Le Point du 22-06-2022
128 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le Point du 22-06-2022 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
128 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 22 juin 2022
Langue Français
Poids de l'ouvrage 37 Mo

Exrait

Débat Qui a tué Géopolitique Le grand entretien Livres La sélection
notre industrie ? avec le numéro un de l’Otan des 25 poches de l’été
www.lepoint.fr Hebdomadaire d’information du jeudi 23 juin 2022 n° 2602 - 5,50 €
Dans l’étau lepéno-mélenchoniste
La tragédie
française
Dossier spécial : 40 pages
LE POINT N° 2602 § DANS L’ÉTAU LEPÉNO-MÉLENCHONISTE § DÉBAT : QUI A TUÉ NOTRE INDUSTRIE ? § GÉOPOLITIQUE : LE GRAND ENTRETIEN AVEC LE NUMÉRO UN DE L’OTAN § LIVRES : LA SÉLECTION DES 25 POCHES DE L’ÉTÉ
ALLEMAGNE: 6,80 € - BENELUX: 5,70 € - CANADA: 8,99 $CAN - SUISSE: 7,70 CHF - DOM: 5,60 € - TOM: 950 CPF - ESPAGNE/GRÈCE/ITALIE/PORTUGAL CONT.: 5,90 € - MAROC: 50 MAD - TUNISIE: 9,30 TND - AFRIQUE CFA : 3900 CFA
L 13780 - 2602 - F: 5,50
LUDOVIC MARIN/AP/SIPA. RAPHAEL LAFARGUE/ABACA. PASCAL ROSSIGNOL/AFPListe points de vente 
isabellelanglois.com
er29, rue Danielle Casanova, Paris I .
Pub Isabelle Langlois_Le Point_ 8 mars 2022_205 mm x L 265 mm.indd 1Pub Isabelle Langlois_Le Point_ 8 mars 2022_205 mm x L 265 mm.indd 1 08/03/2022 08:5608/03/2022 08:56L’éditorial de Franz-Olivier Giesbert
Les vacances forcées du président Gribouille
Le pire ennemi de Macron a toujours été lui- des législatives. Se sentant méprisés ou manipulés, les
même. Après cinq ans de règne, il aura contribué, avec Français se sont vengés.
ses ruses à deux balles, à la prolifération des extrêmes
de droite et de gauche, qui, après sa déroute électorale, Oyez les pourlèchements de babines : déjà frappé
vont désormais mener le bal, à commencer par le Ras- par le syndrome du deuxième mandat, lequel finit mal
semblement national, grand gagnant des législatives. en général, Macron est contraint de rompre avec cet autre
lui-même, ce frivolet invertébré et lunaire dont le bon
En politique, rien ne vaut le cynisme et le plaisir mène les pas. Sinon, comment expliquer qu’après
machia v élisme , pourvu qu’ils ne se voient pas trop et avoir promis Matignon à Catherine Vautrin (LR), il se
soient au service d’une grande idée : de Gaulle l’a prouvé. soit rabattu in extremis sur Élisabeth Borne, femme de
TITRE WEBMais chez Macron, comme chez Mélenchon au demeu- gauche, triste comme un jour sans pain, avant de
remrant, ils crèvent les yeux. Les médias l’ayant convaincu placer Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation na- Titreque la Nupes était un vrai danger, notre président Gri- tionale, par son contraire idéologique, Pap Ndiaye ? Et la
bouille a cru malin de lui donner des gages, avec le suc- cohérence, saperlotte !
cès que l’on sait.
« La terre a des limites, mais la bêtise humaine
Les deux extrêmes se font la courte échelle, est infinie », disait Flaubert. Cette dernière nous a
encomme l’attestent les reports de v oix entre eux au se- core mis à rude épreuve, ces temps-ci, avec les
divagacond tour, ce qui n’est pas sans rappeler les complicités tions économiques des mirliflores de la Nupes. Même
entre communistes et nazis sous la république de Wei- s’ils n’ont reculé devant rien en matière de démagogie – CHAPO WEB
mar avant l’arrivée de Hitler au pouvoir. Comparaison 250 milliards de dépenses supplémentaires ! –, ils
sén’est certes pas raison, mais, depuis la tornade du 19 juin, duisent pourtant des personnes averties ou diplômées, Chapoenotre V République ressemble, comme l’Allemagne dé- ce qui en dit long sur l’état du pays. Il reste qu’ils n’ont
cadente d’alors, à un champ de ruines. pas « gagné », n’en déplaise à nos chers confrères que leur
amour rend aveugles : la « gauche » extrémisée
d’auMacron l’a bien cherché, et on ne le plaindra jourd’hui fait beaucoup moins, avec 133 sièges, que la
pas. Après avoir été élu par effraction en 2017, puis en gauche d’avant : 316 en 2012, 227 en 2007 et 162 en 2002 !
2022, il est, cette année, entré dans l’Histoire à plusieurs
etitres. Premier président de la V réélu sans cohabitation, La blague « Mélenchon Premier ministre » a fait
mais aussi sans campagne électorale, il est également le son temps. Retour vers le réel dans une France qui n’est
seul à avoir été battu à plate couture aux législatives qui pas tirée d’affaire pour autant. Les ennuis arrivent même
ont suivi, sans même avoir combattu : le chef de l’État en escadrille, et sur tous les fronts – économique
notamavait disparu, à moins que, comme aurait dit de Gaulle, ment. Les qualités d’acrobate de Macron n’y suffiront
il n’y eût ni chef ni État… pas : enivrée à l’endettement perpétuel et à l’argent
magique qui fabrique de l’inflation, notre économie est, à
La politique est un métier, et le président devra faire l’heure des comptes, mal en point, à l’image du déficit
l’effort de l’apprendre s’il ne veut pas être vite balayé par du commerce extérieur, qui vient d’atteindre le record
les vents mauvais qui se sont levés : il est condamné à de 100 milliards en rythme annuel. Certes, on peut
ennégocier, écouter, parlementer. Avec LR, surtout, qui a core tabler sur une croissance de 2,7 %, mais elle ne
rémieux résisté que prévu. Tapis mité sur lequel Macron sistera pas longtemps à l’augmentation des taux
s’essuyait les pieds, le Parlement est appelé à ressusciter, d’intérêt qui s’imposera tôt ou tard, ne serait-ce que pour
ce qui est une bonne chose pour la démocratie. juguler la hausse des prix.
S’il veut terminer son mandat, ce qui n ’est pas ga- C’est un congé sans solde que les Français ont
gné, le président doit mettre fin au désolant « en même infligé à Macron en lui envoyant cette Assemblée
natemps » qui l’amène à appâter l’électeur, au gré des tionale marquée à droite. À lui maintenant de devenir
vents, avec des filets gros comme des câbles. On ne gou- raisonnable, de consentir à présider seulement et de
trouverne pas un pays en se faisant d’abord élire à droite ver un Premier ministre « fort » qui gouverne à sa place,
tout en agitant la peur de l’extrême droite – c’était la à la Bruno Le Maire, Laurent Wauquiez, Valérie
campagne présidentielle –, avant de virer à gauche tout Pécresse, etc. S’il refuse de prendre du champ et de la
en dénonçant l’extrême gauche – c’était la campagne hauteur, de grands malheurs l’attendent §
Le Point 2602 | 23 juin 2022 | 5À nos lecteurs
Le retour de « l’homme rouge »
n avant-goût du chaos ? L’étau lepéno-mélencho- Français, en tout cas, a préféré croire aux charlatanesques
niste s’est si spectaculairement resserré à l’occa- potions lepénistes ou mélenchonistes.U sion de ces élections législatives que l’on peut Remarquez, Emmanuel Macron a lui-même laissé
ense demander si la grande bascule n’est pas pour la pro- tendre que tout était possible. Si la pluie d’argent
machaine fois. Certes, nous ne sommes pas encore l’Italie gique – la « nationalisation des salaires » – qu’il a fait tomber
de 2018, qui connut un gouvernement constitué du Mou- sur le pays se justifiait durant la pandémie pour éviter
vement 5 étoiles et de la Ligue – l’alliance du populisme un effondrement, il a souvent omis de préciser que ces
de gauche et de son jumeau de droite –, mais ce n’est plus milliards n’existaient pas, et qu’il faudrait les
rembourune hypothèse fantaisiste… Stefan Zweig, hésitant à pro- ser un jour… Comment s’étonner alors des succès de
pos du titre de ce qui sera son dernier livre, Le Monde Le Pen et (plus relatifs) de Mélenchon, qui ont pu sans
TITRE WEB d’hier, avait songé aux Années irrévocables. La question grand risque vendre un « quoi qu’il en coûte » démultiplié ?
est désormais celle-ci : la glissade française est-elle La France a donc désormais des centaines de députés Titre irrév oca ble ? élus sous la bannière de personnages qui pensent que
Avant même les résultats, la teneur de la campagne l’Europe est un problème plus qu’une solution, que
l’aveélectorale en avait déjà beaucoup dit sur l’état du pays : nir, ce sont les nationalisations, et qui n’ont pas souhaité,
les 250 milliards d’euros de dépenses supplémentaires ces derniers mois, que l’on envoie des armes en Ukraine.
promis par la Nupes et son projet de « désobéissance » à Étonnant spectacle que celui de cette France, qui, alors
l’Europe ont globalement été accueillis avec calme et qu’on se fait tuer à l’Est pour la démocratie libérale,
enconsidération dans les médias. Ajoutez à cela l’essor du vie ou ménage le contraire de cette dernière :
l’autoritaRassemblement national, qui prêche sur ces deux sujets risme et l’emprise de l’État.CHAPO WEB
des thèses assez similaires, et l’on obtient des débats dans On peut d’ailleurs trouver d’étranges résonances de
lesquels le n’importe quoi est présenté comme un choix cet état d’esprit français dans La Fin de l’homme rouge (Actes Chapo
parmi d’autres. Sud, 2013), ce chef-d’œuvre de Svetlana Alexievitch dans
La nature de ce problème avait été bien anticipée par lequel elle décrivait le désenchantement de l’Homo
soJean Tirole dans l’ouverture de son Économie du bien com- vieticus après la chute de l’URSS. On y lit des phrases
mun (PUF, 2016). Notre Prix Nobel faisait ce constat que comme « La liberté, ça me fait peur », ou, à l’inverse, «
Ar« depuis le retentissant échec économique, culturel, social et rêtez de nous faire peur avec le socialisme ! ». À Irkoutsk, en
environnemental des économies planifiées, depuis la chute du 2001, soit dix ans après le putsch communiste raté,
Alexiemur de Berlin et la mutation économique de la Chine, l’écono- vitch demande à un passant ce qui se serait passé si le
mie de marché est devenue le modèle dominant, voire exclu- coup d’État avait réussi. « On serait toujours un grand pays »,
sif, d’organisation de nos sociétés ». « Pour autant, notait-il lui répond celui-ci.
notamment pour la France, l’économie de marché n’a rem- Toutes proportions gardées, la France, qui n’a jamais
porté qu’une victoire en demi-teinte, car elle n’a gagné ni les vécu le vrai communisme (juste un ersatz mou), semble
cœurs ni les esprits. » en partie nostalgique de ce passé des autres. Si l’heure
Tirole a tenté, à sa manière, c’est-à-di

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents