Libération du 05-07-2022
28 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Libération du 05-07-2022 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
28 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 05 juillet 2022
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Extrait

2,50 € Première édition. N 12764
o

FOOT
L’Euro féminin, du
corner à la lumière
PAGES 18-19

PHOTO LUDOVIC MARIN. AP

à l’Elysée.

Emmanuel Macron avec le nouveau gouvernement, lundi

MARDI 5 JUILLET 2022

COMPLOTISME
Antivax, anti-IVG,
même croisade
PAGES 10-11

FRANÇOIS STEMMER

www.liberation.fr

DANSE
«Tragédie», en
transe et tout nu
PAGES 24-25

MRoiEMANIEMENTL’ÉQUIPE B
ns écolo, moins paritaire pour les grands postes : le nouveau gouvernement Borne témoigne
de la difficulté de l’exécutif à élargir sa base pol itique après le fiasco des législatives.
PAGES 2-7

IMPRIMÉ EN FRANCE / PRINTED IN FRANCE Algérie1,60 €, Allemagne3,00 €, Andorre3,00 €, Belgique2,50 €, Canada5,00 $, DOM3,00 €, Espagne3,00 €, Etats-Unis5,00 $, Grande-Bretagne2,80 £, Grèce3,00 €,
Italie3,00 €, Liban7500 LBP, Luxembourg2,50 €, Maroc27 Dh, Pays-Bas3,00 €, Portugal (continental)3,40 €, Suisse3,40 FS, Suisse alémanique3,40 FS, Tunisie8,00 DT, Zone CFA2500 CFA.

u
2
ÉVÉNEMENT

vacance du pouvoir, en tout cas du 19 juin: disposer d’une
majoÉDITORIALes dueen sorea uatra ts edl ’sEsilM aecdruopno cdven caoémdp
de flottement du côté du chef de rité relative impose à Emmanuel
Parlaiséglc ,-sevitiaçnemmoéquilibres interâpuqreteet sed s à t-ni
PAUL QUINIO Ce.a eluna e sens à aéf oacll-imgeuresnce acx autéiuf req
nomiques, sociales, sanitaires, conséquence majeure : sur le
environnementales sur la table.dossier central, présenté en tout
Urgence parmi ces urgences qui cas comme la priorité des
priorinécessitait d’avoir un exécutif en tés dans l’entre-deux-tours des
Pâquerettesordre de marche : la question du législatives, à savoir
l’environnepouvoir d’achat qui sera norma-ment et la lutte contre le
changeEnfin! Les premiers vacanciers lement débattue très vite à l’As- ment climatique, on n’y est pas.
vont pouvoir partir rassurés: un semblée. Sinon, ce gouverne-Certes, la transition écologique
nouveau gouvernement a été ment ? Disons qu’il est à l’image reste comme dans le premier
nommé! On se moque un peu, de la situation politique : relatif. gouvernement d’Elisabeth
tant les annonces de lundi ne Pas d’effet waouh, donc, pas de Borne rattachée à Matignon. On
provoquent aucun effet «blast» prises de guerre à droite ou à peut y voir le signe d’une prise
ou «waouh» susceptible d’inter-gauche à brandir sous le nez des de conscience de l’urgence
loquer l’opinion publique, genre oppositions médusées, mais un écolo. Mais rien dans le casting
«il est trop fort ce Macron, il a gouvernement bâti pour cimen-dévoilé lundi n’accrédite la thèse
trouvé son équipe de choc pour ter les différentes composantes que le curseur a bel et bien
relancer, pardon, pour lancer de la majorité, pour mieux faire bougé dans le bon sens sur
son second quinquennat»… face aux turbulences qui s’an-l’échelle des inquiétudes
enviMais on ne plaisante en réalité noncent dans l’hémicycle. C’est ronnementales. Et c’est
évidemqu’à moitié tant l’impression de un effet mécanique du revers ment un motif de méfiance.•
BORNE 2
Un remaniement
sans
engouement
Faute d’attirer d’autres forces politiques,
le gouvernement annoncé lundi va devoir composer
avec une majorité relative à l’Assemblée, où Elisabeth
Borne ne sollicitera pas la confiance mercredi.

Par
JEAN-BAPTISTE
DAOULASetLAURE EQUY
t vogue la galère. Dans le
salon des am bassadeurs de
E
l’Elysée, le message
d’Emmanuel Macron à ses nouveaux
ministres, réunis dès lundi
aprèsmidi, tient autant de la
congratulation que de l’avertissement: «Vous
devrez tenir.»esamue xa rpniseèDs
le revers des élections législatives
où il a écopé d’une courte majorité

relative, le Président s’en cache à
peine. Si le casting de l’équipe
Borne 2 manque de sel, c’est qu’à
l’issue de consultations tous
azim uts m enées à Matignon, «il
convient de prendre acte de l’absence
de volonté des partis de
gouvernement de participer à un accord de
gouvernement ou toute forme de
coalition». Les images, rares, du
Conseil des ministres ont certes
donné un peu de lustre à cette
journée. Sans corriger l’impression
laissée dans la matinée par le choix de

l’Elysée de dévoiler la composition
de la nouvelle équipe par un simple
communiqué : sans tambour ni
trompette.

«EAU TIÈDE»
A défaut d’attirer des partenaires
pour élargir son socle, le tandem de
l’exécutif a concocté un
gouvernement (très) maison de 42 membres.
Une «armée mexicaine», selon le
député LR Eric Ciotti, ou «un filet
d’eau tiède sur un volcan en fusion»,
pour le premier secrétaire du PS,

Libération

Mardietllui J 52202

Emmanuel Macron et plusieurs de ses ministres, à l’

Olivier Faure. Les galères de
ressources humaines rencontrées par
l’Elysée et Matignon font au moins
le bonheur des députés
Renaissance, Modem et Horizons qui,
depuis longtemps, attendaient leur
heure. Pour une fois, Macron – qui
doit recevoir ses troupes
parlementaires jeudi – puise dans le vivier : 11
d’entre eux, dont Roland Lescure
(Industrie) et Hervé Berville (Mer),
ont été appelés. En tout, 20
ministres doivent laisser vacant leur siège
à l’Assemblée nationale, durant un
mois. Ce qui n’est pas un détail pour
l’exécutif qui voit, cet été, sa
coalition tomber à 230 sièges, très loin de
la barre des 289 pour une majorité
absolue…
En toute logique, la Première
ministre, Elisabeth Borne, qui doit
prononcer sa déclaration de politique
générale mercredi, a donc renoncé
à engager la confiance de son
gouvernement. «Ce n’est pas une
première,lO ,elor-ia a rgué le porte-pa
vier Véran, citant les précédents de
Raymond Barre ou Michel Rocard.
La confiance ne se décrète pas à
priori, elle se construit patiemment,
texte après texte.» U-é eneiuqsd ev

Elysée, lundi.

n on cé e p ar le s op p o sition s, le
groupe LFI annonçant d’entrée qu’il
déposerait une motion de censure.
Perdues dans le bataillon de
macronistes pur jus, quelques rares
recrues ont la charge d’incarner
l’ouverture. A la société civile
(l’urgentiste, François Braun, ministre
de la Santé, et le directeur de
la Croix-Rouge, Jean-Christophe
Combe, nommé aux Solidarités et
à l’Autonomie, ou l’ancien préfet
Jean-François Carenco, ministre
délégué aux Outre-Mers). A droite
(l’ancienne filloniste Caroline
Cayeux, nommée aux Collectivités
territoriales, et la Calédonienne
Sonia Backès, chargée de la
Citoyenneté). Ou à gauche (le maire de
Clichy-sous-Bois, Olivier Klein, chargé
de la V ille et du L ogem ent, et
L a u re n c e B o o n e , a n c ie n n e
conseillère de François Hollande à
l’Elysée, désormais secrétaire
d’Etat à l’Europe).
Puisque la situation lui échappe, le
duo Borne-Macron feint d’en être
l’organisateur. Si aucun transfuge
ne figure à l’affiche, ce ne serait pas
faute de prétendants, mais ov r-«pa
lonté de ne pas exciter les
opposi

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents