Marianne du 03-12-2018

Marianne du 03-12-2018

-

Presse
88 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Ajouté le 03 décembre 2018
Langue Français
Signaler un abus

t
s
s
a
l
L 12811 - 1133 - F: 4,00 €
www.marianne.net
Numéro 1133 Du 30 novembre au 6 décembre 2018
D



enquête


1133-COUV-OK-V01.indd 1 28/11/2018 16:07
exclusif
A, D = 6.30 € - AND, BEL, ITA, LUX, PORT CONT, ESP = 4.70 € - CAN = 8.60 $ CAN - CH = 7 CHF - DOM = 4.50 € - GR = 5.10 € - MAR = 38 MAD - TOM = 900 XPF - NL = 5.10 € - TUN = 7 DT
de sock
en rupture
médoc macron
de france imp sesécurisée
la plus
prisla on
ans plongée �

MARIANNE • SP Plein Papier • 200 x 270 mm • Business 2016 • Parution 30/nov./2018 • Remise 20/nov./2018 LUC • BAT
ICI TOUT TOURNE AUTOUR DE VOUS
*CLASSE BUSINESS  Dans un salon d�di, d�tendez-vous le temps d�un soin Clarins ,
**puis profitez du confort absolu d�un fauteuil-lit tout en savourant des menus
***de grands chefs �toils fran�ais, servis comme dans un grand restaurant.
AIRFRANCE.FR
* **France is in the air : La France est dans l’air. Au départ de Paris-Charles de Gaulle Terminal 2E - Halls K, L, M, de New York-JFK et de Londres-Heathrow. Sur une partie de la flotte long-courrier Boeing 777 et Boeing 787.
***Service à l’assiette disponible sur les vols de/vers New York-JFK AF008-AF009-AF019-AF022-AF023-AF032, Singapour-Changi AF256-AF257, Tokyo-Narita AF275-AF276 et Tokyo-Haneda AF272-AF274-AF279-AF293.
AIRF_1811093_NewBUSINESS_2016_200x270_MARIANNE_PM.indd 1 21/11/2018 13:53p

Notre opinion
chao, l humain !
par natacha polony
endant des d�cennies, de simples citoyens d�Europe, mesurer les interactions avec les autres g�nes. Mais apr�s tout
d�Union sovi�tique ou des Etats-Unis ont trembl� � Nous nous sommes convaincus depuis d�j� quelques d�cennies
l�id�e d�une guerre nucl�aire qui an�antirait l�huma- que la libert� humaine consiste � nous �manciper de tout ce
nit�. Le temps des bunkers et des abris est aujourd�hui qui nous pr�existe, m�me la nature. Aucune limite ne doit nous
r�volu, mais les simples citoyens, certes pr�occup�s entraver dans cette qu�te de toute-puissance. La vieille morale P f f la�que, h�rit�e des Lumi�res, qui nous prescrivait de ne jamais
reconstituent, seraient bien inspir�s de s�int�resser �galement � user de l�humanit�, en nous ou en autrui, comme d�un moyen
ece qui nous menace en ce XXI  si�cle. Avant m�me que le r�chauf- f
fement climatique ne bouleverse notre environnement, avant
m�me que les derniers insectes n�aient disparu avec les derniers D�autant que la comp�tition fait rage. Bien s�r, quelques pays
oiseaux, les apprentis sorciers du g�nome auront r�ussi ce que obstin�ment ringards comme la France tentent de maintenir
les apprentis sorciers de l�atome avaient de justesse �vit�. quelques r�gulations en mati�re de bio�thique. Mais le fait
Alors que se r�unissait � Hongkong un sommet international dicte d�sormais le droit. Ce qui se fait ailleurs doit �tre autoris�
   �, un chercheur chinois ayant au nom du progr�s. Les transhumanistes en ont fait une id�ologie
fait ses �tudes aux Etats-Unis annon�ait � la presse interna-    
tionale avoir donn� naissance aux deux premiers b�b�s g�n�-  � avec Google, t�l�charger son cerveau dans un disque dur �
tiquement corrig�s. Pour l�instant, aucune preuve. He Jiankui partir d�implants neuronaux avec Elon Musk. Ils nous font aimer
f f l�avenir. Du moins celui de cette race des seigneurs qui pourra
lorsqu�elles ne formaient qu�un seul embryon pour introduire f    �.
    Il y a bien quelques inconv�nients,
s�quence ADN cens�e les prot�ger du quelques alertes. Voil� quelques mois, haC un peut faire Ce
VIH. Le morceau de g�nome introduit des chercheurs canadiens ont
reconstiqu il veut dans son serait une mutation dont on a observ� tu� le virus de la variole �quine avec des
qu�elle bloquait l�entr�e du VIH dans s�quences ADN achet�es sur Internet, Coin  le bidouillage
les cellules et avait abouti � la gu�rison pour prouver que n�importe qui peut
d�un malade. génétique est un bricoler dans son labo. On attend avec
impatience le retour de la variole, la asse temps d avenir
f f
soit vraie ou fausse, elle est vraisem- les premiers � tenter de nous r�veiller et � n ous
blable. Peu importent les d�clarations r�clamer une r�gulation mondiale. Pour ère desdans l scandalis�es de l�universit� de Shenzhen, l�heure, les politiques regardent leurs
o� travaille ce chercheur, et le mea-culpa chaussures. Trop peur de passer pour
 sus- r�trogrades, ennemis du progr�s. Certes,
 � ses recherches et l�implantation ce que pr�tend avoir fait He Jiankui est
de nouveaux embryons. Chacun peut interdit partout dans le monde. Du
 : le bidouillage g�n�-moins, le fait de r�implanter les embryons dans l�ut�rus d�une
tique est un passe-temps d�avenir. Depuis qu�ont �t� d�couverts les  
ciseaux g�n�tiques, et en particulier les plus performants d�entre f
eux, au nom barbare de Crispr-Cas9, un pas a �t� franchi. Nous f  
sommes dans l��re des �tres humains g�n�tiquement am�lior�s.  � ladite industrie. Comme pour l�arme nucl�aire, il serait
f f
immunis� les deux b�b�s contre le VIH. C�est pour la bonne cause. f
  nomique, contre l�alliance des lib�raux convaincus que la main
l�exp�rience est r�elle, la mutation g�n�tique se transmettra dans invisible du march� nous sauvera et les libertaires persuad�s que
la descendance des deux enfants, et se r�pandra tranquillement. tout ce qui est possible doit �tre autoris� au nom de l�extension
Certes, nul ne sait quelles en seront les cons�quences, notamment f
f jeu. L�enjeu vaut bien une insurrection humaniste. n
Parce que le débat n’est pas réservé qu’aux experts ou aux journalistes,
la parole est aussi aux lecteurs.Débattons ! Rejoignez-nous sur www.marianne.net/debattons
30 novembre au 6 décembre 2018 / Marianne / 3
1133-003-notopignon-NMp.indd 3 28/11/2018 17:58
améliorés
êtres génétiquement
sommes�








t
a
L’éditorial de Jacques Julliard
LA COULEUR JAUNE
rois vainqueurs dans cette jacquerie rurale et psychologiquement aux classes moyennes. En plus des
comp�riurbaine qui vient dembraser la France : mer�ants, des artisans, de beaucoup d�agriculteurs, il y a l�
Christophe Guilluy, les cha�nes dinfo-animation f
en continu, la couleur jaune. Christophe Guilluy,  etc. Des gens qui n�ont pas de patron, sans �tre patrons
gographe et sociologue qui, avec son analyse eux-m�mes. Tous ceux que la sociologie marxiste vouait � T de la France priphrique oppos�e celle des l�extinction et dont le nombre ne cesse de grossir au point de
grandes m�tropoles, avait tout compris avant tout le monde, repr�senter     (Giscard). D�o� l�appui
ce qui lui a valu le boycott et la v indicte de ce nud de vipres f
que l�on appelle la sociologie universitaire. f
f
Les cha�nes d�info, dont on peut se demander ce qu�aurait devenue instrument de transport universel, reste le signe
�t� le mouvement sans elles. f distinctif, comme jadis le cigare pour le patron ou la blouse
fait monter, ont orchestr�, expliqu�, voire coordonn�, un pour l�ouvrier. S�attaquer � la voiture, c�est s�attaquer aux
mouvement incapable de se prendre en charge lui-m�me. classes moyennes ou plut�t � cette id�ologie � quatre roues
Jadis, les historiens racontaient le pass� et la presse relatait qui sommeille au c�ur de chaque Fran�ais, quel que soit
le pr�sent. Aujourd�hui, l�info et les r�seaux sociaux mod�lent son statut social.
l�avenir. Inutile de se d�placer pour
la man  : les cha�nes pr�disent � la  ? Parce que la voiture est
centaine pr�s combien de personnes le sacrement ou, si l�on pr�f�re, le
   �. La couleur f St jaune enfin, longtemps synonyme Celui-ci fut longtemps le caract�re
de cocuage et de trahison sociale, qui distinctif des classes sup�rieures. Il S
est en passe d��tre r�habilit�e et de se manifestait � travers des modes
d�tr�ner le rouge comme symbole de de vie et de pens�e. Qu�est-ce donc
la r�volte sociale. que l�accession � la bourgeoisie sinon S
l�accession � un mode de vie
indiviS Trois absents maintenant. D�abord,  ? Tel qu�il vous permet de vivre
la France de la diversit�, comme on dit     S,
pudiquement. Les Noirs, les Arabes, particuli�re et distincte d��chapper
S S pratiquement absents du mouve- au s�riel� Avoir une voiture, c�est
f vivre en individuel. Jamais un moyen S S
identitaire, discr�tement x�nophobe.     f
Ensuite, les corps interm�diaires. vilaine chose) ne restituera le
sentiRien, un vide sid�ral entre Emmanuel Macron et des gens ment de libert�, d�ind�pendance, que dis-je, de souverainet�
qui se plaignent de ne pas �tre entendus, sans r�aliser qu�ils que conf�re le fait de se mettre au volant, avec les bagages
sont incapables de parler. J�ente  : d�exprimer un point de f e � sa droite, les gosses et le chien �
vue clair, une analyse coh�rente, des revendications pr�cises. l�arri�re. Taxer l�essence, c�est donc s�attaquer � moi-m�me
Seule, comme � l�habitude, la CFDT a sauv� l�honneur parce  : je n�oublie pas qu��
l�ext�qu�elle est la seule des grandes organisations populaires � rieur des grandes villes la voiture individuelle est d�abord un
n�avoir pas renonc� � r�fl�chir. Bien dangereux, ce vide. instrument de travail, et qu�il n�est pas question de plaisanter
f avec ces choses-l�. Mais tout objet a un sens utilitaire et un
je n�ai entendu ni Jacques Attali, ni Alain Minc, ni m�me  ; de sorte qu�un pr�sident de la R�publique
Emmanuel Todd. Ce n�est pas un truc pour eux. On nous qui s�acharne sur la bagnole est un individu suicidaire ou
 ! d�sireux de prendre sa retraite au plus t�t.
Cet foraison jonquille est clairement un mouvement Les classes moyennes ont-elles des raisons de se
de classes moyennes.  ? Celles   Assur�ment oui, pour un certain nombre d�entre?
qui ne font partie ni des couches dirigeantes, ni des classes elles. Nagu�re, les classes sup�rieures avaient des revenus
populaires. Avec ces derni�res, la ligne de d�marcation est �lev�s, les classes inf�rieures, des revenus modestes, et les
f classes moyennes, des revenus moyens. Tel n�est plus le cas.
sociales, autrefois assimil�es aux classes populaires, sont Beaucoup de membres des classes moyennes ont des revenus
en train de passer discr�tement la ligne et de se rattacher beaucoup plus bas que la couche sup�rieure des classes ›
4 / Marianne / 30 novembre au 6 décembre 2018
1133-006-008-Julliard-NJp.indd 4 28/11/2018 13:17
ocial tut
on oit quel que
de chaque rançai
ommeille au cœur
qui roue
idéologie à quatre
attaquer à cette
voiture c e
attaquer à lap

L’éditorial de Jacques Julliard
› inf�rieures. D�o� un sentiment de frustration, de d�clas- Elles ne disposent ni du Manifeste du Parti communiste, ni de
f la charte d�Amiens. Elles n�ont pas de culture propre. C�est
qui a toujours �t� dans la R�publique un objet imaginaire pourquoi, mal encadr�es, mal repr�sent�es, elles sont, quand
comme le yeti sur les pentes de l�Himalaya, est devenu un il leur arrive de se mettre en mouvement, impr�visibles et
   � (Philippe Guibert et Alain Mergier). potentiellement dangereuses. Faute d�une grammaire de
l�action collective, d�une syntaxe de la revendication, de la
Mais, surtout, ce qui manque le plus � ces classes, c�est manifestation, de la n�gociation, elles t�tonnent, en laissant
la consid�ration. L�homme ne vit pas que de pain, il vit libre cours � l�improvisation et � la violence. Mais aussi � des
aussi d��gards. Les classes sup�rieures sont, quoi qu�on en passions individuelles comme la jalousie, qui sont mauvaises
dise, les plus consid�r�es. Mais les classes dites inf�rieures conseillres et dont la pratique de l�action de classe avait
f d�barrass� le mouvement ouvrier.
hypocrite, condescendante et mis�rabiliste, qui s�attache aux
plus humbles. Le prol�tariat a son l�gendaire que les syndicats Casser le mat�riel urbain rel�ve d�un comportement
      attaquer le domicile
 : prendre la tangente. Et les du d�put� macroniste du coin d�note une vision d�bile
immigr�s jouissent de la consid�ra-  :
l�indivition des intellectuels, surtout quand dualisme petit-bourgeois, quand
ils sont musulmans   il n�est pas m�tamorphos� par une L
 �). pens�e sociale coh�rente, rel�ve du
b�gaiement psychologique, non de
Seules les classes moyennes sont la pens�e organis�e.L
mal consid�r�es. Ce sont des beaufs.
L Elles n�ont ni le prestige de la richesse, Au passage, il serait temps que la
ni celui de la pauvret�. Autant dire f L
que, symboliquement, elles n�existent rasser de cette poign�e de
caspas. Qu�elles ne d�veloppent aucun L seurs professionnels qui sont � la
imaginaire social. Bien au contraire. f a Bernard-Henri L�vy les soup�onne  : une usurpation et une
m�me d��tre fascistes, et Christophe d�g�n�rescence. En d�naturant toute L ,
Castaner l�a sugg�r� fortement. manifestation, ils emp�chent le fonc-eLLAu fait, sont-elles vraiment fas- tionnement normal de la d�mocratie
   ? et d�consid�rent syst�matiquement
C�est selon. Il ne faut pas confondre les classes sociales avec f
les monstres qu�elles sont capables d�inventer. Tout �tre  
humain, toute institution humaine a sa propre t�ratolo- ment des fascistes.
gie. Il y a dans l�inconscient d�un honn�te homme tant de
monstres qui grouillent sans jamais heureusement se r�v�ler Il n�est pas facile de gouverner un pays o  % des gens
 ! A plus forte raison quand il s�agit d�un groupe soutiennent la taxe carbo  % aussi approuvent
social. Je dois m�me faire un aveu qui ne manquera pas de   autrement dit
me d�consid�rer aux yeux des gens s�rieux. J�ai toujours un pays o� l�opinion est aussi d�magogue et m�me plus
  irresponsable que les gouvernants eux-m�mes. La faute en
  �sistanc   � l��gard de la fantasmagorie freudienne, incombe � l�absence de dialogue social v�ritable. Aucune
genre complexe d��dipe. Quand elle s�applique � l�individu. des grandes d�cisions du nouveau pouvoir n�a fait l�objet
Je trouve � l�inverse qu�� l��tage symbolique elle a une grande d�un large d�bat pr�alable. Ajoutez � cela qu�une partie des
valeur et une grande utilit�. Bref, les classes moyennes ont cat�gories sociales qui manifestent aujourd�hui, telles que
une t�ratologie fasciste, comme les classes ouvri�res une les agriculteurs, les commer�ants, les artisans, sont des
t�ratologie stalinienne. Mais on ne saurait confondre, je le  : elles n�ont
r�p�te, une classe avec ses monstres, ni condamner le terrain pas tort de penser que c�est souvent elles-m�mes qui paient
� cause des maladies qui peuvent y prolif�rer. de leur existence sociale le progr�s �conomique. C�est cet
appel de d�tresse qu�il faut entendre.
Or, justement, les classes moyennes, qui sont un
remarquable combin� de l�individuel et du collectif, tombent dans En r�sum�, on a envie de leur appliquer, en les adaptant
ces cat�gories. Elles ont toujours �t� trop individualistes l�g�rement, les mots que l�abb� Siey�s appliquait en 1789
pour secr�ter une id�ologie propre, de groupe et de repr�-  ? Beaucoup
sentation. Id�ologiquement, elles ne sont que le sous-produit de monde. Que sont-elles devenues dans l�ordre social et
du lib�ralisme des classes poss�dantes. Au chapitre organi-    ? A redevenir
sationnel, elles n�ont pas l��quivalent des syndicats ouvriers. quelque chose. n
6 / Marianne / 30 novembre au 6 décembre 2018
1133-006-008-Julliard-NJp.indd 6 28/11/2018 13:18
es n existent pas
iquement symbo
utant dire que
auvreté a
de ui ni ce
richesse a de
prestige e ni
n ont moyennes
asses es cJE FORME À DES MÉTIERS
À DES DIPLÔMES NATIONAUX
RECONNUS DE TOUS
J’ASSURE QUALITÉ
EXCELLENCE
& SAVOIR-FAIRE
JE FORME DES
CITOYENS
JE défends les lycées
professionnels et les
formations initiales.
JE RÉENCHANTE L’AVENIR DE
JEUNES CHAQUE 700 000 ANNÉE
J’INNOVE POUR LES
FORMATIONS DE DEMAIN
Nous sommes
Professeurs
de Lycée
Professionnel !
Nous votons
affiche trait de coupe vote.indd 1 30/10/2018 14:47�












oN 1133 du ovembre au décembre
Sommaire
3 notre opinion n p Tchao, l�humain !
4l éditorial d La couleur jaune
Ev�nement
10 L�impasse Macron Le discours du chef de l�Etat n�a pas
convaincu. �P�dagogie� et �concertation� f
� faire taire une col�re qui vient de loin et ne fait que r�v�ler
le mensonge initial du macronisme. Par Natacha Polony
12 Un pr�sident menac� d�obsolescence acc�l�r�e
Par Hervé Nathan et Soazig Quéméner
15 �C�est le peuple qui se soul�ve�
Loin des syndicats et des partis politiques, les �gilets jaunes�
mettent en �vidence l�explosion des iniquit�s. Par Laurence Dequay
18   aisons du chaos Face
un mouvement radicalis�, diffus et durable, les effectifs policiers
sont d�j� au bord de la rupture. Par Laurent Valdiguié
20 Les �gilets jaunes�, miroir des col�res europ�ennes
Par Alain Léauthier
22 ce que marianne en pense
Berlin g�le l�Europe Par Hervé Nathan

Sur le vif
24 Politique Cette gauche qui se reprend � r�ver
f
politique pour une gauche mod�r�e mais d�sabus�e.  
elle n�a ni strat�gie ni id�es nouvelles. Par Etienne Girard 52 Tribune C�line Pina. Etats g�n�raux des
  ansformer la protestation en projet
27 Tribune Djordje Kuzmanovic : Pourquoi je quitte LFI
54 Tribune Alain Bentolila. La dictature de l�appartenance 28 Sant� Une application pour d�pister le cancer
f 56 L�actu expliqu�e par l�histoire
maladie cardio-vasculaire gr�ce � une application, c�est ce que L�atroce supplice du chevalier de La Barre Par Guy Konopnicki
propose une �quipe de chercheurs fran�ais. Par Alexandra Saviana
61 ça va mieux en le disant ki
30 Socit� Dans la prison du d�tenu Redoine Fa�d La nuit du carrefour
Visiter du centre p�nitentiaire le plus s�curis� de France
62 c est dit d
� Vendin-le-Vieil, pr�s de Lens. Par Laurent Valdiguié
Le premier parti de France fait un tabac
34 Espagne Elections. Vox, la voix de la nouvelle 64 esprit libre c est
extr�me droite   l�Andalousie renouvelle son Arr�tez de parler au nom du peuple
parlement. Selon les sondages, le tout jeune parti d�extr�me droite
Vox pourrait obtenir jusqu�� cinq d�put�s. Par Anthony Cortes
D�couvrir
36 Mieux vaut en rir  
66 Culture Alexandre Astier, le surdou�
40 Enqu�te M�docs en rupture de stock
A l�occasion de la sortie d�Astérix, qu�il a �crit et cor�alis�,
L�industrie pharmaceutique d�localise, d�laisse les traitements
portrait d�un touche-�-tout de g�nie. Par Caroline de Bodinat
dont elle n�a plus l�exclusivit� En bref, la France a perdu son
76 Quelle �poque ! Retraite au soleil Par Erwan Seznec ind�pendance sanitaire. Par Julie Gardett
79 Un monde meilleur 46 Le pige des mots Par Henri Pena-Ruiz
L��change du futur Par Nicolas Carreau
82 La France de Prico Au Meurice Alain Ducasse,
le retour magistral du canard � l�orange Par Périco Légasse Agora
48Entretien Muriel Fabre-Magnan : 84 On joue Par Jean-Paul Cordier
�Le consentement n�est pas le signe de la libert�
A l�occasion de la sortie de son livre l’Institution de la liberté. 86 carte blanche n e
Propos recueillis par Lucas Bretonnier Tiens, revoil� le kid des banlieues !
8 / Marianne / 30 novembre au 6 décembre 2018
1129-008-Sommaire-MNp.indd 8 28/11/2018 18:03
En couverture : Philippe Wojazer / AFP Photo - Olivier Coret / Divergence - Marc Chaumeil / Divergence pour Marianne - HamisMARIANNE_ABERLOUR_270x200_EXE.indd 1 20/11/2018 10:16L impasse
macron
1133-010-014-évé-NJp.indd 10 28/11/2018 18:57