Le Quotidien Numérique d’Afrique n°1741 - du mardi 28 septembre 2021
33 pages
Français

Le Quotidien Numérique d’Afrique n°1741 - du mardi 28 septembre 2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
33 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le Quotidien Numérique d’Afrique n°1741 - du mardi 28 septembre 2021

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 septembre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

MARDI AU FEMININ
N° 1741 du 28 Septembre 2021
Yasmin Warsame, des
podiums au grand
écran
Page 13
Zoom sur Mariam
Tchabi , classée parmi
les femmes les plus
infuentes
Page 11
Grossesse : Des astuces
pour éviter la listériose
et la toxoplasmose
Page 6
Amy Sow militante à
travers la peinture
Page 2
Qui est Djaraba
Haïdara, l'humanitaire
au chevet des personnes
démunies ?
Page 11
Le Quotidien Numérique
d’ Afrique
02 BP 5805 Ouagadougou 02 Tél: +226 76 60 97 21/ +226 25 41 10 00 BURKINA FASO Téléchargeable Prix : 0,30 €/200 FCFA www.quotidiennumerique.com Autorisation ofcielle n°1699/2017/CAO/TGI.OUA/P.F. Politique -Economie - Société - Vie Professionnelle - Littérature - Astuces Politique -Economie - Société - Vie Professionnelle - Littérature - Astuces
FEMME LEADER
Amy Sow ou l’artiste peintre de promotion de la
femme mauritanienne
Amy Sow a participé comme costumière plasticienne dans le flm Timbuktu (2014) d’Abderrahmane
Sissako
rmée de ses pinceaux, des enfants et l’héritage Et tout particulièrement
l’artiste plasticienne sont discriminatoires envers celles dont les femmes sont A
Amy Sow dénonce les femmes », note l’ONG victimes dans son pays,
les discriminations et Human Rights Watch dirigé sans partage, par des
violences dont sont (HRW), dans son rapport hommes, essentiellement
victimes les femmes en 2019 sur le pays. Le pire est des « Maures blancs » (ou
Mauritanie. sans doute pour les victimes Beïdanes). Étant elle-même
de violences fondées sur le victime de ce système
En République islamique
genre. Sa guerre, Amy Sow la lorsqu’elle avait 20 ans, «J’ai
de Mauritanie, le droit des
mène, armée de ses pinceaux, été agressée sexuellement en
femmes part de loin. « Les
contre les discriminations. 1997, au retour d’un match
lois sur le divorce, la garde
La suite à la page 3
Quotidien numérique d’Afrique n°1741 du Mardi 28 Septembre 2021Page 2 OTC MEDIA GROUPEPolitique -Economie - Société - Vie Professionnelle - Littérature - Astuces
FEMME LEADER
La suite de la page 2
de basket », a- t-elle confé; entraient dans une pièce réalisé par son compatriote
Amy Sow a brisé le silence plongée dans le noir, munis Abderrahmane Sissako.
vingt ans après les faits. d’une lampe torche pour Étant l’une des rares artistes
« Comme les autres, j’ai illuminer la douleur émanant mauritaniennes à être exposée
longtemps gardé le silence de scènes de viols, de en dehors des frontières, Amy
», dit t-elle. En 1999, sans violences faites aux femmes, Sow a participé aux biennales
formation artistique, Amy de séquestration. Elle va internationales de Dakar
Sow commence à peindre et aussi s’engager à sa manière, (Sénégal), Tunis (Tunisie)
à sculpter du bois. dans la lutte contre les et Agadir (Maroc). Une de
mariages précoces, encore ses œuvres a notamment été
Elle va intitulé l’une de ses
très répandus en Mauritanie exposée au palais de Chaillot,
pages Facebook «Osons
où près de 40 % des femmes durant la Conférence de
Dénoncer » pour inciter les
mariées chaque année sont Paris sur les changements
femmes victimes de ces abus
mineures et 60 % des décès climatiques (Cop21), en
à porter plainte. En efet,
maternels concernent des 2015. À Nouakchott, elle a
rares sont les Mauritaniennes
jeunes flles de 12 à 16 ans. De lancé le Festival Libre’Art
qui en parlent, tout comme
ce fait, l’artiste plasticienne dont la cinquième édition en
celles qui portent plainte,
choisit de photographier des 2020, fnancée par l’Union
contraintes au mutisme
enfants habillés et maquillés européenne, a réuni des
à cause de la « zina »
comme des adultes, dans artistes du Togo, du Maroc,
(les relations sexuelles
des vêtements forcément d’Éthiopie… Mais avec trop
hors mariage) , interdites
trop grands, tellement peu d’artistes plasticiens
par la loi et pénalement
inadaptés qu’ils provoquent mauritaniens.
répréhensibles. Ainsi, sa
la gêne et non le sourire des
galerie d’art inaugurée en
déguisements.
2017 sur le bord d’une rue
Source: oeildafrique.com;
sablonneuse du quartier
lemonde.fr
Cité-Plage, proche du port de
Une reconnaissance à
Roseline BADONouakchott, se veut être un
l’internationale
lieu d’exposition, de création,
une résidence d’artistes et
un espace protégé pour les Bien que quasiment ignorée
femmes qui s’y rencontrent par les autorités locales et
et s’y confent. le ministère de la Culture
en tête, Amy Sow firte
avec la reconnaissance
Militante pour la cause des
internationale, notamment
femmes victimes d’abus, elle
grâce à sa participation comme
va consacrer une exposition
costumière plasticienne sur
à ce thème. Les visiteurs
le flm Timbuktu (2014),
Quotidien numérique d’Afrique n°1741 du Mardi 28 Septembre 2021 Page 3OTC MEDIA GROUPE

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents