Fraternité Matin n°17029 - du mercredi 29 septembre 2021
32 pages
Français

Fraternité Matin n°17029 - du mercredi 29 septembre 2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
32 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fraternité Matin n°17029 - du mercredi 29 septembre 2021

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 29 septembre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Exrait

Prévention des maladies animales La Cedeao annonce un fonds d’urgencP.e5 Mercredi 29 septembre 2021 / N° 17 029 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orangeCi) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES Coopération Les ambassadeurs d’Espagne et d’Italie reconnaissants au Président OuattaraP. 2 Genre, droits de l’Homme, gestion des réfugiés, sécurité...
La Côte d’Ivoire et l’Onu en phase Accès à l’eau potable dans 155 quartiers d’Abidjan 70% des populations e connectées En marge de la 76 session de l’Onu, la ministre d’État Kandia Camara a été reçue hier par le Secrétaire général au réseau P. 10 de l’Organisation des Nations unies, Antonio Guterres.P. 3
2
Politique Coopération
Mercredi 29 septembre 2021
Les ambassadeurs d’Espagne et d’Italie reconnaissants au Président Ouattara
Le Chef de l’État a échangé hier avec deux Ambassadeurs en în de mission.
Le Président de la République avec l’Ambassadeur d’Italie en Côte d’Ivoire, Stefano LO SAVIO. (PHOTOS : PRÉSIDENCE)
es ambassadeurs du royaume d’Espagne Ricardo Lopez-Aranda L Jagu et de la République d’Italie Stefano Lo Savio ont effectué, hier, le déplace-ment du Palais de la Prési-dence de la République, au Plateau. Tous deux en n demission, les deux diplomates ont fait leurs adieux au Chef de l’État Alassane Ouattara. Selon la note d’information de la Présidence de la Répu-blique, Ricardo Lopez-Aranda Jagu et Stefano Lo Savio ont proté de ces audiences pour « remercier »le Président ivoi-rien et« lui exprimer toute leur gratitude, ainsi qu’au peuple
ivoirien, pour leur hospitalitéet toutes les bonnes disposi-tions dont ils ont bénéficié tout au long de leurs mandats en terre ivoirienne ».« Ils ont aussi salué le Pré-sident Alassane Ouattara pour son leadership à la tête de notre pays, qui lui a per-mis de relever bien de défis »,poursuit la note. Les deux hôtes du Chef de l’État ont, par ailleurs,« saisi l’occasion de ces échanges pour faire avec lui le pointde la coopération bilatérale entre la Côte d’Ivoire et leurs pays respectifs ».spé-« Plus cifiquement,ajoute la note, l’Ambassadeur du Royaume
d’Espagne a relevé la qualité des relations entre son pays et la Côte d’Ivoire, marquées notamment par des échanges économiques diversifiés et de haut niveau. Il a révélé un pro-cessus actuellement en cours de conversion de la dette espagnole vis-à-vis de notre pays en investissements so-ciaux. Il a également souli-gné l’excellence des relations entre les deux pays sur les plans de la sécurité et de la défense ». Ricardo Lopez-Aranda Jagu,toujours selon la note , a indi-qué que« bien que les rela-tions soient excellentes entrel’Espagne et la Côte d’Ivoire,
Le Chef de l’État Alassane OUATTARA en compagnie de l’Ambassadeur du Royaume d’Espagne en Côte d’Ivoire, S.E.M. Ricardo LOPEZ-ARANDA JAGU.
il existe tout de même une marge de progression qui mé-rite d’être approfondie davan-tage ». Quant à l’Ambassadeur d’Ita-lie, il a souligné que lesrelations entre son pays etla Côte d’Ivoire sont« tradi-tionnellement solides », mais ont connu une grande vitalité ces dernières années, avecnotamment la signature deplusieurs accords bilatéraux dans les domaines de la sé-curité, de la gestion des ux migratoires, de la justice et de la culture. Stefano Lo Savio a ajou-té que l’Italie a égalementnancé la formation profes-
sionnelle de 12.000 jeunesIvoiriens et 900 activités gé-nératrices de revenus ainsique des Start Up, tout en évoquant la récente décou-verte en Côte d’Ivoire d’impor-tantes quantités de pétrole et de gaz par la société italienne ‘’ENI’’. Pour le Diplomate italien, au regard des échanges et de la qualité des relations entre lesdeux pays, l’on peut afr-mer que l’Italie et la Côted’Ivoire sont destinées à marcher ensemble, en par-ticulier dans le secteur agri-cole. Recevant ses lettres de créances le vendredi 13 oc-
tobre 2017, dans le même lieu du palais de la Prési-dence de la République, Stefano Lo Savio, avait déjàsalué l’amour des Ivoiriens pour son pays, indiquant queles Ivoiriens en Italie, repré-sentaient le 2ème plus fort contingent en Europe, après celui de la France. Autant dire, un exemple encoura-geant de coopération Nord-Sud tous azimuts. Notons que le Ministre, Direc-teur de Cabinet du Président de la République, Fidèle Sa-rassoro, a pris part aux deux rencontres. BENOÎT HILI
Cohésion sociale Les médiateurs délégués formés à la gestion des conits ace aux conits sans adopté le 22 juin 2021, à nismes d’alerte particulier et cesse croissants dans l’occasion du Conseil de mé- de tous les outils de préven-toutes les régions du diation qui a eu lieu à l’hôtel tion des conits en général. F pays, l’institution «le Président de Yamoussoukro. Après avoir dit merci au Pnud Médiateur de la Répu- Pour Adama Toungara, pré- pour son accompagnement blique» a décidé de mieux sident de cette institution nancier et à la Fondation outiller ses représentants. installée à Yamoussoukro Félix Houphouët-Boigny C’est le but de la formation depuis deux ans déjà, cette pour la recherche de la paix qui a débuté depuis hier à formation, la toute première de Yamoussoukro pour son Yamoussoukro, au prot des du genre,«permettra deappui technique, le président 12 médiateurs délégués defaire face, avec plus d’effi-Adama Toungara s’est dit l’institution, installés sur l’en-cacité, au nombre croissantconvaincu que, forts des semble du pays et leurs as-de conflits communautairesacquis de cette formation, sistants.dans le pays».ses collaborateurs pourront Ce renforcement des capaci- Des conits qui, a-t-il rappelé, contribuer efcacement à la tés qui bénécie également ont entraîné malheureuse- pacication du climat social Les médiateurs délégués se sont engagés à faire réculer les frontières de la guerre. (PHOTO : N’Dri) à des chargés d’instructionment de nombreuses pertes en Côte d’Ivoire. de l’institution porte sur«laen vie humaine, des blessés, Selon Dr Diénéba Doumbia, du droit».gués des outils et une pers-paix et de la non-violence. culture de la paix, les outilsdirectrice du départementdes destructions de biens et Pour elle donc, cette forma-pective élargie du conflit et du«Il est vital de transformer les techniques de prévention etdes déplacements de popu- de la Recherche de la paix tion vient à point nommé,rôle qu’ils doivent jouer»,a-t-comportements violents en de gestion des conflits».la Fondation Félix Hou-lations. de dans la mesure où la fonction elle précisé.comportements pacifiques. Au total, ce sont 42 res- Adama Toungara a en outre phouët-Boigny et formatrice, de médiateur est en plein es- Dr Diénéba Doumbia a éga-Nous avons besoin d’une ponsables régionaux qui précisé que pour remédier à«la médiation se situe hors sor. Elle mérite d’être connue lement indiqué que l’appui àélite qui croit à la paix, qui prennent part à cette session ces affrontements, l’ambitionde la justice, mais pas hors du grand public et doit oc- l’institution Le Médiateur delutte jour après jour pour les de formation qui constitue de son institution qui est dedu droit, parce que le droit cuper sa juste place dans la la République par la Fonda-valeurs de la culture de la l’une des premières actions mener une médiation proac-et l’institution judiciaire re-société en proie à des conits tion Félix Houphouet-Boignypaix», a-t-elle ajouté. mises en œuvre dans le tive, axée sur la prévention deconnaissent la médiation et inutiles. vise à asseoir une médiationcadre du Plan stratégique de ces conits, exige une bonneadmettent qu’un différend «Le but de cette formation estefcace, par la promotion desN’DRICÉLESTIN développement 2021-2023, connaissance des méca-puisse trouver une issue hors d’offrir aux médiateurs délé-valeurs de la culture de la
Mercredi 29 septembre 2021
Politique
3
Genre, droits de l’Homme, réfugiés, insécurité... La Côte d’Ivoire et l’Onu sur la même longueur d’onde
Kandia Camara s’est entretenue avec le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, Antonio Guterres. En présence du secrétaire de«C’est la raison pour laquellenalités ont évoqué d’autres l’Onu, la ministre Kandia a sa-nous avons exprimé nos pré-points importants relatifs lué le fait que «le Président de occupations et surtout rappe-au respect des droits de la République et les Ivoiriens ler que la Cedeao a décidé del’Homme, de l’environnement, ont pris l’engagement d’aller rencontrer les différentes au-et du genre. «Sur toutes ces véritablement à la paix, à la torités actuelles de ces pays»,questions, nous avons expri-réconciliation et à la cohésiona-t-elle souligné selon le com-mé une convergence de vue ». muniqué, tout en réitérant laentre le secrétaire général Elle s’est réjouie du retour volonté des Chefs d’État de lade l’Onu et le Président Alas-massif des réfugiés ivoiriens. Cedeao de voir ces pays or-sane Ouattara», s’est réjoui Il faut noter que ce sont plus ganiser des élections, le plus l’émissaire du gouvernement de 300.000 réfugiés ivoiriens tôt possible. ivoirien.MARCEL APPENA qui ont fui le pays, au cours Par ailleurs, les deux person-de la crise post-électorale de 2010-2011. Aujourd’hui, plus À la Lpe de 290 000 ont regagné la Côte d’Ivoire, compte tenu du retour de la stabilité dans le pays. Classe politique : remueméninges «Nous avons aussi profité de cette rencontre pour évoquer La ministre d’État, Kandia Camara, a été reçue en audience par le Secrétaire général de l’Onu, Antonio Guteres. (Ph: Dr) la situation sécuritaire dans laavant le remueménage ! a ministre d’État, ministrefaite», rapporte un communi-l’Homme, du retour des réfu- sous-région. Il y a des pays des Affaires étrangères, qué de presse du ministèregiés ivoiriens, de la sécurité comme le Mali et la Guinée de l’intégration africaine d’État, en charge des affairesqui connaissent des coupsdans la sous-région, de la Lajoute la note.sident Alassane Ouattara et et de la diaspora, Kandia étrangères.Nous avons expriméréconciliation nationale et de d’État. Camara, a rencontré le A sa sortie d’audience, selonla lutte contre le terrorisme»,les préoccupations du Pré-secrétaire général de l’Onu, la note d’information, elle a Antonio Guterres, en marge coné à la presse qu’Anto- « Nous avons parlé des pro-de l’ensemble des Ivoiriens de la 76e session de l’Onu. , nio Guterres a eu «une totalegrès réalisés par la Côte d’face à ces situations», a-t-elle «convergence de vue avec lePorteuse d’un message im- Ivoire, notamment dans le do- souligné. Pour la ministre des portant du Président de la Président Alassane OuattaraAffaires étrangères, il est clairmaine de la paix, du renforce- République, Alassane Ouat- sur tous les sujets abordés»ment de la cohésion sociale», que ce qui se passe dans l’en-tara, la ministre d’État Kandia«Les deux personnalités ontvironnement ouest-africainindique la cheffe de la diplo- Camara est sortie de cette passé en revue les ques-matie ivoirienne, à travers le impacte forcément la Côte audience entièrement satis- tions du genre, des droits decommuniqué. d’Ivoire.
Districts autonomes
Raymonde Goudou explique sa mission aux populations de l’Iffou
e centre culturel An-doh Kouadio Jean de Daoukro a servi de L cadre, le 27 septembre, à une séance de travail entre la ministre-gouver-neur du District autonome des Lacs, Raymonde Gou-dou Cofe et les autorités politiques, administratives et toutes les forces vives de la région de l’Iffou. Après sa rencontre le 13 août à Daoukro avec le Président Henri Konan Bédié, pour solliciter sa contribution à la réussite de sa mission, elle est venue cette fois pour expliquer cette mission aux populations. Mission, selon elle, qui va consister essen-tiellement à continuer le dé-veloppement qui est déjà en marche, assurer la coordi-nation, faire le suivi et l’éva-luation et surtout regarder si dans les différentes régions, les charges, projets ou pro-grammes ont pu être mis en œuvre.« Le Président de la République tient à ce que nous les ministres-gouver-neurs soyons en proximité avec les populations, les collectivités territoriales, le personnel déconcentré pour continuer le développement qui a été déjà amorcé dans
Après sa séance de travail, Raymonde Goudou a posé avec les forces vives de la région.(PH: DR) la région. C’est ça l’essentielexpliqué. Raymonde Goudou de notre mission, à savoir laa énuméré les organes du coordination, le suivi-évalua-District autonome ainsi que tion avec les différents res-les différents membres de ponsables territoriaux. Ainsi,cette institution. Surtout, elle nous allons récupérer lesa souhaité pouvoir compter différents livres blancs, y tra-desur tous les ls et lles vailler, revoir ce qui a été miscette région pour la réussite en œuvre et ce qui ne l’a pasde sa mission.« Faites-moi été et relancer ces projets. Il confiance. Nous allons tra-s’agit donc de faire en sortevailler ensemble. Le poste qu’on puisse développer nos de ministre-gouverneur est différentes régions », a-t-elled’abord un poste de proximi-
té. Et cette proximité, je l’ai déjà ici. Donc, quand je viens ici, je suis à l’aise parce que je connais tout le monde et j’ai été reçue avec beaucoup de gentillesse, de fraternité et je pense que cela va faciliter mon travail. Je voudrais éga-lement demander aux guides religieux et aux chefs tradi-tionnels de prier pour moi afin que leurs bénédictions m’accompagnent dans ma mission. Si je travaille dans une atmosphère hostile, je ne pourrai rien faire. Je suis donc venue déposer ma mis-sion à vos pieds. Je voudrais vraiment vous dire merci et vous dire que cette mission, je ne la réussirai que si on est ensemble », a requis la ministre-gouverneur. Traoré Adam-Kolia, président du conseil régional, le dépu-té de Daoukro-N’Gattakro,Akoto Olivier, le deuxième adjoint au maire, Konan Évariste et Henriette La-gou, cadre de Daoukro ont, au nom des populations, dit leur entière disponibilité à œuvrer de concert avec la ministre-gouverneur pour poursuivre le développement de leur région.
EDGAR YÉBOUÉ
BENOÎT HILI
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents