Jeune Afrique - N°3087 du 8 au 14 Mars 2020

Jeune Afrique - N°3087 du 8 au 14 Mars 2020

-

Français
124 pages

Description

TIDJANE THIAM - Le banquier qui dérangeait la Suisse - Pourquoi et comment le patron franco-ivoirien du deuxième plus grand groupe financier helvétique (et le plus ancien) a été contraint de démissionner… après en avoir redressé les comptes.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 mars 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 17 Mo
Signaler un problème
ALGÉRIELES 10 DÉFIS D’ABDELMADJID TEBBOUNE
O HEBDOMADAIRE INTERNATIONALN 3087 DU 8 AU 14 MARS 2020
Pourquoi et comment le patron francoivoirien du deuxième plus grand groupe financier helvétique (et le plus ancien) a été contraint de démissionner… après en avoir redressé les comptes.
SÉNÉGAL « France dégage ! » Enquête sur les néofrancophobes
TUNISIE Un nouveau départ ? SPÉCIAL 22 PAGES
TIDJANE THIAM Lebanquier qui dérangeait la Suisse
. . . . . France 3,80 € Algérie 290 DA Allemagne 4,80 € Autriche 4,80 € Belgique 3,80 € Canada 6,50 $ CAN . . . . . Espagne 4,30 € Éthiopie 67 Br Grèce 4,80 € Guadeloupe 4,60 € Guyane 5,80 € Italie 4,30 € . . Luxembourg 4,80 € Maroc 25 DH Martinique 4,60 € Mayotte 4,60 € Norvège 48 NK . ... Pays-Bas 5 € Portugal cont. 4,30 € RD Congo 5 $ US Réunion 4,60 € Royaume-Uni 3,60 £ . . . . Suisse 7 FS Tunisie 4 DT USA 6,90 $ US Zone CFA 2000 F CFA ISSN 1950-1285
Béchir Ben Yahmed
bby@jeuneafrique.com
Samedi 7 mars L’après-coronavîrus
e me dois de vous parler encore ducoronavirus, qui inspire à beaucoup J trop dentre nous une peur excessive. Il sera vai n c u d a n s t ro i s à quatre mois, mais ses consé quences économiques sont considérables. Nous devrions nous en préoccuper et leur cher cher remède dès maintenant.
Il y a trois mois, la plupart dentre nous navaient jamais entendu ce nom ; aujourdhui, il est sur toutes les lèvres et, sur les cinq continents, pour la première fois dans lhistoire de lhumanité, on se pose la même question : comment se protéger de ce mal effrayant et nouveau ? Trop souvent et un peu par tout, lon donne à cette question des réponses irrationnelles, dic tées par une forme de panique. Or, la peur est mauvaise conseil lère ; la panique est ce quil faut à tout prix éviter. Fermer les frontières, mettre à larrêt trains et bateaux, sus pendre les liaisons aériennes ne prémunirait pas contre la circu lation de ce maudit virus. Pas plus que ne larrêteraient des écoles closes et des stades vides. Il faut garder son sangfroid,
combattre ce virus avec fermeté et prendre des précautions pour lempêcher autant que possible de se propager. Il sest déclaré en Chine il y a près de trois mois et les Chinois sont déjà parvenus à le contenir et à le faire reculer. Ils ne tarde ront pas à en venir à bout.
Si vous interrogez les spécia listes des maladies infectieuses et des virus (fussentils les plus méchants), ils vous diront tous ceci : « Non, le nouveaucorona viruschinois nest pas la pandé mie qui anéantira lhumanité. Mais il peut causer malgré tout des dégâts dans nos sociétés. Non, le nouveaucoronavirus nest pas beaucoup plus dange reux que la grippe saisonnière. Mais, comme elle, il peut tuer les plus fragiles dentre nous. Oui, la panique provoque plus de catastrophes que le virus luimême. Mais il faut quand même se protéger contre le risque dinfection ! La bonne nouvelle, cest que vous ne risquez quasiment rien si vous avez moins de 60 ans et que vous êtes nonfumeur. Mais si vous avez plus de 70 ans et avez des soucis de santé, cest
le moment dêtre vigilant ! Regardez les chiffres du navire de croisièreDiamond Princess. Parmi ceux qui étaient à son bord et ont eu le malheur dêtre infec tés par lecoronavirus:  le s s eptuagénaire s ont eu 0,5 % de risques de mou rir (1 mort sur 228 personnes infectées),  et les octogénaires ont eu 10 % de risques de mourir (5 morts sur 52). Voilà pourquoi il est impor tant de se protéger, avec séré nité, sans paniquer, mais avec sérieux. »
Je fais moimême partie de ces personnes âgées, voire très âgées, qui sont les plus fragiles et les plus menacées par lecoro navirus; je vis dans un pays atta qué par ce virus ; je me contente dêtre vigilant et découter les recommandations de ceux qui en savent plus que moi sur les maladies infectieuses. Répétons cette simple vérité : 1/Lecoronavirusse transmet vite et facilement, contamine beaucoup et aisément. Mais il tue peu et, en définitive, fait plus de peur que de mal. 2/Les Chinois lont combattu avec fermeté et ils sont en passe
o jeuneafriquen 3087 du 8au 14 mars 2020
3
4
Ce que je crois
de léradiquer. Ils se préparent déjà à limiter les eets que son passage de trois mois a infligés à leur économie et à celle du monde.
À ce jour, selon lOrganisation mondiale de la santé (OMS), ce nest pas (encore) une pandémie : on signale quelques cas isolés dans une petite centaine de pays, mais le virus na essaimé sérieuse ment que dans peu dÉtats, dont certains, il est vrai, très peuplés : Corée du Sud, Iran, Italie ; pour lheure, il nest quune menace pour quelques autres, dont la France, et na pris racine ni en Afrique ni en Amérique. Les dirigeants des pays affec tés le combattent chacun à leur manière, écoutent les recomman dations de lOMS et font en sorte de limiter les dégâts. On peut donc penser avec les spécialistes que, sur le plan sani taire, la crise actuelle sera résor bée dici à la fin de ce semestre.
Rappelons quun autre mal, Ebola,qui navait frappé que des Africains de lOuest et du Centre et qui tuait, lui, les deux tiers des personnes infectées, a fait en quelques mois plus de 11 000 morts en Afrique de lOuest et quil vient de faire plus de 2 000 victimes en République démocratique du Congo. Les Africains sont parvenus eux aussi à léradiquer avec laide ecace de lOMS. Rappelons que la rougeole et même les grippes tuent chaque année cent fois plus que le coronavirus. Lecoronavirussest déclaré, lui, en Chine, où il a tué plus de 3 000 personnes, et sest propagé ensuite dans des pays dévelop pés. Sa nouveauté, son côté
o jeuneafriquedu 8n 3087 au 14 mars 2020
imprévu, la facilité avec laquelle il se transmet en ont fait, en quelques semaines, une menace mondiale. Mais, sachonsle, il a été contenu jusquici et sera vaincu avant la fin de ce semestre. Il aura tué dans lensemble du monde quelque 5 000 ou 6 000 personnes âgées ou très âgées, soit moins de 2 % des per sonnes infectées.
Mais il aura bouleversé la vie des autres et « mangé » la moitié de la croissance économique du globe en 2020. Il faudrait dès à présent se pré occuper des eets économiques et financiers de cette tour mente sur léconomie mondiale dans son ensemble. Ils seront considérables. Lindustrie touristique, le trans port aérien, lindustrie auto mobile, lextraction minière, lénergie auront été gravement aectés et il faudra se préparer à tout reconstruire. C o m b i e n d e p e t i t e s e t moyennes entreprises serontelles asphyxiées? Jusquà quel point les bourses mondiales serontelles secouées? Il faudra que le FMI, la Banque mondiale, lOCDE et les grands instituts démission mobi lisent leurs moyens.
Arrivera un moment où il fau dra faire tout le possible et tout le nécessaire pour sortir lécono mie mondiale de la récession. Y parviendraton avant la fin de cette année, qui restera, dans lHistoire, comme celle ducoro navirus? Nul ne le sait. Ce dont je suis sûr, cest quil faut de suite nous occuper de laprèscoronaviruset de ses eets destructeurs sur les écono mies de nos pays.
HUMOUR, SAILLIES ET SAGESSE
Pour vous fâire sourire, grincer des dents – ou réléchir –, ici, châque semâine, une sélection subjective, lâmienne, de ce qui âété dit ou écritâu cours des siècles pâr des hommes et des femmes quiâvâient des choses intéressântes ou drôlesànous dire.B.B.Y.
L’expérience est une bougie qui n’éclàire que celui qui là porte. Confucîus
Les hommes nàissent libres et égàux, et peuvent obtenir n’importe quoi,àcondition d’avoir du pognon. Jean Yanne
Tolérance : faculté de supporter ce que l’on est incapable d’interdire Georges Elgozy
Celui que le serpentapiqué prend peur d’une simple corde. Proverbe berbère
Notons que le cinémaest laseule activité humaine où d’abord on alise, ensuite on projette. Louîs-Martîn Tard
Les vieux, çarestaitassis près de lacheminée et çaentretenait le feu,aujourd’hui, çareste devant latélé et çachange les chaînes. Le Grand Caé des brèves de comptoir
Le nombre de bêtises qu’une personne intelligente peut dire dans une journée n’est pas croyable. Et j’en dirais sans douteautant que lesautres si je ne me taisais pas plus souvent. André Gîde
Le bonheur, quel qu’il soit, apporteair, lumière et liberté de mouvement. Frîedrîch Nîetzsche
04 38 92
En Afrique, pas besoin d’aller à la banque lorsqu’on en a une dans la poche.
Plus de30 millions d’Africainsconsidèrent désormais MTN MoMo comme leur banque. Quand on peut atteindre les plus isolés d’entre nous et les connecter de village en village, d’un pays à l’autre à travers le monde,c’est parti.Quand on peut enseigner grâce à la technologie, là où les livres sont absents,c’est parti.Quand 30 millions de personnes qui n’ont jamais eu accès aux services bancaires ont maintenant une banque dans leurs poches,c’est parti.
Chaque jour, à MTN, on est motivé par l’esprit combatif des personnes que nous servons.
Voilà pourquoi, On est bien ensemble.
everywhere you go
\HUNT\LASCARIS WA TB
6
ÉDITORIAL
Monsieur le président, lisez ce sondage!
est un sondage de 112 pages, C rendu public le 20 février, que tous les décideurs politiques du continent  à commencer par les chefs dÉtat  devraient lire avec atten tion. Son commanditaire, lhomme daaires sudafricain Ivor Ichikowitz, a beau être le premier fabricant darmes privé du continent, linstitut américain qui la réalisé est réputé pour son indé pendance et son professionnalisme. Pendant plusieurs mois, en 2019, les enquêteurs de PSB Research ont sillonné 14 pays dAfrique subsaharienne, anglo phones et francophones, pour recueillir les jugements, les attentes, les craintes et les espoirs des 1824 ans. En ressort la radiographie passionnante dune popu lation correspondant à lâge médian (19 ans) des habitants dun continent peuplé à 70 % de moins de 30 ans.
Génération connectée.86 % des jeunes (femmes et hommes, urbains et ruraux) possèdent un smartphone  contre 40 % pour lensemble des Africains , sur lequel ils passent entre trois et cinq heures par jour en moyenne, les Gabonais étant les plus assidus en la matière. Même si les francophones recourent plus volontiers que les anglo phones aux réseaux sociaux comme « principale source dinformation » (jusquà 79 % des jeunes Sénégalais !), 60 % des sondés avouent naccorder quune confiance limitée aux plate formes Facebook et WhatsApp. Pour se tenir informés, les trois quarts dentre eux plébiscitent la télévision devant la radio, avec néanmoins des taux de
o jeuneafriquen 3087 du 8au 14 mars 2020
crédulité variables quand il sagit de la chaîne nationale ocielle : si 98 % des jeunes Rwandais et 73 % des Sénégalais disent lui faire confiance, ils ne sont que 30 % au Gabon et 28 % au Zimbabwe.
Génération identitaire.À 76 %, la jeunesse africaine a le sentiment de par tager « une identité commune », fondée sur la culture et sur lHistoire. Ce panafri canisme explique, entre autres, le haut degré de crédit accordé à lUnion afri caine en tant quinstitution (72 %), mais aussi la défiance visàvis des investisse ments étrangers, per çus par 68 % des jeunes comme « une forme de néocolonialisme ». G l o b a l e m e n t , l e s ÉtatsUnis, la Grande Bretagne, la Chine et lUnion europ éenne sont les acteurs exté rieurs dont lesoft power est le plus apprécié. La France, elle, est en queue de peloton. Paradoxe qui devrait interpeller lÉlysée et le Quai dOrsay : autant limage de la France est bonne en Afrique anglophone, particulièrement au Ghana, en Éthiopie, au Nigeria, au Kenya ou en Afrique du Sud, autant elle est mauvaise, voire déplorable auprès de la jeunesse des pays francophones. Ainsi, 71 % des jeunes Gabonais jugent son influence négative, tout comme 68 % des Sénégalais, 60 % des Maliens et 58 % des Togolais de la même tranche dâge. À lexception du CongoBrazzaville, où 60 % des sondés lestiment positive,
limage de la France est donc dégradée au sein de son expré carré. On sen dou tait. Ce sondage le confirme.
Génération démocratique ?La question se pose, au vu des résultats de cette enquête. Confrontée au choix (cornélien) de dire ce qui, à ses yeux, est prioritaire entre la démocratie et la sta bilité, la jeunesse des 14 pays du panel se départage de manière strictement égale: 48 % placent la démocratie avant la sta bilité, et 48 % optent pour linverse (4 % ne se prononcent pas). Détail intéres sant : les francophones sont à une large majo rité « prodémocratie », alors que la plupart des anglophones plébis citent la stabilité dans des proportions par fois écrasantes (94 % des jeunes Rwandais et 86 % d e s jeu n e s Éthiopiens). Signe de cette « crise de la légi timité démocratique » sur le continent que relevaient il y a peu des chercheurs de Harvard ? Convenons aussi, à la lec ture de ce sondage, que les combats de la jeunesse africaine se situent sur un terrain plus vaste que celui des aronte ments entre politiciens. Cette jeunesse privilégie la liberté de conscience, laccès au wifi (quelle considère à 80 % comme un droit de lhomme) et à des emplois décents, la lutte contre la corruption et la recherche de la paix. Cest aussi une jeunesse qui se veut « morale ». À la question : « La religion
jouetelle un rôle important dans votre vie ? », elle répond oui à 63 %. Et cela expliquant en partie ceci, elle exprime à 69 % son rejet de toute extension des droits accordés aux personnes LGBT. La tolérance dont elle fait preuve visà vis des réfugiés, des fidèles des autres confessions ou de s minorités eth niques trouve ici des limites précises.
Génération optimiste.Que dire dautre au vu de ce chiffre : 82 % des jeunes interrogés pensent quils vivront mieux dans deux ans ! Et si on leur don nait un billet de cent dollars, la moitié dentre eux linvestiraient immédia tement dans un nouveau business. Certes, le niveau dafroptimisme nest pas le même partout : les Rwandais, les Éthiopiens, le s Ghanéens, les Nigérians, les Kényans imaginent leur avenir de manière beaucoup plus posi tive que les Maliens, les Togolais, les Congolais, les Zimbabwéens ou les Sud Africains. Même dichotomie en ce qui concerne le sentiment dégalité devant la loi : si 78 % des Rwandais et 55 % des Sénégalais disent avoir confiance dans leur justice, le taux de défiance à son encontre demeure très fort au Congo, au Gabon et au Mali. Idem quant à la mesure du taux de satisfaction à légard des infrastructures de base : très élevé au Rwanda (décidément) et au Kenya, bas à très bas au Nigeria et au Gabon. Idem, enfin, à propos du taux de crédit accordé par la jeunesse à ses gouvernants : globalement favo rable en Afrique de lEst (72 %), moyen en Afrique australe (54 %) et faible en Afrique francophone (45 %). Pour conclure : une jeunesse « afro entrepreneuse » et « afroresponsable », très majoritairement désireuse de vivre et de réussir là où elle est, encore trop peu concernée par les défis environne mentaux, mais qui, à 86 %, dit se recon naître dans les valeurs portées jadis par Nelson Mandela. « Et si vous étiez pré sident pour un jour, quelle mesure pren driezvous en priorité ? » ont demandé les enquêteurs aux jeunes des 14 pays. Réponse quasi unanime : « Créer un maximum demplois ! » Nul doute que la réaction aurait été la même dans les quarante autres
Sommaire 3Ce que je croîspâr Béchir Ben Yâhmed54IndustrîeCondor et ses consœurs 6Édîtorîalpâr Frânçois Soudân dans laligne de mire d’Alger 56Aîres déclàssées PROJECTEURS57TrîbuneFaut-il (vraiment) craindre 8Conidentîelles prêts chinois ? 12L’homme de la semaîne Alâssâne OuâttârâDOSSIER MAROC ÉNERGIE 1410 choses à savoîr sur…58Solàîre et éolîenBilan d’étape pour Antoinette Sâyeh, âncienne ministre Masen des Finânces du Liberiâ 16Comme le temps passe…FOCUS MONÉTIQUE 18Le matchMâhâmâdou Issoufou67StràtégîeLacarte de paiement vsAlphâ Condéa-t-elle unavenir ? 20Esprîts lîbres CULTURE(S) & LIFESTYLE AFRIQUE SUBSAHARIENNE72MusîqueSortir de ladébrouille 22SénégalPâris, c’estini…77EssàîUnan de Hirak 26NîgerSeini Oumarou,78CînémàL’invisible révélé l’éternel second rôle Au nom duils 28TrîbuneLes nouveaux seigneurs80TendànceSavourer responsable de l’armement82LîttéràtureLiens de sang 30Afrîque du SudCeux que l’ANC aoubliésGRAND FORMAT 83TunîsîeUn nouveau départ ? MAGHREB & MOYEN-ORIENT 32AlgérîeDix déis pour AbdelmadjidVOUS & NOUS Tebboune121Le courrîer des lecteurs 38MarocInterview d’AminaBouayach,122Post-scrîptum présidente du Conseil national des droits de l’homme 41TrîbuneIsraël, l’énième statu quo Ābonnez-vousà 42LîbyePrisau piège de Tripoli ÉCONOMIE 44Tîdjane ThîamLe banquier qui dérangeait laSuisse 52Têtes d’àiche Découvrez toutes nos ofres d’abonnement sur PHOTOS DE COUVERTURE : jeuneàfrîque.com ÉDITION IA :STEFAN WERMUTH/BLOOMBERG VIA GETTY IMAGES; RYAD KRAMDI / AFP ou contactez-nousau ÉDITION MMO :RYAD KRAMDI / AFP; STEFAN WERMUTH/ BLOOMBERG VIA GETTY IMAGES+33 (0) 1 44 70 14 74 ÉDITION TUNISIE :ADOBE STOCK; MONTAGE JA
Fondateur : Béchîr Ben Yàhmed, le 17 octobre 1960àTunis bby@jeuneafrique.com
Édîté pàr Jeune Afrîque MedîàGroup Sîège socîàl :57 bis, rue d’Auteuil – 75016 Paris Tél. :+33 (0) 1 44 30 19 60 Fàx :+33 (0) 1 45 20 09 69 Courrîel :redaction @jeuneafrique.com
Dîrecteur généràl : Amir Ben Yahmed Vîce-présîdents : Danielle Ben Yahmed, François Soudan
Dîrecteur de làpublîcàtîon : Marwane Ben Yahmed mby@jeuneafrique.com
Dîrecteur de làrédàctîon : François Soudan f.soudan@jeuneafrique.com
La rédactîon et l’équîpe deJeune Afrîquesont à retrouver sur www.euneafrîque.com/ quî-sommes-nous/
fusîon etàbonnements Ventes : +33 (0) 1 44 30 18 23
Abonnements : Service Abonnements Jeune Afrique, 56, rue du Rocher 75008 Paris Tél. :+33 (0) 1 44 70 14 74 Courrîel :abonnement-ja @jeuneafrique.com
Communîcàtîon et publîcîté DIFCOM (Agence înternàtîonàle pour làfusîon de là communîcàtîon) S.A.au capital de 1,3 million d’euros Régie publicitaire centrale de Jeune Afrique MediaGroup
57 bis, rue d’Auteuil 75016 Paris Tél. :+33 (0) 1 44 30 19 60 Fàx :+33 (0) 1 45 20 08 23 +33 (0) 1 44 30 19 86 Courrîel :regie@ jeuneafrique.com
Imprîmeur : Siep – France Commîssîon pàrîtàîre : 1021c80822 Dépôt légàl :àparution ISSN 1950-1285
o jeuneafriquen 3087 du 8au 14 mars 2020
7
8
PROJECTEURS
CONFIDENTIEL Politique
SPÉCIAL CORONAVIRUS Comment les chefs se préparent Afin de lutter contre la propaga tion du coronavirus, les pré sidentsPatrice Talon, Denis Sassou Nguesso, Macky Sallet Alassane Ouattaraont interdit à leurs ministres de voyager, jusquà nouvel ordre. Le 4 mars, peu avant dentrer en Conseil des ministres, le chef de lÉtat ivoirien a annoncé à son équipe gouvernementale quil était désormais défendu de se ser rer la main. À Cotonou,Benjamin Hounkpatin,le ministre de la Santé, a été prié de rester à son bureau et joignable 24 heures sur 24. Dans dautres pays, comme la RD Congo, le Rwanda, le Gabon, la Mauritanie, le Burkina, la Guinée, le Togo ou le Cameroun (à qui la Corée du Sud a offert du matériel de dépis tage), les mesures de contrôle ont été renforcées dans les aéroports.À l’aéroport Maya-Maya de Brazzaville.
Air France sur le quivive Sous la direction dHenri Hourcade,Problème : le vol Air France du jour étant déjà parti, nison directeur général Afrique, assisté dePierreNoël Gauthier,responsable de léquipage ni les passagers  dont certains se rendaient la sécurité et des services au sol, ainsi que de lindispen au Congo pour des séjours daffaires de courte durée  sableGuy Delbrel(désormais consultant), Air France navaient été prévenus de ce qui les attendait. La direction KLM a mis en place une cellule de veille chargée de gérer de la compagnie ayant menacé de dérouter lappareil vers limpact de lépidémie de coronavirus sur ses destinations une autre destination, voire de supprimer toute desserte en Afrique subsaharienne. Première alerte le 4 mars, de Brazzaville et de PointeNoire, lambassadeurFrançois lorsqueCyprien Mamina,le secrétaire général du minisBarateauest monté au créneau auprès deJacqueline tère congolais des Affaires étrangères, a fait parvenir à laLydia Mikolo,la ministre de la Santé, pour que ces compagnie une note signifiant que tous les passagers en consignes soient temporairement levées. Elles devaient provenance de Paris seraient placés en quarantaine dès cependant être rétablies (sous une forme quelque peu leur arrivée à Brazzaville, avec effet immédiat. Cette note assouplie) à partir du 9 mars. La crainte dAir France est relayait un message adressé le même jour aux missions que cette décision congolaise ne fasse jurisprudence : le diplomatiques par le ministreJeanClaude Gakosso,Gabon et le Cameroun seraient sur le point dappliquer des plaçant la France dans la catégorie des « pays à risque ». mesures similaires.
o jeuneafriquen 3087 du 8au 14 mars 2020
AT
ELOMB / WHO
CÔTE D’IVOIRE Dans le secret d’ADO Alassane Ouattara(ADO) aura ménagé le suspense jusquau bout. La plupart de ses collaborateurs nétaient pas informés de sa décision de ne pas briguer un troi sième mandat. En Conseil des ministres, le 26 février, le chef de lÉtat sétait contenté dannoncer quil prononcerait un discours sur létat de la nation le 5 mars à Yamoussoukro. Et, sans leur donner davantage Alàssàne Ouàttàrà,de détails, il avait insisté en décembre 2019. auprès de plusieurs ambas AFP sadeurs occidentaux  dont le représentant de lUE,Jobst von Kirchmann pour quils assistent à cette intervention. Selon nos informations, ADO avait mis ses proches dans la confidence dès février :Amadou Gon Coulibaly,le chef du gouvernement, les ministres Hamed Bakayoko(Défense),Ally Coulibaly(Intégration africaine) et Birahima Téné Ouattara(Affaires présidentielles), qui est par ailleurs son frère. Le 5 mars il a reçu, entre autres, ces mêmes personnalités à déjeuner. Toujours selon nos informations, le président prépare sa reconversion. Il envisage de créer une fondation, où son expérience internationale en matière économique et en matière de médiation serait mise en valeur. À la résidence présidentielle de Cocody Riviera Golf, il fait dailleurs construire un bureau. Enfin, il projette décrire ses Mémoires.
CĀMEROUN UNE LOBBYISTE À NEW YORK Le 27 évrîer, le bárreáu de New York á, dáns un courrîer, áppelé le Sénát des Étáts-Unîs à soutenîr une résolutîon exhortánt le gouvernement du Cámeroun et les sépárátîstes ármés « à mettre in à lá vîolence et à poursuîvre un dîálogue pour résoudre le conlît dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest ». Sî cette mîssîve est sîgnée parVîctorîaSafran,présîdente du comîté des Āfaîresarîcaînes du barreau new-yorkaîs, c’est surtoutDorîs Toyou,àlatête de son sous-comîté chargé de l’Ārîque rancophone, quî en
estàl’orîgîne. Cetteavocate d’orîgîne camerounaîse, orméeàParîs puîsaux États-Unîs, est trèsactîve depuîs deuxans au seîn de laasporaen Āmérîque du Nord. Elle yanotamment côtoyé le proesseur d’unîversîtéFranklîn Nyamsî, paraîlleurs conseîller de l’Ivoîrîen Guîllaume Soro.
PRÉSIDENTIELLE ĀU NIGER YACOUBA CONVOITE LA DIASPORA Ibrahîm Yacoubase prépareàmobîlîser les Nîgérîens de l’étranger en vue de la
FRĀNC CFĀ NUBUKPO DEVANT LE SÉNAT Le 30 márs, l’économîste togoláîsKako Nubukposerá áudîtîonné pár lá Commîssîon des inánces du Sénát ránçáîs sur le pásságe du ránc CFĀ à l’eco, dáns le cádre d’une mîssîon que dîrîgeNathalîe Goulet(áppárentée UDI). L’împlîcátîon budgétáîre de Párîs (rémunérátîon des réserves de chánge, náture de lá gárántîe ránçáîse…) será áu cœur des dîscussîons. Lá sénátrîce remettrá son rápport en juîn. D’áutres personnálîtés seront entendues en même temps que Nubukpo, dontMarîo Gîro,áncîen vîce-mînîstre îtálîen des Āfáîres étrángères et membre de lá communáuté Sánt’Egîdîo.
GĀBON MYBOTO AU TRIBUNAL Āu trîbunál de gránde înstánce de Párîs, le 3 márs,Zacharîe Mybotoá été conronté àSuzanne Barat.L’opposánt, présîdent de l’Unîon nátîonále et proche deJean Pîng,áváît déposé deux pláîntes en dîfámátîon contre cette áctîvîste ránco-gábonáîse, quî l’áváît áccusé, dáns des vîdéos dîfusées sur YouTube, en 2018, d’ávoîr détourné des onds publîcs pour ácheter des bîens îmmobîlîers en Fránce. Bárát áyánt demándé à bénéicîer de l’áîde judîcîáîre, l’áudîence á été renvoyée áu 2 juîn. Le verdîct ne devráît pás tomber ávánt le moîs de septembre.
présîdentîelle de décembre. L’ex-mînîstrea prévu des rassemblements de son partî, le MPN Kîîshîn Kassa,au Togo,au Bénîn, en Côte d’Ivoîre,au Malî,au Ghanaetau Burkîna, entre la in de mars et le début du ramadan, le 23avrîl. Yacouba– quîadéjà tenu un meetîngàKano,au Nîgerîa, le 23 évrîer – n’exclut touteoîs pas de modîier ce calendrîer sî labataîlle polîtîque venaîtàs’întensîieràamey. Celle-cî se crîstallîseautour d’unaudît en coursau mînîstère de laDéense. Plusîeurs mînîstres ou ex-mînîstres soupçonnés de suracturatîons ou de détournements sont des cadres du PNDS (au pouvoîr).
o jeuneafriquedu 8n 3087 au 14 mars 2020
AFP / ORT K F RIC PAT
9
10
G5 SĀHEL RENDEZ-VOUS À BERLIN Āvant de partîcîper à Bruxelles, le 26 mars, à une table ronde avec l’UE, les présîdents des États membres du G5 Sahel, Mohamed Ould Ghazouanî, Ibrahîm Boubacar Keta, Mahamadou Issoufou, Roch Marc Chrîstîan Kaboréet Idrîss Déby Itno,eront une halte le 25 à Berlîn, oùAngela Merkelles a învîtés à dïner. La chancelîère allemande avaît déjà dîscuté du dossîer sahélîen avecMacky Sallle 27 janvîer, à Berlîn également. Une înconnue demeure : l’épîdémîe de coronavîrus, quî pourraît bouleverser les agendas présîdentîels.
ĀFRIQUE-FRĀNCE TOURNÉE DES CONSULATS Le 10 màrs, les députés rààîsM’jîd El Guerrabet SîraSylla(màjorîté présîden-tîelle) se rendront à Ābîdjan, dans le cadre d’une mîssîon parlementaîre chargée d’évaluer la polîtîque d’attrîbutîon des vîsas, alors que les plaîntes se multîplîent (délaîs d’attrîbutîon trop longs, augmentatîon des raîs…). Āprès une vîsîte au consulat de France, îls rencontreront les équîpes des ambassades allemande et belge, des responsables d’agences de voyages, aînsî que des étudîants îvoîrîens et des représentants de Campus France. Ils s’envoleront ensuîte pour la Russîe, le Sénégal et la Tunîsîe. En janvîer, de manîère plus înormelle, El Guerrab s’étaît déjà renseîgné sur le sujet au Maroc et en Ālgérîe.
o jeuneafriquedu 8n 3087 au 14 mars 2020
PROJECTEURS CONFIDENTIEL Diplomatie & réseaux
AFFAIRE KARIM WADE Le Sénégal perd à Monaco
Le 20 février, le tribunal de première instance de Monaco a débouté lÉtat du Sénégal de sa demande dexequa tur liée à larrêt quavait rendu la Cour de répression de lenrichissement illicite (Crei) à Dakar, en 2015. Lagent judiciaire du Sénégal,Antoine Félix Diome,réclamait la saisie de vingt quatre comptes bancaires apparte nant àKarim Wade(photo),Ibrahim Aboukhalil(aliasBibo Bourgi), son frèreKarim AboukhaliletMamadou
Pouye,au titre des dommages et inté rêts auxquels la justice sénégalaise avait condamné les quatre hommes. En 2018 déjà, le tribunal correctionnel de Monaco avait débouté en appel lÉtat du Sénégal de sa demande de saisie des mêmes comptes bancaires dans le cadre dune procédure au pénal. Des juge ments qui sajoutent à la décision rendue par la justice française, qui sétait, quant à elle, opposée à la confiscation des biens de Karim Wade dans lHexagone.
CENTRAFRIQUE-MINUSCA Ngrebada contre les Patriotes
Le bras de fer entre la Minusca et le Mouvement des patriotes centrafricains pour la paix (MPCP) se poursuit(JA n° 3085). Le président de ce mouvement,Bethsaida Mbongo,qui continue à appeler à manifester, espère toujours obtenir des Nations unies quelles mutent à létrangerZalko Bars Dimitroff, Torres RayetJosé Carlos, trois cadres de la Minusca quil soupçonne davoir livré des armes à des groupes armés du quartier PK5 de Bangui. Selon nos sources,Firmin Ngrebada,le Premier ministre, est pourtant inter venu directement auprès de deux ministres proches de Mbongo,Henri Wanzet Linguissara(Sécurité publique) etSylvie BaïpoTemon(Affaires étrangères), pour calmer le jeu. Un accord avait même été trouvé avec la Minusca, et la demande de mutation et dexpulsion des trois fonctionnaires, signée le 17 février par Baïpo Temon, avait été annulée. Mais le MPCP persiste : il réclame aujourdhui également la démission de Ngrebada.
DR