Lyon Capitale du 23-12-2021
108 pages
Français

Lyon Capitale du 23-12-2021 , magazine presse

-

108 pages
Français

Informations

Publié par
Date de parution 23 décembre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 38 Mo

Exrait

Janvier 2022IMensuelIN° 817 - 4,50
AVEC CE NUMÉRO
CULTURE CE QU’IL NE FAUT PAS RATER EN 2022
FORMATION & EMPLOI LES FILIÈRES QUI RECRUTENT
2022-2030 LES DERNIERS GRANDS CHANTIERS À LYON
© Stéphane Nys  Airtech photographies aériennes  Simulation Lyon Capitale
LA RIVE DROITE DURHÔNE,LEPROCHAINGRAND PROJET
L’éditorial DE GUILLAUME LAMY, RÉDACTEUR EN CHEF
Personne n’a envie d’être puni…
Prendre une mairie est une chose, marquer le changement en est une autre.Pour cela, il faut le faire savoir. Et comme disait Paul Bocuse :“Peu importe qu’on parle de toi en bien ou en mal, l’important est qu’on parle de toi.”En 2021, le nouveau maire de Lyon a fait de cet aphorisme une véritable tactique de communication. Mode polémiques. Dont on se dit qu’il finit, d’ailleurs, par les collectionner. À dessein ? L’édile écolo s’en lave les mains, arguant que les réactions viennent des autres. Menus sans viande en février.Refus de laisser la Patrouille de France survoler Lyon à l’occasion du 14 juillet. Interdiction des cordons bleus dans les cantines scolaires en septembre. Bannissement du foie gras dans les banquets de la Ville en décembre. Ponctuellement (méthodiquement ?), une controverse fuse. Les médias s’en donnent à cœur joie. Finalement, le maire de Lyon et son équipe exultent en tapinois, gourmands de leur pouvoir. On parle de Lyon. Moins sous l’angle de l’attractivité,mot que les Verts lyonnais voient comme un tabou grossier, que sous celui de la controverse. Lyon fait désormais la “une” pour ses prises de position, pour le moins étonnantes, sinon idéologiques. “On a voulu que la ville de Lyon soit attractive. Nous pensons qu’elle peut devenir inspirante”,trompetait Grégory Doucet lors de sa première prise de parole en tant que maire, sous les dorures et les lustres de cristal qui donnent des airs de Versailles au salon d’honneur de l’hôtel de ville. Fermez les paupières. Tournez la page de vingt années Collomb. N’allez pas croire que Grégory Doucet est un amateur.Il sait l’effet des petites phrases. Je fais de la politique différemment, atil coutume de dire. À la sauce verte, façon concertations (dont les retours d’expérience sont, pour l’heure, peu convaincants). Sous les pavés… Finalement pas grandchose de nouveau. Derrière les petites phrases (encore) assassines ou moralisatrices à l’endroit des prédécesseurs, l’exercice du pouvoir ressemble beaucoup à celui du “monde d’avant”.
La différence ? Les ours polaires qui meurent, le rapetissement des frites(les conditions météorologiques conditionnent la taille des pommes de terre), les boules glacées qui fondent trop vite à cause du réchauffement climatique, les vaches qui polluent parce qu’elles manquent de savoirvivre (leurs rots sont un drame pour la planète, un bovidé émettant autant de CO2qu’une voiture entre Lyon et SaintTropez, salauds de riches), tout est désormais de la faute des autres. L’autre est sommé de se sentir coupable, pour tout et tout le temps.La culpabilisation, c’est le drame de notre société. On doit avoir honte. Honte de ce qu’on laisse aux générations futures, de ce qu’on fait, de ce qu’on est, de notre histoire. Il y aurait les méritants et les autres : je roule à vélo, tu as une voiture ; je suis bio et végétarien, tu entretiens l’industrie agroalimentaire ; je milite pour le droit des animaux, tu chasses. La société est moralisatrice. Donc divisée. Donc binaire. Le bien, le mal. Les méritants et les profiteurs. Les Verts n’y échappent pas. Œdipien et manichéen.Depuis des années, les neurologues montrent le lien culpabilité dépression. Quand on pointe systématiquement du doigt, qu’on infantilise à tous crins, on devient démoralisé et abattu. Les clivages conduisent à l’irrespect, voire à la violence. L’adhésion à des idées est vouée à l’échec. L’écologie est une nécessité. Tout le monde (ou presque) en est conscient. Mais le positionnement moralisateur, condescendant des Verts est contreproductif. La méthode n’est pas la bonne. Les écologistes se plaignent des petits noms qui leur sont donnés (Khmers ou ayatollahs verts) ? Peutêtre aurontils la sagesse de mettre de l’eau dans leur vin bio. On aurait aimé avoir de l’écologie fraîche, légère et optimiste.On a hérité de la véhémence du ton, doublée d’un manichéisme et d’une nouvelle morale, qui consiste à désigner des boucs émissaires et des hérétiques. L’écologie punitive. Et personne n’a envie d’être puni.
51 avenue Maréchal Foch 69006 LYON Tél. 04 72 98 05 00DIRECTEUR DE LA PUBLICATIONJean-Claude Carquillat DIRECTEUR EXÉCUTIFPhilippe Vives philippe.vives@lyoncapitale.fr DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Chiêu An Thai mathieu.thai@lyoncapitale.fr RÉDACTEUR EN CHEF Guillaume Lamy guillaume.lamy@lyoncapitale.fr RÉDACTIONRazik Brikh (Sports) razik.brikh@lyoncapitale.fr Paul Terra (Politique) paul.terra@lyoncapitale.fr Éloi Thiboud eloi.thiboud@lyoncapitale.fr PUBLICITÉPascale Laplace : 04 72 98 05 03 pascale.laplace@lyoncapitale.fr COMMUNICATION / DIFFUSION Agnès Vézirian, Directrice de la Communication et de la Diffusion 04 72 98 04 93 agnes.vezirian@lyoncapitale.fr COMPTABILITÉClaire Borius claire.borius@fiducial.net ASSISTANTE DE DIRECTION ACCUEIL ET ABONNEMENTS Josiane Merolle j.merolle@lyoncapitale.fr abonnement@lyoncapitale.fr 04 72 98 05 05 Imprimerie : Fot (Pusignan - 69) Distribution : Oyé Distribution N° de Commission paritaire : 0326 D 86862 N° ISSN : 1259-573 X Lyon Capitale SAS au capital de 1 000 000 euros. RCS Lyon : 489 069 856 Siège social : 41, rue du Capitaine Guynemer - 92400 Courbevoie. Actionnaire : FIDUCIAL MEDIAS SAS au capital d’un million d’euros. Siège social : 41, rue du Capitaine Guynemer - 92400 Courbevoie.
LYON CAPITALE // JANVIER 2022 // N°817 -3
Sommaire
JANVIER 2022IN° 817
36 Environnement Lyon, l’assaut du moche
70 Sport Le bowling, plus qu’un simple loisir
ACTUALITÉ6. Rétrospective de l’année 2021 par la rédaction La grande gueule20. Entretien avec Didier Maciocia, directeur Innovation du groupe Hellio,“Il faudra, je pense, retrouver cette capacité à dire les choses ” par Guillaume Lamy Urbanisme 24. La fin des grands projets ? par Paul Terra Politique 34. Lyon peut-il sauver la gauche ? par Paul Terra Environnement 36. Lyon, l’assaut du moche par Guillaume Lamy Société 40. La galaxie lyonnaise des
44 Immobilier Confluence : la nouvelle valeur sûre à Lyon ?
74 ThéâtreLes Ombres ressurgissent au TNP
champions du monde par Guillaume Lamy Immobilier 44. Confluence : la nouvelle valeur sûre à Lyon ? par Éloi Thiboud Société 50. Formation et emploi : les filières qui recrutent par Guillaume Lamy Grandes sagas d’entreprises 58. Brochier Soieries : des coupons de soie au tissage de fibres optiquespar Guillaume Lamy Débats & Opinions 62. Entretien avec Jacques de Larosière, économiste,“Un système qui développe le nombre de chômeurs en les traitant correctement est un système antisocial” par Guillaume Lamy
Société 66. Saint-Étienne vs Lyon : cinquante nuances de conflits par Éloi Thiboud Sports 68. Handball : l’ambition européenne du VHA 70. Reportage. Le bowling, plus qu’un simple loisir par Razik Brikh CULTURE74. Théâtre : les Ombres ressurgissent au TNPpar Caïn Marchenoir 78. Classique : opéra-tion tango par Guillaume Médioni 80. Musique : le monde presque perdu d’Orelsan par Kevin Muscat 82. Danse et musique minimaliste : un dialogue intense par Martine Pullara 84. Expos : les foules en miniatures
Ont participé à ce numéro :Corrections : Hélène Martin-Teillard – Photos : Antoine Merlet
4- LYON CAPITALE // JANVIER 2022 // N°817
58 Grandes sagas d’entreprises Brochier : des coupons de soie au tissage de fibres optiques
88 La table du mois Carpe Diem,le temple de la tête de veau
par Martine Pullara 86. Littérature : notre sélectionpar Caïn Marchenoir et Kevin Muscat MAGAZINELa table du mois 88.Carpe Diem, le temple de la tête de veau par Guillaume Lamy Les grandes recettes lyonnaises 90. L’aile de raie, gourmandise sélacienne par Guillaume Lamy La route des vins 92. Bourgogne, les Champs-Élysées du vin par Guillaume Lamy Histoire & Patrimoine 96. L’architecture lyonnaise et e ses secrets au XIX siècle, le Second Empire (partie 1) par Nadège Druzkowski
Éducation 102. Retrouver le plaisir d’apprendre par Céline Rapinat 104. Shopping cocooning par Céline Rapinat 106. Quoi de neuf ? par Céline Rapinat Encarté dans ce numéro : le guide de la saison culturelle 2022. 44 pages. Ne peut être vendu séparément
BULLETIN D’ABONNEMENT P. 17
Rétrospective2021
RÉTRO 2021 L E S T E M P S F O R T S D E L’ A N N É E À LYO NI M AG E SE N
JANVIER Le couvre-feu est imposé dès 18 h. Le centre-ville (en photo, rue du Palais-Grillet sur la Presqu’île) se vide. C’est la première fois, à Lyon (et en France), qu’est imposée une telle mesure pour des raisons sanitaires. Le dernier couvre-feu à Lyon datait de 1944. Au Moyen Âge, l’expression désignait une mesure destinée à prévenir les risques d’incendie (maisons en bois, feux de cheminée). À la nuit tombée, les cloches du beffroi sonnaient pour enjoindre les habitants d’éteindre leur feu. “Les derniers couvrent le feu” avec une plaque de fonte.
6- LYON CAPITALE // JANVIER 2022 // N°817
© MAXPPP
Rétrospective2021
© Lyon Capitale
FÉVRIER Plusieurs dizaines d’agriculteurs manifestent à Lyon dans le but de dénoncer le menu sans viande imposé dans les cantines scolaires par le maire de Lyon (EÉLV). Des éleveurs libèrent des vaches devant les grilles de l’hôtel de ville.“Il n’y a aucune idéologie, seulement un bon sens pratique. Le reste n’est que polémique politicienne”,défend Grégory Doucet, dont la décision divise au sein du gouvernement. C’est la quatrième controverse nationale déclenchée par le maire de Lyon depuis son élection (Vœu des Échevins, Tour de France, Patrouille de France).
MARSDes violences urbaines éclatent à Lyon, après Rillieux-la-Pape et Bron. Plusieurs quartiers lyonnais s’enflamment littéralement. Voitures incendiées, caillassage et tirs de mortiers sur des policiers. Les émeutes avaient débuté sur la colline de la Duchère, en début de mois, après la chute d’un adolescent de 13 ans en scooter. Un fait qui avait été reproché, à tort, aux forces de l’ordre. Le lendemain, hasard du calendrier, l’association nationale Génération identitaire, dont le siège est à Lyon (Vieux-Lyon), est dissoute en conseil des ministres pour“provocation à la discrimination raciale ou religieuse”.
8- LYON CAPITALE // JANVIER 2022 // N°817
LYON CAPITALE // JANVIER 2022 // N°817 -9
© Antoine Merlet
Rétrospective2021
© Joris Miachon
AVRIL Dans la nuit du 7 au 8 avril, les températures descendent jusqu’à -7°C. L’utilisation de bougies, aussi appelées “flammèches”, sortes de petits braséros chargés de réchauffer l’air, est courante dans les exploitations des cultures fruitières. Les cultivateurs doivent faire face aux conséquences économiques de ce désastre agricole. Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, parle de“la plus grande e catastrophe agronomique de ce début de XXI siècle”. En mars, Lyon avait enregistré son record de chaleur (26°C) depuis le début des relevés météo, en 1990.
10- LYON CAPITALE // JANVIER 2022 // N°817
© Antoine Merlet
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents