Marianne du 09-07-2019

Marianne du 09-07-2019

-

Presse
88 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 09 juillet 2019
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
www.marianne.net
 Numéro 1164 Du 5 au 11 juillet 2019
Nos écoles se fournissent chezaPPLEBercy choisitiBmNotre armée ouvre ses portes àmICROSOfT comment nos elites livrentletat
A, D = 6.30 €  AND, BEL, ITA, LUX, PORT CONT, ESP = 4.70 €  CAN = 8.60 $ CAN CH = 7 CHF  DOM = 4.50 €  GR = 5.10 €  MAR = 38 MAD  TOM = 900 XPF  NL = 5.10 €  TUN = 7 DT Burkini, austérité,conso massacre écologique ce décretautoritarismeS’ÉQUIPER... ça déconnepour survivre qui menace 2 700 sites classésà l’apocalypse à Grenoble !
16
Howard Carter, la passion de l'Égypte
Howard Carterest un égyptologue certes talentueux, mais au caractère pour le moins di cile. De quoi franchement douter de la collaboration qu’il entame, à partir de 1907, ave c un aristocrate britannique féru d’archéologie, Lord Carnarvon. Et pourtant…
« Vo u s a v ie z é té a s s e z a im a b le d e m e d ire q u e v o u s p o u rrie z m e tro u v e r u n m o n s ie u r s a c h a n t l’é g y p to lo g ie p o u r s u rv e ille r m e s tra v a u x . A v e z v o u s p e n s é à q u e lq u ’u n ? » A i n s i e s t r é d i g é e l a r e q u ê t e q u i a t t e r r i t e n o c to b re 1 9 0 7 s u r le b u re a u d e G a s to n M asp éro , d irecteu r d u C o n seil d es A n tiq u ités É g y p tie n n e s , a u C a ire . O r G e o rg e E d w a rd S t a n h o p e M o l y n e u x H e r b e r t , c i n q u i è m e c o m te d e C a rn a rv o n , e t a u te u r d e la le ttre , n e fa it p a s p a rtie d e s g e n s q u ’o n n é g lig e …
L’A R C H É O L O G I E PA R L E S L I V R E S C e t a ris to c ra te b rita n n iq u e , h é ritie r d ’u n e c o lo s s a le fo rtu n e , e s t l’u n d e c e s a m a te u rs d o n t le s m o y e n s p r e s q u e illim ité s a id e n t l a r e c h e r c h e . D e p l u s , c o n t r a i r e m e n t à to u s c e s o is ifs q u i s e p ré c ip ite n t a u C a ire p a r s i m p l e c u r i o s i t é , c ’ e s t u n v é r i t a b l e « m o rd u » , v e n u à l’é g y p to lo g ie d a n s d e s c o n d itio n s q u i fo rc e n t le re s p e c t. À 3 4 a n s , c lo u é a u lit à la s u ite d ’u n g ra v e a c c id e n t d e v o i t u r e d o n t i l g a r d e r a l e s s é q u e l l e s
to u te s a v ie , L o rd C a rn a rv o n a d é c o u v e rt p a r h a s a r d l e s œ u v r e s d e l ’ a r c h é o l o g u e H e i n r i c h S c h l i e m a n n , l e g é n i a l d é c o u  v re u r d e T ro ie , a v a n t d e s e p a s s io n n e r p o u r l’É g y p te a n c ie n n e … g râ c e à u n o u v ra g e d e M a s p é ro . E n 1 9 0 3 , à p e in e re m is s u r p ie d , il a d é b a rq u é e n É g y p te , le c lim a t d e la fro id e A n g le te rre n e lu i c o n v e n a n t p lu s , e t s ’e s t b ie n tô t p o rté c a n d id a t a u p rè s d e M a s p é ro p o u r u n e c o n c e s s io n d e fo u ille s . C e lle q u i lu i é c h o it e n 1 9 0 6 s e tro u v e s u r la c o llin e d e C h e ik h A b d e lG o u rn a h , d a n s la v a llé e d e s N o b le s . M a is C a rn a rv o n c o m p re n d trè s v ite q u e le m é tie r d ’a rc h é o lo g u e n e s ’im  p ro v is e p a s : il d o it a b s o lu m e n t s ’a d jo in d re le s s e rv ic e s d ’u n h o m m e d e m é tie r.
B R O U I L L E S E T P R I S E S D E B E C M a s p é ro , lu i, a im m é d ia te m e n t p e n s é à q u e lq u ’u n q u ’il e s tim e g ra n d e m e n t e t q u ’il a v a it n a g u è re n o m m é a u p o s te d ’in s p e c te u r g é n é ra l d e s m o n u m e n ts e n H a u te É g y p te : H o w a rd C a rte r. U n a rc h é o lo g u e d e g ra n d e
DÉCOUVREZNOTRE HORSSÉRIE
E 7 ,90
UNE LONGUE QUÊTE
L’égyptologue Howard Carter devant un tombeau de la vallée des Rois, en 1922, à la veille de son extraordinaire découverte.
17
Bon de commande J’envoie ce bulletin sous enveloppe affranchie à Marianne – Service Abonnements – 28 rue Broca – 75005 PARIS
OUI,
j’achète le Horssérie «TOUTANKHAMON» au prix de 7,90,frais d’envoi offerts !
Désignation
Horssérie
TOUTANKHAMON
Les trésors du pharaon
Participation aux frais d’expédition
Total
J’accepte de recevoir les informations de MARIANNE Oui Non J’accepte que mes coordonnées soient transmises à des tiers Oui Non
Prix
7,90e
2,00e
9,90e
Total
offerte
7,90e
Mme
Nom :
Prénom :
Adresse :
Code postal :
N° Tél. : Email :
Je règle par :
M.
Ville :
Chèque bancaire ou postal à l’ordre de MARIANNE SA
Expire In :
M
M
A
A
D ate et signature obligatoires
VPC19TK
Ofre réservée à la France Métropolîtaîne, dans la lîmîte des stocks dîsponîbles. . Délaî de receptîon : 2 semaînes après enregîstrement de votre règlement. Servîce abonnements : 01 55 56 70 93. MARIANNE, en sa qualîté de responsable du traîtement, collecte vos données à caractère personnel à des ins de gestîon de votre compte utîlîsateur. Ces données sont nécessaîres pour pouvoîr vous ofrîr un espace personnalîsé. Conormément à la loî Inormatîque et lîbertés du 6 janvîer 1978, vous bénéicîez d’un droît d’accès, de rectîicatîon et de suppressîon de vos données. Vous pouvez également vous opposer, pour un motî légîtîme, à l’utîlîsatîon de vos données. Vous seul pouvez exercer ces droîts sur vos propres données à l’adresse suîvante : abonnements@journal-marîanne.com ou en contactant : Marîanne, servîce abonnements, 28 rue Broca - 75 005 Parîs. Tél: 01 55 56 70 93. RCS Parîs 97B04940
Notre opinion
MERCOSUR : LES GENTILS LIBRE-ÉCHANGISTES ET LES SALAUDS DU “NÉOPROTECTIONNISME” PAR NATACHA POLONY otre monde chaotîque a produît ces dernîères années clîmat. Donc, pour sauver le saînt accord, pour încîter l’Argentîne, deux bénédîctîons. Plus précîsément, un totem et et surtout le Brésîl du néolîbéral autorîtaîre Bolsonaro, à rester une dîvîne surprîse quî permettent de perpétuer le dans cet accord plutôt que de basculer dans le camp de Trump, blondNe. Grâce à L’accord avec le Mercosur, bîen entendu, est à l’îmage deeux, les massacreurs de la planète, les déenseurs système avec la plus paraîte bonne conscîence et îl allaît sîgner avec le Mercosur. Quelle merveîlle d’argumen-de clore tout débat sîtôt qu’îl a été malencontreu- tatîon ! D’aîlleurs, à ce tître, îl aut aussî ratîier le Ceta, avec le sement ouvert. Ces deux merveîlles sont l’accord Canada de Justîn Trudeau, ce sympathîque progressîste ouvert de Parîs sur le clîmat et Donald Trump, le méchant à mèche à la charîa et aux gaz de schîste. des multînatîonales les plus voraces, les îdéologues d’un modèle tous les traîtés de lîbre-échange sîgnés par l’Unîon européenne. économîque quî détruît les classes moyennes et populaîres des Il accepte l’împortatîon de produîts agrîcoles pour ouvrîr des pays occîdentaux, passent pour des phîlanthropes courageux. marchés à « notre » productîon automobîle, chîmîque et phar-L’Unîon européenne vîent donc d’annoncer, après vîngt ans maceutîque. Le aît que l’agrîculture est une des orces de la de négocîatîons à l’abrî des regards, un accord de lîbre-échange France alors que les îndustrîes cîtées sont les domaînes réservés avec le Brésîl, l’Uruguay, le Paraguay et l’Argentîne, le Mercosur. de la puîssance allemande n’est évîdemment que pur hasard. Le prîncîpe ? Comme pour le Ceta, avec le Canada, comme pour le Tata, pour l’înstant bloqué, avec les Etats-Unîs, abaîsser les « bar-Emmanuel Macron juge pour sa part que l’accord est« bon », rîères tarîaîres » et « non-tarîaîres » quî lîmîtent les échanges même sî le gouvernement doît rester« vigilant ».« Vîgîlant », entre ces pays. En claîr, augmenter le commerce entre l’Amérîque cela sîgnîie qu’on essaîe de calmer la colère de tous les cocus de latîne et l’Unîon européenne. Ah bon ? Maîs on nous explîque l’hîstoîre, maîs qu’on sîgne quand même à la in. Pourquoî ? Parce qu’îl aut préserver le clîmat, produîre de açon responsable, en que le danger, ce n’est pas la ruîne de l’agrîculture paysanne en respectant certaînes normes envîronnementales, évîter de nous Europe, la destructîon des agrîcultures vîvrîères des pays émer-déplacer trop pour lîmîter les émîssîons de gaz à efet de serre. gents, l’aberratîon d’un système quî aît voyager des denrées d’un On nous taxe même pour nous le aîre comprendre. Or, le Brésîl bout à l’autre de la planète en avorîsant le gîgantîsme au prîx détruît sa orêt amazonîenne pour produîre de la vîande à bas d’un sacrîice socîal et envîronnemental efarant. Non, le danger, coût dans des ermes-usînes. Les porte-conteneurs géants quî nous dît notre présîdent, ce sont les« néoprotectionnistes ».Ceux traversent les océans consomment des mîllîers de tonnes de quî sont contre« l’ouverture ».Car l’ouverture, c’est bîen. pétrole. Cette déerlante va ruîner ce qu’îl reste d’agrîculture pay- Le aît que tous les peuples européens exprîment à grands sanne en France, respectueuse des écosystèmes et des terroîrs… crîs leur reus des traîtés de lîbre-échange n’ébranle pas ces grands démocrates. La demande de régulatîon ne sert qu’à C’est donc là qu’interviennent les arguments magiques, enournîr des dîscours de campagne électorale sur « l’Europe quî forme de marteau-pilon : Trump et la COP21.Pascal Lamy, protège ». Comme l’explîque Pascal Lamy, cette încarnatîon er înterrogé sur France Inter le 1 juîllet, les a dégaînés d’emblée. des élîtes rançaîses autosatîsaîtes, sûres de leur supérîorîté C’est tout l’întérêt de Pascal Lamy : îl n’a pas de vergogne. Quand et paraîtement îgnorante de la vîe et des aspîratîons de ces un autre essaîeraît d’être subtîl, seraît un peu gêné de mentîr à êtres înutîles qu’on appelle encore des cîtoyens, la seule orce ce poînt, de s’asseoîr sur la volonté des peuples, îl n’hésîte pas. de l’Unîon européenne, c’est sa puîssance commercîale. Pas sa Ancîen patron de l’OMC, l’Organîsatîon mondîale du commerce. cîvîlîsatîon, aîte d’une açon spécîique d’être au monde, d’une Ancîen commîssaîre européen, ajoute-t-îl ièrement. De ceux certaîne vîsîon de la dîgnîté humaîne, du choîx de l’émancîpa-quî ont négocîé ce traîté et les autres. Et lors des négocîatîons, tîon îndîvîduelle, non, maîs le commerce comme seul horîzon, précîse-t-îl goguenard, îl plaîdaît pour une împortatîon plus comme seule promesse, dans une concurrence généralîsée au massîve de vîande brésîlîenne. Pourquoî ? Parce qu’îl y a Trump. seul proit des multînatîonales. On contînue comme ça ? Le Et que Trump est un méchant quî reuse l’accord de Parîs sur le temps est venu pour les peuples de dîre non.Q
Débattons !
Parce que le débat n’est pas réservé qu’aux experts ou aux journalistes, la parole est aussi aux lecteurs. Rejoigneznous sur www.marianne.net/debattons
5 au 11 juillet 2019/ Marianne /3
L’éditorial de Jacques Julliard
L’EUROPE : FIN DE LA CANICULE ? ans un monde quî va ma, une Europe quî va de moîns enin quî, en s’éoîgnant de son bîpartîsme orîgîne (CDU et SPD), en moîns bîen. Dans un monde domîné par des dîc- a perdu ses grands eaders du passé (Adenauer, Schmîdt, Koh) et tateurs, des mégaomanes et des déséquîîbrés, une paraït désormaîs borner es ambîtîons de sa poîtîque étrangère nîsmeDchonîenne vîse essentîeement à es détruîre. Les pauvres gens.’Europe toujours aux maîns de benêts pratîquant agressî, Europe tombée entre es maîns de médîocres et de à contînuer de vendre des Mercedes aux Etats-Unîs. tocards. Dans un monde où es pîres régîmes sont Seue a France échappe pour ’essentîe à cette crîse européenne en traîn de se doter de ’arme nucéaîre, une Europe mutîpe, grâce aux sages înstîtutîons mîses en pace par e généra încapabe de pourvoîr à sa déense. Dans un monde au protectîon- de Gaue. Aussî, e pus caîr du programme de a gauche méen-’ouverture tous azîmuts de ses marchés. Dans un monde quî se barrîcade contre es mîgrants, une Europe încapabe de déî-3. C’est pourquoi la troisième raison de l’impuissance actuelle nîr es prîncîpes d’une îmmîgratîon contrôée. Dans un mondede l’Europe, c’est la transpositiondans e quotîdîen de Bruxees natîonaîste et îdentîtaîre, une Europe de partout et de nue part. des mœurs poîtîcîennes natîonaes que es cîtoyens vomîssent Tee est sa sîtuatîon actuee : îndîgne du passé des grandes un peu partout : dîctature du système des partîs, marchandages natîons quî a composent, îndîgne de sa orce potentîee, îndîgne permanents et prédomînance des poînts de vue natîonaux sur de a démocratîe qu’ee représente. Les raîsons de cette împuîs- ’întérêt commun. sance ? J’en voîs troîs quî se combînent et quî conluent dans L’Aemagne porte une ourde responsabîîté dans ’évoutîon de e a crîse actuee. ’Europe vers un régîme s’apparentant à a IV Répubîque rançaîse, avec sesSpitzenkandidatenet sa poîtîque cîentéîste. J’aî assez 1. D’abord, l’élargissement continuel de ses frontièressouvent prîs îcî même a déense de ’Aemagne et de a chan-à des pays dont es attentes étaîent très dîférentes de cee des membres ceîère Merke, quand ees étaîent înjustement attaquées, pour ondateurs. Songez que nous sommes toujours théorîquement avoîr e droît de dîre qu’ees ont été ’une et ’autre grandement en négocîatîons pour ’entrée de a responsabes de ’îmmobîîsme européen Turquîe ! Pourquoî pas de ’Iran ou de de a dernîère pérîode, au rîsque de capî-’Aghanîstan ?L’ALLEMAGNE PARAÎTtuer devant ’arrogance brîtannîque, sî e Maîs, bîen en amont, ’ouverture sans Françaîs Mîche Barnîer n’avaît pas été DÉSORMAIS BORNER condîtîons de ’Unîon européenne à ’Eu- à pour încarner, avec ’appuî de Macron, LES AMBITIONSrope de ’Est, c’est-à-dîre aux ancîens une orme de résîstance nécessaîre. sateîtes de ’Unîon sovîétîque, ut une Impressîon conîrmée par e euî-DE SA POLITIQUE erreur grave. Ce n’est pas par hasard que eton aux épîsodes mutîpes quî vîent ’un des pus chauds partîsans de cet de se concure mîeux qu’î n’avaît com-ÉTRANGÈREéargîssement massî ut e Royaume-Unî mencé, avec a nomînatîon de ’Ae-À CONTINUERmande Ursua von der Leyen à a tête quî, aute de pouvoîr annîhîer ’Unîon de ’extérîeur, s’étaît résîgné à a parayser de a Commîssîon, de a îbérae rançaîse DE VENDREde ’întérîeur. On auraît dû se souvenîr Chrîstîne Lagarde à a présîdence de que deux des pays întégrés, a Poogne etDES MERCEDESa Banque centrae, du centrîste bege a Lîtuanîe, ont pratîqué de 1652 à 1791 Chares Mîche à cee du Conseî euro-AUX ÉTATSUNIS. eliberum veto,péen et du socîaîste espagno Josepc’est-à-dîre a rège de ’unanîmîté quî permettaît à un seu Borre aux Afaîres étrangères. Ces choîx député de a Dîète de stopper sans déaî es déîbératîons en habîes contrastent avec a médîocrîté du scénarîo précédent cours et a sessîon ee-même. L’anarchîe quî en résuta ut tee quî reposaît, avec e consentement un peu as de Merke, sur que a Répubîque des deux natîons perdît durabement son a nomînatîon d’un droîtîer bavaroîs comme Manred Weber. îndépendance et ut pérîodîquement dépecée par ses voîsîns. Eh bîen ! L’Europe à 27 ou à 28, c’est ’Europe duliberum veto;Au-delà de toutes les parités, nationales, politiques, sexuelles, c’est ’Europe de ’împuîssance concertée, en attendant cee de a chose à retenîr est que, grâce à a ténacîté et à ’habîeté de a servîtude voontaîre. Macron – e nouve « homme ort» de ’Europe, seon eCorriere della Sera–, ’Aemagne n’a pu aîre autrement que de rentrer 2. Beaucoup des grandes nations qui composent l’Union sontde a France. Or, sans e rôe dîrîgeant dudans e jeu aux côtés en crise.A commencer, évîdemment, par e Royaume-Unî quî coupe ranco-aemand, ’Europe n’est rîen d’autre que ce que vît aujourd’huî a phase termînae d’une vase-hésîtatîon entre Mîrabeau dîsaît de a France à a in de ’Ancîen Régîme :« un ’Europe et e « grand arge », commencée î y a troîs quarts deagrégat inconstitué de peuples désunis ».I étaît pus que temps : sîèce. Et puîs ’Itaîe quî, sous e nom de popuîsme, est en traîn sans e rélexe de survîe quî vîent de se produîre, on ne donnaît de renouer âcheusement avec ses vîeux démons mussoînîens ; et pas cher de ’avenîr de ’Europe. Rîen n’est encore acquîs ; maîs encore ’Espagne quî, magré ses progrès dans a pérîode récente, tout n’est pas perdu, et ce mînîmum est déjà, par es temps quî est en proîe au séparatîsme désoant de a Cataogne ; ’Aemagne courent, une bonne nouvee.Q
4/ Marianne /5 au 11 juillet 2019
CROISIÈRE Au fil du Mékong avecÉchappées Belles Angkor  Phnom Penh  Hô Chi MinhVille
Paris Angkor Siem ReapCAMBODGE Kampong Tonle Sap Paris Chhnang Kampong Koh Chen Tralach Chau Doc M VIETNAM Phnom Penhé k o n g Hô Chi MinhVille Sa Dec Cai Be My Tho Vinh Long Mer de Chine Golfe de Thaïlande
LeRV Indochine II
*Se référer à la brochure pour le détail des prestations et les conditions générales de vente. Licence n° IM075150063. Les conférenciers et musiciens seront présents sauf cas de force majeure Création graphique : OceanoGrak.fr  Crédits photos : © Shutterstock.
er Du 1 au 13 février 2020
Embarquez pour une croisière culturelle passionnante conçue en partenariat avec l’émissionÉchappées Belles, sur l’un deseuves les plus majestueux du monde, à bord duRV Indochine II(30 cabines seulement), en compagnie deSophie Jovillard, présentatrice de l’émissionÉchappées Bellessur France 5, et deChantal Forest, historienne. Ce magnique itinéraire vous fera naviguer à travers leCambodge et leVietnam, à la découverte des merveilles de ces pays aux traditions encore intactes. EXTENSIONS POSSIBLES :Hanoï et la baie d’Along / Découverte du Laos
OFFRE SPÉCIALE500 €/pers.pour toute réservation avant le 31 juillet 2019 (code REVE) * soit la croisière à partir de 5 690 €5 190 € /pers.au départ de Paris, à bord duRV Indochine II *Vols depuis Paris, excursions, pension complète, boissons (sélection), conférences et taxes inclus. Départ de province possible : nous consulter.
Demandez la brochure au01 75 77 87 48, par ou surwww.croisieresexception.fr/brochures
mail àcontact@croisieresexception.fr (codeMEKMRà renseigner).
Mise aupointpar JeanFrançois Kahn
Voilà comment ça s’fit ! out se paie, Finalement. Quand – beaucoup pal- distributeurs automatiques, ces interlocuteurs immobiles pant au passage – on métamorphosa nos agrestes et muets, à la centralisation de la machine se substituant à carreFours en ces aberrations kaFkaïennes et la centralité de l’humain, à l’ofrande des emplois d’hier à milliTesirusqsederagdetripxeresestcdaeltpdensiesarloecgionissuqagdruienseFourentisareéeinFciannasinaettédhsmutuantau,substi?t?essélirantecédeuqilbupéResthétiquement déprimantes que sont les très ces minotaures d’aujourd’hui ? circulaires ronds-points, derviches tourneurs SacriFia-t-on moins ici que là le commerce de proximité de l’aménagement du territoire, se doutait-on de centre-ville – c’est-à-dire l’humanisation du rapport mar-qu’on oFFrait à la subversion politico-sociale des dizaines de chand à l’autre – à l’impérialisme de la grande distribution Quand on transforma les périphéries urbaines,la droite qui ne cessa de plaider en Faveur d’un sou-agressées C’est de voies rapides et ceinturées de rocades, en un démo- tien à l’oFFre sans coup de pouce à la demande, c’est-à-dire ralisant et horriblissime entassement de cubes glacials, d’un dopage du capital producteur sans retombées sur le de Façades aveugles, d’insipides bâtiments d’un jour et pouvoir d’achat du citoyen consommateur de base. C’est la de sinistres carcasses préFabriquées ponctuées d’entre- droite, encore, qui ne cessa, sans discontinuer, d’identiFier pôts et de hangars nous jetant leurs Ferrailles à la Face, le le travail à son seul coût, qu’il s’agissait impérativement tout baptisé « zones commerciales », destinées, en consé- de réduire, quitte à minimiser sa Fonction sociale. Mais, quence, à plumer les minuscules Fins de mois de la volaille dans les deux cas, c’est la gauche « Hollande » qui mit en encore consommatrice, s’attendait-on que ces damnés de œuvre ces desiderata. la mocheté environnementale votassent comme les heu-reux proFiteurs visuels des beautés de la place des Vosges ?Sous les deux règnes, en vérité,on laissa une mécanique Or, dans quelle proFession de Foi des gauches, Fussent- Foncière et immobilière archéo-libérale reFouler les plus elles écologistes, ces horreurs mentalement débilitantes pauvres hors des villes. On ne s’oFFusqua nullement que Furent-elles dénoncées ? Aucune ! Parce que la grande 1 % de la population capte 21 % de la richesse, autant que distribution payait ? D’ordinaire, quand la gauche reculait, les 50 % les moins Favorisés. On se Félicita presque que la droite avançait. Quand la gauche se remplumait, la droite l’assistanat – comme disent ses contempteurs –, ce répa-se déplumait. Cette Fois, elles se sont eFFondrées ensemble. rateur salvateur des dégâts du néocapitalisme (575 € sur La Faute à Macron, nous explique-t-on. Donc la droite et la 1 000 dépensés par l’Etat abondent les diFFérentes aides et gauche n’y seraient pour rien ? allocations sociales), s’oFFre en compensation d’un déFicit accentué des emplois rémunérateurs disparus et du rachi-Aton moins abandonné de lignes de chemin de fer,tisme de beaucoup de rémunérations préservées. fermé de petites gares,part et d’autre, au sommet de la droiteOn s’habitua, de concentré moins de maternités et d’hôpitaux dans les grands centres urbains, supprimé comme au sommet de la gauche, à ce que des mondes paral-moins d’antennes de services publics sous ce pouvoir-ci lèles, étanches, se constituent de telle Façon que, volontai-que sous ce pouvoir-là ? rement ou involontairement, autoenFermés socialement ou N’est-ce pas au sein de la gauche qu’on vit se banaliser ethniquement, la plupart du temps les deux, ils ne se voient les théories de « la Fin du travail », de la disparition de plus, ces mondes-là, ne se croisent plus, ne se connaissent l’ouvrier, que Fut développée la thèse selon laquelle les et se reconnaissent plus et que, sur ce Fond de partition classes populaires irrécupérables devaient être abandon- (on osa même « apartheid ») qui induit des paupérisations nées à ceux qu’on qualiFia, en conséquence et avec dégoût, relatives, se greFFent, de plus en plus Fréquemment, des cas de « populistes » ? de paupérisations absolues. De cette jungle économique, culturelle et sociale sur-Aton moins, sous ces pouvoirsci que sous ces pougirent deux troupes : celle Formée par ceux, assez nombreux voirslà,laissé s’accentuer la Fracture numérique qui laisse en vérité, qui, en son centre, avaient su ou pu s’y Faire une « l’ancien » interdit Face à un écran avec lequel il n’a pas place ; celle constituée par ceux, plus nombreux encore, appris à dialoguer et à des touches qui l’afolent plus qu’il n’en qui, à l’inverse, à la périphérie, avaient été rejetés sur les joue ; laissé s’élargir la Fracture culturelle jusqu’à ghettoïser bas-côtés. les émois d’en haut pour mieux dévaloriser les distractions Celle-ci se donna au macronisme, ce néocentrisme ; d’en bas. A-t-on moins, ici que là, poussé à la mise en place celle-là au lepénisme, ce néoFascisme. du tout- automate – la chose s’imposant à l’être –, à l’efa- Tout le reste, qui avait largement contribué à cettecement de toute altérité vivante par la généralisation des situation, s’écroula !Q
6/ Marianne /5 au 11 juillet 2019
DÉCOUVREZNOS HORSSÉRIE BD !
E 10 PRIX SPÉCIAL
horssérie www.marianne.net
LaBD!pour tous
HERMANN 6 pages inédites sa nouvelle de ANGOULÊMED’AUTEURSÉTATSUNISJAPON PORTRAITS série, “Duke” Histoires d’un festival La tectonique des planches Lisa Lugrin, Merwan, Derf Backderf...RIADSATTOUFÉMILEBRAVO LIBRAIRIESNotre sélection Retour en enfance à Paris et en province PLANCHES EXCLUSIVESDRUILLETCybergéantASTÉRIX VS SUPERMANJulie Maroh et Philippe SquarzoniULLEB1:HC2NACHCF:,801XODM12,99$CAN:
Bon de commande J’envoie ce bulletin sous enveloppe affranchie à Marianne – Service Abonnements – 28 rue Broca – 75005 PARIS
OUI,
j’achète les 2 pour le prix de 10au lieu de 17, frais d’envoiofferts !
Désignation
Horssérie«Le meilleur de la BD»
Horssérie «BD pour tous»
Participation aux frais d’expédition
Total
Prix
5,50e
7,50e
2,00e
15,00e
Total
offerte
10e
Mme
Nom : Prénom : Adresse :
Code postal :
N° Tél. : Email :
Je règle par :
M.
Ville :
Chèque bancaire ou postal à l’ordre de MARIANNE SA
VPC9BD2
J’accepte de recevoir les informations de MARIANNEOui Non D ate et signature obligatoires Expire In :AM M A J’accepte que mes coordonnées soient transmises à des tiers Oui Non Ofre réservée à la France Métropolîtaîne, dans la lîmîte des stocks dîsponîbles. Vous pouvez acheter séparément les hors-sérîe Le meîlleur de la BD au prîx de 5,50eet BD pour tous au prîx de 7,50e. Délaî de receptîon : 2 semaînes après enregîstrement de votre règlement. Servîce abonnements 01 55 56 70 93. MARIANNE, en sa qualîté de responsable du traîtement, collecte vos données à caractère personnel à des ins de gestîon de votre compte utîlîsateur. Ces données sont nécessaîres pour pouvoîr vous ofrîr un espace personnalîsé. Conormément à la loî Inormatîque et lîbertés du 6 janvîer 1978, vous bénéicîez d’un droît d’accès, de rectîicatîon et de suppressîon de vos données. Vous pouvez également vous opposer, pour un motî légîtîme, à l’utîlîsatîon de vos données. Vous seul pouvez exercer ces droîts sur vos propres données à l’adresse suîvante : abonnements@journal-marîanne.com ou en contactant : Marîanne, servîce abonnements, 28 rue Broca - 75 005 Parîs. Tél: 01 55 56 70 93. RCS Parîs 97B04940
3
4
6
10 14 16
18
19
20 25 28 31 34 36
40 44
N°1164  DU 5 AU 11 JUILLET 2019 SommairE NOTRE OPINION par Natacha PolonyMercosur : les gentils libre-échangistes et les salauds du “néoprotectionnisme” L’ÉDITORIAL de Jacques JulliardL’Europe : fin de la canicule ? MISE AU POINT par JeanFrançois KahnVoilà comment ça s’fit ! evénEmEnt La France, colonie numérique américaineDepuis des années, les alliances entre l’administration française et les géants américains du numérique se multiplient. Au détriment du “made in France”.ParAlexandra Saviana Même la police en pince pour la techno étatsuniennePlutôt que de développer son propre logiciel anti-attentat, la France a signé, en 2016, un contrat avec Palantir, une société financée par la CIA.Par Laurent Valdiguié IlsrésistentauxGafamPatrons, hauts fonctionnaires, avocats… La french tech refuse Google, Amazon et autres Microsoft.Par la rédaction de “Marianne”
CE QUE MARIANNE EN PENSEBruxelles : la fausse victoire de MacronPar Coralie Delaume LE piègE dEs motsPar Henri PenaRuiz Actu PolitiquEGrenoble. Le laboratoire écolo-progressiste de la gauche prend l’eauQuand le burkini devient le symboleà la fois d’une société morcelée et d’une gauche ambiguë.Par Thomas Rabino PolitiquEComment le RN inonde le bassin minierSur ces terres sinistrées du Pas-de-Calais, Marine Le Pen convoite plusieurs communes lors des municipales de 2020. Les secousses qui agitent le parti ne dissuadent pas les électeurs. Reportage.Par Louis Hausalter environnEmEntTouche pas à mes paysages !Un décret gouvernemental menace les sites classés en en facilitant le bétonnage. Malgré la mobilisation des défenseurs du patrimoine, l’Etat, pour l’instant, ne fléchit pas.Par Rachel Binhas SocialSanofi s’en prend à sa matière griseDans ses plans de restructuration, le géant pharmaceutique vise ses chercheurs et ses ingénieurs.Par Youness Bousenna economiELa théorie de la bonne dette Une ardoise de plus de 2 000 milliards d’euros, c’est grave docteur ? Pas si simple.Par JeanMichel Quatrepoint etats-UnisTrump a tout pour gagner, mais…Extraits exclusifs du dernier ouvrage du politologue Jean-Eric Branaa, “Et s’il gagnait encore ?” MiEux vaut En rirE ! enquêtETsipras, dernière acrobatie avant la chute ? Après les défaites aux municipales, aux régionales et aux européennes, le Premier ministre grec perdra-t-il aussi les législatives du 7 juillet ?Par Fabien Perrier, à Athènes
8/ Marianne /5 au 11 juillet 2019
50
54
56
59
61 62 64
68 76
81
82
86
Agora PolitiquEL’écologie peut-elle être de droite ?La classe politique ne peut plus balayer d’un revers de main le défi écologique. Y compris dans le camp des droites.Par Pauline PoroentrEtiEnAlain Prochiantz : “L’homme n’est pas un animal comme les autres” SportLes inégalités entre hommes et femmes sont-elles inéluctables ?Par Kévin BoucaudVictoire ÇAVAMIEUXENLEDISANTparGuyKonopnickiL’ingratitude de la France ÀLAVOLÉE!parJackDionLes ordures n’ont pas de patrie ESPRIT LIBRE par Caroline FourestViser la cyberhaine L’actualité ExpliquéE par l’histoirEAux pompiers, la République reconnaissantePar Eric Dior Découvrir CulturEMusique. Pourquoi PNL s’exporte ?De New York à Tokyo, les frères rappeurs de la cité des Tarterêts emportent tout sur leur passage. Explications.Par Myriam Perfetti QuEllE époquE !TendanceApocalypse, mode d’emploiPar Vanessa Houpert Un mondE mEillEur Parlez-vous bébé ?Par Nicolas Carreau La FrancE dE Périco Du départ de Hulot… à la vache à hublotPar Périco Légasse CARTE BLANCHE à Hamadi Redissi Tunisie : l’impasse et la sortie
En couverture : RubberBall / Alamy Stock Photo - DR
Je m’abonne !
E 119 à partir de Seulement * Soit 2,29epar semaine au lieu de 4e
BÀ renvuoyerlsolusetin d’abonnement enveloppe affranchie à : Marianne  Service Abonnements 28 rue Broca  75005 Paris Abonnezvous aussi sur abo.marianne.net
PA19C3 Oui,je m’abonne àMarianne, je choisis monOFFRE : Mme M. 78 numéros Nom : Prénom : 169semaine au lieu soit 2,16 par Adresse : * 4 € Code postal : Ville : Je laisse mon numéro de téléphone pour le suivi de mon abonnement, et mon mail pour accéder à la version digitale. 52 numéros N° Tél. : Email : soit 2,29 parJe règle par : 119Chèque à l’ordre de MARIANNE SA * semaine au lieu 4 Date et signature obligatoires J’accepte de recevoir les informations de MARIANNE N ° Oui Non Expire In :A AM M J’accepte que mes coordonnées soient transmises à des tiers Oui Non
*Prix de vente au numéro. Offre réservée à la France métropolitaine. MARIANNE, en sa qualité de responsable du traitement, collecte vos données à caractère personnel à des fins de gestion de votre compte utilisateur. Ces données sont nécessaires pour pouvoir vous offrir un espace personnalisé. Conformément à la loi Informatique et libertés du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et de suppression de vos données. Vous pouvez également vous opposer, pour un motif légitime, à l’utilisation de vos données. Vous seul pouvez exercer ces droits sur vos propres données à l’adresse suivante : abonnements@journalmarianne.com ou en contactant : Marianne, service abonnements, 28 rue Broca  75 005 Paris. Tél: 01 55 56 70 93. RCS Paris 97B04940
Evénement LA FRANCE, COLONIE NUMÉRIQUE AMÉ RICAINE Depuis des années, les alliances entre l’administration française et les géants américains du numérique foisonnent. L’obscur Palantir signe avec le ministère de l’Intérieur, l’Education nationale multiplie les partenariats avec Apple, l’armée s’acoquine avec Microsoft… Le tout, au détriment du numérique “made in France”. PAR ALEXANDRA SAVIANA
10/ Marianne /5 au 11 juillet 2019
ONIE AMÉ RICAINE remblement de terre Défense des technologîes Mîcrosoft. de la très scrupuleuse gendarme-dans le petît monde Le mînîstre alors en poste, Jean- rîe, passé sous Lînux au début des des servîces înfor- Yves Le Drîan, tenaît absolument années 2000, la majorîté des sys-matîques de Bercy : à sîgner avec la irme de Bîll Gates. tèmes înformatîques françaîs sont Exît, leTrîeurs amérîcaîns…fournîsseur hîstorîque, Bull- « On a beau-depuîs des moîs, Son successeur, Florence Parly, a aussî sous Wîndows. la Dîrectîon géné- faît de même îl y a deux ans. Et peu rale des fînances împorte sî, comme le révéla EdwardSimples comme Hello ! publîques (DGFIP) envîsage de Snowden, Mîcrosoft travaîlle avec D’où vîent cette obsessîon pour changer leur parc înformatîque. les servîces de renseîgnements înté- la technologîe amérîcaîne, pour les joujoux Apple et les envîron-Atos. La raîson : selon les înforma-coup parlé du péril que constitue unnements Mîcrosoft ? Selon Erîc tîons du sîte spécîalîsé lalettrea.fr,logiciel comme celui de Palantir pourLéandrî, fondateur du moteur la irme françaîse n’est plus adaptéenos données nationales,note Gîlles de recherche françaîs Qwant, la aux besoîns de la DGFIP. Maîs ce Babînet, vîce-présîdent du Conseîl réponse tîent en un mot : la sîm-changement de fournîsseur se fera natîonal du numérîque.Entre desplîcîté.« En théorie, l’Education au proit de quî ? L’amérîcaîn IBM,nationale pourrait bien choisirmains expérimentées, le risque est surnommé Bîg Blue. Anodîn ? Pastoutefois plutôt limité. Je crains bien de s’équiper avec l’un des logiciels tout à faît. Ce changement est leconçus par des enseignants,davantage des technologies qui ont note-t-dernîer symptôme d’une manîel’air a priori inoffensives, commeîl.Mais ces solutions-là sont souvent quî touche l’admînîstratîon fran-Windows ou Microsoft Word. Elles isolées, restreintes à une académie, çaîse. Comme sî, en dehors decomportent toujours des risques. »ou demandent des connaissances en – rares – exceptîons, îl y avaît une Pourtant, rares sont ceux quî neinformatique. Avec Microsoft, Google propensîon au plus haut nîveau de les utîlîsent pas. En dehors de celuîou Apple, les choses sont simples.i l’Etat à préférer les mastodontes amérîcaîns du numérîque à leurs alternatîves françaîses. UN DRÔLEd’appel d’offres La lîste des contrats passés entre les grandes entreprîses amérîcaînes du numérîque et l’admînîstratîon françaîse semble effectîvement sans in. Réseau Canopé, le centre de documentatîon de l’Educatîon natîonale, exîge dans un appel d’offres avant tout des produîts de la marque Apple. Dans un tout autre regîstre, plus sensîble cette foîs, un contrat lîe les servîces de renseîgnements întérîeurs françaîs à un logîcîel de Palantîr, ancîen pro-tégé de la CIA, destîné à détecter les rîsques terrorîstes (lîre l’artîcle,PEU DE PLACE À LA CONCURRENCECEt àPPEL D’OFFRES émiS En juin 2018 PàR L’eDucàtiOn nàtiOnàLE LàiSSE SOngEuR… avànt mêmE LE Début DE Là PROcéDuRE, LE miniStèRE énOncE LE nOm p. 14). Ou encore l’accord-cadre DE Là màRquE DE SOn nOuvEàu màtéRiEL inFORmàtiquE : « PRODuitS IBM ». l’àméRicàin REmPORtERà pour équîper plus de 200 000 postes LE màRché (D’un mOntànt DE 8,8 miLLiOnS D’EuROS) Six mOiS PLuS tàRD. înformatîques du mînîstère de lai
5 au 11 juillet 2019/ Marianne /11