Libération du 10-08-2022
32 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Libération du 10-08-2022 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
32 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 10 août 2022
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Extrait

o
2,50 € Première édition. N 12795
MERCREDI 10 AOÛT 2022
L’histoire cachée derrière…la photo des enfants du nazi Ludin
ÉTÉ

CINÉMA
«Nope»,
la tête dans
le nuage
ET TOUTES LES SORTIES, PAGES 20-23

PHOTO WILLIAM KEO. MAGNUM PHOTOS

contrôle russe, le 22 mars.

www.liberation.fr

ET AUSSInLE PORTRAIT MYSTÈREnNOS
SÉRIESnNOS JEUX… CAHIER CENTRAL

MODE
Issey Miyake,
une carrière
sans faux pli
PAGES 14-15

UKRAINELES NCOybeUrattVaquEes,AdroUnesXciv ils,NmeEnacRes sFur lSes
La centrale nucléaire de Zaporijia, désormais sous
réacteurs nucléaires… Le conflit prend des
DE LA GUERREPUBLICITÉ
formes inédites qui s’ajoutent aux armes
traditionnelles et multiplient les fronts.
PAGES 2-7

LOIN DE
CHEZ NOUS
UN FILM DE WISSAM TANIOS

AU CINÉMA
LE 10 AOÛT

IMPRIMÉ EN FRANCE / PRINTED IN FRANCE Algérie 1,60 €, Allemagne 3,00 €, Andorre 3,00 €, Belgique 2,50 €, Canada 5,00 $, DOM 3,00 €, Espagne 3,00 €, Etats-Unis 5,00 $, Grande-Bretagne 2,80 £, Grèce 3,00 €,
Italie 3,00 €, Liban 7500 LBP, Luxembourg 2,50 €, Maroc 27 Dh, Pays-Bas 3,00 €, Portugal (continental) 3,40 €, Suisse 3,40 FS, Suisse alémanique 3,40 FS, Tunisie 8,00 DT, Zone CFA 2500 CFA.

u
2
ÉVÉNEMENT

www.liberation.fr

f afecobkoc.mol/iberation

te @lib

Libération

Mercredi10 oû A20t22

début des affrontements armés les soldats russes ont investie et commerce et pilotés par
smartdans le Donbass, en 2014. «La qu’ils utilisent comme otage ou phones qui, côté russe comme
ÉDITORIALbyh erreiaf edirga»e gtuédàjr bouclier. Qu’une roquette ou côté ukrainien, permettent de
entre la Russie et l’Ukraine, un missile tombe accidentelle-guider les frappes d’artillerie.
Par
écrivait notre correspondant à ment ou intentionnellement Ces joujoux électroniques ont
ALEXANDRA
Kyiv dès le 7 février, soit dix-sur un des réacteurs voire sur largement contribué à ralentir
SCHWARTZBROD
sept jours avant que les chars plusieurs (le complexe en les forces russes durant les
prerusses pénètrent le territoire compte six) et c’est la tragédie. mières semaines du conflit et
ukrainien. De ce que l’on peut Le secrétaire général de l’ONU, ils continuent à causer des
déapercevoir à travers le António Guterres, y songeait gâts. A l’heure où les pays
occiBouclier-eut-p taté snas tenntmeug bauxtaen l,lddarnsr oauli elrat êda udqe er ,ugreatiaeamt eln es
ques cyber ne semblent pas dernière, il affolait la commu-d’âme leurs crédits militaires et
Quand la Russie a envahi avoir causé les dommages re-nauté internationale en décla- se surarment, convaincus par
l’Ukraine, le 24 février, certains doutés. Paradoxalement, c’est rant que «’l à’u’e n qstmahuténicette guerre qu’ils doivent se
experts ont prédit que ce conflit une menace à laquelle per-aé-nl’an de lcule caerred ru enuxt eonsié-uot à reserga etéparpr
se jouerait pour beaucoup dans sonne n’avait pensé qui fait fré- tunmeneitss. e»iréaclCette rieure, il est bon de réaliser que
e
le «cinquième milieu», le cy- mir la planète. Une bonne guerre du XXI siècle n’a déci-ce sont parfois des armes
berespace, que les Russes in- vieille centrale nucléaire civile, dément pas fini de nous sur- inattendues ou peu coûteuses
vestissent massivement depuis comme nombre d’Etats en pos-prendre : ce sont en effet des qui modifient les rapports
leur annexion de la Crimée et le sèdent, celle de Zaporijia, que drones amateurs acquis dans le de force.•
UKRAINE
La centrale de Zaporijia,
nouvelle menace
de dissuasion massive
Un homme teste un drone près de Kyiv,
lors que le Japon commémore les »e,s edurécé itfeefivctseit I’sneml te ftituhe or t
77 ans des bombardements atomi- Study of War. Dès les premiers jours de
l’invaA
ques d’Hiroshima et de Nagasaki, la sion russe en Ukraine, les intenses combats
guerre en Ukraine fait rejaillir le spectre près du dépôt de déchets nucléaires de la
Sous contrôle russe depuis prèsd’une catastrophe nucléaire. Dans le sud-est centrale de Tchernobyl, à 96 kilomètres au
du pays, la Russie est accusée d’utiliser la nord de Kyiv, avaient déjà réveillé les craintes
de six mois, la centrale nucléaire
centrale de Zaporijia –l a plus grande d’Eu-d’un accident majeur pour la sécurité de
rope et qu’elle contrôle depuis début mars – l’Europe.
de Zaporijia, dans le sud-est du pays,
comme une arme de guerre. Une sorte de
bouclier qui lui permet de stocker des muni-«NE PAS OUBLIER
est utilisée par l’occupant comme
tions, mais aussi de lancer des attaques d’ar-TCHERNOBYL»
tillerie sur les territoires sous contrôle ukrai- Près de six mois après être tombé aux mains
base, faisant craindre une
nien, sur la rive ouest du Dniepr, sans de Moscou, le tentaculaire complexe de
Zacraindre de représailles. porijia fait une nouvelle fois frémir l’Europe.
catastrophe majeure si un projectile
«Les forces russes basées autour de la centrale s roDetes quet tnos esseuttabadus rè pe it s
nucléaire ont attaqué les positions ukrainien-dnerida rpsèm-dii, ve«endommageant une
venait à frapper un réacteur.nes, mettant intentionnellement [les forces des bâtiments de stockage d’effluents
radioacnes à Nikopol et ailleurs ces dernières semai- des stations de production d’azote à proximité
ukrainiennes] dans une position difficile : soit tifs», selon une note d’information de
l’Instielles ripostent, risquant une condamnation sdet eé etûrrpoidar noitcetoiaçned stutarf
Parunt elenaioatrnetni(ce ire lcaé tundinei cnnutcursnoi di. mardestLes ri,elcaéileép bu
LÉA MASSEGUINs)paso, emblt enp tnabor en orefllesqu’e tie llseînral’é rêardet tnotne réacteurs l u’ ned srtio s
permettent aux forces russes de continuer à d éuqovorp te tnmeneontincfon eencorees
tirer sur [leurs] positions à partir d’une zone coupures d’électricité dans la Suite page 4

Libération Mercredi02 t 22A ûo 01

début juin.PHOTO NATACHA PISARENKO. AP

La drone de guerre
de l’armée ukrainienne
es drones, c’est un peu le buzz blindées russes. Mais au-delà, c’est
Militaires ou civils,
L
de l’été en Ukraine, alors que tout un pays qui se mobilise afin de
les engins volants sont
tourne en boucle à la radio un faire émerger l’Ukraine comme une
devenus une arme fatale
morceau de reggae qui s’appelle nation pionnière en matière d’usage
sur le champ de bataille.
Bayraktar, qus pre detéiampoired er s de dronilitairecraixu.sec moem
Au point que Kyiv ac-tou «Bayleur touepllne tihne spa
décidé de tout miserraktar» et que des chauffeurs de taxi «Brouillage».ue anveno-u DrBei
sur ce secteur, en créant
scotchent sur leur véhicule les let-narium, la première école
ukraiune «Armée des
tres «Bayraktar». L’affaire est en réa- nienne de formation de personnels
lité plus sérieuse, et elle pourrait in- militaires à l’utilisation de drones
drones», soutenue
fluer sur la suite de la guerre. Début de tous types et formats. Bien
capar la société civile.
août, la compagnie turque Bayrak a chée dans une forêt proche de Kyiv,
annoncé la construction en Ukraine pour la dissimuler des yeux
indisd’une usine de production de Bay-crets russes. ,«errunoanv Aal teug s
raktar TB2, les fameux drones d’at-peiresp ti enertrivée, ne uet pétnsio
taque qui ont décimé les colonnes ui réaliqganruot sed tiasé-évs de, es

nements privés, un festival de
drones… Depuis le début de la guerre, le
marché s’est restructuré, plaisante
Alexander, le directeur du centre de
formation. Après l’invasion, on a
rassemblé des activistes à Lviv et on
e
s’est associé avec la 125 brigade pour
organiser le premier centre de
formation du pays.»
Le Dronarium se déploie désormais
à Lviv et à Kyiv. «Notre but est de
former les soldats qui vont sur le front
et en reviennent, car des drones il y
en a beaucoup, mais très peu de gens
sont capables de les piloter en
opération de combat, ce qui a entraîné

u
3

beaucoup de perte matérielle»,
poursuit Alexander, qui vient de
remettre leurs diplômes à une nouvelle
promo de pilotes militaires, formés
avec des Mavic 2. «Ces gars
commencent tous à zéro. On leur apprend les
principes pour voler, ensuite on
passe à des applications militaires:
renseignement, identification de
cibles, correction d’artillerie, largage
de munitions, brouillage d’ondes. En
cinq jours, ils sont opérationnels.»
L’enjeu est de taille. «J’estime qu’on
a besoin de 30 000 opérateurs de
drones dans l’armée, il nous en faut
dans la moindre unité», poursuit
Alexander, sous le regard de
Mykhailo Fedorov, vice-Premier
ministre à la Transformation numérique,
venu apporter le soutien financier
de l’Etat. «Nous avons lancé l’Armée
des drones afin de protéger nos
soldats, de façon qu’il y ait toujours des
drones en action à chaque endroit de
la ligne de front, plexueiqe lunjee
ministre. Nous devons en
permanence avoir 10 000 drones en soutien
sur la première ligne. Les
caractéristiques de la guerre moderne sont en
train de changer, les drones sont nos
yeux dans le ciel.»

Public-privé.Pilier
gouvernemental depuis le début de l’ère
Zelensky, Mykhailo Fedorov, 33 ans, est
celui qui a impulsé le partenariat de
l’armée avec Elon Musk et ses
Starlink. Son ministère vient de
débloquer 16 millions de dollars pour le
soutien aux nouvelles technologies
d’automatisation aérienne. Fedorov
a annoncé que l’Etat accordera des
crédits de 35 000 dollars à la
moindre start-up pour le développement
des nouveaux prototypes de drones
made in Ukraine. «On assiste à la
naissance en Ukraine d’un nouveau
secteur, le military tech, des
centaines de compagnies s’y lancent, mais
beaucoup clandestinement pour des
raisons de sécurité», explique
Mykhailo Fedorov à Libération.
A lors que la guerre contraint
les budgets, ce sont les secteurs
privé et associatif qui ont pris le
relais du ministère de la Défense. «Ça
coûte des millions et les volontaires
font un boulot incroyable en
achetant des drones dans le monde
entier»,doFev,roui qla pdi e cnoc edè
pour un nouveau type de
partenariat public-privé. Pl

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents