ALLO POLICE N°615 - du 02 au 07 novembre 2021
24 pages
Français

ALLO POLICE N°615 - du 02 au 07 novembre 2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
24 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Hebdomadaire de faits divers et de faits de société

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 02 novembre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 8 Mo

Exrait

EN TOUTE FRANCHISE
PAR KONÉ SIBIRINAN
Vers la légalisation de l’homosexualité ?
es homosexuels, les lesbiennes, les bisexuels et les transgenres verront de rejLet dans la société. bientôt leur statut évoluer. Eux, qui ne sont pas reconnus par la loi et sont victimes de stigmatisation et Dans une société marquée par les religions ré-vélées, ces orientations sexuelles sont formel-lement interdites selon les livres saints que sont la Bible et le Coran. Du coup, les fidèles voient d’un mauvais œil tous ceux qui ne sont pas hé-térosexuels. Ils ont vite fait de les taxer de sup-pôts de Satan juste bons pour l’enfer.
Dans notre société, les homosexuels vivent ca-chés. Ils organisent leurs évènements en cati-mini. Par exemple, le concours “Woubie” qui est leur concours Miss de la plus belle, pardon du plus bel homme efféminé. Et quand ils s’affi-chent, ils font l’objet de railleries. En clair, ils ne sont guère acceptés.
Pour donc rendre tous les citoyens égaux, l’Etat ivoirien travaille sur le projet. Notamment l’As-semblée nationale qui est en train de réviser le code pénal en vue de faire adopter une loi qui protège ces minorités sexuelles.
Si cette loi est adoptée, l’homosexualité sera re-connue comme pratique sexuelle dans notre pays. Et les couples gays ou lesbiennes pourront enfin se marier devant le maire. Célébrer les an-niversaires avec faste au vu et su de tous. Cir-culer librement et fréquenter librement les centres de santé.
Seulement et si seulement le projet de loi est adopté. Et mon petit doigt me dit que cette loi va passer comme une lettre à la poste. La raison est simple. Tous les hommes naissent égaux et en plus la société civile en Côte d’ivoire n’est pas farouche pour s’y opposer. La spiritualité et la tradition ont beau exister dans notre pays, elles ont vite fait de plier l’échine face à une décision administrative. La voix des guides re-ligieux et chefs traditionnels est inaudible. La société civile se mobilise lorsqu'il s’agit de se laisser entrainer par la politique politicienne uniquement. Les projets de vie(éducation, en-vironnement, mœurs…)ne l’intéressent guère.
C’est pourquoi j’ai foi que très bientôt les mi-norités sexuelles vont exploser de joie. Et c’est seulement après que les moralisateurs de la so-ciété vont se réveiller de leur profond sommeil pour tenter de refaire le monde. C’est l’ADN de l’Ivoirien. Ainsi vont la démocratie et les droits de l’homme.
Pour joindre
la rédaction, composez le
2 7 2 1 5 6 4 7 2 0
0 7 4 9 5 7 5 8 1 8
irinan oné Sib K Une sélection de TIÈRE EN MA ENTRÉE
Un homme met fin à sa vie après avoir tué sa chérie
BLOLEQUIN. Selon plusieurs sources contactées, un jeune répondant au nom de Bah a fusillé sa femme (Sidonie) dans le lit avant de se donner la mort. Pour des arguments multiples, il a agi par pure ja-lousie.
Des coupeurs de route interpellés
DAOUKRO. Selon nos informations, l’attaque a eu lieu, en pleine journée, aux environs de 13 heures, au niveau du village de Zou-gloukro, situé à 30 kilomètres de Daoukro et à 8 kilomètres d’Et-trokro. Tous les véhicules allant dans les deux sens ont été bloqués par les malfaiteurs encagoulés au niveau de Zougloukro. Sous la menace de leurs armes, ils ont dépouillé tous les passagers. Le mé-decin d’Ettrokro qui était dans son véhicule personnel a subi le même sort.
Informée, la gendarmerie a bloqué, au niveau de Daoukro et d’Et-trokro, tous les véhicules allant dans les deux sens. Si les malfrats en possession du butin ont pu s’évaporer en direction de Daoukro, ce n’est pas le cas des suspects s’étant dirigés à moto vers Ettro-kro.
Après une partie de football, ils vont voler
Deuxjeunesgensontprispartàunepartieude-K MASSI. OU  alors football au quartier Prodomo, dans la commune de Ko massi. A en croire les témoignages, après le match, qu’ils ne se sont pas encore débarrassés de leurs maillots, nos deux footballeurs ont mis leurs « talents » de voleurs en lumière. Et c’est sur le téléphone portable de Mlle Y.D., élève en classe de terminale, qu’ils vont jeter leur dévolu.
Un policier retrouvé mort dans son lit
ADZOPÉ. Le District de police d’Adzopé a été frappé par le malheur, le dimanche 24 octobre 2021. En effet, le sergent de police Mini Aimé Romuald, 33 ans, qui y était en service, a tiré sa révérence. Son corps a été découvert, allongé dans son lit et enveloppé dans un drap.
Un agent de la Dpsd perd la vie
BIANKOUMA. Le corps sans vie de l’Adjudant de police Tiémoko Ghislain, en service à la Direction de la police des stupéfiants et des drogues (DPSD) à San Pedro, a été retrouvé le lundi 25 octobre 2021, recouvert d’un pagne vert, à l’arrière d’un tricycle, dans le village de Gan1, dans la région de Biankouma.
Un chauffeur de bus zélé
MARCORY. Le mardi 26 octobre 2021, à l’heure de pointe, un machi-niste a refusé de prendre des passagers au niveau de l’échangeur de Marcory. Arrivé à l’arrêt de l’échangeur, voyant un autre bus avec le même numéro visiblement plein, le conducteur qui avait son véhicule moins chargé a dévié l’arrêt. Il a donc évité les pas-sagers qui venaient vers lui.« Ce n’est pas 53 qui est la bas », a-t-il demandé avec désinvolture aux passagers qui tapaient à la portière. En fin de compte, il a continué sa route sans regarder les clients qui attendaient.
ALLO POLICE ! EST UNE PUBLICATION DE GO MEDIA,Sarl au capital de 5.000.000 de F. CFADirecteur de Publication et gérant :Zohoré Lassane •Rédacteur en Chef :Koné Sibirinan (07 49 57 58 18) Secrétaire de rédaction :Olivier Valère (07 49 81 60 55) • Responsable commerciale :Aline Apoutri (07 07 60 99 53)• Siège social :Koumassi Remblais non loin de ISTCO Colombe lot 1619 ilot : 109.Tél :21 21 56 47 20 / 21 21 36 03 54 •Fax :21 21 56 51 69 •Adresse :10 B.P. 399 Abidjan 10 Dépôt Légal : 8905 du 14 juillet 2009 • Impression :SNPECI •Distribution :Edipresse : 21 20 37 18 60 / 21 20 37 17 67 •Recépissé n° 20/Ddu 09 juillet 2009 du Procureur de la République.Toute copie, même partielle de cette publication est formellement interdite sous peine de poursuite judiciaire.
8.810 EXEMPLAIRES
2 •ALLO POLICE ! N°615 du 02 au 07 Novembre 2021
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents