Midi Olympique Vert du 16-09-2022
28 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Midi Olympique Vert du 16-09-2022 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
28 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 16 septembre 2022
Langue Français
Poids de l'ouvrage 8 Mo

Extrait

1,80 € DU 16 AU 18 SEPTEMBRE 2022 Midi Olympique N° 869 - Espagne 1,90€ - Polynésie - 620 XPF - Suisse 3,50 CHF - Canada 3,99 CAD - Belgique 1,90 € - Italie 1,90 €
Entretien Wesley Fofana : « L’image que je laisse, je m’en fous »
28
Week-end
Azéma - Mignoni
TOULON
DUO DE TÊTES
EMMENÉ PAR FRANCK AZÉMA
ET PIERRE MIGNONI,
DÉSORMAIS ASSOCIÉS
À LA TÊTE DE SON SECTEUR
SPORTIF, TOULON
SE RECONSTRUIT.

FACE À CLERMONT
CE DIMANCHE (21H05),
UN CLUB QUE TOUS DEUX
CONNAISSENT BIEN, LE RCT
DOIT PLEINEMENT LANCER
SA SAISON DE TOP 14.

LES DEUX TECHNICIENS ONT
ACCEPTÉ DE SE PRÊTER AU
JEU DE L’ENTRETIEN CROISÉ.
2, 3
1,80 €
M 00158 - 869 - F: 1,80 E
3’:HIKKLF=]UV]UZ:?k@i@q@j@a";
Photo Midi Olympique - Patrick DerewianyVENDREDI 16 SEPTEMBRE 2022 - MIDI OLYMPIQUE 2
L’événement
Éditorial
Léo FAURE
leo.faure@midi-olympique.fr
Toulon, toujours
différent
e slogan avait été inventé par
Mourad Boudjellal, pas
exactement un novice pour tout ce qui
a trait au marketing et, plus
globalement, à la mise en lumière de Lson club. « Ici, tout est différent »
décliné dans toutes les langues, et sur tous
les supports de communication du club.
Différent, ça l’était franchement, il faut bien
le dire.

C’était même un feuilleton quotidien. Pas un
jour de mer calme. C’était finalement raccord
avec cet environnement méditerranéen et ces
tempéraments exacerbés, exubérants,
exigeants aussi, et exagérant sans mal toutes les
émotions qui entourent la vie d’un club. À
Toulon, tout était différent au point que le
tumulte était parfois devenu contre-productif.

Avec ces principes d’instabilité, le RCT a
gagné, beaucoup, et notamment lors de cette
séquence 2012-2016 à l’effectif presque irréel.
Deux finales et quatre titres. Insatiable. Toulon
a aussi marqué parfois contre son camp, à
force d’agitations inutiles.

Pierre Mignoni était de ce temps-là, adjoint
de Bernard Laporte. Il a grandi à Mayol, au
propre comme au figuré. Il est né à la vie à
Besagne, à 100 mètres du stade. Il est aussi
né comme entraîneur entre ces murs blancs,
face au bleu de la mer, sous ce rouge et noir pro- Deux rendez-vous au sommet entre les deux clubs, en finale de Top 14 pour le titre des Clermontois en 2017. Jonno Gibbes, Franck Azéma et Xavier
vençal qui l’a poursuivi affectivement toute Sadourny étaient aux commandes des Auvergnats. Et, pour le titre européen des Toulonnais en 2013, Bernard Laporte était le manager des Varois
sa vie. de Pierre Mignoni et Olivier Azam. Photos Midi Olympique - Patrick Derewiany

De cette première époque « Toulon version
Boudjellal », Mignoni sait toutes les qualités, Toulon - Clermont - Dimanche 21h05tous les pièges aussi. Parti à Lyon, où il a pu se
développer dans un contexte nettement moins
hystérisant, il revient fort d’une rigueur, d’une TOULON ET CLERMONT, LEURS DEUX NOMS RIMENT AVEC PASSION. CELLE QUI ANIME LEURS SUPPORTERS,
méthode. Aussi d’une capacité à déléguer, ce
LEURS JOUEURS, LEUR JEU, LEUR PASSÉ ET LEUR ENRACINEMENT AU CŒUR DES DEUX CITÉS. ET LEUR CONFRONTATION, qui lui fut longtemps reproché à ses débuts.
CE DIMANCHE, PREND DES ALLURES DE RECONQUÊTE.
À ce sujet, c’est un défi ultime qui s’ouvre à lui.
Il n’est plus question de déléguer, mais
carrément de fractionner les responsabilités à parts
égales. Mignoni-Azéma. Ou Azéma-Mignoni.
Sans ordre prédéfini. Le duo a choisi
d’ignorer les schémas hiérarchiques et de se placer
sur la même estrade, au même rang. Pas de
numéro 1, ni de numéro 2. Une addition de Toulon - Clermont :
compétences plutôt qu’un ruissellement
vertical des responsabilités, d’un chef vers son
adjoint. C’est ainsi que le projet est vendu.

Est-il viable ? Jusqu’ici tout va bien. Les deux
hommes s’apprécient et n’ont pas attendu de ils sont inséparablesse rejoindre sur la rade pour le faire.
Confidence : il y a cinq ans, on a avait posé la
question à Franck Azéma de ses affinités dans oulon-Clermont : l’affiche phare de ont entamé ce championnat avec une ambition fer juridique entre Clermont et l’entraîneur de
le milieu et s’il se verrait, un jour, travailler la décennie passée a peut-être per- partagée : se rapprocher de nouveau des som- Toulon autour de la rupture anticipée de leur
en duo. Il avait répondu par deux noms. Dont du en prestige mais pas en saveurs mets. Pour l’heure, tous deux présentent le même collaboration planera sur les débats. Une affaire
celui de Pierre Mignoni. ni en intérêt. La rivalité entre les bilan d’une victoire pour une défaite et quatre de gros sous – l’ASM réclamerait 800 000 € à son
deux ténors a considérablement mar- points au classement. Plus que des retrouvailles ancien employé – dont le dénouement s’écrira
Les deux hommes partagent aussi un élément Tqué les esprits. Pendant des années, prestigieuses, la confrontation de dimanche re- sur un autre terrain.
essentiel à cet attelage innovant : aucun des ils s’étaient disputé les honneurs et les titres, vêt l’allure d’un affrontement direct. Rien que Ce dimanche, quand sera donné le coup d’envoi
deux ne court après la lumière et les hon- avec un avantage à Toulon : deux Coupes d’Europe pour ça, l’affiche mérite le coup d’œil. de la partie, le souvenir des finales passées, les
senneurs. Ce qui devrait les aider à maintenir contre un Brennus, dans les confrontations di- timents des Timani, Hériteau et autre Belleau ou
une bonne entente. Reste à savoir, quand vien- rectes en finale. ONZE À ONZE, BALLE AU CENTRE encore les dossiers annexes ne seront plus que
dront les premiers problèmes, qui tranchera. À l’époque, ils incarnaient aussi, jusqu’à la ca- Ces derniers mois, le décor a vu de nouveaux toile de fond. Seule comptera la réalité sportive :
Qui aura le dernier mot. Et si, au bout de ce che- ricature, deux modèles : les galactiques de la éléments s’ajouter : Franck Azéma et Pierre celle de deux écuries décidées à retrouver la
lumin de compromis, les frustrations de l’un rade s’opposaient à la force du collectif jaunard. Mignoni. La présence sur le banc du RCT des mière. Qui, depuis une décennie, ne se quittent plus.
et/ou l’autre n’auront pas raison de ce sché- Ils étaient le feu et la glace, les étoiles et le so- deux techniciens donne une nouvelle résonance Et qui n’arrivent pas à se départager. Sur les dix
ma participatif. leil. Cette ère est révolue, au grand désarroi de à l’opposition. L’un a officié pendant onze ans dernières années, elles se sont affrontées à vingt-
leurs supporters, soudainement sevrés de trophées au sein du club auvergnat, œuvrant à la conquête trois reprises, pour onze victoires chacun et un
Pas si simple, vous l’aurez compris. Mais pas et de luttes finales. Dans leurs mésaventures, des deux seuls Boucliers de Brennus de son his- match nul.
impossible. Et peut-être même diablement aussi, les deux clubs se suivent. Désormais pla- toire ; l’autre en a été une figure iconique et son Alors, qui prendra l’avantage ? Il y a un petit
ingénieux, si cela venait à fonctionner. En tout cés dans l’ombre de Toulouse et La Rochelle, maître à jouer, de 2003 à 2009. Après avoir été mois, Clermont était venu s’imposer 40 à 21 au
cas, l’association des deux « ex » numéros 1 Toulon et Clermont sont lancés dans une même des acteurs de l’âge d’or de Clermont, ils se sont stade Léo-Lagrange en préparation. Ce
dimaninterpelle. Cela ne pouvait se faire qu’à Toulon, opération reconquête. La saison passée, tous associés pour tenter de redorer le blason du RCT. che, ce sera une tout autre histoire, à n’en pas
toujours un peu différent. C’est sa génétique. deux avaient échoué aux portes du top 6. Ironie Franck Azéma, notamment, va croiser de nombreu- douter.
Maintenant, il faut gagner. de l’histoire, l’ASMCA avait arraché le dernier ses têtes connues à Mayol, à commencer par celle
billet pour la Champions Cup pour un point, au de Jono Gibbes, son ancien adjoint revenu pour Par Vincent BISSONNET
détriment du RCT. Varois comme Auvergnats être numéro 1 à Michelin. L’ombre du bras de vincent.bissonnet@midi-olympique.fr

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents