Le Figaro du 15-01-2022
37 pages
Français

Le Figaro du 15-01-2022 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
37 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 15 janvier 2022
Langue Français
Poids de l'ouvrage 43 Mo

Exrait

e
j
b
3,20€ samedi 15 - dimanche 16 janvier 2022 le figaro - N° 24 074 - www.lefigaro.fr - France métropolitaine uniquement dernière édition
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
études politiques gra Ndes écoles
el e XXi siècle sera-t-il celui Notre classe MeNt
de l’a Ba Ndo N des li Bertés ? des Meilleures prépas
et un grand entretien avec dominique reynié Pages 10 et 11
Pages 16 et 17
Pré SiDENTiELLE Molière, l’éternelle
Zemmour abat
jeunesse du génie françaisla carte de l’union La menace
des droites Page 5
ukr AiNE
Moscou maintient de l’abstention une épée
de damoclès Page 6
TuNiSiE
des manifestants pèse sur la
contre le raïs
Kaïs saïed Page 8
éDuCATiON présidentieller ecrutements,
report des
évaluations… Selon notre sondage Odoxa, près de 30 % des électeurs
l e gouvernement pourraient bouder les urnes en avril, un record
calme la grogne
historique. Une perspective qui inquiète les candidats des profs Page 9
et renforce l’incertitude à trois mois du scrutin.
NEur OLOgi E
Vers un record d’abstention à installée entre les Français et un virus à l’origine è Vote postal, par
internet... l a majorité la présidentielle ? Selon le son- leurs représentants, renforcée de la sclérose cherche des pistes dage Odoxa Backbone Consul- par la pandémie de Covid-19.
è dans les quartiers nord, en plaques Page 12 ting pour Le Figaro, près de À trois mois du scrutin, l’hy- des jeunes marseillais
30 % des électeurs pourraient pothèse d’une abstention éloignés des institutions
è un casse-tête pourTENNiS bouder les urnes, une partici- massive inquiète les candidats
les instituts de sondage pation historiquement faible. qui redoutent d’en être les Novak djokovic, è l ’électorat senior,
Énième manifestation de la victimes et rend le travail des l’autre enjeu du scrutin un fiasco sans fin crise de confiance qui s’est sondeurs périlleux. pageS 2 à 5
Page 13
CON ONCTur E
r ecord inédit Prix de l’électricité : EDF des créations
d’entreprises dans la tempête après la
en France en 2021,
décision du gouvernementmalgré la crise
Le 15 janvier 1622 était baptisé Jean-Baptiste Poquelin.
sanitaire Page 22 Quatre cents ans plus tard, Molière, le dramaturge le plus
Soucieux de limiter la hausse liards d’euros. L’action du joué après Shakespeare, continue de faire rire le public
du prix de l’électricité sup- groupe, qui accumule par DiSPAri TiON et de fasciner metteurs en scène et comédiens.
portée par les ménages, Bruno ailleurs les déboires sur ses
l e réalisateur En témoignent la programmation de six mois que dédie Le Maire a annoncé qu’EDF en réacteurs nucléaires, a plongé
la Comédie-Française à son patron et, partout,Jean-Jacques prendrait une grande partie à de près de 15 % vendredi en
une multitude d’événements. Pages 28 À 31 et l’éditorial sa charge, à hauteur de 8 mil- Bourse. Pages 20 et 21Beineix Page 32
champs éditorial par Bertrand de saint-Vincent bdesaintvincent@lefigaro.fr
l I R S
n l a chronique Liberté d’esprit
de Mathieu
Bock-côté l n’a jamais été aussi vivant. Ses per- Baptisé il y a quatre cents ans - personne
n sonnages courent les rues. Sur les pla- n’est parfait -, Molière trempe sa plume l ’analyse
teaux de télévision, les tréteaux politi- dans les tréfonds de l’être humain. Vanité, d’isabelle l asserre
ques, on ne voit qu’eux, n’entend avarice, égoïsme, hypocrisie sont les
resPage 15 Iqu’eux. Harpagon, Alceste, Argan, ils sorts inépuisables de ses moqueries. La
satin’ont pas pris une ride. Molière en avait re est cruelle ; le langage simple, les farces
imaginé le modèle en piochant dans la foule décapantes. Elles parlent à tout le monde. FIgaRO oui des courtisans qui entouraient Louis XIV. Il Molière n’épargne personne, surtout pas les @ FIgaRO non faut croire que les changements de régime puissants, fait la part belle aux femmes, qu’il
ne suffisent pas à changer l’homme. L’ac- veut libérer du carcan r éponses à la question Molière tualité semble en avoir exacerbé les ridicu- de l’ignorance. Devant de vendredi :
les. Diafoirus, médecin du Malade imaginai- le monarque absolu qui Covid-19 : pensez-vous n’épargne
re, vient chaque jour professer en public ce le protège, le drama-qu’Omicron annonce personne, qu’il ignore avec une autorité confondante. turge bouscule son la fin de la pandémie ?
Le Bourgeois gentilhomme - Monsieur Jour- époque et pointe du surtout oui No N dain - n’en finit pas de débattre sur des su- doigt les travers de la
jets à la mode dont il s’enorgueillit de savoir pas les noblesse. On aimerait 49 % 51 %
si bien parler. Drapés dans leur défense des retrouver son double
TOTAL DE VOTANTS : 182 802 puissants
minorités opprimées, les nouveaux Tartuffe aujourd’hui, s’enivrer
envahissent les réseaux sociaux de leurs de cette liberté d’esprit. Certains plaident Votez aujourd’hui
condamnations morales et aspirent à diri- pour le faire entrer au Panthéon. Idée sau-sur lefigaro.fr
ger les consciences. Sans oublier l’omni- grenue. Il y fait bien trop froid et bien trop Êtes-vous favorable
présence d’Aminte et Polixène, ces Précieu- noir (et puis il y a ce raseur de Rousseau). La à l’entrée de Molière
ses ridicules dont la pédanterie tient lieu de meilleure grâce que l’on puisse rendre à au Panthéon ?
culture et les ricanements, d’esprit. En Molière est de le laisser s’épanouir en
liberveut-on un exemple ? La dernière cérémo- té, dans les écoles, les théâtres, sur les
François B oUCHon/Le Figaro - nie des César, interprétée par l’immense écrans ; partout où la bêtise triomphe et où il Jean-Mar C Barrere / Hans L UCas
via reUters Conne Ct - Corinne Masiero. s’amuse - et nous amuse - à la pourfendre. ■
iLLUstration : FaBien CLaireFond
AND : 3,90 € - BEL : 3,30 € - CH : 4,20 FS - D : 3,80 € - ESP : 3,90 € - GR : 3,40 € - DOM : 3,60 € - LUX : 3,30 € - PORT.CONT : 4,00 € - MAR : 25 DH - TUN : 8,00 DT ISSN 0182.5852
M 00108 - 115 - F: 3,20 E
3’:HIKKLA=]UXWUU:?a@l@b@p@a";
par ni CoLas Mignard - iandagnaLL CoMpUting/ aLaMy stoCk
pH oto via reUters ConneCt
Csamedi 15 - dimanche 16 janvier 2022 le figaro
2 l'événement
L'abstentionasesraisonsLesintentionsabstentionnistes ...etlacertituded'allervotercetteannée LesélecteursVertsetPSsontlesplusindécis
progressentdepuis15ans... chutebrutalementenjanvier QUELLESSONTLESPRINCIPALESRAISONSQUIVOUSPARTDESÉLECTEURSQUIONTL’INTENTIOND’ALLERVOTERMAISQUINESAVENT
er INCITERAIENTAUJOURD’HUIÀVOUSABSTENIRDEVOTERPASENCOREAVECCERTITUDEPOURQUIILSVOTERONTOUQUIHÉSITENTENTREINDICATEURD'ABSTENTION* CERTITUDED'ALLERVOTERAU1 TOURDELAPRÉSIDENTIELLE
OUÀ NEPASÊTREENCORECERTAIND’ALLERVOTER?DEUXCANDIDATS,selonlaproximitépartisane
7640 76,2%
SympathisantsLFI Vousnevousreconnaissezpasdanslesidées,49%74
lespropositionsdescandidats29,5%30
39%
SympathisantsPS 66%72,8%
Levoteblancn’estpasassezprisencompte
20
70 35%SympathisantsEELV 76%69,5%
Vousn’avezpasenviedesouteniruncandidatplutôtqu’unautre16,2% 68
23%Sept.2021 Oct.2021 Nov.2021 Déc.2021 Janv.2022 SympathisantsLREM2007 2012 2017 2022 19%
VouscraignezdecontracterleCovid-19enallantvoter
Lessympathisantsdegauchedéboussolés 14%SympathisantsLR 43% La démocratie,
INDICATEURD'ABSTENTION*selonlaproximitépartisane Celan’apasbeaucoupd’impactsurlasituationdupays
*Indicateurd'abstention=c’est d’abord 12%LFI 29,9% SympathisantsRN 33%(personnesayantl'intentionle vote. Je veux certaineouprobabledevoter Vousestimezquelapolitiquen’apasd’impactsurvotreviePS 26,3%
aupremiertour)-(personneslutter contre 72%Sansproximitépartisane 9%EELV 36,2% quipourraientcertainementune société ouprobablement Celanevousvientpasàl’espritd’allervoterLREM 8%
s'abstenir)de l’abstention. (…) 4%ÉtuderéaliséeparOdoxa-BackboneConsultingpourLeFigaro.Enquêteréaliséeauprèsd’unéchantillonde1005Français
LR 13,9% (dont919inscritssurleslistesélectorales)interrogéparinternetles12et13janvier2022.LareprésentativitédeLe vote est Votreentouragenevousyincitepasl’échantillonestassuréeparlaméthode desquotasappliquésauxvariablessuivantes:sexe,âge,niveaudediplômeet
RN 17% professiondel’interviewéaprèsstratificationparrégionetcatégoried’agglomération.Auprèsdel’ensembledesFrançais,une obligation 3%
lamarged’erreurs’établit,selonlescoreSans
proximité visé,àplusoumoins1,4et3,1points.citoyenne. C’est Letotalestsupérieurà100carplusieursréponsespouvaientêtrechoisies.43,7%partisane
un droit de voter
et c’est un devoir
de l’exercer.
À nous d’innover Entre crise de confiance et Covid,
aussi dans
les pratiques »
eMM anuel Macron, le spectre de l’abstention pèse sur 2022au « », le 5 janvierparisien
Les candidats s’inquiètent, alors que les Français ne sont toujours pas entrés dans la campagne.
le Sénat veut
« garantir » L’OFFRE se stabilise. À moins de d’abstention. « C’est un vrai risque », le que de Covid et pas des projets de so- Selon le député Insoumis, l’état actuel de
90 jours du scrutin, la quasi-totalité des observe Dominique Reynié, directeur ciété, on pourrait avoir l’impression que la campagne servirait même Emmanuel le débat candidats figure sur la ligne de départ. général de la Fondapol. Inquiet de la fu- l’élection n’a pas vraiment servi », for- Macron, moins contraint de traiter de
À l’exception d’Emmanuel Macron, ture mobilisation des Français, il invite à mule Dominique Reynié. son bilan. « Il ressortirait gagnant d’une À moins de trois mois
dont l’entrée en lice pour concourir à prendre également en compte une for- Le sujet ne manque pas non plus abstention puisqu’elle touche les jeunes et
de la présidentielle,
un second mandat fait peu de doutes. me d’« abstention civique », consistant à d’inquiéter les candidats. Privés de très les classes populaires, soit des catégories
le sénateur centriste Philippe Une question demeure toutefois : les se déplacer dans les urnes pour y glisser grands rassemblements, ils peinent à se que nous mobilisons », fait-il valoir.
Bonnecarrère, soutenu Français, eux, seront-ils au rendez- un vote blanc, comme un message faire entendre et à intéresser leur élec- Animés par l’espoir que le variant
par le président de groupe vous ? Les derniers indicateurs laissent envoyé aux dirigeants. « Il y a une mon- torat. « Le Covid travaille le quotidien Omicron soit le dernier, les
prétenHervé Marseille, a déposé penser le contraire. Depuis quinze ans, tée d’une insatisfaction face à la procédu- avec une espèce de déprime généralisée, dants veulent malgré tout jouer la carte
le taux d’abstention s’accroît un peu re et l’offre. Une proportion significative un ras-le-bol de ne pas arriver à vivre », de l’optimisme. Beaucoup font le pari une proposition de loi
plus à chaque élection présidentielle. de personnes vous disent que voter est que l’élection présidentielle, tradition-organique (PPLO) « visant
En 2017, le second tour a même battu inutile. On ne croit plus à la procédure, ou nellement la plus mobilisatrice, sera à garantir la qualité Une proportion un record en ne mobilisant que 74 % de bien on pense qu’elle n’a plus d’effet sur la encore suivie. Et qu’une fois le Covid
du débat démocratique “la population. Et les crises sociales qui réalité », développe le spécialiste. essoufflé, la campagne, elle, entrera significative de personnes
et à améliorer les conditions ont émaillé ce quinquennat font redou- À tous ces constats s’ajoute aussi une dans un nouveau rythme. « Dès qu’on vous disent que voter sanitaires d’organisation ter une tendance encore à la hausse. pandémie qui n’en finit pas. Et qui a va moins en parler, les problèmes du
est inutile. On ne croit plus de l’élection présidentielle Des observations confirmées par les déjà montré les effets ravageurs qu’elle quotidien vont revenir très vite. Il faudra
dans le contexte lié enquêtes d’opinion, qui dressent tour à pouvait avoir sur l’abstention, lors des être prêt et avoir réfléchi aux solutions », à la procédure, ou bien
tour le portrait d’une France défiante dernières élections municipales, dé- assure Sébastien Chenu, porte-parole à l’épidémie de Covid-19 ». on pense qu’elle n’a plus
envers ses politiques et de plus en plus partementales et régionales. Pour la du Rassemblement national, alors que « Aujourd’hui rien n’a été d’effet sur la réalité encline au boycott des urnes. Un sonda- troisième fois en deux ans, le Covid-19 son parti a déjà pâti d’un manque de anticipé ni prévu pour les
Do Minique reynié, Directeur général ge Odoxa Backbone Consulting, réalisé plonge donc la campagne dans une mobilisation de son électorat lors des ”élections, or le Parlement De la Fon Dapolpour Le Figaro, consolide d’ailleurs ces ambiance particulière. Le débat s’or- dernières élections régionales. « C’est
s’arrête fin février », craintes. Selon l’étude, les deux tiers des ganise autour de brèves polémiques, grâce à notre capacité à montrer qu’il y a
s’inquiète Hervé Marseille. Français (65 %) s’attendent à un fort rapidement remplacées par des oppo- constate sur le terrain l’écologiste San- de la matière derrière les formules et que
Alors que personne ne sait taux d’abstention, et seuls 69,5 % des sitions sur les protocoles sanitaires et dra Regol. « Les Français rentreront nos propositions sont claires que l’on
inscrits sur les listes électorales se disent autres enjeux liés à la pandémie. Et à dans la campagne quand ils auront le pourra avoir l’attention de l’opinion pu-si les meetings seront
aujourd’hui « certains » d’aller voter - trois mois du scrutin, les Français sont sentiment de sortir de la crise », prédit blique. C’est ce que fait Valérie Pécresse possibles en pleine crise
soit quinze points de moins qu’il y a cinq encore peu réceptifs, davantage pré- de son côté un membre de la majorité depuis son entrée en campagne », dé-sanitaire, le texte insiste
ans. De l’autre côté, près de 3 citoyens occupés par les masques FFP2, les tests présidentielle. fend aussi Othman Nasrou, porte-pa-sur la nécessité de spots
sur 10 prévoient de s’abstenir, et 1 sur 4 PCR ou la vaccination. Avec un risque : Pour Alexis Corbière, porte-parole de role de Valérie Pécresse.
et débats à la télévision n’exclut pas totalement de le faire… que le scrutin se passe sans véritable- Jean-Luc Mélenchon, « on ne parle de Reste que, si le Covid s’estompe aux
pour tous les candidats laissant prévoir à l’institut une partici- ment avoir lieu. « Une élection prési- rien hormis du Covid dans un affolement alentours du mois de février comme
chaque semaine en période pation de seulement 70,5 %, inscrivant dentielle permet de fermer un cycle et généralisé. C’est en politisant le débat pu- veulent le croire certains, la séquence
pandémique. Surtout, ce scrutin dans un nouveau record d’en ouvrir un autre. Or là, si on ne par- blic qu’on arrive à mobiliser les gens ». électorale restante sera
particulièrele sénateur rappelle
l’importance d’autoriser
les doubles procurations,
comme c’est le cas Dans les quartiers nord, des jeunes Marseillais éloignés des institutions
déjà aujourd’hui pour les
élections départementales
et régionales, pour lutter
dinah cohen £@DinahCohencontre l’abstention.
envoyée spéciale à Marseille
Selon le texte, le mandataire
pourrait être inscrit sur la
DANS L’ÉTROITE salle du centre social liste électorale d’une autre
eSaint-Joseph, dans le 14
arrondissecommune que le mandant.
ment de Marseille, la vingtaine
d’adoEn outre, l’établissement des lescents réunis rivalise de mains levées.
procurations pourrait être « Il faut faire quelles études pour être
préfacilité pour « les personnes sident ? » « Est-ce que les présidents ont
qui, en raison de l’épidémie plus de pouvoir que les rois et les
reines ? » «Comment ça marche la campa-de Covid-19, ne peuvent pas
gne ? » « On peut être candidat à l’élec-comparaître devant
tion présidentielle quand on vient des les officiers et agents de
quartiers nord ? »
police judiciaire habilités ».
En face, les intervenants, cernés par
Les autorités compétentes les piles de jeux de société d’une
ludoseraient alors amenées thèque en devenir, sont pris de court.
à se déplacer « pour établir Missionnés par le premier ministre
ou retirer leur procuration ». Jean Castex en septembre pour
travailler sur l’abstention et l’engagement Enfin, pour « assurer
des jeunes, ces conseillers et citoyens la sécurité sanitaire
du Cese - chambre de la société civile du scrutin » et éviter
et de la participation citoyenne -,
une trop grande affluence étaient plutôt dans l’idée d’interroger
dans certains bureaux ces jeunes pour faire de la deuxième
de vote, le Sénat propose ville de France leur terrain de
recherd’en augmenter le nombre. che. Pour les inciter à répondre à
l’appel, ils ont même proposé aux partici- Des adolescents participent à une réunion sur l’abstention et l’engagement des jeunes avec des membres de la chambre M. M.
de la société civile et de la participation citoyenne (Cese), le 5 janvier, à Marseille. cesepants de les inviter à Paris dans leurs
A
sébastien sORianO/Le Figa ROc
le figaro samedi 15 - dimanche 16 janvier 2022
3l'événement
L'abstentionasesraisonsLesintentionsabstentionnistes ...etlacertituded'allervotercetteannée LesélecteursVertsetPSsontlesplusindécis Vote postal, par internet… La majorité cherche des pistesprogressentdepuis15ans... chutebrutalementenjanvier QUELLESSONTLESPRINCIPALESRAISONSQUIVOUSPARTDESÉLECTEURSQUIONTL’INTENTIOND’ALLERVOTERMAISQUINESAVENT
er INCITERAIENTAUJOURD’HUIÀVOUSABSTENIRDEVOTERPASENCOREAVECCERTITUDEPOURQUIILSVOTERONTOUQUIHÉSITENTENTREINDICATEURD'ABSTENTION* CERTITUDED'ALLERVOTERAU1 TOURDELAPRÉSIDENTIELLE toire. Si aucun haut gradé de la macronie Ces textes - propositions de résolution matière n’ont pas été traduites dans les
Loris Boichot £@lboichotOUÀ NEPASÊTREENCORECERTAIND’ALLERVOTER?DEUXCANDIDATS,selonlaproximitépartisane n’avance de remède miracle, plusieurs ou de loi - seront soumis au vote de l’As- faits. Oubliées, les ambitions de «
ren7640 76,2% voix appellent à une « modernisation » semblée nationale le 3 février, lors de la forcer » le droit de pétition au niveau
SympathisantsLFI COMMENT reconduire aux urnes les rapide des opérations de vote, voire à une journée réservée aux députés centristes. local et d’abaisser de 4,7 à 1 million le Vousnevousreconnaissezpasdanslesidées,49%74 Français qui s’en sont éloignés ? À court large réforme des institutions lors d’un Mais le calendrier parlementaire est trop nombre de signatures nécessaires à la lespropositionsdescandidats29,5%30 terme, le gouvernement prépare une éventuel second quinquennat. serré pour qu’ils prennent force de loi convocation d’un référendum d’initia-39%
SympathisantsPS 66% campagne de communication pour appe- À l’approche du scrutin, les députés d’ici à la présidentielle : ils visent d’abord tive partagée (RIP).72,8%
Levoteblancn’estpasassezprisencompte ler les électeurs à participer à l’élection MoDem ont décidé de verser au débat à « dire ce que l’on souhaite mettre en Faute de réforme ambitieuse, les élus 20
présidentielle d’avril. Mais la majorité ré- plusieurs de leurs idées fixes. Parmi el- avant dans la campagne et dans un deuxiè- de la majorité ont fait valoir des propo-70 35%SympathisantsEELV 76%69,5% fléchit, depuis le début du quinquennat, à les, le développement de la « participa- me quinquennat », selon le chef de file des sitions plus minimalistes pour «
moderVousn’avezpasenviedesouteniruncandidatplutôtqu’unautre16,2% de plus larges mesures anti-abstention, tion citoyenne », l’introduction de la députés MoDem, Patrick Mignola. niser » le vote. Plusieurs d’entre elles 68
23% du vote par internet au mode de scrutin proportionnelle pour les législatives au font consensus. Ainsi du développe-Sept.2021 Oct.2021 Nov.2021 Déc.2021 Janv.2022 SympathisantsLREM2007 2012 2017 2022 19% Goût d’inachevéproportionnel, en passant par le vote par nom d’une « représentation plus juste » ment progressif du vote par internet, du
VouscraignezdecontracterleCovid-19enallantvoter correspondance. En lutte contre « une des courants politiques, mais aussi le ré- Il faut dire que ces cinq années laissent déploiement des machines à voter en
Lessympathisantsdegauchedéboussolés 14% société de l’abstention », Emmanuel Ma- tablissement du vote par correspon- un goût d’inachevé aux plus ardents complément des opérations dans l’iso-SympathisantsLR 43%
cron a appelé début janvier à « innover » dance - une piste à laquelle s’était op- défenseurs de la « participation ci- loir ou encore de l’autorisation de la pu-INDICATEURD'ABSTENTION*selonlaproximitépartisane Celan’apasbeaucoupd’impactsurlasituationdupays dans les « pratiques », dans son entretien posé l’année dernière le ministre de toyenne ». Les promesses présidentiel- blicité électorale en ligne, sur les ré-*Indicateurd'abstention=
12%LFI 29,9% SympathisantsRN 33% au Parisien, mais il a écarté le vote obliga- l’Intérieur, Gérald Darmanin. les du « grand débat national » en la seaux sociaux et dans la presse.(personnesayantl'intention
Face aux inscriptions défectueuses certaineouprobabledevoter Vousestimezquelapolitiquen’apasd’impactsurvotreviePS 26,3%
sur les listes électorales - une spécifici-aupremiertour)-(personnes 72%Sansproximitépartisane 9% té française qui concerne plus de 7 mil-EELV 36,2% quipourraientcertainement
lions d’électeurs -, LREM et le MoDem ouprobablement Celanevousvientpasàl’espritd’allervoterLREM 8% veulent aussi rendre automatique s'abstenir) 4%ÉtuderéaliséeparOdoxa-BackboneConsultingpourLeFigaro.Enquêteréaliséeauprèsd’unéchantillonde1005Français l’inscription sur les listes après un
déLR 13,9% (dont919inscritssurleslistesélectorales)interrogéparinternetles12et13janvier2022.Lareprésentativitéde ménagement. La mesure, soutenue Votreentouragenevousyincitepasl’échantillonestassuréeparlaméthode desquotasappliquésauxvariablessuivantes:sexe,âge,niveaudediplômeet
dans les rangs des oppositions, fait par-RN 17% professiondel’interviewéaprèsstratificationparrégionetcatégoried’agglomération.Auprèsdel’ensembledesFrançais, 3% tie des 28 dispositions anti-abstention lamarged’erreurs’établit,selonlescoreSans
proximité visé,àplusoumoins1,4et3,1points. publiées début décembre dans un rap-Letotalestsupérieurà100carplusieursréponsespouvaientêtrechoisies.43,7%partisane port remis par le député (LREM)
Stéphane Travert au président de
l’Assemblée, Richard Ferrand.
Le vote dès 16 ans, défendu par le
secrétaire d’État Clément Beaune et
l’exMarcheuse Paula Forteza, ne fait en re-Entre crise de confiance et Covid,
vanche pas l’unanimité. Tout comme le
décompte du vote blanc parmi les
suffrages exprimés, soutenu par le MoDem
face à des Marcheurs plus sceptiques. ■le spectre de l’abstention pèse sur 2022
l a tech appelée
Les candidats s’inquiètent, alors que les Français ne sont toujours pas entrés dans la campagne. à la rescousse pour
toucher les jeunes
ment courte, et imposera un exercice
périlleux pour tous les candidats. En
moins de deux mois, il s’agira pour eux Le smartphone sera-t-il une arme
de mobiliser des Français parfois fati- pour remobiliser les jeunes alors
gués et las des derniers événements, et que la moitié d’entre eux songent
d’éviter tout « accident de campagne », à s’abstenir ? Le succès surprise
potentiellement fatal dans un délai si de l’application Elyze « montre que
restreint. rien n’est perdu » et qu’il « faut aller
À l’arrivée, il conviendra également leur parler là où ils sont », estime
de regarder les chiffres de la participa- Grégoire Cazcarra, 22 ans, président
tion pour le prendre en compte dans la de l’association Les Engagés
victoire du nouveau locataire de l’Ély- et cocréateur du service. En tête
sée et en tirer des conséquences. « Il y a des téléchargements sur iPhone
collectivement intérêt à ce que les gens et Android, elle a dépassé les 750 000
votent car ce serait un problème qu’un installations en dix jours et devrait
candidat soit élu dans ces conditions. Il y dépasser le million en début de
aurait un sujet immédiat de légitimé, et semaine prochaine. Clin d’œil à « une
les législatives pourraient être utilisées amie de fac qui se dit perdue face à la
pour rectifier le tir », s’inquiète déjà en politique », Elyze « a été pensée pour
privé un ministre. les 18-25 ans en reprenant les codes »
« Les victoires politiques sont aujour- à laquelle cette génération connectée
d’hui davantage une forme de sursis, est habituée. Concrètement,
abonde la politologue Chloé Morin. Une elle s’inspire du service de rencontres
victoire électorale n’est plus un chèque en ligne Tinder en mettant l’internaute
un blanc mais une chance qui est donnée face à 500 propositions des candidats
pour faire ses preuves. Les candidats à la présidentielle, mais anonymisées.
doivent l’intégrer », complète-t-elle. Glisser son doigt vers la droite si on
Avant d’appeler les politiques à pren- est d’accord, à gauche si on réprouve…
dre à bras-le-corps le problème de au bout d’une centaine de « swipes »,
l’abstention, sans se limiter à « deux l’internaute découvre avec quels
trois gadgets dans le programme et candidats il est le plus en phase.
après on n’en parle plus ». « Il faut s’at- « L’objectif d’Elyze est de mettre un
taquer aux causes de l’abstention, à la pied dans les enjeux de la campagne »
manière dont on répartit le pouvoir, et face à un paysage politique qui paraît
pas à l’abstention comme si c’était un flou et ce « sans avoir l’impression
objet en soi », conclut-elle. ■ d. . de faire un devoir pour l’école »,
poursuit Grégoire Cazcarra.
L’ONG « A voté » s’est, elle, associée
à la messagerie WhatsApp pour
concevoir un robot conversationnel Dans les quartiers nord, des jeunes Marseillais éloignés des institutions (chatbot) qui permet de vérifier
simplement son inscription sur les
listes électorales. La moitié des jeunes
locaux, quand la situation sanitaire le actifs sont en effet toujours attachés
permettra. Mais il a finalement suffi de au bureau de vote de leurs parents,
quelques minutes pour que la récom- « ce qui multiplie par trois les risques
pense proposée ne soit plus la raison de d’abstention » et expose au risque
leur présence. Et que le groupe, âgé de d’être radié, souligne le coprésident
12 à 21 ans, passe d’un collectif « on de l’ONG, Dorian Dreuil. Le groupe
s’en fout d’aller voter », à un véritable Meta va pousser cette initiative sur
interrogatoire aux allures de cours ses réseaux Facebook et Instagram
d’éducation civique. en ayant notamment recours aux très
semble des Français, on ne parle pas des ront à la chose publique », plaide-t-elle. lopper une stratégie d’« aller vers » tout écoutés influenceurs. Des youtubeurs
« C’est la République candidats. Le nom d’Emmanuel Macron Élue en 2020, l’édile de gauche veut en mettant en avant des outils la « dé- devraient aussi participer à une
qui a lâché ces enfants » est parfois évoqué, celui de Jean Castex montrer l’autre visage de l’abstention mocratie locale ». Institué par l’hôtel de campagne d’information orchestrée
Salaire du président, rôle des députés, est vaguement connu, et l’essentiel des des jeunes. Celui qui s’oppose à une gé- ville, un conseil municipal de la jeunesse par la plateforme vidéo et axée
financement de la campagne… en informations relatives à l’actualité est nération certes désintéressée de la poli- réservé aux 14-18 ans doit d’ailleurs voir sur les dates limites d’inscription
quelques heures, tout le fonctionne- tiré des bandeaux de BFMTV, continuel- tique traditionnelle, mais investie dans le jour au printemps prochain. (2 mars en ligne, 4 mars en mairie).
ment des institutions y passe et susci- lement diffusés dans les commerces du des causes, comme l’égalité femmes- Mais « les sujets de fond ne se traitent Les réseaux sociaux répondent
te un engouement palpable. « On n’a coin. Comme par ruissellement, les der- hommes ou la transition écologique, et pas au niveau local », déplore Nadia à l’injonction de la ministre Marlène
pas l’habitude d’avoir ce genre de dé- niers scrutins battent eux aussi des re- capable de remettre en cause un systè- Boulainseur, qui réclame plus Schiappa, qui leur a demandé
bat, ce serait bien si on faisait ça à cords : 37,48 % d’abstention lors de la me qu’elle comprend. « Les jeunes du d’investissements pour réintégrer les de mettre en place des dispositifs
l’école », souffle un participant sur le dernière présidentielle, plus de 70 % quartier, eux, sont totalement désintéres- quartiers les plus défavorisés à la ville. d’incitation au vote à destination
pas de la porte, cachant derrière lui aux municipales, idem aux régionales… sés, que ce soit de la politique ou des cau- « Il y a des réponses structurelles qui des jeunes. L’information civique
d’épaisses tours grises. Un problème qui concerne l’ensemble ses. Leur seul contact avec l’extérieur, sont bien, comme la lutte contre la (dates du scrutin, modalités
Il faut dire que la politique n’est pas un de la population locale et fait craindre un c’est la télévision. Ils rêvent de devenir mal-inscription. Ça permet d’augmen- d’inscription et de procuration…),
sujet de conversation commun pour les désintérêt total de sa jeunesse. star de la téléréalité pour “gagner du po- ter le potentiel de votants, mais ce n’est qui mêlera aussi influenceurs et mise
habitants du quartier, et encore moins « C’est la République qui a lâché ces gnon”, et s’ils essaient de sortir de leur pas suffisant, l’abstention continue en avant de médias reconnus, va ainsi
pour les plus jeunes d’entre eux. Dans ce enfants », réagit Nadia Boulainseur, cité, ils sont tout de suite confrontés à des d’augmenter », assure-t-elle. Et fleurir sur les populaires Snapchat,
e esecteur de Marseille, frappé par un taux maire des 15 et 16 arrondissements de refus et des blocages. Même entre cités, ils d’ajouter que « dans une société qui YouTube, TikTok et Instagram. Ces
de pauvreté trois fois plus élevé qu’au la ville - l’autre composante des quar- ne se mélangent plus », commente l’élue. s’individualise, la question qui se pose dispositifs monteront en puissance
niveau national et un taux de chômage tiers nord. « Si la chose publique s’inté- Depuis leur élection, les nouvelles est le gain collectif et politique dans le à l’approche du premier tour. c. w.
de six points supérieurs à celui de l’en- resse aux jeunes, les jeunes s’intéresse- équipes municipales tentent de déve- fait d’aller voter. » ■
- Banque Transatlantique - RCS Paris 302 695 937.
A

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents