Figaro Scope du 08-12-2021
9 pages
Français

Figaro Scope du 08-12-2021 , magazine presse

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
9 pages
Français
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Date de parution 08 décembre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 30 Mo

Exrait

mercredi 8 décembre 2021 - LE FIGARO - N° 24043 - cahier N° 4 - Ne peut être vendu séparément.
Re s t a urants Expositions Cinéma Théâ tre Musique● ● ● ● ● ●
scop e
escapade SCOPE + restaurants
Poireau maraîcher Au Parc Astérix Les trésors de la Toison d’or Dix menus de fêtes et dorade royale
marinée chez Lucas au cœur de l’Oise Page 10 à Beaune PageS 6 et 7 à s’offrir Pages 4 et 5 eCarton (8 ).
Ambiance chaleureuse
au Chalet du Roch
er Hôtel (1 ).
Dix refuges cosy
pour se tenir chaud
La Pharmacie
d’Arielle Dombasle
Par Sophie de Santis s desantis @lefigar o . fr
La Pharmacie littéraire Castaing et les rideaux à
d’Arielle Dombasle. L’ar- grosses fleurs d’un rose
tiste aux talents multiples fané de Rubelli
embaus’est transformée en pres- ment presque. Le cristal
criptrice de bons remèdes Saint Louis est à
l’honen confectionnant une boî- neur, des lustres aux
colte à surprises. Celle de la lections de verres colorés
collection des « Boîtes à li- empilés sur les étagères.
vres », composées chaque trimestre Un décor généreux, enveloppant, en
par une personnalité différente parfait contraste avec la carte de
Mis(Amanda Sthers, David Foenkinos…). ter Ducasse, qui, du chaud au glacé,
Arielle, la belle, a choisi de garnir cet cherche à déconcerter le palais. Dans
« Opni » - objet poétique non identifié l’assiette, des portions minimalistes
- d’un recueil de poèmes de Man’ha et des saveurs pointues : le chou-fleur
Garreau-Dombasle, sa grand-mère, rôti, cascara de café servi avec un
graécrivain et poète. Paru en 1988, il est nité cascara-citron (15 €) ou encore
réédité aux Éditions Sophie Wiesen- l’aubergine brûlée, ail noir et grenade
feld (la créatrice du concept des boî- avec un sorbet grenade-menthe
tes). La chanteuse y ajoute les célèbres (15 €). Gloups ! Des associations de
Fragments d’un discours amoureux de goûts, prétextes à expérimentation,
Barthes, « livre nécessaire qui ques- pas toujours harmonieuses en
boutionne l’amour et la raison ». Et y glisse che. Poussant à l’impatience de
déson dernier album, Empire, aux inspi- guster la mousse au chocolat
Madarations électro-rock sombre, sorti gascar 75 % (10 €). Secrètement, on se
en 2020, réalisé par son ami disparu dit que l’on est surtout venu pour
Nicolas Ker. Sans oublier son parfum succomber à ce péché-là.
erLe Secret d’Arielle par Mauboussin, à 11, rue des Petits-Champs (1 ).
base de fleurs naturelles. Une ordon- lechocolat-ducasse-paris.com
nance bien inspirée (59 €).
lapharmacielitteraire.com Les cocktails de Copperbay au bar du
Lancaster. Classé parmi les 100
preLe Salon des manufactures Alain miers au Top World 500 Bars 2021, le
Ducasse. Il ne s’agit pas seulement de petit bar planqué depuis déjà sept ans
esaliver devant les vitrines à l’ancienne rue Bouchardon (10 ), derrière la
porbien garnies de ganaches, pralinés et te Saint-Martin, s’offre les lambris du
etruffes, mais d’emprunter le bel esca- très chic Hôtel Lancaster (8 ). Les
lier pour découvrir la toute nouvelle fondateurs de Copperbay, trois
trenbonbonnière conçue par Marie De- tenaires passionnés de mixologie,
roudilhe. L’architecte d’intérieur, qui bousculent pendant une dizaine de
a fait ses armes chez Terence Conran à jours les codes traditionnels du
cockLondres, avant de rejoindre Patrick tail en revisitant les grands classiques
Jouin, et de fonder son agence tels le Blue Hawaiian et l’Americano
en 2009, a imaginé l’atmosphère d’un (14 €). La couleur explose dans les
luxuriant jardin d’hiver avec sa vue verres gravés, et dissipe la grisaille.
en angle sur l’entrée des jardins du Jusqu’au 18 décembre au bar de l’Hôtel
ePalais-Royal. La moquette aux motifs Lancaster, 7, rue de Berri (8 ).
de feuilles de bananier de Madeleine hotel-lancaster.com
Grabu Ge ; Le Photo GraPhe du dimanchemercredi 8 décembre 2021
2 Figaro Scope
L'é vénement
Raclette au chalet,
yoga à l’étuvée,
vin chaud à
SaintGermain… Tous les
prétextes sont bons
pour se lover dans
des lieux réconfortants
en cette saison.
Par Cannelle Anglade
et Amélie Com.
Dossier coordonné par
Sophie de Santis
le Roch hôtel
Plat incontournable de l’hiver, la
raclette se déguste en toute occasion.
Qu’on l’aime à la maison ou au
restaurant, celle du Roch Hôtel vaut vraiment
le détour. Au moins jusqu’au mois de
mars, nous souffle-t-on, dans son Petit 1
Chalet éphémère perché sur sa terrasse
secrète, le 5-étoiles parisien propose
un moment de convivialité autour de
la traditionnelle recette d’origine
valaisanne. Au menu : velouté de butter- Nos meilleurs
nut, raclette de la maison savoyarde
Edmond, sélection de charcuterie de
chez Montalet, salade et pickles pour la
fraîcheur, en dessert un mont-blanc antidotesmarron-myrtille, et une infusion aux
herbes fraîches - menthe ou romarin -
pour digérer. Côté déco, le petit refuge
a conjugué chic et objets montagnards
en tout genre : ski, illustrations, pot à pour traverser
lait, aiguières et cloches de vaches.
Loin des tumultes du quartier de
l’Opéra, on y vient pour se réchauffer
autour du poêle en fonte. Petite cerise l’hiver 4 5sur le gâteau, le chalet étant à l’écart, le
Roch Hôtel dédie un serveur à ses
convives. L’écrin est disponible pour une réservation de quatre à huit per- Après avoir mélangé la bonne quantité
sonnes. Alban, le directeur de la res- de cire fondue à la fragrance choisie,
tauration, nous confie que le lieu est placé la mèche au bon moment et, le
parfait pour six convives. Idéal pour plus important, appris la composition
s’évader, loin, bien loin de la vie pari- des bougies qui se consumeront dans
sienne le temps d’un déjeuner ou d’un votre foyer, vous repartez avec deux
dîner. A. C. petites créations aromatiques
confec■ Roch Hôtel & Spa, tionnées par vos soins. C. A.
er28, rue Saint-Roch (1 ). ■ La Bougie Herbivore,
eMenu 67 € à partir de 4 pers. 20, rue Voltaire (11 ).
Réservation : 01 70 83 00 00. Ateliers les jeudis et samedis, 49 €.
leroch-hotel.com labougieherbivore.com
le Pavillon Yoga bikram
de la reine Expatriée, c’est aux États-Unis que
Marine, fondatrice de Yoga Bikram
PaAdresse secrète, le Pavillon de la Reine ris, a découvert le yogam. Le
est caché au fond d’une cour de la principe : enchaîner 26 postures, pré-
place des Vosges. Seule une petite pla- cédées et suivies d’un exercice de
resque disc rète indique que nous sommes piration, le tout en 90 minutes dans
au bon endroit. Derrière les arcades, la une pièce chauffée à 40°C. Au-delà des
eterrasse de la maison du XVII siècle a bénéfices purement physiques, Marine
été décorée pour les fêtes de Noël. En explique que « quand on pratique le
cette fin d’après-midi de novembre, la yoga dans ces conditions extrêmes, la
nuit et le froid ont déjà enveloppé seule manière de tenir c’est de se
l’e ndroit et les guirlandes le rendent concentrer ». Elle-même s’y adonne
un peu magique. Éclairages tamisés, depuis vingt-trois ans. De retour en
jazz en fond sonore et feu qui crépite France, elle ouvre son premier studio
dans la cheminée, les salons du 5-étoi- parisien en 2002. Le yoga Bikram
les sont parfaits pour faire une pause s’adresse à tout le monde : « Mes élèves
à l’écart du très vivant quartier du ont entre 25 et 70 ans. » Selon elle,
Mar ais. On y déguste un chocolat aucun risque de se blesser : la chaleur
chaud ou un thé Mariages Frères avec rend le corps plus malléable. Au studio
un bon bouquin, pourquoi pas de Vic- du Marais, tout le monde se connaît, se
tor Hugo. Réservés à la clientèle de tutoie. Ça rigole dans les vestiaires,
l’hôtel, les salons bibliothèques, chics mais une fois le pas de la salle de yoga
et discrets, ouvrent leurs portes tous franchi le silence règne. Marine défend
les jours à certaines heures au com- bien sa paroisse, mais le yoga Bikram
mun des mortels. A. C. reste une pratique controversée. La
■ Le Pavillon de la Reine, yogi professionnelle met en garde : en
e28, place des Vosges (3 ). cas de maladie cardio-vasculaire,
Dim. de 15 h à 21 h 30, mar. et lun. de 12 h mieux vaut un avis médical avant de se
à 21 h 30, du jeu. au sam. de 15 h à 18 h. lancer à corps perdu dans un studio à la Tellequ’Offenbachl’avaitrêvée! pavillon-de-la-reine.com température… caniculaire. A. C.
■ Yoga Bikram Paris, studio Marais,
e13, rue Simon-le-Franc (4 ). la Bougie Du21décembre2021au9janvier2022 26 € le cours.
bikramyogaparis.comherbivoreAuThéâtredesChamps-Élysées
LA Patinoire Dans cette boutique de la rue Voltaire,
on fabrique sa bougie à partir de co-theatrechampselysees.fr|0149525050 du Plaza peaux de cire de soja naturelle, non
toxique et végane, pour n’exclure per- Athénée sonne. Jasmin, bergamote, cèdre,
rose… Les parfums concentrés
viennent de Grasse et c’est à vous de choisir Comme chaque hiver, le Plaza Athénée
BRU-ZANE.COM lesquels associer. Hélène, qui dirige installe dans sa cour intérieure une
l’atelier, nous explique combien de patinoire pour les enfants de 5 à 12 ans.
gouttes verser dans la cire en fonction C’est l’occasion pour les parents de se
de la puissance olfactive de chacune. retrouver autour du Tea Time de Noël mercredi 8 décembre 2021
Figaro Scope 3
L'é vénement
32
175 € par pers. Réservation Et aussi… obligatoire : 01 58 71 10 60.
parkhyattparisvendome.compARK HYATT
PARIS-VENDÔME PERCHOIR MéNILMONTANT
Dès le 15 décembre, le Park Hyatt Paris- Peaux de bêtes, braseros, coussins et
Vendôme rouvre son chalet. Installé plaids, le Perchoir Ménilmontant passe
pour la huitième année, l’écrin est en mode hiver. En prévision du grand
conçu pour recevoir entre 4 et 12 convi- froid, la carte a été adaptée. Le génépi et
ves. Le midi, le menu du Café Jeanne est la chartreuse réchauffent les gorges. On
à l’honneur. Le soir, on se réchauffe se laisse tenter par des croquettes de
d’une raclette imaginée par Jean-Fran- morbier et comté, aux cèpes ou au
jamçois Rouquette. En trois temps, le dîner bon ibérique. Parmi les plats, le chef a
commence par un velouté, se poursuit concocté un flat bread cuit au four à bois
avec le trio charcuterie, fromage et dont on vous laisse deviner la garniture.
pommes de terre et s’achève sur un va- Les desserts sont des classiques de la
cherin pour la note sucrée. A. C. saison, à l’instar des marrons chauds ou
6 ■ Du 15 décembre à mars 2022, de l’apple pie façon strudel. A. C.
au Park Hyatt Paris-Vendôme, ■ Le Perchoir Ménilmontant, 14, rue
e e e1. La patinoire du Plaza Athénée (8 ). 5, rue de la Paix (2 ). Menu raclette Crespin-du-Gast (11 ). leperchoir.fr
2. Le salon de thé de l’Hôtel Blitz society
ede l’Abbaye (6 ).
3. Le Pavillon de la Reine, En 2020, la série Le Jeu de la dame,
proeplace des Vosges (3 ). duite par Netflix et mettant en scène e4. Yoga Bikram Paris, studio Marais (4 ). l’étoile montante hollywoodienne Anya e5. La Bougie Herbivore (11 ).
Taylor-Joy en jeune prodige des échecs, e6. Blitz Society (6 ).
ravivait les engouements pour ce jeu Tom-Fallon ; Hô Tel de l’ abbaye ;
d’esprit. Dans la foulée, un bar consacré Fondationdavid GR imbeRT ; yoGa bikRam Pa Ris ;
uniquement à ce jeu ouvrait rive gau-la bouGie He RbivoRe ; manuel mouTieRs
che. Jeunes aficionados et adroits
experts se retrouvent dans ce lieu unique
où les échiquiers bordent les tables et les
bières coulent à flot. Les horloges du
pendule retentissent et rois, fous ou
cavaliers valsent en silence sous les doigts
imaginé par le pâtissier du palace, des joueurs concentrés. Des tournois ou
Ang elo Musa. Comptez environ événements divers sont très souvent
or70 euros par personne. Le Plaza a aussi ganisés, favorisant ainsi les parties où
pensé aux adultes : dans le salon Or- s’affrontent toutes les générations. Dans
ganza, l’hôtel offre la possibilité de pri- une ambiance chaleureuse, poétisée par
vatiser l’écrin et de profiter d’une ra- les notes de jazz se mêlant aux
clochetclette version pal ace avec un accès tes, il est captivant d’observer les
séprivilégié à la patinoire. A. C. rieux compétiteurs se mettre à table.
■ Plaza Athénée, Les yeux rivés sur le jeu, savourant
e25, avenue Montaigne (8 ). d’une main un volcan de jambon
ibériDu mer. au dim. de 15 h à 19 h, tlj que ou un tarama à la truffe. C. A.
e Custodiapendant les vacances scolaires. ■ Blitz Society, 4, rue du Sabot (6 ). Tlj sf
dorchestercollection.com lundi, de 14 h 30 à 23 h. blitzsociety.fr
le Vin chaud l’Hôtel
à Saint- de l’abbaye
Germain- « Je voudrais du soleil vert/ Des dentelles et
des théières/ Des photos de bord de mer/ des-Prés Dans mon jardin d’hiver… » Henri
Salvador aurait sans doute adoré prendre son
Bientôt les fêtes de fin d’année et leurs goûter dans l’écrin très coquet de ce
safarandoles de présents… Entre deux lon de thé. Deux amoureux roucoulent
emplettes de dernière minute, un répit sous les lumières tamisées, le temps
sems’impose au marché de Noël de Saint- ble suspendu, et on ne s’étonnerait pas de
Germain-des-Prés. Marquez un stop voir l’un d’eux poser le genou à terre,
au stand alsacien, qui promet un verre tant la solennité du lieu inspire les élans
de vin chaud idéalement parfumé dans romantiques. Il pleut et les clapotis de la Jules Coignet
Vue de Bozen avec un peintre, 1837lequel il est possible d’ajouter une li- fontaine, aperçue au travers des grandes National Gallery of Art, Washington
chette de rhum, pour les plus frigori- baies vitrées, calment instantanément
fiés. Des bretzels à la cuisson parfaite l’agitation du dehors. Dans cette
atmosréchauffent et réconfortent les corps phère feutrée, en fin d’après-midi, pour
emmitouflés. Le verre fumant dans les les hôtes enfoncés dans de moelleux
faumains, prenez le temps de découvrir les teuils de velours, il est l’heure du thé.
quelques échoppes éphémères dispo- Une formule propose pâtisseries
françaisées le long du boulevard illuminé : ses et mignardises sucrées pour
accompierres tibétaines, broderies artisanales pagner un thé de la maison Mariage
Frèet champignons de Lozère séchés… De res ou un chocolat chaud. Si la boisson
quoi repérer deux ou trois idées de ca- chaude ne vous emballe pas
suffisamdeaux originaux qui feront leur effet ment, deux coupes de champagne
peusous le sapin. C. A. vent marquer une occasion festive. C. A.
■ Jusqu’au 26 décembre, ■ Salon de thé de l’Hôtel de l’Abbaye,
eplace et boulevard Saint-Germain- 10, rue Cassette (6 ). Tea Time 25 € par
edes-Prés (6 ). pers, à partir de 2 pers. Tlj jusqu’à 19 h.
comite-saint-germain.com hotelabbayeparis.com mercredi 8 décembre 2021
4 Figaro Scope
Resta ur ants
Dix belles tables à (s’)offrir
pour les fêtes
Faites plaisir Pour avoir la tête
dans les étoilesà un proche
Le Clarence. Un hôtel particulier du - ou à vous-même ! -
Triangle d’or, propriété du domaine
Clagrâce à notre rence Dillon, tout en façade imposante,
escalier majestueux, petits salons et
fausélection d’adresses teuils velours, un chef iconoclaste qui
réconcilie haute gastronomie et modernité prestigieuses via une succession de petites assiettes aux
associations détonnantes : avec ses deux à réserver en guise étoiles, le Clarence de Christophe Pelé est
l’une des tables les plus courues et les plus de cadeau de Noël, enthousiasmantes de Paris. En cette
période de fêtes, vous y croiserez chevreuil, selon vos envies
truffe noire, caviar ou foie gras.
e31, avenue F.-D.-Roosevelt (8 ). et vos budgets.
Tél. : 01 82 82 10 10. Tlj sf dim., lun.
et mardi midi. Menus : 90 (déj.), 130,
190 et 320 €. Bons cadeaux
Par Alice Bosio £ @alicebosio d­ isponibles sur le-clarence.paris
et Hugo de Saint Phalle
£@Hugo25Phalle
La Scène. Gagnante de « Top Chef »
2011 et parmi les (trop) rares femmes
(double-)étoilées de France, Stéphanie
PUBLI-INFORMATION 1Le Quellec, si elle s’est diversifiée avec son Spécialités
etraiteur MAM (17 ), continue
d’interprée ter, depuis la cuisine ouverte de sa table Paris16•LEMOUTONBLANC
façon paquebot chic, une représentation Unecuisinetraditionnellefrançaise
de haut vol où les produits nobles se
parent de technique et de gourmandise :
rouget « cuit de peur », matelote et
scorsonères, chevreuil doré au sautoir, poire
genièvre et chou rouge au sloe gin… Elle y
sert désormais ses propres légumes,
cultivés dans la vallée de la Loire.
e32, avenue Matignon (8 ).
Tél. : 01 42 65 05 61. Tlj sf sam. et dim.
Menus : 75, 95 (déj.) et 250 €.
Carte : 215-265 €. Bons cadeaux
­disponibles sur la-scene.paris
LeMoutonblanc,latraditionetlesparfums
du terroir dans ce cadre historique où
Pour l’actualité Molière et la Fontaine venaient pour la
poésie. Retrouvez l’authenticité d’une gourmande­
cuisinebourgeoisefrançaiseetgénéreuse.
Laissez-vousséduireparlemenucarteà
Bellefeuille. Il avait quitté Lucas Car-37 € sans surprise (Apéritif, entrée, plat,
2ton au printemps après sept ans de bons et fromage,dessert,½vinou½eauetcafé,
loyaux services : depuis la rentrée, Julien toutestcompris)
Dumas est l’une des pierres angulaires du tron et gnocchi… Les assiettes donnent le d’une cuisine éthique, créative et savou-Ouverttouslesjoursde12hà15h
renouveau de l’hôtel Saint James, entière- change avec style. reuse. Meilleures places pour la décou-etde19hà22h30
ement redécoré par l’architecte d’intérieur 15, avenue Montaigne (8 ) vrir : les huit du comptoir pour un menu www.auberge-mouton-blanc.com
Laura Gonzalez. Ce quadra engagé y Tél. : 01 47 23 55 99. Tlj. en six plats en perpétuel mouvement.
40rued’Auteuil-0142880221 conçoit une cuisine tournée vers la nature, Carte : 60-100 €. Dîn er à la carte en salle, pour s’initier à
approvisionnée en partie par le potager de l’esprit des lieux à un rapport qualité-prix
eParis15•CHEZMARIE-EDITH l’hôtel. Grand amateur de produits marins, très intéressant.
eUnevéritablecuisinesavoureuse, il se distingue par des cuissons précises, Le Tout -Paris. Palme incontestée de la 44, rue de la Folie-Méricourt (11 ).
bourgeoiseetauthentique! des goûts tranchés et des sauces maîtrisées plus belle vue 2021 pour la terrasse de la Tél. : 01 47 00 03 22. Tls sf dim. et lun.
qui bousculent le convive. brasserie chic du tout nouvel Hôtel Cheval Menu : 75 €. Carte : 50-65 €.
e5, place du Chancelier-Adenauer (16 ). Blanc. Au septième étage, l’on déguste
Tél. : 01 44 05 81 81. Tls sf dim. une belle cuisine contemporaine, assez
(déj. réservé aux membres et résidents). chèrement tarifée certes, mais à la hau- Pour s’évaderMenus : 95 et 135 €. Carte : 135-150 €. teur de ce lieu plein d’allant : gravlax de
dorade royale au pamplemousse, bœuf
confit en ravioles, lotte pour deux au bar- Yam’Tcha. Que de chemin parcouru !
Lucas Carton. Julien Dumas parti, becue, sabayon végétal, riz pilaf et pa- Depuis l’ouverture de son Yam’Tcha
orivoici Hugo Bourny, ancien second pillote de légumes… Le cadre, la carte, le ginel en 2009, Adeline Grattard, alors
d’Ann e-Sophie Pic et d’Hélène Darroze, service et le beau monde : tout y est. quasi inconnue, s’est imposée comme
eraux manettes de l’institution Art nouveau 8, quai du Louvre (1 ) une référence. Et le micro-restaurant
jadis pilotée par Alain Senderens. Si le dé- Tél. : 01 40 28 00 00. Tlj. d’alors, presque inconfortable, s’est mué UnbelairdefêteplanechezMarie-Edith 3cor aux boiseries Majorelle fait toujours Carte : 60-150 €. en une table cossue sans que le menu - ni qui vous fait découvrir les produits du
son effet, il est vivifié par la cuisine sensi- la chef - ne perdent en spontanéité ni
sinterroiraufildessaisons.C’estlemoment e1. Le Clarence (8 ). ble et voyageuse de Bourny (vers l’Asie cérité. Un récital « Asie-muté »
fusionde partir à la chasse aux saveurs. Les 2. Adeline Grattard (à droite) et Marine notamment), à l’image de la crevette im- nant les produits, les condiments, les
perdreauxrôtis,pigeonsaccompagnésdes Delaporte, respectivement chef Pour le show périale de l’île de Ré servie crue et décor- cuissons, les épices et les herbes avec
erlégumesdumomentetdeschampignons. ).et sommelière du Yam’Tcha (1tiquée, réchauffée par un bouillon minute autant de maîtrise que de sentiment. Le au comptoire3. Volaille à l’ail noir du Lucas Carton (8 ).Place aussi aux incontournables : duo aux feuilles de bergamote, ou de la volaille menu déroulé ici, avec les accords
metsLe C LarenCe ; François B oUCHon/Le Figaro ; de foie gras maison à la figue et au pain du Perche contisée à l’ail noir, variation thés de Chi Wah Chan, a tout du grand
gUiLLaUme savaryd’épices, rognons de veau, tête de veau, d’artichauts et huile de fleur d’ail. Shabour. Dans un cadre extrêmement moment.
jouedeboeuf,risdeveau,croustillantde e er9, place de la Madeleine (8 ). glamour, entre le comptoir brut de décof- 121, rue Saint-Honoré (1 ).
pied de porc, les poissons (daurade, bar, Tél. : 01 42 65 22 90. Tlj sf dim. et lun. frage et l’écrin précieux, le tandem Assaf Tél. : 01 40 26 08 07. Tlj sf sam. et dim.
morue, saumon), les viandes (filet de Menus : 75 (déj.), 95, 135 et 185 €. Granit et Dan Yosha fait souffler le vent ré- Menu unique : 150 €.
boeuf, carré d’agneau rôti au thym, souri confortant de la cuisine méditerranéenne.
Vaisselle ciselée, lumière tamisée… Le lieu d’agneau, magret ou confit de canard) et
invite à la découverte d’assiettes pointues Mosuke. Écurie « Top Chef », encore. pour terminer les oeufs à la neige façon Pour une vue et réconfortantes à la fois, avec plusieurs Mory Sacko, le plus charismatique candi-Marie-Edith,lamarquiseauchocolatetle
plats signatures dont l’œuf coulant sauce dat de la saison 11, est désormais une jeune chaud froid de pommes au whisky. Dans spectaculaire
tahini ou la louche de mousse au chocolat à toque en vue, louée par les guides, les cri-une ambiance feutrée et chaleureuse on
l’huile d’olive. Le tout prenant vie en live tiques et les fans, toujours nombreux. Il y prend volontiers ses habitudes tant il y
Gigi. Parmi ceux qui s’attellent à faire dans une ambiance délicieuse. faut dire que ce talent brut s’est façonné adel’authenticitéetdelagénérositédans
epétiller la Ville Lumière, Laurent de 19, rue Saint-Sauveur (2 ). une image stylée et, surtout, un répertoire l’assietteetdansl’accueil.Dequoimettre
Gourcuff, avec son Paris Society, ne mé- Tél. : 06 95 16 32 87. Tlj sf dim. et lun culinaire passionnant, en Afrique, France vos papilles en fêtes en cette période de
nage pas ses efforts, de Maison Russe à midi. Menus : 64 (déj.) et 96 €. et Japon, tradition, classicisme et
moderNoël.Onvouslerecommandevivement!
Girafe en passant par CoCo, Monsieur nité. Parmi ses plats signatures, qu’il faut
Menucarteà29€et32€
Bleu ou Le Piaf. Parmi les dernières tables vous ruer déguster, le poulet yassa, le
Ouvertledimanchemidi venues, cette belle Italienne du Triangle Fief. Dans la famille « Top Chef », voici bœuf sauce mafé ou l’anguille laquée miso
etaussipendantlesfêtes! d’or fait les yeux doux à la tour Eiffel, Victor Mercier, finaliste en 2018. L’un des et condiment mangue, aussi graphiques
MétroCambronneouMotte-Piquet toute pomponnée avec son décor char- candidats les plus intéressants et atta- que savoureux.
e34rueduLaos-0145664460 meur, signé Hugo Toro. Linguine alle chants des 12 saisons écoulées. Depuis, 11, rue Raymond-Losserand (14 ).
vongole, pizza à la truffe noire, carpaccio avec une énergie et une sincérité de tous Tél. : 01 43 20 21 39. Tlj sf dim. et lun.
*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé
de loup à la stracciatella, coquelet au ci- les instants, il trace le sillon remarquable M­ enus : 55, 65 (déj.) 85, 115 €. mercredi 8 décembre 2021
Figaro Scope 5
Resta ur ants
Haché menu
Par Emmanuel Rubin
les tubulaires de Beaubourg et
à picorer de l’edamame en croisant Admo, la rotonde du Panthéon. Plus loin,
à piocher de limpides sashimis
de daurade en poussant des « oh » tellement
et des « ah » devant la colline
de Montmartre. Plus tard, à caresser cabot ! une pleine sole saisie en tempura tout
en bouffant du regard le crépuscule sur
urieuse chronique qui, Notre-Dame. Dans ce ciel songeur, on
pour une fois, commence se demande alors si, $par la fin. À cet instant au même instant et au
précis du repas où l’addi- lointain de l’archipel, Café Aristide $ $C tion est arrivée. D’abord d’autres ne s’enfilent
La Plumepolie sous son étui avant de virer Genre : dans un hôtel qui a déjà le bon pas blanquette et coq
À l’hôtel Madame
frontale, crue, terrible à nous rame- goût de renouer à Montmartre, au vin en zieutant les Rêve. 43, rue
ner à sa réalité. Ou plutôt à sa petite eune table comme un café qui passerait Étienne-Marcel (2 ). buildings de Tokyo.
démence car celle-là mériterait d’être Tél. : au salon, cune cantine Tant qu’à grimper
01 80 40 77 40. fixée sous verre, encadrée d’acajou et qui croiserait au boudoir, vers ses hauteurs,
Horaires : clouée au salon des trophées. M’éton- avec ses assiettes dans l’esprit, autant plonger Tlj.
nerait d’ailleurs pas qu’elle fasse bien- aimables à piocher, lutinant l’Italie au hotpot de homard, Métro :
tôt le tour du service compta. En at- et l’aujourd’hui. Les Halles. annoncé comme
tendant ma convocation imminente, la spécialité du spot,
accrochez vos serviettes : 840 € le dé- Prix : env. 35-42 €. Champignons servi en caquelon et plutôt réussi dans
jeuner de deux couverts en compa- de Paris, saint-nectaire, pain ses façons de ragoût exochic, où
gnie d’un vin discret. À la carte com- de campagne : bonne tartine de ville. le crustacé en pince (au propre comme
me au site de réservation, les tarifs Casarecce à la ‘nduja alla puttanesca : au figuré) pour un riz rond japonais
s’annoncent avec cette transparence plutôt bien remontées. goûteusement embourbé dans La Plume, qui n’interdit pas le culot et plaident Crème brûlée à l’amande et orange une sauce bisque et zeste de yuzu. avec l’église
leur superbe au prétexte de l’expé- confites : classique revu façon Noël. Sur ce plat plus fusion, le Japon rejoint Saint-Eustache
rience. Depuis la jolie voix de l’ac- un peu la rive droite avant que, en tête-à-tête.
cueil jusqu’aux timbres plus posés de Avec qui ? Un(e) de la Butte. sans surprise, les desserts de Pierre
ces messieurs du service en salle, Hermé rappellent qu’il n’est bon bec
chacun vous la souhaite bien bonne. Bonne table : côté box. restaurant perché au plafond de la cité. (sucré) que de Paris.Nouveautés
« Bienvenue dans l’expérience ! » La- Service croquignolet. Et, si l’hôtel se veut très parisien, ne pas Avec qui ? Un(e) aristochat(te).
quelle est, ici, fomentée, sous l’acro- s’étonner (quoi que) des penchants Une, deux, trois assiettes… La Plumenyme Admo, par Adrià, Ducasse, Me- e3, rue Aristide Bruant (18 ). transalpins du susmentionné café Poulet karaage en croûte de shichimi :
der réunis aux Ombres, table d’usage Tél. : 01 42 64 33 33. Tlj sf lun. et mar. et des baguettes nippones que balade crousti-moelleux de bonne facture.
du Musée du quai Branly. Pour cent Métro : Abbesses. E. R. cette neuve Plume. C’est qu’on est ici Filet de canard rôti, pickles de patate
jours et pas un de mieux, l’ex-cador dans les délicieux paradoxes douce, sauce gingembre relevée :
catalan, le disque dur monégasque et u vent des palaces de la Ville Lumière lorsqu’elle nourrit d’une cuisson exemplaire.
l’ancien petit prince du Plaza promet- contemporains, on a pris les allées et venues des villes-mondes, 2 000 feuilles : crissant de praline.
tent une dégustation mémorable. A l’habitude de voir les tables communautés joyeusement indociles, Dans le verre ? Sérieux à soutenir
­Entre nous, mieux vaudrait. lancées et allumées comme les étages un jour ici, un soir là-bas, et désormais une cuisine portée par l’épice, un rouge
aux fusées. L’une après l’autre dans pas plus déroutées que cela de poser Crozes-Hermitage Les Palais 2020.
Triste coquille. Et il était une mau- le sériel très netflixien de ces appétits leurs lèvres sur un saumon teriyaki Service ? Fuselé, zélé.
vaise fois (foi ?) ce restaurant Les qu’il convient de tenir en haleine en tombant leurs regards sur les toits L’attention : l’église Saint-Eustache
Ombres. Déjà vu, déjà éprouvé, ins- en superproduisant sans lésiner. Ainsi de la capitale. Il y a là, très assumé, en tête à tête.
tallé, depuis quelques lustres, au donc, du côté de l’imposant Madame un exotisme comme une gastronomie L’addition ? Comme la vue, bien
ventre mou des guides gastros. Va- Rêve, un mois à peine après un de Fashion Week où l’on se prend pendue ! Env. 70-85 €, hors boisson.
gue coquille sans surprise n’affi- glamour de café en rez-de-chaussée, à gober de jeunes pousses d’épinards Quelle table ? Toutes celles face baie
chant rien de neuf sur une moquette place aux altitudes d’un second sauce sésame en lorgnant vitrée. Plus calme, la 72. E. R.$(à hurler). En le retrouvant, pour
l’occasion, lui reconnaître même un mé- L’Emil
chant coup de patin. Le mobilier
triste dans son fonctionnel, la terrasse Genre : au flanc d’un hôtel galopant
extérieure transie de ne pas vrai- après la mode (lancé par le boss
ment fêter Noël et, derrière le bridé de Zadig & Voltaire), un entre
bistrotde la baie vitrée, un ciel de Paris brasserie où l’entre-soi du quartier
plombé, une demi-tour Eiffel bou- se gagne une jolie planque. Cuisine
deuse. C’est par où, l’inédit, les gran- dans l’entre-deux, mi-tendance,
des orgues, le spectaculaire ? Dans la mi-vieille France, malheureusement
paresse de nulle part avec cette sen- facturée au sens unique des prix forts.
sation du gogo qui regarde soudain
le doigt lui montrant la lune. Prix : faudrait voir à se calmer !
Env. 70 € à la carte. Carpaccio
Beurre à sucer. Et le miroir des as- de Saint-Jacques : fluide. Bœuf carotte :
siettes n’a pas plus de folie à se lais- ONPURGEBÉBÉen voilà une bonne idée ! Mousse
ser traverser. 14 compositions à la au chocolat : faute de mieux côté
queue leu leu, dont cinq en miniatu- dessert, mais de bon niveau.
DEFEYDEAUre, deux en hors-d’œuvre, une dans
le ridicule d’un beurre à sucer, dou- MISEENSCÈNEÉMELINEBAYARTAvec qui ? Une nouvelle Héloïse.
ble entrée, duo de plats, fromage,
dessert. Visiblement absents ce mi- Bonne table : bar le midi, banquette DU14AU18DÉCEMBREÀ20H30
di-là (ben voyons !), qui, d’Albert, de nuit. Service dynamique.
Alain ou Romain, a cogité chacune 30ET31À20H30
de ces recettes ? Le secret est bête- À l’hôtel Château Voltaire. 55, rue
Saintment gardé sous couvert de neutrali- erRoch (1 ). Tél. : 01 53 45 91 01. Tlj. 13,ruedesRéservoirs78000Versailles
té mais rallié à ce principe de « natu- Métro : Pyramides. E. R. www.theatremontansier.com /&0139201600
ralité » qui veut que la viande n’ait
désormais plus droit de cité. Parti
pris déjà servi et que n’élève pas ce
menu en particule n’étonnant plus
que ceux qui l’orchestrent. Rien
d’indigne dans la démonstration à
suivre, parfois même quelques éclairs
(le caviar pressé et lait végétal
WWW.CAFEDELADANSE.COM WWW.THEATREONLINE.COMCAfédeladansed’amande et céleri, la soubise
oignons-encre de seiche et foie de 9au14janvier2022
saint-jacques sur l’échalote, la sauce
mexicaine mole nappant chou-fleur $et foie de lotte) mais, au final, rien qui
ne perce ni persiste. Juste un déjeu- Chez Francis
ner à la façon de ces tournois de
tennis où s’exhibent de vieilles gloires. Genre : dans un Sentier qui en a peu
Juste un petit arrangement aussi mé- à peu perdu la mémoire, un pur Paname LES
diatique qu’impudique, rappelant de café-bar roulant jeunesse avec
ces milliardaires désœuvrés lors- les vins comme des mots d’Audiard
qu’ils promettent une apesanteur en et le petit bonheur d’un vrai sandwich,
saut de puce, à prix de stratosphère. MISEENSCÈNEles coudes au comptoir. SEA BRIGITTEBUC
MAIS ENCORE… Prix : comptez env. 15-20 €. Planche
Le public. Zombies chics. de charcuterie : bien argumentée.
Le service. Lui tient son rang Sandwich mixte : dans les bonnes règles
avec une sommellerie bien avisée. d’un genre que l’époque massacre GIRLS
Est -ce cher ? Le n’importe quoi régulièrement.
d’un quoi qu’il en coûte. ANTHOLOGIEFaut-il y aller ? En conscience, Avec qui ? Jean-Marie Gourio.
c’est non ! Arrive l’instant où la « na- OUPRESQUE!
turalité » ne devrait pas oublier Bonne table : direct au comptoir.
d’être morale, si ce n’est humaine. Service sans faux col.
Aux Ombres. Jusqu’au 3 mars.
e27, quai Jacques-Chirac (7 ). e35, rue Saint-Sauveur (2 ).
Tél. : 01 83 77 77 10. Tlj sf lun. Tél. : 07 62 23 88 05. Tlj sf dim.
Jusqu’à 2 heures Métro : Sentier. E. R.
françois halard cdesaint- exupéry
chez francis
JeRome Galland
CRÉATIONVISUELLE:CATGABILLON PHOTO:MARIEVOSGIAN-LICENCE2-1051102mercredi 8 décembre 2021 mercredi 8 décembre 2021
6 Figaro Scope Figaro Scope 7+ +
Bea une Bea une
Où dormir ? La Toison Trois adresses
de charme
Le Cep , le confort 5 étoilesd’or éclaire
Adresse incontournable en plein
centreville. Le décor mélange tous les styles,
velours chaises à bras et portraits
d’ancêtres, mâtiné d’excentrique
contemporain. Ainsi, l’étonnant fauteuil koala en Beaune
peluche (AP collection) dans la suite
Chanel. Allure de dandy, chaleureux et
volubile, Jean-Claude Bernard est à l’image
de l’établissement crée par ses parents. en hiver Avec sa jeune et chaleureuse épouse,
Jana, il y accueille depuis vingt-cinq ans
le gratin du vin. Collectionneurs,
vignerons, négociants du monde entier sont ici Nicolas Rolin, Philippe le Bon,
chez eux. Au coin de la cheminée où
crépitent les (vraies) bûches, des affaires se Charles le Téméraire : trois éminents
nouent entre la Chine et l’Inde en passant
par l’Espagne et Chicago. Jean-Claude personnages en quête de salut.
Bernard ouvre toutes les portes, mets les
Une exposition événement organisée uns en contact avec les autres. On se tape
sur l’épaule, on se reconnaît d’une année
par la ville de Beaune rend hommage à l’autre, on partage des flacons. De
riches clients ukrainiens viennent de dé-au mécénat culturel flamboyant des ducs penser 400 000 euros en une soirée à la
vente des Hospices de Beaune. En arri-de Bourgogne dans toute l’Europe. vant, ils n’en avaient jamais entendu
parler. Un habitué américain s’assure que sa
2Par Isabelle Spaak. Dossier coordonné par Sophie de Santis 1 chambre est réservée pour dans six mois.
Jacques Chirac a fait étape ici, comme
Fabrice Luchini, le roi Albert II et la reine
Les familiers des Hospices de Beaune se mette en règle avec l’au-delà, Guigone tertre rocheux du Golgotha, mains et 1 et 2. Les Hospices Paola de Belgique, Amélie Nothomb, Inès
de Beaune et la façade risquent d’en perdre leur latin. À l’en- de Salins lui suggère de partager ses pieds liés, fait partie des œuvres les plus de la Fressange et, Johnny Halliday au
de la Porte Marie- trée de la salle des Pôvres, gigantesque biens accumulés sur terre. Participer à émouvantes de l’exposition. En chêne printemps 2017 avec toute l’équipe de
de-Bourgogne.epièce (50 m de long, 14 m de large, 16 m soulager les corps et les âmes des indi- polychromé (seconde moitié du XV ), Chacun sa vie signé Claude Lelouch. Bar
beaune tourisMe Mi CheL e erde haut) réaménagée au XIX avec deux gents qui se comptent par milliers à attribuée récemment à Jan Borman I ouvert 24 heures sur 24, tout au long de
bauDoin; beaune tourisMe rangées de lits sur toute sa longueur et Beaune à la fin de la guerre de Cent Ans (vers 1440-1502/3), l’un des meilleurs l’année. Pinot noir des Établissements
Fran Cis vauban
un autel contre le mur du fond, le très serait une façon de conclure quarante imagiers brabançons, il a été descendu Drouhin à disposition au petit déjeuner.
puissant chancelier des ducs de Bourgo- années d’enrichissement personnel au de sa console située à 5 mètres du sol. Caveaux et leurs trésors bourguignons à 3. Portrait de Nicolas
egne au XV siècle, Nicolas Rolin en per- service des puissants. Une occasion inédite de l’admirer à plusieurs chiffres. Spa holistique, cryo-Rolin, polyptyque
sonne, accueille les visiteurs. Enfin, hauteur d’homme. Plus loin, dans la thérapie, programme de régénération et du Jugement dernier,
eplutôt son hologramme. Car le fonda- La reconstitution de la salle des Pôvres salle Saint-Louis, deux chasubles de la booster d’immunité ayurvédique, sauna du milieu du XV siècle.
teur de cet hôpital, joyau de l’architec- Pour l’exposition, la salle des Pôvres a crucifixion ont été prêtées par le Musée hospiCes CiviLs De beaune/ dans un tonneau en plein air. Au Cep,
ture bourguignonne avec son océan de été reconstituée dans son aménagement national du Moyen Âge de Cluny. Elles photo Fran Cis vauban tout est possible. Il suffit de demander.
etuiles vernissées caractéristiques de la du XV siècle afin que le public saisisse la sont présentées en compagnie de la réu- 27, rue Maufoux. Tél.: 03 80 22 35 48.
4. Reliquaire de Louis XI Bourgogne, s’est éteint en 1462. L’idée grâce de son dépouillement et l’omni- nion inédite des tapisseries tendues les resa@hotel-cep-beaune.com
pour la basilique de le ressusciter virtuellement vient du présence du Christ souffrant, Imitatio jours de fêtes sur les 31 lits des malades À partir de 224 €. Juste à côté,
de Hal, en argent conservateur honoraire de la cathédrale Christi, les pauvres en étant l’incarna- de la Grande chambre. Sur fond fram- le restaurant gastronomique Loiseau
et argent doré.de Liège et commissaire de « Le Bon, le tion. Autour d’une copie (l’original est boise, les initiales NG entrelacées et la des vignes
(loiseaudesvignes@bernardbruxeLLes irpa
Téméraire et le Chancelier – Quand conservé dans une salle dédiée car trop devise « Seulle suivie d’une étoile » loiseau.com) et ses 70 références
flamboyait la Toison d’Or ». En prépa- fragile pour être déplacé) du magistral (seule étoile) disent l’amour absolu du de vins au verre.5. Chasuble d’or
rant l’exposition phare de l’hiver beau- polyptyque du Jugement dernier par le chancelier envers Guigone, son guide et de la crucifixion.
nois, qui rassemble pour la première fois primitif flamand Rogier van der Weyden l’inspiratrice de son salut. Passons à paris, Musée De C Luny –
des trésors médiévaux, le spécialiste (1399/1400-1464) présenté sur le mur Philippe le Bon et Charles le Téméraire. Musée nationa L Du Moyen
s’est immédiatement posé la question du fond comme à l’époque de Rolin, Âge/ rMn-granD paLais
qui l’obsède : comment intéresser les deux aigles lutrins en laiton en prove- Philippe le Bon, le « lion des Flandres » Mi CheL urtaDo
jeunes générations aux manifestations nance de Leuze-en-Hainaut, incarnent À la Porte Marie-de-Bourgogne, quatre
6. Le Christ de piété d’art ancien ? « Il va falloir innover », les évangiles et les épîtres. salles pétaradantes peintes en noir en
(le « Piteux ») s’est dit Philippe George. Et le résultat En face, le « Piteux ». l’honneur du « lion des Flandres »,
surde la salle des Pôvres est là : sculptures, tapisseries, peintu- Grand christ nom de Philippe le Bon, en rouge
(coudes Hospices. Chêne res, orfèvrerie, archives et manuscrits, (1,72 m) dénudéleur du pouvoir et de la chevalerie) et
polychromé. 4 5 6venus de toute l’Europe, matérialisent le et couronné parme, racontent la création de l’ordre
hospiCes CiviLs De beaune/
mécénat de trois personnages emblé- d’épines, ce de la Toison d’or. Ordre prestigieux créé photo Fran Cis vauban
matiques de la Bourgogne, les ducs Phi- christ souffrant le 30 janvier 1430 à Bruges par
Philippe le Bon (1396-1467), son fils Char- assis sur un lippe le Bon pour « l’exaltacion de Les plaisirs du palais Chez Les Fatien
les le Téméraire (1433-1477) et, leur la foi et de saincte Église et exci- Dans ce ravissant hôtel particulier,
1chancelier Nicolas Rolin (1376-1462). tation et bonnes mœurs ». Choisis La Dilettante comtesse Aymard-Claude de Nicolaï et de cèpes du Morvan au goût de noisette, tables basses, dans les deux autres. Ex- Guig one de Salins, future épouse du
dans l’aristocratie de ses États, « Chez Lolo », tout Beaune connaît, tout leurs enfants. grillette de porcelet, quenelles de carpe créateurs du Jardin des Remparts, les chancelier de Philippe le Bon, Nicolas
3
Un foyer artistique sans égal vingt-quatre chevaliers sont Beaune se retrouve. Car Lolo, de son 11, rue du Faubourg-Bretonnière. des étangs de la Dombes, mousse au avant-gardistes Roland Chanliaud, Rolin, aurait séjourné durant son enfance.
La scénographie inventive permet d’ap- chargés de mettre en valeur la ver- vrai nom Laurent Brelin, est un déni- Tél. : 03 80 21 48 59. Fermé samedi chocolat blanc, cœur fondant. La carte Françoise Roux et leur équipe de chefs et Ensuite, la bâtisse est passée de main en
procher au plus près des œuvres d’art - tu de l’honneur et l’idéal chevaleresque. cheur de pépites. Millésimes introuva- et dimanche. Vins de 25 à 650 € change tous les jours. Un plat végétarien sommeliers trentenaires ont imaginé ce main entre les acteurs du négoce viticole.
certaines exposées pour la première fois Agrandies pour en couvrir les cloisons et bles, cuvées recherchées, Lolo les a. et sélection au verre. toujours au menu. Une trentaine de gastro-bar où tapas et tartines de truffes Avant qu’Estelle et Martial Blanchon
- et d’admirer le savoir-faire des artistes nous introduire à l’intérieur du circuit, Vins naturels, conventionnels ou de ladilettante@outlook.fr couverts midi et soir. fraîches (15 à 24 €) défilent autour d’une (Ca ves Madeleine) ne la rachètent. Autour
et des artisans mis au service du des illustrations d’armoriaux (1430). Une néovignerons. Tous choisis avec pas- 8, rue du Faubourg-Madeleine. fabuleuse carte des vins aux 2 000 réfé- de la cour ensoleillée, où une vigne
2Caves Madeleine « grand-duché d’Occident ». Un foyer armure de taille impressionnante se dé- sion. Dans la jolie salle aux murs de bri- Tél. : 03 80 22 93 30 rences. De l’appellation régionale au s’agrippe à l’escalier extérieur, 4
chamartistique sans égal. L’exposition s’arti- tache. Des reliquaires flamboient, des ta- ques, ils sont affichés sur l’immense ar- Ambiance table de copains et table Fermé mercredi et dimanche. grand cru. La sélection de vins au verre bres d’hôtes dont 2 en duplex. Tommettes
cule comme une conversation vivante pisseries sont suspendues à pouvoir les doise quand ils ne débordent pas des d’hôtes. Un tapis en sisal pour amortir Menu à 25 € (midi), à la carte 18 à 25 €. (5 rouges, 5 blancs, 3 champagnes) varie au sol y compris dans les salles de bains,
entre les collections de la ville et les toucher, un coffret de la Toison d’or casiers. On se régale sans discontinuer les conversations qui vont bon train au Réservation conseillée. comme le menu unique pour les plus confort exquis, jolis meubles
bourguichefs-d’œuvre provenant des « pays de (Chimay, vers 1472-1476) provenant du de 12 à 22 heures d’une assiette de char- pied des flacons. On discute vins et vi- cavesmadeleine@hotmail.com grosses faims (50 €). Rillettes de patane- gnons. Salon-bar, profonds canapés de
par-deçà » et « pays de par-delà ». Trésor de Wallonie. Un manuscrit inédit cuterie ou de fromages. Les producteurs gnerons. C’est joyeux, simple, chaleu- gra, tataki de saumon, sabodet, foie gras cuir, cheminée qui ronronne, vélos à
dis3La maison du Colombier Soit, d’une part, les territoires septen- retrouvé dans les archives du domaine aussi finement sélectionnés par Rika reux. Surtout, délicieux. Dans l’assiette, poché aux lentilles. I. S. position pour s’élancer sur la voie des
Vitrionaux, la Flandre, Gand, Bruges, viticole Bichot porte le sceau de Philippe Brelin que les quilles par son mari. Jus- uniquement du local de saison, du fer- Face à la collégiale Notre-Dame, une 1, rue Charles-Cloutier. gnes. Estelle est aux petits soins. Martial
Lille, Saint-Omer, le Hainaut (Mons, le Bon. Doté du premier poinçon connu, qu’à 14 heures, carte simple et plat du mier, des viandes d’origine. Dans le maison en pierre blonde bourguignonne, Tél. : 03 80 26 16 26. Du lundi peut – sur demande – vous régaler.
PossiValenciennes, Tournai), le Brabant et la un personnage d’orfèvrerie religieuse en jour. Andouillette de chez Christophe verre, des jus bourguignons selon les tourelle octogonale, ravissante terrasse au vendredi à partir de 18 heures. bilité de privatiser la maison.
Hollande. Possessions où les ducs et argent, vermeil, saphir et grenat vient de Thierry et pommes frites à se damner mêmes critères, petits producteurs ou sur la place. Au rez-de-chaussée, enfila- roland@maisonducolombier.com. 17, rue Sainte-Marguerite.
leurs épouses circulaient sans disconti- Mons, en Hainaut. Philippe le Bon était (17 €) ou lasagnes salade (18 €). L’en- grands noms. De France ou d’ailleurs. de de trois minuscules caveaux. Atmos- Au-dessus du restaurant dans la tour Tél. : 03 80 22 82 84
enuer et résidaient le plus souvent. De réputé amateur de pieta, elles sont nom- thousiasme du moment : le domaine de Martial Blanchon, 43 ans est un chef gé- phère survoltée, cuisine ouverte, tables- XVI siècle, 5 appartements reservation@chezlesfatien.com
l’autre, la Bourgogne et la Franche- breuses. La plus bouleversante est une Chandon de Briailles converti en biody- néreux, souriant. Depuis huit ans, il ré- bar, tabourets hauts dans le premier. indépendants à louer, pour 2
L’imprimerieComté. Comme pour faire écho à ces mise au tombeau de Binche (vers 1440), namie depuis 2008 par le comte et la gale et étonne ses fans. Exquis velouté Atmosphère plus intimiste, fauteuils et ou 4 personnes (à partir de 159 €).
déambulations incessantes, le parcours en pierre calcaire polychromée, caracté- Hors des remparts, ambiance loft,
boutis’articule entre trois lieux emblémati- ristique du gothique tardif. Troisième que-hôtel, chambres d’hôtes pour un lieu
ques de Beaune : Porte Marie-de-Bour- étape, plus guerrière. Dans une pièce de voulu par Marie et Seb Vitrano aussi
insgogne (Musée des beaux-arts), Hospices l’Hôtel des ducs de Bourgogne, un im- pirant qu’apaisant. Bien sûr pas de vue
et Hôtel des ducs de Bourgogne (Musée pressionnant canon orné de la Toison sur les vignes mais sur des bâtiments
indu vin). La promenade s’effectue à pied, d’or sur le coffret. Cette couleuvrine dustriels. C’est dans le ton. Au premier
en quelques minutes et permet de déam- trouvée à Bouvines date sans doute du étage, la lumière rentre à flots par les
imbuler dans les plus jolies ruelles de la cité sac de Dinant en 1466 par Charles le Té- menses baies des 3 immenses chambres
7. La plus ancienne bourguignonne, d’en admirer les ravis- méraire. Et un extraordinaire jaseran (2 autres en rez-de-chaussée). L’esprit est
e orfèvrerie au poinçon sants hôtels particuliers, le calme des (chemise de maille) ottoman du XVII au dépouillement responsable, zéro
de Mons en Hainaut cours Renaissance. Évidemment, la ten- rappelle le siège et la chute de Constanti- chimie, 100 % nature. Draps de lin
franvers 1450.tation est grande de débuter la visite par nople en 1453. Fin d’une époque. çais faits au Portugal, senteurs divines,
CoLLeCtion bernarD De les Hospices. Leur édification fut soufflée confitures maison. Une immense cuisine
Leye/ bruxeLLes, De Leye
à Nicolas Rolin par sa troisième épouse, ■ « Le Bon, le Téméraire et le sert d’espace de coworking aux
voyala très croyante Guigone de Salins (1403- Chancelier – Quand flamboyait la geurs, vaisselle et tapis berbères tissés par 8. Portrait de Guigone
1470), de 27 ans plus jeune que lui. Per- Toison d’or » jusqu’au 31 mars 2022, des femmes de Taghazout (Maroc) sont à 7 de Salins, polyptyque
sonnage politique hors du commun, le aux Hospices de Beaune, à l’Hôtel vendre. Dégustations vigneronnes. I. S.du Jugement dernier,
echancelier est aussi un financier de tout des ducs de Bourgogne et Porte Marie- 12, rue Colbert. Tél. : 06 52 41 03 21. du milieu du XV siècle.
premier ordre. Fastes et richesses l’en- de-Bourgogne. Office de tourisme contact@limprimeriebeaune.fr. hospiCes CiviLs De beaune/
8 2 31tourent. Il a réussi sa vie. Mais pour qu’il de Beaune : beaune-tourisme.fr photo Fran Cis vauban De 130 à 150 €.




La Di Lettante; Caves Ma DeLeine; Maison Du Co LoMbier F. Deronzier
J-C bernarDJ-C bernarDmercredi 8 décembre 2021
8 Figaro Scope
Le meilleur de la semaine culturelle
Expos, spectacles, concerts… Les sorties
fleurissent cette semaine. Pour bien choisir,
suivez les conseils de la rédaction.
Par Cannelle Anglade, Ariane Bavelier, Amélie Com,
Valérie Duponchelle, Thierry Hilleriteau et Nathalie Simon. En haut
Dossier coordonné par Sophie de Santis
de l’affiche
mais publié et les images resteront dans expos les cartons du photographe jusqu’à
l’exposition « Un moment si doux » au Grand Steve McCurry
Palais (2013-2014). Voici, superbes tira-au Musée Maillol
ges et très grands formats qui perturbent
« Voyager et photographier, voir le monde les puristes, ses photos des cités
ouvrièdans lequel nous vivons : je ne peux imagi- res, façades de briques noires, vides de
ner de meilleur moyen de vivre la vie qui leurs hommes, partis travailler, où ne
nous est donnée. » La devise humaniste de restent que les enfants. Bouille rose et
Steve McCurry, 71 ans, sied aux 150 pho- chewing-gum rose, cheveux emmêlés et
tographies qui résument l’engagement et fraîcheur de la vie, il se dégage de ces
le talent pictural de ce voyageur de l’ima- photos une incroyable vérité
intemporelge. La vie comme motif. Il n’a cessé de le sur la condition humaine. L’homme à
parcourir le monde, souffrant souvent, l’œil bandé prit très mal l’approche du
œuvrant toujours, recouvrant sans cesse photoreporter et le cogna. Il en rit encore
ce flux vital qui répare tout. Pas de pathos aujourd’hui. V. D.
dans ses photos, parfois du drame, que ■ Jusqu’au 16 janvier 2022,
ecompense l’idée que l’homme peut être « Depardon, Glasgow », Galerie RX (3 ).
meilleur que l’histoire attendue (Colom- galerierx.com
bes devant la Mosquée bleue, le tombeau
de Hazrat Ali, à Mazar-e Charif). D’une « Swinguerra » à la MEP
locomotive à vapeur dans l’Uttar Pradesh Le titre Swinguerra fait référence à la
en 1983 aux champs de pétrole en feu du fois à un style de musique rythmé créé à
Koweit en 1991. De ses multiples reporta- Bahia (swingueira), et à la notion de
ges en Afghanistan, où les burqas devien- combat (« guerra »). La jeune troupe
nent jeux de couleurs, au portrait devenu danse et répète sur un terrain de sport
iconique de la petite Afghane aux yeux sans grâce. Mais la grâce, ils l’ont. Ou
verts, Sharbat Gula, prise dans un camp elles l’ont. Ou qu’importe. C’est toute la
de réfugiés au Pakistan. Steve McCurruy force de ce film-installation de Barbara
se raconte au fil de ses reportages, ex - Wagner et Benjamin de Burca que de
plique dans le détail une cinquantaine de dépasser très vite la question du genre
photos, grâce à un système d’audio- pour ne célébrer que la jeunesse et
guides. V. D. l’instinct de vie. Exposé dans le pavillon
■ Du 9 décembre au 29 mai 2022 brésilien pour la Biennale de Venise
e 1au Musée Maillol (7 ). museemaillol.com 2019, ll fut notre coup de cœur. Il
irradie d’énergie et de joie. Il est présenté,
Depardon chez RX pour la première fois à Paris, dans l’es- musiquesEn 1980, Raymond Depardon réalise une pace du Studio de la MEP. V. D.
ecommande pour le Sunday Times sur la ■ Jusqu’au 16 janvier 2022 à la MEP (4 ). mademoiselle k
ville de Glasgow. Le reportage ne sera ja- mep-fr.org
Stoppé dans son élan par la pandémie en
mars 2020, le groupe de rock français
Mademoiselle K fait son retour sur scène
à l’occasion de la sortie du vinyle Ça me
vexe. Une tournée « retour vers le futur »,
comme aime à le dire la chanteuse, qui
rappellera sans doute des souvenirs aux
fans du quatuor décapant et rebelle qui
enflammait les années 2000. A. C.
e■ Les 11 et 12 décembre au Popup ! (12 ).
popup.paris
Peter von poehl
Composé à la campagne durant le
confinement, au sein d’une cabane-studio,
Memories from Saint-Forget, le
cinquième album de Von Poehl, allie la
mélancolie distinctive de l’artiste suédois à une
curieuse légèreté de l’être, qui entraîne
instantanément son public dans sa
cour4se. Avec Jason Glasser en première
partie, la promesse d’un concert envoûtant
1. Al Ahmadi, Koweit, 1991, se profile. C. A.
par Steve McCurry, ■ Le 11 décembre au Café de la Danse
eau Musée Maillol (7 ).e(11 ). cafedeladanse.com
2. Cole Porter in Paris,
erau Théâtre du Châtelet (1 ).
3. Le Petit Chaperon rouge, théâ tre
de Joël Pommerat,
eau Théâtre Paris-Vilette (19 ).« Tout va bien,
4. Turandot, de Giacomo Puccini, Mademoiselle ! »
eà l’Opéra Bastille (12 ).
Tout va bien, mademoiselle ! Évidemment, 5. Peter von Poehl,
ece n’est pas le cas dans ce spectacle sen- au Café de la Danse (11 ).
sible, poignant et tout de même teinté de Steve mccurry ; Hélène Pambrun/t Héâtre
du c Hâtelet ; victor tonelli/Han S lucaS ; légèreté. Hélène vit sous dialyse. La
maJavier-del- real/ teatro- real ; eH anania/P rod.chine est sur le plateau. Elle en parle à son
interlocuteur invisible d’un ton détaché.
Lui prépare des cafés au fil de ses
confidences. Deux tables, une petite chaise
d’écolier, un disque de Petula Clark, un
Walkman, un paravent dissimulant en
partie une baignoire ancienne, nous
sommes chez Hélène. Vêtue d’un pull
dont les manches
sont remontées sur
les avant-bras et
d’un jean, elle
parcourt l’appartement
en racontant tout. Le
début de sa maladie,
la réaction de ses
parents alcooliques, les
désillusions
maternelles, son père, qui n’est
pas son père… Regard
vibrant, cheveux longs,
puis attachés pour
subir une greffe de reins,
Marie Rémond est
Hélène jusqu’au bout des
ongles. Christophe
Gar5cia, qui la dirige avec mercredi 8 décembre 2021
Figaro Scope 9
Le meilleur de la semaine culturelle
sera sans conteste l’événement lyrique de
cette fin d’année. T. H. Joséphine Baker, reine de Passy
■ Jusqu’au 30 décembre à l’Opéra
eBastille (12 ). operadeparis.fr ANCIEN cinéma, le « Passy », si- dienne et noire et d’un père
d’orietué dans le 16 arrondissement, re- gine espagnole qui fuira ses
res« Roméo et Juliette » naît de ses cendres pour rouvrir ponsabilités, mariée à 13 ans,
JoséDistribution de rêve pour l’opéra de avec une salle Art déco de 200 pla- phine est élevée à la dure et
Gounod, qui voit notamment la prise de ces. Une certaine Joséphine B. connaît la ségrégation dès sa plus
rôle de la charismatique Julie Fuchs en inaugure le lieu flambant neuf. tendre enfance. Une Américaine
Juliette, face à Jean-François Borras en C’est une tornade qui déboule sur séduite par son charisme la fait
enRoméo. Le tout sous la conduite de Lau- le plateau. Un écrin idéal, où la co- gager dans la troupe de la « revue
rent Campellone et d’Éric Ruf, qui ins- médienne Clarisse Caplan se fond nègre » qui affolera le Tout-Paris.
talle cette nouvelle production dans le d’emblée dans la peau de Joséphi- Le spectacle insiste sur les
resdécor de la Comédie-Française pour ne Baker. Fine brindille, l’artiste sources de cette force vive. Les
Shakespeare. T. H. danse, déambule, gesticule, sau- musiques des années 1920
plon■ Du 13 au 21 décembre à l’Opéra tille et chante comme la meneuse gent le public au temps du
charleseComique (2 ). opera-comique.com de revue disparue en avril 1975. ton. Xavier Durringer a dû lire
Stoppé en plein vol à cause de la Jean Cocteau qui repère très tôt la
pandémie, ce spectacle que l’on chanteuse : « C’était un oiseau, une COMédie avait découvert à la Scène Pari- trompette mystérieuse, un ange de
esienne (9 ), près des Folies bergè- l’apocalypse… une femme d’une
2 musicale res, où s’est produite autrefois bonté sans limite… Un cœur d’or. »
« Tumpie », devrait connaître de Qui revit sous la robe de Clarisse « Cole Porter in Paris »
beaux jours avec son Caplan au moment où elle entonne
Voyage dans les Années folles avec l’or- entrée au Pan- le fameux J’ai deux
chestre des Frivolités Parisiennes, qui re- théon le 30 no- amours. La
coméprend des chansons de Cole Porter. Une vembre. Il a été dienne s’identifie à
fresque visuelle et sonore ponctuée par élaboré par Xavier cette figure
avantdes hits de la comédie musicale. A. B. Durringer, qui voue gardiste, courageuse
er■ Du 11 décembre au 1 janvier 2022 au à Joséphine Baker une et volontaire sur
laerThéâtre du Châtelet (1 ). chatelet.com admiration sans bor- quelle elle s’est
lonnes, comme en témoi- guement
documengnent son texte écrit tée, elle brûle les
pour Clarisse Caplan et planches. Danseur, cinéma sa mise en scène en- acteur et chanteur,
diablée, au plus près de Thomas Armand, qui Carrefour du cinéma
son héroïne. Inspiré tient à la fois de « Jim d’animation
par son interprète, le Carrey et de
MontgoLe Forum des images organise cette réalisateur de La mery Clift » selon sa
e18 édition avec en avant-première, ce Conquête a relevé le partenaire, est l’autre
8 décembre (20 h), la projection de Belle, défi de montrer plu- révélation du
spectade Mamoru Hosoda. Tomm Moore (Bren- sieurs facettes d’une cle. Petit ami de
Josédan et le secret de Kells, Le Peuple loup…) personnalité dont la phine, son père, mari,
parlera de sa collaboration avec le maître vie ressemble à un roman. Ses producteur ou l’un de ses
nomjaponais en tant qu’assistant réalisateur. « combats » pour la liberté - elle breux amants, il l’entraîne avec
À 19 heures, l’invitée d’honneur, Floren- fut une grande résistante - et son bonheur dans les chorégraphies
sice Miailhe inaugurera l’exposition des émancipation dans un milieu qui la gnées Florence Lavie. Brian Baker,
3 peintures et dessins préparatoires de son rejetait. Née Freda Joséphine Mc- l’un des douze enfants adoptés par
film La Traversée. Le public pourra dé- Donald en 1906 à Saint-Louis, l’icône, a salué leur prestation.
tante de Nina Stemme. Bryce Dessner, couvrir une trentaine de longs et de dans le Missouri, la future étoile du Nathalie Simon
de l’autre, avec la création française de courts-métrages inédits. N. S. music-hall a mis du temps à vain- Joséphine B. Jusqu’au 27 février,
eson Concerto pour violon. T. H. ■ Du 8 au 12 décembre au Forum cre les barrières sociales et cultu- au Théâtre de Passy (16 ).
er■ Le 8 décembre à 20 h 30 des images (1 ). forumdesimages.fr relles. Fille d’une mère métisse in- theatredepassy.fr.
eà la Philharmonie (19 ).
philharmoniedeparis.fr
danse
Christos Papadopoulos
Avec Larsen C, le chorégraphe continue
son travail sur les variations du
mouvement. Leur évolution renvoie à d’infimes
variations, un changement dans la
continuité d’une beauté saisissante. Sept
danseurs sont à la manœuvre. A.B.
■ Du 9 au 14 décembre
eau Théâtre des Abbesses (18 ).
theatredelaville-paris.com
« Gaïa »
Un cirque où tous les artistes sont des
femmes. Élégance, grâce, humour et sa- MONPREMIER
crée prise de risques. La déesse de la terre
FESTIVALD’OPÉRA
a des émules sous le chapiteau. A. B.
brio, l’a bien compris. On ne l’oubliera ■ Jusqu’au 16 janvier 2022
LAPÉRICHOLEpas. N. S. au Cirque Phénix, Pelouse de Reuilly
e■ Jusqu’au 19 décembre (12 ). cirquephenix.com
au Théâtre du Rond-Point (8e).
« Lamenta »theatredurondpoint.fr
Présenté cet été à Avignon, ce spectacle
« Le petit chaperon travaille sur les rituels de funérailles en
rouge » Grèce. Chants, danses se succèdent ou
Il était une fois, once upon a time… Le éclatent de concert pour créer l’envoûte- L’OPÉRACOMIQUE
Petit Chaperon rouge a raison d’avoir ment. Orchestré par Koen Augustijnen et
peur du loup. Réécrit par Joël Pomme- Rosalba Torres Guerrero, ce Lamenta n’a
rat, l’animal est aussi effrayant que dans rien de sinistre : il explose d’une énergie L’A QU’ON OFFRE
le conte de Perrault et des frères Grimm. tellurique. A. B.
Cette version, présentée en français et ■ Les 13 et 14 décembre à la Grande
OPÉRAS | SPECTACLES FAMILLE | COFFRETS CADEAUXesurtitrée dans neuf langues (italien, es- Halle de la Villette (19 ). lavillette.com
pagnol…), effraiera avec bo nheur un
pu« Encantado »blic familial (dès 6 ans). Elle est jouée en
alternance par Ludovic Molière/Rodol- L’hymne à la joie de Lia Rodrigues. La
phe Martin, Murielle Martinelli/Valérie chorégraphe brésilienne lui donne une
Vinci et Isabelle Rivoal dans une scéno- urgence, une liberté, et une saveur
graphie épurée d’Éric Soyer. L’un des éblouissantes et salutaires. A. B.
eplus beaux spectacles jamais vus. N. S. ■ Le 8 décembre à Chaillot (16 ).
LAKMÉ■ Du 10 décembre au 2 janvier 2022 theatre-chaillot.fr. Puis jusqu’au
e eau Théâtre Paris-Villette (19 ). 14 décembre au Centquatre (19 ). 104.fr
theatre-paris-villette.fr
HAMLETopéra
« Turandot »classique LAPETITEBOUTIQUE
DESHORREURSL’épreuve du feu pour Gustavo Dudamel, Esa-Pekka Salonen
qui inaugure avec l’opéra de Puccini son
Une semaine tout juste après sa venue au mandat de directeur musical de l’Opéra
pupitre de l’Orchestre de Paris pour le de Paris. Le tout dans la mise en scène
Concerto pour violoncelle de Chostako- millimétrée de Bob Wilson, créée à Ma- opera-comique.com
vitch avec Gautier Capuçon, le chef fin- drid en 2018 : toute en gestuelle
chorélandais retrouve la phalange capitale graphique minimaliste, jeux de lumière 0170230131
dans un programme à la mesure de son énigmatiques et tableaux quasi géomé- PlaceBoieldieu75002Paris
insondable appétit de modernité. Bartok triques… Que l’on soit encore fan ou non
d’un côté, avec le si exigeant Château de du système Wilson vingt-cinq ans après
Barbe-Bleue, porté par la voix envoû- la création de sa Madame Butterfly, ce
Notre
coup
de
cœur
Pascal Gély/Théâ Tre de Passy
LicenceE.S.1-1088384;2-1088385;3-1088386-Créationgraphique:n
b
n
v
o
am yl ai
mercredi 8 décembre 2021
10 Figaro Scope
L'escapade
BELGIQUE
Lille Escapade
HAUTS-DE-FRANCE gauloise au
NORMANDIE
Senlis
GRANDESTPlailly
ÎLE-DE-FRANCE cœur de la forêt
50 km
Le Parc Astérix rouvre ses portes pour les fêtes de Noël
avec un nouvel hôtel, spectaculaire, Les Quais de
Lutèce, un rien dépaysant, aux portes de Paris.
Par Philippe Viguié-Desplaces pviguiedesplaces@lefigaro.fr
La LiMite est fin… Un petit bout de la cité gal- de soissons… Potion magique de
profranchie dès la lo-romaine, pas forcément duits issus de l’agriculture picarde.
sortie des pis- conforme à la vérité histori- Une authenticité qui tient lieu de
vates de l’aéro- que, mais au fond qu’importe, leur cardinale au parc astérix, à
port charles- puisqu’en accord avec une l aquelle s’ajoutent de l’humour et de
de-Gaulle, à véri té romantique qui nous va la convivialité, tels que les Gaulois
roissy, que très bien. Un tour de passe- aiment la pratiquer tout au long des
traverse l’a u t o - passe architectural, auda- alb ums de Goscinny et d’Uderzo. Les
route a 1, à une cieux et spectaculaire, que visiteurs (2,3 millions) ne s’y trompent
trentaine de l’on doit à thierry rétif, le pas. Quelque 92 % d’entre eux sont
minutes de la concepteur du site, et à l’ar- Français et les 8 % d’étrangers
proporte de la c ha- chitecte Philippe aucagos. on viennent des marchés de proximité,
pelle. L’Île-de- s’attend presque à voir surgir notamment la belgique et le r
oyaumeFrance et sa ban- o bé lix , idéfix, Panoramix, a bra- Uni. c’est tout le mérite de cette des -
lieue nord, pas racourcix, bonemine ou o rdralfa- tination, remonter aux sources du
toujours très gla- bétix. et étendue entre deux roseaux, roman national, respirer à pleins
poumour, s’évanouissent la belle Falbala ! La joyeuse bande nous mons et surtout s’amuser. a près tout,
en un clin d’œil. après attend au parc, car cet hôtel a été que demander de plus ?
avoir emprunté le souterrain construit pour héberger ses visiteurs.
autoroutier sous les pistes, dans Les Quais de Lutèce.
une descente voluptueuse, s’impo- Mais Une n Uit dans ce 4-étoi Les Parc Astérix à Plailly dans l’Oise.
sent sans transition les plaines bettera- est en soi un voyage. Les chambres Accès par l’autoroute A1, sortie :
vières et céréalières de l’o ise. t out à la née dernière, s’offre sa première vraie donnent soit sur cette seine inventée, Parc Astérix.
fois si près et si loin de Paris, dans un saison. soit sur la forêt bien réelle. et il n’est Tél. : 09 86 86 86 87 ; parcasterix.fr
sublime paradoxe, auquel le découpa- pas rare d’ailleurs de voir passer du Package sur la base de deux adultes
ge administratif nous condamne, nous Un décor tiré to Ut droit d’ Une gros gibier. Précisément, trêve de har- et un enfant, nuit avec petit-déjeuner
voici dans les Hauts-de-France. enco- bande dessinée, une seine minia - pe, place au banquet. dans le restau- et entrée au parc sur deux jours : 450 €.
re quelques kilomètres quand une bre- ture, aux berges sauvages, bordée de rant, les berges de seine, on sert une Hôtel sans package autour de 200 €.
telle d’autoroute semble percer le tissu maisons anciennes que l’on sait par- cuisine pleine de gauloiseries : terrine Entrée au parc seul, spécial Noël : 45 €.
forestier. faitement neuves : c’est Lutèce. en- de sangliers, pâté de canards, haricots Ouvert du 18 décembre au 2 janvier.
Le Parc astérix a été conçu au
cœur du Parc naturel régional de
l’o ise. il occupe une forêt privée dans
laquelle se promenait Marcel Proust,
«Je veux ce spectacle généreux.quand il était l’invité de son proche
ami le duc de Guiche, au château Car c’est ce qui m’importe dans
ede Val lières, copie xix d’a zay-le-r
ideau, sur la commune de Mortefon- mon travail : partager la danse
taine (à voir de loin car le château ne
avec le plus grand nombre.»se visite pas). ni le précieux aris toc -
rate, ni l’auteur de la Recherche Mourad Merzouki – France Culturen’auraient sans doute imaginé y
rencontrer un village d’irréductibles
Gaulois aux mauvaises manières.
L’impression de nature et cet encer -
clement de forêts sont devenus l’adn
du parc. et celui de l’hôtel, Les Quais
de Lutèce, qui, après une ouverture
contrariée, en pleine pandémie l’an- MOURAD MERZOUKI
IECCN DE CRÉTEIL – C KÄFIGParis dans l’œil de...
Zéphyr Création 2021Audrey Dana
À l’affiche des dégagé, un des rares lieux à Paris
Choses humaines, où nous pouvons le voir à 360
ded’Yvan attal, adapté grés. d ans ce jardin, ce sont les
ardu roman éponyme de Karine t uil bres dont je suis absolument fan.
- interallié et Goncourt des lycéens et en automne, quel régal de les
2019 -, en 2022, a udrey d ana sera voir changer de couleurs !
également dans le prochain film
d’a ndré t échiné, Les Pieds sur ter- ❚ Ma cantine préférée
re. Le 16 mars, elle-même sortira c hez Judy’s, pour ses plats « gluten
son troisième long-métrage, Hom- free », une «cantine
qualitarienmes au bord de la crise de nerfs, ne». on y mange végétalien et
avec t hierry Lhermitte, r amzy be- c’est très bon ! o n sait que ce
régidia et François-xavier demaison. me peut être déprimant pour
beauimpliquée dans la protection de coup, mais quand on est inventif
l’environnement, elle écrit déjà le en cuisine, on se régale même sans
suivant, intitulé Champagne et fu- protéines animales ! La décoration
nérailles. audrey dana est par est très agréable, il y a des plantes
ailleurs l’auteur d’un premier ro- partout, et hop, on peut filer faire 20 23.12.2021man Fa(m)ille (Éd. Équateurs et en une promenade digestive dans les
poche chez J’ai lu). écologiste jardins du Luxembourg puisque
01 40 03 75 75 • lavillette.comconvaincue, elle ne porte que des c’est juste à côté !
emarques éthiques, ne prend l’avion 18, rue de Fleurus (6 ). #MouradMerzouki
que si elle n’a pas le choix, impose judy-paris.com
des règles de vie sur ses tournages
et se soigne aux plantes et aux hui- ❚ Mon coup de cœur
les essentielles. Pour les stands «Personal s eller »
fondées par les Galeries Lafayette
❚ Ma balade idéale en 2019. c es grands magasins
recyJe suis une amoureuse du jardin du clent de très beaux vêtements
Luxembourg. du cœur de Paris, à et accessoires et je trouve génial
vrai dire, car les quais m’apportent qu’ils se mettent à la seconde
beaucoup de réconfort. La présen- main, à une mode durable et
écoce de l’eau, bien sûr, et aussi le ciel responsable. Nathalie Simon
S C
Plailly
Plailly

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents