ALLO POLICE N°616 - du 08 au 14 novembre 2021
24 pages
Français

ALLO POLICE N°616 - du 08 au 14 novembre 2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
24 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Hebdomadaire de faits divers et de faits de société

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 novembre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo

Exrait

EN TOUTE FRANCHISE
PAR KONÉ SIBIRINAN
DÉFORESTATION : Où en sommes-nous ?
lus de 100 pays participent à présent (du 31 oc-tobre au 12 novembre) à la COP26 à Glasgow au Royaume Uni. C’est la conférence des parties mondiPale que les participants décident des politiques de lutte (COP) à la convention cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques de 1992. Comme le veut la tradition, c’est pendant cette conférence contre le réchauffement climatique en proposant des options stratégiques et une feuille de route claire. Notre pays parti-cipe régulièrement à ces grands rendez-vous de la protection de la forêt.
Mais pour ce qui est des recommandations et leur mise en application sur le terrain, analysons ensemble ce qui a été décidé pour freiner la déforestation.
Avant d’en arriver là, sachons que depuis 1900, la Côte d’ivoire a perdu 90% de son couvert forestier. Pour faire figure de bon élève de la lutte contre la déforestation, depuis 2011, le gou-vernement Ivoirien a arrêté une stratégie nationale REDD+ déclinée en huit (8) options stratégiques. Objectif, reconsti-tuer la moitié du couvert forestier ivoirien détruit, d’ici à l’an-née 2030.
Ces huit options stratégiques sont: Instaurer une agriculture zéro déforestation en partenariat public-privé; Trouver une énergie domestique durable avec valorisation de la biomasse agricole; une gestion durable des forêts classées et conser-vation des aires protégées et des forêts sacrées; Faire le boi-sement , le reboisement ou restauration des forêts et des terres dégradées; instaurer une exploitation minière respec-tueuse de l’environnement; système d’incitation de type Paie-ment pour Services Environnementaux (PSE), procéder à l’aménagement du territoire et sécurisation foncière et enfin faire une planification nationale et réformes structurales pour la transition vers une économie verte.
Mais dans la réalité, ces options stratégiques sont-elles ap-pliquées? Pour être honnête, l’Etat ivoirien a entamé tous ces chantiers. Mais l’avancement est une autre histoire. Par exemple, la Sodefor qui doit faire appliquer ces mesures, souffre d’un manque criant d’effectif d’agents forestiers. Les moyens financiers et logistiques alloués sont insuffisants. Face à cette dure réalité, quel miracle peut-elle réaliser ? Si le reboisement et l’agroforesterie sont des réussites, la lutte contre l’orpaillage et l’exploitation forestière illégaux, restent un défi majeur pour cette structure.
Ainsi, les trafiquants s’en donnent à cœur joie pour détruire la forêt et l’environnement pour satisfaire leurs intérêts mer-cantiles.
Par ailleurs, la sécurisation foncière est loin d’être un succès. La délimitation foncière est certes faite, mais les conflits fon-ciers demeurent monnaie courante dans nos villages du Nord au sud, de l’Est à l’Ouest en passant par le Centre du pays. Il faut assez de moyens et du personnel qualifié pour booster cette politique.
En outre, la biomasse agricole comme énergie en remplace-ment au carburant et autres énergies nocives à l’environne-ment est encore méconnue des populations. Et bonjour la pollution.
Voilà pourquoi, il faut instaurer la loi pollueur payeur. Ainsi, plusieurs véhicules pourris vont devoir payer des taxes à l’Etat.
Comme on le voit, il y a encore du chemin à faire par l’Etat Ivoirien pour restaurer sa forêt et rendre son environnement agréable à vivre. Or, la vie est la chose la plus précieuse pour l'humanité.
(stg) us Guela i Mar Une sélection de ÈRE EN MATI ENTRÉE
Saisie de 2,8 tonnes de cannabis à Takiro
ABENGOUROU. Les agents des douanes du poste de Takikro (Est), frontière Côte d’Ivoire-Ghana, ont saisi, vendredi 29 octobre 2021, un camion contenant 2,81 tonnes de cannabis dissimulés dans un camion poids lourd en provenance du Ghana, a informé, jeudi 04 novembre 2021, le directeur ré-gional des douanes d’Abengourou, le colonel Sanogo Ous-mane. Le camion d’immatriculation malienne et en provenance du Ghana est arrivé au poste de Takikro mani-festement vide à l’intérieur. Les agents des douanes, dans le cadre de leur contrôle de routine, ont procédé à la véri-fication des documents afférents au camion.
Trois présumés voleurs de tricycle appréhendés à Dabakala et extradés
NIAKARA. Trois hommes, âgés à peine de la vingtaine, de-meurant tous à Dabakala, dont un élève en classe de Ter-minale dans un établissement scolaire secondaire de cette ville, ont été appréhendés, le 21 octobre 2021, dans cette lo-calité, par la brigade de gendarmerie nationale de Niakara, pour le vol présumé d’une mototaxi, des engins communé-ment appelés “Salony”. L’engin délictueux, selon un témoin, avait été mis en circulation à Dabakala après que« les pseudo-nouveaux propriétaires l’ont repeint en blanc pour effacer tout soupçon ».
Quatre présumés braqueurs à moto interpellés par la gendarmerie
ADJAME. Selon notre source, les braqueurs à moto dotés d’armes blanches ont dépouillé, aux environs de 19h, pré-cisément au niveau du carrefour Indénié d’Adjamé, un com-merçant de téléphones portables, Camara Abdoulaye, qui rejoignait son domicile après une journée de travail fruc-tueuse, avec la somme de deux millions de francs CFA dans son sac, 12 téléphones android et des cartes magnétiques. Après leur forfait, les braqueurs à moto se dispersent dans la nature, et la victime qui a pris le temps de bien les ob-server, ainsi que leurs engins, cherche secours après son agression. En empruntant un taxi pour se rendre à la police judiciaire au Plateau pour y porter plainte, il remarque l’une des motos appartenant à l’un de ses agresseurs, qu’il sem-ble reconnaître, selon notre source.
Les habitants plaident pour des travaux d’entretien de la route
TORTYA. Les habitants de Tortiya, ce 1er novembre 2021, dans le département de Niakara (Centre-nord, région du Hambol), plaident pour que des travaux d’entretien routier soient ef-fectués à l’entrée de la ville diamantifère en état de dégra-dation. Très préoccupées par l’avancée de la dégradation de cette portion de la route, unique voie d’accès à la localité, les populations lancent un appel aux autorités afin que la ville ne soit pas à nouveau coupée du reste de la région.
Un cambrioleur prend 10 ans de prison ferme
BOUNA. Sib Gandou, 31ans, sans emploi, a été condamné par la section de tribunal de Bouna à dix ans de prison ferme
et à une amende de 500 000FCFA pour vol par effraction extérieur à Bania, une localité située à 34 km de la ville. Courant août 2021, l’indélicat s’était introduit au domicile de l’institutrice du village pendant qu’elle était partie pour les vacances à Abidjan. Après avoir brisé la porte du salon, il s’est emparé du poste téléviseur de type plasma, un ordinateur et un téléphone portable flambant neuf. Le voisinage ayant constaté les faits, le lendemain matin, a alerté l’institutrice qui a fourni des renseignements sur les appareils qui étaient dans la maison.
Cinq jours plus tard, le sieur Sib se rend chez un ami du vil-lage pour mettre le portable volé en charge. Devant ce por-table d’une si grande qualité certainement difficile à acquérir pour ce sans emploi, son ami, qui se trouve être l’une des connaissances de la victime, reste dubitatif, et n’en croit pas. Lorsque son ami le voleur sort, il prend une image du portable et la balance à la victime par Whatsapp. Elle confirme qu’il s’agit du portable en question et elle donne des précisions surprenantes sur l’appareil.
Le corps d’une adolescente repêché
SINEMATIALI. Le corps d’une fille âgée de 11 ans a été repê-ché samedi 30 octobre 2021, après une semaine de dispari-tion, dans un cours d’eau près de Nakouroubelekakaha qui sépare ce village à celui de Gbambalagnougbokaha (Siné-matiali). Selon des témoignages, l’adolescente avait un pro-blème mental et n’arrivait pas à bien s’exprimer. Elle se promenait et jouait seule dans le village de Nakouroubele-kakaha où vivent ses parents.
Un corps sans vie découvert dans un champ de manioc
TIEBISSOU. Une dame dont l’identité n’a pas été révélée a fait la découverte d’un corps sans vie dans son champ de manioc, mercredi 27 octobre 2021, aux environs de 18 H. Il s’agit d’un homme adulte très amaigri, simplement vêtu d’une bande de tissu servant de cache-sexe et aux allures d’aliéné mental. Après le constat d’usage, les pompes fu-nèbres ont procédé à l’enlèvement du corps et la police a ouvert une enquête pour identifier le défunt et faire la lu-mière sur les circonstances de sa mort.
Un malade mental tente de se trancher la gorge
BOUNA. Bien connu par les habitants de la ville, un toxico-mane dont la santé mentale s’est fortement dégradée ces derniers temps est apparu, jeudi 28 octobre 2021, vers 12 H, à la gare routière. La trentaine révolue, il tenait un couteau de cuisine avec lequel il s’est piqué la gorge à plusieurs re-prises, en riant. L’écoulement de son sang a provoqué la stupeur et la panique des spectateurs.
Un accident fait 1 mort
COCODY RIVIERA. Vendredi, aux environs de 5h du matin, un grave accident a été signalé au niveau du Tunnel de la Ri-viera 2. L’information a été rendue publique par le groupe-ment des sapeurs pompiers.
Un policier bastonné par des militaires
PORT-BOUET. En mission de sécurisation du passage du cor-tège présidentiel, le sergent de police N. Anoh Marcel, en service à la première Compagnie républicaine de sécurité (CRS1), a été sauvagement battu, le dimanche 31 octobre 2021, par trois gaillards militaires, à Adjouffou, dans la com-mune de Port-Bouët. Son tort est de leur avoir demandé de patienter, le temps du passage du cortège.
ALLO POLICE ! EST UNE PUBLICATION DE GO MEDIA,Sarl au capital de 5.000.000 de F. CFADirecteur de Publication et gérant :Zohoré Lassane •Rédacteur en Chef :Koné Sibirinan (07 49 57 58 18) Secrétaire de rédaction :Olivier Valère (07 49 81 60 55) • Responsable commerciale :Aline Apoutri (07 07 60 99 53)• Siège social :Koumassi Remblais non loin de ISTCO Colombe lot 1619 ilot : 109.Tél :21 21 56 47 20 / 21 21 36 03 54 •Fax :21 21 56 51 69 •Adresse :10 B.P. 399 Abidjan 10 Dépôt Légal : 8905 du 14 juillet 2009 • Impression :SNPECI •Distribution :Edipresse : 21 20 37 18 60 / 21 20 37 17 67 •Recépissé n° 20/Ddu 09 juillet 2009 du Procureur de la République.Toute copie, même partielle de cette publication est formellement interdite sous peine de poursuite judiciaire.
8.810 EXEMPLAIRES
2 •ALLO POLICE ! N°616 du 08 au 14 Novembre 2021
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents