Le journal du golf du 26-11-2021
128 pages
Français

Le journal du golf du 26-11-2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
128 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 26 novembre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 54 Mo

Exrait

#168 DÉCEMBRE 2021 - 6 EUROS - OFFERT PAR VOTRE CLUB
DOSSIER SPÉCIAL: LA PASSION DU GOLF FRANCEENFOLIE Test : À quel point êtes-vous fou de golf ? Ian Baker-Finch, le cauchemar absolu PMB : Au golfeur à explosion
GUIDE DESTINATIONS ET CADEAUX
!
Supplément à L’Équipen° 24 579 du dimanche 28 novembre 2021
2.5
S
É
R
PRO
I
E
S
JACKET
® Les séries SensorDr y est une gamme de vêtements de pluie performantes conçue pour la protection dans les conditions les plus difficiles. Chaque style possède les caractéristiques spécifiques pour tous les golfeurs et tous les climats, alors ils seront toujours à l’abri.
MAINTENANT DISPONIBLE CHEZ VOTRE REVENDEUR LOCAL PING
ET SENSORDRY® SONT DES MARQUES DÉPOSÉES DE KARSTEN MANUFACTURING CORPORATION.
À la une
En couverture France Pierron, photo de Pauce
F O U S
D E
G O L F
Seuls les golfeurs peuvent comprendre cette attache viscérale à ce jeu. Ceux qui refusent d’essayer ou même de comprendre ne savent pas ce qu’ils ratent. Ils sont très nombreux en France, tant pis pour eux. Même si longtemps les pratiquants dans l’Hexagone n’ont rien fait pour promouvoir notre sport. Mais c’est un autre débat.
Car l’objet de ce dernier numéro de l’année est de célébrer cette petite balle blanche qui nous rend dingues. Fous d’amour et désespérés parfois. Pour ne pas dire souvent. C’est parce que ce sport est diîcile, le plus dur de tous, qu’on l’adore. Il est tellement exigeant, frustrant, agaçant. Il nous met dans des états dont nous ne sommes pas fiers après coup.
A contrario, quel bonheur de réussir un coup, voire, soyons fous, plusieurs de suite, du sable, du rough, de la forêt. De tous les endroits imaginables. Incongrus. Un drive réussi, le contact d’un fer, une approche qui tombe au mât sont des plaisirs, sans cesse renouvelés.
Car on sait tellement à quel point on peut rater. Aucun autre sport n’ore un tel écart entre la réussite et l’échec. Et quand on échoue au golf, il faut aller jouer la balle où elle se trouve. Une double peine car généralement l’endroit n’est pas accueillant.
Sans oublier le but de ce jeu : la vision d’un putt qui rentre…
Ce jeu est diabolique mais tellement bon. Il ore de la convivialité, on peut le pratiquer à tout âge, c’est le sport d’une vie avec une infinité de parcours à découvrir. Comme le disait un des plus grands joueurs américains des années 80 :« Je déteste ce jeu à chaque fois que je termine une partie mais je ne supporte pas l’idée d’avoir à attendre le lendemain matin pour rejouer. »
Bonne lecture.
Bonnes fêtes et à l’année prochaine.
Arnaud Tillous
PROFITE Z DES FÊ TE S DE FI N D’AN N ÉE P OU R O PTI M I S ER VOTR E SO M M EI L
SLEEPBETTER LIVEBETTER
En vous réveillant dans un lit Hästens, vous réalisez ce que signifie vraiment un sommeil parfait. Fruit d’un savoir-faire exceptionnel et d’une sélection des meilleurs matériaux naturels, nos lits vous apportent un bien-être incomparable, qui dure toute la journée.
BOUTIQUE HÄSTENS À PARIS 3e| Tel: 09 82 44 32 70| 84 rue de Turenne BOUTIQUE HÄSTENS À PARIS 16eAvenue Raymond Poincaré | Tel: | 61 01 43 59 93 81 BOUTIQUE HÄSTENS À NICE04 93 79 87 94| Tel rue Gioredo | 44 *DORMEZ MIEUX VIVEZ MIEUX
J o u r n a l d uG o l f
SOMMAIRE
DOSSIER LA FOLIE DES GOLFEURS
16– Un peu, beaucoup, à la folie
18– France Pierron :« Je peux comprendre qu’on devienne addict »
22– Les fans Facebook de JDG déclarent leur amour au golf
24– Test : À quel point êtes-vous accro ?
28– Golfeurs et surfeurs : de grands malades
30– Jeff Remésy :« Le golf, un miroir exceptionnel »
34– Ian Baker-Finch, la dégringolade ultime
36– « J’ai arrêté le golf parce que j’aimais trop ça »
GUIDES 52– Shopping spécial Noël
89 – Destinations
SUR LES GREENS 14– Rickie Fowler :« Tout le monde traverse un creux »
40– Terre Blanche Ladies Open, Boineau trop courte
ET AUSSI 10– Planète
38– JDG Académie
42- Swing Sequence : Scottie Scheffler
46– Mental : cessez de vous juger !
48– La Jean Van de Velde Académie
50– Oncle Ben
68– Voiture : la Hyunday Ioniq5
72– Club-house
80– Les Bordes : le secret dévoilé
CHRONIQUES 8– Pauline Roussin-Bouchard
126– Pierre-Michel Bonnot
T e x t e s d e C a r l a R a b i n e Le Shop’In P h o t o s D R Spécial fêtes de Carla
4
7
1
2
5
3
18
N O U S A V O N S D E S I D É E S V o i c i u n e i r r é s i s t i b l e s é l e c t i o n d e c a d e a u x e n c h a n t e u r s , g o u r m a n d s , p r a t i q u e s , p r é c i e u x e t o r i g i n a u x a f i n d e c o m b l e r t o u t e s v o s e n v i e s .
1 . HÔTE LS & PRÉ F É RE NC ECoFrets cadeaux.399 € (séjour charme golf). coffrets-cadeaux-hotel s.com/20- golf 2 . ARTY DANDY001ollirBlohraWdyAnckrirbeaBelsotsuoprudéaleauiecad0%.L collectionneurs d’art contem porain. H 72 cm .1 200 €. ar tydand yofficiel.com ar Georges Jeanneau. 3 . « L ES MI SC E L L ANÉ ES DU GOL F 1 244-2 02 1 »P 52 Chronologies,anecdotes,biographies,historiesdegol.f19,90 €. Solar Éditions 4 . BARBOURTrousse de toilette.55 €. barbour.com
80
6
30
34
7
8
CHRONIQUE
P h o t oP a u c e
P R B , UNETÊTE BIENFAITE Pauline Roussin-Bouchard, passée pro cet été, n’en finit plus de surprendre par ses résultats. Tout en menant de front ses études. Une tête bien faite dans un corps bien fait.
Ecoutez le podcast
LE TOURNOI AVANT LE STAGE II « Je n’étais pas inquiète malgré mon mauvais score le dernier jour, au Aramco Team Series à New York. Ce n’était pas du mauvais jeu, les conditions étaient très diIciles. J’ai la chance d’avoir pas mal d’expérience sur les tournois importants pour savoir comment je veux jouer. Donc je n’ai pas paniqué parce que le piège, c’est de pani-quer. Je ne suis pas tombée dans le panneau et je savais qu’Alain(Alberti, son coach) allait arriver. Je joue +2 en finissant par trois fois trois-putts donc j’étais à -1 dans des conditions très diIciles.
LA DEUXIÈME ÉTAPE DES CARTES EN OCTOBRE C’est une grosse satisfaction(elle a gagné la deuxième étape des cartes avec quatre coups d’avance)même s’il n’y a pas d’avantage à avoir gagné la qualif. Ça donne de la confiance. J’ai fait comme d’habitude. Quel que soit le tournoi, j’essaie d’améliorer quelque chose chaque jour pour essayer de scorer encore plus bas. J’avais Alain sur le tournoi. Grâce à mon analyse et celle d’Alain, on a fait deux-trois réglages pour gratter un peu chaque jour. On a fait ça dans tous les domaines, swing, putting, chipping, un mix de tout.
LA FINALE C’est comme enchaîner deux tournois diérents. Quand j’ai enchaîné le tournoi du Aramco Team Series à New York et la deuxième étape des cartes la semaine suivante, c’était la même chose. J’ai une préparation physique pour tenir le plus longtemps possible en multipliant les tournois : je fais beaucoup de cardio et de muscu pour améliorer ma vitesse de swing. J’ai la même préparation, quel que soit le tournoi.
LES ÉTUDES Je suis les cours normalement. J’ai avancé deux-trois examens pour ne pas les avoir en même temps que la finale. J’ai des profs très sympas qui comprennent le projet parce que je leur en ai parlé en début d’année. Ça aide, que le sport soit dans la culture américaine, c’est plus simple pour gérer les cours. J’avais du boulot pendant la deuxième étape des cartes. Les deux premières semaines de décembre(dates de la finale), ce sont les examens finaux donc je me suis or-ganisée. Si un jour les études deviennent trop compliquées à suivre et qu’elles gênent mon golf, j’envisagerai du changement et je diminuerai les charges de travail. Mais pour l’instant ça marche. Alors, pourquoi changer ?
LE PASSAGE PRO J’ai eu la possibilité de passer pro et de rester à la fac, ça s’est fait naturelle-ment, et c’est une bonne chose. En début d’année, ma coach m’avait dit :“Si pour préparer les cartes, tu as besoin de passer professionnelle pour disputer des tournois pros à la place des tournois de fac, fais-le.”Mais en fait, c’est juste un statut qui change. Professionnelle, c’est une façon de vivre et de s’entraîner et je le fais depuis que j’ai 14 ans. Ça ne pas fait de gros changements.
LE DOUBLE-CURSUS J’ai besoin de cet équilibre intellectuel au milieu du golf. J’ai besoin de faire autre chose que du sport, qu’il n’y ait pas que ça. J’ai déjà organisé mon se-mestre prochain. J’ai encore un an et demi. Ça fait partie de moi. Si je n’avais pas l’école, j’aurais quelque chose d’autre : des cours pour avoir un diplôme en psychologie ou des cours pour une formation qui ne font pas partie d’une fac en nutrition ou en kiné. Quand j’aurai fini la fac, je me lancerai dans le tra-ding ou dans l’apprentissage de la langue des signes. J’ai plein d’idées ! Mais je continuerai une activité intellectuelle, c’est sûr.
L’ANNÉE PROCHAINE On va continuer à fonctionner de la même façon avec Alain et mon sta. Ça fait deux ans que je suis aux États-Unis, il n’y aura pas de grosse diérence. J’aurais peut-être mon appartement et mes parents vont venir un peu plus souvent parce que les frontières ont rouvert. Alain va m’accompagner sur les tournois importants, je vais rentrer en France si j’ai besoin : ce sera le même principe que pour les années de fac. J’espère en tous les cas continuer à progresser, jouer sur le LPGA et m’éclater en jouant des gros tournois. Tout se met en place et il y aura de nouvelles expériences et de nouvelles aventures. Ça s’annonce bien quel que soit le Tour sur lequel j’évoluerai. »
J o u r n a l d uG o l f
10
PLANÈTE GOLF
T e x t e s d eJ e a n - P h i l i p p e R o d e n b u r g e rh o t o s- P A F P
Tiger Woods de nouveau sur pied C’est la vidéo qui a fait le buzz début novembre : Tiger Woods en train de marcher, sur ses deux jambes. Le pas encore hésitant, l’ancien n° 1 mondial ne semble pas encore prêt à reprendre l’entraînement mais quelques mois après son accident de voiture, voir l’Américain sur pied est déjà un miracle. Quelques jours plus tôt, Justin Thomas donnait des infos dans le pod-cast No Laying Up. « En ce moment, chaque jour ressemble au précédent. Mais il se porte bien. Il a toujours son humour sarcastique donc rien n’a vraiment changé de ce côté-là. Il est capable de se comporter comme un papa à nouveau, et c’est ce qui est le plus important. Je sais qu’il va essayer de rejouer. Mais je ne le vois pas revenir s’il ne peut pas être compétitif et bien jouer. Ce n’est pas son genre. »
« Je suis toujours sous le choc. »
Céline Boutier, le 3 octobre, quelques minutes après sa victoire au ShopRite LPGA Classic. La Française s’est oert son deuxième titre sur le LPGA en rendant une dernière carte canon de 63 (-8).
Inbee Park chirurgicale On la savait redoutable mais les chires le prouvent. Entre 3 et 6 mètres, Inbee Park à un pour-centage de réussite de 38,4 %. La Sud-Coréenne surclasse l’ensemble du PGA Tour et du LPGA. Classe.
Comme le nombre de Français qui conservent leur droit de jeu complet sur le Tour européen : Antoine Rozner, Victor Perez, Alexander Levy, Matthieu Pavon, Julien Guerrier, Romain Langasque et Victor Dubuisson.
Un Albatros, ça change la vie Incroyable fin de tournoi le 23 octobre pour Christopher Feldborg-Nielsen sur le Nordic League Tour. Dans le dernier événement de la saison, le Suédois s’est oert un albatros sur l’ultime trou du parcours pour arracher sa place en play-o. La belle histoire ne s’arrête pas là, Feldborg-Nielsen ayant remporté la mort subite et décroché un droit de jeu sur le Challenge Tour.
J o u r n a l d uG o l f
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents