Marianne du 13-08-2019

Marianne du 13-08-2019

-

Presse
88 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 13 août 2019
Signaler un problème
www.marianne.net
Numéro1169Du 9au 15août 2019  EN PLUS D’ADP LE PRIVÉS’EN PREND AUSSIAPRÈS 9 MOISAUX PETITS AÉROCLUBS DE FIASCO, IL EST TOUJOURS LÀ FAITDIVERS L’exportateur de CASTANERpapy Alzheimer LE COPAIN DECHEFD’ŒUVRE INACHEVÉ L’INTERIEURQUAND CLOUZOT ANTISPÉCISTESSUBLIMAIT ILS NE VEULENTMÊME PAS QU’ON TOUCHE AUX MOUSTIQUES !ROMY SCHNEIDER
AMENDES,FICHAGE,MANIPULATIONSGÉNÉTIQUES... Test ADNleiuqCvouA, Ds= 6.30€  ANDe, BEL, ITA,nLUX, PORT COcNT, ESP =o4.70 €  CûAN = 8.60t$ CANeCH = 7 CHF  DvOM = 4.5raiment 0 €  GR = 5.10 €  MAR = 38 MAD  TOM = 900 XPF  NL = 5.10 €  TUN = 7 DT
Natacha Polony Directrice de Marianne
Jean Birnbaum Journaliste
JeanLouis Debré Député & ancien ministre
Laurent Joffrin Journaliste
JeanLuc Barré Écrivain & historien
Pascal Boniface Géopolitologue
JeanFrançois Kahn Journaliste & écrivain
Najat VallaudBelkacem Ancien ministre
FRANCE 10 Gênes 1 11 Rome Mer Marseille9 Adriatique ITALIE GRÈCE 2 Corfou 4 Mer Méditerranée8 Athènes Katakolon7 5 3 MALTE6 Héraklion La Valette CRÈTE
L e s c o n f é r e n c i e r s s e r o n t p r é s e n t s s a u f c a s d e f o r c e ma j e u r e . * Se référer à la brochure pour le détail des prestations et les conditions généralesdevente.LicenceIM 075150063.Photos:©Shutterstock, © Bruno Klein, © Coutier/nouvelobs/Sipa, © Bestimage, © MSC Croisières et © Croisières dōexception. Création graphique : nuitdepleinelune.fr
La croisière des idées en Méditerranée
Malte  Grèce  Crète  Italie
Du 13 au 23 octobre 2019
La Valette  Malte
e « Quel sera le programme de lades idées5 croisière après le succès des précédentes ? La France traverse une phase de mutation historique. Des politologues, sociologues et enquêteurs dōopinion (dontJérôme Fourquet,Jérôme SainteMarieetRoland Cayrol) nous aideront à lōausculter et à la comprendre. Mais cette crise revêt également un aspect éducatif (queNajat VallaudBelkacem etNatacha Polonyanalyseront de façon sans doute contradictoire), politique (queJeanLouis Debréet JeanLuc Barré, spécialistes du Gaullisme en particulier éclaireront), idéologique également, ce pourquoi Laurent JoffrinetJeanFrançois Kahnse demanderont... quid demain de la gauche ? Cōest enfin la question de la République face à lōislamisme queJean Birnbaum, autour dōun livre remarquable sur le sujet, tentera dōanalyser. De son côté,Pascal Bonifaceévaluera le contexte géopolitique global auquel la France est confrontée. Discussions libres ouvertes, dialogues avec le publicř ». JeanFrançois Kahn
OFFRE SPÉCIALE 300 €/pers.pour toute réservation avant le 31 août 2019 (code REVE) * soit la croisière à partir de 2 690€2390 €/pers.au départ de Marseille à bord duMSC Poesia * Audépart de Marseille, pension complète (hors boissons), conférences et taxes inclus. (Départ de Paris possible avec supplément.) Demandez la brochure au01 75 77 87 48, par e-mail àcontact@croisieresexception.fr, surwww.croisieresexception.fr/marianneou chez votre agence de voyages habituelle.
En partenariat avec
Notre opinion
L’EXPLOIT ET LE SACRIFICE PAR NATACHA POLONY a angueur estîvae de ce début de moîs d’août a vu aîsse écater sa coère. Une coère quî ne se conond pas avec émerger deux igures quî nous racontent une part de a haîne et ’îndîvîduaîsme que ’on voît aussî se manîester a France. L’un încarne a voonté, ’autre e dévoue- avec une vîoence croîssante. ment. L’un ’expoît, ’autre e sacrîice. D’un côté, un C’est pour cette raîson que a France a égaement besoîn de ou voant sur sa drôe de machîne, Franky Zapata, héros répubîcaîns. Le cîvîsme, a déense du bîen commun, sodmîueambcLnLeèrîàuertéysenpaunerdnediepue,êmeuîdexuqnetêedm-îuandeur:unméaceuqîtisargd,emsîvîteéîtacéntdeengeertedvîe.enrîsmsansgétrberteîîF,rgkénaarrpeeîmerousn.chîeseemcesnptdestueogauîénaegd,acemyZapatarocepytuqeremînU.àntrîbpaîîervpcîeetednaîmeaîtéquo de ’autre, un sîmpe édîe donnant sa vîe pour une e don de soî… autant de vaeurs sans esquees une socîété îdée du bîen commun, Jean-Mathîeu Mîche. Et chacun à sa s’efondre sur ee-même. Que terrîbe symboe que a mort de Jean-Mathîeu Mîche, maîre de Sîgnes, dans e Var, renversé par a camîonnette de deux ouvrîers du bâtîment aors qu’î venaît de es obîger à recharger es gravats qu’îs avaîent déversés une machîne comme tout e monde en rêve, tout seu, dansIl est de bon ton, dans les sphères de la haute adminis-son coîn, à partîr d’un premîer prototype à propusîon à eautration française, de se gausser de ces 36 000 communesdestîné à amuser es amateurs de jet-skî. I teste, î perd deux totaement archaques, qu’î audraît regrouper en commu-doîgts dans sa premîère tentatîve, maîs î contînue. Et, parce nautés d’aggomératîons pour ressember un peu pus à nos qu’on est en France, e premîer rélexe des autorîtés est de e voîsîns européens. Le dévouement d’hommes et de emmes convoquer au commîssarîat pour vîoatîon de ’espace aérîen quî choîsîssent de se consacrer à aîre vîvre des terrîtoîres, à sur un appareî non homoogué… maîntenîr e îen socîa, ne recueîe qu’îndîférence ou méprîs chez es brîants technocrates quî jugent paraîtement înutîe Partout ailleurs, sans doute, le bricoleur génial aurait étéde connaïtre e pays pour e gouverner. Maîs î n’est pas davan-contacté par des entreprises,tage consîdéré par des îndîvîdus devenus consommateurs bîensoutenu par des banques, récupéré par une iîère économîque avant d’être des cîtoyens. Car e cîvîsme laîrant e ion, avec a bîenveîance est ’opposé absou du consumérîsme. d’un mînîstère de ’Economîe sou-LE CIVISME,I consîste à reréner ses pusîons, à cîeux de repérer es uturs produc- s’înterdîre certaîns comportements LA DÉFENSE DU BIEN teurs de rîchesse. En France, non, on au nom de ’întérêt généra, à îmîter a COMMUN, LE DONuî envoîe a poîce pour avoîr enreînt toute-puîssance de ’îndîvîdu au nom un règement. Et ce n’est qu’après qu’î de a coectîvîté. Dans ’émotîon quî DE SOI… AUTANTa menacé de quîtter e pays avec son a entouré a mort de Jean-Mathîeu încroyabe joujou que e mînîstère Mîche, î y a a révote, maîs aussî e DE VALEURS SANS de a Déense, vîsîbement ’une des regret devant notre împuîssance co-LESQUELLES UNE dernîères admînîstratîons où ’on ectîve à perpétuer et transmettre cette comprend a notîon d’Etat stratège, vertu cardînae de toute socîété cîvîî-SOCIÉTÉ S’EFFONDRE e prend sous son aîe. L’înatîon sée qu’est e cîvîsme. I y a a trîstesse de normes, contraîrement à ce queSUR ELLEMÊME.devant ’îndîférence quî gagne, une croîent certaîns, n’est pas a consé- îndîérence quî auraît pu încîter e quence d’une omnîprésence de ’Etat maîs e sîgne de son maîre à contînuer sa route putôt que de s’arrêter pour empê-recu par absence de vîsîon et împuîssance des poîtîques. cher ces deux hommes de dégrader ce chemîn. L’îndîférence Maîs ’enthousîasme popuaîre quî accompagnaît Franky est e pîre poîson d’une socîété. Zapata sur a page de Sangatte pour son second essaî au-dessus Deux Françaîs sans aucun îen, sans rîen de commun, maîs de a Manche vaut pus que toutes es tracasserîes admînîstra- dont e destîn nous rappee qu’un pays vît des modèes qu’î tîves. I y avaît de a joîe pure dans es voîx aux accents ch’tîs se choîsît et qu’î ofre à sa jeunesse. Le rêve, pour ’un, et a quî dîsaîent eurs convîctîons que ce Marseîaîs ou aaît y ténacîté pour que ce rêve se concrétîse. Le sens du devoîr, pour arrîver. La joîe d’un peupe quî croît en cette natîon. Et cette ’autre, et ’obstînatîon à déendre e bîen commun. Deux eçons joîe n’a rîen de contradîctoîre avec a coère des dernîers moîs. pour un pays quî ne veut pas se recroquevîer sur ses rancœurs C’est parce qu’î croît encore en a France que ce peupe, paroîs, et ses haînes, maîs retrouver ce quî pourraît être un destîn.n
Débattons !
Parce que le débat n’est pas réservé qu’aux experts ou aux journalistes, la parole est aussi aux lecteurs. Rejoigneznous sur www.marianne.net/debattons
9 au 15 août 2019/ Marianne /3
3
6
10 12
14
18
20
22 24 25
26 28
N° 1169  DU 9 AU 15 AOÛT 2019 Sommaire NOTRE OPINION par Natacha PolonyL’exploit et le sacrifice Evénement Castaner,lecopaindelIntérieurLe séjour du ministre Place Beauvau tourne au cauchemar. Son statut de premier macroniste est son dernier bouclier.Par Louis Hausalter Le ministère des Ratés de la comLes services de Castaner ont diffusé, en urgence, le rapport de l’IGPN, après la découverte du corps de Steve. Révélations.Par Laurent Valdiguié A Nantes, la confiance est rompueDésormais, les Nantais se méfient de la police, du ministre et… du président.Par Rachel Binhas
Sur le vif EconomieVinci menace l’aéro-club de Loire-Atlantique Le concessionnaire de l’aéroport réclame de lourds loyers à l’aéro-club de Nantes, au risque de le couler.Par Bruno Rieth SociétéFillettes françaises en dangerLe nombre d’excisions pratiquées en France augmente.ParRachel Binhas SociétéEchange prolos contre jolis bungalows Dans le Perche, le maire de Bellême veut vendre les jardins ouvriers pour agrandir le camping privé.Par Vladimir de Gmeline Etats-UnisComment Trump se joue du racisme Après la tuerie d’El Paso, Donald Trump condamne le suprémacisme blanc et s’en prend à des élues démocrates.Par Alain Léauthier Hongkong“Une identité qui s’affirme sous la pression de Pékin”Interview du sinologue Jean-Pierre Cabestan.Propos recueillis par Anne Dastakian CE QUE MARIANNE EN PENSE L’Europe perdantePar Franck Dedieu Mieux vaut en rire! EnquêteTest ADN : ce qu’il vous en coûte vraimentBien qu’interdits, les tests ADN récréatifs prolifèrent. Nous y avons succombé.Par Lucas Bretonnier avec Alexandra Saviana
34
35 36 38
84 86
Agora ÇA VA MIEUX EN LE DISANTpar Guy KonopnickiLe désarmement oublié Courrier À LA VOLÉE ! par Jack DionLes coqs des villes et les coqs des champs ESPRIT LIBRE par Caroline Fourest Un flingue sur la tempe de l’Amérique JeuxPar JeanPaul Cordier CARTEBLANCHEàAnneDastakianLe bug du 20 avril se poursuit
Spécial été 5/6 54Bandits manchotsL’exportateur 40L’effet papillon70La boulette de Trésors vivantsAndré Valadier, de papy AlzheimerPar Anne Dastakian Jean-François Copé : le coût du pain au l’Aubrac au cœurPar Rachel Binhas chocolatPar Hadrien Mathoux 56Les vaincus magnifiquesLe judéo-its zombies“Carrie”, 73Manuscr christianisme. Et Rome adopta le dieu 44Voyage sur les cendres de la Terre de Stephen KingPar Thomas Rabino Au Sénégal, Saint-Louis, la nouvelle Atlantide du temple détruit par TitusPar Yves Daudu 74Ces festivals zinzinsLe City Trucks Par Célia Cuordifede 60Les routes de la soieà La PommerayeL’empire du Milieu se ParBenoît Franquebalme 48Ils influencent vos adosplace à nouveau au centre du jeuPar Ali Laïdi 76Vacances entre amisDadju, le Julio Iglesias du rap variétoche 63Les dessous de la devisewannabe Les Par Valérie Hénau Par Benoît Franquebalme Belize : “Je fleuris à l’ombre”Par Eve Charrin 80Shopper en régions50Un dessinateur, une région 64Les nouvelles radicalitésAntispécisme, Corsica vaincra !Par Vanessa Houpert Paris à l’heure du réchauffementPar Gros une religion qui s’ignorePar Laurent Ottavi 82Les monuments de la charcuterie 52Selfie, les “je” de l’ego66Ces films qu’on ne verra jamaisSaucisson de Lyon, une idylle entre #MacronPar Olivier Culmann “L’Enfer”, de ClouzotPar Olivier De Bruynle jésus et la rosettePar Périco Légasse
4/ Marianne /9 au 15 août 2019
En couverture : Joël Saget / AFP - Snap Stills / Sipa - Science Photo Library / AFP
16
Howard Carter, la passion de l'Égypte
Howard Carterest un égyptologue certes talentueux, mais au caractère pour le moins di cile. De quoi franchement douter de la collaboration qu’il entame, à partir de 1907, ave c un aristocrate britannique féru d’archéologie, Lord Carnarvon. Et pourtant…
« Vo u s a v ie z é té a s s e z a im a b le d e m e d ire q u e v o u s p o u rrie z m e tro u v e r u n m o n s ie u r s a c h a n t l’é g y p to lo g ie p o u r s u rv e ille r m e s tra v a u x . A v e z v o u s p e n s é à q u e lq u ’u n ? » A i n s i e s t r é d i g é e l a r e q u ê t e q u i a t t e r r i t e n o c to b re 1 9 0 7 s u r le b u re a u d e G a s to n M asp éro , d irecteu r d u C o n seil d es A n tiq u ités É g y p tie n n e s , a u C a ire . O r G e o rg e E d w a rd S t a n h o p e M o l y n e u x H e r b e r t , c i n q u i è m e c o m te d e C a rn a rv o n , e t a u te u r d e la le ttre , n e fa it p a s p a rtie d e s g e n s q u ’o n n é g lig e …
L’A R C H É O L O G I E PA R L E S L I V R E S C e t a ris to c ra te b rita n n iq u e , h é ritie r d ’u n e c o lo s s a le fo rtu n e , e s t l’u n d e c e s a m a te u rs d o n t le s m o y e n s p r e s q u e illim ité s a id e n t l a r e c h e r c h e . D e p l u s , c o n t r a i r e m e n t à to u s c e s o is ifs q u i s e p ré c ip ite n t a u C a ire p a r s i m p l e c u r i o s i t é , c ’ e s t u n v é r i t a b l e « m o rd u » , v e n u à l’é g y p to lo g ie d a n s d e s c o n d itio n s q u i fo rc e n t le re s p e c t. À 3 4 a n s , c lo u é a u lit à la s u ite d ’u n g ra v e a c c id e n t d e v o i t u r e d o n t i l g a r d e r a l e s s é q u e l l e s
to u te s a v ie , L o rd C a rn a rv o n a d é c o u v e rt p a r h a s a r d l e s œ u v r e s d e l ’ a r c h é o l o g u e H e i n r i c h S c h l i e m a n n , l e g é n i a l d é c o u  v re u r d e T ro ie , a v a n t d e s e p a s s io n n e r p o u r l’É g y p te a n c ie n n e … g râ c e à u n o u v ra g e d e M a s p é ro . E n 1 9 0 3 , à p e in e re m is s u r p ie d , il a d é b a rq u é e n É g y p te , le c lim a t d e la fro id e A n g le te rre n e lu i c o n v e n a n t p lu s , e t s ’e s t b ie n tô t p o rté c a n d id a t a u p rè s d e M a s p é ro p o u r u n e c o n c e s s io n d e fo u ille s . C e lle q u i lu i é c h o it e n 1 9 0 6 s e tro u v e s u r la c o llin e d e C h e ik h A b d e lG o u rn a h , d a n s la v a llé e d e s N o b le s . M a is C a rn a rv o n c o m p re n d trè s v ite q u e le m é tie r d ’a rc h é o lo g u e n e s ’im  p ro v is e p a s : il d o it a b s o lu m e n t s ’a d jo in d re le s s e rv ic e s d ’u n h o m m e d e m é tie r.
B R O U I L L E S E T P R I S E S D E B E C M a s p é ro , lu i, a im m é d ia te m e n t p e n s é à q u e lq u ’u n q u ’il e s tim e g ra n d e m e n t e t q u ’il a v a it n a g u è re n o m m é a u p o s te d ’in s p e c te u r g é n é ra l d e s m o n u m e n ts e n H a u te É g y p te : H o w a rd C a rte r. U n a rc h é o lo g u e d e g ra n d e
DÉCOUVREZNOTRE HORSSÉRIE
E 7 ,90
UNE LONGUE QUÊTE
L’égyptologue Howard Carter devant un tombeau de la vallée des Rois, en 1922, à la veille de son extraordinaire découverte.
17
Bon de commande J’envoie ce bulletin sous enveloppe affranchie à Marianne – Service Abonnements – 28 rue Broca – 75005 PARIS
OUI,
j’achète le Horssérie «TOUTANKHAMON» au prix de 7,90, frais d’envoi offerts !
Désignation
Horssérie
TOUTANKHAMON
Les trésors du pharaon
Participation aux frais d’expédition
Total
J’accepte de recevoir les informations de MARIANNE Oui Non J’accepte que mes coordonnées soient transmises à des tiers Oui Non
Prix
7,90e
2,00e
9,90e
Total
offerte
7,90e
Mme
Nom :
Prénom :
Adresse :
Code postal :
N° Tél. : Email :
Je règle par :
M.
Ville :
Chèque bancaire ou postal à l’ordre de MARIANNE SA
Expire In :
M
M
A
A
D ate et signature obligatoires
VPC19TK
Ofre réservée à la France Métropolîtaîne, dans la lîmîte des stocks dîsponîbles. . Délaî de receptîon : 2 semaînes après enregîstrement de votre règlement. Servîce abonnements : 01 55 56 70 93. MARIANNE, en sa qualîté de responsable du traîtement, collecte vos données à caractère personnel à des ins de gestîon de votre compte utîlîsateur. Ces données sont nécessaîres pour pouvoîr vous ofrîr un espace personnalîsé. Conormément à la loî Inormatîque et lîbertés du 6 janvîer 1978, vous bénéicîez d’un droît d’accès, de rectîicatîon et de suppressîon de vos données. Vous pouvez également vous opposer, pour un motî légîtîme, à l’utîlîsatîon de vos données. Vous seul pouvez exercer ces droîts sur vos propres données à l’adresse suîvante : abonnements@journal-marîanne.com ou en contactant : Marîanne, servîce abonnements, 28 rue Broca - 75 005 Parîs. Tél: 01 55 56 70 93. RCS Parîs 97B04940
Evénement CASTANER, LE COPAIN DE L’ I
Ludovic Marin / AFP
6/ Marianne /9 au 15 août 2019
’ INTÉRIEUR Le ministère de l’Intérieur, il en rêvait ! Mais, alors que les accusations d’incompétence reprennent de plus belle après la mort de Steve Maia Caniço, à Nantes, le séjour de Christophe Castaner place Beauvau prend des allures de cauchemar. Et son statut de macroniste de la première heure apparaît comme son seul bouclier. PAR LOUIS HAUSALTER î c o  a s S a r k o z y maîn pour cause d’affaîres yon-raconte a scène naîses pressantes. Pusîeurs noms dansPassions, e ont aors cîrcué. Macron a même premîer épîsode de reçu Frédérîc Péchenard, ancîen N ses mémoîres, paru patron de a poîce natîonae et en juîn. Le jour où î proche amî de Sarkozy, suscîtant prend possessîon de une bruyante protestatîon des son bureau de mînîstre de ’Inté- macronîstes hîstorîques et de ’aîé rîeur, en 2002, e nouveau tîtuaîre Françoîs Bayrou : pas de sarkozyste du portefeuîe trouve« un dossierdans a pace forte de Beauvau ! siglé au nom des Renseignementsdonc pour e idèe ChrîstopheVa généraux »,contenant« une petiteCastaner, quî rêvaît du poste et ne dizaine de notes dites blanches,s’est pas prîvé de faîre campagne c’est-à-dire sans signataire ».« Jeen înterne pour e décrocher. Tant saisis la première qui décrivait, depîs sî ’ex-député PS, tôt raîé à CONNU POURfaçon assez détaillée, la chaude soi-Macron, n’a guère d’expérîence en SES GAFFES rée passée la veille dans un établisse-matîère de sécurîté, sî ce n’est a en série quand ment de nuit par un ancien ministrefréquentatîon de igures du mîîeu il était porte-parole socialiste en galante compagnie ! »ors des partîes de poker marseîaîs du gouvernement, Christophe Castanerreate ’ex-présîdent. de sa jeunesse… On appee des n’a pas soignérenfort : « Casta » seraMême sî Sarkozy a supprîmé cautîons en son défaut es RG depuîs, ’anecdote dît beau- lanqué des préfets Laurent Nunez, en arrivant coup de ce que recouvre e poste de ex-patron du renseîgnement înté-place Beauvau. mînîstre de ’Intérîeur. Ce statut rîeur bombardé secrétaîre d’Etat, Problème : une erreur estd’homme réputé e mîeux înformé et Stéphane Bouîon, un proche bien plus lourde de France, Emmanue Macron a d’Emmanue Macron, quî devîent de conséquences y songer très fort, en octobre son dîrecteur de cabînet. Ceînture quand on a dernîer, pendant es quînze jours et bretees, donc. la charge de la sécurité de l’Etat.a aîssés s’écouer avant de qu’î Pourtant, neuf moîs pus tard, nommer un rempaçant à Gérard e présîdent feraît-î e même Coomb, partî du jour au ende- choîx ? Depuîs qu’î a prîs ai
9 au 15 août 2019/ Marianne /7
Evénement
Christopher Furlong / AFP 9 moisDE BOURDES 24 novembre 2018 Il assimile les « gilets jaunes » qui manifestent à Paris à « des séditieux qui ont répondu à l’appel de Marine Le Pen ». 15 mars 2019 VoicietCloserpublient des photos de lui en bonne compagnie dans un club parisien, un samedi de « gilets jaunes ». er 1 mai 2019 Il dénonce une« attaque »contre l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, une version rapidement démentie par des vidéos et des témoignages. 27 mai Il annonce l’interpellation du suspect de l’attentat de Lyon et se fait recadrer par le parquet de Paris, qui rappelle que l’enquête est couverte par le secret. 16 juin Il décore cinq policiers cités dans des enquêtes sur des violences dans le cadre de manifestations des « gilets jaunes ». 31 juillet Il qualifie d’« attentat »la dégradation de la permanence d’un député LREM à Perpignan.
8/ Marianne /9 au 15 août 2019
ibarre du paquebot Beauvau, Castaner rame de tempête en tempête. La mort de Steve Maia Caniço, ce jeune homme retrouvé noyé dans la Loire, à Nantes, et les doutes qui l’entourent, constituent une nouvelle station d’un interminable chemin de croix. La gestion du maintien de l’ordre dans les maniestations des « gilets jaunes » a suscité son lot de polémiques, à mesure que s’allongeait la liste des éborgnés et mutilés. Et, avant Steve Maia Caniço, c’est Zineb Redouane, une octogénaire marseillaise, qui décédait en décembre après avoir reçu une grenade lacrymogène en pleine tête. Résultat : en quelques mois, le nom de Christophe Castaner s’est retrouvé associé aux déra-pages des orces de l’ordre. Le week-end dernier, il a encore
er INTOXmai, “Casta” dénonce uneLe 1 prétendue “attaque” contre l’hôpital de la Salpêtrière. Les images le contredisent aussitôt. Les manifestants étaient entrés dans l’enceinte de l’hôpital pour se mettre à l’abri d’une charge de police.
été copieusement hué dans les rassemblementsenhommageàSteve. Sans compter les propres bavures, souvent verbales, du ministre (lire ci-contre). Connu pour ses gafes en série quand il était porte-parole du gouverne-ment, Castaner n’a pas soigné son déaut en déménageant place Beauvau. Problème : une erreur est bien plus lourde de conséquences quand on a la charge de la sécurité er de l’Etat. Comme le 1 mai der-nier, lorsque Castaner a pondu une intox pur sucre en dénonçant une prétendue« attaque »contre l’hôpital de la Salpêtrière.
Boulettes et boulet Pas à la hauteur, Castaner ? Le député La France insoumise Ugo Bernalicis, spécialiste des ques-tions de sécurité, ait partie de ceux qui réclament sa démission.
« Son bîlan,tempête-t-îl,c’est dîx moîs de recul de nos lîbertés Fonda-mentales, de dérîve autorîtaîre et d’utîlîsatîon dîsproportîonnée de la vîolence. »Autre poînt de vue, maîs même sévérîté de la part d’un ancîen grand lîc, quî soupîraît devant nous au prîntemps, à pro-pos de la gestîon des samedîs de manîestatîon à Parîs :« Avec un Nîcolas Sarkozy ou un Pîerre Joxe, je peux vous dîre qu’on auraît réagî mîeux et plus vîte ! » A orce de boulettes, on devîent boulet. Chrîstophe Castaner n’en menaît pas large ce 30 juîllet,
“AVEC UN NICOLAS SARKOZY OUUN PIERRE JOXE, JE PEUX VOUS DIRE QU’ON AURAIT RÉAGI MIEUX ETPLUS VITE.”
UN ANCIEN GRAND FLIC
dans la cour de Matîgnon, alors qu’Edouard Phîlîppe lîsaît à la presse le rapport controversé de l’IGPN (la polîce des polîces) commandé après la dîsparîtîon de Steve. Le Premîer mînîstre avaît personnellement reprîs l’afaîre en maîn, laîssant son subordonné en retraît, sîlencîeux et la mîne penaude. L’îmage a marqué en Macronîe, où l’on trouve mal-gré tout des excuses à « Casta ». « Après huît moîs de “gîlets jaunes”, îl a quand même une capacîté de résîlîence et de sang-Froîd,le déend le patron des sénateurs LREM, Françoîs Patrîat, autre ancîen socîalîste passé chez Macron. Certes, îl a pu commettre des erreurs, maîs îl est solîde. Est-ce que Collomb auraît tenu dîx-huît samedîs comme ça ? » U n a n c î e n c o n s e î l l e r d e l’Intérîeur plaîde, luî aussî, les
c î r c o n s t a n c e s a t t é n u a n t e s : « Objectîvement, le type n’a pas de bol. Il est arrîvé à un moment où la doctrîne de maîntîen de l’ordre s’est révélée înadaptée Face aux “gîlets jaunes”, avec les black blocs quî se mêlaîent à une Foule plutôt com-plaîsante. Il a Fallu mettre au poînt une nouvelle doctrîne, le tout dans un contexte où les bonshommes sont à Fleur de peau et où la saî-gnée de Sarkozy dans les efectîFs se Faît toujours sentîr. »Une pause, puîs une grîmace :« Après, c’est vraî que Faîre un bîsou à une ille en boïte, ce n’est pas ce qu’îl y avaît de plus malîn… »Allusîon à ces photos publîées mî-mars dans la presse people, quî s’est régalée de la soîrée endîablée passée par Castaner dans un club parîsîen, au soîr d’un samedî de mobîlîsatîon des « gîlets jaunes ». Le week-end suîvant, des vîolences ravageaîent de nouveau les Champs-Elysées, après plusîeurs semaînes d’accal-mîe. Furîeux, Macron n’a pourtant pas sanctîonné son mînîstre, maîs aît sauter un usîble, le préet de polîce Mîchel Delpuech.
Soutien indéfectible Intouchable, Castaner ? Il exîste une constante depuîs le début du quînquennat : à ses idèles de la premîère heure, Macron par-donne. Beaucoup. Or, Chrîstophe Castaner est l’un des rares par-lementaîres à l’avoîr publîque-ment rejoînt, dès 2016, alors que Françoîs Hollande n’avaît pas encore renoncé à la présîden-tîelle. C’est pourquoî, dans les hauts cercles de la Macronîe, on n’envîsage pas une seule seconde la possîbîlîté d’une exîltratîon. « Emmanuel soutîent Casta parce qu’îl Faît partîe des apôtres du macronîsme »,glîsse un élu proche du présîdent, presque étonné par tant de mansuétude :« J’auraîs pensé que, la soîrée en boïte, ça allaît tout de même l’ébranler parce que ça le montraît comme quelqu’un de léger… Maîs en Faît, non. »L’oreîlle de Jupîter reste sourde aux procès en încompé-tence. Jusqu’à quand ?nL. H.
L’ERREUR PREMIÈRE astaner, le roî de arrîvant au volant la bévue… Pourtant, de sa« Twîngo noî’e »… C un de ses écarts La justîce se saîsît n’est que rarement rapîdement des plaîntes évoqué dans les portraîts déposées et s’întéresse quî luî sont consacrés. à cînq hommes, ayant Comme sî les confrères un întérêt commun : avaîent des pudeurs voler au secours du de gazelle. D’aîlleurs, maîre socîalîste Guy quand îls osent en parler,Ravîer. Parmî eux : cet épîsode est renvoyé Chrîstophe Castaner, au rang des« erreursalors adjoînt au dîrecteur de jeunesse ».des servîcesL’hîstoîre général se déroule le 9 juîn 1995 de la maîrîe et entre au matîn, dans un les maîns duquel le tract Avîgnon en pleîne a transîté. Il reconnaïtra campagne munîcîpale, rapîdement avoîr où les habîtants se« péché »,et învoquera réveîllent partagés au trîbunal une entre surprîse, rîres« înattentîon pendant et dégoût : 35 000 tracts,une durée de vîngt sous forme d’unemînutes ».Trop peu bande dessînée tîtrée convaîncant pour les « La dînde enchaïnée » juges du TGI d’Avîgnon, et « Erectîons quî trancheront munîcîpales », ont été le 10 octobre 1996 : dîstrîbués durant la nuît.« M. Castaner ne peut Sur la couverturebénéicîer d’une pastîchant le célèbreéquîvoque quelconque Canard enchaïnésontcar luî a eu en sa dépeînts, anîmalîsés,possessîon l’ouvrage en la candîdate RPRson entîer et en couleur, Marîe-Josée Roîg etet c’est par son le sénateur Alaîn Dufautîntermédîaîre que ces en traîn de s’accoupler.brochures ont été Luî est grîmé en vautour,dîstrîbuées. »Il sera elle en dînde, enchaïnée inalement reconnu et extatîque, tous coupable pour deux bavant de plaîsîr. dîffamatîon et înjures Le scénarîo de la BD publîques et condamné est sîmple : Alaîn Dufaut à 50 000 francs (alîas« Duf-duf ») d’amende, alors manque de courage que Marîe-Josée Roîg pour prendre la maîrîe sera élue à Avîgnon, luî-même et faît appel où elle restera jusqu’en à une Marîe-Josée Roîg, 2014.« J’aî été ennuyée lourdement însultéeà l’époque par cette au passage ethîstoîre pour mes représentée avecenfants et pour ma mère sa voîture noîreencore vîvante », dont le pare-chocs se souvîent aujourd’huî a laîssé place à une l’întéressée. Quant bouche aux lèvres à Chrîstophe Castaner, bombées façon îmagerîe îl a, luî, la charge, colonîale. Au cas où tout en tant que mînîstre le monde n’auraît pas de l’Intérîeur, d’organîser saîsî la inesse de la les électîons munîcîpales blague, un personnage de 2020. Espérons qu’îl la décrît, dans un parler y mettra plus de petît nègre, comme rîgueur.nÉTIENNE CAMPION
9 au 15 août 2019/ Marianne /9
Evénement
LE MINISTÈRE DES RATÉS DE LA COM Le ministre de l’Intérieur a décidé en urgence, après la découverte du corps de Steve, de diffuser le rapport de l’IGPN excluant “toute faute” policière. Révélations sur une cascade d’erreurs. PAR LAURENT VALDIGUIÉ n vent mauvaîs soule sur e mînîstère de ’Intérîeur.« L’afaire U Steve est un poison à difusion lente, mais à l’arrivée des têtes tom-beront »,pronostîque un vîeux syndîcaîste de a grande maîson,« stupéait »,comme beau-coup d’autres, par a« communica-tion »de son mînîstère.« On subit », admet àMarianneune source haut pacée de Beauvau… Chrîstophe Castaner est aux abonnés absents, et paraït même înaudîbe sur e ter-raîn des « vîoences poîcîères », tant î sembe avoîr couvert ses Lîcs ces dernîers moîs en marge des manî-Festatîons des « gîets jaunes ». Quant à son secrétaîre d’Etat aurent Nunez, seon une source syndîcae, î a été décîdé in juîn de e mettre« en retrait cet été, pour ne pas donner l’impression qu’il aisait tout le boulot à la place de Casta et ne plus lui aire d’ombre ».
Fiasco opérationnel Aux étages opératîonnes, même constat. Où est passé Erîc Morvan, e dîrecteur généra de a poîce natîonae ? OFFîcîeement, î est en vacances. Maîs, seon certaîns, « il déprimerait ». Depuîs in juîn, î s’est Fendu de deux petîts tweets de routîne sur e réseau socîa. Maîs, sur ’afaîre Steve, rîen, uî non pus. Sîence radîo compet. e préFet de oîre-Atantîque, Caude d’Harcourt, ancîen patron de ’admînîstratîon pénîtentîaîre recasé à Nantes, n’est guère pus
10/ Marianne /9 au 15 août 2019
Maxime Jegat / Le Progrès / MaxPPP
AUX ABONNÉS ABSENTS Le ministre de l’Intérieur, ici, à Lyon, le 27 mai, paraît inaudible sur le terrain des “violences policières”. Il a même retenu l’idée de transmettre le rapport à la famille de Steve, avec lequel ses services ont noué des contacts pour une éventuelle rencontre.
oquace.« La nuit de la Fête de la musique, le préet dormait… Et même le sous-préet de permanence était chez lui au lit »,raîe un poîcîer oca, quî aîmeraît bîen savoîr « qui »a décîdé de Faîre éteîndre a musîque à 4 heures pétantes, aors que es autres années« ça avait duré sans problème ». Pusîeurs sources ocaes déporent a« gestion roide »de a préFecture de oîre-Atantîque. Un peu comme sî, tant que e jeune homme de 24 ans restaît dîsparu, sa mort n’étaît pas certaîne et ’afaîre
n’en étaît pas totaement une.a découverte du corps de Steve Maîa Canîço dans a oîre, ce undî 29 juîet, va changer a donne. Hasard du caendrîer, e mardî 16 juîet, e commandant de poîce en charge de ’enquête admînîstra-tîve venaît de rédîger un rapport à ’attentîon de son cheF, Brîgîtte Juîen, patronne de ’IGPN. Dîx pages récapîtuent a soîrée tra-gîque du 21 juîn. es Faîts bruts y sont étaés pour a premîère Foîs : entre 4 h 30 et 4 h 51, soît en
vîngt et une mînutes, la vîngtaîne de polîcîers, prîs à partîe par des « teuffeurs » ne souhaîtant pas que la musîque cesse, rîpostent en tîrant 33 grenades lacrymogènes, 12 LBD, ces balles de défense en caoutchouc, et 10 grenades de désencerclement. Soît un tîr toutes les vîngt-troîs secondes sur un quaî de Loîre sans barrîères de protec-tîon… Le rapport sîgnale aussî que les caméras de vîdéosurveîllance ont permîs à la salle de comman-dement de la polîce nantaîse, dès 4 h 37, de« remarquer une premîère save de gaz… avec un épaîs nuage de Fumée banche quî empâtaît toute vîsîbîîté sur a réactîon des manîFes-tants ». La vîdéosurveîllance sîtue à 4 h 41 et 4 h 50« de nouveaux jets de gaz acrymogène quî dérîvaîent vers a Loîre ». Or, dès 4 h 37, la salle de commandement întîme l’ordre au commîssaîre opératîon-nel sur place d’« arrêter es tîrs ». A 4 h 52, sous l’îndîcatîf « Draco », le dîrecteur départemental par întérîm, en personne, ordonne au commîssaîre sur place de« cesser » tout tîr. Autre révélatîon de l’IGPN, quand les CRS arrîvent en renforts, à 4 h 45, s’îls sont encore la cîble de « jets de projectîes sporadîques »,îls n’engagent, eux,« aucun moyen ». Entre les lîgnes, le rapport de l’IGPN démontre bîen la dangerosîté de cette înterventîon puîsque îmmé-dîatement après de nombreux sîgnalements font état de per-sonnes tombées dans la Loîre… Dont certaînes auraîent coulé. En neuf pages, une descrîptîon mînute par mînute d’un vérîtable fîasco opératîonnel.
Tardive pédagogie Maîs, pour autant, la dîxîème page, en conclusîon, n’établît aucun lîen entre cette înterventîon musclée et la dîsparîtîon de Steve.« Cet usage de a Force, en rîposte à des voîes de Faît perpétrées par une Foue de personne rassembées sur un ter-raîn pubîc, étaît justîié et n’est pas apparu dîsproportîonné »,conclut même le document, excluant« tout bond ofensîF »et« toute manœuvre s’assîmîant à une charge ».
Selon nos sources, ce rapport paradoxal atterrît le jeudî 18 juîllet sur le bureau de Laurent Nunez, secrétaîre d’Etat au mînîstère de l’In-térîeur, quî avîse aussîtôt Chrîstophe Castaner de son contenu mî-chèvre mî-chou pour la polîce. Plutôt accablant dans le déploîement de moyens lors de l’înterventîon, maîs rassurant dans sa conclusîon d’« absence de Faute admînîstra-tîve ».« Nunez saît îre un rapport de poîce,conie un polîcîer de haut rang.I a îmmédîatement comprîs que ’înterventîon poîcîère ce soîr-
mînîstère de l’Intérîeur,même sî on n’a pas encore tranché a Façon de e reconnaïtre. » Maîs, avec la découverte du corps de Steve, le lundî 29 juîllet, ce n’est plus une enquête pour dîs-parîtîon înquîétante quî menace désormaîs la maîson polîce, maîs une înformatîon judîcîaîre pour « homîcîde învolontaîre ». Après consultatîon exprès du procu-reur de Nantes, et le feu vert de Matîgnon, la décîsîon est prîse en urgence, ce lundî 29, de communî-quer les 10 pages de synthèse du
“LA NUIT DE LA FÊTE DE LA MUSIQUE,LE PRÉFET DORMAIT… ET MÊMELE SOUSPRÉFET DE PERMANENCE ÉTAIT CHEZ LUI AU LIT.”UN POLICIER DE NANTES
à étaît totaement înapproprîée. » « Tout proFessîonne à a ecture de ces 10 pages comprend que ’înterventîon poîcîère est en soît une erreur, que non seuement ee n’auraît pas dû avoîr îeu, maîs qu’ensuîte des moyens conséquents auraîent dû être mîs en œuvre pour retrouver es personnes tombées à ’eau »,admet auprès de Marîanneune source gouvernemen-tale. Un constat sans fard explîquant le sîlence gêné à tous les étages de la Place Beauvau… Dans un premîer temps, le jeudî 18 juîllet, le mînîstère de l’Intérîeur n’envîsage pas de rendre publîque ces premîères conclusîons de l’IGPN. Chrîstophe Castaner retîent même l’îdée de transmettre le rap-port à la famîlle de Steve, avec lequel ses servîces ont noué des contacts pour une éventuelle rencontre. Dans le même temps, la décîsîon est prîse, dès la semaîne du 16 juîllet, de saîsîr l’IGA, l’Inspectîon générale de l’admînîstratîon, pour décortîquer les décîsîons prîses par la préfecture de Loîre-Atlantîque et la Maîrîe de Nantes tant sur l’organîsatîon de la fête, les moyens de sécurîté mîs en œuvre, que les opératîons de secours lancées après coup.« On est bîen conscîents qu’une sérîe d’er-reurs ont été commîses,admet-on au
rapport de l’IGPN. Plusîeurs syndî-calîstes polîcîers reçoîvent le docu-ment puîs, le mardî 30, îl est rendu publîc avec un objectîf évîdent : dédouaner la polîce.« C’étaît une erreur. I auraît Fau que quequ’un expîque,analyse un syndîcalîste.Te que, avec sa concusîon maadroîte et sans nuance, ce rapport apparaït comme une opératîon de couver-ture. »Il faudra attendre onze jours pour que Brîgîtte Jullîen, dans’Obs, vîenne réfuter que son servîce aît voulu dédouaner quîconque. Puîs dansLîbératîon, ce lundî 5 août, elle assure n’avoîr« jamaîs vouu ban-chîr quî que ce soît »et s’épanche sur les lîmîtes de l’enquête admî-nîstratîve. Une séance de pédagogîe bîen tardîve. « A ce stade, aors qu’on ne saît même pas quand Steve Canîço est tombé à ’eau, aors que son téé-phone cesse même de borner une demî-heure avant ’înterventîon poîcîère, î vaudraît mîeux rester tout sîmpement prudent et aîsser Faîre a justîce »,soupîre pour sa part Davîd Le Bars, le patron du puîssant syndîcat des commîssaîres, înquîet du déferlement de haîne« antîlîc » ces dernîères semaînes. Dans les rangs polîcîers, îl est désormaîs loîn d’être le seul.Q
9 au 15 août 2019/ Marianne /11