Marianne du 07-01-2020

Marianne du 07-01-2020

-

Presse
88 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 07 janvier 2020
Langue Français
Signaler un problème

M 03398 - 1190 - F: 4,00 E
3’:HIKNNJ=]UYUUV:?b@b@t@a@k";
A, D = 6.30 € - AND, BEL, ITA, LUX, PORT CONT, ESP = 4.70 € - CAN = 8.60 $ CAN - www.marianne.net CH = 7 CHF - DOM = 4.50 € - GR = 5.10 € - MAR = 38 MAD - TOM = 900 XPF - NL = 5.10 € - TUN = 7 DT
Numéro 1190 Du 3 au 9 janvier 2020

QUAND LA GAUCHE MAOÏSME,
ISLAMISME, VIRAIT DINGOPEDOPHILIE...
LES 10 CHIFFRES QUE NOUS RÉFORME DES
RETRAITES CACHE LE GOUVERNEMENT
COUP DE MOU “CHARLIE HEBDO”
DE JANVIER
Rien n’est DOPEZ-VOUS
légalement PARDONNÉ
Il y a 50 ans
DERRIÈRE LE CAS MATZNEFFAnaïsalepouvoir
dedétecter
lesmines
avantqu’elles
n’explosent
*pour2,50€/mois
10€/mois 20€/mois 30€/mois
soit 2,5€ après réduction fiscale soit5€ après réduction fiscale soit 7,5€ après réduction fiscale
AP_DON_REGULIER_200x270-MARIANNE-COUPON.indd 2 11/12/2019 13:59:01Notre opinion
ALBERT CAMUS ET
L’INTRANSIGEANCE DE LA MESURE
NATACHA POLONY
l y a soixante ans tout juste, une Facel Vega venait per- les lazzis et les insultes, c’est sa méfance envers les dogmes, le
cuter un arbre sur une route de l’Yonne, au lieu-dit le lyrisme facile de la radicalité, la reconstitution des positions
Petit Villeblevin. Le passager mourait sur le coup, le de pouvoir chez ceux qui font profession de combattre les
conducteur devait le rejoindre cinq jours plus tard. Albert pouvoirs. Camus, l’homme qui cultive « l’intransigeance
extéCamus disparaissait le 4 janvier 1960, suivi de près par nuante de la mesure » ; l’homme qui, se gaussait Jean-Jacques I Michel Gallimard, neveu de Gaston et ami proche de Brochier dans son essai contre l’Homme révolté, « recherchait
l’auteur de l’Homme révolté. Avec Albert Camus disparaissait désespérément une troisième voie ».
un intellectuel, à la fois écrivain et journaliste, dont le regard
sur l’actualité tragique de son temps avait su éviter la folie et Il existe une étrange résonance entre les deux penseurs
les errances d’une époque portée vers le lyrisme des grands qui, par leur refus obstiné de la pensée totalitaire et
totalisoirs et la destruction systématique de l’adversaire idéologique. sante, sont aujourd’hui glorifés par des gens qui s’emploient
Depuis les années 1990 et la chute d’un empire soviétique qui essentiellement à vider leur révolte de son potentiel subversif.
avait ofert à des petits-maîtres l’occasion d’assouvir leur appétit de Albert Camus et George Orwell ont tous deux célébré la vie
pouvoir en imposant un glacis sur la vie des idées, Albert Camus est ordinaire, face à des intellectuels marxisants pétris d’abstrac -
peu à peu sorti de ce statut de « philosophe pour classes terminales » tion et n’aimant le peuple que de très loin. Camus, à travers
où l’avaient rangé les zélateurs de Sartre. Mieux, il fait désormais cet amour proclamé pour le soleil méditerranéen, pour la
référence sur un arc intellectuel d’une lumière et pour la mer, confe qu’il n’a
vertigineuse étendue, se voyant enrôlé PLUTÔT QUE « pas assez d’âme » pour comprendre
comme libéral ou comme social-démo- les « vérités idéales » et leur préfère les DE DISSERTER crate, au gré des besoins politiques et des « vérités relatives », les « biens dérisoires
postures idéologiques. et essentiels ». Le bonheur, ici et main-SUR CAMUS, TENTER
tenant, plutôt que les lendemains qui DE JOUER SON RÔLE, Pourtant, l’immense singularité d’Al- chantent. Orwell célèbre le retour du
bert Camus vient de l’impossibilité printemps dans un texte sensible et D’ŒUVRER
même de l’embrigader dans quelque bouleversant sur le frai du crapaud.
EN CAMUSIEN À croisade que ce soit. Quand notre « Alors que nous gémissons tous, ou du
confrère et ami Philippe Cohen décida moins devrions-nous gémir, sous le joug “EMPÊCHER QUE LE
de placer en exergue du site internet de du système capitaliste, écrit celui qui
MONDE SE DÉFASSE”, Marianne cette citation tirée du journal est bien plus que l’auteur de 1984, est-il
Combat, « le goût de la vérité n’empêche politiquement condamnable de rappeler TEL EST LE DÉFI.
pas de prendre parti », il ne cherchait que ce qui rend le plus souvent la vie
nullement à détourner un mort, comme cela se fait désor- digne d’être vécue, c’est le chant d’un merle, un orme jaunissant en
mais si souvent, mais à s’inscrire dans une démarche. Albert octobre, ou tout autre phénomène naturel qui ne coûte rien, mais
Camus, dans ce même texte de réfexion sur le « journalisme qui n’a pas ce que les journaux de gauche appellent un “point de
critique », déplore le fait que l’on veuille « s’informer vite au vue de classe” ? » Prendre plaisir au retour du printemps ou à la
lieu d’informer bien », et défend le « commentaire politique et caresse du soleil sur la peau, voilà sans doute ce qui nous garde
moral de l’actualité » comme une des dimensions essentielles des haines et des excommunications. Consentir au monde et
d’un journalisme qu’il voit comme un exercice d’humilité et porter ce consentement au cœur même de sa révolte, comme
de doute. Plutôt que de disserter sur Camus, ou de tirer à soi ce qui lui donne sens. Car entre la satisfaction de ceux qui par -
ses mots, tenter de jouer son rôle, d’œuvrer en camusien à viendront toujours à justifer l’injustice et les certitudes morales
« empêcher que le monde se défasse », tel est le déf. des amateurs d’abstraction pure, c’est l’amour de l’homme tel
Toute la force des textes d’Albert Camus ne réside pas dans qu’il est, dans sa faiblesse et ses aspirations simples, qui peut
de supposés choix politiques dont on ne sait pas vers quoi ils seul nous éviter d’être un jour du côté des oppresseurs, des
l’auraient mené. Ce que haïssait Sartre et qui valut à Camus gardes-chiourme ou des donneurs de leçons.  n
Parce que le débat n’est pas réservé qu’aux experts ou aux journalistes,
la parole est aussi aux lecteurs.Débattons ! Rejoignez-nous sur www.marianne.net/debattons
3 au 9 janvier 2020 / Marianne / 3 L’éditorial de Jacques Julliardq
L’ÉMIETTEMENT
PAR JACQUES JULLIARD
e n’est pas trop tôt : fn de ces Pères Noël de grands où rien ne vient équilibrer la pression de l’individualisme et
magasins, de ces cadeaux si tôt revendus que inciter chacun à raisonner en termes collectifs.
reçus et de tout ce mercantilisme effréné qui Même régression, quasi infantile, à l’échelle internatio -
déshonore, que l’on y adhère ou non, l’une des nale : jadis, la confrontation entre les Etats-Unis et l’URSS,
plus belles histoires de l’humanité : je veux dire représentant, fût-ce de façon caricaturale, le capitalisme et le C la Nativité de Jésus. Et retour au réel : rarement socialisme, introduisait un élément d’intelligibilité et surtout
année nouvelle avait commencé avec un si lourd handicap. de responsabilité entre les blocs.
Gelées pendant la durée des fêtes, les grèves pour les retraites
vont se poursuivre, alors que les négociations, qui durent Aujourd’hui, nous voilà revenus à une situation à la Hobbes,
depuis plus de dix-huit mois, n’ont pas vraiment commencé, de la lutte de tous contre tous, c’est-à-dire l’état de nature
puisque les deux principaux protagonistes, gouvernement et entre les nations, comme en témoignent les confits
intermiCGT, afrment haut et fort leur détermination à ne rien céder. nables et multiformes du Proche-Orient, notamment en Syrie.
Chacun des deux a d’ailleurs beaucoup plus à perdre qu’à y Il n’y a personne pour sifer la fn des combats, malgré les
gagner, Macron parce qu’il joue là sa réélection, et la CGT eforts de Poutine pour s’emparer de la place laissée vide par
son avenir. Une défaite en rase campagne accentuerait pour Obama, le faux dur, puis par Trump, champion du désordre
cette dernière son déclin, amorcé depuis des années. D’où et de l’incohérence.
le quitte ou double de Martinez. Ce sont ces deux jusqu’au- A la place, on voit proliférer les démocratures, qui combinent
boutismes afrontés qui rendent la situation dangereuse, à le respect apparent du sufrage universel avec la centralisation
la merci d’un incident qui ferait tout dégénérer. des pouvoirs entre les mains d’un seul homme, et le culte de la
Et pas de recours en vue ! Jadis, personnalité de cet homme ; la fusion
Charles de Gaulle, mais aussi Raymond de l’Etat, de l’armée, du parti et des ser-DANS LE CAS DES
Barre et même Pierre Mendès France vices secrets ; le contrôle de l’économie
ont joué ce rôle potentiel, et le pre- GRÈVES ACTUELLES, par des oligarques proches du pouvoir ;
mier, efectivement en 1958. La France la mise au pas des médias, l’exaltation ON A RAREMENT VU manque aujourd’hui terriblement de du nationalisme et de la religion d’Etat ;
personnalités charismatiques, car, l’entretien d’un climat de guerre civile UN CONFLIT D’UNE
eplus que les institutions de la V , c’est à l’intérieur et d’expansion impériale à TELLE AMPLEUR, la politique elle-même qui a perdu son l’extérieur ; la mobilisation des masses
crédit dans l’esprit du public. Un démo- contre l’Occident (Nicolas Baverez, le S’ACCOMPAGNER D’UNE
crate ne devrait jamais s’en réjouir, Figaro, 6 mars 2017).
TELLE MÉDIOCRITÉ car la seule solution de rechange à la
politique politicienne, avec toutes ses Aux simagrées démocratiques près, DANS LES ANALYSES ET
petitesses et ses insufsances, l’His - nous ne sommes pas loin des critères
LES PROPOSITIONS.toire nous l’enseigne, c’est la dictature. du totalitarisme énoncés par Carl
Hitler, Staline ou Mao ne faisaient pas Friedrich ou Hannah Arendt. Ce qui
de politique, eux ! Les braves gens ! Corrélativement, pour caractérise le monde d’aujourd’hui et les sociétés actuelles, c’est
expliquer l’étrange climat qui règne aujourd’hui sur la France, l’émiettement, sous les coups de l’individualisme et du déclin
il y a ce retour des passions tristes, le ressentiment, l’envie, la du système parlementaire libéral. Je ne sais s’il faut parler de
haine même, que l’on avait déjà vues à l’œuvre durant l’année convergence des luttes ou de confusion des esprits. Dans le cas
« gilets jaunes », et qui se sont substituées à l’exercice de la des grèves actuelles, on a rarement vu un confit d’une telle
lutte des classes de jadis. ampleur s’accompagner d’une telle médiocrité dans les analyses
et les propositions. Ce n’est pas FO qui a rejoint la CGT ; c’est
Car, paradoxalement, la dramaturgie de la lutte des classes, la CGT qui a rejoint FO dans le refus pour le syndicalisme de
avec ses grandes entités collectives, capitalisme, pro- dépasser le cadre du corporatisme revendicatif. Le principal
létariat, patronat, interdisait la psychologisation de la vie risque est celui d’une désagrégation générale. C’est pourquoi
publique. Ce n’est pas le capitaliste comme individu, le patron nous devons tenir bon sur les valeurs universelles qui fondent
comme personne privée que l’on combattait, mais des forces notre pacte social : l’unité nationale contre l’individualisme
collectives, comme le capital. Oui, paradoxalement, la lutte diviseur ; la laïcité contre le communautarisme, la défense des
des classes était un facteur de cohésion nationale, qui per - droits de l’homme contre les cultures diversitaires, l’idéal d’un
mettait à la citoyenneté d’exister à côté de la confrontation progrès valable pour tous. Ce n’est pas gagné. Raison de plus
économique. Nous voilà revenus à une société prémarxiste, pour vous souhaiter la meilleure année possible.
4 / Marianne / 3 au 9 janvier 2020 EN PARTENARIAT AVEC CROISIÈRE
Odyssée en Grèce antique
Du 4 au 12 juin 2020
Jean-François Colosimo
Historien
MerParisItea
Égée Temple Poséidon - Athènes
Athènes
/Le Pirée
Canal de
Patras Corinthe
En juin 2020, embarquez pour une magnifique odyssée autour de la péninsule du Péloponnèse. À bord Katakolon Épidaure
d’un élégant voilier, le MS Panorama (seulement 24 cabines), vous partirez d’Athènes, à la découverte des Nauplie
Mer GRÈCE plus beaux sites archéologiques du sud de la Grèce dont nombreux sont classés au patrimoine mondial de
PylosIonienne Mer de crète
Gythion l’UNESCO. Vous traverserez également le mythique canal de Corinthe. Tout au long du voyage, vous pourrez
Monemvassia
assister aux conférences passionnantes de Jean-François Colosimo, historien, spécialiste des religions et
de l’époque byzantine.
OFFRE SPÉCIALE POUR LES LECTEURS DE MARIANNE - 500 €/pers. pour toute réservation
avant le 31 janvier 2020 (code REVE)
Demandez la brochure au 01 75 77 87 48, par e-mail à contact@croisieres-exception.fr,
Le MS Panorama (24 cabines). sur www.croisieres-exception.fr/marianne, ou chez votre agence de voyages habituelle.
Renvoyez ce coupon à Croisières d’exception - 77 rue de Charonne - 75011 Paris
Nom : ....................................................................... Prénom : ..................................................................................
Adresse : ....................................................................................................................................................................
Code postal : Ville : ........................................................................................................................
Tél. : E-mail : ...................................................................................................
Conformément à la loi “Informatique et Liberté” du 6 janvier 1978, nous vous informons que les renseignements ci-dessus sont indispensables au traitement de votre
commande et que vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de rectification des données vous concernant. * Se référer à la brochure pour le détail des prestations
et les conditions générales de vente. Les conférenciers seront présents sauf cas de force majeure. Licence n° IM075150063. Crédits photos : © Thinkstock, © Variety Cruises et
© Croisières d’exception. Création graphique : nuitdepleinelune.fr
7 8
7
8 1 2 8 9
2 3
3 47
6
5 4
marianne-2006-PELOPOMise au point par Jean-François Kahn p p
RÉGIS DEBRAY CONTRE LA LITTÉR ATURE DU “MOI ET MES FESSES”
STENDHAL, l existe, en littérature, un lieu commun increvable :
partageux mais pas
celui qui consiste à opposer la description de la bataille partageur, sociétal
de Waterloo par Stendhal, vue à travers sa petite mais pas social,
républicain à condition lucarne personnelle dans la Chartreuse de Parme ;
de ne pas fréquenter et celle, épique, que brosse Victor Hugo sur écran
de républicains, I panoramique dans les Misérables, la première étant est en somme un vrai
censée délégitimer la seconde. intellectuel de gauche.
Il était jusqu’ici inconcevable de ne pas se plier à ce
jugement des dieux de la critique.
Et voilà qu’un livre, brillantissime, d’une intelligence quasi
indécente, nous libère de l’emprise de ce cliché. Il s’intitule
Du génie français et est signé Régis Debray.
Fabrice à Waterloo ? Il ne comprend rien, il ne voit rien
que lui-même qui ne comprend rien. Vérisme intégral. Est-ce
si sûr ? A qui est-il réellement arrivé, projeté en plein milieu
d’un immense événement collectif, de revoir que lui-même,
face à l’antagonisme de soi, comme s’il n’y avait personne
d’autre ? A personne. Comme si l’incompréhension de
l’événement dans sa globalité vous extrayait de l’événement. Chez
l’auteur de la Chartreuse, en efet, les morts, les cadavres
déchiquetés, les blessés qui râlent, les peurs paniques, les
hystéries meurtrières… Quasi disparus !
Dans le récit stendhalien, il n’y a d’altérité que par rapport
à sa propre personnalité. Aucun « en soi » des autres.
Réalisme ? Oui, mais comme une bulle qui se formerait
à la surface d’une eau que l’on aurait préalablement abolie.
En quoi le récit hugolien de la bataille serait-il moins
vrai ? Parce que Hugo considère qu’il existe un Waterloo
hors du regard particulier qui en perçoit une parcelle, un Je ne savais même pas, à la fn, qui avait gagné. Mais
l’évéconfetti ? Mais, si c’est irrecevable, alors le soldat Ryan n’a pas nement ne s’émancipait pas pour autant de sa totalité. Pas
vraiment vécu le Débarquement, mais simplement l’accos- de « Septembre noir et moi ». Je n’étais pas l’unique preuve
tage normand du soldat Ryan. Tout de sa réalité. L’aurais-je voulu qu’à
événement n’est qu’un fait divers. aucun moment je n’aurais pu isoler
CHEZ STENDHAL, C’est une œuvre intimiste qu’aurait mon histoire de ce qui l’environnait
dû concevoir Spielberg. Ou Tolstoï et qui constituait l’Histoire.L’EXPLORATION DE
avec Guerre et Paix.
LUI-MÊME À TRAVERS Stendhal ne participa pas à la
Mais qui, en vérité, dans le feu d’une bataille de Waterloo, mais, rappelle UN CERTAIN MONDE
action, peut réellement escamoter, Régis Debray, il suivit la campagne
pour protéger l’absolue spécifcité de FAIT QUE CHACUN de Russie. Il évoque l’émoi
artisson moi, l’ensemble des composants, tique que lui procura la découverte PEUT S’Y RETROUVER des à-côtés, des éléments qui parti- des bulles étincelantes des églises de
cipent de cette action et l’expliquent ? Moscou. Des horreurs de la retraite, en EN Y RETROUVANT
Raturer le monde ? De la Révolution revanche, il ne dit pas un mot. Jamais. UN MONDE QUI, POUR française, Mimile ne retient que le fait Pendant la révolution de 1830, il est à
qu’il s’est foulé la cheville en glissant Paris. D’abord il reste chez lui, ensuite CHACUN, EST LE SIEN.
place de la Bastille ? il part en Italie. Il ne veut rien en voir.
J’ai fait une expérience (c’était pour Rien qui, parvenant du monde
extél’Express). Je fus, un peu par hasard, projeté au milieu d’une rieur réel, distrairait l’auteur de Souvenirs d’égotisme de la
bataille urbaine à Amman, en Jordanie, qui se solda par le contemplation de l’univers sublimement irréel que constitue
fameux Septembre noir. Efectivement, je n’ai rien compris. son monde intérieur.
6 / Marianne / 3 au 9 janvier 2020RÉGIS DEBRAY CONTRE LA LITTÉR ATURE DU “MOI ET MES FESSES”
VICTOR HUGO, à Charles Maurras, de l’Humanité à Aspects de la France ?
lui, s’est sali
D’abord pour une raison simple, c’est qu’il ne dérange per-le talent en essuyant
sonne. Sa continuelle exploration de lui-même à travers, son cerveau avec
le torchon de non pas le monde, mais un certain monde, fait que chacun
l’actualité politique peut s’y retrouver en y retrouvant un monde qui, en fait,
et en allant au peuple. pour chacun, est le sien.
Mais pour une autre raison également, souligne avec
délectation Régis Debray, c’est que Stendhal a génialement
anticipé ce qu’est, pour l’essentiel, l’intellectuel qui compte
de notre temps. Il est progressiste, républicain, anticlérical
et ennemi de la réaction. Mais il ne se trouve bien qu’au
milieu de l’aristocratie, ne fréquente que des duchesses,
rejette toute promiscuité avec le peuple, prend son pied
aux offices religieux et idolâtre Napoléon.
Il stigmatise en privé les compromissions avec le pouvoir
louis-philippard, mais il le flatte bassement dans ses lettres
pour obtenir des postes. De tout cela, il convient d’ailleurs
avec un cynisme froid derrière des alanguissements sublime -
ment romantiques : « Je me soumets à mes penchants
aristocratiques après avoir déclamé contre toutes les aristocraties »
[…] « J’aime le peuple, je déteste ses oppresseurs, mais ce serait
pour moi un supplice que de vivre avec le peuple. » Partageux
mais pas partageur, sociétal mais pas social, républicain à
condition de ne pas fréquenter de républicains, totalement
fermé à l’idée nationale – « la vraie patrie est celle où l’on
rencontre le plus de gens qui vous ressemblent » –, Stendhal
est un vrai intellectuel de gauche en somme. En même temps
– est-ce contradictoire ? – que
l’archéLa Chartreuse de Parme est un type de l’esthète de droite. La totale. DANS “DU GÉNIE
chef-d’œuvre. Si Fabrice à Waterloo Comment ne pas faire l’unanimité ?
FRANÇAIS”, DEBRAY est hors sol, artificiellement replié
sur lui-même, Fabrice face aux rats Quand Victor Hugo se salit le talent SOULIGNE AVEC
dans la tour Farnèse est, en revanche, en essuyant son cerveau avec le
solidement vrai. Et la description de DÉLECTATION QUE torchon de l’actualité politique, en
la petite cour de la principauté de allant au peuple, en créant des per-STENDHAL A Parme, ses intrigues, ses caricatures, sonnages non, comme Stendhal, pour
est inoubliable. Mais pourquoi ? Gérard Philipe, mais pour Michel GÉNIALEMENT
Justement parce que ce monde- Simon, lui, Stendhal, écrit : « Voilà ANTICIPÉ CE QU’EST là, renfermé en lui-même, comme toute ma politique : j’aime la musique,
Stendhal, est irréel. la peinture, et un bon livre est un L’INTELLECTUEL
événement pour moi. »
DE NOTRE TEMPS. Alors Debray pose la question :
pourquoi Stendhal, qui n’eut aucun Un honnête homme. Mais dont la
succès de son vivant, dont Sainte-Beuve, George Sand, lumineuse élégance ne saurait nous empêcher de nous poser
Flaubert, Victor Hugo et même Balzac, bien qu’il l’admi- la question que suggère Régis Debray : le culte unanimiste
rât, estimaient que son style laissait à désirer, est-il devenu et parfois exclusiviste de Stendhal n’a-t-il pas contribué,
culte ? Incritiquable. Tout intellectuel de renom qui se quand s’envolaient des García Márquez, des Kadaré, à ce
respecte plaçant ses trois grands romans au-dessus de tous que la littérature française, engoncée qu’elle est dans son
ceux de Victor Hugo ? « moi, je », « moi et mes parents », « moi et mes amours »,
Pourquoi, ce qui est louche, fait-il l’unanimité de l’extrême « moi et mon nombril », moi et mes fesses », renonce à
gauche à l’extrême droite en passant par le centre, d’Aragon l’universalité ?  
3 au 9 janvier 2020 / Marianne / 7
Costa / LeemageN°1190 - DU 3 AU 9 JANVIER 2020
Sommaire
3 NOTRE OPINION par Natacha Polony
Albert Camus et l’intransigeance de la mesure
4 L’ÉDITORIAL de Jacques Julliard
L’émiettement
6 MISE AU POINT par Jean-François Kahn
Régis Debray contre la littérature du “moi et mes fesses”
Evénement
10 Il y a cinquante ans, quand la gauche virait dingo !
Enthousiasme pour la révolution iranienne, indulgence avec
le maoïsme, fascination pour la violence politique… Citations
et extraits à l’appui, “Marianne” montre comment, dans les
années 1970, les gauchistes perdaient franchement la raison.
L’ont-ils recouvrée à l’orée des années 2020 ? Par Bernard Poulet
18 Matzneff, fantôme d’un passé gênant La parution du
livre de Vanessa Springora affolle le milieu germano-pratin.
Par Natacha Polony
20 CE QUE MARIANNE EN PENSE
Villes franches, le grand retour du féodal Par Hadrien Mathoux
Actu
22 Social Retraites
Agora Les dix chiffres que Macron nous cache Quelques données
susceptibles de mettre à mal la réforme des retraites du 50 Bonnes feuilles “Je suis la femme du dessinateur
gouvernement. Par le service économie de “Marianne” Tignous” Dans Si tu meurs, je te tue, dont nous publions
des extraits, Chloé Verlhac, l’épouse de notre ancien 26 Test Les années 2010, c’est quoi pour vous ?
collaborateur, raconte son 7 janvier 2015 et les cinq années S’il n’est jamais facile de résumer en un mot une décennie qui
d’épreuve qui ont suivi pour elle et sa famille. s’achève, chacun de nous a pourtant sa vision de l’époque qui
en dit long sur nos engouements, nos obsessions, nos 59 ÇA VA MIEUX EN LE DISANT par Guy Konopnicki
craintes… Par la rédaction de “Marianne” Le vieux dégueulasse
31 Politique Livres costauds pour élus sans credo 60 À LA VOLÉE ! par Jack Dion
Les politiques s’emparent souvent de concepts faussement Quand le “Guardian” fabriquait un vrai-faux espion russe
simples, quitte parfois à les détourner, en piochant dans les
62 ESPRIT LIBRE par Caroline Fourest rayons politiques des librairies. Illustration avec trois
La bombe humaine a explosé ouvrages marquants : la France périphérique, de Christophe
Guilluy, l’Archipel français, de Jérôme Fourquet, et Bloc 64 L’actualité expliquée par l’histoire
contre bloc, de Jérôme Sainte-Marie. Par Louis Hausalter “Charlie Hebdo” : Non, rien n’est pardonné En 2020,
“Charlie” fêtera ses 50 ans. En 1970, l’hebdo satirique a pris 34 Li b y e Erdogan, le fou de guerre Le président turc vole
le relais d’“Hara-Kiri”, censuré pour sa “une” un peu trop de confit en confit. Après les Kurdes, la Libye. Sa décision
irrévérencieuse à la mort de De Gaulle. Le journal commémorera d’y envoyer des troupes contre le maréchal Haftar confrme
aussi le 7 janvier la tuerie en son sein de huit collaborateurs l’ambition belliqueuse néo-ottomane.Par Martine Gozlan
tombés pour la liberté d’expression. Par Guy Konopnicki
36 Italie Ces “sardines” qui veulent mettre en boîte Salvini
Né en réaction à l’ambition de Matteo Salvini de conquérir
lors des prochaines régionales l’Emilie-Romagne, fef historique Découvrir
de la gauche, le mouvement citoyen des “sardines” agite
68 Culture Giono de l’ombre à la lumière Entretien avec la vie politique transalpine. Par Ariel F. Dumont
Emmanuelle Lambert, pour son livre Giono, furioso,
40 Mieux vaut en rire ! prix Femina essai 2019. Propos recueillis par Nicolas Dutent
44 Enquête Une médecine pour tous et partout… 76 Que lle époque ! Vaincre le cafard Par Valérie Hénau
Chiche ! L’année 2019 a été marquée par la crise hospitalière et
82 La F rance de Périco la révolte des “blouses blanches”. Celle des “gilets jaunes”
Ce que l’avenir ne doit pas devenir. Au secours, provient aussi des déserts médicaux. Ce n’est pas une fatalité.
une pizzeria automatique ! Par Périco Légasse “Marianne” a dégagé sept pistes pour améliorer la médecine
du quotidien. Par Youness Bousenna 86 CARTE BLANCHE à Lucas Bretonnier De l’art d’être méchant
8 / Marianne / 3 au 9 janvier 2020
En couverture : Jerry Bauer / Opale / Leemage - Sophie Bassouls / Leemage - François Lochon / Gamma-Rapho / Getty Images - Armel Brucelle / Sygma /
Getty Images - Daniel Simon / Gamma-Rapho / Getty Images - Pfeiffer / Ullstein Bild / Getty Images - Ugo Amez / Sipa - DR - Revelli - Beaumont / Sipa JE M’ABONNE !
SANS
ENGAGEMENT
9 50,
+ +
toutes les 4 semaines
Inclus : la version
digitale offerte
avec l’abonnement
FR89MAR430349MANDAT DE PRÉLÈVEMENT SEPA
28 rue Broca - 75005 Paris
Autorisation de prélèvement automatique - Formule “Liberté”
À renvoyer sous enveloppe affranchie à : Marianne - Service Abonnements 28 rue Broca - 75005 Paris
P19PV3Oui, je m’abonne à Marianne par prélèvement automatique.
Je recevrai MARIANNE chaque semaine. Je
Mme Mr Nom :serai prélevé sur mon compte de la somme de
9,50 toutes les 4 semaines.
Prénom :Les prélèvements apparaîtront sur mon relevé
de compte habituel. Je ne m’engage pas pour
Adresse :une durée défnie et je peux résilier ce service à
tout moment par simple lettre. Les prélèvements
seront aussitôt arrêtés. Je remplis l’autorisation
de prélèvement ci-dessous et je joins un RIB
ou un RIP. Code postal : Ville :
E-mail :N° Tél.:
J’accepte que mes coordonnées soient transmises à des tiers J’accepte de recevoir les informations de MARIANNE
RÉFÉRENCE UNIQUE DU MANDAT
Oui Non Oui Nonne pas remplir
1 TITULAIRE DU COMPTE À DÉBITER
Nom : ........................................................................................................................................................... Prénom : ..........................................................................................................................
Adresse : ........................................................................................................................ Code postal : Ville : .....................................................................................................
32 4COMPTE À DÉBITER DATE SIGNATURE OBLIGATOIRE
Fait à : ...................................................................
IBAN : Numéro international du compte bancaire
Le : ........................................................................
BIC : Code d’identifcation de votre banque
MERCI D’ÉCRIRE EN MAJUSCULES sans oublier de dater et signer et de nous renvoyer ce formulaire en y joignant un RIB. Ne pas envoyer de chèque
Ore réservée à la France métropolitaine. Prix garanti pour la 1ère année. MARIANNE, en sa qualité de responsable du traitement, collecte vos données à caractère personnel à des ns de gestion de votre compte utilisateur. Ces données sont nécessaires pour pouvoir
vous orir un espace personnalisé. Conformément à la loi Informatique et libertés du 6 janvier 1978, vous bénéciez d’un droit d’accès, de rectication et de suppression de vos données. Vous pouvez également vous opposer, pour un motif légitime, à l’utilisation
de vos données. Vous seul pouvez exercer ces droits sur vos propres données à l’adresse suivante : abonnements@journal-marianne.com ou en contactant : Marianne, service abonnements, 28 rue Broca - 75 005 Paris. Tél: 01 55 56 70 93. RCS Paris 97B04940Evénement
MICHEL FOUCAULT
LOUIS ARAGON
IL Y A 50 ANS
QUAND LA GAUCHE
VIRAIT DINGO
Enthousiasme pour la révolution iranienne, indulgence avec le maoïsme, fascination
pour la violence politique… Citations et extraits à l’appui, “Marianne” montre
comment dans les années 1970 les gauchistes perdaient franchement la raison.
Mais l’ont-ils recouvrée à l’orée des années 2020 ? DOSSIER RÉALISÉ PAR BERNARD POULET
10 / Marianne / 3 au 9 janvier 2020
Jerry Bauer / Opale / Leemage
Daniel Simon / Gamma-Rapho via Getty Images