ALLO POLICE N°589 – du 03 au 09 mai 2021
24 pages
Français

ALLO POLICE N°589 – du 03 au 09 mai 2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
24 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Hebdomadaire de faits divers et de faits de société

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 mai 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Exrait

EN TOUTE FRANCHISE
Par Koné Sibirinan
Ces morts de la corruption !
rois passagers d’un taxi communal sont morts calcinés la semaine der-nière dans la commune de Yopou-feur quTi a précipité leur rencontre avec la grande gon. Leur péché, c’est d’être montés à bord d’un véhicule utilisant le gaz butane comme carburant, sans le savoir. Le chauf-faucheuse sait qu’il le fait en mépris de la loi.
Durant tout le temps qu’il fraude, exposant la vie de ses passagers, à aucun moment, il n’est tombé sur les agents de contrôle du ministère du com-merce. En clair, il n’a jamais été inquiété. Il ne pouvait que rouler impunément. Il n’est malheu-reusement pas seul. Dans les communes de Ga-gnoa, Yamoussoukro, Bassam, Bonoua, Aboisso, Duékoué, San-Pedro, Man… c’est l’effet domino. Tous les chauffeurs utilisent le gaz butane dans le transport interurbain.
Or, il est de notoriété publique que le gaz butane est à usage domestique et par ailleurs subven-tionné par l’Etat. Or, la loi de 92 portant répres-sion des fraudes en matière de stockage et distribution des produits pétroliers est assez ex-plicite.« Quiconque va contre cette loi s’expose à des poursuites pénales, allant de 100. 000 à 500.000 CFA et d’un mois à un an d’emprisonne-ment ».
Qu’est-ce qui n’a donc pas marché pour qu’on en arrive là ?
Aussi simple que bonjour. La corruption est passée par là. Ceux qui sont censés les traquer n’ont pas fait leur boulot. Pourquoi ? Seuls les services compétents peuvent y répondre. En tout cas, une enquête mérite d’être menée pour situer les res-ponsabilités.
Et pour cause, ce laxisme ou cette corruption vient de faire des victimes innocentes. Plongeant le pays encore dans le deuil.
Faut-il laisser cela impuni et faire comme si de rien n’est ? Faut-il laisser ces taxis rouler avec des bouteilles de gaz pour payer moins de car-burant et faire encore d’autres victimes ? Non !
Parce que le nouveau gouvernement a décidé de lutter efficacement contre la corruption. Cela se concrétise par la création du portefeuille de la lutte contre la corruption, maroquin dirigé par le magistrat Zoro Bi Ballo.
Voilà pourquoi la corruption doit être combattue sous toutes les coutures dans tous les secteurs de la société ivoirienne. C’est à ce prix que les morts vont cesser.
Pour joindre la rédaction,
composez le
2 1 5 6 4 7 2 0
4 9 5 7 5 8 1 8
Une sélection de Diomandé karamoko E ATIÈR M EN RÉE ENT
Une collision entre un minicar et un tricycle fait un mort
BANGOLO. Le 24 avril dernier un accident mortel s'est produit sur l'axe Bangolo-Logoualé. Un véhicule de transport en commun ap-pelé "Massa" a violemment percuté un tricycle, tuant le conducteur de l'engin à trois roues. Dans l'accident, le conducteur a eu les deux jambes fracturées. Conduit à l'hôpital pour des soins, il est mort d'hémorragie interne. Il revient que le chauffeur du véhicule de type Massa a tenté un dépassement. C'est dans cette manœuvre qu'il a percuté le tricycle.
Des populations refusent de payer les factures d'eau
YAMOUSSOUKRO. Les faits se passent à Diamalabo, village situé à une quinzaine de km de Yamoussoukro. Depuis le mois d'octobre 2020, une baisse de pression a entrainé un disfonctionnement dans la distribution d'eau dans ce village jusqu'à sa rupture totale. Cer-tains villageois, plus nantis, s'approvisionnent en eau à Yamous-soukro pendant que d’autres sont obligés d'attendre la citerne d'eau de l'Onep qui ne suffit pas. Très en colère, les villageois ont refusé de payer les dernières factures de la Sodeci en les remettant au président des jeunes qui les a déposées au siège de la structure à Yamoussoukro. Après négociation, ils ont accepté de payer. Mais à leur rythme.
Un gendarme tué dans un accident
YAMOUSSOUKRO. Le 24 avril dernier, le chef du bureau des ressources humaines (Brh) de la 6eme légion mobile de gendarmerie de Ya-moussoukro a été tué dans un accident. Les faits se sont produits aux environs de 15 h 45 mn. Abou Gbei Romuald, la victime, avait abordé une bretelle de la voie de Dimbokro menant à Bongouanou. Quelques minutes après, certainement parce qu'il a mal négocié le virage, le véhicule du gendarme s'est renversé. Il est mort sur le champ. Il se rendait à Daoukro pour une visite familiale.
Un boutiquier sectionne le bras d'un voleur
BANGOLO. Les cas de vol sont devenus récurrents à tel point que les populations sont souvent obligés d'assurer leur propre sécurité. C'est le cas de ce tenancier de boutique à Gboplou village situé dans le département de Bangolo, qui a dû se procurer une nouvelle ma-
chette bien aiguisée pour surveiller sa boutique. Le 26 avril dernier, D. Janvier, un jeune homme connu sous le nom d'Azala a tenté d'ou-vrir de force la boutique. Mais mal lui en a pris. Le tenancier qui veillait au grain a sectionné son bras avec sa machette. Le voleur a pris la fuite. C'est dans la broussaille qu'il sera déniché par la gen-darmerie. Mais l'homme est mort quelques jours après des suites de ses blessures.
Une trafiquante de drogue arrêtée
GUIGLO. Elle répond aux initiales de O.N. et est âgée de 34 ans. Elle a été arrêtée le 18 avril dernier dans un village du département de Guiglo, ville située dans l'ouest de la Côte d'Ivoire pour trafic de drogue. La police des stupéfiants et des drogues a découvert en sa possession 200 kg de cannabis d'une valeur marchande grossiste de 700 000 francs. Soit 1,4 million de francs aux détails. Conduite devant le parquet de Guiglo, elle a été placée sous mandat de dépôt.
Un véhicule finit sa course dans une chambre
BOUNA. Les faits se sont déroulés le 26 avril dernier. Un véhicule de type Kia qui roulait de toute évidence à vive allure s'est retrouvé dans la chambre de deux enfants. Le véhicule en question a, dans sa folle course, percuté un motocycliste puis un second avant de se retrouver dans la chambre des enfants qui étaient à l'école. Le chauffeur du véhicule s'en est sorti avec une blessure. Il a été conduit à l'hôpital général de Bouna ainsi que le second motocy-cliste qu'il a percuté.
Deux voleurs à l'arraché interpellés
BONON. Ils sont sans domicile fixe. Mais ils ont choisi pour emploi le vol à l'arraché. Ils ont commis des vols de ce genre dans les gares routières d'Adjamé et Yamoussoukro avant de se retrouver à Bonon. Ils ont fait plusieurs victimes dont les deux dernières ont perdu des sommes de 200 000 et 400 000 francs, des biens vestimentaires et autres. A Bonon, ils ont été cueillis par la police alors qu'ils étaient dans un bistrot après un vol commis le 19 avril dernier.
Il tente de tuer son frère pour une affaire d'héritage
ODIENNÉ. Les frères Sidibé ne sont pas parvenus à s'accorder sur la gestion du bien familial. Et le pire a failli se produire. En effet, leur père, en mourant, leur a laissé un vaste champ d'anacarde et, bien sûr, des charges dont les veuves. Les frères devaient, en gérant le bien familial, s'occuper de la grande famille. Tout se passait bien au départ. Mais ce qui a gâté les relations entre les deux frères, c'est que l'aîné a voulu s'accaparer une partie du champ et en pro-fiter seul. Ce qui n'a pas plu au cadet. Le 2 mars dernier, une vive altercation a eu lieu entre les deux alors qu'ils sont seuls au champ. Et la situation s'est envenimée à tel point que l'aîné a fait usage de sa machette pour taillader son jeune frère de plusieurs coups. Ar-rêté, il devra comparaître bientôt devant le juge de la cour d'assise de Korhogo pour tentative de meurtre.
ALLO POLICE ! EST UNE PUBLICATION DE GO MEDIA,Sarl au capital de 5.000.000 de F. CFADirecteur de Publication et gérant :Zohoré Lassane •Rédacteur en Chef :Koné Sibirinan (07 49 57 58 18) Secrétaire de rédaction :Olivier Valère (07 49 81 60 55) • Responsable commerciale :Aline Apoutri (07 07 60 99 53)• Siège social :Koumassi Remblais non loin de ISTCO Colombe lot 1619 ilot : 109.Tél :21 21 56 47 20 / 21 21 36 03 54 •Fax :21 21 56 51 69 •Adresse :10 B.P. 399 Abidjan 10 Dépôt Légal : 8905 du 14 juillet 2009 • Impression :SNPECI •Distribution :Edipresse : 21 20 37 18 60 / 21 20 37 17 67 •Recépissé n° 20/Ddu 09 juillet 2009 du Procureur de la République.Toute copie, même partielle de cette publication est formellement interdite sous peine de poursuite judiciaire.
8.810 EXEMPLAIRES
2 •ALLO POLICE ! N°589 du 03 au 09 mai 2021
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents