Midi Olympique Rouge du 27-06-2022
40 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Midi Olympique Rouge du 27-06-2022 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
40 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 27 juin 2022
Langue Français
Poids de l'ouvrage 21 Mo

Extrait

2,40 € DU 27 JUIN AU 3 JUILLET 2022 Midi Olympique N° 5657 - Espagne 2,40€ - Polynésie - 745 XPF - Suisse 3,70 CHF - Canada 5,50 CAD - Belgique 2,50€ - Italie : 2,70€
LundiMONTPELLIER
HÉROS
2,40 €
M 00709 - 5657 - F: 2,40 E JAMAIS INQUIÉTÉ, MONTPELLIER A FACILEMENT REMPORTÉ SA FINALE
FACE À CASTRES, VENDREDI (29-10).LE MHR DÉCROCHE LE PREMIER BOUCLIER 3’:HIKKRA=^UWYUU:?f@q@f@r@a"; DE BRENNUS DE SON HISTOIRE.
Photos Patrick DerewianyLUNDI 27 JUIN 2022 - MIDI OLYMPIQUE 2
Événement
Éditorial
Emmanuel MASSICARD
emmanuel.massicard@midi-olympique.fr
La part
des hommes
ontpellier est donc enfin
sacré, paré du plus beau
des atours : champion de
France au sommet de
l’élite du rugby français. MCeci après avoir tant lutté
ces dernières années pour trouver un
modèle qui lui permette de ne plus jeter par
les fenêtres l’argent de Mohed Altrad ; et
de ne plus « brûler » les hommes – joueurs
et staff confondus – au gré des turpitudes.

Un Bouclier et, vous allez très vite pouvoir le
constater, le regard du rugby français va
pouvoir changer sur le MHR, comme il avait
évolué à propos du RC Toulon après le Bouclier
remporté par le tandem Boudjellal-Laporte.
Un dirigeant d’alors nous avait confié, en
pleine remise du trophée : « Mourad a
acquis sa légitimité, il fait désormais partie de
la famille. » Altrad le champion de France
devrait bénéficier de la jurisprudence, pour
peu qu’il veuille y tenir sa place.

Montpellier est champion avec une forme
de logique et de vieilles recettes remises au
goût du jour, pour offrir à Guilhem Guirado
et Fulgence Ouedraogo de partir en beauté.
Pour permettre à Philippe Saint-André d’en- APRÈS DEUX FINALES DE TOP 14 PERDUES, LE MHR A GRAVÉ SON NOM SUR LE BOUCLIER DE BRENNUS. UN TITRE HISTORIQUE POUR
fin gagner et ainsi redorer son blason, lui
UN CLUB ENCORE JEUNE ET FÊTÉ À LA HAUTEUR DE TOUT CE QU’IL REPRÉSENTE POUR LES MONTPELLIÉRAINS. qui reste marqué par le naufrage des Bleus
en 2015 à Cardiff (notre petit Knysna). NOUS LES AVONS SUIVIS PENDANT DEUX JOURS, DU STADE DE FRANCE AU GGL STADIUM. REPORTAGE.
Le champion a toujours raison. Dans un Top
14 toujours plus concurrentiel, Castrais,
Bordelais, Toulousains ou même Rochelais
auraient tous pu mériter le sacre cette saison.
Tous auraient fait de beaux champions.
L’histoire montpelliéraine n’est pas plus ver- Dans les coulisses
tueuse.

Simplement, les planètes étaient mieux
alignées jusqu’au bout et, cette fois, il n’a rien
manqué aux Héraultais. Ni l’importance du
récit qui a mobilisé tout un groupe, ni le cha- d’un sacre historiquerisme des hommes qui l’ont porté. Pour la
première fois de son histoire en élite, cette
équipe a raconté une histoire. Elle y a
gagné un titre, mais aussi un nouveau capital ette nuit, ces jours, ces moments premiers à ramener le Brennus à Montpellier. Il Fulgence Ouedraogo. Après la rencontre, le
cade sympathie. de communion resteront à jamais pleure à chaudes larmes. Jan Serfontein, plus pitaine héraultais nous confiera ceci : « C’était obli-
dans les mémoires des calme, lève un poing rageur à chaque pénalité gé ! L’image est forte certes, mais pour moi la
C’est ici toute la différence entre le MHR Montpelliérains qui ont écrit l’his- gagnée. Avec son ami Greg Fichten, Bastien question ne se posait même pas. Même si je suis
d’hier et celui d’aujourd’hui, car aucun n’a toire en cette soirée du 24 juin 2022. Chalureau pousse les cris de guerre (« Heusss !!! ») capitaine, ce sont des joueurs qui pèsent dans le
souffert d’un manque de moyens, de noms CAu terme d’une finale qu’ils ont de l’humoriste-instagameur Michel Venum. À groupe, qui sont leaders, qui ont réussi une grande
parfois ronflants ou de talents. superbement menée, les coéquipiers de Yacouba quelques secondes du coup de sifflet final, le ma- carrière, pour moi c’était inconcevable de
souleAccessoirement, c’est au moment où les CV amara ont remporté leur premier titre de cham- nager Philippe Saint-André étreint longuement ver le Bouclier avant eux. J’y avais même pensé une
les plus prestigieux étaient partis, absents pionnat de France. Pas mal pour un club qui, son président Mohed Altrad, qui va ensuite récon- semaine avant le match ! » Et le flanker de
renou relégués sur le banc de touche que alors qu’il n’a même pas la quarantaine, comp- forter Fulgence Ouedraogo, dre hommage à « Fufu », son
Montpellier est devenu plus humain et plus te déjà quatre titres (Bouclier européen en 2004, grand absent de ces phases concurrent direct au poste :
brillant. Challenge Cup en 2016 et 2021, Brennus en finales. Au coup de sifflet fi- « On est en train « Je suis l’élève qui apprend
2022) et deux finales de Top 14 (2011 et 2018) : nal, l’ensemble du banc jaillit du maître. Il n’a pas attendu d’écrire notre Alors, les clés de cette belle affaire ? Elles « C’est le premier grand titre dans notre vie de comme un seul homme vers cette semaine-là pour me
parsont celles de Mohed Altrad, qui a su trou- jeune club, déclarait le président Mohed Altrad. les joueurs encore sur le ter- ler. Il m’a souvent parlé tout histoire »
ver les bonnes personnes et saisi le besoin Samedi, on n’a que 36 ans alors que les autres rain. Paillaugue saute dans les au long de la saison, j’ai
beaude leur accorder le crédit du temps, de la li- ont un siècle. On est en train d’écrire notre histoire. » bras de Brandon Paenga- coup appris à son contact et
berté et de la confiance. Ce qui change tout. Le plus beau passage de cette histoire a pour- Amosa. Mohed Altrad prend pour moi il méritait de lever Mohed ALTRAD,
Elles appartiennent à « PSA » et à son staff tant commencé vendredi soir, par une intermi- un bain de foule auprès des le Bouclier ce soir avec président de Montpellier
qui ont veillé à réécrire l’histoire du bien vi- nable attente. supporters du virage, accom- Guilhem parce que ces deux
evre ensemble pour mieux jouer ; ils ont, aus- Flash-back : on joue la 62 minute, les Cistes ont pagné de « Momo » Haouas personnes m’ont beaucoup
apsi, su faire fructifier le travail de fond en- encore 20 points d’avance quand Nicolaas Janse déjà affublé de lunettes exubérantes. Paul Willemse, porté en termes de leadership et je les remercie
entrepris quelques mois plus tôt par Xavier Van Rensburg écope d’un carton jaune. Frisson. autre grand absent de cette finale en raison de sa core de tout ce qu’ils ont fait pour ce club. » Comme
Garbajosa. Les Castrais vont-ils faire la « remontada » du blessure au genou gauche, harangue les suppor- Jerome Kaino l’avait fait en 2019 pour Julien
Elles doivent tant à Guilhem Guirado et siècle ? Guilhem Guirado fait les cent pas de- ters du MHR de ses grands bras. Vers 23 h 20, les Marchand à Toulouse, Yacouba Camara a eu un
Fulgence Ouedraogo ou encore Benoît puis sa sortie du terrain. Comme d’autres, il ne tient Montpelliérains gravissent les marches de la tri- geste de classe. Un geste qui montre toute la
Paillaugue qui, avant de partir, ont fait ger- pas en place. Puis deux pénalités de Garbisi puis bune présidentielle. À 23 h 27, précises, on leur grandeur d’âme du personnage.
mer l’esprit d’un collectif à qui rien ne pou- Pollard entretiennent l’avance au score malgré l’es- remet le précieux Bouclier. En zone mixte, les deux camps se croisent et se
vait arriver, sinon le meilleur. C’est la part sai de Botitu. Les Montpelliérains commencent chambrent amicalement, même si la pilule est
des hommes, qui terminent ainsi en beau- à craquer émotionnellement. Le premier est CAMARA : « INCONCEVABLE QUE JE SOULÈVE forcément douloureuse pour les Castrais. Zach
té. Benoît Paillaugue, l’un des miraculés (comme LE BOUCLIER AVANT FUFU ET GUILHEM » Mercer aperçoit Pierre-Henry Broncan qui lui
Arthur Vincent) de cette finale. Il comprend qu’il Pourtant, ce n’est pas le capitaine Yacouba adresse un grand sourire. L’Anglais dégaine le
va quitter son club sur un titre, être parmi les Camara qui le soulève mais Guilhem Guirado et premier : « C’est à cause de lui que je suis à LUNDI 27 JUIN 2022 - MIDI OLYMPIQUE 3Événement
À gauche, le précieux Bouclier de Brennus présenté aux supporters montpelliérains au GGL Stadium par Mohamed Haouas et Masivesi Dakuwaqa. Avant cela, le président Mohed Altrad a prononcé un vibrant discours (en bas à
droite). Quelques heures avant, les Montpelliérains étaient passés par la place de la Comédie où ils l’ont carrément offert à la foule. En haut à droite, Fulgence Ouedraogo porté en triomphe par Geoffrey Doumayrou au Stade de
France. En bas à gauche, le capitaine Yacouba Camara avec des supporters dans l’après-match. Au centre, l’arrivée des joueurs à la gare de Montpellier Sud de France. Photos Aurélien Delandhuy, Patrick Derwiany et MHR.
Montpellier, ce mec ne voulait pas de moi à Castres ! » ta course, je redouble derrière. » C’est tout. Ce ont encore de l’énergie à revendre et enchaînent blé de voir autant de monde sur la place de la
Et Broncan de répondre : « Too lazy, man ! » (« Trop n’était même pas préparé. » Vers 4 h 30, une cla- les blagues. D’autres, comme Verhaeghe ou Ruiz Comédie : « C’est génial. Je voulais vraiment créer
feignant, mec ! » en français). Les Cistes défilent avec meur se lève dans la fosse où se trouve la piste en profitent pour prendre une pause. Non loin une dynamique, c’est magnifique. »
des masques de plongée et des bobs de toutes les de danse : on voit Benoît Paillaugue debout sur d’eux, Serfontein est le cliché du « Blond » cher
couleurs : « Il te faut quelque chose de costaud pour le Bouclier porté par des joueurs et des suppor- à l’humoriste Gad Elmaleh : quand les autres OUEDRAOGO : « C’EST UN RÊVE DE GOSSE
protéger tes yeux dans le vestiaire, c’est trop le feu ters, comme un surfeur sur une vague. Cette s’enfilent des sandwichs poulet-mayo arrosés de DE RAMENER LE BOUCLIER »
là-dedans ! », se marre l’ailier Gabriel Ngandebe. bringue monumentale se prolonge jusqu’aux

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents