Le Figaro Magazine du 04-01-2019

Le Figaro Magazine du 04-01-2019

-

Presse
112 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
Signaler un abus
OS SUPPLÉMENT FIGARO  CAHIER N°1  N 23138 ET 23139 DES 4 ET 5 janvier 2019  CPPAP N° 2000 C 83022WWW.FIGAROMAGAZINE.FR
VENDREDI 4 ET SAMEDI 5 JANVIER 2019
ERIC GARAULT POUR LE FIGARO MAGAZINE
m
SALDMANN ENPVILVEFNEIRZÉEUDNÉERIC FORME ! ANNÉE LES CONSEILS SANTÉ DU MÉDECIN STAR
F O U R R E U R - C R É A T E U R P A R I S
17h30 55° 12’ 38.44” Nord 6° 34’ 46.25” Ouest
Rivages Celiques
Îles Scilly, Cork, Liverpool, Belfast, Dublin… Embarquez pour un voyage au cœur des pays celtes, à la découverte de terres sauvages et chargées d’histoire, de châteaux emplis de légendes et de falaises abruptes. Équipage français, gastronomie, mouillages inaccessibles aux grands navires… À bord d’un superbe yacht à taille humaine, vivez des instants de voyage rares et privilégiés. PONANT,accédez par la Mer aux trésors de la Terre.
Avril - Mai 2019 : 3 départs
Contactez votre agent de voyage ou appelez le0 820 20 71 25*
www.ponant.com
ONANT / : © P
ontractuels. Crédits photos n c
photos no et
ocument . D
servés PONANT
vec modération. Droits r a
onsomme à c 0.09 €TTC/min. . *
Stock e / i bvr fe Le nçois ra / F
abus d’alcool est dangereux pour la santé, L’ Philip Plisson
10 ans 17-21Plus de 120 Maisons janvier2019 vous attendent Le rendez-vous des éditeurs et créateurs de la décoration internationale The «rendez-vous» of international interior designers and decoration editors
InternationalCréationsTissus Décoration PARISÉvénement IncontournableDécouvrirInnovation GratuitFesifEtonnantSurprise Waouh ! E l é g a n c eConvivial
4SpaceS - agena - alcantara - aldeco - aleSSandro Bini - alexandre turpault - alhamBra - antoine d'alBiouSSe -arte - atelierS pinton - Blendworth - BouSSac - Braquenié - Brochier - c&c milano - camengo - caSadeco - caSal -caSamance - chaSe erwin - chivaSSo - chriStian FiSchBacher - chriStian lacroix - clarke & clarke - cmo pariS -codimat co-deSign - cole & Son - colony - contrejour - création Baumann - de le cuona - decortex Firenze -dedar - deSignerS guild - deSignS oF the tim e - diurne - ecart international - edition 169 By Staron -edmond petit - elitiS - etro - evolution 21 - FaBricut - Farrow & Ball - Fine - ForeSti home collection group - Fortuny -gainSBorough - gancedo - gaStÒn y daniela - glant - gp & j Baker - gÜell lamadrid - hermèS - holland & Sherry -h o u lèS - in ter Stil - ja B - ja k o B Sch la epFer - ja m eS h a r e - ja m eS m a lo n e Fa B r icS - ja n n elli&vo lpi -jea n pau l g a u ltier - jim thompSon - jiun ho - karin Sajo - koBe - kohro - kravet - kvadrat - larSen - le crin -lelièvre - leS manuFactureS catry - little greene - lizzo - loro piana interiorS - luciano marcato -luigi Bevilacqua - manuel canovaS - mariaFlora By Filippo uecher - marine leather - métaphoreS - miSia -miSSoni home - miSSprint - moiSSonnier - moore & gileS - noBiliS - noBle natural - nouailhac - nya nordiSka -omexco - oSBorne & little - pepe peÑalver - perennialS - phillip jeFFrieS - pierre Frey - ralph lauren home -roBert allen duralee group - romo - ruBelli - Sahco - Samuel & SonS - Sette - Studioart - Style liBrary -taSSinari & chatel - the rug company - theSign - thevenon - thiBaut - toulemonde Bochart - verel de Belval -wind - zeconzeta - zimmer + rohde - zuBer www.paris-deco-off.com
#pdo2019 Carole.Communication Carole Locatelli et Hughes Charuit organisation@paris-deco-o.com presse@paris-deco-o.com Carole.Communication - +33 1 45 20 24 68
L’É4COLE8DES MAHARADJAHS
9 11 12 15
S O M M A I R E
L’ÉDITORIALde Guillaume Roquette NOUS & VOUSContributeurs et le forum CLUB FIGAROActualités du Figaro ARRÊTS SUR IMAGES
ENTRÉES LIBRES 22EN VUEBernard Tapie 24MISE À JOUR 26MATCH 27DITESNOUS TOUTMélanie Biessy 28INITIATIVE & TECHNOLOGIE 29LES RENDEZVOUSde JR Van der Plaetsen
ESPRITS LIBRES 30INDRID RIOCREUX «Le problème, c’est que les journalistes sont hypocrites » 33LA CHRONIQUEde François d’Orcival 34LECTURE / POLÉMIQUE
MAGAZINE 36FRÉDÉRIC SALDMANN, VIVEZ UNE ANNÉE EN PLEINE FORME !En couverture 48L’ÉCOLE DES MAHARADJAHSReportage 58GEORGES BERNANOS, SOUS LE SOLEIL DE L’AVENTPortrait 66ESPAGNE, LE SAUVETEUR DES OLIVIERS MILLÉNAIRESReportage MARC ROUSSEL ; STANISLAS FAUTRE
82 KIMBERLEY, LE SECRET LE MIEUX GARDÉ DU FAR WEST AUSTRALIEN
QUARTIERS LIBRES 72EN VUEDominique Bona 74À L’AFFICHEet les passetemps d’Eric Neuhoff 76CINÉMAet l’apostrophe de J.Ch. Buisson 78LITTÉRATUREet le livre de Frédéric Beigbeder 80LA PAGE D’HISTOIREde Jean Sévillia
82
92 94 96 98 100 101 102 104 106
108 110
KIMBERLEY, LE SECRET LE MIEUX GARDÉ DU FAR WEST AUSTRALIENCarnets de voyage ÉVASION LA TABLEde Maurice Beaudoin VINS & SPIRITUEUX STYLEet le surmesure de Scavini AUTO ENVIESet la tendance de Laurence Haloche PATRIMOINE LA GRILLEde Michel Laclos LES MOTS FLÉCHÉS LE SUDOKUde Bernard Gervais BRIDGE LE BLOCNOTESde Philippe Bouvard
*
Chaussures Ville à partir de139€99€
100% DES MODÈLES ENSOLDESOUPROMOTIONS
*La qualité pour hommes
Costumes à partir de199€179€
Boots à partir de139€99€
Soldes du 09/01/19 au 19/02/19 en France et sur notre e-shop - Visuels non contractuels
NOS BOUTIQUES PARIS 4°35, bd Henri IV -PARIS 6°116, bd St Germain -PARIS 7°39, bd Raspail -PARIS 8°11, rue La Boétie PARIS 8°76/78, av. des Champs Elysées -PARIS 8°4, rue Chauveau Lagarde -PARIS 17°Palais des Congrès LYON 1°38, rue Edouard Herriot -LYON 2°4, rue Childebert -LYON 6°51, cours Franklin Roosevelt MARSEILLE 6°32, rue Montgrand -AIX-EN-PROVENCE25, rue Thiers -NICE30, rue de l’Hôtel des Postes TOULOUSE40, rue de Metz -ANNECY7, rue Sommeiller -BRUXELLESGalerie de la Porte Louise
* SHOP ONLINE WWW.BEXLEY.COM - Leader depuis 1996 -Chaussures, Prêt-à-porter, Accessoires * Vente en ligne
É D I T O R I A L
RÉFLEXIONS D’APRÈS NOËL
e distinguo n’avait rien d’anodin.Le mois dernier, au bureau, dans les boutiques ou en famille, certains ont souhaité un « joyeux Noël »,quand la plupart optaient L prudemment pour de« bonnes fêtes de fin d’année ». Formidable résumé des deux conceptions de la laïcité à la française : fautil ou non dissimuler, au nom du sacrosaint vivre ensemble, notre culture chrétienne ? On écrit « notre » car, quelle que soit leur religion (ou leur absence de reli gion), bien peu de Français dédaignent le rituel du 25 décembre, ses réunions de famille, son sapin et ses cadeaux. Et ils sont moins nombreux encore à souhaiter abolir ce jour férié. Mais voilà, tout le monde a beau aimer Noël,il apparaît préférable à beaucoup de ne pas en faire état, comme à tout ce qui se réfère de près ou de loin au christianisme. A l’image des présentateurs météo qui mentionnent les prénoms à fêter sans jamais rappeler qu’il s’agit des saints du calendrier – comme si la mention de telles réfé rences relevait, au choix, d’un archaïsme fâcheux ou d’un prosélytisme importun. En l’an 2000 déjà, Jacques Chirac et Lionel Jospin s’étaient opposés avec la dernière énergie à la mention des racines chrétiennes de l’Europe dans la charte des droits fondamentaux de l’UE. Pourtant, une reconnaissance de notre culture chrétienne ne suppose aucunement l’adhésion à la foi catholique, ni à aucune autre d’ailleurs. Chacun devrait pouvoir se reconnaître dans cette synthèse inédite qu’a réussie le christianisme entre la morale juive, la raison grecque et la loi romaine en y ajoutant – ce qui n’est pas rien – une attention prioritaire aux plus faibles.
Et pourtant, ça coince.Tous les forcenés de la laïcité, depuis le Conseil d’Etat qui fait démonter les statues de JeanPaul II jusqu’aux préfets qui chassent les crèches des mairies (on aimerait qu’ils déploient le même zèle à fermer les mosquées salafistes), s’obstinent à bouter le moindre signe chrétien hors de l’espace public. Plus surprenant encore, la hiérarchie catholique, partout en Europe, ne voit pas forcément d’un bon œil le retour au goût du jour d’une identité chrétienne, considérée comme une récupération politique se conjuguant assez naturellement avec une forme de préférence nationale. Pas vraiment le genre du pape François, qui a récem ment soutenu avec enthousiasme le pacte mondial des Nations unies pour les migrations. Mais cette tension relève d’une conception somme toute assez saine de la laïcité : nous ne sommes ni en Russie ni dans un Etat musulman et les autorités religieuses n’ont pas à être partie prenante du gouvernement. Sur un sujet aussi sensible,commençons par faire la dis tinction entre la foi chrétienne (qui relève d’un choix éminemment personnel), les valeurs chrétiennes (qui peuvent inspirer avec profit les politiques) et l’identité chrétienne comme facteur de différenciation culturelle, face à l’islam en particulier. Comme au restaurant, rien n’empêche de faire son choix à la carte.
A défaut de vous souhaiter un joyeux Noël (il est un peu tard pour cela), toute la rédaction duFigaro Magazinevous présente ses vœux de bonne et heureuse année 2019.
Guillaume Roquette Directeur de la rédaction du Figaro Magazine groquette@lefigaro.fr @G_Roquette
9/ Le Figaro Magazine / 4 janvier 2019
OLIVIER CAILLEAU
p to nons to ho , P
graphy to ho e P Le
rburton Wa John
ICI COMMENCE L’AILLEURS
Comprendre la culture d’un pays, c’est voyager plus loin
Quand vous partez avec Les Maisons du Voyage, vous êtes préparé pour vivre l’expérience la plus immersive qui soit. Grâce à une approche culturelle unique, nos conseillers mettent leur connaissance de la destination à votre service pour vous permettre de vivre une véritable ouverture sur le monde.
maisonsduvoyage.com 01 84 25 99 11
N O U S & V O U S
COULISSES
COURRIER DES LECTEURS : MERCI À NOS “AUTRES” PLUMES haque semaine, vous êtes des centaines à réagir Afin de multiplier encore les points de vue, nous prenons par lettres et courriels (1) aux articles parus également encompte, depuislelancement denotre nouvelle dansLe Fig Magou à exprimer vos opinions formule, vos commentaires publiés sur notre site (2). Ayant C sur les sujets d’actualité dans la rubrique his pris la succession de Jean Sévillia à ce poste, c’est Pierre torique du journal désormais baptisée « Ce de Boishue qui est aujourd’hui chargé de sélectionner vos que vous en dites ». Soyezen remerciés : vos observa textes, de repérer les meilleures plumes et d’animer ce tions, vos félicitations, comme vos critiques, que nous forumoù les lecteurs occasionnels côtoient d’indéfectibles prenons toujours en considération, constituent des pistes fidèles. Encore merci ! de réflexion indispensables pour notre équipe.(1) figmag@lefigaro.fr (2) lefigaro.fr
CE QUE VOUS EN DITES
Vos réactions sur lefigaro.fr
ÉLITISME, REPRÉSENTATIVITÉ… : LE GRAND DÉBAT Le RIC (référendum d’initiativeLes vatenguerre de la « vraie citoyenne) n’est peutêtre pas la démocratie » par tirage au sort ne font solution miracle, mais il a le mérite de cela que pour pouvoir euxmêmes remettre en cause un régime politique diriger la masse d’une nouvelle façon : dépassé.TWGDà leur goût.Maurice33 Le RIC, c’est la « médiocritude » : c’estMettre au pouvoir de vrais à la fois billevesées et calembredaines représentants du peuple ne nous pour paralyser la vie sociale, économique assurera pas de leurs aptitudes et politique d’un pays.Oltarievà gouverner. Un bel exemple au Venezuela avec Maduro…Cette « logique » (antiRIC, NDLR) Viveleluxe78 est assez inquiétante et révoltanteContester les élites est facile, car elle sousentend en définitive accéder à des postes de responsabilité que les Français seraient incapables est beaucoup plus complexe.Fredo74 er de s’exprimer démocratiquementLa REM a fait 32 % au 1 tour des à quelque scrutin que ce soit.Eol77législatives. En prenant en compte les abstentionnistes et les votes blancs,Pour juger de l’appréciation de la politique économique ou fiscale, cela fait 15 % des inscrits […] on voit bien l’inutilité du RIC. Mais Comment un parti qui a 85 % des sur les grands sujets de société, Français contre lui peutil diriger DR, SÉBASTIpENoSuOrRIqANuO/oLiEFpIGaARsO,?JEAYNaLeUlC4BE7R8TINI POUR LE FIGARO MAGAZINEla France ?Ste5973
11/ Le Figaro Magazine / 4 janvier 2019
Courrier LE PLAN D’UN GÉNÉRAL n pleine crise des « gilets jaunes », E j’ai lu avec attention votre interview de l’ancien chef d’étatmajor des Armées, le général Pierre de Villiers, publiée la semaine dernière dans les colonnes duFig Mag.J’y ai trouvé une réponse à une question qui me taraude depuis longtemps : comment expliquer la perte de légitimité du principe d’autorité alors que les Français expriment de plus en plus un désir d’ordre ? Je partage son analyse sur ce paradoxe bien français et approuve son plan de combat :« Il est urgent de replacer la personne au centre des préoccupations. »Il me tarde de découvrir son livreQu’estce qu’un chef ?Seul regret : son refus de s’engager en politique. Dommage ! Stéphane Bordier (Nice)