Fraternité Matin n°17088 - du vendredi 10 décembre 2021
40 pages
Français

Fraternité Matin n°17088 - du vendredi 10 décembre 2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
40 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fraternité Matin n°17088 - du vendredi 10 décembre 2021

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 décembre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Exrait

Vendredi 10 décembre 2021 / N° 17 088 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orangeCi) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES
Corruption Laliste des hôpitaux épinglés par une enquêteP. 4
Conseil national de sécurité /Lutte contre la Covid-19 Voici les mesures prises contre le variant Omicron Le Président Ouattara a présidé, hier, un Cns P. 5 Construction, Logement, Urbanisme57 anniversaire e de Fraternité Matin Bruno Koné :“ Ce quenous Amadou Coulibalyfaisons depuis 2018 ”invite le personnel  Le temps de délivrance des ACD réduità maintenir Le système de location-vente de retourla position de PHOTO : JOSÉPHINE KOUADIO  8 000 contrôles pour éviter lesleader du journal P. 14 effondrements d’immeubles Intelligence Le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanismeartificielle était l’invité des rédactions de Fraternité Matin Pp. 2-3 Fatim Cissé, Dossier /Achèvement de la maison des enseignants une Ivoirienne, pri Comment après 36 ans le miracle est arrivémée à ParisP. 14 Pp. 16-17
2 Option Appliquer la loi, rien que la loi ! es conits fonciers, il y en a tous les jours dans nos villages et villes. Des acquéreurs se retrouvent à dix sur un même site. Des D chefs de village et leurs notables sont sou-vent impliqués dans des transactions de vente ou de concession de terrains qui se ter-minent dans des conits… Des intermédiaires jouent également leur jeu qui met dans des si-tuations confuses acquéreurs et propriétaires terriens ou vendeurs. Les contrats de bail ne res-pectent pas les normes requises, donc suscitent aussi des conits… Autant de litiges à régler qui s’entassent sur la table de la direction des af-faires juridiques et des contentieux du ministère de la Construction, du Logement et de l’Urba-nisme et même dans les tribunaux. A la vérité, ces nombreux conits surviennent par pure igno-rance des règles et lois éditées dans ce secteur, mais aussi ils proviennent des actes posés, il y a plusieurs années. Difcilement, les acquéreurs vont aux informations et ils se contentent des in-formations de la rue pour des affaires délicates
GERMAINE BONI
que celles concernant le foncier. La responsabi-lité des populations est fortement engagée dans ces problèmes fonciers qu’elles rencontrent à longueur de journées. Pour la simple raison qu’elles ne savent pas, par exemple, comment l’on achète un terrain, une maison ou tout autre bien immobilier. C’est pourquoi, le ministre Bru-no Koné demande à tout acquéreur de s’entou-rer de nombreuses garanties pour se prémunir contre toute escroquerie. « Si les acquéreurs prennent les dispositions qui s’imposent, s’infor-ment sufsamment, alors ils pourront déjà évi-ter des problèmes », conseille-t-il. L’ignorance et la non-application des lois qui régissent ces secteurs de construction, logements et urba-nisme constituent aussi des sources de conits et des fausses accusations contre le ministère. Parce que, comme le dit si bien le ministre Bru-no Koné, « on n’achète pas un terrain ni une maison comme on achète un téléphone ou tout autre bien. Il y a une procédure particulière ». Il exhorte tous ceux qui souhaitent acquérir des biens immobiliers de se renseigner davantage. Cela suppose qu’ils se rapprochent des services de l’administration dont il a la charge, pour re-cueillir toutes les informations sur notamment les droits et les devoirs des parties en présence. Il doit s’assurer que le promoteur existe dans les règles de l’art, que l’extrait topographique, l’état domanial et le lotissement sont ables avant tout achat. En clair, la solution aux conits se trouve aussi dans l’application des lois, rien que la loi. « Si nous appliquons les lois votées et si nous ac-ceptons les décisions prises par la justice, alors il y aura moins de conits fonciers », soutient Bru-no Koné; qui invite à donner force à la loi sur le . foncier et l’immobilier
N ation
Vendredi 10 décembre 2021
ACD, constructions anarchiques, logements sociaux...
Bruno Koné présente les grandes réformes
et les acquis de son département
Invité à la tribune de Fraternité Matin, le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme a partagé, hier, la vision du gouvernement pour ce secteur.
runo Nabagné Koné, ministre de la Construc-tion, du Logement et de l’Urbanisme, était «BL’invité des Rédactions » hier l’hôte de la tribune de Fraternité Matin. Une ren-contre qui coïncide avec le 57e anniversaire du quotidien pro-gouvernemental. Pendant un peu plus de trois heures d’horloge, l’émissaire du gou-vernement a entretenu les journalistes du média de ser-vice public autour du thème : « Les secteurs de la construc-tion, du logement et de l’urba-nisme : réformes et impacts ». A la presse, Bruno Nabagné Koné a fait le point sur les réformes et acquis du dépar-tement ministériel dont il a la charge depuis trois ans. L’Ar-rêté de concession dénitive (ACD), la politique de lotisse-ment pour permettre l’accès au foncier, les répressions liées aux constructions anar-chiques, le Programme gou-vernemental de logements sociaux, etc., sont autant de sujets qui ont fait l’objet d’échanges entre le ministre Bruno Koné et les hommes et femmes de médias de Frater-nité Matin. Le ministre Koné Bruno a jugé nécessaire de faire un éclairage sur tous ces sujets. Car, à l’en croire, les populations ignorent tota-lement ou presque les textes qui régissent ce secteur pourtant vital pour tous. Le ministre a, alors, d’emblée, présenté la vision du gouver-nement, à savoir, offrir aux populations un cadre de vie décent et résilient, tout en leur assurant un service de meil-leure qualité. Cette vision ins-crite dans le PND 2021-2025 a nécessité la mise en place d’un cadre réglementaire.Notamment l’adoption d’un Code de l’urbanisme et du foncier, depuis août 2020, le décret sur l’identiant unique des parcelles pris en mars 2019, l’autorisation pour la délimitation des villages du Grand Abidjan ; la révision des schémas-directeurs des villes de Yamoussoukro et de San Pedro, etc.
La réforme de l’ACD : des avancées notables Au chapitre de la gestion du foncier urbain, le ministre Bruno Koné a exprimé un satisfecit total des avancées notables dans la réforme des ACD en Côte d’Ivoire. Ainsi, entre 2013 et 2019,
Le ministre Bruno Nabagné Koné entouré du Pca Pr Sangaré Ibrahima Séga (à gauche) et du Directeur général de Fraternité Matin Serge Abdel Nouho.(PHOTO : JOSÉPHINE KOUADIO)
5500 ACD ont été traités ; 17 000 en 2020, a précisé le ministre. Et d’autres sont en attente de traitement de-puis décembre dernier. Ce sont les résultats, selon lui, de la mise en place d’un plan d’apurement.« Aujourd’hui, le stock ne dépasse pas 2000 ACD en traitement dans tous nos services. Nous avons un suivi mensuel. Nous avons procédé au lancement de l’Opération tiroirs vides pour demander aux populations de venir requérir leurs docu-ments de propriété, car nous avons la capacité de traiter les volumes qui se présen-teront à nous »,rassuré le a ministre; ajoutant que l’ACD est un document important qui atteste de la propriété sur une parcelle.« C’est un levier, un pan économique qui per-met de lever du financement avec la garantie hypothécaire que ce titre soutient », a lancé Bruno Nabagné Koné. Sur ce point, il s’est félicité du lance-ment effectif du Projet de sim-plication, de transformation digitale avec le système inté-gré de gestion du foncier ur-bain, qui permettra de réduire le temps de la délivrance des ACD, de 1 à 3 mois. A toutes ces réformes, il faut ajouter également l’adressage des voies et des lieux d’habitation.
Objectif : zéro effondrement
Pour ce qui est de la construc-tion, là aussi, Bruno Koné note des progrès. Notamment le délai de délivrance des Per-mis de construire qui est de 21 jours désormais, le renfor-
cement des contrôles liés aux constructions anarchiques ;ce qui a permis de sauver des vies humaines, ces dernières années. Avec pour objectif de faire zéro effondrement.« Nous avons dénombré 24 ef-fondrements d’immeubles sur les 5 dernières années dont 9 seulement en 2020. En 2021, nous avons enregistré l’ef-fondrement d’un immeuble à Anono et un balcon à Bonou-min. Depuis ce jour, des me-sures ont été prises, notam-ment la sensibilisation pour éviter les effondrements », dit-il. A l’en croire, des contrôles ont été accentués.« De 2000 contrôles en moyenne par an, nous sommes passés à 8000 à mi-novembre ; 2 démolitions en 2020 contre plus de 40 démolitions en 2021 », a-t-il mentionné.
Logements sociaux : la nouvelle orientation
S’agissant du Programme des logements sociaux, le ministre a soutenu avoir tiré des leçons des résultats de la première phase de ce pro-jet. Pour la deuxième phase, tout est remis sur la table pour qu’elle soit un succès.« Ce projet ira jusqu’à son terme ; en d’autres termes, le dernier souscripteur aura son loge-ment », a rassuré le ministre Bruno Koné. Non sans infor-mer que le gouvernement a désormais recours à la lo-cation-vente. Ce qui passe par le renforcement de l’offre de logements locatifs.« 20% d’Ivoiriens sont propriétaires contre 80% de locataires ; c’est un pan à ne pas négliger
(…) Nous avons conclu avec des promoteurs, dont des in-ternationaux, plus de 300 000 intentions de constructions », a afrmé Koné Bruno. Pour ce qui est du nance-ment de l’immobilier, sans pour autant donner de dé-tails, le ministre a fait savoir que des mesures sont prises en collaboration avec le mi-nistère de l’Économie et des Finances pour recapitaliser et relancer durablement les acti-vités de la Banque de l’habi-tat (BHCI). Des propositions sont faites pour que l’État puisse disposer de moyens d’accompagnement du loge-ment social. Le Directeur général de Fra-ternité Matin, Serge Abdel Nouho, a pour sa part remer-cié le ministre Bruno Konépour la promptitude avec la-quelle il a répondu favorable-ment aux sollicitations de la Snpeci. Il s’est réjoui de cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre de la célébration des 57ans de Fraternité Matin. Le Top manager a noté que le média de service public s’est toujours attelé à accompa-gner les actions du gouver-nement. D’où l’organisation de cette tribune « L’invité des Rédactions », qui est un ins-trument efcace. Quant au Président du Conseil d’administration, le Professeur Sangaré Ibrahima Séga, il a pris l’engagement, au nom du Groupe, d’utiliser tous les moyens pour la vul-garisation des actions du mi-. nistère
ÉMELINE P. AMANGOUA
Vendredi 10 décembre 2021
N ation
3
• Récurrence des litiges fonciers Les conseils du ministre aux populations e ministre de lacune annulation demain. Deà leurs responsabilités dans fait-il savoir, le ministère Construction, du Loge-sorte qu’en cas de conflit, lales problèmes fonciers qu’ilsde la Construction, du Lo-ment et de l’Urbanismejustice confortera nos actesrencontrent, du fait de leurgement et de l’Urbanisme foLnciers est sans équi-tous ceux qui sou- miers et a donc une marge afrme que sa volonté», lance-t-il aucune autorité sur lesl’ignorance. n’a à l’endroit des de prévenir les litigespopulations, tout en rappe-C’est pourquoi le ministre détenteurs de droits coutu-lant qu’actuellement, les do-exhorte voque. Selon lui, demain cuments produits par l’ad-de manœuvre réduite.haitent acquérir des biens « sera plus sûr.« Notre objec-ministration qu’il dirige sont immobiliers à se renseigner.Lorsque sur un terrain, il y tif, c’est que les actes queinfalsiables.« On n’achète pas un ter-a plusieurs attestations vil-nous signons aujourd’hui neToutefois, il interpelle, tou-lageoises, notre administrarain ou une maison comme -puissent faire l’objet d’au-tefois, les populations quanttion tient compte de la pluson achète un téléphone ou ancienne, conformément aux textes. Ce qui veut dire Limitation de la caution et de l’avance de loyer que les autres détenteurs d’attestation villageoise sont considérés comme il-Bruno Koné se félicite du respectce sens, il demande à tout légaux », avertit-il. Dans acquéreur de s’entourer de de cette mesurenombreuses garanties pour e ministre Bruno Koné l’application de ce texte,que pouvons-nous faire ? »,se prémunir contre toute tranche net.« Je metsqui impose d’importantes s’interroge-t-il an de mettreescroquerie.« Si les acqué-quiconque au défien évidence la complicitéamendes aux propriétaires PHOTOS : JOSÉPHINE KOUADIO reurs prennent les disposi-Lforment suffisamment, alors de me prouver qu’unlorsqu’il y a violation des coupable de certains loca-tions qui s’imposent, s’in-contrat de bail dans le-taires.règles en la matière. D’où sa quel la loi portant limitationBruno Koné brandit commecertitude que les allégations ils pourront déjà éviter des Bruno Nabagné Koné a éclairé les journalistes sur la de la caution à deux moisde non-respect de cette me-preuve du respect de la loi problèmes », conseille-t-il. récurrence des litiges fonciers. et deux mois d’avance n’estsure relayées sont sans fon-sur la caution et l’avance, la Selon Bruno Koné, la solu-pas respecté. Si vous avezquasi inexistence de plaintesdement. Selon le ministre, le tout autre bien. Il y a unele promoteur, l’extrait topo-tion aux conits se trouve un tel contrat de bail, il fautplus souvent, c’est le loca-des usagers, depuis quelqueprocédure particulière », re-graphique, l’état domanial aussi dans l’application des me l’apporter », afrme-t-il taire qui accepte les arran-temps.« Avant, nous re-le lotissement, avant toutlève-t-il. et lois.« Si nous appliquons sans détour. Ceci en vue de gements violant ainsi la loi.«cevions régulièrement desBruno Koné incite les po-achat. les lois votées et si nous ac-battre en brèche toutes lesSi dans un contrat de bail, il plaintes sur le numéro vertConcernant l’attestationtentiels acquéreurs de biens ceptons les décisions prises informations selon lesquellesest écrit deux mois de cau-gratuit, 1378. Mais, mainte-villageoise, l’invité de la réimmobiliers à se rapprocher -par la justice, alors il y aura ladite loi est constammenttion et deux mois d’avance nant, il n’y a plus d’appelsdes services de l’adminis-daction de Fraternité matin moins de litiges fonciers », . violée.concernant la caution etet que le locataire indique tration dont il a la chargesouligne qu’il est l’élément argumente-t-il.pour recueillir toutes les in-de base et donc revêt une Le disant, Bruno Koné sou-que, le propriétaire l’a forcé l’avance »,révèle-t-illigne avec force que les bail-à payer plus, sans que cela formations, notamment, surimportance capitale. Or, AHUA KOUAKOU leurs se sont inscrits danssoit inscrit dans le contrat,A. KOUAKOU
• Réduction du coût du logement Voici la politique de l’État e ministre de lapays. C’est ce qui justierelevé, le gouvernement a Construction, du loge-que sur la période 2021-signé des conventions avec ment et de l’urbanismedes grands groupes interna-2025, l’État s’est engagé L a décliné la vision du tionaux pouvant construire à construire 150 mille lo-gouvernement devant des logements de masse. gements. Par ailleurs, an aboutir à réduire le coût du Bruno Koné a donc invité que l’État puisse bénécier logement, dans un avenir les promoteurs ivoiriens à ti-de moyens d’accompagne-proche.« Pour nous, c’estment durable au logementrer prot de ces conventions la loi de l’offre et de la de-en vue d’augmenter leurssocial, le ministre a fait sa-mande. Si nous produisonscapacités de production de voir qu’une mesure de re-suffisamment de loge-de la Banquelogements. capitalisation ments, le coût du logementIl a rappelé que le décit de de Habitat de Côte d’Ivoire . et du loyer va baisser »,a-t-(BHCI) est en courslogements est de 500 mille il souligné, face aux journa-logements à Abidjan et 600A. K. listes. Pour ce faire, a-t-il mille pour l’ensemble du
Plusieurs proches collaborateurs du ministre ont honoré de leur présence cette tribune d’échange.
• La transparence pour restaurer la confiance entre le ministère et les usagers
Les préoccupations des journalistes ont permis au ministre de présenter ses chantiers.
a volonté politique d’améliorer le cadre de vie des populations et de faciliter leur accès LeL ministre de la Construc-au logement est forte. tion, du logement et de l’urbanisme, l’a réafrmée, hier, face aux journalistes. Bruno Koné a également insisté sur la vision du gou-vernement qui est d’offrir un cadre de vie décent et mieux structuré, tel que
prescrit dans le Plan na-tional de développement (PND) 2021-2025. Pour atteindre ces objec-tifs et sceller un pacte de conance entre son minis-tère et les populations, l’in-vité de Fraternité Matin a annoncé qu’il met un point d’honneur à la transparence dans ses différents actes. « Dans tous les actes que nous posons, il n’y a rien à cacher. Nous sommes
transparents. Les popula-tions ont la possibilité de s’informer, à travers le site du ministère, auprès de nos différents services »,a-t-il souligné. C’est pourquoi le ministre a rassuré les populations quant à la abilité des actes qu’il pose pour que, dans les années à venir, il y ait très peu de conits liés au er. fonciA. K.
4
Politique
Coopération Côte d’Ivoire-Niger
Vendredi 10 décembre 2021
Un émissaire de Mohamed Bazoum porteur d’un message au Président Ouattara
Le Chef de l’État a reçu hier en audience, le ministre d’État, ministre des Affaires étrangères du Niger.
e Chef de l’État Alas-sane Ouattara s’est en-tretenu hier avec Mas-L saoudou Hassoumi, ministre d’État, ministre des Affaires étrangères du Ni-ger. Au terme des échanges, face à la presse, le chef de la diplomatie nigérienne a ex-pliqué qu’il était porteur d’un message du Chef de l’État du Niger, Mohamed Bazoum, au Président Alassane Ouattara. «Je suis venu porter un mes-sage du Président Mohamed Bazoum au Président Alas-sane Ouattara», a-t-il souli-gné. Selon lui, le Niger a pour tradition de consulter le Chef de l’État ivoirien avant les grandes rencontres au niveau, notamment de la sous-région ouest-africaine. «Il va de soi qu’à la veille de chaque grand rendez-vous régional, nous venions prendre les éclairages du grand homme d’État qu’est le Président Alassane Ouattara.
Le sommet de la Cedeao du 12 décembre était au centre de l’entretien de l’émissaire du président nigérien et du Chef Chef de l’État Alassane Ouattara. (PHOTO : BOSSON HONORÉ)
Donc, il nous a semblé utile de venir recueillir ses avis et ses conseils, compte tenu de son leadership régional», a expliqué le porteur de mes-sage du Chef de l’État nigé-
rien. Pour le ministre d’État et chef de la diplomatie nigérienne, les pays de la sous-région se trouvent confrontés au-jourd’hui à des défis ma-
jeurs multiformes. Donc, il était nécessaire pour le Pré-sident Bazoum du Niger de consulter et prendre l’avis de son homologue ivoirien, «à cause de sa sagesse, de sa
Lutte contre la corruption Épiphane Zoro dénonce de graves magouilles dans le secteur de la santé facturation des soins réputés croquent leurs patients. No-gratuits dans les établisse- tamment en ce qui concerne ments sanitaires publics, le la vente des médicaments et détournement » de patients les interventions chirurgicales des voies normales, telles relatives à la césarienne où que recommandées, vers des des montants faramineux cliniques privées, le trafic illi- sont fixés. cite de poches de sang, lesDevant cette situation alar-conflits d’intérêt et abus de mante qui défigure le système fonction avec un trop perçu de santé et plombe la poli-… ». Il a spécifié que dans les tique du gouvernement en ce centres de santé investigués, qui concerne la gratuité des ce sont 3 médecins, 9 agents soins relativement à l’accou-du personnel paramédical et chement, Épiphane Zoro Bi de soins, 2 du personnel d’ap- Ballo a invité Pierre Dimba, Le ministre Épiphane Zoro Bi Ballo (au centre) avec à ses côtés ses homolo-pui, 2 vigiles qui sont mis en ministre de la Santé, de l’Hy-gues Anne-Désirée Ouloto et Pierre Dimba. cause. Toutefois, il n’a pas dé- giène publique et de la Cou-’opération coup de poing Zoro Bi Ballo a précisé que voilé l’identité des personnes verture maladie universelle à vient de faire des vic- c’est à la suite d’une série incriminées. ouvrir des enquêtes dans les times dans le système d’investigations bien menées Parlant singulièrement du structures investiguées sur Ldes mesures disciplinairesministre de la Promotion de sanitaire. Le ministre de que ses hommes ont épin-cas du Chu de Treichville, le les cas rapportés ; à prendre la Promotion de la bonne glé les Centres universitaires gouvernance, du Renforce- hospitaliers de Treichville et la bonne gouvernance, du appropriées à l’encontre du ment des capacités et de la de Cocody ; les hôpitaux gé-Renforcement des capacités personnel fautif. Ce dernier Lutte contre la corruption, Épi- néraux Félix Houphouët-Boi-et de la Lutte contre la corrup- s’est engagé à traduire en phane Zoro Bi Ballo, initiateur gny d’Abobo, de Koumassi et tion a déclaré que les poches acte cet appel. de cette action, a dénoncé, de Port-Bouët 2 de Yopougon de sang qui coûtent normale-Anne-Désirée Ouloto, mi-hier, au cours d’un point de ; le Centre hospitalier régional ment à 5000 FCfa sont reven-nistre de la Fonction pu-presse à l’hôtel Pullman au d’ Agboville, les centres com-dues aux malades et aux per-blique et de la Modernisation Plateau, de graves magouilles munautaires de Yopougon sonnes étant dans le besoinde l’administration, elle, a constatées dans ce secteur. Kouté ; l’Association gestion-à 50. 000 FCfa. Il a fait savoirsalué l’initiative de son col-Au cours de cette rencontre naire de la formation sanitaire qu’en ce lieu, il y a toute unelègue. Elle lui a ensuite don-avec les journalistes, il avait de Yopougon Niangon sud mafia qui sévit, à commencerné l’assurance de le soutenir à ses côtés ses collègues de ; le centre de santé d’Abobo par les vigiles et des premiersdans cette action pour une la Fonction publique et de la Clouétcha ; le centre de san-responsables de ce service.administration débarrassée Modernisation de l’adminis- té communautaire d’Abobo Le ministre Épiphane Zoro ad’un héritage de corruption tration, Anne-Désirée Ouloto Baoulé, comme des services aussi indexé le centre de san-que la Côte d’Ivoire traîne et le ministre de la Santé, de fortement infestés par la cor-té de Yopougon-Port-Bouëtdepuis des années. l’Hygiène publique et de la ruption. Parlant des formes de 2 comme un établissement Couverture maladie univer- corruption dans ces établisse-où les agents de santé es-KANATÉ MAMADOU selle, Pierre Dimba. Épiphane ments de soins, il a relevé la «
clairvoyance et de son lea-dership». Pour lui, ses conseils, ses observations et ses avis sont plus qu’utiles pour la bonne marche des pays de la sous-région. Il est bon de rappeler que les Chefs d’État et de gouver-nements des pays membres de la Communauté écono-mique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) se ré-unissent le 12 décembre à
Abuja, au Nigeria. Ce sera l’occasion pour ces leaders politiques de réfléchir sur des préoccupations majeures partagées par leurs diffé-rents États. Entre autres, les crises politiques au Mali et en Guinée. On parle également d’une déclaration commune éventuelle sur le changement climatique.
MARCEL APPENA
Enrôlement pour la Cni
L’Oneci signe un partenariat pour
faciliter le paiement des timbres
Sitionni Gnénin Kafana (à gauche) et Guéro Gbeuli ont salué leur nouvelle union pour booster l’opération de production des cartes nationales d’identité. (Photo : Dr) ’Office national de l’état du reçu de paiement des frais civil et de l’identification d’enrôlement. (Oneci) veut alléger la En plus de permettre l’achat L tâche aux demandeurs des timbres via sa plateforme de la nouvelle Carte de paiement, le nouveau par-nationale d’identité (Cni). tenaire de l’Oneci offre la pos-Le 8 décembre, à son siège sibilité aux pétitionnaires de au Plateau, l’organe dirigé recevoir des Sms en vue de par Sitionni Gnénin Kafana satisfaire à leurs demandes. et son partenaire chargé de Dans cette dynamique, le l’aspect technique, Semlex, Registre national des per-ont procédé à la signature sonnes physiques (Rnpp) qui d’une convention avec la so- intègre le renouvellement des ciété Colow-So Côte d’Ivoire, cartes nationales d’identité, entreprise spécialisée dans la production des titres liés à le digital dont le paiement en l’identification des personnes ligne. physiques, aussi bien pour Cette convention, fruit d’une les nationaux que pour les longue séance de travail étrangers résidant ou de pas-entre les deux responsables, sage en Côte d’Ivoire, doit Sitionni Gnénin Kafana et aussi disposer de facilités Guéro Gbeuli, et leurs col- d’accès aux services offerts laborateurs, vise, selon une par l’Oneci. note de service, à élargir et Depuis de nombreux mois, diversifier les modes de paie- l’institution en charge de la ment des frais d’enrôlement production des Cni met tout en vue d’en faciliter l’accès en œuvre pour satisfaire les aux populations. Le nouveau pétitionnaires. En plus de ré-partenaire se tient désormais duire le délai de production aux côtés de l’Oneci pour, des pièces grâce à l’acqui-entre autres faciliter la récep- sition de matériel de travail tion des frais de demande de pointe, l’Oneci met à leur des titres et autres services disposition un système de de paiement, l’enregistre- paiement rapide et efficace ment des informations de de leurs frais de timbre. pré-enrôlement sur la plate-HERVE ADOU forme de l’Oneci pour l’édition SERCOM
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents