Sidwaya quotidien du 28-06-2020

-

Français
32 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 28 juin 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo
Signaler un problème

Annulation du hadj 2020
Les éclairages du ministre
Siméon Sawadogo
Page 16
220000FF CCFFAAu uLundi 29 juin 2020 N°9173
Sidwaya
www.sidwaya.bf, *Le journal de tous les Burkinabè*
Prytanée militaire de KadiogoEditorial
Yobi Barry, « une étoile »Remonter
le moral sauvée par la grande muettedes troupes Page 3 Page 3
Relance économique
Le ministre Lassané
Kaboré appelle au
civisme fiscal
Page 17
Inscription en ligne
aux concours
La plateforme
« perfectionnée »
Page 7
Présidentielle de 2020
Tahirou Barry décline
sa vision pour le Burkina Faso
Page 31
Fondé le 5 avril 1984 - ISSN 0796-501X - 01 BP: 507, Ouagadougou 01 Burkina Faso - Tél: (226) 25 30 63 06
Sidwaya mobile: tapez *334# Politique & Diplomatie
2
Coopération Burkina - Japon
L’ambassadeur Tomatsu Ikezaki fait
« ses adieux »
Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération a organisé, le vendredi 26 juin 2020 à Ouagadougou, une
cérémonie d’au revoir en l'honneur de l’ambassadeur du Japon au Burkina, Tomatsu Ikezaki, en fin de mission.
Le ministre des Affaires
étrangères, Alpha Barry, a
salué les efforts du L’ambassadeur du Japon,
diplomate dans le Tomatsu Ikezaki, a traduit sa
renforcement des relations gratitude envers le
d’amitié et de coopération. Cette cérémonie d’au revoir a connu la présence de certains membres du gouvernement. gouvernement burkinabè ….
développement. Le chef de "solide" amitié. A l'entendre, de l’empire du Soleil- aux microprojets, le projetprès 40 ans de carrière
Do-Noh et le projet deAdiplomatique et trois la diplomatie burkinabè a près de 100 milliards F CFA Levant, a-t-il relevé, a
construction de la routeannées de collaboration au rappelé, dans le même ordre ont été mobilisés en trois concerné les secteurs-clés de
Gounghin-Fada. Quant aupays des Hommes intègres, d'idée, que le diplomate nip- ans. l’éducation, de la santé, de
pon a œuvré au renforce- l’agriculture et de la sécuri- bilan exhaustif de ces annéesl’ambassadeur du Japon au
« Nous avons ment de la coopération entre té. Il a ajouté qu’elle s’est de collaboration « franche »,Burkina, Tomatsu Ikezaki,
été résilients » a-t-il dit, il est laissé à l’ap-est en fin de mission. Le son pays et le Burkina Faso. renforcée à travers
l’humapréciation des bénéficiaires.ministère des Affaires étran- Sur ce point, il a salué les nitaire, l’innovation dans laUn financement, a-t-il
men« Mon séjour a été encadrégères et de la Coopération a efforts qu’il a consentis construction d’infrastruc-tionné, qui a consisté à
soudurant son mandat. Une tures routières et l’introduc- par le segment terrorisme-initié, à cet effet, une céré- tenir le Plan national de
période, a-t-il confié, qui a tion de l’énergie solaire en COVID-19. Malgré cemonie d’au revoir, le ven- développement économique
contexte éprouvant, nousdredi 26 juin 2020 à Ouaga- permis au Président du Faso, milieu rural. Ainsi, a-t-ilet social (PNDES). Ce fonds
avons été résilients », a faitdougou, pour rendre Roch Marc Christian Kabo- cité, la réalisation d’infra-a aussi permis, a-t-il ajouté,
savoir le diplomate japonais.hommage au diplomate ré, d’effectuer une visite au structures éducatives à hau-de soulager les personnes
pays du Soleil-Levant. Le teur de 8 milliards, l’élargis- Au cours de la cérémonie,japonais. Selon le ministre vulnérables. Il a remercié, de
ministre Barry a, en outre, sement de la rocade sud-est Tomatsu Ikezaki a été faiten charge des affaires étran- ce fait, les organisations
officier de l’Ordre de l’éta-gères, Alpha Barry, M. Ike- évoqué les moments forts et du boulevard Tensoba àinternationales qui ont
facililon. zaki est "un grand ami du l'excellence des relations Ouagadougou, la sécuritété l’accès à ces zones à défi
Burkina Faso". Car, a-t-il nippo-burkinabè. L’ambas- alimentaire par le soutiensécuritaire. La contribution - W. Aubin NANA
sadeur du Japon, Tamotsusouligné, il a travaillé de
Ikezaki a témoigné, pour samanière intense pendant L'air du tempstrois années dans le cadre de part, sa gratitude au
gouverla réalisation des projets de nement burkinabè pour cette « Avec un bâton, vous pouvez conduire tout un troupeau, avec des humains, il faut un
bâton approprié pour chacun. »
« Le Créateur a doté les humains de deux yeux, de deux oreilles pour
marquer l'importance de ces organes de sens; une bouche unique invite à
la réserve, a la parole à bon escient. »
Ces deux dictons africains sont particulièrement parlants, dans nos
pays d'oralité où la bouche peut créer des problèmes et tirer
d'embarras ( ... avocat). Ça n'a l'air de rien, mais il est ainsi une
fonction qui n'est sans doute pas de tout repos, car il faut y « gérer
» une multitude d'humains de tout âge (adulte, enfant) de toutes les
conditions : le brave animateur des émissions de radio qui échange à
longueur de journées avec un seul bâton ! Pardon un seul micro ! A
l'écoute de milliers (millions) la nervosité, la rage d'en découdre
avec une autorité, une organisation politique ou syndicale ... !
Ah ! Braves auditeurs anonymes par ces temps de visages masqués
(pandémie  oblige !)…
Ayez pitié de braves Don Quichotte qui n'ont pas nécessairement un
doctorat de psychologie des adultes mais donnent le meilleur
d'euxmêmes au quotidien!
Mounir …. pour lui avoir fait officier de l’Ordre de l’étalon.
Lundi 29 juin 2020 Le journal de tous les BurkinabèN°9173
Ph: Issa COMPAORE
Ph: Issa COMPAORE
Ph: Issa COMPAOREPolitique & Diplomatie
3
Editorial
Prytanée militaire de Kadiogo
Yobi Barry, « une étoile » sauvée par Remonter le moral des troupes
la grande muette uelques mois après saQvisite en janvier 2020Lors de la cérémonie de remise de prix aux meilleurs
élèves du Prytanée militaire de Kadiogo (PMK), le aux unités engagées dans la
vendredi 26 juin 2020, à Kamboinsin, au Nord de lutte contre le terrorisme à
Ouagadougou, le chef d’État-major général des armées, le Toéni et à Banh, le Chef
général de brigade, Moïse Miningou, a raconté l’histoire d’état-major général des
émouvante d’une brillante élève, du nom de Yobi Barry. A
armées burkinabè (CEMGA)titre exceptionnel, elle a intégré la prestigieuse école en
était à l’Est du pays le 23 juinclasse de 2nde C.
dernier. Cette sortie du
généans son roman L’auberge des
ral Moïse Miningou auprèsDpauvres, l’écrivain Tahar Ben
de ses hommes tombe à pic.Jelloun a soutenu qu’« une rencontre
Elle intervient au moment oùdécisive, c'est quelque chose qui
ressemble au destin ». Cette pensée certains élus locaux appellent
pourrait résumer l’histoire de l’élève à une autre action militaire,
Yobi Barry, en classe de 2nde C au au regard de la recrudescence
Prytanée militaire de Kadiogo
des attaques dans cette partie
(PMK). Originaire du village de
du pays après une longueZougbilin, de la province du
Boulpériode d’accalmie à la suite remonter le moral desgou, dans la région du Centre-Est,
elle est née dans une famille où aucun de l’opération Otapuanu, troupes, cette sortie a aussi
de ses frères n’a été à l’école. Mais la menée début janvier 2019. eu le mérite de rassurer ceux
petite, dès sa tendre enfance, a fait Prises entre deux feux, celui qui doutent encore que les
part de son vœu d’être inscrite à Yobi Barry, un exemple qui force des individus armés non hauts gradés tiennent le com-l’admiration.l’école, contrairement à son père qui
identifiés et celui des cri- mandement sur le terrain etla voyait plutôt derrière son cheptel. nel, Ismaël K. S. Diaouari, qui en
tiques de certains citoyens et sont près des théâtres d’opé-A force d’insistance et avec le soutien parle au chef d’État-major général
organisations des droits ration. Cependant, lesde sa mère, son père s’est résolu à l’y des armées, le général de brigade,
envoyer. Dès le CP1, Yobi s’est fait Moïse Miningou. Ensemble, ils déci- humains, les Forces de lourdes pertes infligées au
remarquer par ses résultats scolaires dent d’entreprendre des initiatives défense et de sécurité (FDS) quotidien aux terroristes par
très satisfaisants. A la classe de CE2, pour inscrire à titre exceptionnel la avaient besoin d’un signal les FDS peuvent être pour
son rêve se brise. Son frère qui aidait petite Yobi Barry, au PMK, en classe
fort de leur hiérarchie dans la quelque chose dans
l’exacerson père à s’occuper des animaux de 2nde C. Il convient de rappeler que
guerre asymétrique contre bation de la cruauté enversquitte le village sans informer person- c’est à partir de la 6e qu’on intègre la
l’hydre terroriste. A l’écoute les populations civiles quine. Le père de Yobi Barry la retire de prestigieuse école. La sollicitation de
l’école pour remplacer son frère. la hiérarchie militaire est acceptée par des préoccupations de ses coopèrent de plus en plus.
Deux ans après, contre toute attente, les premières autorités burkinabè. frères d’armes, le CEMGA a C’est la raison pour laquelle
le frère aventurier est de retour au « L’étoile » est sauvée. « Nous avons rendu hommage à ceux tom- nous devons être aux aguets,
bercail. La petite réitère à ses parents pris contact avec sa famille pour voir bés sur le champ d’honneur, malgré les encourageantes
sa volonté de reprendre le chemin de si elle était d’accord pour que nous
prodigué ses vifs encourage- victoires d’étape dans cettel’école. Elle y retourne et en dépit de amenions la fille au PMK. Elle a
ments pour les succès guerre que le Burkina Fasodeux années blanches, la petite fille accepté notre proposition et nous
engrangés, souhaité plusse distingue particulièrement dans ses l’avons fait venir immédiatement est condamné à gagner. Le
études. Au point que son maître déci- pour l’initier au règlement militaire. d’engagement et de détermi- piège communautaire, c’est
de de constituer son dossier pour Elle a commencé la classe de 2nde C nation et promis des moyens, de rediriger l’arme contre les
qu’elle fasse l’examen du CEP et de au même titre que les autres élèves du notamment aériens pour per- populations civiles avec le
l’entrée en 6e dans une autre école. A PMK. Elle n’a pas eu de prix
aujourmettre aux hommes au front noir dessein de dresser lee l’issue de l’examen, elle est classée d’hui, mais elle est 2 de sa classe
de consolider une situation peuple ou une partie de celui-première de la province du Boulgou. avec une moyenne annuelle de 15,
globalement « sous contrô- ci contre son armée. Mais,Admiratif de l’exploit de sa nièce, un 85/20. Elle s’appelle Yobi Barry », a
de ses oncles décide de soutenir sa témoigné le CEMGA, le général de le » dans les quatre localités nos unités opérationnelles
nièce. Il l’inscrit dans un établisse- brigade, Moïse Miningou, devant une visitées par la délégation de ont suffisamment intégré
ment scolaire, dirigé par des sœurs assistance toute émue. Pour le l’Etat-major des armées. En cette donne si bien que leur
religieuses. De la 6e à la 3e, elle se CEMGA, l’exemple de Yobi est la effet, les efforts conjugués engagement patriotique de
montre très assidue au travail. En preuve que lorsqu’on a la volonté, on
des FDS et des Volontaires premier ordre est celui de la2019, elle réussit avec brio au BEPC peut y arriver. Il a argué que le choix
pour la défense de la patrie défense de l’intégrité territo-et à l’entrée en 2nde, puisqu’elle sort d’aider la petite s’explique par le lien
(VDP) sur le terrain ne lais-première dans la région du Centre- armée-nation. « La grande muette ne riale. Du reste, après
l’atEst. Mais son oncle n’a plus les peut être en dehors de la nation. Nous sent d’autre choix à l’ennemi taque de Koutougou, le chef
moyens pour l’accompagner. Son his- avons eu l’autorisation des hautes que des actions d’éclat sur de l’Etat n’avait-il pas
déclatoire est relayée sur les réseaux par un autorités pour prendre en compte ce les principaux axes routiers, ré : Le Burkina Faso ne
cédeinternaute. cri du cœur lancé par un citoyen
burétouffées parfois dans l’œuf ra pas une partie du territoire,kinabè. Les résultats qu’elle a
obtegrâce à des capacités d’anti- dussions-nous tous y laisser« Nous avons eu raison de lui nus prouvent que nous avions eu
raitendre la main » cipation de plus en plus notre vie ?son de lui tendre la main », a conclu
le général de brigade. accrues avec la collaboration Par Mahamadi TIEGNA
Le cri du cœur lancé parvient au com- des populations. En plus de mahamaditiegna@yahoo.fr
mandant du PMK, le lieutenant-colo- - Karim BADOLO
Le journal de tous les Burkinabè Lundi 29 juin 2020N°9173