Paris Match du 29-11-2018

Paris Match du 29-11-2018

-

Presse
172 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Ajouté le 29 novembre 2018
Signaler un abus
FerrLaruriEeSNJnAAMUCÉcSITIReÉ  j«aiGsruârcemàonmtéaiceasuLeildlteetild«iJaeE,NmEaSERmAIère » N° 36 2 9€ / T O M A : 9 3 0 O R T . C O N T : 3 , 8 0 5 M A D / N L : 4 € / P U X : 3 € / M A R : 3 T : 3 € / I € / L , 8 0 € / G , 8 0 , 8 0 R : 3 : 4 € / E O M : 3 S P / D : 4 H F € / D , 3 0 / C H : 5 C $ C A N : 6 , 2 0 : 3 € / C A N : 3 € / B E L € / A N D € / A : 4 , 5 0 M E T R O P O L I T A I N E 2 , 9 0 F R A N C E 2 0 1 8 . É C E M B R E 5 D A U N O V E M B R E 2 8 D U S É B A S T I E N M I C K ES A / U N D : 5 T P H O T O $ . , 8 0 : 6 S : 3 O M / T X P F U N / T X P F 9 0 DRASUMREPNSOIILTNELRMPEOVMEIUÈERNELTAFOIS,NOUSSNPEAORDLWEWXDACELRNUDSI F
’:HIKMPMD=0X2U53W3^UY:?n@q@c@j@a w w w . p a r i s m a t c h . c o m
- 3629 -
F: 2,90 E
ET LES GILETSET MAINTENANT QUE VONT-ILSMACRONJAUNES FAIRE ?
SOMMAIRE n° 3629 du 28 novembre au 5 décembre 2018
10 12 14 16 18 20 22 24 26 28 30 32 34 36 40 42
46 50 61 62
119
122 136 138 140 144 148 152 154
156
157
158 164
159
166
168
170
CULTURE MATCH LivresLes prIx lIttéraIres font exploser les ventes La chronIque de GIlles MartIn-Chauier OlIvIa de LamberterIe et ElIsabeth de Fontenay, âmes sœurs PIerre Guyotat : voué aux nues, porté aux gémonIes SIx raIsons de lIre Don WInslow CinémaJean-Paul Rouve, le Tuche à tout Robert De NIro a toujours la rage MusiqueThe Struts : l’éternel retour du rock MIreIlle MathIeu, l’InternatIonale Damon Albarn part en campagne SortirStéphane BraunschweIg entre à l’Ecole des femmes CIrque EloIze, tous en selle ! HumourVoca People : objet vocal non IdentIfié ArtAndy Warhol, dItes-luI ouI Clément CogItore défie les stéréotypes Littérature jeunesseLolIta Séchan et Agnès RosenstIehl, bulles d’enfance LES GENS DE MATCH MATCH DE LA SEMAINE SIGNÉ JOANN SFAR ACTUALITÉ MATCH AVENIR Iron OxLa ferme d’un nouveau genreVIVRE MATCH Spécial NoëlFaItes vos vœux ! Beautés néoclassIques des montres Parfums en fête DomInIque RopIon, l’Icône des fragrances éternelles JoaIllerIe.MarIe-AntoInette, reIne des enchères VoyageBIentôt le tourIsme propre et sIlencIeux BeautéLes nouvelles pIonnIères AutoSUV : toujours plus beau, toujours plus cher VOTRE ARGENT Mutuelle d’entrepriseQuand souscrIre un contrat santé addItIonnel ? VOTRE SANTÉ Cancer de la prostateNouvelles approches JEUX Superfléchépar MIchel Duguet Mots croiséspar DavId MagnanI etSudoku MATCH DOCUMENT Jack MaAlIbaba et ses mIllIards d’acheteurs UN JOUR UNE PHOTO 4 juillet 1982Le Luron Imperator LA VIE PARISIENNE d’Agathe Godard LE JOUR OÙ Maïtena BirabenJ’héberge un jeune mIgrantchez moI
RETROUVEZ CHAQUE JOUR NOTRE ÉDITION SUR SNAPCHAT DISCOVER
24
32
G É R E Z V O T R E A B O N N E M E N T ABONNEZVOUS P O S E ZV O SQ U E S T I O N S Par Internet :www.parIsmatchabo.com Par e-mail :parIsmatchabonnements@cba.fr Par téléphone :(00 33) 01 75 33 70 44 Par courrier :ParIs Match abonnements CS 50002 - 59718 LIlle Cedex 09
122
148
26
LA PHOTO “MATCH” SUR EUROPE 1 Découvrez l’histoire de la photo d’actualitéParis Match, tous les samedis à 7h20. DANS LE 6H-9H DE BERNARD POIRETTE SUR
119
©capapictures/Europe 1
C H O P A R D – A R T I S A N D E V O S E M O T I O N S – D E P U I S 1 8 6 0 *
H A P P Y
H E A R T S
C O L L E C T I O N
BOUTIQUES CHOPARD: PARIS 1 Place Vendôme - Printemps du Luxe - Galeries Lafayette - 72 Faubourg Saint Honoré - CANNES - LYON
CULTURE
THÉÂTRE Stéphane Braunschweig entre à « L’école des femmes » /30
JEUNESSE Lolita Séchan et Agnès Rosensthiel, la rencontre /42
Alors que le Festival de Marrakech lui rend hommage, la légende du cinéma continue de taper fort sur la Maison-Blanche. Rencontre exclusive avec un citoyen engagé. ROBERT DE NIRO A TOUJOURS LA RAGE PhotoSébastien Micke/ 22 9 S U I V E Z- N O U S S U R P A R I S M A T C H . C O M
CULTURE
LES PRIXLITTÉR AIRES FONT EXPLOSERLES VENTESson pus jeune et modeste quî hérîte cette en revanche pour es édîtîons du Trîpode, maî-ParPhilibert Humm» deLe sîon année du Renaudot. « Valérie Manteaune iguraît même pas dans a îste u matîn du 7 novembre, e futur Prîx inae et ’annonce a prîs tout e monde de court.A GoncourtNicolas Mathieucommencer par a auréate, restée à Marseîe, où (« Leurs enfants après eux », Actes Sud) musar- ee habîte et travaîe : « On a cru à une farce, jubîe entreAsèannprîx,onceduûtdreasîéLr.tèîrdpéaîrmu-esmàdîe,êmrîmpîrmesedeteerîopa e daît en 44 posîtîon du cassement des encore son édîteur Fréderîc Martîn. Personne n’a meîeures ventes. Pendant ce temps, rîen vu venîr.» Avant e Renaudot, « Le sîon » réunîs chez Drouant, es jurés uî faîsaîent un sort s’étaît écoué à moîns de 6 000 exempaîres. Apr passaît en « poe » et moîns d’une semaîne pus tard troîs reprîses pour atteîndre aujourd’huî un tota trîpaît ses chîffres de ventes (près de 50 000 exem- de 85 000 exempaîres. «A a mînute même, es paîres vendus à ce jour). De quoî moucher es dubî- précommandes afluaîent de toute a France. I faut tatîfs sur ’effet prescrîpteur des sept grands prîx avoîr es reîns soîdes ! »Sous îttéraîres : dans ’ordre e Goncourt, taonné par peîne de rater e coche.On son cousîn e Goncourt des ycéens, e Grand prîx raconte que es édîtîons duromandeAcadémîefrançaîse,eRenaudot,eBaandfrôèrentedépôtFemîna, e Médîcîs et ’Interaîé. Seon ’înstîtut de bîan en 1983, par a GfK, 300 000 exempaîres du Goncourt s’écouent faute d’un prîx Goncourt en moyenne chaque année. Presque une habîtude înopînément attrîbué… à pour es édîtîons Actes Sud quî e ralent pour a ’un de eurs écrîvaîns, cînquîème foîs en quînze ans. Pus qu’une surprîse Frédérîck Trîstan.
ART
1  P A R I S M A T C H D U N O V E M B R E 2 8 5 D A U 2 0  8É C E M B R E
« Galeristes », une foire engagée Is sont gaerîstes, îs coectîonnent, îs se réunîssent au Carreau du Tempe, à Parîs, e 30 novembre (jusqu’au 2 décembre) pour ’ouverture de «Gaerîstes», une foîre d’art à échee humaîne, ouverte au dîaogue, aux échanges, à a rélexîon. C’est Stéphane Corréard, dîrecteur du Saon de Montrouge entre 2009 et 2015, quî a créé ce Saon întîmîste î y a troîs ans. La scénographîe a été îmagînée par ’archîtecte Domînîque Perraut, avec pour chaque stand un espace de bureau et une réserve vîsîtabe. Et ’année prochaîne «Gaerîstes» change de dates, et se tîendra à nouveau au Carreau du Tempe, maîs en même temps que a Fîac, du 17 au 20 octobre.A.P.
A g. : « Dessin répétitif », de Claude Cattelain, 2018 (galerie Archiraar). Ci-contre : « Rendement V », d’Hugo Capron, 2018 (galerie Pauline Pavec).
CINÉMA
CATS De Broadway àHollywood C’est la comédîe musîcale de tous les records: en nombre de représentatîons à Londres et New York ou d’adaptatîons (en 20 langues). Normal que le cînéma s’întéresse aujourd’huî à l’œuvre de Andrew Lloyd Webber înspîré de T.S. Elîot. Le ilm en préparatîon s’offre un castîng de rêve avec Judî Dench, Taylor Swîft ou Ian McKellen. Sans oublîer les étoîles du Royal Ballet Francesca Hayward et Steven McRae. Début du tournage en 2019. Mîaou.P.N. La Roumanie s’installe en France Place aux jeunes pour cette année de la Roumanîe en France. 250 spectacles pour découvrîr notamment le regard caustîque de dramaturges sur la corruptîon et la lîberté d’expressîon. Place aussî à la musîque électronîque avec des performances de collectîfs faîsant salle comble en Roumanîe, sans oublîer des ANIMATION musîcîens de jazz et de klezmer, tel Le Petît Mîsh-IDÉFIXMash quî învestîra la future star de la télé synagogue Copernîc le LeidèlecompagnondAstérîxetObélîxsuîtleurvoîe9 décembre. Un pîed dans la vers la célébrîté avec une sérîe dédîée. Développé pourtradîtîon, l’autre résolument France Télévîsîons, ce « spîn off » vîse un jeune publîc :tourné vers l’avenîr. Le tout s’étalant jusqu’en 2019.K.B. les 52 épîsodes de 11 mînutes raconteront les trîbulatîons d’Idéix à Lutèce, deux ans avant sa rencontre avec la potîon magîque et les héros gauloîs. Sî Astérîx et Obélîx sont absents, les compagnons à poîls EVÉNEMENT et à plumes du célèbre cabot (la chouette Voldenuîx, le bouledogue Padgachîx) rappelleront le castîng de la BD d’Uderzo et Goscînny. Dîffusîon en 2020. C.S.
ROCK Rod Stewartenfin à Paris A 73 ans, le Brîtannîque à la coîffure îmmuable etaux costumes en satîn rose est de retour sur scène: sa nouvelle tournée mondîale, entre deux maquettes ferrovîaîres (son autrepassîon),lemèneraàLAccorHotelsArenadeParîsle 6 juîllet prochaîn. Soît 24 ans après son dernîer concert dans la capîtale. L’occasîon pour ses fans de répondreà l’épîneuse questîon, «Da Ya Thînk I’m Sexy?»,que l’ex-Faces récemment anoblî par le prînce Wîllîam se posaît déjà avec son hît de 1978.C.S.
MÉDIAS
MAXIME SAADA « CANAL EST EN TRAIN DE RÉUSSIR SON PARI » Après des années de pertes d’abonnés, la chaîne cryptée redresse enfin la barre. Le P-DG du groupe Canal s’en félicite. InterviewClémence Duranton
Paris Match. Les premiers résultats de  répondentils à vos attentes? Maxime Saada.Je ne vais pas crier victoire trop vite, mais on réussit notre pari progressivement. C’est la première fois depuis 2008 que le parc d’abonnés à la chaîne a une telle croissance (+ 227 000 en France). Ces derniers mois, nous avons repensé la notion d’engagement, le prix et le clair. De plus, nous sommes en train de devenir un acteur digital et mondial. Estce une priorité, quand on sait les dicultés qu’a rencontrées le groupe? Attention, s’exporter ne veut pas dire que nous ne consolidons pas notre base française. Nous voulons établir un champion français de l’exception cultu-relle européenne. C’est, pour moi, la seule culture, après celle de l’Amérique, à pou-voir séduire autant de territoires. L’arrivéedeNetflixatelleeuunimpact? L’avantage de Netflix, c’est qu’il a popularisé un modèle payant (à l’image du nôtre). Mais nos abonnés prennent Netflix en complément de Canal +, donc on n’a pas observé de chute liée à ça… contrai-rement au lancement de Bein en 2012, qui avait eu un impact. Quelle est votre singularité aujourd’hui? Nous sommes une chaîne généraliste face à des concurrents monothématiques. On développe les séries avec les créations originales, mais aussi le sport avec Premier League qu’on vient de remporter, et côté production cinéma, “Paddington” a été notre premier gros succès. “Le grand bain” semble bien parti aussi.
  S U I V E Z- N O U S S U RP A R I S M A T C H . C O M