ALLO POLICE N°592 - du 24 au 30 mai 2021
24 pages
Français

ALLO POLICE N°592 - du 24 au 30 mai 2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
24 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Hebdomadaire de faits divers et de faits de société

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 mai 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo

Exrait

EN TOUTE FRANCHISE
Par Koné Sibirinan
Attention, Ivoirien ne te laisse pas manipuler !
élestage, pénurie d’eau potable dans certaines communes, tentative de Nord,Dpropos haineux sur les réseaux sociaux… manipulation des populations contre des étrangers, attaques d’assaillants de deux postes douaniers dans le Tous les ingrédients semblent réunis pour faire exploser le tissu social en quête d’une réconci-liation. Cela, malgré la libération de plusieurs pri-sonniers et le retour des exilés. Un audio circule même pour demander aux populations de faire des provisions parce qu’un coup d'État serait en préparation. Vrai ou faux ? Une chose est sûre, l’ivoirien est facilement manipulable. Surtout sur internet.
Il gobe tout ce qu’il reçoit sur les réseaux sociaux. Pouvait-il en être autrement ? Non. Cette mani-pulation n’est pas propre aux Ivoiriens. Tenez-vous bien !
Selon une étude de chercheurs américains, l’ad-diction aux réseaux sociaux inciterait à faire les mauvais choix. Depuis l’avènement de la Covid-19, on a assisté à des confinements interminables dans certains pays européens et américains. Pen-dant ce confinement, les ménages se sont adon-nés à une utilisation plus intense des réseaux sociaux. Pour comprendre l’impact des réseaux sociaux sur les internautes, des scientifiques de l’Université du Michigan (Usa) ont choisi un échantillon de 71 volontaires.
Chacun a renseigné par questionnaire son utili-sation de Facebook, son sentiment lorsqu’il se connecte puis ferme l’onglet.
Ensuite, ils ont été interrogés sur la place de ce réseau social dans sa vie étudiante ou profes-sionnelle.
Finalement, ils parviennent à démontrer que la fréquentation excessive des réseaux sociaux ré-duirait la prise de décision. L’addiction aux ré-seaux sociaux inciterait à faire les mauvais choix. En d’autres termes, les plus indécis étaient aussi ceux qui se connectent massivement à Facebook.
Comparativement aux internautes, les consom-mateurs de cocaïne et d’amphétamines ont aussi été soumis à ce test et ont obtenu les mêmes ré-sultats. Leur mécanisme de prise de décision est altéré de la même façon que les accros à Face-book.
Par conséquent, les hyper connectés aux réseaux sociaux n’ont pas le temps de vérifier les infor-mations qu’on leur sert. Voilà pourquoi, la plupart d’entre eux se laissent prendre au piège des ma-nipulateurs qui ont intérêt à voir brûler le pays.
Après la fameuse vidéo de maltraitance supposée d’ivoiriens au Niger, nous apprenons qu’une autre vidéo choc serait en préparation par les ennemis du pays pour faire croire que des Ivoiriens se-raient brûlés dans un pays voisin. Alors qu’il s’agirait d’images anciennes d’un pays des Grands lacs.
Alors, Ivoirien, ouvre bien ton esprit et refuse de te laisser manipuler encore par les déstabilisa-teurs ! Quant aux cyberactivistes, désormais, il re-vient aux autorités de bien déterminer leur rôle. Ils ne sont pas journalistes, mais ils utilisent le même produit que les journalistes: l’information. Désormais, tous ceux qui publient des informa-tions non vérifiées encourent une peine de prison. Et pour cause, un mauvais commentaire peut em-braser un pays. Les ministres de la Communica-tion, de la Défense, et de l’économie numérique doivent travailler ensemble pour réduire la nui-sance des cyberactivistes qui ne veulent pas être des professionnels de l’information.
a (stg) uel us G Mari Une sélection de E MATIÈR EN RÉE ENT
Un incendie ravage un domicile
FERKESSÉDOUGOU. Un incendie s’est déclaré dans un domicile, au quartier Bromakoté de Ferkessédougou, lundi 17 mai 2021. Le feu s’est déclaré aux environs de 11h pendant que la plupart des ha-bitants de la cour commune étaient absents, selon les témoins. « Il est parti de la chambre principale de la maison de Ouattara Sou-leymane, un locataire, pour se propager au salon », a souligné un témoin. « Le feu a tout brûlé dans notre maison, nous avons tout perdu », affirme Sékongo Epouse Ouattara Souleymane. Les voisins alertés ont pu circoncire les flammes. Les pompiers civils, dépêchés plus tard, ont pu éteindre définitivement l’incendie, évitant ainsi au feu de s’attaquer aux autres concessions de la cour. Aucune perte en vies humaines. Seuls les dégâts matériels ont été consta-tés, laissant la famille Ouattara inconsolable.
Les élèves filles exhortées
aux formations professionnelles
MAN. Les jeunes filles du collège moderne Dominique Ouattara de Man ont été exhortées, vendredi 14 mai 2021, à s’intéresser aux for-mations professionnelles et aux filières industrielles qui sont pour-voyeuses d’emplois.« Tout le monde veut être médecin, avocate, enseignante… c’est bien. Mais il y a aussi mieux dans l’industrie. Venez-y », a exhorté lors de cette journée de promotion de ces fi-lières au lycée professionnel de Man, la représentante du groupe agro-industriel ivoirien SIFCA, Henriette Billon. Mme Billon a sou-ligné, lors de cette rencontre organisée en partenariat avec l’Unicef, et en présence de plusieurs autorités locales, que le groupe SIFCA, à travers ses différentes filiales (Sucrivoire, Palmci, Saph, Sania), emploie quelque 25 000 travailleurs en Côte d’Ivoire dont 88 % sont issus des filières techniques et professionnelles. Elle a expliqué que sur les 33000 employés dans toute l’Afrique, dont 25 000 en Côte d’Ivoire, il y a 2% de cadres. Le gros du pourcentage est constitué des non cadres, des personnes qui font de la maintenance électro-nique, la maintenance électrotechnique, la machine, les outils, ges-tion de productions, mécano-soudure, etc.
Deux enfants retrouvés morts dans une voiture abandonnée
ARRAH. Deux enfants d’environ quatre ans ont été retrouvés morts, enfermés dans une voiture abandonnée, dimanche 16 mai 2021 à Ewanou, un quartier d’Arrah, un chef-lieu de département dans la région du Moronou. Les corps ont été retrouvés nus avec les vête-ments à l’intérieur du véhicule, lors de leur enlèvement en présence des agents de sécurité et de santé. Les dépouilles ne portaient au-cune trace de violence, a confié Aka Brou, un témoin qui suppute que les gamins s’amusaient dans la voiture quand ils s’y sont en-fermés, et sont morts par asphyxie. Les enfants étaient sortis sa-medi 15 mai 2021 aux environs de 13 h et n’ont été retrouvés que dimanche matin morts, enfermés dans le véhicule. Par ailleurs, suite aux rumeurs qui couraient après le décès des deux enfants, l’honorable Ahondjon Mathias a tenu à lancer un message : « (…) Quand il y a une telle situation, il faut que les gens se rapprochent pour avoir les vraies informations. Les gens diffusent des choses qui ne sont pas réelles. On a vu les enfants, ils n’ont été blessés nulle part. Ils n’ont pas été amputés de quoi que ce soit. Ce sont des corps intacts. Que les gens arrêtent de diffuser des informa-tions fausses ».
Une tornade cause d’énormes dégâts
TANKESSE. Un vent violent a causé d’énormes dégâts matériels, vendredi 14 mai 2021, aux environs de 17 h à Assempanayé, une lo-calité de la sous-préfecture de Tankessé, dans le département de Koun-Fao (Est, région du Gontougo). Sept habitations, une vaste teckeraie de plus 10 hectares et plusieurs plantations de noix de
LES AFFAIRES MARITIMES EN DEUIL
Le Colonel Major Tanoh Bertin n’est plus
Le Colonel Major Tanoh Koffi Bertin ex-Directeur Général des Affaires Maritimes et Portuaires (DGAMP) est décédé le vendredi 21 mai 2021. On se rappelle qu’il avait des problèmes de santé un moment mais tout semblait rentré dans l 'ordre après. Il était le délégué départemental RHDP d'Assié-Koumassi dans la région du Moronou et ex-candidat aux élections législatives du 06 mars 2021 dans la circonscription de ANDE, ASSIE-KOU-MASSI et N'GUESSANKRO, COMMUNE ET SOUS-PRÉFECTURE et BONGOUANOU SOUS-PRÉFECTURE. Yako à sa famille!
cajou ont été détruits par le vent qui a soufflé sur le village d’As-sempanayé trois heures durant, sans causer heureusement de décès, ni de blessés.Les installations électriques ont cédé et un po-teau électrique en béton renforcé a plié sous la fureur du vent qu’accompagnait une forte pluie. Les anciens du village d’Assem-panayé ont unanimement confié n’avoir jamais connu un vent pareil souffler sur leur village depuis sa création. Sous l’initiative de la notabilité, les victimes ont été immédiatement relogées, le temps de procéder rapidement aux réfections des maisons avant de re-joindre leurs domiciles respectifs.
4 morts dans un accident de la route
TABOU. Une violente collision entre un taxi et un car fait quatre morts Selon des témoignages, un car de transport qui roulait à vive allure, a été déséquilibré par un nid de poule au niveau du village de Sekréké (commune de Tabou) et est allé percuter le taxi, au mo-ment du croisement, le trimballant sur plusieurs mètres. Le car de transport en provenance du village de Ménéké pour Tabou roulait en sens inverse. Le choc fut si violent que les quatre occupants du taxi sont morts sur le coup. Aucun passager du car n’a été touché.
Le marché central a brûlé BONOUA. Plusieurs magasins du marché central de Bonoua ont été ravagés par un incendie dans la nuit du lundi 10 au mardi 11 mai dernier. Selon des témoignages, l’incendie s’est déclenché aux en-virons de 21 heures dans un box métallique contenant des chaus-sures en caoutchouc, et s’est rapidement étendu à dix autres magasins causant d’importants dégâts matériels. Aussitôt alertés, les sapeurs-pompiers ont fini par circonscrire l’incendie en dépit des explosions répétées de bouteilles de gaz butane. Pour l’heure, l’origine de cet incendie reste indéterminée.
ALLO POLICE ! EST UNE PUBLICATION DE GO MEDIA,Sarl au capital de 5.000.000 de F. CFADirecteur de Publication et gérant :Zohoré Lassane •Rédacteur en Chef :Koné Sibirinan (07 49 57 58 18) Secrétaire de rédaction :Olivier Valère (07 49 81 60 55) • Responsable commerciale :Aline Apoutri (07 07 60 99 53)• Siège social :Koumassi Remblais non loin de ISTCO Colombe lot 1619 ilot : 109.Tél :21 21 56 47 20 / 21 21 36 03 54 •Fax :21 21 56 51 69 •Adresse :10 B.P. 399 Abidjan 10 Dépôt Légal : 8905 du 14 juillet 2009 • Impression :SNPECI •Distribution :Edipresse : 21 20 37 18 60 / 21 20 37 17 67 •Recépissé n° 20/Ddu 09 juillet 2009 du Procureur de la République.Toute copie, même partielle de cette publication est formellement interdite sous peine de poursuite judiciaire.
8.810 EXEMPLAIRES
2 •ALLO POLICE ! N°592 du 24 au 30 mai 2021
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents