Fraternité Matin n°17015 - du lundi 13 septembre 2021
40 pages
Français

Fraternité Matin n°17015 - du lundi 13 septembre 2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
40 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fraternité Matin n°17015 - du lundi 13 septembre 2021

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 13 septembre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 13 Mo

Exrait

L’éditoriald’Amédée Assi Ici,toutvabien a Côte d’Ivoire change. Oui, elle change positivement. Sous l’impulsion du Président de la République Alassane Ouattara et sous la conduite du chef du gouvernement Patrick Achi, c’est un pays nouveau qui se construit peu à JeLne citerai pas ici les nombreuses réalisations infrastructurelles peu sous nos yeux dans tous les domaines. (ponts, routes, échangeurs, universités, hôpitaux, etc.) réalisées ou en cours. Et qui rendent la vie des Ivoiriens chaque jour bien Lundi 13 septembre 2021 / N° 17015 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orangeCi)meilleure.Suite page 2 Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES Agriculture, industrie, école, aéroport…
Ce que le gouvernement prévoit pour le Woroba Pp. 2-3 Près de91milliards de F Cfa déjà investis dans l’électricité Patrick Achi,présent à Séguéla à la cérémonie PHOTOS : SÉBASTIEN KOUASSI d’hommage au Chef de l’État, a présenté un pan du programme conçu pour le District.
Salon des changements climatiques et de l’écologie Jean-LucAssi: P. 6 Notre objectif, transformer l’obstacle
écologique en opportunités d’emplois
Une semaine après la chute d’Alpha Condé Conakry ne vit pas le coup d’ÉtPaP. 1t9-20 Reportage Le récit de notre envoyé spécial
Éducation nationale La rentrée des classes, aujourd’huiP. 9 Doing business /Traitement des contentieux
Le droit d’accession à la propriété foncière renforcéP. 13
2
L’ÉDITOd’Amédée Assi Ici, tout va bien
e ne dénombrerai pas non plus les importantes réformes hardies et novatrices qui ont vu le jour dans le secteur financier et fiscal. Et qui ont per-J mis aux entreprises d’être résilientes malgré la pandémie de la Covid-19. Tous ces travaux, pensés et conçus il y a quelques années par le binôme Amadou Gon Coulibaly-Patrick Achi que le Chef de l’État avait appelé à ses côtés, sont aujourd’hui dans leur phase de maturité. Si AGC nous a quittés trop tôt, l’actuel Premier ministre a la lourde responsabilité de porter le flambeau et de pour-suivre l’œuvre entreprise. Car, comme Patrick Achi l’affirme souvent, l’ambition pour notre pays reste toujours la réalisation du « se-cond miracle ivoirien qui conduira les générations fu-tures aux cimes du monde » dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie pays 2020-2030. Il s’agit donc aujourd’hui plus que jamais pour chacun d’utiliser son imagination à bon escient, dès lors qu’il n’y a plus de limites (the sky’s the limit). Pour cela, il faut se poser les bonnes questions. Et surtout se dire que « si nous nous contentons simplement de faire comme nous avons toujours fait jusqu’à présent, il n’est pas évident que nous puissions y arriver. » Et c’est ce bond qualitatif que notre pays a réalisé dans le domaine du logement à travers la loi n°2019‐576 du 26 juin 2019 instituant le Code de la Construction et de l’Habitat et la mise en place du Système intégré de gestion foncier urbain (Sigfu). Le Code de la Construction et de l’Habitat qui a pour objet de régir toutes les activités en matière de construction et d’habitat et de logement sur l’étendue du territoire a ainsi permis, par exemple et entre autre, de régler définitivement le sempiternel problème entre locataires et bailleurs au sujet des mois de loyers d’avance et de caution. Le démarrage des activités du Sigfu en août dernier, lui, va permettre d’accélérer le processus de délivrance des actes administratifs et de sécuriser le foncier ur-bain. On comprend pourquoi le Premier ministre Pa-trick Achi, lors de la cérémonie d’inauguration du centre de production du projet de simplification et de transfor-mation digitale du foncier urbain en Côte d’Ivoire, s’est réjoui de ce nouveau pas franchi par notre pays « dans son développement pour rentrer dans l’ère de la mo-dernité, de la technologie et du digital. » En effet, désormais, l’objectif visé par le ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme est d’accroître les capacités actuelles de production de la chaîne foncière à 60 mille arrêtés de concession dé-finitive (Acd) pour la première année et de le porter à 100 mille Acd pour les prochaines années. Une véri-table révolution ! Pour qui connaît les lenteurs dans l’accès aux informations et aux documents relatifs au foncier urbain (Acd, permis de construire, etc.) ou les problèmes liés à leur fiabilisation et sécurisation. Ces avancées dans le domaine de la construction, de l’habitat et du foncier sont si importantes qu’un adage dit: « Quand le bâtiment va, tout va ». Cette belle for-mule qui consacre la construction comme principal mo-teur de la croissance, capable d’entraîner et de faire prospérer le reste de l’économie est bien une réalité dans notre pays. Et le Premier ministre a raison de dire que l’accès à l’évolution de l’information sur le pro-cessus d’acquisition d’un titre, dans un délai, court va changer fondamentalement la donne non seulement pour le citoyen, mais également pour l’activité écono-mique. Et c’est cela tout le sens de la vision du Président Alas-sane Ouattara : aller encore plus loin dans la transfor-mation de notre pays et l’amélioration des conditions de vie de chaque Ivoirienne et de chaque Ivoirien. Si j’ai mon Code de la Construction et de l’Habitat, c’est que tout va bien! Si j’ai mon Sigfu, c’est que tout va bien ! . Ici, tout va bien donc !
P olitique
Lundi 13 septembre 2021
Hommage au Président Alassane Ouattara à Séguéla Le stade Losseni Fofana a refusé du monde Les populations du district du Woroba ont manifesté leur indéfectible attachement au Chef de l’État samedi au cours d’un giga meeting à Séguéla.
Le directeur exécutif du Rhdp Adama Bictogo a exhorté a invité sa formation à ressouder les Le président de l’Assemblée nationale Amadou Soumahro a été très ovationné. rangs. agique ! Gradins et liorer les acquis dans le Wo- appelions Le Lion, Amadoud’Alassane Ouattara, soit un pelouse ont refuséroba selon l’ancien ministre Gon Coulibaly. Le Rhdp sean seulement après la créa-du monde à la céré-d’État, ministre de l’Emploi,souvient, se souviendra et tion du parti de celui-ci ? Ama-bliqMue, Alassane Ouattara, àla Côte d’Ivoire. NotammentDurant tous ces moments,de grand soldat ».« Le Pré-monie d’hommage audes Affaires sociales et de lan’arrêtera jamais de se sou- dou Soumahoro surnommé président de la Répu- Formation Professionnelle de venir de ses illustres disparus.« Tchomba » et été qualifié « Séguéla, samedi dernier. Une au niveau de la mise en valeurle président a fixé le cap, ilssident Alassane OUATTARA démonstration de force pourdes richesses locales, la luttenous a montré la voie, il aa fait pour le Woroba ce que manifester un engagement to-contre la vie chère, les routes, donné l’exemple. Notre pré-personne avant lui n’a fait (…) tal derrière un homme. la santé, l’emploi des jeunes,sident, celui pour qui nousL’on retiendra qu’en ce jour, La longue file des populationsla promotion des femmes…sommes là aujourd’hui, est11 septembre 2021, les filles à l’entrée du stade LosseniReste surtout à demeurerune vraie source d’inspirationet fils du Woroba, en parfaite Fofana dès 9 heures du matin, dans l’axe de la confiance en-pour consolider notre foi danssymbiose et dans une mobi-pour un meeting prévu pour à vers Alassane Ouattara.l’avenir de notre pays. Lelisation historique, ont mon-11 heures, présageait déjà dePour le député Méité Abou- président Alassane Ouattaratré au monde entier que la l’engouement. laye, porte-parole des jeunes,est aussi le condensé de nosCôte d’Ivoire et les Ivoiriens Pourquoi célébrer Alassane la démonstration de force dupeines et de nos joies. Il est lesont fiers et heureux d’avoir Ouattara ? Parce qu’ici, dans samedi était déjà la preuvecondensé de nos doutes et deà leur tête un grand Homme le Woroba, Alassane Ouattara grandeur nature que« papanos espoirs. C’est pour celad’État, un Homme de Paix, est le « nouveau bâtisseur deAdo peut compter sur la jeu-qu’il demeure une espéranceun Grand Bâtisseur, un Tra-la Côte d’Ivoire ».nesse du Woroba, une jeu-permanente et conséquentevailleur Infatigable, un Digne Le maire Diomandé Lassinanesse debout ».pour la Côte d’Ivoire », a-t-ilHéritier du Président Félix ne pouvait, lui, que saluer la « Ado est un apport pour le indiqué.Houphouet-Boigny, un vision-volonté des cadres qui ont misWoroba, pour la Côte d’IvoireNotons que le stade Losseninaire et surtout un Rassem-un point d’honneur à réaliser et pour l’Afrique », a-t-il lancé.Fofana a observé une mi-bleur, j’ai nommé le Président ce rassemblement. Comment être à Séguéla sansnute de silence en l’honneurde la République, Son Ex-D’ailleurs, pour le ministredu Premier ministre Hamedse rappeler Hamed Bakayoko cellence Monsieur Alassane Moussa Sanogo, président du ? Sa disparition, le 10 mars, Bakayoko, grand serviteur deOuattara », a conclu Amadou comité d’organisation, chaquefut « particulièrement dureSoumahoro lui-même. Unel’État et leader politique adulé moment devrait être une oc-», selon le directeur exécutifde la région.cérémonie, en somme, riche casion de reconnaissance auMais comment finir un mee- d’engagements, marquée pardu Rassemblement des hou- nouveau bâtisseur.« Nousphouétistes pour la démocra-ting au stade Losseni Fofana, une motion de soutien des sommes tous contemporains(Rhdp), Adama tie et la paix l’un des fondateurs du Pdci jeunes, décidés à accompa-. de la transformation quanti-Bictogo. « Cette disparition et ignorer la bravoure de songner « papa Ado »tative et qualitative de notrea particulièrement déchiré le fils qu’est le président de l’As-pays en dix ans de gestionRhdp, parce qu’elle survenaitsemblée nationale AmadouBENOIT HILI, »,quelques mois après le dé- a expliqué le ministre-gou- Soumahoro ? Lui qui est restéENVOYÉ SPÉCIAL À SÉGUÉLA verneur du Woroba, Dossopart brutal de celuique nousfidèle, dès 1995, au combat Moussa, faisant état d’un « gestionnaire hors pair » qui a su « repositionner la Côte d’Ivoire dans le concert des Nations ». « De nombreuses autres ré-gions ont pris l’heureuse initia-tive (de rendre hommage au Chef de l’État) . Nous sommes ravis de constater et d’appré-cier cet élan de solidarité, ce même corps d’unité et de co-hésion nationale, derrière le président Alassane Ouattara »,a-t-il dit, saluant également l’effort de solidarité de la pre-mière dame Dominique Ouat-tara, à travers ses actions de Le stade Losseni Fofana de Séguéla a fait salle comble à l’occasion de l’hommage au chef de soutien aux femmes. l’État samedi.(PHOTOS : HONORÉ BOSSON) Reste quand même à amé-
Lundi 13 septembre 2021
P olitique
3
• Le Rhdp et le Woroba invités à la cohésion epuis Séguéla, le di-toutes les filles et tous les fils recteur exécutif dudu district autonome du Wo-Rhdp, Adama Bicto-roba, afin qu’ils saisissent, D go, a lancé un vibrantdans un élan qui privilégie appel au rassemble-l’intérêt général au détri-ment au sein du Rhdp.ment de l’intérêt particulier, « Tchomba (surnom deles grandes et belles oppor-Amadou Soumahoro, letunités de développement président de l’Assemblée qui s’offrent à eux avec le nationale), par cette organide la République- président sation, nous permet d’aller,Alassane Ouattara », a in-nous tous, en rangs serrés,sisté le ministre-gouverneur solidaires, forts, derrièredu Woroba, Moussa Dosso, Alassane Ouattara parceplaidant pour un engage-qu’aujourd’hui et demain,ment participatif et inclusif, il a encore besoin de nousdans la paix partagée. tous. Et je demande au WoSolidarité et engagement- « roba, à travers la qualité de vrai ». Tels ont été égale-ses compétences et à tra-ment les mots du député vers l’engagement de sesAboulaye Méité, porte-pa-cadres, d’effacer la division,role de la jeunesse, qui a et que nous nous rassem-invité à l’union des fils et des Les cadres du Rhdp ont été invités à l’union par le directeur exécutif du parti Adama Bictogo.(PHOTOS : HONORÉ BOSSON) blions. Le Rhdp doit resterfilles. fort, uni, derrière AlassaneLes cadres qui se sont suc-pour force motrice, la forma-est plus fort que ce qui nousle brave Tchê. Nous de-a vu dans la présence du Ouattara »,a-t-il exhorté.cédé à la tribune du stade tion au pouvoir, selon Ada-divise. Chers parents duvons accompagner le pré-président du sénat, Ahous-Si la mobilisation de samedi ont appelé tout le Woroba ma Bictogo.Woroba, nous devons allersident Alassane Ouattara.sou-Kouadio Jeannot, un était celle de tous les Ivoi- à se ressouder comme un . « De nouveaux défis nousen rangs serrés, parce queC’est pour cela, d’ici, de lasigne du renforcement de riens, elle avait avant toutseul hommeattendent. Ce qui nous unittribune du Losseni Fofana,nous devons accompagner l’âme du parti au pouvoir. j’en appelle à l’unité de tous« Je voudrais me servir de BENOIT HILI, les militants du Rhdp », acette tribune pour lancer un ENVOYÉ SPÉCIAL À SÉGUÉLA • Patrick Achi :‘‘ Je m’engage à poursuivre insisté Adama Bictogo, quivibrant appel à l’union de la force des actions d’Hamed Bakayoko ’’ • Patrick Achi sur la tombe d’Hamed Bakayoko fondation Mayama », a-t-il e Premier ministre Pa-rappelé. trick Achi a foulé le sol Depuis Séguéla, Patrick de Séguéla, samedi Achi a eu une adresse spé-dernier, à 11 heures. blique a un projet pour la jeu-étLé d’aller s’incliner devant ciale aux jeunes. « Le Président de la Répu-Son premier acte a nesse ivoirienne : industria-la tombe de son prédéces-liser plus largement et plusseur, Hamed Bakayoko, rapidement la Côte d’Ivoiredécédé le 10 mars 2020, à pour faire émerger et sou-56 ans. tenir les champions natio-Le chef du gouvernement naux dans tous les secteurs avait à ses côtés plusieurs d’activité. Il est donc vital, au présidents d’institution, dont moment où le vrai défi est de le président de l’Assemblée consolider les acquis, d’ac-nationale, natif de la ré-célérer la construction d’un gion, Amadou Soumahoro bien- être durable pour les et plusieurs membres du Ivoiriens et les Ivoiriennes,Le Premier ministre Patrick Achi a déposé une gerbe de eurs gouvernement. Le recueil-es investissements en-région du Woroba. que notre jeunesse prennesur la tombe de son illustre prédécesseur, Hamed Bakayoko. lement sur la tombe située gagés dans le district duPatrick Achi, qui représen-garde à ne jamais se laisser dans le caveau familial, à Woroba, évalués à prèstait le Chef de l’État à cettefleurs sur l’ultime demeureet sur le plan de sa région entraîner par la recherche L de 91 milliards de FCfa,cérémonie d’hommage, a vul’entrée du ranch du Pre-natale. Dans le livre d’or, de son prédécesseur. du gain facile ou à l’écoute ont permis l’électrifica-dans ce rassemblement unemier ministre défunt, s’estle Premier ministre a, sans Sobre, la cérémonie, enve-de mauvaises voix qui les tion de 510 localités ruralescélébration des valeurs de «fait en présence surtout desdoute, laissé en lettre d’or loppée d’un silence pesant, tentent vers des illusions entre 2011 et 2021, contrefidélité » et de « reconnais-la marque de cette recon-imams de la ville, conduits a été ponctuée de sourates ou à la division. Des voies seulement 120 localitéssance ».par l’imam central Abouba-naisse d’un pays, en de-mortuaires lues par les qui conduiraient l’État à son depuis les indépendancesEt par devoir de fidélité, il acar Bakayoko et du frère mandant en retour à celui hommes de Dieu. égarement, alors qu’au-jusqu’en 2011. Le taux delonguement évoqué la mé-aîné de Hamed Bakayo-qui a rejoint la divinité, de En se recueillant sur la jourd’hui, il est sur le chemin couverture est passé demoire de son illustre prédé-veiller sur la paix dans leko, Zoumana Bakayoko dit tombe de l’illustre disparu, de la prospérité », a-t-il plai-16% en 2011 à 85% à la fincesseur, Hamed Bakayoko. Zoum Bak.pays qu’il a tant servi et Patrick Achi fait ainsi mé-dé. Patrick Achi était chez lui. de cette année. Et toutes les« C’est un éminent fils deUn acte de reconnaissance. moire de l’apport important chérilocalités de plus de 500 habi-Séguéla donné à la CôteUn acte de piété. Patrick de son prédécesseur dansB. HILI à Séguéla où il compte tants seront électrifiées à find’Ivoire et dont je me suis Achi a déposé une gerbe de l’essor sur le plan national de nombreux amis. Le mi-2021 », a rappelé le Premierengagé à poursuivre la force nistre Cissé Bacongo, par ministre Patrick Achi, samedides actions pour le dévelop-exemple, a été son voisin dernier. Comme pour mon-pement de notre pays, en permanent au gouverne-trer que le train du dévelop-tant que son successeur, au pement visite le Woroba.poste de chef de gouverne-Ah, le Woroba et Ouattara ! ment pendant 10 ans. Le mi-nistre Moussa Dosso est son Patrick Achi a annoncé aument de notre République. éguéla d’Hamed Ba-un contrat. Le contrat, c’est l’oméga. L’intelligentsia et camarade de classe du Cp1, Woroba que le projet deUn collaborateur loyal, dé-kayoko n’oublie pas que le Woroba marcherale citoyen lambda ont donc à Adjamé 220 logements. construction de l’usine devoué, fils de son SEM le et n’oubliera pas. Sédansé samedi du même- dans les pas de Ouattara et Avec le ministre Bouaké Fo-transformation de l’anacardeprésident de la République d’un accord avec la Banquetrop tôt à notre affection etS guéla n’oubliera paspas. Au- delà des appa-le soutiendra dans son com- fana, il a collaboré pendant est un acquis. C’est le fruitet mon petit frère, arraché le contrat entre Ha- bat. Son combat de donnerrats et des vivats, chaque 20 ans aux infrastructures. med Bakayoko et son papaplus d’éclat à un pays qu’ilKoyaka donnera de son A Séguéla, le chef du gou-mondiale d’un montant deà qui la Côte d’Ivoire doit Ouattara. Le Woroba ne tira du trauma par sa maes- mieux pour être un soldat, vernement n’a eu qu’un seul 107 milliards de dollars.tant ! Je lui renouvelle mon sera ni ingrat ni scélérat. Le tria. Du trauma de son état un soldat et un avocat aux regret, qu’Alassane Ouat-Il a aussi assuré que l’achè-affection et ma proximité de Woroba a dansé du même de coma, le pays a retrouvé côtés de Ouattara. Au-delà tara, le « visionnaire », le « vement des travaux de l’aé-toujours. Il restera dans nos pas pour saluer Ouattara. son éclat. Les résultats sont du Woroba, ce partenariat, leader d’exception », n’ait roport et l’ouverture descœurs, comme il restera Au-delà des apparats, le là. La perestroïka Ouatara adéjàce contrat, ce postulat pas pu, de lui-même, voir cette mobilisation exception-. voiries se feront bientôt. Ladans les mémoires de Sé-Woroba veut aller au-delà convaincu au-delà du Wo-font écho deci de-là extraordinaire. construction d’un établisse-guéla, ne serait-ce qu’à tra-avec Ouattara. Le Woroba roba. Au Woroba, Ouattara, nelle,ment technique est égale-vers le lycée moderne des et Ouattara, c’est désormais c’est, en tout cas, l’Alpha etB. HILI B. HILI ment prévue dans chaquejeunes filles construit par la
4
P olitique
Lundi 13 septembre 2021
District autonome des Lagunes Cap sur le développement dans l’union et la paix !
Le ministre-gouverneur du District autonome des Lagunes a procédé au lancement des activités de l’institution à Dabou.
ommé par décret N° 2021-276 du 09 juin 2021, à l’instar N des onze autres mi-nistres-gouverneurs, Lohouès Essoh Vincent, à la tête du District des Lagunes, a officiellement lancé les ac-tivités de cette entité supra-régionale, samedi dernier à Dabou. C’était à la faveur d’un sémi-naire de réflexion qui a porté sur le thème « union-paix-dé-veloppement ». A l’ouverture, à l’hôtel Akpa-ro, le ministre-gouverneur a appelé les fils, les élus et cadres, les autorités ad-ministratives et les leaders communautaires à l’union, à l’entente et à la paix. «Le sé-minaire qui nous réunit vise à jeter les bases d’une dyna-mique unitaire centrée sur la concorde des fils et filles de la région des Grands Ponts et du District autonome tout entier, pour amorcer un déve-loppement durable et inclusif », a-t-il souligné. Lohouès Essoh Vincent a également fait remarquer que cette ren-
Vincent Lohoues Essoh, ministre-gouverneur du District autonome des Lagunes.(PH : VÉRONIQUE DADIÉ)
contre s’inscrit dans le droit fil d’un des piliers centraux du programme de gouver-
nement du Président de la République Alassane Ouatta-ra à savoir celui de créer un
environnement stratégique apaisé et dans un cadre pro-pice « pour juguler toutes les
discordes ». Le ministre- gou-verneur a donc exhorté tous les fils et acteurs de dévelop-pement de la région à taire leurs querelles politiques, pour que le bonheur et le bien-être se réalisent dans l’union et la paix, afin qu’il serve d’exemple de dévelop-pement local. Il a aussi exprimé sa gratitude au Pré-sident de la République, Alas-sane Ouattara, pour l’avoir nommé à la tête du District autonome des Lagunes. Il a adressé ses remerciements à la Grande Chancelière, Hen-riette Dagri Diabaté, pour son appui constant et au Premier ministre Patrick Achi, parrain de la cérémonie, pour «ses appuis multiformes ». Au ministre-gouverneur du District autonome d’Abidjan Beugré Mambé, venu lui ap-porter son soutien, il a dit éga-lement merci pour son enca-drement, ses sages conseils et sa sollicitude permanente. Beugré Mambé, pour sa part, a salué l’initiative et a invité tous les enfants du District des Lagunes à s’unir autour
du ministre-gouverneur Lo-houès Essoh pour un déve-loppement harmonieux de la région des Grands Ponts, forte de potentialités écono-miques «dans l’unité d’ac-tion». C’est dans ce même élan que sont intervenues des personnalités telles que le professeur Grah-Mel Fré-déric, l’avocat Ayé Ayé. Ils ont respectivement présenté des communications autour du triptyque «Unité-Paix et Développement». Le préfet hors grade, Attri Jean-Cy-rille, lui, s’est appesanti sur les attributions et missions des Districts autonomes. En définitive, il a, en substance, fait savoir «qu’il n’y aura pas de conflit de compétence» entre les districts et les autres entités décentralisées, étant donné que les tâches sont bien réparties. A noter que les populations de la région des Grands Ponts et celles d’autres localités comme Sikensi se sont fortement mo-bilisées pour la réussite de ce séminaire MARCEL APPENA
Futur parti de Laurent Gbagbo Pascal Affi N’Guessan affiche son pessimisme e président du Fpi,Le 7 septembre, il a nom-Chef d’État est rentré à Abi- Par ailleurs, Affi N’Gues- Pascal Affi N’Guessan, san est revenu sur sa rup- djan. mé les membres des com-s’est prononcé sur ture avec Laurent Gbagbo. Laurent Gbagbo a annon- missions et groupes de l’intention de Laurent «Cette séparation est une cé, le 9 août, la création réflexion. La naissance de nLouveau parti. Il a affirmé tendre. tique, courant octobre.abandonnant le Fpi Gbagbo de créer un libération», a-t-il laissé en- d’un nouveau parti poli- ce futur parti est annoncée que cette nouvelle forma- Au cours de cette ren- aux mains d’Affi N’GuessanM. APPENA Source : Sercom Fpi tion politique n’aura pas le contre, le secrétaire natio-succès escompté. nal à la jeunesse, Lia Gnan C’était, samedi 11 sep- Ferdinand, au nom des tembre, lors d’une Assem- jeunes, a déploré la déci-blée générale extraordi- sion de Laurent Gbagbo deCase des mots tion politique va capoter». «Il aurait fallu mettre enLa naire de la Jfpi, à Cocody. ilpartir du Fpi en cédant cette Par BENOIT HILI a estimé que «cette forma- formation à Affi N’Guessan. Et «qu’elle n’ira nulle part». application le slogan «As-La culture de l’inculture «De la même manière seyons-nous et discutons, qu’il a géré la crise (poli- au lieu d’abandonner le na-tique et militaire) de 2002 à vire Fpi», a-t-il déploré. ’inculture prend de l’envergure jusqu’à la déme-2010, c’est de cette même «Fort de ce constat, la sure. Au fur et à mesure, la démesure semble manière qu’il fera», est Jfpi, réunie en Assemblée devenir la mesure. Nos désinvoltures et nos convaincu le président du générale extraordinaire, 20 ans qui est pendante. cette attitude du camaradeL luxures nous donnent la mesure de la fracture. Fpi. «Il y a cette peine de condamne fermement Une fracture qui jure d’avec nos vieilles cultures. Les salissures sur nos murs, les ordures à nos de-Si cette situation ne t’a pas Laurent Gbagbo, réaffirmevantures, qui en a cure ? Les procédures sur nos permis d’être candidat en son attachement aux va-routes, qui en a cure ? Dur, dur, c’est sûr. Sûr que les 2020, comment feras-tuleurs et principes du Fpi,murs de la droiture se fissurent. Parjures et forfaitures pour être candidat cinq an- souscrit entièrement auxdeviendront notre nourriture, si la déconfiture perdure. Et l’imposture, à cette allure, sera notre seconde na-nées plus tard ?», s’est in- décisions du comité central ture. La fissure part de la culture des injures en des-terrogé Affi N’Guessan, fai- pas permis d’être président Affi N’Guessan a demandé du 14 août 2021, qui l’a ex-sous de la ceinture. Désinvoltures, forfaitures, luxures sant allusion à son ancien d’une quelconque forma- de ne pas s’engager dans clu ; encourage le président et autres bavures franchissent alors nos murs. Sans mentor, fondateur du Fpi. tion politique. cette aventure sans lende- du Fpi, le camarade Afficensure, notre progéniture n’aura plus cure de la droi-Pour Affi N’Guessan, si l’on Selon lui, le projet de créa- main. « Cette aventure ne N’Guessan, à poursuivre ture. La culture de la censure doit être plus dure, si tient compte de cette peine, tion d’un parti politique sert à rien. Ce n’est pas l’œuvre de la renaissance l’on veut un futur qui rassure. Notre futur sera obscur l’ancien Président Laurent «n’est donc pas du tout sur ce point que les Ivoi- du Fpi », a déclaré Lia sans cette dictature de la censure. La censure et l’au-Gbagbo a «logiquement» viable ».riens attendent le PrésidentGnan Ferdinand. tocensure étaient déjà dans nos cultures. perdu ses droits civiques. Aux jeunes de son parti ré- Laurent Gbagbo», a-t-il es- Après dix ans d’absence Par conséquent, il ne lui ait unis en Ag extraordinaire, timé. de la Côte d’Ivoire, l’ancien
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents