Le Quotidien Numérique d’Afrique N° 1749 - du 07 octobre 2021
33 pages
Français

Le Quotidien Numérique d’Afrique N° 1749 - du 07 octobre 2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
33 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le Quotidien Numérique d’Afrique N° 1749 - du 07 octobre 2021

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 octobre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Exrait

JEUDI CULTURE
N° 1749 du 07 octobre 2021
Le street art
redessine l'espace
Page 10urbain marocain
Le Kénya censure
un documentaire sur
Page 2l’homosexualité
Le Cameroun
rend hommage au
journaliste, Amobé
Mévégué Page 12
Un fossile
d’ankylosaure,
vieux de 168 million
d'années, découvert
Page 24au Maroc
“Ma ville en peinture”:
une 1ere édition à
Page 19Ouagadougou
Le Quotidien Numérique
d’ Afrique
02 BP 5805 Ouagadougou 02 Tél: +226 76 60 97 21/ +226 25 41 10 00 BURKINA FASO Téléchargeable Prix : 0,30 €/200 FCFA www.quotidiennumerique.com Autorisation ofcielle n°1699/2017/CAO/TGI.OUA/P.FEntretien -Mode - Actu cinéma- Artisanat- Les révélations-Actualité Entretien -Mode - Actu cinéma- Artisanat- Les révélations-Actualité
ACTU CINÉMA
Un documentaire sur un couple
homosexuel censuré au Kenya
n documentaire
relatant l’histoire U
d’amour entre
deux hommes fait
polémique au Kenya .
Alors qu’il continue sa
tournée des festivals, le
documentaire « I am
Samuel » devait bientôt
être projeté au Kenya,
où l’homosexualité reste
criminalisée. Le jeudi 23
septembre 2012, l’agence
gouvernementale
de régulation de
l’audiovisuel a interdit la
projection et la difusion
du documentaire dans
le pays, le qualifant de En 2018 les autorités kényanes avaient censuré Rafki, une fction
kényane, elle aussi accusé d’encourager l’homosexualité«blasphématoire».
Le documentaire ‘’I am Film Classifcation Board, Kenya Film Classifcation
Samuel’’ trace le portrait l’agence gouvernementale de Board nous empêche de
d’un Kényan qui grandi régulation de l’audiovisuel, débattre des questions
en région rurale, tombe qui a dénoncé un « afront LGBTQ. Ils veulent les
amoureux d’Alex à Nairobi. à la culture et à l’identité réduire au silence. C’est un
Le flm explore aussi sa kényane ». documentaire, il n’y a pas de
relation difcile avec son manipulation, il montre la ‘’Des critiques
père, qui a du mal à accepter vraie vie, avec des vrais gens. difcilement
l’homosexualité de son fls. Toutes les personnes dans le recevables’’
Pour le moment, seule la flm sont d’ailleurs kényanes.
Cependant de l’avis du bande-annonce est visible au Ce flm doit être vu par le
réalisateur et coproducteur Kenya, mais l’on peut déjà y public. On va faire appel”,
Peter Murimi, ces critiques voir des scènes de tendresse a-t-il fait savoir. Ainsi, pour
sont difcilement recevables. entre les deux hommes. laisser les spectateurs juger
“C’est de la censure. Le De quoi choquer le Kenya par eux-mêmes, l’équipe
La suite à la page 3
Quotidien numérique d’Afrique n°1749 du jeudi 07 octobre 2021Page 2 OTC MEDIA GROUPEEntretien -Mode - Actu cinéma- Artisanat- Les révélations-Actualité
SOCIETE
La suite de la page 2
du documentaire a L’importance de la culture
voulu le rendre visible
gratuitement sur le reste en Afrique
du continent, en le
laissant en accès libre
sur la plateforme de
streaming Afridocs dès
octobre.
Rappelons qu’en 2018,
les autorités kényanes
avaient déjà censuré
Rafki, une fction
kényane racontant une
histoire d’amour entre
deux femmes. Le flm
avait à l’époque aussi
été accusé d’encourager
l’homosexualité. Mais
après une bataille
judiciaire, Rafki avait
fnalement pu être
difusé pendant une
courte période dans des
salles combles. De quoi
donner un peu d’espoir à
l’équipe d’I am Samuel. « La culture est la civilisation en action ou mieux, l’esprit de la
civilisation », disait Léopold Sédar Senghor
lément vital d’une société dynamique, la culture Source: rf.fr
s’exprime dans la manière de raconter nos histoires, E
Roseline BADO
de fêter, de nous rappeler le passé, de nous divertir et
d’imaginer l’avenir. Notre expression créative nous aide à
nous défnir et à voir le monde à travers les yeux des autres.
Entre l’amélioration de l’éducation et de la santé, une tolérance
accrue et des occasions de se réunir, la culture améliore notre qualité
de vie et augmente la sensation de bien-être, tant des personnes
que des communautés. Source de plaisir et d’émerveillement,
La suite à la page 5
Quotidien numérique d’Afrique n°1749 du jeudi 07 octobre 2021 Page 3OTC MEDIA GROUPE

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents