Telerama du 05-02-2020

-

Presse
160 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 05 février 2020
Langue Français
Signaler un problème

M 02773 - 3656 - F: F: 3,303,30E
3’:HIKMRH=XUXXU\:?n@g@f@q@a";
MERCREDI 5 FÉVRIER 2020
HEBDOMADAIREFR 3,30€
BEL, LUX 3,90€DOM 5,50€
CH 5,70 CHFMAR 43 MAD
CPPAP Nº 0621C80864
Nº 3656
DU 8 AU 14 FÉVRIER 2020
LE FLÉAU
DE LA
GROSSOPHOBIE
POURUOI
ON REJE E
LES GROS?
codes 80-0006.01.2020 12:03 (tx_vecto) PDF_1.3_PDFX_1a_2001 300dpi YMCK ISOcoatedv2_FOGRA39_U280_K95 GMGv506.01.2020 12:03 (tx_vecto) PDF_1.3_PDFX_1a_2001 300dpi YMCK ISOcoatedv2_FOGRA39_U280_K95 GMGv5L’invité
Conseiller des Démocrates américains,
l’économiste français prône une taxation
radicale des plus riches. Pour mettre fn
à un hold-up qui fragilise la démocratie.
Gabriel
Zucman
Propos recueillis par « La richesse, c’est le pouvoir ; l’extrême Comment L’abstention est importante chez les
Olivier Pascal-Moussellard concentration des richesses, c’est l’ex- expliquez-vous Américains les plus pauvres, et la partie
Photo Peter Prato pour Télérama trême concentration des pouvoirs. La que, dans de l’électorat populaire qui s’est
détourcapacité d’infuencer les politiques pu- sa majorité, née de Barack Obama pour voter Trump
bliques, d’étoufer la concurrence, de fa- l’électorat ne l’a pas fait par adhésion à ses
proposiçonner les idéologies. » Depuis quarante ans, explique le populaire tions fscales. D’ailleurs, les sondages
jeune économiste français Gabriel Zucman (33 ans), pro- américain, montrent qu’une majorité d’Américains,
fesseur à l’Université de Berkeley aux États-Unis, une victime directe y compris chez les Républicains, est
fainfme partie de la population américaine dévore sans de l’évasion vorable à l’augmentation de la taxation
vergogne une part croissante de la richesse nationale, fiscale des plus des plus riches et des multinationales.
transformant peu à peu le pays en oligarchie : 0,1 % des riches, ait voté Mais le Parti démocrate a longtemps été
Américains possèdent à eux seuls la même portion du pa- pour Donald incapable d’ofrir une plateforme
protrimoine national que… 90 % du reste de la population. t rump, qui se gressiste qui réponde au déf inégalitaire.
Comment ce scandale est-il possible ? Surtout aux États- flattait de ne pas En matière fscale, Hillary Clinton ne
Unis qui, rappelle Zucman dans Le Triomphe de l’injustice, payer d’impôts ? proposait pas de véritable rupture avec
coécrit avec son collègue Emmanuel Saez, ont été pendant la grande réforme de Reagan qui, en
longtemps le pays le plus exigeant du monde en matière de 1986, a totalement rebattu les cartes en baissant le taux
marfscalité progressive (les riches y payaient proportionnelle- ginal supérieur d’imposition (celui des plus riches) de 70 %
ment plus que les pauvres) ? Il y a quelques mois, les deux à 28 %. Quant aux deux présidents démocrates qui ont
« Frenchies » ont tapé dans l’œil d’Elizabeth Warren et de depuis accédé à la Maison-Blanche, Bill Clinton et Barack
À Lire Bernie Sanders, les candidats les plus à gauche de la pri- Obama, ils n’ont fait qu’arrondir les angles de la fscalité
Le t riomphe maire démocrate. L’un et l’autre se sont appuyés sur leurs reaganienne, sans jamais remettre en cause sa philosophie.
de l’injustice. travaux pour inscrire dans leurs programmes une
platerichesse, forme fscale radicale — dans laquelle le fameux « 1 % » des Pourquoi L’injustice fscale est le processus par
leévasion fiscale plus fortunés se verrait lourdement taxé, comme il l’a été l’injustice fiscale quel, alors que les inégalités
augmenet démocratie, jusque dans les années 1970. « L’impôt, c’est le vol », disait est-elle nocive tent, le système fscal devient de moins
d’Emmanuel Saez Ronald Reagan il y a quarante ans. Ne pas payer les impôts à la démocratie ? en moins redistributif. Le phénomène
et Gabriel Zucman, que l’on doit, montre Zucman, est un hold-up bien plus frappe les États-Unis, mais aussi
l’Euéd. du Seuil, grave, qui afecte directement la santé, la sécurité et l’édu- rope, même si c’est moins fagrant — avec une concurrence
224 p., 22 €. cation des plus pauvres. Et fragilise la démocratie. fscale féroce entre des pays comme l’Irlande et le Luxem-☞
4 Télérama 3656 05 / 02 / 2030 octobre 1986
Naissance à Paris.
2005
Intègre
l’ENS Cachan.
2013
Publie
La Richesse
cachée des
nations. Enquête
sur les paradis
fiscaux,
éd. du Seuil.
Depuis 2015
Professeur
assistant
à l’université
de Californie,
à Berkeley.
Mai 2018
Prix du meilleur
jeune économiste
de France.é
L’invité L’conomiste GabrieL Zucman
☞ bourg, qui rivalisent pour attirer des multinationales en Comment les À la baisse du taux marginal supérieur
leur ofrant des taux d’imposition sur les sociétés très bas, multimilliardaires d’imposition s’est ajouté depuis
quaou la suppression de l’impôt sur la fortune (ISF), en France font-ils pour rante ans un déclin général de
l’imposinotamment. Ce processus, insupportable pour les classes payer moins tion du capital sous toutes ses formes
défavorisées, débouche à la fois sur un rejet de la mondiali- d’impôts que leur — dividendes, plus-values, profts des
sosation sous sa forme actuelle, et sur une défance vis-à-vis secrétaire ? ciétés. Comme ces types de revenus
bédes institutions : quand les gouvernements démocratique- néfcient surtout aux riches, ce sont
ment élus multiplient les baisses d’impôts pour les plus eux, et plus particulièrement les grands actionnaires de
soriches, c’est bien la preuve, se disent beaucoup d’électeurs, ciétés, qui ont profté de cette baisse. Mais deux autres
que quelque chose ne fonctionne pas dans le système. choses expliquent l’explosion des inégalités : le boom de
l’optimisation, ou plutôt de l’évasion fscale, et le triomphe
À quoi Les symptômes sont fagrants. Si on re- de la concurrence fscale entre des pays. À partir des
anmesure-t-on garde l’ensemble des prélèvements nées 1980, le célèbre leitmotiv de Reagan à propos des
imcette injustice ? obligatoires américains, on voit que, pôts (« qui ne sont pas la solution à nos problèmes ; c’est le
peu ou prou, tous les groupes sociaux gouvernement, le problème ») a légitimé du jour au
lende— classes populaires ou supérieures — payent entre 25 et main les montages fscaux et l’évasion. Résultat : craignant
30 % de leurs revenus en impôts… sauf les milliardaires. que les riches s’en aillent, de nombreux gouvernements
Ces derniers ont un taux d’imposition efectif de 23 % ! ont décidé de baisser leurs impôts. Un véritable engrenage.
C’est une rupture majeure dans l’histoire des États-Unis,
longtemps à l’avant-garde avec leur système fscal redistri- «  Les milliardaires, en proportion
butif. Songez un peu que, dans l’après-guerre, le taux ef -
de leurs revenus, payent moins fectif d’imposition était supérieur à 50 % pour les plus
fortunés et inférieur à 20 % pour le reste de la population. En d’impôts que leur secrétaire ! »
2018, pour la première fois depuis plus d’un siècle, les
milliardaires américains ont, en proportion de leurs revenus, Google En efet. Quelques mois avant d’être
copayé moins d’impôts que leur secrétaire ! est une bonne tée sur le marché américain des actions,
illustration en 2003, l’entreprise a vendu sa
propriéEn quatre Trois chifres disent leur ampleur. En de cette évasion té intellectuelle, et en particulier ses
aldécennies, 1980, 1 % des plus hauts revenus cap- fiscale… gorithmes autour de la publicité, à sa
les inégalités taient 10 % du revenu national ; au- propre fliale localisée aux Bermudes.
sont devenues jourd’hui, ils en aspirent 20 %. Si on se Pour avoir le droit d’utiliser ces algorithmes, les autres
fvertigineuses… concentre sur le patrimoine, on dé- liales de la frme, en Allemagne, en France, partout, doivent
couvre que le top 0,1 % de la population donc désormais payer des royalties à Google Bermudes. Ces
américaine possède désormais 20 % du patrimoine natio- redevances réduisent considérablement l’assiette fscale de
nal (contre 7 % en 1980). Autrement dit, la même chose que Google dans les pays où la fscalité est « forte », et
l’augmen90 % des Américains ! Il faut enfn savoir qu’en 1980 les tent d’autant aux Bermudes où l’impôt sur les sociétés est…
classes populaires avaient en moyenne un revenu annuel nul. En 2018, Google a déclaré sur l’île 20 milliards de dollars
de 18 000 dollars par an. À combien s’élève-t-il aujourd’hui ? de chifre d’afaires, alors qu’il n’y exerce strictement
au18 500 dollars. En quarante ans, les revenus de 122 millions cune activité économique, juste des mouvements de
bénéd’Américains n’ont absolument pas augmenté alors que fces sur le papier. Ce type de montages n’est pas une
fataliceux des 1 % les plus riches explosaient. té : toute une industrie s’est construite pour aider les
multinationales à les réaliser. Mais elle n’existe que parce
Aux états-Unis, Je ne suis pas certain que les Améri- que les gouvernements la tolèrent, et pourrait être régulée.
quand on naît cains y croient tant que cela. Les 18-35 Dans les lois fscales américaines ou françaises, des clauses
pauvre, ans, notamment, sont conscients de anti-abus soulignent en efet expressément que toutes les
on reste donc cette stagnation des revenus : les étu- transactions qui n’ont pour fnalité que d’économiser des
pauvre : comment diants entrent dans la vie active lestés impôts sont illégales. Le gouvernement américain pourrait
croire encore de dettes, et ils constatent que l’accès à attaquer Google. S’il ne le fait pas, c’est un choix politique.
au rêve l’éducation, au logement et à la santé
américain ? est de plus en plus coûteux. Quant De là à penser Je comprends la tentation de voir les
à l’espérance de vie, elle a carrément qu’il existe choses ainsi mais je ne pense pas que ce
décliné pour la troisième année consécutive dans le pays. une collusion soit la bonne clé. Les problèmes fscaux
Pas de quoi inspirer l’optimisme ! Mais les choses peuvent entre les élites qui accompagnent la mondialisation
changer rapidement. En quelques années on a vu émerger politiques sont relativement récents : une
vingun courant progressiste attractif au sein du Parti démo- et les fraudeurs taine d’années pour les paradis fscaux,
crate avec Bernie Sanders, Elizabeth Warren ou Alexan- économiques par exemple. Comprendre leur
foncdria Ocasio-Cortez. N’oublions pas qu’en 1913 l’impôt sur qui financent tionnement, puis engager des actions,
le revenu était considéré comme inconstitutionnel par la leurs campagnes, prend du temps aux décideurs publics.
Cour suprême américaine. Et que quatre ans plus tard, en il n’y a qu’un pas… Beaucoup ont simplement cru que
l’op1917, non seulement il existait, mais son taux marginal timisation était un processus naturel
supérieur était fxé à 70 % ! On était passé très vite de zéro et qu’on ne pouvait pas y faire grand-chose. Maintenant on
impôt à la fscalité la plus progressive du monde. a plus de recul pour trouver des solutions. ☞
6 Télérama 3656 05 / 02 / 20é
L’invité L’conomiste GabrieL Zucman
☞ Mais le « casse » Si Google « exporte » ses impôts aux Ber - Congrès en 1942 : « Je pense qu’aucun Américain ne devrait
continue : vous mudes, il faut bien que le reste des avoir un revenu après impôt supérieur à 25 000 dollars
(1 milcomparez la vente contribuables paye ce manque à gagner. lion de dollars d’aujourd’hui), a-t-il dit en substance. Je
prode certains Il s’agit, ni plus ni moins, d’un transfert pose de créer un taux marginal d’imposition de 100 % au-delà
produits d’évasion de ressources au détriment des classes de 25 000 dollars. » Le Congrès hésite mais se met
fnalefiscale au moyennes et populaires, qui voient ment d’accord sur… 93 %. Pour Roosevelt, toute
concentracommerce d’outils leurs impôts augmenter quand Google tion excessive des revenus ou des patrimoines était une
de cambriolage… et les autres évitent de régler les leurs. mauvaise chose en soi : concentration des richesses signife
Résultat : en 1950, aux États-Unis, l’im- concentration des pouvoirs, et capacité d’infuencer les po -
pôt fédéral sur les bénéfces des sociétés collectait 8 % du re- litiques publiques et les marchés, de créer des monopoles,
venu national. Aujourd’hui, 1 % — en clair, il a quasiment dis- d’acheter des journaux, bref, d’imposer une idéologie.
paru. Pour les cotisations sociales, c’est l’inverse : en 1950, Avec les risques de violence aférents : révoltes fscales
elles représentaient 1 % du revenu national, aujourd’hui 9 %. de type Gilets jaunes, basculement vers le protectionnisme
Le gouvernement fédéral a détaxé les grandes entreprises ou succès populistes lors des élections.
et remplacé leurs impôts par des taxes sur les salaires.
Posons Bernie Sanders propose une
imposiil fut une époque Quand Franklin Roosevelt crée le sys- la question tion maximale de 100 % : au-delà d’un
où ne pas payer tème fscal progressif, avec un taux mar - brutalement : milliard de dollars de patrimoine, tous
ses impôts ginal supérieur de 90 % et un impôt sur combien vos revenus sont captés par l’impôt.
quand on est un les sociétés de 50 %, il donne des res- les plus riches Quant à Elizabeth Warren, elle n’est pas
particulier riche sources à l’administration fscale pour doivent-ils loin de ce chifre. Dans les deux cas, on
ou une entreprise efectuer des contrôles rigoureux. Mais payer ? dépasse les taux d’imposition
supéflorissante aurait surtout, il tente d’inféchir les normes rieurs des années 1950 ou 1960. Le
slosemblé honteux… sociales dans un sens « pro-impôts », gan « Abolish Billionaires » (abolissons les milliardaires)
soulignant dans ses allocutions radio- connaît d’ailleurs un beau succès. De notre côté, pour
réphoniques qu’ils sont le prix à payer pour vivre dans une so - duire signifcativement les inégalités, nous proposons un
ciété civilisée, et s’attaquant aux grandes fortunes qui font impôt de 10 % par an sur les fortunes au-delà d’un milliard
de l’évasion fscale. Les successeurs de Roosevelt poursui- de dollars. Ainsi, vous rabotez les grandes fortunes, vous
vront cette politique et le consentement à l’impôt sera large- réduisez fortement à terme la concentration des richesses,
ment acquis jusqu’à Ronald Reagan. Comme quoi, pour que et vous générez des recettes fscales importantes à court et
l’impôt fonctionne, il faut que les normes sociales suivent. moyen termes, ce qui bénéfcie au reste de la population.
Cela vous ouvre des perspectives très intéressantes pour
une politique sociale ambitieuse en matière de santé ou «  Bernie Sanders propose qu’au-delà
d’éducation, encore trop embryonnaire outre-Atlantique.
d’un milliard de patrimoine, tous vos
Pour quelqu’un Appliqué sur trente ans, il ferait passer revenus soient captés par l’impôt. »
comme Bill Gates, sa fortune de 97 milliards à 4 milliards
Qu’un chef Cela aurait semblé ahurissant. Mais c’est qu’est-ce que cet de dollars — ce qui lui laisserait tout de
d’entreprise toute une philosophie qui a changé. impôt changerait ? même de quoi vivre.
nationale Hier, l’entreprise ne se sentait pas
seulecomme ment responsable auprès de ses action- il vous répondra La philanthropie pose plusieurs
proCarlos Ghosn naires mais aussi auprès em- qu’il veut bien blèmes. D’abord, si vous additionnez les
s’ofre une soirée ployés, de ses clients et de l’ensemble de donner sa fortune, sommes que les milliardaires
améride gala la société. Faire de l’optimisation fscale mais à sa cains donnent aux œuvres de
bienfaiau château et payer moins d’impôts n’étaient pas fondation, pas sance, vous constatez que, tous
ende versailles une priorité pour les patrons. Avec les au gouvernement semble, ils ne se défont en réalité que
pour son années 1980, tout change, notamment américain… de… 0,4 % de leur fortune chaque année.
e60 anniversaire dans les pays anglo-saxons : l’entreprise, C’est beaucoup moins qu’un tout petit
aux frais qui ne se sent plus responsable que impôt sur la fortune. La philanthropie est aussi un déni de
de son entreprise devant ses actionnaires, est obsédée par démocratie fagrant : Bill Gates ou Warren Bufett sont bien
aurait-il été l’idée de maximiser ses profts. L’optimi- aimables, mais s’ils pensent qu’ils doivent décider seuls de
possible ? sation devient soudain très attrayante. la meilleure façon de lutter contre la pauvreté, autant
reveenir à l’Angleterre du xviii  siècle ! Dans une démocratie,
Comment Citer les chifres ne sera pas sufsant. Il c’est par la délibération collective, la levée d’impôts, les dé -
Elizabeth Warren faut répondre concrètement au déf iné - bats parlementaires et budgétaires, que ces questions sont
et Bernie Sanders galitaire. Et bien comprendre que l’ob- tranchées. Le principe de base, c’est que la collectivité
espèrent-ils jectif fnal d’un impôt fortement pr-o sait mieux qu’un petit groupe fortuné ce qui est bon pour
convaincre gressif n’est pas de remplir les caisses de l’ensemble du pays. Sinon, on vit dans une oligarchie  •
les classes l’État mais de réduire les inégalités en
populaires que diminuant le nombre de milliardaires.
l’impôt est le nerf Ce principe essentiel fut explicité par
de la guerre ? Roosevelt dans un discours devant le
8 Télérama 3656 05 / 02 / 20LA NA TURE
NE S’ ACHÈ TE PA S,
MAIS VO US POU VE Z
L’ OFFRIR
Découvr ez la feuille de chêne,
pr emier symbole de la nouv elle
trilogie Natur es de Fra nce
Collecti on de monnaies en or pur et en argent, millési me 2020.
Ces monnaies vaudr ont toujours à minima leur valeur faciale.
Série limitée disponible sur monnaiedeparis.fr
et par téléphone au 01 40 46 59 30.
250 EURO or 999 millièmes - qualité Brillant Univ ersel - Ø 23 mm - 3,75 g - tir age limité à 15 000 exemplair es. 100 EURO argent 900 millièmes - qualité cour ante -
Ø 47 mm - 50 g - tir age limité à 10 000 exemplair es. 20 EURO argent 900 millièmes - qualité cour ante - Ø 33 mm - 18 g - tir age limité à 75 000 exemplair es.
La Monnaie de Pa ris - EPIC - 16002001 2 RCS PA RIS - Siège : 11 quai de Conti - 75006 PA RIS. Taille des pr oduits et photos non contr actuelle s.
AP_MDPAP_MDP NatureNature France_TEFrance_TE LERAMA_209xLERAMA_209x 272mm_5-12-1272mm_5-12-1 9fev20.ind9fev20.ind dd 11 28/01/202028/01/2020 10:3710:37a
t
r
u
r
m
a
a
g
Sommaire du 8 au 14 février 2020
Tyrannie d regard
Dur, dur d’être gros dans un monde qui
ne jure que par la minceur, ce signe
— illusoire ? — de maîtrise de soi, de
volonté, d’exigence et de sens de l’efort. Que
de préjugés autour d’une maigreur si
vantée dans la publicité et les
magazines féminins, et un peu dégoûtante
quand tant de gens ont faim. Il fut un
temps où les gros étaient prisés, et leur
taille, marque de richesse, de pouvoir
ou de sensualité. De Rabelais à Rubens.
Mais les modes passent, si la soufrance 36 demeure de n’être pas comme l’exige la
norme des puissants. Nous avons mené
notre enquête sur celles et ceux qui
r ésistent avec courage et orgueil à la
grossophobie ambiante. Tyrannie du
Sur regard de l’autre. Pourtant tolérant à
TéLérAMA .fr Saint-Grégoire, près de Rennes, où,
grâce à l’engagement d’une
documentaliste, nombre d’entrepreneurs de
travaux publics accueillent de jeunes
réfugiés en apprentissage. Toujours ouvert
sur le collectif, comme celui de
l’écrivaine Virginie Linhart, qui se penche
pour la première fois sur sa propre
enfance. Sûrement inquiétant dans un
pays — les États-Unis — où 0,1 % des
Américains possède aujourd’hui la même
portion du patrimoine national que
90 % de la population. Le regard des
possédants, des sachants, des gagnants,
des premiers. Comment apprendre à 4 34 s’en moquer ? — Fabienne Pascaud
Couv. nationale Sur télérama .F 28 deux réalisateurs, un militant CritiqueS
Leslie Barbara À lire dans la zone abonnés l e documentaire La Cravate : 47 Le rendez-vous
Butch, DJ, modèle, nathan myhrvold, l’auteur manipulateur ? La Fin de l’amour. Enquête
fat activist, engagée américain de Modernist Bread : sur un désarroi contemporain,
contre les exclusions 2 600 pages sur le pain dES viLLES PAS CoMMunES (2/7) un livre d’eva Illouz
des minorités 30 ici, ils bâtissent leurs rêves 50 Cinéma
IG@barbarabutch zine À saint-grégoire, en banlieue de 59 Les films de janvier
Par Jérôme Bonnet 4 L’invité r ennes, des réfugiés se forment 61 Enfants
Couv. Rennes l ’économiste gabriel Zucman aux métiers du bâtiment 62 Musiques
Mussie et Najm 13 Premier plan 68 Livres
el Dine au CFA contagieuse, la bêtise ? 34 v irginie Linhart passe au « je » 72 Arts
de Saint-Grégoire 14 Qui ? Comment ? Pourquoi ? son livre L’Efet maternel est un 74 Scènes
Par Christophe 18 Coup d’éclat document touchant et universel
Le Dévéhat la chanteuse billie eilish 36 u ne œuvre sans frontière éléviSion
ce numéro comporte : 21 Temps forts sur Télérama.fr la musique de george benjamin 77 Le meilleur de la semaine télé
une couverture spécifique
« paris-Îdf » pour les abonnés et courrier honorée par le festival présences Baron noir, saison 3, sur c anal+
et les kiosques de paris-Îdf,
une couverture spécifique 88 Programmes et commentaires
« r ennes » pour les abonnés
et les kiosques du dép. 35, LE do SSiEr utrement
et une couverture nationale.
eposés sur la 4 de couverture 22 La grossophobie, un fléau 39 Penser adio
pour les abonnés de la
f rance métropolitaine : un Discrimination à l’embauche, la paix, unique raison 144 Le meilleur de la semaine radio
encart 8 p. cigale Voyages
sur les abonnés province, sièges inadaptés… la société de défendre l’europe ? Autant en emporte l’Histoire,
un encart 2 p. Le Monde
sur une partie des abonnés ne veut pas des gros, 42 voyager sur f rance Inter
paris-Îdf. édition régionale,
TéléramaSortir, pages dénonce avec d’autres l’autrice À belfast avec jake, le héros 149 Les programmes
spéciales, foliotée de 1 à 64
jetée pour les kiosques des gabrielle Deydier. mais grâce de r obert mcliam Wilson
dép. 75, 77, 78, 91, 92, 93,
e94, 95, posée sur la 4 de à leur courage, la grossophobie 44 découvrir 154 T alents
couverture pour les abonnés
des dép. 75, 78, 92, 93, 94. recule enfin l es f rançais dans le sirop… 158 Mots croisés
12 Télérama 3656 05 / 02 / 20
jerôme bonnet pour télérama |  ja VIer Del real/HanDout /epa/ma Xppp | peter prato pour télérama | jean-francoIs robert pour télérama | couVerture : maquIllage : Dyna Dagger, 06 95 27 23 27 ; coIffure : KeVIn j acotot, 06 17 93 03 47g
t
n
o
i
e
u
e
ê
t
i
s
a
s
l
Premier Pan
Depuis le début
de l’épidémie
de coronavirus,
des Français
d’origine asiatique
sont victimes de
préjugés racistes.
Sur Twitter, ils et
elles se défendent
avec le hashtag
#JeNeSuisPas
UnVirus.
C, la be ?
Par Valérie Lehoux
ance strales, dignes de celles véhiculées hier par d’autres On aimerait croire au scénario d’un mauvais
téléépidémies — derniers en date, les Noirs américains en furent
flm. Mais non. À en croire les témoignages qui victimes au moment d’Ebola —, des réactions d’exclusion
irraisonnées, avec leurs corollaires de bêtise et de haine, qui s’accumulent, une partie de la France a
contracse répandent plus vite que les virus eux-mêmes. Bien sûr, il
té une maladie grave. Un racisme décomplexé est légitime d’avoir peur quand apparaît une maladie — et
qui sur fond d’épidémie de coronavirus vise les personnes l’hypothèse, de plus en plus crédible, que Pékin ait tenté de
d’origine asiatique. Insultes dans la rue, réfexes de recul, de faire pression sur l’OMS pour minimiser la situation est juste
rejet, de méfance. Un médecin assure qu’une patiente a exi- insupportable. Mais que, dans la France de 2020, on ose
stiggé de lui qu’il porte un masque avant de l’examiner. D’autres matiser une communauté à cause de ses origines crée un
racontent avoir été priés, sans ménagement, de quitter une malaise qui en dit long sur les fragilités de notre société. Et
rame de métro. Un journal régional s’est permis de titrer son sur les fractures qui la traversent, prêtes à se rouvrir, ou à
éditorial « Le péril jaune », nourrissant un peu plus des fan- s’élargir, au gré des soubresauts de l’actualité  •
tasmes délétères d’un autre temps. Et s’il a depuis présenté
ses excuses, l’ofense est là, symptomatique, qui blesse et
efraie. En quarante-huit heures, le hashtag
#JeNeSuisPasUnVirus s’est répandu sur les réseaux sociaux, témoin de
l’émoi de milliers de femmes et d’hommes. On dit de notre
monde, guidé par la technologie et les échanges
mondialisés, qu’il est rationnel ? Il manifeste l’inverse. Des peurs
Télérama 3656 05 / 02 / 20 13
TwiTTerQUI? COMMENT? POURQUOI?
REPÉRÉ Âge ans. du pays. Passé par le lycée hôtelier de
Profession Chef cuisinier «terroiriste», Chamalières, il a ensuite a né sa
techfraîchement étoilé. nique dans de grandes maisons —à
Actualité Son restaurant baptisé Ori- Vienne (La Pyramide), Lyon (Têtedoie)
gines, haut perché dans le village du et Paris (Ritz, George V)—, avant de
Broc près de Clermont-Ferrand, vient rentrer au bercail après une belle
troide décrocher une étoile au guide Mi- sième place dans la saison de Top
chelin. Une récompense aussi précoce chef. En quarts de nale du concours
que légitime pour ce jeune chef auver- télé, le Puydomois réalise un pâté de
gnat, dont l’établissement a ouvert en pomme de terre du Bourbonnais à la
juillet . Sa méthode? Élaborer un tru e, clin d’œil à sa région.
menu gastronomique à partir de beaux Signes particuliers En octobre dernier,
produits régionaux, en valorisant le tra- il con ait: «Mon objectif n’est pas
forcévail des artisans locaux —les viandes du ment d’avoir une étoile, c’est d’abord de
Clermontois Gabriel Gauthier, les donner du plaisir aux clients en mettant
herbes de Chris Kilner à Saint-Jean-en- en valeur la richesse de notre territoire.»
Val, les fromages d’Éric Houlbert à Is- Les inspecteurs du Michelin n’ont
sûsoire… Sans oublier de tirer pro t du rement pas été insensibles à cet
engapatrimoine familial en reprenant la re- gement… et à la vue panoramique ex-ADRIEN cette de pâte de coing de sa grand-mère. ceptionnelle qu’offre la salle du
Ascendants Né à Gelles, dans le Puy-de- restaurant Origines sur les monts du DESCOULS Dôme, Adrien Descouls est un enfant Cézallier. —François Chevalier
C’est le nombre de Christine Angot corrigé les
de plaintes reçues sur l’esclavage approximations;
par le Conseil dans On n’est pas et de ceux d’Éric
supérieur couché (France), Zemmour «tendant
de l’audiovisuel pour lesquels à encourager des
en . Un chi re elle s’est excusée; comportements
qui a plus que de ceux discriminatoires
doublé par rapport de l’éditorialiste en raison de la
à , porté François-Xavier religion», qu’il
par les doléances Pietri sur le salaire n’a jamais rectiiés.
contre les propos des professeurs 70000 ambigus (LCI), dont il a
IL RÊVAIT
D’UN AUTRE MONDE
Il y a des jours de grande tristesse, des grande gure du judaïsme français,
jours de deuil. Le premier enterre- sauveur d’enfants juifs pendant la
ment, spectaculaire, s’est joué mardi guerre, ancien président du Crif et
in janvier à Washington. Un Pre- lassable artisan du dialogue et du
rapmier ministre israélien, sous le coup prochement. L’homme, qu’on avait
d’une triple inculpation pour corrup- rencontré au printemps , au
lention, a mijoté avec un président améri- demain d’un des attentats les plus
cain, menacé de destitution pour abus meurtriers commis en Israël —au Park
de pouvoir, un coup fumeux, un ac- Hotel de Netanya —, s’emportait contre
cord de tripot: la promesse d’un gros «l’esprit de ghetto» et invoquait un
«demorceau de Cisjordanie pour mieux voir» envers les Arabes de Palestine, le
enterrer une possible coexistence pa- devoir de reconnaître leur dignité:
ci que entre Israéliens et Palestiniens. «En tant que juif, c’est un devoir
élémenAu même moment, on apprenait la taire, parce que nous avons trop sou ert
mort, à l’âge de ans, de Théo Klein, que l’on méconnaisse notre dignité pour
ne pas reconnaître la dignité d’un autre
peuple, un peuple voisin, frère.»Théo Klein, ancien
président du Crif. —Vincent Remy
Télérama 3656 05 / 02 / 20
DENIS POURCHER MYOPJULIEN DANIEL VILLE DE GENÈVEk
u
Vu de l’étr ANGer
lA femme est-elle
l’ AVeNir des PANNe Aux
de si GNAlis Atio N ?
En installant devant ses passages pour piétons des panneaux représentant une
femme enceinte, une autre à la coupe afro ou un couple de lesbiennes, la municipalité
de Genève cherche à lutter contre le sexisme dans l’espace public. Mine de rien, cette
décision remet en cause des principes de standardisation décidés il y a un siècle.
lA réP oNse de L’idée d’une signalisation routière universelle
Ruedi BaR remonte aux années 1910-1920. Aujourd’hui, les
designer graphique panneaux sont très normés, ce qui est
critifranco-suisse, quable. Dans un restaurant, on confond
rareenseignant à la ment les portes des toilettes “homme” et
Head (Haute école “femme”, alors qu’elles sont souvent indiquées par une
multid’art et de design) tude de signes poétiques. En ce sens, la proposition genevoise
de Genève. a beaucoup d’intérêt : elle montre qu’on n’a pas besoin de
répéter sans cesse le même signe pour être compréhensible. D’un
point de vue scientifque, ce choix est même plutôt optimal,
car la variété favorise l’éveil et l’attention. À partir de là, il est
tout à fait possible d’imaginer une trentaine de situations dif -
férentes : un vieillard, un adolescent, des enfants devant une
école, des gens obèses, d’autres en fauteuil roulant. La
silhouette d’une femme enceinte peut apporter de l’humanité à
la circulation automobile. Celle-ci en manque cruellement
parce qu’elle ne fonctionne qu’avec des signes réglementaires
qui automatisent les comportements. Sur le plan théorique, je
suis donc favorable à cette approche, même si les fgurines
dessinées sur les nouveaux panneaux genevois ne sont pas
d’une inspiration folle. Depuis vingt ans, on étudie la manière
de contextualiser un pictogramme. Rechercher le plus petit
commun dénominateur entre les Suisses allemands, français
et italiens est réducteur. Ce pays aux multiples cantons a
toujours balancé entre l’universel et le particulier.
L’universalisme doit être défendu sur le plan social et politique, car nous
avons tous les mêmes droits, mais cela ne veut pas dire que
nous devions tous porter un uniforme. »
Propos recueillis par Xavier de Jarcy
Aux
lArmes, sAN tu h ubert michou
etc. 88 ansmofoe NG miNGArelli Né michel Georges Alfred catty, il se
63 ans 64 ans surnommait « le Prince de
montNé à soweto, il avait su traduire en l auréat du prix médicis en 2003 pour martre ». r endu célèbre par ses vestes,
images son pays déchiré par l’apar- Quatre Soldats, cet auteur discret vivait ses cravates et ses lunettes bleu
électheid. disciple et alter ego noir de son loin du tumulte des grandes métro- trique, il créa son mythique cabaret
aîné david Goldblatt, il signe des re- poles, en isère, où il concoctait des transformiste en 1956, qui devint un
portages majeurs (Train Church, The r omans à l’écriture pudique. l e der- des hauts lieux des nuits parisiennes,
Black Photo Album...) qui lui vaudront nier, La Terre invisible, fgurait cet au- fréquenté autant par des anonymes
une reconnaissance internationale. tomne dans la sélection du Goncourt. que par des célébrités.
Télérama 3656 05 / 02 / 20 15w
Dé CRyp TaG e
Où e N eST
Le CONFLIT
À Ra DIO
FRa NCe ?
INTe RVIe MINUT e Après deux mois de grève contre un plan de départs menaçant
299 emplois, la direction a lâché du lest en proposant
«  Le S Ma ROCa INe S FONT une rupture conventionnelle collective. Fin de l’enlisement ?
eNTeNDRe L eUR VOIx » Pourquoi une grève aussi longue ?
La grève historique de 2015 — vingt-huit jours — n’était donc
Elle était le magnifique symbole d’un Maroc bataillant pour les libertés, pas imbattable. À l’heure où nous écrivons (vendredi 31
jandans Razzia (2017), de Nabil Ayouch, où on l’a découverte. En passant vier), la CGT achève son soixantième jour de mobilisation
à la réalisation avec Adam, Maryam Touzani a choisi des héroïnes discrètes, contre le plan de départs volontaires de la pdg, Sibyle Veil.
presque invisibles dans la médina de Casablanca. Mais dans l’intimité Ce dernier prévoit la suppression de 299 postes (61 sont déjà
de cette rencontre poignante entre une veuve et une jeune fille enceinte, vacants), pour satisfaire aux demandes d’économies
à la rue, se jouent des combats décisifs pour les droits des Marocaines. (60 millions d’euros) exigées par le gouvernement d’ici à
2022. Inacceptable pour beaucoup de salariés, forts des
La société marocaine semble ignorer les deux personnages bonnes audiences du groupe. D’où un confit long entre une
de femmes que vous mettez en scène… direction infexible et des syndicats qui dénoncent un
diaLeur soufrance n’a pas d’existence. abla a été dépossédée logue social au point mort.
de la mort de son mari, car la coutume interdit aux femmes
d’aller au cimetière avant le troisième jour qui suit le décès. Un début de tournant en janvier ?
Samia, elle, va être dépossédée de l’enfant qu’elle porte : Bonne résolution ou pas, cette guerre de positions a sem blé
parce qu’elle n’est pas mariée, la société la condamne à évoluer. Le 15 janvier, les négociations ont repris. Le 23,
abandonner ce bébé ou à vivre en paria. Devenir mère céli- Sibyle Veil a proposé de muer le plan de départs volontaires
bataire est la pire des choses qui peut arriver à une femme en un autre dispositif, la rupture conventionnelle
collecau Maroc. Mais personne n’en parle. et rien n’est dit non tive. Cette dernière ouvre le départ à davantage de salariés,
plus sur les infanticides que ces situations entraînent. potentiellement proches de la retraite. Mais elle
permettrait aussi de remplacer certains départs par des embauches
Comment votre film a-t-il été accueilli au Maroc ? à des salaires moins importants — avec le risque
d’encouraJ’ai tourné Adam pour dénoncer des injustices qui me scan- ger le recours à des contrats précaires.
dalisent, j’y ai mis aussi ma propre expérience de la
maternité, avec l’envie qu’on puisse partager ce que vivent les Où en sont les négociations ?
deux personnages. Le cinéma crée des émotions qui Quatre syndicats sur six (SNJ, FO, Unsa, CFDT) ont signé un
amènent à ouvrir les yeux sur une réalité dont on ne voulait accord pour négocier une rupture conventionnelle
collecrien savoir. La presse marocaine a souligné le fait que je tive. Les négociations ont débuté vendredi 31 janvier, en
br isais un tabou, mais je n’ai pas été montrée du doigt. a u inclu ant Sud et la CGT. Les parties ont jusqu’à fn mars
contraire, j’ai senti une envie d’ouvrir le débat sur le droit pour trouver un accord majoritaire. « Un planning
beaudes femmes à disposer de leur corps, de leur vie. coup trop serré ! » s’insurgent les délégués de la CFDT et de
la CGT. « Il nous faut plus de temps pour examiner la
réorgaÀ travers ce que partagent vos héroïnes, votre film nisation de tous les métiers. Notre objectif pour l’instant est
en appelle à la solidarité féminine ? de limiter les suppressions de postes. La base proposée par la
après avoir vu Adam, beaucoup de femmes m’ont écrit, direction — 261 suppressions au lieu de 299 — n’est qu’une
beaucoup se sont exprimées publiquement, et non plus der- base, on peut faire mieux », afrme Renaud Dalmar, de la
rière des portes fermées. Nous avons besoin de nous sentir CFDT. « Ce n’est pas à moi de gérer le planning interne »,
auunies pour être fortes. La solidarité féminine peut changer rait répondu en substance le ministre de la Culture, Franck
beaucoup de choses. aujourd’hui, les Marocaines font en- Riester, lors d’une première rencontre avec les syndicats
tendre leur voix, elles s’afrment de plus en plus, et mon fn janvier. Tout en maintenant le caractère « soutenable », Adam,
flm a rencontré ce nouvel élan. Des associations de femmes de Maryam Touzani, selon lui, du plan d’économies imposé à la Maison ronde,
l’émouvante ont fait un travail remarquable depuis des décennies, elles le ministre s’est voulu rassurant sur la pérennité de la
cohabitation
ont préparé le terrain pour les jeunes flles qui ne veulent contribution à l’audiovisuel public (ex-redevance) qui f-d’une fille-mère
plus se laisser faire. Propos recueillis par Frédéric Strauss et d’une veuve. nance Radio France. — Élise Racque
16 Télérama 3656 05 / 02 / 20
ALI N’ PRODUCTIONS-LES FILMS DU NOUVEAU MONDE-ARTEMIS