Affiches Parisiennes n°49 - 6 décembre 2019

-

Français
44 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Affiches Parisiennes n°49 - 6 décembre 2019

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 décembre 2019
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo
Signaler un problème
Journal hebdomadaire d’information juridique et d’annonces légales
e Aménagements d'intérieur au 23 étage.
6 décembre 2019n° 49- 1,40
e 4 Vîllage de la legaltech : humanîser la transformatîon numérîque du droît DROIT SOCIÉTÉ DROITSophie Andrieu Julien Brochot
Campus AFJE : le droit de la preuve... grand oublié de notre culture juridique ?
© A.P. © A.P. Les retraites, “miroir” « Nous souhaiterions une des inégalités entre les hommes approche plus humaine et et les femmes ? solidaire de notre profession »
© A.P.
© D.R.
2
ffiches PARISIENNES
S.A. au capital de 576 000 € RCS PARIS 572 227 593 Siège social : 3, rue de Pondichéry 75015 Paris Tél : 01 42 60 36 78 / Fax : 01 42 61 27 84 www.afîches-parisiennes.com email : redaction@afîches-parisiennes.com
Président-directeur général :Éric Berthod Directeur de la publication :Boris Stoykov Rédacteur en Chef :Jean-Paul Viart Rédacteurs :Anne Moreaux, Lila Daoui, Timothée David, Quentin Clauzon. Secrétaire de rédaction - maquettiste :Philippe Charresson Impression :SIEP, ZA Les Marchais, 77590 Bois-le-Roi N° de commission paritaire: 0921 I 86 209 ISSN: 0998-481 Dépôt légal à parution
Abonnement Tarifs TTC 1 an............................... 32€ 2 ans............................. 60€
TARIF HT DES ANNONCES LÉGALES Annonces légales
Département 75 �������������������������������������������������������������������� 5,50 €
Département 92 �������������������������������������������������������������������� 5,50 €
Département 93 �������������������������������������������������������������������� 5,50 €
Département 94 �������������������������������������������������������������������� 5,50 €
AvIs inancIers ������������������������������������������������������������������������� 17 €
ExtraIts et avIs sImplIiés �������������������������������������������������������� 17 €
PA et AvIs dIvers���������������������������������������������������������������������� 17 €
Modalités de publications des annonces La présentation des annonces est soumise aux règles déînies par l’arrêté du ministre de l’économie et des înances et de la ministre de la culture et de la communication du 21/12/2012 modiîé par l’arrêté du 21/12/2018 (NOR : MICE1831910A). Le prix d’une ligne d’annonce s’entend pour une ligne de référence de 40 signes, espaces inclus, composée en corps 6,5 exprimé en points pica, soit une hauteur de ligne de 2,288 mm. Pour la nécessaire visibilité de l’annonce, une ligne du texte de l’annonce, hors titre et sous-titres, doit comprendre au moins 34 signes. Le blanc compris entre chaque ligne n’ex-cédera pas 2,288 mm. Le prix de l’annonce est établi au millimètre-colonne du îlet supérieur au îlet inférieur de l’annonce sur la base du prix de la ligne de 2,288 mm compte tenu du nombre de signes par ligne s’il est diFérent de celui de la ligne de référence de 40 signes. Le tarif d’insertion d’une annonce judiciaire et légale ne peut faire l’objet d’aucune remise ou ristourne.
Affiches Parisiennesest habilité à publier les annonces légales par arrété préfectoral dans les départements de Paris (75) - Arrêté n° 75-2018-12-20-008, des Hauts-de-Seine (92) - Arrêté CAB/SDCI n° 2018-904, de la Seine-Saint-Denis (93) - Arrêté n° 2018-3058,et du Val-de-Marne (94) - Arrêté n° 2018/4284.
GRAND PARIS
GRAND PARIS
La CPME Parîs Ile-de-France appelle au dîalogue
Alors que le mouvement social contre la réforme des retraites a commencé, Bernard Cohen-Hadad,président de la CPME Paris Ile-de-France, « ap-pelle l’ensemble des parties prenantes à intensifier le dialogue pour éviter la paralysie économique durable de Paris et de l’Ile-de-France ».
Le président de la CPME Paris Île-de-France souligne qu’une telle paralysie « por-terait lourdement préjudice aux petites et moyennes entreprises qui ne peuvent télétravailler, ne disposent pas d’alternatives de mobi-© D.R. lité suffisantes et pour les-quelles la période des fêtes de fin d’année est déterminante ». A Paris, les secteurs du commerce et de la restauration repré-sentent 42,6 % des entreprises. “La principale conséquence de la désertification des magasins et des problèmes d’ache-minement des marchandises serait tristement prévisible : le commerce en ligne des plateformes internationales gagnerait l’essentiel de ce que le commerce physique de proximité et indépendant perdrait”. Le représentant de la CPME régionale rappelle par ailleurs “l’effet cumulatif” pour nombre de ces petites et moyennes entreprises déjà fragilisées par la baisse d’activité causée par le mouvement des gilets jaunes et les difficultés de trésorerie subséquentes.
Prîx Haussmann 2019 attrîbué à “L’Atlas du Parîs antîque” de Dîdîer Busson
Sous la présidence de Georoy Didier, conseiller régional d’Île-de-France et député européen, la FNAIM du Grand Paris vient de remettre le prix Haussmann 2019 àL’Atlas du Paris antique deDidier Busson, archéologue de la ville de Paris.
Alors que le tronçon de la future ligne 15 Sud du Grand Paris Express vient d’être creusée, la FNAIM du Grand Paris « sou-haite rappeler l’importance de l’histoire de Paris ». Afin d’ex-plorer le futur du territoire du Grand Paris, il convient de se nourrir du passé, c’est l’exercice auquel s’est prêté l’auteur. Didier Busson invite à plonger dans le Paris antique, y décou-vrir tous ses secrets qui font aujourd’hui rayonner la capitale dans le Monde entier. En plus de 2 000 ans, Paris a toujours eu une résonnance internationale à travers son architecture, sa culture et ses modes qui ont traversé les âges.
AfAfcIhcehsesPaPraisriiseinennneses-066ddéécceemmbbrree22001199-nn°°4499
www.afîches-parisiennes.com email : redaction@afîches-parisiennes.com
Président-directeur général :
Directeur de la publication :
Rédacteur en Chef :
Rédacteurs :
Secrétaire de rédaction - maquettiste :
Impression :
N° de commission paritaire
Abonnement Tarifs TTC
La présentation des annonces est soumise aux règles déînies par l’arrêté du ministre de l’économie et des înances et de la ministre de la culture et de la communication du 21/12/2012 modiîé par l’arrêté du 21/12/2018 (NOR : MICE1831910A). Le prix d’une ligne d’annonce s’entend pour une ligne de
points pica, soit une hauteur de ligne de 2,288 mm. Pour la nécessaire visibilité de l’annonce, une ligne du texte de l’annonce, hors titre et sous-titres, doit comprendre au moins 34 signes. Le blanc compris entre chaque ligne n’ex-cédera pas 2,288 mm. Le prix de l’annonce est établi au millimètre-colonne du îlet supérieur au îlet inférieur de l’annonce sur la base du prix de la ligne de 2,288 mm compte tenu du nombre de signes par ligne s’il est diFérent de celui de la ligne de référence de 40 signes. Le tarif d’insertion d’une annonce judiciaire et légale ne peut faire l’objet d’aucune remise ou ristourne.
est habilité à publier les annonces légales par arrété préfectoral dans les départements de Paris (75) - Arrêté n° 75-2018-12-20-008, des Hauts-de-Seine (92) - Arrêté CAB/SDCI n° 2018-904, de la Seine-Saint-Denis (93) - Arrêté n° 2018-3058, et du Val-de-Marne (94) - Arrêté n° 2018/4284.
AfIches Parisiennes - 6 décembre 2019 - n° 49
GRAND PARIS
Nouveau plan sécurîté d’Ile-de-France Mobîlîtés Ile-de-France Mobilités vient de dévoiler son nouveau Plan sécurité visant à garantir aux Fran-ciliens de meilleures conditions de transports. Il sera présenté le 12 décembre prochain lors du Conseil d’Ile-de-France Mobilités.
© A.P.
« La sécurité dans les transports en commun d’Ile-de-France est une des grandes priorités de mon mandat », a rappelé Valérie Pécresse, présidente de la Région et d’Ile-de-France Mobilités qui propose de nouvelles mesures visant à amplifier la sécurisation du réseau. Ile-de-France Mobilités engagera également de hauts investissements pour renorcer la pré-sence humaine sur ce réseau, à toute heure, et expérimenter de nouveaux équipements de sécurité, a-t-elle précisé.
Les récentes actions de sécurisation des transports
Ile-de-France Mobilités œuvre et finance depuis 2016 de nombreuses actions en aveur de la sécurité des Franciliens et Franciliennes. En efet, 750 agents de sécurité supplémen-taires ont été recrutés pour la SNCF, la RATP et les réseaux de bus de grande couronne, dont un partenariat conclu avec la Gendarmerie nationale leur met à disposition 1 000 patrouilles de réservistes par an. Enfin, un bouton « atteintes à caractère sexuel » a été généra-lisé sur les réseaux SNCF et RATP dans le cadre du dispositi d’alerte voyageur 3117 ou 31177 (sms). Au total, 2 835 agents couvrent le réseau rancilien, pour un financement annuel d’environ 144 millions d’euros.
Renforcement des moyens humains et technologiques
Plusieurs décisions seront soumises au vote du Conseil d’admi-nistration d’Ile-de-France Mobilités pour acter le renorcement de moyens humains et technologiques. Tout d’abord, le Conseil se prononcera sur le recrutement de
200 agents de sécurité auprès de sociétés privées sur l’en-semble du réseau et de 500 agents supplémentaires pour la police erroviaire de la SNCF (SUGE) et sur l’augmentation du contingent de gendarmes réservistes dans les trains en grande couronne, notamment sur les lignes connaissant des problèmes liés aux umeurs. Ensuite, il s’exprimera sur de nouveaux outils en aveur des missions des agents de sûreté. Parmi eux, un centre unique de coordination de sûreté pré-vu pour l’été 2021 qui rassemblera tout le personnel de sûreté des voyageurs ranciliens (police, gendarmerie, SNCF, RATP et OPTILE) sous l’autorité du Préet de police et un haut-commis-saire pour la sûreté des transports en commun en charge du pilotage stratégique de la sûreté et de la lutte contre la délin-quance et les incivilités. Par ailleurs, le nouveau plan sécurité propose l’augmentation des amendes à 150 € pour tous les opérateurs, l’instauration de caméras-piétons généralisées à l’ensemble des agents du GPSR (groupe de protection et de sécurité des réseaux), d’un système de vidéoprotection généralisé dans les trains, RER, métros, tramways et bus, au-delà des 63 000 caméras déjà présentes, ainsi que d’expérimentations autour de la vidéo in-telligence avec la création d’un laboratoire d’intelligence artifi-cielle, Lab’IA Vidéo, de traitement d’images vidéo.
AffichAefsIcPhaerissiPeanrniseisenn0e6sd-é6cemcberemb2r0e19201n9°-4n9°49
© D.R.
3
© D.R.
GRAND PARIS
Arrêt d’Europacîty enestleprojetalternatîf?
Valérîe Pécresse, présîdente de la Régîon, présentaît dernîèrement une feuîlle de route pour le dé-partement du Val-d’Oîse. Patrîck Renaud, présîdent de la Communauté d’agglomératîon Roîssy Pays de France, reste néanmoîns sceptîque.
Ce plan est jugé « exhaustif et cohérent, est à la hauteur des priorités identifiées par les élus locaux » par Patrick Re-naud qui salue « la qualité et la promptitude de la réponse de Valérie Pécresse ». Pour-tant, selon lui, « la Région ne pourra, seule, porter et mettre en œuvre ce “plan à 1 milliard”. L’Etat doit s’engager sans tarder et sans réserve pour le Val-d’Oise, pour garantir la réalisation de ces projets dont beaucoup revêtent un intérêt national. Réunies autour du Conseil régional, les collectivi-tés du Val-d’Oise ont démon-tré leur capacité de rebond après le séisme EuropaCity. A l’Etat, désormais, de présen-ter le “projet alternatif” qu’il annonce, et d’expliquer de
4
quelle manière celui-ci pour-ra aboutir à la création des10 000 nouveaux emplois dont le Grand Roissy vient de se trouver privé par la déci-sion du Gouvernement. » Pour le président de la Com-munauté d’agglomération,Patrick Renaud « nos territoires sont prêts à © D.R. s’investir dans la réflexion col-lective qu’appelle tout grand La réalisation efective projet d’aménagement. Parce développement durable au que notre agglomération n’a d’ici 2027 de la ligne 17 du Grandjamais négligé les enjeux de Paris Express et de la gare duprofit du développement économique, Roissy Pays de Triangle de Gonesse, doit à présentFrance soutient pleinement les démarches de la région auprès Faire l’objet d’un engagement écritde Grand Paris Aménagement, pour la réalisation de nouvelles et définitiF de l’Etat.études de sols sur tout le sec-teur du Triangle de Gonesse. » Patrick Renaud
AfAfcIhcehsesPaPraisriiseinennneses-066ddéécceemmbbrree22001199-nn°°4499
© D.R.
AfIches Parisiennes - 6 décembre 2019 - n° 49