Jeune Afrique - N°3061 du 8 au 14 Septembre 2019
124 pages
Français

Jeune Afrique - N°3061 du 8 au 14 Septembre 2019

-

Description

Presidentielle 2019 - Quelle Tunisie demain ? - Les 7 travaux du prochain président - Les 8 propositions phares de la campagne - Youssef Chahed : "Réformer n'est pas facile, mais nous avons été courageux..."

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 septembre 2019
Langue Français
Poids de l'ouvrage 18 Mo
CÔTE D’IVOIRE LE RHPD EN ORDRE DE BATAILLE
MAROC Lekjaa l’insubmersible
O HEBDOMADAIRE INTERNATIONALN 3061 DU 8 AU 14 SEPTEMBRE 2019
Spécial20 pages NIGER Comment Issoufou prépare sa sortie
PRÉSIDENTIELLE 12 pages 2019 Quelle LeTs 7 turavaunx duiprsocihaineprésidedntemain? Les 8 propositions phares de la campagne Youssef Chahed :« Réformer n’est pas facile, mais nous avons été courageux… »
. . . . . France 3,80 € Algérie 290 DA Allemagne 4,80 € Autriche 4,80 € Belgique 3,80 € Canada 6,50 $ CAN . . . . . Espagne 4,30 € Éthiopie 67 Br Grèce 4,80 € Guadeloupe 4,60 € Guyane 5,80 € Italie 4,30 € . . . . Luxembourg 4,80 € Maroc 25 DH Martinique 4,60 € Mayotte 4,60 € Norvège 48 NK . . . . Pays-Bas 5 € Portugal cont. 4,30 € RD Congo 5 $ US Réunion 4,60 € Royaume-Uni 3,60 £ . . . . Suisse 7 FS Tunisie 4 DT USA 6,90 $ US Zone CFA 2000 F CFA ISSN 1950-1285
UNE ENTREPRISE DE RÉFÉRENCE
Entreprise multimétier, nous concevons, construisons et maintenons les infrastructures et les équipements qui améliorent le quotidien et facilitent les déplacements.
Depuis de nombreuses années, nous nous attachons à recruter et à faire évoluer nos collaborateurs dans les pays où nous sommes implantés.
Notre choix d’ancrage local s’inscrit dans une démarche de long terme, parce que nous savons que la pérennité de notre réussite repose sur un développement durable des compétences locales.
www.sogea-satom.com
SOGEA-SATOM EN AFRIQUE
ÓPlus de90 ansde présence
ÓPlus de12 500 collaborateurs
ÓPlus de20 pays
ÓPlus de100 chantiers en cours
Ó670 M€de CA moyen
Sogea-Satom Niger - Zone industrielle - Route des Brasseries - BP 139 Niamey - Niger Tél. : +227 20 74 25 80 - Email : sogeasatomniger@vinci-construction.com
ÉDITORIAL
Les Tunîsîens ont-îls les dîrîgeants qu’îls mérîtent ?
Tunis, la campagne pour À l’élection présidentielle du 15 septembre a commencé. Il faut la vivre de l’intérieur pour véri-tablement comprendre ce moment rare, étrange et presque fascinant. L’issue en est indécise, paradoxale et sans précédent dans l’histoire du pays depuis la « révolution » de 2011. Officiellement, tout le monde pré-tend se désintéresser de l’événement. Certains estiment que le vrai pouvoir est à l’Assemblée. D’autres, que le cas-ting proposé – une petite trentaine de candidats – ne fait pas rêver les foules. La classe politique est vouée aux gémonies, accusée de ne se pré-occuper que de ses intérêts, de ses privilèges et de ses prébendes. Or la vérité est qu’on ne parle que de ça, que tout le monde suit passionnément les débats (souvent aigeants) et colporte rumeurs etfake newsglanées dans les salons ou sur les réseaux sociaux. Mais personne n’est en mesure de faire un pronostic pour le premier tour de scrutin, encore moins de se projeter sur le second. Les Tunisiens errent dans un épais brouillard. Le temps des patriarches (Bourguiba, Ben Ali, Béji Caïd Essebsi), des sup-posés poids lourds et des hommes providentiels est révolu. Voici celui des foires d’empoigne, des combats douteux où d’improbables seconds couteaux se prennent à rêver du palais de Carthage. Les électeurs ne jugent plus les candidats qu’en fonc-tions des sondages. Personne ne se pose la question de leur fiabilité ou de leur compétence. Rares sont ceux qui se penchent sur leurs programmes,
quand ces derniers existent. Tout se contre son gré), Abir Moussi (béna-joue sur l’image, sur l’émotion, sur liste invétérée) ou Mehdi Jomâa les déclarations fracassantes et autres (ancien chef du gouvernement)… dérapages médiatiques. On préfère les Mais le peuple n’a cure de ces spécu-plateaux de télévision au travail de ter- lations. Seul l’intéresse ce que l’heu-rain. Et l’invective à la réflexion. À l’ap- reux élu va faire pour lui. Car le bilan proche d’échéances déterminantes, de ces huit dernières années n’est pas qui parle encore d’enjeux stratégiques, reluisant : les riches se sont enrichis, de marche à suivre ou de défis à relever des fortunes ont été accumulées on ne (lire « L’Événement » pp. 22 33)sait trop comment, les pauvres se sont? Les débats de fond ressemblent de plus en appauvris, et les classes moyennes plus à un immense café du commerce. regardent désormais davantage vers l’abîme que vers les cimes. Ubuesque Alors que la nouvelle Tunisie était Le décor lui-même est ubuesque : censée être plus juste et plus pros-impréparation, confusion, absence de père, elle apparaît comme un pénible lisibilité de l’offre politique, transhu- mélange de cacophonie, de médiocrité mance des acteurs d’un et de comportements camp à un autre… L’un individuels et collectifs des principaux candi- décevants. Hélas! la situa Il faudra du dats, Nabil Karoui, esttion ne devrait pas samé en prison, alors qu’il atemps pour liorer de sitôt. Il serait de bonnes chances de seillusoire de croire que que la classe qualifier pour le secondles prochaines élections polîtîque tour. Même l’agendapuissent déboucher sur électoral est totalementdes cieux plus cléments ! arrîve incohérent. Il prévoit, parIl faudrait un miracle. à maturîté. ordre chronologique, leAu mieux, elles ne seront premier tour de la prési-quune étape dans le pro dentielle le 15 septembre,cessus de décantation puis les législatives le 6 octobre, puisdémocratique en cours. Un petit pas le second tour de cette même prési-sur le chemin ouvert, en janvier 2011, dentielle. Allez comprendre…par la chute de Ben Ali. Les Tunisiens L’élite se perd en conjectures quantne sont pas dupes. Puisque ce chemin à l’identité des favoris. Nabil Karoui,existe  cest déjà ça! , ils entendent y on l’a vu, en est un. Abdelfattahpoursuivre leur périple du mieux pos Mourou (islamiste), Youssef Chahedsible, en tirant les leçons du triste spec (Premier ministre sortant) et Kaistacle qui se déroule sous leurs yeux. Il Saïed (juriste et ovni politique), aussi.faudra du temps pour que le système On pourrait encore citer Abdelkrimévolue et que la classe politique arrive Zbidi (ministre de la Défense, quià maturité. Serace en 2024? Lespoir, donne souvent l’impression d’être làditon, fait vivre.
o jeuneafriquen 3061 du 8 au 14 septembre 2019
3
4
3
Sommaire 22
L’ÉVÉNEMENT
Vous retrouverez le «Ce que je croîs» deBéchir Ben Yahmed à la in du moîs de septembre
Édîtorîâlpar Marwane Ben Yahmed
PROJECTEURS 6Conidentîel 10Les hommes de lâ semâîne Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé 1410 chosesàsâvoîr sur…Léandre Nzué 16Comme le temps pâsse… 18Le mâtch Le pape Françoisvsle cardinal Robert Sarah 20Esprits libres
L’ÉVÉNEMENT 22TunîsîeSept travaux pour un quinquennat
AFRIQUE SUBSAHARIENNE 34Côte d’IvoîreEn ordre de bataille 40RD CongoInterview de Vital Kamerhe, directeur de cabinet du président de la République 43TribuneCôte d’ïvoîre. DJ Arafat, les Asîa et les « lêkê » 44CentrâfrîqueFrançois Bozizé à pas de loup
MAGHREB & MOYEN-ORIENT 46IsrâëlLa Palestine aux oubliettes 50MârocInoxydable Lekjaa 53TribuneAlgérîe. Le nabab d’Annaba
ÉCONOMIE 56AérîenAir Algérie en quête d’un nouvel horizon 60Têtes d’âiche 61ÉnergîeRicardo Machado, la nouvelle star controversée de l’électricité angolaise 64BTPChangement d’échelle pour le marocain Ménara Holding 65Aîres déclâssées 66E-commerceAlibaba cherche son sésame aricain 67TribuneLe pétrole en Afrîque de l’Ouest francophone, or noîr ou déchet du dîable » ?
CULTURE 68VoyâgeBruxelles, le goût de l’Arique 72StyleTailleur de ces dames 74LîttérâtureL’autre Brésil 77MusîqueChœur de koras o 78MédîâsEn kiosque.La Revuen 85
GRAND FORMAT 79NîgerPassage de témoin
VOUS & NOUS 122Postscriptum
PHOTOS DE COUVERTURE : ÉDITION INTERNATIONALE-MAGHREB & MOYEN-ORIENT: MONTAGE JEUNE AFRIQUE/LOUIS VINCENT-PRÉSIDENCE DU NIGER ÉDITION AFRIQUE DE L’OUEST-CAMEROUN-TCHAD :LOUIS VINCENT-PRÉSIDENCE DU NIGER/ISSOUF SANOGO/AFP ÉDITION CÔTE D’IVOIRE-SÉNÉGAL-GUINÉE-TOGO:ISSOUF SANOGO/AFP/LOUIS VINCENT-PRÉSIDENCE DU NIGER ÉDITION AFRIQUE CENTRALE-BELGIQUE: TIM DIRVEN/PANOS-REA/LOUIS VINCENT-PRÉSIDENCE DU NIGER
o jeuneafriquedu 8n 3061 au 14 septembre 2019
Fondáteur : Béchîr Ben Yâhmed, le 17 octobre 1960àTunis bby@jeuneafrique.com
Édîté pâr Jeune Afrîque MedîâGroup Sîège socîâl :57 bis, rue d’Auteuil – 75016 Paris Tél. :+33 (0)1 44 30 19 60 Fâx :+33 (0)1 45 20 09 69 Courrîel :redaction @jeuneafrique.com Dîrecteur générâl : Amir Ben Yahmed Vîce-présîdents : Danielle Ben Yahmed, François Soudan Dîrecteur de lâpublîcâtîon : Marwane Ben Yahmed Dîrecteur de lârédâctîon : François Soudan f.soudan@ jeuneafrique.com
La rédaction et l’équipe deJeune Afrîquesont à retrouver sur www.jeuneafrique.com/ quisommesnous/
fusîon etâbonnements Ventes : +33 (0)1 44 30 18 23 Abonnements : Service Abonnements Jeune Afrique, 56, rue du Rocher 75008 Paris Tél. :+33 (0)1 44 70 14 74 Courrîel :abonnement-ja @jeuneafrique.com
Communîcâtîon et publîcîté DIFCOM (Agence înternâtîonâle pour lâfusîon de lâcommunîcâtîon) S.A.au capital de 1,3 million d’euros Régie publicitaire centrale de Jeune Afrique MediaGroup 57 bis, rue d’Auteuil 75016 Paris Tél. :+33 (0)1 44 30 19 60 Fâx :+33 (0)1 45 20 08 23 +33 (0)1 44 30 19 86 Courrîel :regie@jeuneafrique.com
Imprîmeur :Siep – France Commîssîon pârîtâîre :1021c80822 Dépôt légâl :àparution ISSN 1950-1285
Abonnezvousà
Découvrez toutes nos ofres d’abonnement sur jeuneâfrîque.com ou contactez-nous au +33 (0)1 44 70 14 74
Le rendezvous des LeaderEs de demain
Affirmez l’engagement de votre entreprise en faveur du leadership féminin
www.forumlesheroines.com/abidjancotedivoire
ORGANISATEUR
PARTENAIRE PAYS
PARTENAIRES OFFICIELS
PARTENAIRES
PARTENAIRES THÉMATIQUES
ABIDJAN 24 septembre 2019
heroines@jeuneafrique.com
PARTENAIRES DÉVELOPPEMENT DE TALENTS
BOURSE REGIONALE DES VALEURS MOBILIERES Afrique de l’Ouest
PARTENAIRES MÉDIAS
6
Brice Laccruche Alihanga, directeur de cabinet d’Ali Bongo Ondimba, à Libreville, le 17 août. CEBOOK FA
PROJECTEURS
CONFIDENTIEL Politique
GABON « BLA » face à ses rivaux En tournée dans la Nyanga, le MoyenGuy Bertrand Mapangou, Régis Ogooué et le WoleuNtem,Pascal Ambourouet,Brice Immongault, Laccruche Alihanga(BLA) poursuitJeanPierre OyibaetGuyMaixent sa conquête du PDG (parti au pouvoir).Mamiaka,ainsi que celui dHervé Le directeur de cabinet dOpiangah,Ali Bongo exconseiller à la présidence. Ondimba(ABO) a réussi à y limiter lin Ce dernier, comme Onanga, sétait fluence des anciens du Mouvement des opposé à Laccruche Alihanga après lAVC amis dABO. Mais ceuxci nont pas dit leur du président, préconisant quil soit hos derniermot.DepuislAssembléenationale, pitalisé au Maroc alors que le « dircab », lexministreAli Akbar Onangaqui soutenaittente de Sylvia Bongo Ondimba, construire une opposition à BLA, avec le préférait quil le soit à Londres. Dautres, soutien de son ancien collèguePacômequi attribuent leur éviction à Laccruche, Moubelet Boubeyaet celui dIdrissont pris leurs distances. Lancien ministre Ngari,son beaupère, premier viceÉtienne Massardsest éloigné de la vie président de la chambre basse. politique.Arsène Emvahou(exaide Onanga na pas digéré son limogeage de camp du président) sest installé à du gouvernement, puis du PDG. De plus, Bruxelles, comme attaché militaire.Steed le Conseil gabonais des chargeurs, queRey(exdirecteur des déplacements) tra dirigeait son épouse,Liliane Ngari,a été vaille à lAgence nationale de promotion supprimé, et sa mission confiée à lOinvestissements et dirige sa société,ce des des ports et rades du Gabon, dont le direc Yoka ComEvent. Enfin,PierreClaver teur général,Landry Régis Laccruche Maganga Moussavou,lancien vice Lelabou,est le frère de BLA. président, a repris ses activités dans lop À lAssemblée, Onanga espère obtenir position. Le 24 août, il a reçuJean Ping le soutien dEmmanuel Issoze Ngondet,afin de discuter des législatives partielles, lexPremier ministre, des exministres dont le second tour sest déroulé le 31.
o jeuneàfriquedu 8 au 14 septembre 2019n 3061
TUNISIE « HCE » EN FRANCE Selon ses proches,HaFedh Caïd Essebsî(HCE),ils du défunt présîdentBéjî Caïd Essebsîet représentant légal du partî NîdaaTounes,a trouvé refuge en France. Depuîs le décès de son père, le 25 juîllet, îl dénonçaît les agîssements du chef du gouvernement,YousseF Chahed,auquel îl împute une sérîe de brîmades, dont, le 23août, une fouîlleau corpsàl’aéroport de Tunîs. L’ouverture d’une enquêteà l’encontre de HCE pour blanchîment d’argent seraît îmmînente. Son entourage y voît une înstrumentalîsatîon de lajustîce vîsantàl’écarter de lascène polîtîque.
CÔTE D’IVOIRE BICTOGO MUSCLE SON ÉQUIPE Ladîrectîon exécutîve du RHDP, que dîrîge l’homme d’afaîresAdamaBîctogo,va être renforcée. Les mînîstres Amédé Koi Kouakou (Équîpement et Entretîen routîer) etClaude Danho Paulîn(Sports) s’apprêtentà y faîre leur entrée. Proche du Premîer mînîstre,Amadou Gon Coulîbaly,le premîer avaît déjàété pressentî pour être l’adjoînt de Bîctogo, maîsAlassane Ouattara avaît préféré prendre le temps de lalexîon.
CÔTE D’IVOIRE Comment ces ont sauvé leur
ministres poste
Le remaniement du gouver Alassane Ouattara(àdr.) nement ivoirien, annoncé et Amadou Gon Coulibaly. le 4 septembre, a été pré cédé de nombreuses tracta tions. De manière inédite, les 2 et 3 septembre,Alassane Ouattara(ADO) etAmadou Gon Coulibaly,son Premier ministre, avaient rencontré les ministres concernés afin de leur annoncer leur départ :Adama Koné(Économie et Finances), Sidiki Diakité(Intérieur), Isaac Dé(Économie numé rique),Mamadou SangafowaUTERS RE / Coul i baly( A g r i c u l t u r e ) , Raymonde Goudou Coffie EGNON OU (Modernisation de ladministra Y G tion) etRamata LyBakayoko (Femme, Famille et Enfant).THIERR Si lun deux a fondu en larmes, dautres, loin dêtre abattus, ont activé leurs réseaux dans lentou rage dADO et de Gon Coulibaly. Une stratégie payante : hormis Mamadou Sangafowa Coulibaly, tous restent finalement au gouvernement. Certains ont été rétrogradés, comme Adama Koné, nommé ministre auprès du président de la République, chargé des affaires économiques et financières. Il cumu lera cette fonction avec celle dadministrateur de la Côte dIvoire à la BAD.
FRANCE-CONGO LOUIS ALIOT « S’INDIGNE » Lavîsîte deDenîs Sassou Nguessoà Parîs n’aguère été perturbée par les opposants congolaîs de laaspora, maîntenus àdîstance de l’hôtel Brîstol et de l’hôtel du Collectîonneur, où séjournaît ladélégatîon oicîelle. Elle n’a
cependant pas échappé àLouîs Alîot,député du Rassemblement natîonal (exFront natîonal) et compagnon de Marîne Le Pen.Amî de l’opposantParFaît Kolélas(luîmême exmembre du FN), Alîotacosîgnéavec le député européen Jérôme Rîvîère,proche de l’ultraconservateur
amérîcaînSteve Bannon,un commu nîqué exîgeant d’Emmanuel Macron qu’îl « fasse preuve d’îndîgnatîon envers le présîdent congolaîs ». En maî 2017, Alîot avaît organîsé une rencontre controversée entre lacandîdate Le Pen et des représen tants de laaspora afrîcaîne en France.
GABON « 3M » ATTEND LE FEU VERT Marîe-Madeleîne Mborantsuo(âlîâs « 3M ») et tous les membres de lâ Cour constîtutîonnelle ont été reconduîts, le 7 âoût, pâr décret du chef de l’Étât. Selon nos sources, lâ présîdente devrâ toutefoîs âttendre pour înâugurer lâ nouvelle sessîon de l’înstîtutîon. Prévue pour le 12 septembre, cellecî â été reportée sîne dîe, en l’âbsence d’Alî Bongo Ondîmba,en séjour de reposà Londres, où îl reçoît des soîns.
CAMEROUN MARIAGE EN PRISON Arrêté le 26 janvîeràlasuîte d’une manîfestatîon de l’opposîtîon, le rappeurValsero(de son vraî nom Gaston Abe Abe)aépousé la dîplomateInlandaîseErja Kaîkkonen,quî dîrîgeaît lasectîon polîtîque de ladélégatîon de l’UEà Yaoundé. Lacérémonîe, très dîscrète, aeu lîeuàlaprîson prîncîpale de Yaoundé, où ce pourfendeur du régîme dePaul Bîyaest încarcéréavec l’opposantMaurîce Kamto,présîdent du MRC.
TUNISIE KAROUI, CANDIDAT DERRIÈRE UNE VITRE Soupçonné de fraudeIscale et de blanchîment d’argent,Nabîl Karouî, candîdatàlaprésîdence de laRépublîque, est încarcéré depuîs le 23aoûtàla Mornaguîa, près de Tunîs. Safamîllea droîtàune vîsîte hebdomadaîre, derrîère une vître (elleavaît obtenu l’autorîsatîon de le voîr sans cet obstacle maîs lamesure est înapplîquée). Deux hommes partagent sacellule, sîtuée dans un pavîllon éloîgné des locaux réservésaux détenus de droît commun. Karouîa accèsàlatélévîsîon, aux lîvres etaux journaux, maîs ne dîspose nî de stylos nî de téléphone. En pratîque, seule lasaîsîne de laCour de cassatîon par les médîas désîreux de l’întervîewer pourraît luî permettre de faîre campagne, comme îl enaen théorîe le droît.
o jeuneàfriquedu 8 au 14 septembre 2019n 3061
7
DR
8
CÔTE D’IVOIRE MISSION CACAO Dominique Ouattaraséjournerâ à pârtîr de lâ mîseptembre à Wâshîngton. Lâ Premîère dâme défendrâ les pâysâns de lâ ilîère câcâo âuprès de personnâlîtés polîtîques et d’îndustrîels du secteur. S’âppuyânt sur des âccusâtîons de trâvâîl forcé d’enfânts dâns les plântâtîons, formulées en juîllet pâr deux sénâteurs démocrâtes, les ÉtâtsUnîs menâcent les Ivoîrîens de boycott. L’épouse d’Ālassane Ouattara,quî présîde pâr âîlleurs le Comîté nâtîonâl de surveîllânce des âctîons de lutte contre lâ trâîte, l’exploîtâtîon et le trâvâîl des enfânts, serâ âccompâgnée de Patrick Āchi,le secrétâîre générâl de lâ présîdence.
RUSSIEAFRIQUE TRIO DE CHOC Le comîté d’orgânîsâtîon du Sommet RussîeAfrîque de Sotchî (24 octobre), nommé pâr Vladimir Poutine,compte pârmî ses 38 membres troîs dîrîgeânts d’entreprîses quî seront mîses en âvânt lors du Forum d’afaîres lîé àce sommet. Le premîer,Valery Krasnov,est vîceprésîdent de VI Holdîng. Spécîalîsé dans la modernîsatîon de sîtes îndustrîels, ce groupe est déjà présentau Zîmbabwe et en Sîerra Leone (métallurgîe, mînes). Le deuxîème,Pavel Livinsky,est dîrecteur général de Rossettî (dîstrîbutîon d’électrîcîté). Le troîsîème,Mikhaïl Marguelov, est le vîceprésîdent de Transneft, quîasîgné deuxaccordsavec l’Algérîen Sonatrach (sécurîsatîon d’oléoducs et d’un parc de stockage d’hydrocarbures). De 2011à 2014, Marguelov fut l’envoyé spécîal du Kremlîn en Afrîque.
o jeuneafriquen 3061 du 8 au 14 septembre 2019
PROJECTEURS CONFIDENTIEL Diplomatie & réseaux
CONGO-FRĀNCE DSN entre Macron et Le Drian
Emmanuel Macron et Denis Sassou Nguesso, à l’Élysée, le 3 septembre.
Arrivé au Bourget le 2 septembre,Denis Sassou Nguesso(DSN) a eu droit le len demainàundéjeunerdeuneheuretrente en tête à tête avecEmmanuel Macronà lÉlysée. Sa délégation, composée (entre autres) des ministresJeanClaude Gakosso(Affaires étrangères),Anatole Collinet Makosso(Enseignement pri maire et secondaire) etArlette Soudan Nonault(Tourisme, Environnement et Développement durable), était attablée dans une autre salle avecFranck Paris, le « Monsieur Afrique » du chef de lÉtat, Rémi Maréchaux,son alter ego au Quai dOrsay,Philippe Bauduin,numéro deux de lAgence française de dévelop pement (AFD), etBernard Rogel,chef détatmajor particulier du président.
La veille, DSN avait reçu dans sa suite du BristolJeanYves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères. Si des accords portant sur lenvironne ment dans le Bassin du Congo et sur lÉducation ont été signés sans pro blème, les déclarations imprévues de Le Drian, qui a dit à son interlocuteur quil attendait « des actes » en faveur du généralJeanMarie Michel Mokoko, emprisonné à Brazzaville, ont sus cité un malaise et contraint lÉlysée à envoyer un message dapaisement à la partie congolaise. Le 4 septembre, DSN était lhôte dun dîner privé quorganisaitPatrick Pouyanné,le PDG de Total. Il a quitté la France le 5 dans la soirée.
CENTRĀFRIQUE-FRĀNCE L’ombre du Kremlin RecevantFaustinArchange Touadéra(FAT) à lÉlysée, le 5 septembre, en présence deJeanYves Le Drian, Emmanuel Macronsest à nouveau dit préoccupé par lin fluence croissante des Russes à Bangui, et a indiqué à son hôte quil abordait ce sujet avecVladimir Poutinesans intermédiaire. Le 19 août, à Brégançon, Macron avait demandé au président russe de faire cesser les campagnes antifrançaises dans la presse centrafricaine. Le 5 septembre, deux compatriotes de FAT se trouvaient à Paris pour évoquer ensemble leur action dans lopposition:AnicetGeorges Dologuélé etKarim Meckassoua.Ce dernier, qui est un proche de Le Drian, sest dit inquiet de lemprise des Russes sur le secteur minier de son pays.
SIPA /
PIERRE VILLARD
SOUDAN-FRANCE CARLOS, DE POISSY À KHARTOUM Détenu en Frânce depuîs 1994, le VénézuélîenIlich Ràmírez Sánchez, ââsCarlos,âécrît le 2 septembre àsonâvocâte,Isabelle Coutant-Peyre.Condâmnéàune peîne de prîsonàperpétuîté, le « révolutîon nâîre professîonnel »âutopro clâmé explîqueâvoîr suîvî de sâ cellule de Poîssy l’ouverture du procès d’Omar el-Béchir. Dâns son courrîer, soulîgnetîl, les enquêteurs soudânâîs ontâirmé devânt le trîbunâl, le 19âoût, que le présîdent déchuâvâît reçu 90 mîllîons de dollârs de lâfâmîlle royâle sâoudîenne. Râppelânt qu’ElBéchîr « [l’]âlîvré le 15âoût 1994âuxâgents de lâCIA,à Khârtoum,âprèsâvoîr été pâyé pâr les Sâoudîens », Cârlos poursuît : « Nous ne sâvons pâs combîen [îl] âété pâyé pour me trâhîr, mâîs îl est certâîn que c’étâît plusîeurs mîllîons de dollârsâmérîcâîns… » Ilâjoute enin qu’îl doîtà e M CoutântPeyre « plus de 6 mîllîons d’euros » et « encore plus à[ses]âutresâvocâts »,âvânt de demânderàcellecî d’en înformer ses « frères et sœurs du Soudân ».
PĀPE FRĀNÇOIS Lors sa vîsîte du 4 au 10 septembre au Mozambîque, à Madagascar, puîs à Maurîce (la quatrîème sur le contînent), îl devaît aborder des thèmes quî luî sont chers: protectîon de l’envîronnement, résolutîon des con"îts, dîalogue înterrelîgîeux et œcuménîsme CIRIC /avec les protestants. Quatre de ses idèles l’ont aîdé à préparer ce voyage.
NNE SIMON ORI ; C
CIRIC / CPP / ATO
IGLIOR
; M. M CIRIC / TO
HOLIC PRESS PHO AT ; C
CIRIC / CPP / OOL ; P CIRIC / CPP /
TICAN POOL VA
PIETRO PAROLIN Secrétàire d’Étàt du SàintSiège (équivàlent d’un Premier ministre). Cetafable cardinal italienafait toute sacarrière dans ladiplomatie vaticane, en commençant par lanonciatureau Nigeria. A posé les jalons de cette visite papale en se rendant!Madagascar en janvier 2017.
PAUL RICHARD GALLAGHER Secrétaire pour les relationsavec les États, il prête uneattention particulière!l’Afrique. Ce Britannique bon vivantaen efet été marqué par son passageau Burundi, d’abord!lanonciature de Bujumbura pendant laguerre civile, en 1997, puis comme nonce de 2004!2009.
PHILIPPE OUÉDRAOGO Archevêque de Ouagadougou, créé cardinal en février 2014. Attachéau dialogueavec l’islam. Fervent soutien des réformes de François visant! décentraliser le pouvoir dans l’Église. A été élu le 27 juillet!latête du Symposium des conférences épiscopalesafricaines et de Madagascar.
FRIDOLIN AMBONGO Archevêque de Kinshasa. Comme son prédécesseur et mentor Laurent Monsengwo, il n’hésite pas! afronter lesautorités de laRD Congo. A notamment dénoncé les résultats tronqués, selon lui, du dernier scrutin présidentiel. Seracréé cardinal le 5 octobre.
AFFAIRE KAMTO REPARTI POUR UN TOUR… Les défenseurs de l’opposânt câmerounâîsMaurice Kamto sont décîdésàporter son procès sur le terrâîn polîtîque. Celuîcî s’est ouvert le 6 septembre devânt le trîbunâl mîlîtâîre de Yâoundé,âvânt d‘être reportéâu 8 octobre. S’îls ont échouéà obtenîr que les débâts soîent ouvertsâu publîc etâux médîâs, îls ont l’întentîon de retourner le procès contre son înstîgâteur et de trânsformer l’événement en un second tour de lâprésîden tîelle de 2018. Leur objectîf : démontrer que l’Étât câmerou nâîsâemprîsonné leur clîent et sesidèles lîeutenântsàdesins polîtîques,âînsî que sur lâbâse
de « consîdérâtîons ethnîques, [comme l’ont reconnu] les membres des forces de sécurîté ». e M Sylvain Souop,l’un des âvocâts desâccusés,â ânnoncé qu’îl comptâît fâîre cîter comme témoînsPaul ĀtangaNji,le mînîstre de l’Admînîstrâtîon terrîtorîâle ;René Emmanuel Sadi,son prédécesseur etâctuel portepârole du gouvernement ; Émile Bamkoui,le dîrecteur de lâ sécurîté mîlîtâîre ; enin,Léopold Maxime Eko Eko,pâtron de lâ Dîrectîon générâle de lâ recherche extérîeure et époux de lâjugeĀbegaMbezoa, présîdente… du trîbunâl mîlîtâîre de Yâoundé.
o jeuneafriquen 3061 du 8 àu 14 septembre 2019
9
10
SPÉCIĀL ROBERT MUGĀBE
« Le commandant Mugabe étaît une îcône de lalîbératîon, un panafrîcaîn quîaconsacré savîeàl’émancîpatîon […] de son peuple. Sacontrîbutîon àl’hîstoîre de notre natîon et de notre contînent ne serajamaîs oublîée. » Emmerson Mnangagwa, présîdent du Zîmbabwe
« Il fut un formîdable dîrîgeant dont le pouvoîradégénéréau poînt de mettre le Zîmbabweàgenoux. » Shadrack Gutto,professeur à l’Unîversîté d’Afrîque du Sud
« Je me souvîendraî de [luî] comme d’un homme courageux, quî n’ajamaîs eu peur de se battre pour ce en quoî îl croyaît, même lorsque celan’étaît pas populaîre. » Uhuru Kenyatta,présîdent du Kenya
« Je ne verseraî pas de larmes pour Mugabe. Il yavaît tellement d’espoîr quand îlaprîs le pouvoîr […], maîs îl s’est égaré etag#ché les chances d’un pays quîavaît un grandavenîr devant luî. » Emily Thornberry,députée brîtannîque
Lîre notre dossîer spécîal consacré à Robert Mugabe sur www.jeuneafrique.com
o jeuneafriquedu 8n 3061 au 14 septembre 2019
SIPA / AP / HI AZ
YI MUKW RA NGI VA TS
PROJECTEURS LES GENS
LES HOMMES DE LĀ SEMĀINE Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé : « Dura lex… » Principâux âccusés dâns le procès du putsch mânqué de 2015, ils ont été condâmnés l’unàvingt âns de prison, l’âutreàdix. L’épilogue d’uneafaire qui atenu le Burkinaen haleine pendant unan et demi.
BENJAMIN ROGER
Ni l’un ni l’autre n’ont dÛ tre sur pris  l’nonc de la sentence. Peuttre mme ontils t soula gs  l’ide d’chapper  la peine de prison  vie qu’avait requise le parquet. Quatre ans aprs que des soldats de l’ancien Rgiment de scurit prsidentielle (RSP) ont fait irruption en salle du Conseil des ministres et arrt les respon sables de la transition (le 16 sep tembre 2015), marquant le dbut de ce qui restera dans les mmoires comme le coup d’Ètat  le plus bte du monde , le tribunal militaire de Ouagadougou a enfin rendu son
Les deux prévenus devant laHaute Cour de justice de Ouagadougou, le 27avril 2017.
verdict : vingt ans de prison ferme pour Gilbert Diendr et dix pour Djibrill Bassol. Sur les 84 accuss de ce procs hors norme, qui aura mobilis d’importants moyens et tenu les Burkinab en haleine pendant dix neuf mois, la quasitotalit ont t reconnus coupables des faits qui leur taient reprochs. Parmi eux, Diendr et Bassol taient ceux dont le sort a t le plus scrut. Le premier, accus par le parquet mili taire d’tre  l’instigateur princi pal  de ce putsch qui a fait 14 morts et 270 blesss, a t jug coupable d’attentat  la sÛret de l’Ètat, de meurtre, et de coups et blessures
AFP /
AHMED OUOBA