Affiches Parisiennes n°50 - 13 décembre 2019

-

Français
47 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Affiches Parisiennes n°50 - 13 décembre 2019

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 13 décembre 2019
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo
Signaler un problème
Journal hebdomadaire d’information juridique et d’annonces légales
13 décembre 2019n° 50- 1,40
e 2 RENCONTRES INTERNATIONALES DE L'EFB
Réunion des globetrotteurs du barreau
GRAND PARIS
Unibail-Rodamco-Westfield Trinity : Construire une tour, casser des codes
DROIT
© D.R. Journée de l'AFDIT 2019 Quand les juristes décodent la révolution numérique mondiale
GRAND PARIS
© A.P. Métropole du Grand Paris Patrick Ollier repasse le film de quatre années d'action
© A.P.
© A.P.
2
ffiches PARISIENNES
S.A. au capital de 576 000 € RCS PARIS 572 227 593 Siège social : 3, rue de Pondichéry 75015 Paris Tél : 01 42 60 36 78 / Fax : 01 42 61 27 84 www.afîches-parisiennes.com email : redaction@afîches-parisiennes.com
Président-directeur général :Éric Berthod Directeur de la publication :Boris Stoykov Rédacteur en Chef :Jean-Paul Viart Rédacteurs :Anne Moreaux, Lila Daoui, Timothée David, Quentin Clauzon. Secrétaire de rédaction - maquettiste :Philippe Charresson Impression :SIEP, ZA Les Marchais, 77590 Bois-le-Roi N° de commission paritaire: 0921 I 86 209 ISSN: 0998-481 Dépôt légal à parution
Abonnement Tarifs TTC 1 an............................... 32€ 2 ans............................. 60€
TARIF HT DES ANNONCES LÉGALES Annonces légales
Département 75 �������������������������������������������������������������������� 5,50 €
Département 92 �������������������������������������������������������������������� 5,50 €
Département 93 �������������������������������������������������������������������� 5,50 €
Département 94 �������������������������������������������������������������������� 5,50 €
AvIs inancIers ������������������������������������������������������������������������� 17 €
ExtraIts et avIs sImplIiés �������������������������������������������������������� 17 €
PA et AvIs dIvers���������������������������������������������������������������������� 17 €
Modalités de publications des annonces La présentation des annonces est soumise aux règles déînies par l’arrêté du ministre de l’économie et des înances et de la ministre de la culture et de la communication du 21/12/2012 modiîé par l’arrêté du 21/12/2018 (NOR : MICE1831910A). Le prix d’une ligne d’annonce s’entend pour une ligne de référence de 40 signes, espaces inclus, composée en corps 6,5 exprimé en points pica, soit une hauteur de ligne de 2,288 mm. Pour la nécessaire visibilité de l’annonce, une ligne du texte de l’annonce, hors titre et sous-titres, doit comprendre au moins 34 signes. Le blanc compris entre chaque ligne n’ex-cédera pas 2,288 mm. Le prix de l’annonce est établi au millimètre-colonne du îlet supérieur au îlet inférieur de l’annonce sur la base du prix de la ligne de 2,288 mm compte tenu du nombre de signes par ligne s’il est diFérent de celui de la ligne de référence de 40 signes. Le tarif d’insertion d’une annonce judiciaire et légale ne peut faire l’objet d’aucune remise ou ristourne.
Affiches Parisiennesest habilité à publier les annonces légales par arrété préfectoral dans les départements de Paris (75) - Arrêté n° 75-2018-12-20-008, des Hauts-de-Seine (92) - Arrêté CAB/SDCI n° 2018-904, de la Seine-Saint-Denis (93) - Arrêté n° 2018-3058,et du Val-de-Marne (94) - Arrêté n° 2018/4284.
GRAND PARIS
GRAND PARIS
Budget 2020 de l’EPF IledeFrance en croissance
Le conseil d’administration de l’EPF Ile-de-France vient d’adopter son budget pour 2020.
© D.R.
Opérateur public foncier de l’Etat, l’EPF Ile-de-France mobi-lise le foncier pour « développer l’offre de logements, soute-nir le développement économique et lutter contre l’habitat indigne aux côtés des collectivités locales franciliennes ». Son budget 2020 « marque la poursuite de la croissance de l’ac-tivité de l’établissement en ligne avec son Plan pluriannuel d’intervention 2016-2020 ». Les dépenses d’acquisitions sont prévues à 480 millions d’euros (contre 450 millions d’euros en 2019). Les recettes de cessions sont prévues à 280 mil-lions d’euros (y compris les recettes locatives), contre 237 millions d’euros en 2019. Pour Valérie Pécresse, présidente de l’établissement : « Ce budget ambitieux conforte la dynamique d’accélération de notre activité déjà constatée en 2019, malgré l’approche des élections municipales. En particulier, le volume record de nouvelles conventions foncières signées en 2019 avec les communes et intercommunalités – près de 800 millions d’eu-ros –, renforce le rôle majeur de l’EPF Ile-de-France au ser-vice des projets des collectivités franciliennes, en soutien de la conjoncture immobilière, pour 2020 et au-delà. »
© D.R.
AAffIcchheessPPaaririssiieennnneess-1133ddéécceemmbbrree22001199-nn°°5500
www.afîches-parisiennes.com email : redaction@afîches-parisiennes.com
Président-directeur général :
Directeur de la publication :
Rédacteur en Chef :
Rédacteurs :
Secrétaire de rédaction - maquettiste :
Impression :
N° de commission paritaire
Abonnement Tarifs TTC
La présentation des annonces est soumise aux règles déînies par l’arrêté du ministre de l’économie et des înances et de la ministre de la culture et de la communication du 21/12/2012 modiîé par l’arrêté du 21/12/2018 (NOR : MICE1831910A). Le prix d’une ligne d’annonce s’entend pour une ligne de
points pica, soit une hauteur de ligne de 2,288 mm. Pour la nécessaire visibilité de l’annonce, une ligne du texte de l’annonce, hors titre et sous-titres, doit comprendre au moins 34 signes. Le blanc compris entre chaque ligne n’ex-cédera pas 2,288 mm. Le prix de l’annonce est établi au millimètre-colonne du îlet supérieur au îlet inférieur de l’annonce sur la base du prix de la ligne de 2,288 mm compte tenu du nombre de signes par ligne s’il est diFérent de celui de la ligne de référence de 40 signes. Le tarif d’insertion d’une annonce judiciaire et légale ne peut faire l’objet d’aucune remise ou ristourne.
est habilité à publier les annonces légales par arrété préfectoral dans les départements de Paris (75) - Arrêté n° 75-2018-12-20-008, des Hauts-de-Seine (92) - Arrêté CAB/SDCI n° 2018-904, de la Seine-Saint-Denis (93) - Arrêté n° 2018-3058, et du Val-de-Marne (94) - Arrêté n° 2018/4284.
AfIches Parisiennes - 13 décembre 2019 - n° 50
GRAND PARIS
Grand Paris Grand Est signe trois conventions
L’Établissement public territorial Grand Paris Grand Est vient de signer des conventions de coo-pération avec l’Agence Régionale de Santé, l’Ademe, Paris Ile-de-France Capitale économique et l’Etablissement public oncier d’Ile-de- France.
© Ceser
Convention avec l’ARS et l’ADEME
Grand Paris Grand Est a été retenu parmi les lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt Santé Environnement et Aménage-ment durable lancé conjointement par l’ARS Ile-de-France et la Direction régionale Ile-de-France de l’Ademe. Cette démarche vise à soutenir l’intégration des enjeux de santé dans les pro-jets urbains et les documents de planification territoriale, tels que le Plan Climat Air Energie territorial (PCAEt), en cours d’élaboration par l’EPT.
Convention avec Paris Ile-de-France Capitale économique
Claude Capillon, président de Grand Paris Grand Est, et Chris-tian Nibourel, président de Paris Ile-de-France Capitale écono-mique, ont signé une convention rapprochant les deux struc-tures. L’association Paris Ile-de-France Capitale économique (PCE) s’inscrit dans une dynamique de promotion du Grand Paris à l’international. Son ambition est d’attirer de nouveaux investisseurs étrangers dans la Région Capitale en portant des propositions concrètes auprès des décideurs politiques et éco-nomiques de haut-niveau.
Convention de partenariat stratégique avec l’EPFIF
Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique d’aménage-ment, l’EPT Grand Paris Grand Est s’associe avec l’EPFIF, ac-teur principal de l’aménagement en Ile-de-France, pour former un partenariat stratégique à l’échelle du territoire. Ce partena-riat prendra notamment forme à travers des actions de cofi-nancement, d’études et d’échanges de données, et sera piloté par un comité de suivi associant les deux établissements.
Prix CCI Paris IledeFrance de l’Exportateur francilien de l'année Ce prix a été remis par Jean-Claude Karpeles, délégué du président de la CCI Paris Île-de-France en charge du développement international des entreprises et des afaires européennes, membre de la CCI Hauts-de-Seine, à l'entreprise Socomate, à l'occasion de l'événement “Faites de l'Inter-national”.
© D.R.
Ce prix récompense une société ayant son siège en Ile-de-France et dont le chire d'aaires export ou à l'interna-tional a progressé de plus de 10 % par rapport à l'année précédente et dont la part de l'international dans le chire d'aaires dépasse les 30 %. Le chef d'entreprise a fait de l'international un axe de développement stratégique.
© D.R.
AffichAfeIscPhaersisPiearnisnieesnne1s3-d1éc3edmécberem2br0e19201n9°-5050
3
GRAND PARIS
Métro parisien : les MF19 arrivent...
Les Franciliens pourront bientôt dire au revoir aux MF67, aux MF77 ou encore aux MF88. Ces noms ne leur disent sans doute rien, bien qu’ils les côtoient tous les jours. Les métros roulant sur les lignes 3, 3bis, 7, 7bis, 8 ,10, 12 et 13, commandés l’année indiquée par leur nom, seront à l’avenir des MF19, alors que les MF01 ont déjà remplacé les anciens MF67 des lignes 2, 5 et 9 pour ce qui est du matériel nonpneumatique.
Voilà ce à quoi pourraient ressembler les futurs MF19.
Île-de-France Mobilités et la RATP ont récemment pas-sé une commande quali-fiée d’“historique” auprès du groupement Alstom-Bom-bardier afin de poursuivre la modernisation des transports franciliens initiée depuis 2016. Une première commande ferme d’un montant de 658 millions d’euros de 44 trains a été passée pour équiper d’abord les lignes 10 (30 trains de 5 voitures), 7bis et 3bis (14 trains de 4 voitures), mais il pourrait bientôt s’agir de 410 MF19 pour un montant total de 2.9 milliards d’euros. Le renouvellement se fera à partir de 2024, la 13 devrait suivre les premières lignes ci-tées. Et dans l’hypothèse où certaines lignes seraient au-tomatisées, le MF19 pourrait aussi exister sans cabine de conduite. Pour faciliter les montées et descentes, ces trains seront équipés de portes plus larges que celles du matériel roulant actuellement (1,65m contre 1,575m sur les MF77 et 1,30m sur les MF67) et il n’y aura pas de séparation entre les
4
Un MF77 et un MF88 à la station Louis Blanc.
Un MF01 et un MF67 côte à côte.
voitures. La RATP et Île-de-France Mobilités promettent le nec plus ultra du confort avec une ventilation réfrigé-rée, une information sonore
et visuelle sur support Numé-rique, des vidéo-protections de dernière génération, mais aussi avec des prises USB pour recharger son téléphone
AAffIcchheessPPaaririssiieennnneess-1133ddéécceemmbbrree22001199-nn°°5500
et même des éclairages LED sous les sièges pour amélio-rer l’ambiance du trajet. Par ailleurs, ces trains seront équipés d’un système embar-qué de comptage des voya-geurs par flux pour mesurer plus finement la fréquenta-tion des lignes et améliorer le service rendu. Pour ce qui est des caractéristiques tech-niques, la motorisation per-© D.R. mettra de réduire la consom-mation en énergie de traction d’au moins 20 % par rapport au matériel actuel et la tech-nologie de freinage électrique sera des plus performante. Le projet mobilisera 900 emplois. « Ce programme extraordinairement ambi-tieux implique également le renouvellement des ateliers de maintenance associés, un challenge industriel majeur à relever dans les années à ve-nir pour la RATP », précise la © D.R. PDG Catherine Guillouard. À plus court terme, les Parisiens pourront profiter de la mise sur rails des premiers MP14, trains à huit voitures pour la ligne 14, dès l’année pro-chaine.
© D.R.