Le Figaro Magazine du 25-10-2019

-

Presse
184 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 25 octobre 2019
Langue Français
Signaler un problème
AND : 2,70 € – CH : 5.50 FS – CAN : 7,25 $C – D : 4,60 € – DOM : 4,50 €  ESP : 4,50 € – GB : 3,60 £ – GR : 4,50 € – ITA : 4,60 € – NL : 4,80 € – PORT CONT : 4,40 € – MAR : 43 DH ÉRIC GARAULT M 05918 2035 F:4,00E TOM : 1 200 XPF – TUN : 6,5 DT – ZONE CFA : 3 500 CFA – BEL/LUX : 4,50 € (Le Figaro Magazine + Madame Figaro) 3’:HIKPTB=]UYUU^:?m@k@d@f@a"; SPÉCIAL UNIVERS HOMME INFLUENCENOTREVIE COMMENTLAMÉTÉO UN CHIC CINÉMATOGRAPHIQUE
VENDREDI 25 ET SAMEDI 26 OCTOBRE 2019
26 PAGES
SANTÉ, TRAVAIL, ÉMOTIONS...
LOUISBODIN
PAR
m
10h30 16° 13’ 35.552’’ Sud 124° 24’ 35.552’’ Est
Croisière au Kimberley, l’Australie conidenielle
Décors de falaises rouges sur mer turquoise, cascades, forêts de mangroves, faune emblématique, débarquements en zodiacs en compagnie de guides naturalistes : embarquez pour une croisière expédition en Australie, à la découverte du Kimberley, l’un des derniers espaces vierges du monde.
Équipage français, gastronomie, mouillages inaccessibles aux grands navires… À bord d’un superbe yacht à taille humaine, vivez des instants de voyage rares et privilégiés.
PONANT, accédez par la Mer aux trésors de la Terre.
Broome - Darwin (Australie) (1) Été 2020 / Été 2021, à partir de 6 160 €
Contactez votre agent de voyage ou appelez le09 77 41 48 84
www.ponant.com
ome inclus. ro à B ort / p ntractuels. Crédits photos : ville co e-ntr ce
photos non ansfert et Tr
ocument . D
ortuaires incluses. s p xe ta servés PONANT
volution, om. Droits t à é .c
ur www.ponant » s les ga
se d’une occupation double, suje ba os mentions lé « N
ersonne sur la icolas Matheus. r p - N pa ins Ra ick - N nant Bonus Po rif ONANT Ta (1)Plus©dPinformationsdanslarubrique
Breguet La Classique Classique Extra-Pl ate Ém ail 7147
B O U T I Q U E S B R E G U E T – 6 , P L A C E V E N D Ô M E P A R I S + 3 3 1 47 03 65 00 – 2 6 , L A C R O I S E T T E C A N N E S + 3 3 4 93 38 10 2 2 W W W. B R E G U E T. C O M
S O M M A I R E
52 LOUIS BODINDans son dernier livre, le célèbre météorologue nous explique l’impact du temps qu’il fait sur nos existences.
9 11 12 15
L’ÉDITORIALde Guillaume Roquette NOUS & VOUSContributeurs et le forum CLUB FIGAROActualités du Figaro ARRÊTS SUR IMAGES
ENTRÉES LIBRES 24EN VUEJeremy Rifkin 26LES INDISCRÉTIONSde Carl Meeus 28MISE À JOUR 30LES CLÉS POUR COMPRENDRE 32QUERELLE 34DITES-NOUS TOUTAlexis Roux de Bézieux 36INITIATIVE & TECHNOLOGIE 38LES RENDEZ-VOUSde J-R Van der Plaetsen
ESPRITS LIBRES 42HUBERT VÉDRINE & GÉRARD ARAUD « La fin de l’empire américain ? » 48LECTURE / POLÉMIQUE L’Evangile selon Tolkien 50LA CHRONIQUEd’Eric Zemmour
70
PARIS PHOTOLa plus grande foire de photographie d’art du monde ouvre ses portes le 7 novembre. Visite en avant-première.
MAGAZINE 52LOUIS BODIN : « NOUS SOMMES TOUS MÉTÉO SENSIBLES »En couverture 60EUROTUNNEL, LE CHANTIER DU SIÈCLE A Ce numéro comporte en double page centrale un cahier de 16 pages « Lyon City 25 ANSReportageGuide » (département 69), un cahier de 16 pages « Normandie » (départements 14, 27, 50, 61 et 76), un encart de 6 pages « Fondation de France » pour Paris, la région 70PARIS PHOTO, ART BRUTPortfolioparisienne et les départements 06, 07, 13, 35, 45, 54, 64, 69, 83, 84 et 90 ainsi qu’un encart national hors abonnés de 4 pages « Promo Abonnement » jeté en p. 83 et un 78MICHEL ELÉFTÉRIADÈS, LE PRINCE DES ERIC GARAULT POUR LE FIGARO MAGAZINE, AIDA MULUNEH. JENKINS JOHNSONcatalogue de 20 pages « Linvosges » mis sous film pour les abonnés portés hors Ile-de-France. MILLE ET UNE NUITSPortrait 82 SPÉCIAL HOMME 7/ Le Figaro Magazine / 25 octobre 2019
QUARTIERS LIBRES
LEXUS RXHYBRIDE ENTREZ DANS L’UNIVERS RX L' ALTERNATIVE HYBRIDE PREMIUM
Gamme Lexus RX Hybride (dans la limite des stocks disponibles) : consommations (L/100 km) et émissions de CO2 (g/km) en conditions mixtes selon norme NEDC corrélé : de 5,9 à 6 et de 132 à 134. Consommations (L/100 km) et émissions de CO2(g/km) en conditions mixtes selon norme WLTP : de 7,8 à 7,9 et de 178 à 179. * Vivez l’exceptionnel.
É D I T O R I A L
DES JUGES AU-DESSUS DES LOIS
t voilà.Dans un trop rare élan de lucidité, le gouvernement et le Parlement avaient décidé d’augmenter les droits d’inscrip-TunisieE). Mais c’était compter sans le Conseil constitu-tion à l’université pour les étudiants non européens. Un moyen parmi d’autres de juguler le flux d’immigration en prove-nance du Maghreb (23 % des étudiants étrangers en France viennent du Maroc, d’Algérie ou de tionnel : les juges viennent de retoquer la mesure au nom de l’égalité d’accès à l’enseignement supérieur. Comme ils avaient, l’année dernière, empêché le gou-vernement de sanctionner toute aide à la circulation d’un étranger en situation irrégulière, à la grande satis-faction des associations de soutien aux migrants. C’est plus fort que lui :le Conseil constitutionnel est toujours du côté des grands principes, et donc de l’im-migration. De temps en temps, il lâche bien un peu de lest pour ne pas attiser la colère de la classe politique et de l’opinion (il a ainsi récemment validé les examens médicaux pour vérifier l’âge des jeunes migrants), mais toutes ses grandes décisions vont dans le sens d’une ouverture croissante de nos frontières. Dès 1993, il censurait une loi de Charles Pasqua qui s’effor-çait d’encadrer le droit d’asile malgré les injonctions d’une Europe généralisant la liberté de circulation. Letempsn’est plusoùleConseilsecontentait defaire respecter la Constitution, comme le texte de 1958 le pré-voyait. Il s’est désormais érigé en superlégislateur. Dès qu’il s’agit d’immigration, les experts chargés de prépa-rer les lois (dans les cabinets ministériels ou les commis-ANDRÉ DE CHASTENET
sions parlementaires) ne se demandent plus « qu’est-ce qui est souhaitable pour le pays ? », mais « qu’est-ce que les juges (du Conseil constitutionnel, mais aussi de la Cour européenne des droits de l’homme) vont m’auto-riser àfaire ?». Cesjuridictionssesont arrogéundroit de veto dont elles usent à leur guise pour bloquer les lois qui leur déplaisent, sans aucun appel possible. Et tant pis si celles-ci ont étévotéespar desresponsablesdémocrati-quement élus, s’efforçant de respecter la volonté popu-laire. Les juges, eux, n’ont de compte à rendre à per-sonne, ils sont inamovibles. Cette dérive antidémocratique a été rendue possi-blepar une interprétation sans cesse plus extensive de deux textes collés à notre Constitution, la Déclara-tion des droits de l’homme et le préambule de 1946. Ces manifestes sont aussi généreux dans leurs inten-tions que vagues dans leur formulation, ce qui permet de leur faire dire à peu près ce qu’on veut. Ainsi, le Conseil constitutionnel a sorti de son chapeau en 2018 un« principe de fraternité »dont personne n’avait ja-mais entendu parler afin de censurer des mesures an-timigratoires qui lui déplaisaient. Mais cette créativité juridique, comme la pseudo-neutralité revendiquée par ces juges que l’on persiste curieusement à appeler des « sages », ne doit pas faire illusion. Présidés par un ancien ministre socialiste (Laurent Fabius), ils font bel et bien de la politique. Sans avoir la moindre légitimité pour cela.
Guillaume Roquette Directeur de la rédaction du Figaro Magazine groquette@lefigaro.fr @G_Roquette
9/ Le Figaro Magazine / 25 octobre 2019
Love each side of you.
F R A T E L L I R O S S E T T I . C O M
s te acet s f te e e d acun ch
Aime