fou, en fermé ici toutes les vacances ! — Fais de la gym, bouquine, télé phone à ton Premier ministre, je ne sais pas… Tiens, il est bientôt 15 heures, Trump est levé, ap pellele pour parler de la Syrie. — Pour qu’il se foute de ma gueule en m’interrogeant sur les gilets jaunes? Plutôt crever… Juste une heure, pour me dégourdir. Je vais au tabacpresse et je reviens. — Ecoute, Anémone et Jean Charles ont la gentillesse de nous accueillir pour les fêtes, pas ques tion de leur attirer des ennuis. Tu veux qu’ils se fassent taguer la clôture de leur roseraie par des mélenchonistes ? Mais qu’estce qui t’attire dehors, Biquet? Il fait même pas beau. — Tu peux pas comprendre… Je n’ai pas fait un seul selfie depuis trois jours, ça me manque… » 
10L’EXPRESS9 JANVIER 2019
23 décembre, 16h20 « Eh ben, voilà ! J’ai fini par céder, on est sortis, et nous sommes repérés ! On va se retrouver sur Facebook et je n’ai même pas fait ma perma nente. On est bon pour finir les vacances à Brégançon, je vais encore me geler. — C’est ta faute, Bibi. Si tu ne mettais pas tout le temps ton fameux blou son bleu ciel, on passerait in aperçus. On te reconnaît à deux kilomètres… — Tu te fous de moi, Biquet ? En plus, Saint Trop ! Tu pouvais pas trouver plus discret ? — J’avais repéré cet été un petit blouson d’avia teur doré, avec des jolis clous sur les manches… Pas de chance, le magasin est fermé… Un selfie, mademoiselle ? Mais avec plaisir ! Alors, comment vous les trouvez, ces gilets jaunes ? Vilains, non ? »
 26 décembre, 11h15 Dès qu’il a appris qu’Alexandre Benalla avait conservé et utilisé ses passeports diplomatiques, le président a demandé la liste des destinations où son ancien garde du corps a mis les pieds depuis
son départ de l’Elysée. JeanYves Le Drian vient lui apporter la réponse. « Sur le premier, les visas nous ont permis d’identi fier des séjours à Formentera, Copacabana, Mykonos, Macao, SaintBarth, Moustique et Eilat. Quant au second, il établit que son détenteur s’est rendu à Damas, Téhéran, Pyongyang, Moscou, Tripoli, Pékin, Khar toum, N’Djamena, et le Vatican pour finir. — Le Vatican ? Qu’est ce qu’il a bien pu faire au Vati can ? Se confesser ? — Non, il est allé, à la demande du pape, entraîner la Garde suisse au combat de rue. Et relire la béné diction urbi et orbi de Noël… »
 28 décembre, 10h08 « Alex, qu’estce que c’est que cette histoire de SMS ? — Près’, tu m’as bien envoyé des SMS ? — Jamais ! — Et c’est pour me dire ça que tu m’envoies un SMS ? — Quel SMS ? Je ne t’ai ja mais envoyé de SMS, pas même
« Quel SMS ? Je ne t’ai jamais envoyé de SMS, pas même pour te dire que je ne t’ai jamais envoyé de SMS »
pour te dire que je ne t’ai jamais envoyé de SMS. — Mais là, Près’, c’est bien des SMS que tu m’en voies depuis cinq minutes pour me dire que tu ne m’as jamais envoyé de SMS ? — Pas du tout ! Toi, tu reçois peutêtre des SMS, mais moi je n’en envoie aucun. Et d’abord, tu n’as pas mon nu méro, donc quand tu reçois un SMS que je n’ai pas envoyé, tu ne réponds pas en m’appelant “Près’”, tu dis : “Qui m’envoie ce SMS ?” Et comme je n’en ai pas envoyé, je ne te réponds pas et on en reste là. Compris ? — T’es trop intelligent pour moi, là… — Eh oui ! Comment croistu que je suis devenu président ? — En n’envoyant pas de SMS à des tas de gens qui les ont reçus ? — Exactement ! »
 31 décembre, 16h08 Emmanuel Macron parachève ses vœux télévisés. Il relit les suggestions que lui ont trans mises ses conseillers. Bruno RogerPetit : « En 2018, je vous ai rapporté la Coupe du monde de football. En 2019, Brigitte vous offrira la Coupe du monde de football féminin… » Alexis Koh ler : « Compte tenu de l’inflexion inflationniste des taux de change en zone yen, et malgré la baisse tendancielle des taux d’intérêt à long terme indexés sur lescredit default swaps,je vous promets qu’on vous repi quera tout l’argent que les gilets
jaunes nous ont obligés à filer aux smicards, bande de fai néants ! » Le conseiller sécurité intérieure : « Je souhaite aux gilets jaunes une bonne année sur les rondspoints. Méfiez vous quand même, on annonce une pluie de FlashBalls, des nappes de gaz lacrymogène et des giboulées de coups de ma traques. » Sibeth Ndiaye : « Hey ma deban ! 2018, c’était chem, tope là on est sur la même wave. Mais votre Près’ est deter comme jaja pour vous cracker un pum ping 2019. On va kicker l’année avec untop bottom up drive qu’on va namer “Grand débat national”. Ça va jumper grave dans ladeepCefran, genre Afro trap. T’es in ? »
 2 janvier, 1h11 Sylvain Fort écarte le rideau de son bureau. La lumière jaunâ tre des réverbères se répand sur les graviers de la cour d’hon neur de l’Elysée comme une crème anglaise sur un crumble. Dans la rue du FaubourgSaint Honoré, pas un passant ne file, pas un arbre ne bouge. Le som met de l’Etat flotte, paisible, sur
Par Christophe Barbier
A retrouver du lundi au vendredi à 6 h 50 et à 7 h 50 sur
une grande flaque de silence. A mivolume, sa chaîne hifi dif fuse les dernières mesures du Chevalier à la rose,de Richard Strauss. Le radiateur gris de vant la cheminée condamnée est tiède. « Au fond, cet hiver est doux », songe Sylvain Fort. Sur les étagères s’empilent des ouvrages à trier. Et, un peu par tout dans la pièce, les discours écrits pour le président. En 593 jours, combien ? Il ne compte plus depuis longtemps. Sylvain Fort enfile son man teau,Le Chevalier à la roses’est tu. La plume du président éteint la lumière : tout à l’heure, Fort enverra à l’AFP l’annonce de sa démission.
 5 janvier, 16h29 Benjamin Griveaux, tout en dévalant l’escalier de son ministère, rédige un SMS. « Gi lets jaunes à l’attaque. Porte défoncée. Pontlevis submergé. Donjon menacé. Demande rescousse. » Avec les cahots des marches, il se trompe de destinataire et l’envoie non au président, mais à Alexandre Benalla.A suivre…
9 JANVIER 2019L’EXPRESS11
S. MAHÉ/REUTERS