Sidwaya quotidien du 06-10-2021
33 pages
Français

Sidwaya quotidien du 06-10-2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
33 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 06 octobre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Exrait

FESPACO 2021 Une caravane de cinéastes sénégalais en route Page 16
Mercredi 6 octobre 2021 N°9490 ! !
Sidwaya mobile: tapez *334# www.sidwaya.bf,
*Le journal de tous les Burkinabè*
Dr Djimé Adoum, Haut représentant de la coalition pour le Sahel «Il faut consolider à la fois la situation sécuritaire et le développement»Page2
300FCFA
Mercure Relations franco-africaines :« Je t’aime, moi non plus »Page 3
On Murmure *Un directeur exige des « ristournes »à deux enseignants
*Le CHU Yalgado sans scanner
*La malédiction des fétiches contre les terroristes et leurs complices
Covid-19 : 13 morts au Burkina en septembre 2021 Pages 4-5
Journée mondiale de l’Enseignant Sous le signe de la relance de l’éducation Page15
Fondé le 5 avril 1984 - ISSN 0796-501X - 01 BP: 507, Ouagadougou 01 Burkina Faso - Tél: (226) 25 30 63 06
PolitiqUE & DiplomatiE
2
Dr Djimé Adoum, Haut représentant de la coalition pour le Sahel « Il faut consolider à la fois la situation sécuritaire et le développement » Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, le Secrétaire exécutif du G5 Sahel, Eric Tiaré et le Haut représentant de la coalition pour le Sahel, Dr Adoum Djimé, le mardi 5 octobre 2021 à Ouagadougou.
Le nouveau secrétaire exécutif du G5 Sahel, Eric Tiaré (gauche), a dit être venu recevoir les orientations du président du Faso.
la suitede sa nomination en A tant que Secrétaire exécutif du G5 Sahel, Eric Tiaré a entre-pris une tournée auprès des chefs d’Etat de la région en vue de recevoir leurs conseils pour bien réussir sa mission. C’est dans ce cadre qu’il a été reçu en audience par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le mardi 5 octobre 2021 à Ouagadougou. «Nous avons reçu ses orienta-tions sur la manière dont nous devons travailler au niveau du secrétariat exécutif pour remplir la mission qui nous a été confiée qui est de lutter contre le terro-risme et de travailler pour le développement et le bien-être des populations du G5 Sahel», a-t-il confié à sa sortie d’audience. En outre, il a indiqué que des opéra-tions seront bientôt menées par la force conjointe afin de contrer la menace terroriste dans l’espace sous régional. «Il y a un plan d’opérations qui est prévu et un conseil de défense et de sécurité sera organisé afin d’examiner ce plan et voir dans quelles mesures les troupes pourront être réor-ganisées afin qu’elles soient plus opérationnelles», a-t-il indiqué. Avant le secrétaire exécutif du G5 Sahel, le président du Faso
MErcrEdi 6 sEptEmbrE 2021
sest entretenu avecleHaut représentant de la coalition pour le Sahel, Dr Adoum Djimé. Un échange qui avait pour objectif principal selon le Dr Djimé, de déterminer l’état d’avancement de la feuille de route qui est issue du communiqué final de N’Djamena et qui devra orienter les actions de la coalition.
Prendre en compte les défis de la région
A ses dires, cette feuille de route prend en compte les grands défis auxquels font face actuellement les pays du G5 Sahel. Elle comprend quatre piliers qui sont la lutte contre le terrorisme, la montée en puissance des forces armées nationales, le retour de l’Etat avec la fourniture de services et de biens dans les espaces libérés par les forces con-jointes et le développement à long terme. «Nous sommes unanimes sur le fait qu’il vaut la peine de consolider à la fois la situation sécuritaire et le développement pour qu’il n’y ait pas un qui soit contre l’autre ou vice versa. Si on s’attaque au pilier quatre qui est celui dudéveloppement en créant
Le Haut représentant de la coalition pour le Sahel, Dr Adoum Djimé :« Nous avons échangé avec le président du Faso sur l’état d’avancement de la feuille de route de N’Djamena ».
des richesses etdel’emploi, cer-tainement nos jeunes ne vont pas devenir des terroristes contre nous», a-t-il estimé. Il a, par ailleurs, insisté sur la nécessité que la feuille de route qui sera mise en place soit bien ficelée afin de prendre en compte les besoins essentiels des pays du G5 Sahel. Pour ce faire, il a noté qu’une table ronde sera organisée dans les deux prochains mois afin de produire un document final consensuel qui sera par la suite
soumis aux partenaires techniques et financiers afin de solliciter leur engagement pour venir en aide au Sahel dont la situation est peu reluisante. D’ores et déjà, il s’est dit convaincu de la disponibilité dont feront montre les Partenaires techniques et financiers afin de soutenir lepays des Hommes intègreset tous les autres pays membres du G5 Sahel.
-NadègE YAMeOGO
Après le démantèlement d’un vaste réseau de contrebandiers de carburant, le 23 septembre 2021, la collaboration de la population a encore permis à la police nationale, cette fois, de mettre fin aux activités d’un groupe de malfrats spécialisé dans la contrefaçon de documents de dédouanement de motos et de voitures. Le montant des pertes de ressources pour le budget de l’Etat occasionnées par ces faussaires a été estimé par la police à plus de 12 milliards FCFA. C’est le lieu de féliciter toutes ces personnes anonymes qui, par leurs actes de dénonciation contribuent à rendre le Burkina plus sûr pour tous « Que puis-je faire pour mon pays ? » est la question que doit se poser plus que jamais les Burkinabè. Face à tout acte suspect, nul ne doit donc hésiter à contacter la police nationale, ou la gendarmerie en composant le 17. Le centre national de veille et d’alerte est joignable au 1010. Les appels vers ces numéros sont gratuits.
N° 9490
-NadègE Ye
Le journal de tous les Burkinabè
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents