Telerama du 29-01-2020

-

Presse
152 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 29 janvier 2020
Signaler un problème

M 02773 - 3655 - F: F: 3,303,30E
3’:HIKMRH=XUXXU\:?n@g@f@f@k";
MERCREDI 29 JANVIER 2020
HEBDOMADAIREFR 3,30€
BEL, LUX 3,90€DOM 5,50€
CH 5,70 CHFMAR 43 MAD
CPPAP Nº 0621C80864
Nº 3655
ER
DU 1 AU 7 FÉVRIER 2020
FESTIVAL
D’ANGOULÊME
ENTRETIEN AVEC
LEWIS TRONDHEIM BDBD
NICOLE CLAVELOUX,
D’OKAPI
À MÉTAL HURLANT
UEL AVENIR
POUR LES AUTEURS?
Code 00/80 Code 00/80 FESTIVAL D’ANGOULÊME

Naissance
à Fontainebleau.

Fonde
L’Association
avec
JeanChristophe Menu,
David B., Killo er,
Stanislas,
Mattt Konture
et Mokeït.

Parution
de Lapinot
et les carottes
de Patagonie.

Création
de la saga Donjon
avec Joann Sfar.

Grand Prix
du festival
d’Angoulême.

Rétrospective
au musée de la
BD d’Angoulême.
Depuis trente ans, son œuvre est foisonnante.
Il reste pourtant peu connu du grand public.
L’auteur de BD, à l’honneur à Angoulême, Lewis est un électron libre, à la parole rare… et cash.
Trondheim
Télérama 3655 29 / 01 / 20
LEWIS TRONDHEIMÉD. DU SEUILFESTIVAL D’ANGOULÊME L’INVITÉ: L’AUTEUR DE BD LEWIS TRONDHEIM
Comment Pas très bien. J’ai d’abord refusé,
vivez-vous comme je l’avais fait en , lorsque
cette première j’avais reçu le Grand Prix du festival
rétrospective? d’Angoulême. Mais cette fois je me suis
laissé convaincre par mes proches, ils
m’ont dit que cela ferait plaisir à mes lecteurs et aux artistes
avec lesquels j’ai collaboré… Donc j’ai décidé de jouer le jeu,
je vais faire des apparitions publiques, prendre la parole,
être au centre du maelström pendant quelques jours et puis
après, black out total! Je ne parlerai plus pendant dix ans!
Pourquoi? Je suis maladivement timide. J’ai
horreur de me mettre en avant et a fortiori
de parader. Si on m’avait dit à mes débuts qu’un jour je
serais capable de monter sur une scène, de parler ou de faire
l’imbécile devant un auditoire, je ne l’aurais pas cru. Je
n’aime que les petits comités, pas les grands raouts, l’oral
n’est pas mon truc! Je cherche mes mots, je ne sais pas ce
que je vais dire à l’avance et je me mé e des grandes phrases.
En fait, je ne suis pas un séducteur, ça ne m’intéresse pas.
De toute façon, on demande trop aux auteurs. Depuis l’art
conceptuel, ils sont sommés d’avoir un discours,
d’expliquer ce qu’ils font et pourquoi. Moi, je n’en ai rien à foutre
de donner un mode d’emploi ou de faire le VRP, mes
albums parlent pour moi. Tant mieux si dix mille personnes
les achètent, tant pis s’ils ne sont que cinq cents, je ne cours
pas après le succès ou les chi res de vente.
Il est plus facile Bien sûr, mais je n’ai fait que les albums
de tenir ce dont j’avais envie. Je n’ai jamais transigé
Propos recueillis par Stéphane Jarno discours lorsqu’on sur cette liberté-là, quitte à faire des
ilPhoto Olivier Metzger pour Télérama À ans, Lewis Trondheim est aussi est connu lustrations de commande ou à travailler
populaire chez ses pairs que peu et que l’on vend… pour la publicité. Pour cette raison, je
connu du grand public. La rétrospec- me tiens loin du cinéma, je ne veux pas
tive que lui consacre le musée de la BD d’Angoulême devrait qu’au l des intervenants et des compromis le lm nal soit
changer la donne. Pas de grands succès de librairie, ni de di érent de ce que j’avais en tête. Si je ne garde pas le
personnages iconiques à son actif, la volonté de rester en contrôle de ma création, j’arrête tout. Auteur, cela vient
retrait. Son œuvre pourtant est pléthorique. Quelque cent d’autorité. C’est celui qui sait où il veut aller.
quatre-vingts albums (!) qui, de la SF au western en passant
par la comédie de mœurs, l’humour, l’auto ction, le carnet Vous dites souvent Mon père était libraire à
Fontainede notes, l’essai en images et les livres pour la jeunesse, que vous vous êtes bleau. J’ai grandi au milieu des livres et
abordent à peu près tous les genres du neuvième art. Un retrouvé auteur des bandes dessinées, donc ce n’était
trait simple, des personnages zoomorphiques —lointains de BD par hasard. pas non plus un continent étranger.
cousins de ceux de Disney— avec lesquels le dessinateur Ce n’était pas Àla base, je rêvais d’être scénariste,
installé à Montpellier a réalisé des séries marquantes (Les une vocation? jevoulais raconter des histoires, mais
Aventures de Lapinot, Ralph Azham) et son grand œuvre, je ne savais pas par quel biais: roman,
Donjon, une saga «heroic fantasy» créée avec son ami nouvelle, cinéma, télévision… J’aimais déjà beaucoup la BD,
Joann Sfar. Figure de ce que l’on a appelé au début des an- mais je voyais trop les limites de mon dessin pour espérer y
nées la «nouvelle BD», quelques jeunes-turcs en rup- trouver ma place. Et puis un jour j’ai compris que je
préféture avec la BD classique, cofondateur de L’Association, une rais lire un album mal dessiné mais bien raconté que le
À VOIR maison d’édition indépendante, directeur de la collection contraire. La narration primait, le dessin était juste un
ouLewis Trondheim Shampooing chez Delcourt —un des géants du secteur—, til. Cela a été le déclic. J’ai trouvé un système graphique, un
fait des histoires, Trondheim est à la fois un électron libre et un trait d’union, «dessin-écriture» qui m’a permis de me lancer.
exposition un homme d’in uence et d’opinions. Un créateur surtout
au musée de la Cité qui, depuis trente ans, a multiplié les collaborations avec Où en êtes-vous Je me suis réconcilié avec lui, petit à petit.
internationale des dessinateurs aussi di érents que Zep, Boulet, la star des aujourd’hui avec J’ai longtemps eu le sentiment d’être un
de la bande blogs, ou l’esthète Blutch. Longtemps réputé pour son hu- votre dessin? imposteur, je refusais aussi les
exposidessinée mour caustique et ses coups de gueule contre les médias ou tions pour ça. J’ai appris à m’en satisfaire
et de l’image, les éditeurs, le trublion s’exerce désormais à peser ses mots, et puis, en trente ans, j’ai eu le temps de l’améliorer, de
l’apAngoulême (), comme si Joe Dalton avait soudain découvert les vertus du profondir. Je fais même de grandes illustrations pour moi,
jusqu’au mai. yoga et de la méditation. Apaisé, Trondheim? Peut-être, pour le plaisir, des trucs spectaculaires dont j’étais incapable
www.citebd.org mais sa main n’est jamais loin du colt. jadis. Il est bon d’apprendre toujours, de progresser… ☞
Télérama 3655 29 / 01 / 20
LEWIS TRONDHEIMÉD. DU SEUILLe vo ya ge sur mesur e en immer sion
Nous absorbons 100% des émis sions
de CO de vos vo yages2
Neutr e en carbone
mais pas
Pérou, 10 septembre, 16 h. Découverte de la vallée sacrée des Incas, av ec Célia. en émotions
www .c omp to ir .f r
© Rober t Har ding/hemis. fr - IM 075 100064FESTIVAL D’ANGOULÊME L’INVITÉ: L’AUTEUR DE BD LEWIS TRONDHEIM
Vos histoires Oui, je pars souvent d’une image. Pour En quoi consiste À faire oublier au lecteur qu’il tourne
reposent Ralph Azham par exemple, j’avais envie votre métier? les pages. Il faut le plonger dans une
beaucoup sur de dessiner un type qui se bagarre avec sorte d’hypnose, faire en sorte qu’il
l’improvisation… un monstre et un autre qui le regarde, s’absorbe complètement dans l’histoire. On peut se
planet puis les idées sont venues en dessi- ter à chaque instant, il su t d’un dialogue mal écrit, d’une
nant. L’esprit travaille plus vite que la main. Au début de case peu compréhensible, d’un cadrage déroutant pour
mes albums je sème des petits cailloux, des balises qui me qu’il décroche et sorte du récit. D’une extrême précision,
serviront plus tard. À un moment, les pièces du puzzle ce travail nécessite que l’auteur s’abstraie de la réalité et
s’assemblent, font sens, créent une petite musique, et là s’immerge lui aussi dans une transe, comme un gamin
je suis content. Pour le reste, j’ai appris à faire con ance à lorsqu’il joue avec des Lego.
mes intuitions, à ma capacité à structurer les récits, à mes
angoisses et mes névroses aussi. J’aime placer mes person- Vous avez cent On m’a très tôt collé l’étiquette de
nages dans les situations que je redoute le plus, des voies quatre-vingts stakhanoviste, heureusement Joann
sans issue, des choix impossibles, des combats perdus albums à votre Sfar est arrivé peu après et en a hérité!
d’avance. Pour que ce ne soit pas une aventure banale, il actif, vous ne vous J’ai la chance d’être rapide et de pouvoir
faut aussi déjouer les codes de narration classiques, intro- arrêtez jamais? travailler sur plusieurs albums à la fois,
duire des twists, prendre le lecteur à contre-pied. À passer de l’un à l’autre dans la même
chaque album, j’ai envie que quelque chose perdure après journée. Comme les vrais paresseux, je suis e cace. Cela
le point nal et donne envie de le relire. dit, plus ça va, plus je fais des pauses, je ralentis. ☞
Illustration tirée du
livre Entretiens avec
Lewis Trondheim, de
Thierry Groensteen
(éd. L’Association,
p., ).
Disséminée
dans ces pages,
la mouche qui sera
la mascotte du
parcours Enfant
dans l’exposition
d’Angoulême.
Télérama 3655 29 / 01 / 20
LEWIS TRONDHEIMÉD. L’ASSOCIATIONÉD. DU SEUILDU LI N NA TU REL
Ro be ”S pr int” avec
imp ri mé en to n
nect ar , 10 9 €.
ACHETEZ EN LIGNE • DEMANDEZ LE CATALOGUE
www.gudrunsjoden.com
Numéro vert 0800 73 00 03 | order@gudrunsjoden.fr
Desi gn Su èdoi se à l’ âm e verte
Stoc kh ol m | Est. 1976FESTIVAL CINÉMA
MERCI ENTRÉES
AUX SPECTATEURS,
EXPLOITANTS,
DISTRIBUTEURS,
AINSI U’À BNP PARIBAS,
L’AFCAE ET CANAL+L’INVITÉ: L’AUTEUR DE BD LEWIS TRONDHEIM FESTIVAL D’ANGOULÊME
En est À ans, j’ai ressenti le besoin de lever Vous passez Oui, c’est même inscrit sur ma che
Wisorti Désœuvré, la tête du guidon. Quand on dessine des pourtant kipédia! Il paraît que je déteste les
jourun essai en petits bonhommes sur du papier, case pour avoir un nalistes, que je ne leur accorde jamais
images où vous par case, pendant des semaines, des sale caractère, d’interviews… Pourtant, j’ai travaillé
montrez qu’entre mois, des années, on peut légitimement certaines avec près de quatre-vingts auteurs di
éalcoolisme s’inquiéter et se poser des questions. En de vos sorties rents et je ne me suis âché qu’avec très
et dépression menant une enquête sur la génération ont blessé… peu d’entre eux! Je suis capable de
réles auteurs de BD qui nous a précédés, Hergé, Franquin, exions à l’emporte-pièce quand je ne
inissent mal, Gotlib et bien d’autres, je me suis aper- comprends pas ce que l’on me dit ou que mon interlocuteur
en général… çu de l’étendue des dégâts. Notre acti- me prend pour un con. Ça me fatigue très vite parce que je
vité est solitaire, répétitive, névrotique, n’aime pas perdre mon temps, là, ça part… Parfois c’est
mésclérosante, particulièrement pour ces grands aînés qui rité, parfois ça tombe mal. Je fais de plus en plus attention,
étaient enchaînés à leurs succès et à leurs personnages, ce qui est dur, mais souvent je ne regrette pas de m’être tu.
pressés par les éditeurs, et n’avaient pas, contrairement à
nous, le loisir d’aller voir ailleurs. Et puis, comme le dit bien Le ministre de la Sur le principe, on ne peut qu’y être
Robert Crumb, «la BD est un métier de jeune homme». Les Culture a annoncé favorable, tout ce qui peut être fait
œuvres les plus marquantes sont celles que l’on fait dans ses que serait pour que la BD soit mieux considérée
jeunes années. Passé la cinquantaine dans ce milieu, on est l’année de la BD… est bienvenu. Au sein de l’Éducation
souvent moins créatif, moins à même de défricher, d’ouvrir nationale, notamment. Beaucoup
des voies. Évidemment, on ne s’en rend pas compte et ce d’auteurs sont capables d’aller dans des collèges et des
n’est pas votre entourage qui vous le dira… lycées pour parler de leur métier, il y a un vrai contenu
pédagogique àexploiter, encore faudrait-il que les profs
Est-ce pour cela Oui, en partie. J’essaie de m’aérer, de soient formés pour cela et ce n’est pas le cas. Après, je me
que vous cumulez voir mes amis, de m’occuper de ma fa- mé e de ce genre de grandes causes décidées à la va-vite
projets et mille, de voyager, de faire en sorte que et sans concertation, ça peut rapidement tourner à la
À LIRE activités dans la BD ne soit pas au centre de ma vie. pure opération de com: «, l’année de la BD». Et en
Les Nouvelles l’édition et , l’année de la carotte?
Aventures de l’enseignement?
Lapinot, tome . Vous manifestiez Non, il y a eu d’autres réformes
désasProsélytisme En même temps, Je me vois davantage comme un facilita- avec les auteurs treuses, comme celle qui a récemment
& morts-vivants, vous êtes très teur, un passe-plat plutôt qu’un petit po- contre la précarité confié la gestion des cotisations
soéd. L’Association. présent dans tentat. J’essaie d’être à l’écoute et de ne de vos revenus ciales des auteurs à l’Urssaf Limousin.
Entretiens avec le milieu de la BD, pas tirer avantage de ma position. Je me et de votre statut C’est absolument n’importe quoi!
CerLewis Trondheim, vous y exercez bats tellement contre les abus de pou- lors du festival tains collègues se voient réclamer des
de Thierry une grande voir dans mes histoires et toutes les per- d’Angoulême . arriérés astronomiques, sans même la
Groensteen, inluence… versions qui en découlent que je m’in- La situation possibilité de dialoguer parce que leurs
éd. L’Association. terdis d’y succomber. Si j’essaie d’aider, s’est-elle interlocuteurs décident de manière
Donjon Zénith: ce n’est pas pour en tirer un béné ce personnel, mais pour améliorée depuis? unilatérale et sans la moindre
connaisHors des remparts, que le monde soit un peu meilleur. sance du milieu. Nous n’avons pas la
caavec Joann Sfar pacité de bloquer le pays, mais nous pourrions envisager
et Boulet, Ce n’est pas Si, sans doute, mais n’est-ce pas notre des happenings, des manifestations spectaculaires qui
seéd. Delcourt. un brin naïf? rôle, à nous artistes ou journalistes, raient relayées par les médias. Malheureusement, comme
Donjon Antipodes: d’être ouverts, de faire passer un peu de le dit Boulet, «les auteurs sont un troupeau de chats», et je
L’Armée du crâne, bienveillance dans ce que nous faisons, plutôt que de nous ne suis pas non plus Greta Thunberg!
avec Joann Sfar cadenasser dans la peur de l’autre et d’ériger des murs
et Grégory entre les gens? Il ne s’agit pas d’être cucul, ni dogmatique, Pourquoi Parce qu’on ne choisit pas son nom
Panaccione, ni de faire du prosélytisme à deux balles, mais la fraternité avez-vous pris de famille et que le mien, Chabosy, me
éd. Delcourt. est une valeur en laquelle je crois et que je défends. un pseudo? parlait assez peu. Comme depuis
Hergé il y avait eu beaucoup de
précédents dans la BD, ça m’a semblé plutôt logique. Cela dit,
si j’avais su à l’époque ce que signi ait mon patronyme,
je l’aurais peut-être gardé. Chabosy, en auvergnat, c’est
le gars qui s’occupe des vaches. Ça aurait été pas mal au -
nal, de m’appeler cow-boy! •
«“, l’année de la BD”. Ça peut
rapidement tourner à l’opération
de com. Et en , l’année de la carotte?»
Télérama 3655 29 / 01 / 20
LEWIS TRONDHEIMÉD. DU SEUILr
p
s
a
g
a
m
r
e
a
r
erSommaire du 1 au 7 février 2020
Bien insiré
« 2020, année de la bande dessinée ! » a dé-45 crété haut et fort le ministère de la
Culture. Le neuvième art le mérite, et
edès le 30 janvier le 47 festival
d’Angoulême marquera le début des
réjouissances. Pourtant la situation des
auteurs et dessinateurs reste précaire
même en France, où la bande dessinée
est des plus créatives. En témoignent
le parcours trop méconnu de
l’inclassable et féministe Nicole Claveloux,
79 ans, que le festival célèbre enfn ; et 30 les propos de notre invité (et auteur de
la couverture) Lewis Trondheim,
prolifque et caustique défenseur d’un genre
qu’il ne cesse d’aborder sous tous ses
angles. Une rétrospective lui est
consacrée à Angoulême. Quel hommage, lui
aussi mérité, rendre au grand avocat
israélien Michael Sfard, qui se bat quo -
tidiennement pour que les pa ysans sur
pale stiniens récupèrent des terres TéLérAmA .fr
injust ement annexées par les colons
israéliens ? Nous l’avons suivi dans sa
lutte pour que renaissent justice et
démocratie. Une démocratie que
certaines communes hexagonales
e ssayent de réinventer. Comme à
Saillans, dans la Drôme. À l’occasion des
prochaines municipales, c’est la
première étape que nous vous proposons
pour repérer des initiatives
exemplaires de par chez nous. Puissent-elles 26 nous inspirer… — Fabienne Pascaud
Couverture SU TÉLÉrama .F des viLLes PA s Communes (1/7) CriTiqUS
Illustration À lire dans la zone abonnés 26 démocratie participative 45 Le rendez-vous
Lewis pénélope Bagieu illustre À saillans, un village drômois, Magma, chorégraphie
Trondheim, Sacrées Sorcières, de r oald les conseils municipaux sont de Marie-Agnès gillot, Andrés
2010, dahl, et ses Culottées vont être ouverts à tous Marín et Christian rizzo,
éditions adaptées en série. r encontre en tournée
L’Association 30 Comment israël grignote 48 Cinéma
zine la Palestine 56 Livres
3 L’invité Un avocat israélien se bat pour 60 musiques
L’auteur de Bd Lewis t rondheim les palestiniens ; le cartographe 64 Arts
11 Premier plan qui dérange l’état hébreu 66 s cènes
rassurés, les auteurs ? 34 À Cuba, le jazz, c’est lui 67 enfants
12 Qui ? Comment ? Pourquoi ? r oberto Fonseca mêle les sons
16 Coup de foudre latins au hip-hop et à l’électro. TÉLÉviSion
Niels schneider promenade à La Havane 69 Le meilleur de la semaine télé
18 Temps forts sur Télérama.fr Uncut Gems, sur Netflix
et courrier UTremenT 82 Programmes
Ce numéro comporte : 37 Penser et commentaires
une couverture spécifique
« paris-ÎdF » pour les abonnés Le dossier Et si le Brexit était le fruit
et les kiosques de paris-ÎdF
et une couverture nationale. 20 spécial Angoulême de la résurgence adio
eposé sur la 4 de couverture
pour les abonnés de la portrait de Nicole Claveloux, du nationalisme anglais ? 138 Le meilleur de la semaine radio
France Métropolitaine : un
encart 2 p. Art & vie sur la autrice pour Okapi, 40 voyager gotlib, sur France Culture
totalité des abonnés. édition
régionale Télérama+Sortir, Métal Hurlant et Ah ! Nana, À Carrare avec Michel-Ange 143 Les programmes
pages spéciales, foliotée de
1 à 64, jetée pour les kiosques célébrée à Angoulême. 42 découvrir
des dép. 75, 77, 78, 91, 92,
e93, 94, 95, posée sur la 4 de Et notre enquête sur la précarité Un composteur dans le salon… 148 T alents
couverture pour les abonnés
des dép. 75, 78, 92, 93, 94. des auteurs 151 m ots croisés
10 Télérama 3655 29 / 01 / 20
JULIEN BENHAMOU | COrINNA KErN/LAIF-rEA pOUr téLérAMA | péNéLOpE BAgIEU IN s ACréEs s Or CIèrEs/éd. g ALLIMArd | OLIvIEr MEtzgEr pOUr téLérAMAr
l
u
e
t
u
e
s
r
u
s
s
a
n
é
Premier Pan
Le rapport Racine
donne des pistes
face à la précarité des
auteurs (ici, manif à
Toulouse, le 9 janvier).
R R, ls a Rs ?
Par Laurence Le Saux
tuant, sur les droits à venir. Ce qui hérisse le poil des édi-On l’attendait depuis plusieurs semaines avec une
teurs… Ils ne devraient pas davantage apprécier la
préconiferveur particulière — certains, comme l’auteur sation de fonder un Conseil national des artistes-auteurs,
apte à négocier collectivement avec eux. Le rapport engage de BD Jul, le comparant au Marsupilami en
Palomavec force l’État à « s’afrmer dans son triple rôle de
régulabie : « Tout le monde en parle, mais personne ne l’a teur et garant des équilibres, de promoteur de l’excellence, de
vu. » Le rapport de Bruno Racine, l’ancien président du la diversité et de la prise de risque ». Franck Riester, ministre
Centre Pompidou, sur les artistes-auteurs et leurs condi- de la Culture, dont beaucoup fustigent l’inaction, a afrmé,
tions de travail vient enfn d’être rendu public. L’étude of- dans un entretien à Libération, s’être « donné les moyens » de
cialise ce que de nombreux créateurs savaient, sentaient : « faire de la place des artistes-auteurs une priorité ». Ses
décileur situation, déjà fragile, a été « aggravée récemment par sions, annoncées « début ou mi-février », seront-elles à la
des facteurs conjoncturels » (comme la récente réforme du hauteur de leurs — grandes — attentes ?  •
régime de retraite complémentaire). Et les aides dont ils
bénéfcient « apparaissent excessivement modestes ». La
relation qu’ils entretiennent avec leur difuseur, éditeur ou
producteur est qualifée de « profondément déséquilibrée ».
Pour inverser la tendance, il faudrait par exemple établir
un statut spécifque pour ces métiers mal identifés, ou
encore défnir un « contrat de commande prenant en compte le
travail de création », à la place de l’habituel à-valoir, très
fucTélérama 3655 29 / 01 / 20 11
Arno BIGnon/SIGATUESREPÉRÉE Âge ans. l’étroit et, avec leur accord, prend sa
liProfession Humoriste tendance punk. berté dans un studio à ans. C’est là
Actualité Membre de la toute nouvelle qu’elle commence à héberger tous les
troupe du Jamel comedy club sur Canal, SDF du quartier et, plus tard, fume son
Doully présente un premier stand-up premier «pétard d’héroïne» issue
au texte drôlissime et captivant, Admet- d’un stock laissé chez elle par deux
tons, sur la scène du Point-Virgule à Pa- dealers en cavale.
ris, tous les mardis soir. Dans ce spec- Signes particuliers De ce passé
rocamtacle coécrit avec la reine du genre, bolesque, cette blonde au physique de
Blanche Gardin, elle prend un malin brindille et à la «voix de clochard» a
plaisir à dégommer les préjugés autour gardé des anecdotes de vie hilarantes
de l’addiction en général et de la sienne et toutes bien réelles qui font le sel de
en particulier. Un passé d’ex-junkie son spectacle: dame pipi, barmaid ou
qu’elle raconte avec sincérité, autodéri- encore «doubleuse de porno en
allesion et sans aucun misérabilisme. mand». Car malgré la drogue, les
soufAscendants Passionnée de théâtre de- frances, elle ne regrette rien: «Sans ces
puis toujours, cette lle de parents expériences, je ne serais pas la personne
graphistes et artistes dans l’âme vit que je suis aujourd’hui. L’humour m’a
une enfance heureuse dans le petit ap- sauvée… De toute façon, j’ai toujours
epartement familial du arrondisse- préféré faire rire que faire pleurer.» DOULLY ment de Paris. Mais elle s’y sent vite à — Rossana Di Vincenzo
VIVEMENT DEMAIN
Vous aimez The Crown, vous allez adorer
The Prince. HBO va produire une série
d’animation parodiant la famille royale
britannique. Elle sera inspirée du compte
Instagram de Gary Janetti, à qui l’on doit
notamment la sitcom Will and Grace, et
mettra en scène les Windsor vus à travers
les yeux du prince George.
VERS UNE SORTIE DE CRISE À RADIO FRANCE?
«Il faut que l’on sorte de cette situation.» Dans une interview à Libération,
Jeudi janvier, Sibyle Veil, pdg de Franck Riester, le ministre de la Cul-
Radio France, s’est adressée dans un ture, a renouvelé sa «con ance» à
Sicourriel aux salariés de Radio byle Veil, estimé «soutenable» l’e ort
France, après jours de grève. Pour nancier demandé à Radio France et
résoudre le con it en cours, elle pro- rappelé que l’État investit dans le
pose de transformer le plan de départs chantier de la Maison de la radio
volontaires (actuellement estimé (cherchez le rapport!). La
proposià) en une rupture conventionnelle tion de Sibyle Veil conduira-t-elle la
collective. Elle en attend un «e et de CGT à suspendre son appel à une
noria», comprenez la possibilité de grève illimitée? Pas sûr. À l’heure où
remplacer des salariés qui souhaitent nous bouclions, le syndicat Sud ré
épartir, notamment ceux approchant chissait à «des mobilisations massives
de l’âge de la retraite, par des jeunes à répétition», pour continuer de lutter
au salaire moindre. Objectifs: faire contre un plan «d’économies» plutôt
baisser la masse salariale mais aussi le que «stratégique».
nombre de suppressions de postes. —Laurence Le Saux Rassemblement devant la Maison de la radio, le janvier.
Télérama 3655 29 / 01 / 20
AHMED BAHHODH JULIE FRANCHETHANS LUCAS ANTOINE LE GRANDMODDSQui ? Comment ? Pour Quoi ?
d éc Ry PtaG e
c asus be LLi
aux c ésa R

Les nominations aux César annoncées le 29 janvier tombent
en pleine polémique autour… des César. Gros plan sur la
tourmente que connaît la vitrine annuelle du cinéma français.
Qui a mis le feu aux poudres ?
Virginie despentes. ou plutôt son absence. Le comédien
Jean-christophe Folly (L’Angle mort) tenait à avoir la
romancière et cinéaste comme marraine pour la soirée des
révélations, où l’a cadémie des c ésar célèbre chaque année de
jeunes interprètes, parmi lesquels sont ensuite choisis ceux
qui constitueront la short list des nommés aux césars du
meilleur espoir féminin et masculin. Refus de al’cadémie et
réaction rapide de la société des réalisateurs de flms et du
syndicat des producteurs indépendants, qui dénoncent
cette attitude et mettent en cause le producteur alain t
erzian, président de l’a cadémie des c ésar depuis la nuit des
temps. a u cours de la soirée, ce mécontentement est relayé
par c édric Klapisch, Jacques audiard, Robin campillo ou
Marina Foïs. une fronde qui entraîne les excuses ofcielles
de monsieur le Président.
Que reproche-t-on à Alain t erzian ?
u n manque global de transparence, aussi bien dans le choix
des parrains et marraines (les mêmes, d’année en année)
des débutants que dans celui des remettants, du maître ou
de la maîtresse de la cérémonie, du choix du c ésar d’hon- L’inte LLo des Monty
neur à une star internationale. Plus largement, on
incrimine le mépris supposé pour le cinéma d’auteur du pro- Python, c’était L ui !
ducteur des Visiteurs. À 70 ans, il reste fdèle à ses vieilles
amours populaires, et préside un bureau composé de re- t rente ans après Graham chapman, rique du nouveau t estament, où un
présentants d’un certain cinéma (claude Lelouch, danièle les Monty Python pleurent à nouveau habitant de Judée, né la même nuit que
thompson…), dont la présence est subordonnée, notam- l’un des leurs : le Gallois t erry Jones Jésus, croise toute sa vie durant et pour
ment, à la condition d’avoir déjà reçu un oscar (Marion c o- (photo) est mort le 21 janvier, à 77 ans. son plus grand malheur le destin du
tillard, Michel h azanavicius, alexandre deplas…). dans la troupe qui, avec son Flying cir - christ — t erry Jones y est irrésistible en
cus (1969-1974), créa l’un des shows les mère juive revêche qui demande aux
Qu’invoque-t-il pour sa défense ? plus drôles de l’histoire de la télé, il ex- Rois mages ce que peut bien être la
balayant sa réputation de « vieux monarque », il réfute cellait dans le travestissement — avec myrrhe. Mais c’est seul ou presque
(Giltoute opacité : « L’Académie est une association avec des sta- une prédilection pour les rôles de ma- liam se chargeant du génial prologue)
tuts que tout le monde peut consulter et auxquels nous obéis- mies acariâtres à la voix perchée. qu’il réalisera le chant du cygne des
sons ! » Mea culpa en revanche pour Virginie despentes. « Je Quand, en 1975, la bande des six tourne Monty Python, Le Sens de la vie, Grand
me suis pris les pieds dans le tapis ! J’ai une énorme admiration Sacré Graal ! pour le cinéma, t erry Prix au Festival de cannes 1983.
pour elle (...)mais j’ai toujours pensé que, pour faire briller les Jones se retrouve bombardé coréalisa- Le joyeux luron qu’était t erry Jones
yeux des arrivants dans le cinéma, il fallait les faire poser au teur avec t erry Gilliam. « Pourquoi avait aussi une tête bien pleine.
diplôcôté d’acteurs confrmés ou de réalisateurs stars. » Le gla- nous deux ? Parce que ça n’intéressait mé d’oxford, ce spécialiste d’histoire
mour : voilà, le nerf de sa guerre. Les césar, difusés en clair personne d’autre, racontait-il à Téléra- médiévale en général — et du règne de
sur canal+, doivent faire de l’audience : « Je veux bien ne plus ma en  2002. Les autres préféraient Richard ii en particulier — fut l’auteur
inviter de stars, mais il ne faudra pas me reprocher, ensuite, de écrire. Et jouer. » Le duo s’était réparti de plusieurs ouvrages de référence.
creuser la tombe des César ! » éternel confit entre paillettes les tâches : à Gilliam le rôle du dé- un savoir encyclopédique qu’il mit à
et nécessité d’imposer un nouveau cinéma français, inclu- miurge, à Jones, celui de diplomate, in- proft dans deux séries documentaires
sif et féministe. et quand il déclare, soudain, sa famme à dispensable pour canaliser l’énergie sous forme de vulgarisation
amuPortrait de la jeune flle en feu, on se prend à espérer que le farcesque de ses collègues. Les deux sante : Sacré Moyen Âge (2004) et Les
monarque puisse aussi être éclairé. rempileront derrière la caméra pour Barbares (2006). sacré t erry !
— Guillemette Odicino La Vie de Brian (1979), une vision sati- — Samuel Douhaire
Télérama 3655 29 / 01 / 20 13Tout Télér ama en un abonnement :
le magazine + des contenus numériques ex clusif s
+ de s privilège s toute l’ année .
Re ce ve z Sor tirAbonne z- vo us pour 8, 25 € par mois
pour 1,5 0 €
Et recevez jusqu’ à 2 cadeaux ! de plus par mois
er eVo tr e 1 cade au Votr e 2 cade au Sor tir
le
guid e
cul turel
du
grand
Pa ris
la Fê te de l’ enF ant
alice
au Pa ys ... d’ Oz :
ver tigineu x !
Coffr et Le s Incontournable s
11 -1 2
17-12Mary Higgins Clark
2019
Un tr ès beau coffr et qui réunit quatr e
titr es phar es de Mar y Higgins Clark :
La clinique du doct eur H, La maison
du guet, Un cri dans la nuit, La nuit
du renar d. Une vr aie réussite pour Le hors-série Toulous e-Lautr ec Votr e supplément
(r e)découvrir le s romans de l’ auteur e Découvr ez l’ œuvr e de ce parisien
américaine , maîtr e inconte sté du de ssinateur vir tuose , mû par Cinéma, théâtr e, concerts,
suspense dissimulé derrièr e la fa çade un amour ex ce ssif de la vie ex pos, spect acle s…
or dinair e de la vie de tous le s jour s… et de se s plaisir s… Receve z en plus le guide
Si vous optez pour de s meilleur es sor tie s
le pr élè vement mens uel. de Paris et sa région.
Of re d’ abonnement ex ceptionnelle
Me s coordonnée sOui, je m’ abonne à Télér ama
Nom Pr énomPo ur un an (52 numér os) à 99 € au lieu de 171,6 0 €
et je re çois en cade au le coffr et Le s Incontournable s
Mary Higgins Clark Adre sse
Mon mode de paiement N° Rue / ave nue / boulevard
Je choisis le pr élèvement automatique * et je règle en 12 fois
Code post al Villesans fr ais, soit 8, 25 € par mois. En cade au supplément air e,
je re çois le hors-s érie Toulous e-Lautr ec. Je remplis la grille
ci-contr e et je joins obligatoir ement un RIB. Ma nda t de prélève ment SEPA (Si vo us choisissez le prélè ve ment automatique)
Référence unique du mandat (R UM). Ser a remplie par Télér ama
Je dé sir e re cevoir en plus Sor tir, le supplément
Té lérama de Paris et sa région, pour 1,50 € par mois,
Nom** Pr énom **soit un tot al de 9, 75 €.
Adre sse **Je pr éf èr e ré gler en une seule fo is, soit 99 € par chèque
joint à l’ or dr e de Té lér ama.
N° Rue / ave nue / boulevard
Je dé sir e re cevoir en plus Sor tir, le supplément Télérama
Code post al
de Pa ris et sa ré gion, pour 18 €, soit un tot al de 117 €.
Ville Pay s
Le s coor donnée s de votr e compte **
Merci de nous retourner ce bon complété
IB AN/Numér o d’ identification int ernational du compt e bancair e (Int ernational Bank Account Number)et accompagné de votr e chèque
ou d’ un RIB sous enveloppe afra nchie
BIC/Code int ernational d’ identification de votr e banque (B ank Identifier Code )
à Télér ama, ser vice abonnement s,
8, rue Jean- Antoine-de-Baïf , 75212 Paris Cede x 13. Nom du cr éancier Signé à (lieu)** Mentions obligat oir es.**
• Type de paiement : paiement répétitif .Télér ama
• Vo us acceptez que le pr élèvement soit ef ectué dè s
8, rue Je an- Ant oine-de-B aïf l’ installation de votr e abonnement. Vos dr oits concernant
• Of re valable jusqu’ au 29 février 2020 pour un pr emier abonnement en Fr ance métr opolitaine . 75 21 2 Paris Cede x 13 Le (date)** le pr ésent mandat sont expliqués dans un document
Livr aison de s cade aux sous 5 semaine s dans la limit e de s st ock s disponible s. que vo us pouv ez obt enir aupr ès de votr e banque .
Fr anceEn reto urnant ce fo rmulair e, vous acceptez que Teler ama, re sponsable de tr ait ement, • En signant ce fo rmulair e de mandat, vous aut orise z
utilise vos donnée s per sonnelle s pour le s be soins de votr e commande , de la relation Client Télér ama à en voye r de s instructions à votr e banque
et d’ actions mark eting sur se s pr oduits et ser vice s. Pour connaîtr e le s modalit és de tr ait ement Signature** pour débit er votr e compte, et votr e banque à débit erICS
de vos données ainsi que les dr oits dont vous dispose z (accès, rectification, ef acement, opposition, votr e compt e conf ormément aux instructions de
FR31ZZZ2 0363 7portabilité, limitation des tr ait ements, sort des données apr ès décès), consultez notr e politique Télér ama. Vous bénéficie z du dr oit d’ êtr e rembour sé
de confidentialit é à l’ adr esse www .t eler ama. fr/politiqueconfidentialite.php ou écriv ez par votr e banque selon le s conditions décrit es dans
à notr e Délégué à la pr ot ection des données – 80 , bd August e-Blanqui – 75 70 7 Paris cede x 13 la con vention que vous ave z passée ave c elle .
ou dpo@gr oupelemonde.fr. Une demande de rembour sement doit êtr e
Renouv elable ensuit e par tacit e reconduction et dénonçable à tout moment. pr ésent ée dans le s huit semaine s suiv ant la dat e de* ABB5 5 débit de votr e compt e pour un pr élèvement aut orisé.
Pa ges sPéciales du n° 3648 – ne Peut être vendu séP arémentw
t
r
a
SeS mot S ne manquaient
pa S de S el
l ’élégance. et pas seulement dans le étalon d’une nouvelle génération de
chatoiement de ses chemises et de ses restaurants, c’est à lui et à son sens de
foulards de soie, qui frent de lui le la formule qu’on le doit. lancé comme
dandy grande gueule de MasterChef. une boutade lors d’une réunion du jury
l ’élégance, Sébastien demorand, qui de Fooding, en 2004… et entré quelques
vient de disparaître à l’âge de 50 ans, la années plus tard dans le dictionnaire.
cultivait dans le verbe comme dans la avec une poignée d’autres, dont son
vie. artisan du mot juste, souvent fdèle complice luc dubanchet, fonda- inte Rvie minute
famboyant et férocement drôle. m ais teur d’omnivore, il aura contribué à dé -
aussi garçon empathique et d’une barrasser cet univers de son image em- l ’ouG anda tient Sa
grande gentillesse, la sensibilité poin- pesée, en racontant les chefs comme
tant derrière le tempérament de feu. des créateurs audacieux en prise avec GReta t hunbe RG
un personnage à part dans l’univers leur époque. et en prouvant que ce
sude la gastronomie, dont le grand public jet journalistique apparemment futile Hilda Flavia Nakabuye, 22 ans, figure de la mobilisation
ft la connaissance en 2010, lorsqu’il re- méritait d’être pris au sérieux. « Il faut écologique en Ouganda, sera l’invitée d’honneur de la Nuit
joignit le jury de l’émission de télé-réa- voir la cuisine comme un acte politique, des idées, le 30 janvier. Au téléphone depuis Kampala,
lité de tF1. m ais qui, du Gault et millau car elle est au carrefour d’un tas de choses l’étudiante en économie nous explique pourquoi elle a décidé
à Fooding, de Rtl au festival omnivore essentielles : l’économie, la culture, l’agro- de suivre Greta Thunberg et de s’engager pour le climat.
— dont il présenta pendant dix ans les nomie », nous expliquait-il en 2017,
attamaster class — , a été l’un des acteurs es- blé dans une de ses cantines pari- Comment avez-vous pris conscience de la crise climatique ?
sentiels de la révolution médiatico-culi- siennes préférées. une approche que en observant les changements qui afectent notre
communaire des vingt dernières années. l e ce passeur voulait « joyeuse et rock’n ’roll ». nauté. l es plantations de ma grand-mère ont ainsi dépéri lors
mot « bistronomie », devenu le mètre- À l’image de sa vie. — Virginie Félix des dernières sécheresses et nous avons dû la ravitailler en
fruits et légumes, alors que c’était l’inverse jusque-là… mais le
Sébastien vrai déclic date de 2017, quand j’ai participé à une réunion de
Demorand, Green Climate Campaign africa, une association étudiante.
verbe truculent
J’ai découvert les rapports du Giec, l’ampleur de la déforesta-et palais royal.
tion et de la hausse des températures. Je me suis engagée avec
eux en participant à des campagnes de sensibilisation dans
les écoles, en plantant des arbres, en ramassant des déchets
sur les rives du lac v ictoria. puis, en 2018, j’ai entendu parler
de Greta thunberg, et j’ai participé aux grèves pour le climat.
Quel impact ont eu ces grèves de jeunes en Ouganda ?
beaucoup de paysans constatent le manque d’eau, les
mauvaises récoltes, mais ne savent pas qu’ils sont dus au réchauf -
fement climatique. notre mouvement contribue à la prise
de conscience. quand j’ai commencé la grève, devant mon
université, j’étais seule et assez anxieuse, je me demandais
si ça servait à quelque chose… mais une phrase de Greta
thunberg m’avait marquée : « La seule façon de provoquer le
changement est d’en faire partie. » Je veux montrer qu’on peut
agir, chacun à sa façon. aujourd’hui, je me sens moins seule.
Quelles sont les menaces environnementales en Ouganda ?
l a déforestation massive, la pollution des lacs et rivières par
le plastique. et, bien sûr, le réchaufement : canicules
intenses, pluies torrentielles, sécheresses… l ’économie de
l’ouganda repose sur l’agriculture. l es ressources en eau sont
donc un enjeu vital pour notre population mais aussi pour les
pays qui nous entourent. des millions de vies dépendent de
l’avenir du lac v ictoria, qui est la source de grands cours d’eau,
dont le nil… v oilà pourquoi le mouvement des jeunes est si
important. Greta thunberg et moi ne vivons pas les mêmes
vies, mais nous agissons pour le même objectif : la justice
climatique. Propos recueillis par Weronika Zarachowicz
Télérama 3655 29 / 01 / 20 15
Decoin/Shine/Sarfce |  eS ther uth Mbabazi