Fraternité Matin n°17041 - du mercredi 13 octobre 2021
32 pages
Français

Fraternité Matin n°17041 - du mercredi 13 octobre 2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
32 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fraternité Matin n°17041 - du mercredi 13 octobre 2021

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 13 octobre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Exrait

Guichets spéciaux de l’Oneci Plus de10 000Cni disponiblesP. 7 Mercredi 13 octobre 2021 / N° 17 041 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orangeCi) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES Santé maternelle et infantile
Un pôle gynéco-obstétrique et
pédiatrique au Chu de Cocody Le Premier ministre Patrick Achi a donné hier le top départ de la construction de cette unité inancée par l’Agence japonaise de coopération PHOTOS : SÉBASTIEN KOUASSI internationale Les travaux d’un coût de 26 milliards (Jica). de F Cfa vont durer 20 mois P. 4 Lutte contre le trafic et la consommation de stupéfiants 10 ans de prison et 50 millions de F Cfa d’amende pour les coupables “ La Côte d’Ivoire n’est Le ministre Vagondo : pas une plaque tournante de la drogue ” P. 3
pr sit
2
Politique
Mercredi 13 octobre 2021
Bureau du Sénat Deux sénateurs font leur entrée
Jeannot Ahoussou-Kouadio et ses collaborateurs ont procédé à un mini remaniement.
e Bureau du Sénat asera soumise à la ratica-enregistré, depuis le 12 tion du Sénat à la prochaine octobre, l’entrée de deuxséance publique et publiée L nouveaux membres. Il au Journal ofciel de la Répu-s’agit de la sénatrice blique de Côte d’Ivoire. Fanny Moussokoura Chan- «Nous sommes une jeune tal, désignée vice-présidente,institution en construction. chargée de la Diaspora et deNous nous faisons l’obligation la Coopération internationalede respecter nos textes. Il y et de Gueye Boniface, dési-avait des circonstances ex-gné secrétaire, en remplace-ceptionnelles, mais nous ve-ment du sénateur Seu Tia.nons de réparer les retards. «Ce remaniement» a eu lieuNous sommes au travail au cours de la réunion dupour bâtir la Côte d’Ivoire», Bureau du Sénat qui s’esta déclaré le président Jean-déroulée ce jour-là, au siège not Ahoussou-Kouadio au de l’institution à Yamous- terme de la réunion. Avant de soukro, sous la présidencerendre un hommage mérité du président Jeannot Ahous-à Charles-Providence Gomis sou-Kouadio. pour son implication dans la Le Bureau du Sénat, compo- mise en place du Sénat. sé de 17 membres, à savoir «C’est un mini remaniement, le président, les vice-prési-d’autant plus que depuis le dents, les présidents de com-26 juin 2021, le Bureau de-mission, les secrétaires et les vait être renouvelé. Mais il y questeurs, s’est penché sura eu le décès de sénateurs trois points inscrits à l’ordreet les élections sénatoriales du jour de ses travaux.partielles dans 5 régions dont En premier point, les séna- il fallait tenir compte. Car la teurs avaient à se pencher représentation du Bureau du Les membres du Bureau du Sénat autour du président Jeannot Ahoussou-Kouadio. (PHOTO : DR) sur le renouvellement du Sénat est le reet des forces Au total donc, avec les cinqLe deuxième point à l’ordre Kabadougou et également candidats aux postes vacants bureau. En effet, le mandat politiques qui composent sénateurs nouvellement élusdu jour de cette réunion étaitmembre de la Cagict. dans les commissions per-du Bureau qui est de un anl’institution. Nous avons donc et en tenant compte du décèsla proposition de répartitionAu cours des deux sessions manentes a été arrêtée. étant arrivé à échéance de-procédé à un renouvellement du sénateur Charles-Pro-des sénateurs nouvellementprécitées, trois autres séna-Ainsi, Mélèdje Abou Hilaire de puis le 26 juin 2021, il fallaiten tenant compte de tous ces vidence Gomis, le Sénat élus au sein des commis-la région des Grands pontsteurs ont été déclarés dé- procéder au renouvellement paramètres pour que le tra-ivoirien compte à ce jour 98 sions permanentes. missionnaires. Ce sont Hoboest proposé à la Cagict, tout des membres, en vue de se vail puisse être dynamique membres au lieu de 99. Soit Cet ordre du jour se justie Yokoré Bernard de la Nawa, comme Kossonou Kouassi conformer aux dispositions au sein du Sénat», a souligné 80 sénateurs Rhdp, 16 pour par le fait qu’au cours desNoufé Sansan du Bounka-Ignace du Gontougo. Donwa-légales en vigueur. D’autant Jeannot Ahoussou-Kouadio. le compte du groupe parle-sessions ordinaires 2020 ethi Baan Laure de la régionni et Touré Souleymane du que le mandat des membres Quant aux sénateurs Fan-mentaire Pdci-Rda et 2 non 2021, l’institution a enregistré Gontougo. de la Nawa et Diaby Vassiriki du Bureau doit être renouvelé ny Moussokoura Chantal apparentés. deux décès.Ces sénateurs élus ont lais- de celle du Kabadougou sontchaque année. C’est à ce titreet Gueye Boniface, nouvel-La composition du Bureau, Il s’agit de ceux de Memelsé leurs sièges vacants nonproposés à la Commission que le Bureau a enregistrélement promus au sein du tel que renouvelé, devraGrah Félix, sénateur de la seulement au sein de leur cir- sécurité et défense (Csd). l’entrée des deux sénateursBureau, ils ont dit leur grati-être notiée au Présidentrégion des Grands ponts etconscription électorale, mais Et, enn, Kambiré Sié du précités. tude au président de l’insti-de la République, en appli- membre de la Commission également au sein des com- Bounkani à la Commission de Fanny Moussokoura Chan-tution pour cette marque de cation de l’article 9 alinéa 1des affaires générales, ins-missions permanentes.la recherche, de la science, tal remplace à ce poste le conance. du règlement et portée à laAprès consultation des diffé-titutionnelles et des collec- de la technologie et de l’envi-vice-président Charles-Pro-connaissance du Sénat à la tivités territoriales (Cagict)ronnement (Crste).rents groupes parlementaires vidence Gomis décédé le 16N’DRI CÉLESTIN prochaine séance publique. et N’Daho Arouna issu duau Sénat, la liste des cinq Cette liste, faut-il le préciser, juillet dernier. Hommage au Président de la République Ahoua N’Doli invite le Djuablin à se rassembler ’Inspecteur généralsans oublier que nombreuxDjuablin en lui apportant un blin avec Alassane Ouattara d’État, Ahoua N’Do-! Une Côte d’Ivoire défigu-développement total», a-t-ilsont les cadres qui ont été li Théophile, a rendurée, méconnaissable avantconseillé.promus» raL, le samedi 9 octobre, pouret enviée avec Alassanela région, Pascal AbinanAhoua N’Doli Théophile hommage au Chef deAlassane Ouattara, uneLe ministre-gouverneur duPar ailleurs, à son arrivée à l’Etat, Alassane Ouatta-Côte d’Ivoire belle, prospèreAgnibilékrou, le 8 octobre,district de la Comoé, ls de les progrès réalisés d’uneOuattara», a déclaré Ahoua mis s’est Kouakou a, quant à lui, rendu, à la résidence manière générale en Côte N’Doli Théophile, lors de cet en lumière les infrastruc- du Roi du Djuablin, en vue d’Ivoire et singulièrement évènement placé sous son tures dont a bénécié le dé-de lui présenter ses civilités, dans la région du Djuablin. haut patronage. partement: réhabilitation duselon la pure tradition Agni, C’était à l’occasion d’une cé- Il a exhorté les enfants de tronçon Pont Comoé-Agni- en compagnie de Pascal rémonie dédiée au Président cette localité à se rassem- bilékrou, du bitumage des Abinan Kouakou. Le lende-de la République, à Agnibilé-bler autour du Président de rues de la ville, réhabilitationmain, en route pour Abidjan, krou dans le Djuablin. la République pour un déve-et construction de centres deAhoua N’Doli Théophile a «Il y a un Agnibilékrou avantloppement harmonieux danssanté, de salles de classesmarqué un arrêt à Abengou-Alassane Ouattara et unl’union et la solidarité. et d’extension de l’électri- rou an de saluer le Roi de Agnibilékrou avec Alassane«Le Chef de l’État et le RhdpSa Majesté Boacation. l’Indénié, Ouattara! Il y a un Indé-sont sur la bonne voie. Il faut«Ces projets ont considéra-Kouassi III.nié-Djuablin avant Alassane les accompagner pour qu’ils blement amélioré les condi-Ahoua N’Doli a salué les réalisations du Chef de l’État dans laAPPENA MARCEL Ouattara et un Indénié-Djua- transforment totalement le tions de vie des populations, SERCOM localité du Djuablin. (Ph: DR)
Mercredi 13 octobre 2021
Politique
3
Lutte contre le trac et la consommation des stupéants Le gouvernement propose des peines de 10 ans de prison et des amendes de 50 milions de F Cfa
Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité était, hier, à l’Assemblée nationale face aux députés membres de la Commission de la Sécurité et de la Défense.
a Commission de la sé-curité et de la défense de l’Assemblée nationale a taiLre dans le cadre de la lutte adopté, hier, un nouveau dispositif règlemen-contre la drogue. Intitulé «Pro-jet portant lutte contre le trac et l’usage illicites des stupé-ants, des substances psy-chotropes et leurs précurseurs en Côte d’Ivoire», ce nouveau dispositif a été présenté par Vagondo Diomandé, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité.L’ancienne loi qui date de 1988 (loi n°88-686 du 22 juillet 1988), selon lui, n’est pas adaptée aux réalités ac-tuelles. Le projet de loi qu’il a présenté aux députés com-porte des innovations de taille. Par exemple, l’usager de la drogue, qualié dans l’an-cienne loi de «délinquant», ne l’est plus. Il devient «un malade» dans le nouveau dispositif réglementaire. «Un malade qui a besoin d’être soi-gné, pris en charge et encadré en vue de sa réinsertion dans le tissu social», a précisé le ministre. Par ailleurs, ce projet donne une dimension internationale à la lutte contre la drogue en Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, en effet, selon l’émissaire du gouvernement, le trac de drogue constitue un phéno-mène qui touche tous les pays du monde. «Sans coopéra-tion internationale, la lutte à l’échelle mondiale ne peut être
A l’initiative du Président Alassane Ouattara, le ministre Vagondo Diomandé a présenté hier un nouveau projet de loi portant sur la lutte contre la drogue. (PHOTOS: DR)
efcace. Raison pour laquelle cette loi prend en compte la di-mension qui permet de réajus-ter notre mécanisme législatif pour lutter efcacement contre le trac de drogue », a expli-qué le ministre. Le nouveau projet de loi prend également en compte l’aspect thérapeutique de la drogue. En effet, à en croire l’envoyé de l’État, l’utilisation de la drogue à des ns médicales et thérapeutiques ne peut être considérée comme un délit. «Simplement » parce qu’il y a des instituts de recherche qui travaillent sur cette matière pour faire avancer la science, a-t-il souligné.
Le bureau de séance, avec à gauche le président de la Commis-sion de la Sécurité et de la Défense, Koné Lassina Cardozi.
La dimension de la répression n’a pas été oubliée. Le titre II, par exemple, institue des «peines complémentaires». Ces peines concernent ceux qui font entrave à la loi. Aussi prévoit-il une peine d’empri-sonnement allant de cinq à dix ans ainsi qu’une amende qui peut aller jusqu’à 50 millions de FCfa. Au cours de l’exposé des motifs, Vagondo Diomandé a fait savoir que cette nouvelle armature juridique présente
sept titres, dont le premier «est relatif aux dispositions générales». On note, en outre, au titre IV, l’institution d’un or-gane national de coordination de la lutte contre la drogue et la détermination de ses attri-buts. Le projet de loi compte 47 articles. Au terme de la séance, l’en-voyé du gouvernement s’est réjoui du fait que les élus du peuple aient compris le bien-fondé de ce projet qu’il a présenté au nom du Chef
Le ministre Vagondo:“ La Côte d’Ivoire
n’est pas une plaque tournante ” a Côte d’Ivoire plaque en Côte d’Ivoire, a relevé le tournante du trac de ministre, cette année, c’est drogue ? Non, a répon-1,056 tonne qui a été saisie. du le ministre de l’Inté-Vagondo Diomandé a dé-hiLe rieur et de la Sécurité, ploré le fait que ses ser-r, face aux membres de vices ne communiquent la Commission de la sé- pas assez sur les saisies curité et de la défense deopérées. Il n’a pas manqué l’Assemblée nationale. «La de souligner que le dispositif Côte d’Ivoire n’est pas une mis en place pour traquer plaque tournante», a coupé les traquants est tel qu’ils court Vagondo Diomandé,tombent rapidement dans étayant ses propos avec de les lets de la police. A titre très récents chiffres.d’exemple, il a souligné que «A Cotonou, au Bénin, 2,5de coriaces dealers ont été tonnes ont été interceptéesarrêtés et jetés en prison. par les forces de sécuri-Entre autres Goba Kofté en mai 2021. En août, Seydou dit le King et le plus c’est une tonne et demie gros pourvoyeur de drogue de drogue qui a été saisie. en Côte d’Ivoire, Ogboyona Ce qui fait un total de quatredit John... tonnes», a-t-il fait savoir. Or M. APPENA
de l’État, Alassane Ouattara,La séance a été conduite par qui «permet à la Côte d’Ivoirele président de la Commission d’être en phase avec l’envi-de la sécurité et de la défense,ronnement mondial lié au tra- Koné Lassina Cardozi. c de drogue». MARCEL APPENA À la Lpe
Sommet Afrique  France :
Naissance d’une nouvelle France ?
BENOÎT HILI
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents