Figaro Scope du 21-10-2020
8 pages
Français
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Figaro Scope du 21-10-2020

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
8 pages
Français

Informations

Publié par
Date de parution 21 octobre 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 31 Mo

Exrait

mercredi 21 octobre 2020 - LE FIGARO - N° 23 694 - cahier N° 4 - Ne peut être vendu séparément.
● ● ● ● ● ● R E S T A U R A N T S E X P O S I T I O N S C I N É M A T H É Â T R E M U S I Q U E
scope
RESTAURANTS ESCAPADE SEMAINE CULTURELLE
Les gâteaux qui mettent Dormir dans une yourte « Luxes » au Musée
de bonne humeur PAGES 4 ET 5 près de Giverny PAGE 8 des arts décoratifs PAGES 6 ET 7
La chanteuse lyrique
Margaux Toqué donne
des concerts privés
à domicile.
6
spectacles
dans votre
salon
Paris de cinq à sept,
un vrai bonheur
UNE SEMAINE EN VILLE Par Sophie de Santis
Extinction des feux à Les galeries ouvrent grand
21 heures ? Haut les leurs portes. L’annulation
cœurs, Paris n’est pas fini. de la Fiac n’a pas entamé le
Loin de s’avouer vaincue, moral des galeristes qui
mèla capitale s’organise, nent vaille que vaille leur
cherche des solutions, se chemin. Outre l’ouverture
montre plus créative que dominicale du 25 octobre
jamais, pour ne pas aban- (lire page 6), certains
mardonner à leur sort les Pa- chands se réunissent dans
risiens, toujours désireux de sorties un « Super Salon » pour une version
culturelles, de distractions et de courte de Paris Internationale,
présenflâneries aux terrasses de cafés. Plus tant de jeunes talents à prix
accessique jamais, nos musées, nos galeries bles. (du 22 au 29 octobre de 12 heures
ed’art, nos salles de spectacles, nos à 20 heures, 12, rue de Montyon, 9 ).
restaurants (qui inventent des menus www.parisinternationale.com
couvre-feu) font des prouesses pour
respecter les contraintes sanitaires, Au Palais d’Iéna. « Le Prévu et
l’Imen montrant leur capacité à s’adapter prévu » fait écho à la période que nous
à ces temps troublés. Rentrer tôt chez vivons. Entre les colonnes d’Auguste
soi, certes, mais continuer de vivre en Perret, les personnages sculptés de
s’offrant des petits plaisirs jusqu’à l’Allemand Stephan Balkenhol
rap21 heures, cela nous laisse une marge pellent la fragilité des hommes.
Juspour rendre nos journées plus belles qu’au 30 octobre de 12 heures à 18
heuque nos nuits ! res. www.ropac.net
Matisse, les jours heureux. Très at- À l’heure du brunch. Après des
soitendue, la grande exposition dédiée rées casanières, on profite du
weekau peintre de la couleur au Centre end pour aller déjeuner en famille ou
Pompidou nous met du baume au avec une poignée d’amis. Au Sir
cœur dès aujourd’hui. Matisse, com- Winston, le chef mélange les saveurs
me un roman réunit des œuvres indiennes et british (scotch egg et
emblématiques qui explorent le ma- curry d’agneau parfumé) pour nous
riage du texte et de l’image. Jusqu’au faire voyager sans bouger. 5, rue de
e22 février de 11 heures à 20 heures. Presbourg (16 ). De 12 heures à 17
heuwww.centrepompidou.fr res. www.sirwinston.fr
Jazz à Radio France. On se laisse em- S’offrir un bol d’air à Barbizon.
Terbarquer par Das Rainer Trio dans des minons la semaine en beauté avec
mélodies évoquant le cinéma de Fass- une escapade au vert, à moins d’une
binder. Tandis que le pianiste Baptiste heure de Paris. C’est là que Lionel
Trotignon distille ses nouvelles com- Bensemoun, ex-patron du club Le
positions avec son quintette, en Baron, a ouvert une maison d’hôtes
clôture du festival Jazz sur Seine. Le d’une dizaine de chambres dans une
24 octobre à 17 h 30. www.maisonde- ambiance arty, comme il en a le
selaradio.fr cret. www.lafoliebarbizon.com
SÉBASTIEN SORIANO/LE FIGARO ; MAISON BOUCHERONMercredi 21 octobre 2020
2 Figaro Scope
L'événement
6 idées pour organiser le spectacle à la maison
Alors que le couvre-feu freine les Parisiens dans leur élan de sorties, on invite le divertissement chez soi, toujours en petit comité.
Par Thierry Hillériteau, Léa Mabilon. Dossier coordonné par Sophie de Santis
UNE CONTEUSE
NATHALIE LEONE
Qu’il est loin le temps des réunions de
famille où l’un s’asseyait sur les
genoux du grand-père, l’autre au coin du
feu pour écouter des heures durant des
histoires d’antan. Désormais, les fins
de repas finissent tous de la même
façon : avachi devant la télévision.
Pourtant, certains perpétuent encore
l’héritage des vieilles traditions. Après
avoir été comédienne, plasticienne et
marionnettiste, Nathalie Leone a
décidé de dédier sa vie à l’art du récit.
Depuis près de 15 ans, cette conteuse
ressuscite les veillées à l’ancienne, « aussi
vieilles que le monde » comme elle dit.
Lors de ces soirées, les histoires qu’elle
raconte proviennent souvent de
folklores lointains, japonais, yiddish,
amérindiens ou d’Afrique du Nord.
Nathalie Leone le souligne : elle ne lit pas,
elle raconte. Elle interprète.
Généralement, elle imbrique même plusieurs
contes dans un cadre spatio-temporel
commun. « Ainsi plusieurs
personnages, tirés de différentes histoires, celles
des frères Grimm par exemple, se
retrouvent dans la même maison ou dans le
même jardin, explique-t-elle. C’est une
manière de resituer le conte, qui
appartient à notre héritage, dans le champ des
possibles ». Que ce soit chez les adultes
comme chez les enfants, ses récits, qui
explorent toutes sortes de mondes
imaginaires, pousse souvent l’auditoire
à l’introspection. Il faut dire que tout
s’y prête. À la lueur d’une bougie, qui
marque habituellement le début du
2voyage, on se love volontiers dans son 1
canapé, les yeux à demi-fermés, prêts
à se laisser guider par la voix douce et
affectueuse de Nathalie Leone. « Ce
1. Nathalie Leone, conteusesont des moments très précieux, Morgane & Jeff. « Il y a plus de rapport de la magie aux États-Unis. « Je ne
pouen appartement. conclut-elle. Car souvent, lorsque les UN CONCERT humain lors de ces prestations, et cela fait vais rien faire d’autre, souffle le
magi2. Margaux Toqué, chanteuse lyrique, habitants reprennent leurs esprits, de du bien, reprend-il. On discute avant, on cien. Alors je me suis entraîné tous les MORGANE & JEFF s’invite dans votre salon.nombreuses sensations surgissent et ap- échange. Il y a moins de monde… Ce sont jours pour reproduire les mêmes tours que
3. Le duo de folk Morgane & Jeff. paraît soudain comme une envie de se Le contexte actuel et l’arrêt net des des concerts très intimes ». Sur place, les lui. J’ai regardé ses vidéos des centaines
4. La cheffe Aurore Dubois, prépare réunir. » Après un voyage en solitaire, concerts durant des mois, ont revalorisé deux artistes jouent leurs propres chan- de fois. Un jour, j’en ai testé un sur mon
des repas sur mesure chez l’habitant.
vient celui des retrouvailles. L. M. les concerts en appartement. « C’est sons, et amènent même quelques dis- petit frère. Et ça a fonctionné. Je crois que 5. Le Fil Rouge et son escape game
■ À partir de 10 € par personne. une pratique qui se fait de plus en plus », ques pour ceux qui souhaiteraient pour- c’est sa réaction qui m’a donné envie de « Le clan des Louis rouges ».
www.nathalieleone.fr souligne Jeff Mailfert, chanteur du duo suivre le voyage en musique. Une continuer sur cette voie-là ». Après avoir 6. Le magicien Magic Joker 973,
guitare, et leurs deux voix font le reste. et ses jeux d’illusions.
Morgane Gaudin et Jeff Mailfert se sont
rencontrés lors d’un concert en 2016. À
l’époque, lui vit à Paris et court les
scènes depuis quelques années déjà avec un
projet solo. Elle réside en Normandie,
travaille dans le tourisme solidaire, et
accompagne un ami musicien. En
coulisses, le courant passe bien. Si bien
qu’ils décident, malgré la distance, de
créer un projet commun. Quatre plus
tard, le duo s’apprête à sortir un
premier EP, intitulé Atlas et coproduit avec
le studio parisien CSB Records. Tantôt
chanté en français, tantôt en anglais, ce
disque aérien se déploie tout en
douceur, entre folk et musique pop. « Atlas
raconte le voyage, précise Jeff, et parle de
notre rapport à l’enfance. » Des paysages
sonores savoureux, qu’ils interprètent
sur scène depuis plus de quatre ans.
C’est d’ailleurs lors d’un concert
(encore) qu’ils signeront leur première
pres4 tation privée. « Un monsieur est venu
nous voir à la fin du show, se souvient
Jeff. Il avait tellement apprécié notre
univers qu’il nous a demandé de venir jouer
chez lui pour son anniversaire ». Une
aventure que Morgane & Jeff
poursuivent encore aujourd’hui. L. M.
■ De 400 à 800 €
frais de déplacement inclus.
Réservation sur www.musilink.com
UN MAGICIEN
MAGIC JOKER 973
Dans l’univers de la magie, on le connaît
sous le nom de Magic Joker 973. Jeffrey
Leao, 26 ans, a grandi au Suriname, près
de la Guyane. En 2011, alors qu’il
commence là-bas une carrière de professeur
de capoeira, il est victime d’un accident.
Le bilan est lourd : rupture du ligament
au genou droit. Durant près d’un mois,
le jeune homme reste chez lui avec pour
seule distraction un jeu de cartes. À
cet5 te période, immobilisé devant la télévi- 6
sion, il découvre Criss Angel, superstar Mercredi 21 octobre 2020
Figaro Scope 3
L'événement
6 idées pour organiser le spectacle à la maison
Alors que le couvre-feu freine les Parisiens dans leur élan de sorties, on invite le divertissement chez soi, toujours en petit comité.
Par Thierry Hillériteau, Léa Mabilon. Dossier coordonné par Sophie de Santis
3
cumulé une casquette de représentant ra sur la présence d’un sommelier et sa Céline Madrenès. « Le trio vocal féminin scénario et plonger les joueurs dans
marketing et une de magicien dans des sélection de grands crus, sur la livraison et un format très prisé, et qui nous per- UN ESCAPE l’histoire qui va suivre ». Durant près
hôtels du pays, Jeffrey décide, en 2017, d’un magnifique bouquet de fleurs, ou met de revisiter beaucoup de répertoires, d’une heure, les participants vontGAMEde partir à la conquête de Paris. « J’avais même, sur un service de ménage et de des grands tubes de l’opéra à la mélodie s’approprier l’histoire et prendre
fait le tour de mon pays, et je souhaitais conciergerie. Ni vu, ni connu. Pour une française, en passant par le cabaret et l’identité de différents personnages. ÀLE FIL ROUGE
partir à l’aventure. Représenter la Guyane soirée mémorable au cœur de votre ap- Kurt Weill, par exemple ». Chaque air, coups de questions, d’épreuves et
ici en France dans le monde de la magie », partement, dans le calme et dans la célèbre ou non, est toujours l’occasion « Il vous faut simplement des chaises, d’énigmes à résoudre, ils vont devoir
explique-t-il. Aujourd’hui, Magic Joker volupté. pour elle de raconter une histoire. une table et votre sourire », explique démêler le fil de l’intrigue. Parmi les
973 a réalisé son rêve et vit presque en- L. M. « J’aime parler aux gens entre les mor- d’emblée Chloé, cofondatrice avec sa scénarios les plus populaires, on
retièrement de ses tours d’artifice. Spécia- ■ Entre 80 et 100 € par personne. ceaux, comme on le ferait dans un salon. sœur de Fil Rouge. Depuis sa création trouve celui du « Clan des Louis
Roulisé dans le close-up, magie rapprochée www.votreproprechef.com Par exemple en racontant la relation entre en 2016, cette société d’escape game ges ». Dans le Paris des années 1930,
utilisant des accessoires du quotidien Weill et Brecht, ou le rapport de Francis « nomade », propose des jeux de rôle les joueurs entrent dans la peau des
(cartes, ficelles, objets), il intervient dé- Poulenc à la poésie ». Un goût de la plu- grandeur nature, également appelés membres d’une fratrie, arrêtée après
sormais chez l’habitant lors de séances UNE ridisciplinarité qu’elle cultive d’ailleurs jeux d’évasion, au cœur de votre loge- avoir réalisé le casse du siècle et
déprivées. Durant près de 40 minutes, il aussi en dehors de ces récitals à domi- ment. « Au début nous intervenions sormais à la recherche de leur butin.CHANTEUSE nous perd à l’envi dans ses jeux d’illu- cile : sur scène autour d’un spectacle beaucoup dans des bars, puis dans des Pour ceux qui ne sont pas trop bagne
sions. Une chose est sûre : ce magicien a baptisé Cabaret Songs, avec la pianiste entreprises, continue-t-elle. Finale- et plan d’évasion, Une folle soirée au
plus d’un tour dans son sac, et si le fee- LYRIQUE Delphine Dussaux et la comédienne Sol ment maintenant, nous ne faisons qua- quartier rouge, tiré du film Very Bad
ling passe bien il vous en apprendra Espeche qui les met en scène. Ou lors de siment plus que des escape games à do- Trip, immerge les joueurs dans un len-MARGAUX TOQUÉ
même quelques-uns ! ses projets avec le plasticien Remy Ya- micile ». Limitée à six personnes, demain de soir de fête. Soirée trop
arL. M. Les spectateurs de la compagnie Opera dan, qu’elle aurait dû retrouver le restrictions sanitaires obligent, la rosée, il vous faudra reconstituer le
■ 150 € pour 30 à 40 minutes. Par Locos la connaissent mieux sous le nom 14 novembre prochain lors de la Nuit séance de jeu dure environ une heure. puzzle de la vieille, et découvrir ce qui
groupes de 6 personnes maximum. de… Carmen ! Mais cette grande fan de des Musées au MAC/VAL. L’animateur se rend sur place trente vous est arrivé. Ou quand la fiction fait
Bizet a plus d’une corde vocale à son T. H. minutes avant, afin de s’imprégner irruption dans la réalité. L. M.
arc. Et lorsqu’elle ne désacralise pas ■ À partir de 250 €. des lieux et de pouvoir installer le ma- ■ Entre 10 h et 20 h. UNE CHEFFE pour notre plus grand plaisir, le grand www.margauxtoque.com tériel adéquat. « Lorsque tout le monde 25 € par personne hors frais de
répertoire avec ses camarades de jeu, ou margauxtoque@gmail.com est prêt, il n’y a plus qu’à expliquer le déplacement. www.lefilrouge-lejeu.frAURORE DUBOIS
elle met le grand répertoire à la portée
Peut-être adorez-vous recevoir, même de tous en l’amenant… à domicile, pour
si vos amis redoutent lorsque c’est vous des récitals dans un cadre privé. En
faqui portez le tablier. Peut-être, avez- mille ou entre amis. En pleine journée
vous simplement envie de vous octroyer ou pendant les week-ends. « Cela peut
le luxe de pouvoir, rien qu’un soir, ren- même se faire en extérieur, comme ça
trer du travail et mettre les pieds sous la m’est arrivé récemment pour un
annitable. Quelle que soit la raison, pour un versaire dans un parc. C’est un peu com- PRÉSENTE
dîner en tête à tête ou à plusieurs, Auro- me un juke-box vivant. Mais qui ne
jouere Dubois semble avoir trouvé la solu- rait que des vieux airs », dit-elle en
tion. À l’aube de ses 30 ans, cette jeune souriant. Sa clientèle n’a ni âge ni a
cheffe et entrepreneuse, originaire de priori. C’est ce qu’elle aime en s’invi- Testez votreNormandie, s’est donné pour défi de tant chez les gens. « Certains sont de
proposer des repas gastronomiques sur- vrais amateurs d’opéra. D’autres m’ont
mesure (entrée, plat, dessert) réalisés découverte sur scène car j’aime
beaudirectement chez l’habitant. Le concept coup discuter avec le public à la fin des culturelittéraire !
est simple. Sur son site internet (dispo- spectacles. Il y en a même qui m’ont juste
nible en application mobile) Votre Pro- entendue chanter dans la rue. Les
depre Chef, Aurore Dubois propose de mandes de programme sont d’ailleurs
choisir un jour, un créneau horaire, le souvent variées, et il n’est pas rare que
nombre de convives, ainsi que la spé- l’on ait des surprises. Comme des
decialité souhaitée - thaïlandais, italien, mandes d’arrangements de chansons ou ACTUELLEMENT EN VENTE
français, ou fusion. L’un des cinq chefs de mélodies spécialement pour une
perdu réseau viendra ensuite concocter vo- sonne invitée lors de la soirée ». Car si
tre dîner. De l’achat des courses à l’éla- elle peut se produire a cappella au
miboration du repas - comptez entre une lieu de votre salon ou de votre cuisine 7,90et deux heures de préparation en (« du moment qu’il y a assez d’espace CHEZ TOUS LES MARCHANDS DE JOURNAUX
amont -, le chef s’occupe de tout. Le site pour respecter la distanciation, bien sûr, ET SUR WWW.FIGAROSTORE.FR
propose également divers services op- et que ça sonne »), Margaux Toqué est le
tionnels que l’on peut ajouter à sa guise plus souvent accompagnée. Soit par sa
pour compléter la soirée. Par exemple, pianiste Delphine Dussaux, soit par ses
pour les grandes occasions, on compte- collègues chanteuses Lucile Komitès ou
NOUVEAU
JEAN-CHRISTOPHE MARMARA, SEBASTIEN SORIANO, JULIETTE PAVY/LE FIGARO, COLLECTION PERSONNELLE, LE FIL ROUGE•
Mercredi 21 octobre 2020
4 Figaro Scope
Restaurants
FLEUR DE VANILLE (2)
1 2 3CÉDRIC GROLET
OPÉRA
Nul besoin de disserter ici sur la
notoriété de Cédric Grolet, éminence sucrée
d’Alain Ducasse, superstar des réseaux
sociaux et champion du monde des files
d’attente, que ce soit dans sa pâtisserie
au Meurice ou à sa boutique d’Opéra.
Souvent, la foodosphère s’agite pour
rien… Pas cette fois. Depuis plusieurs
saisons déjà, le jeune chef bouscule la
scène sucrée entre faux fruits mignards
et créations classiques liftées affolant les
compteurs sur Instagram. Le mieux est
évidemment de croquer dedans. Coup
de cœur éternel pour la tarte Fleur de
Vanille, dont les pétales savamment
sculptés de crème montée reposent sur
une quadruple épaisseur de
gourmandise vanillée : biscuit léger aux amandes,
confiture de lait, praliné et pâte sucrée.
Un modèle d’équilibre et de contraste
entre moelleux et croustillant. Tout
simplement sublime. De quoi oublier en une
bouchée les prix costauds et la
réservation en ligne, à prévoir deux jours avant,
à moins de préférer faire la queue.
e35, avenue de l’Opéra (2 ).
Du mar. au sam.
de 10 h à 17 h. Prix : 30 € (2 pers.),
55 € (4 pers.), 75 € (6 pers.) 95 €
(8-10 pers.). Commande 4
sur www.cedric-grolet.com/opera
POMME TATIN Six pâtisseries à s’offrir AU SIROP D’ÉRABLE (4)
DES GÂTEAUX
ET DU PAIN pour se remonter le moral
Élue meilleure de Paris dans ces
colonnes en mars 2017, la tarte au citron de
Claire Damon s’est trouvé une sérieuse Que vous soyez plutôt vanille, pistache, pomme, fruits noirs ou encore caramel, voici
concurrente. Si nous lancions le
palmarès de la tarte Tatin, nul doute que six gâteaux de saison, façonnés chez les meilleurs artisans de la capitale, pour apporter
celle-ci, version revisitée de
l’intemporel classique, y jouerait les premiers un peu de douceur à votre quotidien. Par Alice Bosio et Hugo de Saint Phalle
rôles. De par son look, déjà, à la fois
familier et contemporain, quelque part
entre le goûter réconfortant et la
dégustation palace. De par son goût, histoire de pouvoir admirer la belle en
ÉCLAIR PAVLOVA (6)évidemment. Celui des pommes cara- grand !
emélisées et fondantes, prises dans un 63, boulevard Pasteur (15 ). Du mer. MIEL-PISTACHE (3) AUX FRUITS
disque gélifié et surmontées de noix de au lun. de 9 h à 20 h (18 h le dim.). THE FRENCH e NOIRSpécan torréfiées à la fleur de sel. Et celui Et 89, rue du Bac (7 ). Du mer.
de la crème onctueuse au sirop d’érable, au lun. de 10 h à 20 h (18 h le dim.). BASTARDS LADURÉE
garnissant un fond de pâte sucrée à Prix : 7 € (individuel), 33 € (4 pers.), × ALEXIA DUCHÊNEl’impeccable tenue. Pour un effet waouh 54 € (8 pers.). Commande sur Vent de fraîcheur
encore plus prononcé, misez sur les for- www.desgateauxetdupain.com chez Ladurée !
mats 4 ou 8 personnes à partager, Alexia Duchêne est partout ! À même L’enseigne de la
epas 25 ans, celle qui a marqué la 10 sai- rue Royale vient de
son de « Top Chef » multiplie les colla- nommer un
nouLA RENVERSANTE (1) borations. Après avoir orchestré la street veau chef
pâfood au Wanderlust cet été, imaginé un tissier à laBONTEMPSPUBLI-INFORMATION bowl pour la chaîne Pokawa ou sorti un tête de sesSpécialités
livre de recettes (La Cuisine d’Alexia, brigades
suFaut-il encore présenter la pâte sablée Marabout), la cheffe qui vient de s’ins- crées, Nicolas
HaeeParis15 CHEZMARIE-EDITH légère et friable à la fleur de sel de Gué- taller en résidence dans le restaurant Al- lewyn. Une arrivée en
Unevéritablecuisinesavoureuse, erande de la pâtisserie - et salon de thé lard d’Alain Ducasse (6 ) pour plusieurs forme de retrouvailles,
bourgeoiseetauthentique! coquet - ouverte il y a cinq ans par les mois a créé avec la jeune boulangerie- puisque avant de lancer la
pâtissœurs Fiona et Fatina Faye dans le pâtisserie dans le vent The French Bas- serie Karamel - une douce aventure
Marais ? Un équilibre parfait de goût et tards un sandwich et un éclair inspirés dont le Covid aura eu raison -, le
trentede croustillance, que la maison fourre de par ses séjours dans les îles hellènes. naire avait déjà passé neuf ans dans la
crèmes (les petits Bontemps) ou, encore Côté sucré, la pâte à chou signature maison. Parmi les premières créations 5mieux, travaille en tartes de saison dé- crousti-moelleuse de la maison est gar- qui signent son retour, une pavlova aux
moniaques. Cet automne, une petite nie de crème diplomate au miel grec fruits noirs très graphique, modèle de
nouvelle a fait son apparition : la Ren- (une crème pâtissière plus légère), re- légèreté, peu sucrée et vivifiée par
l’aciversante, garnie de crème caramel, noix couverte d’un glaçage au même miel et dité de la mûre, la myrtille et le cassis de ajusté, reçoit fidèles de toujours et
noude pécan caramélisées et biscuit aux parsemée de pistaches sablées. Un déli- Bourgogne. Ce classique pâtissier est re- veaux adeptes dans son petit temple
amandes. Sans tomber dans l’écueil de ce très frais et peu sucré, qui se dévore pensé sur une base de biscuit macaron pâtissier (boutique au
rez-de-chausl’excès de sucre, ce flan posé sur une en quelques bouchées, disponible en en clin d’œil à la maison, garni d’une sée, laboratoire à l’étage), cosy et cha-Bon repas, beau décor, bonne ambiance,
tarte allie esthétisme et jeu de textures. édition limitée, uniquement dans la se- crème panna cotta infusée au citron leureux. En plus de ses créations en ro-medirez-vous.Ilestsouventrarederéunir
À consommer sans modération aussi cet conde boutique flambant neuve de la vert, d’une compotée de fruits noirs de tation hebdomadaire (les fameusesles troisàlafois. Vous allez pouvoir vous
automne, l’Ode à la poire comice et aux rue Saint-Denis. Où le chef Julien saison (également parsemés entiers sur « pâtisseries du samedi ») et d’innom-détendreautour d’une vraie bonne
amandes, la Marguerite au crémeux Abourmad compte bien, à côté de son le gâteau), le tout recouvert de « flam- brables gourmandises (chocolats, pâtestable. Nous qualifierons la cuisine de
citron et chantilly vanille, ou encore la saint-honoré joufflu ou de son paris- mes » de meringue française. Pour épa- de fruits…), le chef a redonné ses lettrestraditionnelle bien sûr, mais au goût du
Charlie et sa chantilly moka et fève ton- brest en éclair, proposer à d’autres chefs ter la galerie, une version noire avec de de noblesse au cake de nos
grands-mèjour. Placeàl’exquisesalade de queues
ka, son crémeux chocolat, sa dacquoise des quatre mains éphémères. la meringue au charbon végétal a été res. Lequel se retrouve twisté ici en
d’écrevisses, duo de foie gras maison,
eamandes, son croustillant choco-noi- 181, rue Saint-Denis (2 ). Du lun. au aussi imaginée ! moult déclinaisons - chocolatées,
fruiris de veau, croustillantdepied de porc,
esette et son crumble cacao. ven. de 8 h à 20 h, sam. de 8 h 30 16-18, rue Royale (8 ). tées, glacées -, empaqueté dans un
homardet pigeonneau rôti,bar et dorade e57, rue de Bretagne (3 ). à 19 h 30 et dim. de 8 h 30 à 18 h. Tél. : 01 42 60 21 79. Du lun. au sam. écrin digne de son statut de gâteau star.
grillésentiers,pavédemoruefraîche,sans Tél. : 01 42 74 10 68. Du mer. Prix : 4 € (individuel). Jusqu’au de 8 h à 20 h, dim. de 9 h à 19 h. Parmi les plus affriolants, le cakissime
oublier les incontournables:rognons de au ven. de 11 h à 19 h 30, 2 novembre. Et dans les 5 autres Ladurée à Paris. Tout-Caramel se drape d’une très
graveau, têtede veau,jouedeboeuf,filetde sam. de 10 h à 19 h 30 Prix : 7,50 € (individuel) ; phique couverture de billes
croustillanboeuf, carréd’agneau et pour terminer, et dim. de 10 h 39 € (4 pers.) ; 42 € (version noire, tes au riz soufflé. Laquelle abrite un
les oeufsàlaneigefaçon Marie-Edith, le à 18 h 30. 4 pers.). cœur tendre de biscuit aux amandes et
chaud-froid de pommes au whiskyetla Prix : 17 € caramel, truffé de pépites de chocolat.
succulente marquiseauchocolat. Le tout (2-3 pers.), 37 € Autre coup de cœur, dans la même
faserviavecgénérositéetsourire, de quoi (4-5 pers.), 47 € mille, le cake au citron et sa robe grise
régaler nospapilles. On est heureux de (6-7 pers., sur CAKISSIME de graines de pavot. À vous de les faire
commande). défiler à table !reprendreseshabitudeschezMarie-Edith. TOUT-CARAMEL (5)
2, place de la Liberté, Onvouslerecommandevivement!
NICOLAS BERNARDÉ La Garenne-Colombes (92). Menucarteà29€et32€
Tél. : 01 41 19 02 74. MétroCambronneouMotte-Piquet
C’est une adresse bien connue des Du mar. au ven. de 10 h à 13 h 30 34rueduLaos-0145664460
amateurs de sucré. À La Garenne-Co- et de 14 h 30 à 19 h 30, 6 lombes, Nicolas Bernardé, col tricolore sam. de 9 h 30 à 19 h. PourtousrenseignementscontactezMaudau0140284807
de meilleur ouvrier de France bien Prix : 19 € (6-8 pers.).
GERALDINE MARTENS, BONTEMPS, PIERRE MONETTA, LAURENT FAU, THOMAS PICO, FRANÇOISE VAUZEILLES Mercredi 21 octobre 2020
Figaro Scope 5
Restaurants
Haché menu
PAR EMMANUEL RUBIN
Nouveautés
Penny Disciples
Lane,
sandwich à
eans ce 16 que l’on dirait
toujours un peu confiné, às’emporter D double tour de la Porte de Saint- $
Cloud, cette adresse commencerait
Filakia, presque sans plus d’histoire que d’être
e méfier toujours du tam- posée là. Et puis, tiens, pour une le Petit Café d’Athènes
tam des tambouilles sur- surprise, lui, en salle ! À l’accueil, en tour
tout lorsqu’il superlative. de table, avec la main contrainte à ne Genre : grec. Jusqu’ici dévolue aux
Depuis les Beatles, on avait pas se tendre mais pas l’envie qui lui en nourritures à emporter, cette chic cahute S
aucune nouvelle de Penny manque. Carrure solide sous la chemise s’offre un sur-place, rêvasse un glamour
Lane et la voilà de retour. Le temps blanche, mèche brune au-dessus du de Pirée et en profite pour élargir l’appétit
d’une rentrée, l’espace d’une case- masque, la clientèle le connaît, on en variant notamment, avec une certaine
mate de faubourg. Le microcosme - l’a reconnu. Jean-Pierre Vigato est donc malice, les conforts de souvlaki.
Disciples ceux qui le suivent, ceux qui l’entou- de retour. On n’est pas là pour tailler e(16 ).rent - en fait tout un plat. Ou plutôt le portrait, mais les présentations quand Prix : entre 12 et 20 €. Spanakopita
tout un sandwich puisqu’en passant même. Vigato, les saisons Apicius, (petits feuilletés aux épinards) : bien
la porte, on en est là. Au goût de la ed’abord dans le 17 , puis encore mieux faite mais sûrement loquace et ce public, sympathique, bombés. Souvlaki Fish & Greek : surtout
rue, du côté de ces « sur place, à em- edans un jardin du 8 , un cador de l’âge incomplète à ne pas nettement plus bavard mais ces dames mangez vite et chaud. Souvlaki de porc $$
porter » où les comestibles se mâ- d’or, les années 1980, 1990, 2000, se transmettre. Ni au aussi bien que ces messieurs que l’on fermier : joli boulot de rôtisserie.
DISCIPLES
chent nomades, sauvages et dont on quand le grand restaurant avait encore pied, ni à la lettre mais croirait comme éternellement sortis e136, bld Murat (16 ).
ne sait, en vérité, si le plaisir qu’on en un sens. Un grand chef qui ne tournait TÉL. : dans l’esprit. Et ce d’un salon de coiffure. Avec qui ? Une Aphrodite.
éprouve n’est pas celui du primitif. 01 45 27 39 60.pas autour du monde et un certain Paris Disciples bien nommé Avec qui ? Son aîné.
HORAIRES : Celui de l’urgence. Celui d’y mettre qui le lui rendait bien à remplir ses à la carte comme dans Une, deux, trois assiettes… Tartelette Bonne table : derrière la vitre,
Tlj sf sam. et dim. les doigts. Et les doigts bien astiqués adresses. Un de ces cuisiniers dont on l’assiette. Du Vigato de champignons : en évidence. la première à gauche, en entrant. MÉTRO :
au distributeur hydroalcoolique car- reconnaît immédiatement la patte, un encore, du Dubuisson Pigeonneau rôti sur le coffre, betteraves Service engageant. E. R.Porte de Saint-Cloud.
rément fixé à l’entrée. Penny Lane marqueur de goût, un sorcier du gibier Voiturier. déjà, dans ces façons de couleur : on sent le métier.
dans son époque, qui n’a pas attendu eet un suffisamment sûr de lui pour de faire pleuvoir Pomme au four, caramel beurre salé : 9, rue Mandar (2 ). Tél. : 01 75 42 68 79.
le couvre-feu pour fermer le soir, ser- inventer un chic à la tête de veau. l’automne aux pics de la fourchette ; une dentelle. Tlj. Métro : Sentier.
vir entre midi et deux, distancer les Le revoilà donc mais un peu comme la poêlée de girolles qui se découvre Dans le verre : Languedoc rouge,
tables à n’en mettre que trois. À l’insu hors champ, hors cadre, bien chez lui un sous-bois d’œuf poché, persil et Les Sorcières, domaine du Clos
de son plein gré, l’adresse parfaite mais pas dans sa cuisine car, de ce échalotes, des escargots sortant une des Fées, 2019 et déjà croquant.
des heures Covid, utile à nourrir sans côté-ci, un élève, un disciple, un jeune vraie Bourgogne de leur coquilles, une Service ? Vif et bien déployé.
vraiment vous retenir. Boulot, dodo et certain Romain Dubuisson. Il y a tourte ourlée dans sa pâte, fine en chair, L’attention : hors la carte, la part
et, entre les deux, mangeons voir… ecinq ans, pour sa Maison (17 ), Michel fumante comme cheminée, le pigeon et belle offerte aux suggestions du jour
Rostang l’avait tenté et réussi avec ses betteraves d’une gourmandise et l’ardoise des pièces à partager.
Envie d’y croire. Pas bien large la Nicolas Beaumann, Vigato s’y emploie à sanguine… Ce qu’on appelle un style ! L’addition ? Sans trop exagérer,
baraque avec, pour rassurer le gen- eson tour. Défense et illustration in situ Sans l’encaustique des vieux meubles dans ses quartiers, dans son 16 ,
trifié de parages comme le mangeur de la passation, instant touchant de mais avec une mémoire suffisamment env. 60-70 € hors boisson.
de passage : un mur de brique blan- la vie d’un chef lorsqu’il sait sa carrière vive pour faire oublier un décor peu Quelle table ? La 15. E. R.
che, un petit grattage de pierre, un
court plafond végétal, un néon, la
cuisine dans ses guillemets et l’ardoi- $
se du jour en trois plats, trois
sandwiParis-Bocaches. Tant qu’à vivre vite, se nourrir
jeune, autant ne pas tirer à la ligne. Genre : argentin. Combo improbable
Voilà qui sent le frais, impose le sin- de la capitale argentine, la pizza Léa Fleuriot, cère, court la saison et se tourne vers de Buenos Aires débarque à l’attention
le soleil pour donner envie d’y croi- des petites gueules de Pigalle,
re. À lire les paroles, Penny Lane, plutôt divertissante dans sa version
c’est pas du Lennon - Mc Cartney. la plus pneumatique, gavée de mozza eCôté plat, le Barich bavarde boul- sud-américaine et idoine à éponger Le Cadoret (19 )
gour, labné, betterave rôtie, gro- les breuvages autochtones.
seilles, boutargue et le Fish kefta
roule les mécaniques de ses boulettes de Prix : pizzas de 11 € à 19 €. La « Coppa
cabillaud, oignon frits, riz tendre mu- Chaque semaine, nous présentons l’une des dix nommées Libertadores » (tomate, mozza
jaddara, tzatziki. Vertu des cuisines argentine, coppa, jalapeños) : pas mal au prix Figaro Scope-Bragard de la cheffe parisienne de l’année. en direct, à seulement les voir se jouée. La « fugazzeta rellena » (mozza
goupiller, on sent déjà des petites re-oignons fondants) : gonflée !Place à la cinquième candidate.cettes qui en ont sous le capot.
Avec qui ? Angel Di María.
Very strange ! À la volée, prise
d’un sandwich précédé donc de sa Bonne table : au comptoir, si possible.
précoce réputation. L’affaire annon- Le CV. Naît le 4 décembre 1982 à Vire et beurre de shiitakés fermentés, Service bien balancé. E. R.
ce agneau confit, carottes marinées, (Calvados). Léa Fleuriot grandit en aïoli de lieu jaune, gigot d’agneau
champignons shiitaké… Deux minu- eNormandie puis effectue un master de lait ; profiteroles au café, 32, rue Pierre-Fontaine (9 ).
tes de bricole, le Lamb (c’est son petit d’histoire de l’art à Rennes. Marquée par fontainebleau, cerise et glace Tél. : 01 83 92 59 91. Pour la première fois, le Figaro
nom) vite langé dans sa barquette et les souvenirs de sa grand-mère et de sa oseille, tourte aux pommes Tls sf lun., jusqu’à 20 h 30. Métro : Pigalle.Scope a choisi de décerner,
la barquette vite oubliée. Le spéci- mère derrière les fourneaux, mais aussi et glace au foin.
en partenariat avec Bragard, men a du relief, le visuel monte la sa- par les bons restaurants où l’emmenait Les plats signatures. Tout ce qui
référence dans l’habillement live, tout y est et pas dans l’avachi. parfois son père, elle descend dans tourne autour du cochon et de la
des professionnels dePrise en main facile, mise en bouche la capitale pour s’engager dans la voie charcuterie : terrines, boudins, pressés ;
la restauration et de l’hôtelleriesouple, le pain tendre sans être mou, de la cuisine. À sa sortie de l’école mais aussi les pommes dauphines.
l’agneau en chair et en fondant, les depuis quatre-vingt-cinq ans, Ferrandi, elle ouvre la sandwicherie A. B.
shiitakés amples et la langue qui eDu bout des doigts (Bourse puis Le Cadoret. 1, rue Pradier (19 ). son prix de la cheffe parisienne
s’excite d’une sauce gaie comme Miromesnil), avec son frère Louis-Marie. Tél. : 01 53 21 92 13. Du mar. au sam., de l’année.
cocktail (crème sésame tahini, haris- Huit ans pendant lesquels le duo dès 8 h. Menus : 18 et 21 € (déj.). Il sera remis en décembre
sa remontée, ketchup maison). On y s’aguerrit tant sur le plan culinaire Carte : 30-40 € (sam. déj. et dîn.). à l’une des dix cheffes
va, on y revient, on bisse la comman- que du service, managérial et
sélectionnées et départagées de histoire de s’en coller un sous le entrepreneurial… Jusqu’à inaugurer
par notre jury, sur visites $masque en repartant. Ce n’est Le Cadoret, fin 2018, du nom de la
anonymes, d’après cinq d’ailleurs pas un sandwich, c’est un ferme normande de leur arrière-grand- La Bahianaise
critères, chacun noté sur vrai plat avec du pain autour. Un ins- mère. Si les conditions sanitaires
tant de cuisine. Comme dit Penny 4 points : personnalité et le permettent, elle souhaiterait ouvrir Genre : street food. Dans l’inattendu
Lane, la chanson : very strange ! son restaurant sept jours sur sept. rayonnement de la cheffe, des faims vagabondes, découverte,
Le resto. Perché en contrebas des qualité de la cuisine et sourcing entre autres, de l’acarajé, burger
MAIS ENCORE... Buttes-Chaumont, et reconnaissable brésilien en forme de boule de pâte frite des produits, dressage
LE SERVICE. Derrière le guichet, pri- à sa devanture bleu vif et sa petite à base de haricots et d’oignons, des assiettes, cadre
se, préparation et encaissement de la terrasse d’angle, ce bistrot à l’ancienne spécialité de Bahia fourrée à l’envi dans et ambiance du restaurant, commande avec les mots polis, les affiche vieux carrelage, zinc accueillant cette guinguette décoincée au joli ciel de rapport qualité- prix. mots d’usage. Pas moins, pas mieux. et cuisine ouverte où s’affairent Léa métal du marché Saint-Quentin.
Dans un souci d’équité, nous LE PUBLIC. Tant qu’à squatter sur et sa brigade, tandis que Louis-Marie
avons exclu du prix les cheffesplace, se percher face vitre, face rue s’occupe des quilles nature en salle. Prix : env. 10-15 €. Formules à 17 € et 20 €.
et manger seul mais très accompa- déjà reconnues par le Guide Un cadre lumineux adéquat pour Acarajé aux crevettes : crousti-moelleux.
gné en laissant cavaler la ville dans Michelin, mais aussi les découvrir des plats familiaux, simples Soupe de haricots et bacon : nourrissante.
toutes ses gueules, dans toutes ses mais avec de petits twists, réalisés cuisinières « itinérantes » Ragoût de bœuf, riz et farofa à la banane :
vies. Ça vaut YouTube, Netflix et la à partir de produits soigneusement exotisme roboratif. Gâteaux moelleux à la ou les conceptrices, que l’on
moitié de la rentrée littéraire. sourcés. Un troquet comme chacun noix de coco : petite cajolerie de passage.ne retrouve pas actuellement
EST-CE CHER ? Pas vraiment aimerait en avoir dans son quartier dans un restaurant parisien.
de quoi se plaindre ! Formules (et le sien le lui rend bien) ! Avec qui ? Neymar.Rendez-vous chaque semaine
à 13,90 €, 16,90 € et 17,90 €. La carte. En formule à prix doux
pour découvrir ces dix jeunes FAUT-IL Y ALLER? Et même au déjeuner (en semaine) et à la carte Bonne table : en balade entre
femmes aux univers y repasser… le soir, une ardoise qui change les étals. Service plein de vie. E. R.
marquants, dont les 15, rue du Faubourg-Poissonnière quotidiennement selon le marché :
e établissements font bouger (10 ). Tlj sf sam. et dim., terrine de pied de porc croustillante, Marché Saint-Quentin. 85 bis, boulevard de
de 12 h à 14 h 30. ela capitale, avant que la grandemoules et cocos de Paimpol au vin Magenta, (10 ). Tél. : 06 63 22 82 19. Tlj sf lun.,
Métro : Grands Boulevards. jaune, concombre au beurre blanc jusqu’à 19 h 30 (13 h 30 le dim., 16 h le mar.). Léa Fleuriot porte la veste Julia gagnante ne soit divulguée.
et seiche crue ; onglet de bœuf fermier de la maison Bragard. JULIETTE PAVY Métro : Gare de l’Est.
Le prix
MAXIME VIGATO
MATTHIEU CHAILLOU GERALDINE MARTENS
PARIS-BOCAMercredi 21 octobre 2020
6 Figaro Scope
Le meilleur de la semaine culturelle
En haut
de l’affiche
Malgré le couvre-feu, musées et salles
de spectacle continuent sur leur lancée.
Suivez nos conseils pour ne rien manquer.
Par Ariane Bavelier, Éric Biétry-Rivierre, Olivier Delcroix,
Valérie Duponchelle, Thierry Hillériteau, Philibert Humm, Léa Mabilon,
Olivier Nuc, Béatrice de Rochebouët, Nathalie Simon.
Dossier coordonné par Sophie de Santis
laire et Mallarmé, en portugais par Pes-EXPOS soa, et l’illustre par une série de 7
collages originaux d’inspiration surréaliste.PRIX MARCEL-DUCHAMP
Passionnant «making of». Ces collages,À BEAUBOURG
les textes et poèmes en différentes
lanQuel que soit le lauréat de ce Prix Mar- gues ont été imprimés et reliés dans une
cel-Duchamp 2020, décerné le 19 octo- édition limitée d’albums dont chaque
bre à 17 heures au Centre Pompidou, tirage est individuellement signé (Actes
l’exposition des quatre finalistes garde Sud) .V. D.
toute sa saveur. Cela fait vingt ans que ■ « Never More, Adrian Ghenie »,
l’ADIAF, bastion vaillant de collection- jusqu’au 30 octobre chez Tajan,
eneurs, a mis sur pied ce prix pour valo- 37, rue des Mathurins (8 ).
riser la scène française. Que l’on aime
LA RÉTROSPECTIVE l’art contemporain ou qu’il vous agace
MARTIN BARRÉ par ses tics justement si contemporains,
il faut reconnaître que ce prix défriche. Comment présenter au grand public
Et bien. Cette année, les quatre finalistes l’œuvre radicale de Martin Barré
(1924ont chacun leur clan de fidèles, tant ils 1993), si radicale qu’elle inspira Art,
incarnent, chacun, un versant de l’art pièce plus que moqueuse, à Yasmina
dans ses expérimentations. De la géolo- Reza ? Pendant sept ans, Michel
Gaugie à la poésie avec l’immense vidéo thier a gardé en tête, soupesé, trituré, ce
hypnotique du Marocain Hicham Berra- projet qui s’intègre dans le programme
da. Objets sacrés et technologiques qui de valorisation de la scène française de
mémorisent les performances et les ri- l’après-guerre défendu par le président
tes anciens pour la franco-britannique Serge Lasvignes. Le résultat, clair
comAlice Anderson. L’océan de l’exil et le me l’eau de roche, se lit comme un
cimetière marin des révoltés pour le cours magistral sur l’abstraction :
Chilien Enrique Ramirez. Les bouquets Dubuffet, Yves Klein et Martin Barré
officiels de la politique pour la franco- constituent la trilogie idéale de
l’histocanadienne Kapwani Kiwanga. V. D. rien de l’art. En soixante-six peintures
■ Prix Marcel-Duchamp 2020, allant de 1955 à 1992, les différents
chajusqu’au 4 janvier, Centre Pompidou, pitres ouverts par Martin Barré
dévoieGalerie 4, niveau 1 (4 ). lent un chemin singulier, ni lyrique, ni
géométrique. Tout est dans la
progressiADRIAN GHENIE CHEZ TAJAN ve dissolution des formes au profit de la
eAdrian Ghenie fut la révélation de la 56 ligne. Elle s’opère sous vos yeux, dans
Biennale de Venise en 2015 où il repré- l’espace ouvert du tableau. V. D.
senta la Roumanie que se disputèrent ■ Rétrospective Martin Barré, 1
aussitôt les galeristes Thaddaeus Ropac jusqu’au 4 janvier au Centre
eet Daniel Templon (avantage au pre- Pompidou, Galerie 3, niveau 1 (4 ).
mier). Depuis, la puissance de ce pein- ration intacte ce visage émacié, cet œil ... ET BEARDSLEY grands blancs laissés en réserve, ce
À ORSAY : SPILLIAERT...tre n’a cessé de fasciner. Sa compatriote effaré, cette diginité nietzschéenne. Plus dandy que lui tu meurs. Lui la tu- myope qui ressemble à un Egon Schiele
Rodica Seward le considère comme son Quoi de plus propice à la méditation que Partout aux cimaises Spilliaert se livre et berculose l’a vaincu à l’âge de vingt- à col amidonné dynamite par la
carica« troisième fils » et a offert un tableau la grisaille d’octobre sur la plage déserte interroge. Que ce soit dans un de ses cinq ans. Mais entre-temps la produc- ture et les thèmes fantastiques, souvent
magnifique au Musée national d’art d’Ostende ? Immensité du confinement splendides autoportraits devant un mi- tion de ce dessinateur et graveur cruels et/ou érotiques, la société
victomoderne. Son directeur, Bernard Blis- intérieur, nuances de noir sur nuances roir sans reflet, entre des architectures virtuose fut intense. Rejeton des préra- rienne. Du swinging London au
psytène, est venu présenter le 8 octobre de blanc : voilà de parfaits oxymores. rectilignes avec perspectives coupantes phaélistes, frère ennemi d’Oscar Wilde, chédélisme west coast tous les
underchez Tajan Nevermore, ce «projet Ghe- Esprit inquiet et fantastique de ce finis- comme des lames. Ou même dans ses Aubrey Beardsley (1872-1898) est un grounds se souviennent de cette
nie» assez époustouflant sur l’art d’un tère du « plat pays » avec James Ensor, natures mortes. Quand un lit semble un provocateur né. Un ultradécadent fin- sulfureuse comète. Beardsley le paon
peintre, de l’idée au pinceau. Il inter- Léon Spilliaert (1881-1946) revient han- linceul, une assiette creuse un abîme, de-siècle. D’un trait d’emblée parfait, punk est un peu leur parrain. É. B.-R.
prète le poème d’Edgar Allan Poe Le ter Orsay. On ne l’y avait pas croisé de- quelques flacons un nécessaire d’alchi- capable de volutes complexes, de détails ■ Jusqu’au 10 janvier au
Corbeau, traduit en français par Baude- puis 2007 et on retrouve avec une sidé- miste. É. B.-R. fourmillant et contrastant avec de Musée d’Orsay. www.musee-orsay.fr
Les galeries réinventent la Fiac
ALORS que la capitale est contrainte de Application téléchargeable Van Der Vaart commissionnée par la contemporain (sans oublier les bijoux
renoncer à ses grandes foires, dont la sur https://marais.guide Fondation Gujral. Hommage aussi au d’artistes), dans un appartement
pariFiac, les galeristes prennent courageu- Chinois Yunyao Zhang (qui n’a jamais sien. C’est comme si on les voyait à la
sement la relève en proposant de multi- ❚ Outsider Art Fair : pu repartir dans son pays avec la Covid- maison d’où les tentations, avec cette
ples initiatives afin que les Parisiens l’art brut à Drouot 19 !) sous la direction du curator Hervé année un hommage aux compositions
trouvent un peu de réconfort et de légè- La foire d’art brut se limite à montrer Mikaeloff, en parallèle de la nouvelle de Marlène Mocquet ou de Pauline
Bazireté à travers l’art. une soixantaine d’œuvres à l’Hôtel galerie de Vanessa Guo dans le Marais. gnan. Et le comité d’expert comprend
Drouot sur le thème Sexual Personae, B. DE R. d’importantes figures : d’Emma
Lavi❚ Marais Art Week : autour de la figure féminine. L’autre vo- Du 21 au 24 octobre (de 13 h à 20 h, gne, présidente du Palais de Tokyo, à
le riche parcours des galeries let de la foire se déroule virtuellement jusqu’à 19 h le 24), Marella Rossi, conseillère en art, à
DiaeDans un élan de solidarité, plus de sur le site. S. DE S. 9, avenue Hoche (8 ). ne Thalheimer-Krief, collectionneuse
50 galeries du Marais invitent 50 gale- Du 21 au 30 octobre à l’Hôtel Drouot, www.asianowparis.com Olfactive profiler.
eries étrangères de 11 pays différents 9, rue Drouot (9 ). B. DE R.
dans leurs murs. Parmi les initiateurs de www.outsiderartfair.com ❚ Galeristes Jusqu’au 25 octobre, 7, avenue Franklin
ce projet collaboratif inédit, les très ac- Par son plus petit format également, Roosevelt (8e), www.privatechoice.com
tifs Magda Danysz, Éric Dereumaux de ❚ Asia Now Galeristes fondé par Stéphane Corréard,
la galerie RX, Bernard Utudjian de Pola- Même si la Fiac a jeté l’éponge, Asia confirme sa tenue au Carreau du Tem- ❚ « Wanted ! »
ris et Anne Barrault, qui permettent aux Now, la foire dédiée à l’art asiatique ple, avec ses 40 galeries exposantes au Grand Palais
collectionneurs et néophytes, de dé- fait de la résistance. Pas question d’y dont 12 nouvelles, et 15 solo shows Pour redonner le sourire aux amateurs
couvrir les travaux récents des artistes renoncer pour sa créatrice, Alexandra formant une nouvelle anthologie de d’art contemporain privés de festivités
de la scène contemporaine. Fain, la batailleuse qui, du fait de cette l’art français. Esprit convivial, dans un avec la pandémie, le galeriste
EmmaGert & Uwe Tobias et leur peinture On passe notamment chez Magda annulation a récupéré quelques ténors décor décloisonné avec des étagères de nuel Perrotin, invite tous ceux qui
expressive et colorée, à la Galerie eDanysz (78, rue Amelot 11 ) voir Monu- (Perrotin, Templon, Almine Rech, chantier en métal conçu par l’architecte s’inscriront à une incroyable chasse au
Nathalie Obadia. COURTESY OF THE ARTIST mentum de Vhils. L’artiste portugais Continua & Marella Rossi, Obadia, les Dominique Perrault, pour un parcours trésor dans la nef vide du Grand Palais.
AND RODOLPHE JANSSEN, BRUSSEL/ ALISTAIR
surprend toujours avec ses sculptures Vallois, Laffanour pour le design), trop où les marchands ont fait des choix très Cette initiative en partenariat avec la
OVERBRUCK
gravées au laser d’images superposées. contents d’avoir de la visibilité en ces personnels reflétant leurs personnali- Rmn permettra à 6 000 personnes
rée eChez RX (16, rue des Quatre-fils, 3 ), les temps de pandémie. Jamais cette 6 édi- tés. Un salon pour les vrais collection- parties sur deux jours de tenter leur
Nanitos de Jean-François Fourtou, en- Cloître Saint-Merri, 4e) invite son tion (30 participants) n’aura eu un tel neurs. B. DE R. chance pour acquérir 20 œuvres d’art
vahissent l’espace, inventant ainsi un confrère de Bruxelles Rodolphe Janssen coup de projecteur avec des galeries Du 23 au 25 octobre, au Carreau signées par 20 artistes de la galerie.
univers fantastique, étrange et enchan- à présenter les frères jumeaux roumains haut de gamme françaises qui rempla- du Temple (de 14 heures à 20 heures). 50 minutes de courses folles qui
proté, proche de l’enfance. Chez Suzanne Gert et Uwe Tobias et leur peinture cent celles de Chine, Corée ou Japon www.galeristes.fr mettent un sacré spectacle que seul ce
eTarasieve (7, rue Pastourelle, 3 ), Kriki, expressive et colorée. S.DE S. privées de voyage. Cette année, place à roi du happening sait offrir...
artiste néopunk, dépeint un monde de Jusqu’au dimanche 25 octobre l’Inde avec hors les murs, dans l’espace ❚ Private choice B. DE R.
la fast-culture à consommer sur le pou- de 14 h à 18 h, nocturne de la bibliothèque du Musée Guimet, Nadia Candet expose sa collection Les 24 et 25 octobre sur le site de la
ce. Enfin, Nathalie Obadia (3, rue du jeudi 22 octobre jusqu’à 20 h. une installation de Remen Chopra W. idéale d’œuvres d’art et de design galerie Perrotin, www.perrotin.com
MAXIME DUFOUR, GUILLAUME MALHEIRO, STUDIO BAPTISTE & JAINA, AUBREY BEARDSLEY COLLECTION STEPHEN CALLOWAY, Mercredi 21 octobre 2020
Figaro Scope 7
Le meilleur de la semaine culturelle
« LUXES » AU MAD Karine Deshayes, marraine de cette te, Dominique Brun, Claude
Brumae2 Rien de bling-bling bien au contraire, 14 édition, qui investit l’amphithéâtre chon, Kader Attou, Thomas Lebrun,
cette très riche présentation met à Bastille et l’Opéra-Comique, accompa- Christian Rizzo ou Hervé Koubi. Les
l’honneur les trésors du musée des Arts gnée de jeunes chanteurs du Conserva- formations de danseurs amateurs se
décoratifs, ainsi que des prêts, dans une toire national supérieur de musique et confrontent aux pièces de huit
choréscénographie minimaliste tapissée de de danse de Paris. graphes de renom. Les sept groupes
lin, signée Nathalie Crinière. Un voyage L. M. sélectionnés viennent d’Istres,
Lussacà travers le temps et les civilisations, qui Les-Châteaux, Saint-Benoît, Rouen...
révèle une centaine d’objets remarqua- ■ Les 24 et 25 octobre. Gratuit et sur A.B.
bles. Qu’est-ce que le luxe aujourd’hui? réservation. www.tous-a-lopera.fr
Le temps, la liberté, la possession? Cha- ■ À Chaillot, le 24 octobre à 15 h 30
LA CHICA cun peut en avoir sa propre définition. et le 25 octobre à 11 h 30.
Avec ce majestueux sablier en verre, Cambio, l’album de La Chica sorti l’an- Gratuit, réservation obligatoire.
rempli de grains dorés de Marc Newson née dernière, évoque le bruit des gran- www.theatre-chaillot.fr
en ouverture d’exposition, Olivier Ga- des métropoles. La chanteuse
francobet, le directeur et commissaire (avec vénézuélienne distille des textes
Cloé Pitiot), donne le ton. D’un somp- délicats, chantés tantôt en espagnol,
tueux bracelet à cabochons du IIIè siècle tantôt anglais, tantôt en français, sur CINÉMA
provenant de Syrie à un coffret en la- des samples migrateurs et des rythmes « ADIEU LES CONS »
melles de nacre du XVIè jusqu’à un fa- saccadés. Née en France, avant de
s’insbuleux collier Noisettes de Lalique de taller au Venezuela, puis de nouveau à Ce Dupontel est un très bon cru. Le
réa1900 en émail et or... on se prend à rê- Paris, La Chica puise ses idées dans ce lisateur de Bernie et d’Au revoir là-haut
ver. S. DE S. mélange culturel et offre un univers raconte avec truculence l’histoire de
musical hybride et poétique. Elle jouera Suze Trappet (Virginie Efira, très en
for■ Jusqu’au 2 mai 2021 au MAD, sur la scène du Petit Bain, dans le cadre me) qui part à la recherche de l’enfant
er e107, rue de Rivoli (1 ). www.madparis.fr de la 23 édition du Festival Villes des qu’elle a abandonné adolescente pour
musiques du monde. Jusqu’au 9 no- des raisons qu’on ne dévoilera pas. Sur
FRENCH CLICHÉ vembre, l’évènement propose des sa route, elle croise un dépressif
La jeune maison d’édition nomade concerts et actions culturelles en Seine- connecté (Albert Dupontel lui-même)
French Cliché, s’associe à Maison Mère Saint-Denis, à Paris et dans le Grand et un archiviste aveugle (Nicolas Marié
(duo de graphistes et créateurs) pour Paris. L. M. formidable). Trois êtres hors normes
présenter des talents émergents. À voir ■ Le 21 octobre à 17 heures, ballottés par une société oppressive et
eet à acheter à prix abordables (de 100 à au Petit Bain, 7, port de la Gare (13 ). figée dans sa bien pensance. On est
sur10 000 euros), une série de pièces ww.petitbain.org pris, on rit et on pleure. Ça fait du bien
uniques ou en édition limitée de design, particulièrement en ce moment. N. S.
eartisanat et mobilier du XX siècle ■ Sortie le 21 octobreTHÉÂTREsignés des talents de demain, tel que le
vase en céramique Saint-Malo de « PETIT VAMPIRE » 3 « EXÉCUTEUR 14 »
Baptiste & Jaina vendu 3 563 euros, en Avec cette jolie adaptation animée de
30 exemplaires seulement. S. DE S. Le comédien Swann Arlaud venait ses propres BD, le dessinateur
réalisa■ Jusqu’au 29 octobre à la Joyce d’avoir 15 ans quand il a découvert Exé- teur Joann Sfar a pris un risque. Après
Gallery, 168 Galerie Valois, jardins cuteur 14, ce « chant de vie et de mort » Serge Gainsbourg : vie héroïque ou Le
erdu Palais Royal (1 ). signé Adel Hakim et magistralement in- Chat du rabbin, Sfar s’est attaqué à
terprété à l’époque par Jean-Quentin l’adaptation de son propre univers
baChâtelain. L’envie de le porter à son tour roque et coloré. Pourtant, l’histoire neOPÉRA sur scène ne l’a depuis plus quitté. C’est s’accroche pas aux albums qu’il a déjà
sa mère, Tatiana Vialle, qui se charge de écrits. Non, l’intrigue originale de ceTOUS À L’OPÉRA
le mettre en scène au théâtre du Rond- film d’animation très soigné met en
Face à cette période trouble et aux gran- Point. Une pièce brute, décharnée, sur la scène ce petit héros attachant vivant
des difficultés que subit le spectacle vi- férocité de la guerre et le poison de la dans une maison hantée, entouré d’une
vant, les opéras français résistent et in- haine. Un texte coup de poing, hélas en- bande de monstres, d’un papa pirate et
vitent le public à pousser les portes de core de circonstance. P. H. d’une maman fantôme. Petit Vampire
leurs établissements. Sous l’impulsion ■ Jusqu’au 23 octobre s’ennuie terriblement. Cela fait 300 ans
de Tous à l’opéra, initialement prévu à 18 h 30 au Théâtre du Rond-Point. qu’il a dix ans. Il ne rêve que d’une
choen mai dernier et s’inscrivant dans le www.theatredurondpoint.fr se : s’échapper du manoir pour
renconcadre de la Journée mondiale de l’opéra, trer d’autres enfants, et aller à l’école.
différentes institutions proposent aux Poétique, rythmé, drôle et
attendrisamoureux d’art lyrique et autres cu- sant, ce dessin animé fait penser à uneDANSErieux de déambuler dans les coulisses de sorte de Petit Nicolas vampirique. O.D.
leurs augustes bâtiments. Entre visites ■ Sortie en salle le 21 octobre.THÉO MERCIER
guidées, répétitions et masterclass, ET STEVEN MICHEL
comme celle de la mezzo-soprano
Le premier est plasticien, le second SEUL-EN-SCÈNEchorégraphe. Sous le titre de Big Sister,
ils signent une fresque cinématographi- « FLEURS DE SOLEIL »
que pour quatre danseuses de 23 à
65 ans. Une réflexion sur l’autoportrait Pour la première fois, Thierry Lhermitte
et sur le pouvoir des corps qui utilise les a accepté d’être seul sur scène. Pour
dédivers procédés du cinéma, mise en fendre un texte plein d’humanité :
1. Les Nanitos de Jean-François Fourtou, scène, science-fiction et reconstitutions Fleurs de soleil de Simon Wiesenthal,
eà la galerie RX (3 ). historiques. A. B. survivant de la Shoah surnommé le
« chasseur de nazis » qui a interrogé des
2. La chanteuse franco-vénézuélienne, ■ Centre Pompidou du 21 au personnalités sur la notion de pardon.
eLa Chica, au Petit Bain (13 ). 24 octobre à 18 h 30 et le 25 octobre Dans une adaptation de Daniel Cohen et
à 17 heures. www.centrepompidou.fr Antoine Mory, mise en scène très
so3. The Peacock Skirt
brement par Steve Suissa, le comédien(la jupe de paon), d’Aubrey Beardsley DES AMATEURS prête sa voix à l’auteur juif auquel uneau Musée d’Orsay (7 ).
DANS LE RÉPERTOIRE Allemand demande de lui pardonner
eLa 14 édition de Danse en amateur et d’avoir tué des innocents. Un matin de4. Vase Saint-Malo de Baptiste & Jaina,
er répertoire, permet de voir des amateurs l’année 1942. Poignant. N. S.à la Joyce Gallery (1 ).
ese confronter à des pièces de répertoire ■ Théâtre Antoine (10 ),4
erqui ont marqué ces vingt dernières an- jusqu’au 1 novembre, à 19 heures.
nées. Elles sont signées Nathalie Pernet- www.theatre-antoine.com

2018, ce seul-en-scène combine sa-
Maxime
vamment techniques de nage et artTaffanel dans
dramatique. Endurant, acharné au Cent mètres
travail, dans le maillot de Larie, papillon.
Maxime Taffanel brasse l’air commeLUDO LELEU
s’il brassait l’eau. Crawle. Halète.
S’immobilise. Sur un rythme calculé
à la seconde près par Nelly Pulicani,
sa metteuse en scène qui cosigne
également l’adaptation du texte.
Une performance à couper le souf-THÉÂTRE
fle. En accord avec les musiques
saccadées de Maxence Vandevelde.Maxime Taffanel,
Né d’une mère chorégraphe et d’un
père, danseur, formé à l’École na- LEMONTANSIERS’ADAPTEà la nage tionale supérieure d’art dramatique
de Montpellier, le comédien se AUXNOUVELLESCONTRAINTES
mouille et mouille sa veste de
surDES traits sur le sol figurent les tition. Il n’en pouvait plus d’enten- vêtement. En livrant une perfor- ETAMÉNAGESAPROGRAMMATIONlongueurs dans une piscine olympi- dre son coach lui répéter après une mance d’une force à couper le
soufque. Maxime Taffanel, 29 ans, s’en- épreuve qu’il venait de perdre : fle. Le public est pendu à ses lèvres. POURCONTINUERÀVOUSACCUEILLIR.traîne avant de plonger dans le « T’en fais pas bonhomme, la pro- Maxime Taffanel n’a pas peut-être
grand bain. Souffle, respire, s’étire. chaine fois, ce sera la bonne. » Le pas remporté de victoire notable
« Je la bois des yeux ; Elle me tou- sportif a choisi le théâtre avec un dans le passé. Mais au théâtre, il Renseignementsetréservationssurwww.theatremontansier.com
che ; Je frissonne, robe de bulles… » spectacle singulier, Cent mètres pa- gagne tous les cœurs.
N. S.Ses premiers mots sont pour pillon, où il joue un autre lui-même,
l’amour de sa vie : l’eau. Larie, un adolescent qui s’entraîne Jusqu’au 28 novembre à 17 heures,
eNageur professionnel, Maxime Taf- pour gagner. Théâtre de Belleville (11 ).
fanel a quitté le milieu de la compé- Créé au festival off d’Avignon en www.theatredebelleville.come
n
i
e
S
Mercredi 21 octobre 2020
8 Figaro Scope
L'escapade
HAUTS-DE-FRANCE Des yourtes

Rolleboise
Mantesla-Jolie
Paris dans un jardin
ÎLE-DE-FRANCE
sur la
Seine
CENTREVALDELOIRE
20 km Le Domaine de la Corniche propose aux familles une
expérience mongole dans la campagne francilienne.
Par Valérie Sasportas vsasportas@lefigaro.fr
C’EST presque l’Eure. rigé par une dame se faisant appeler la ba- boucles de la Seine ? », s’enquiert l’exqui- quatre étoiles. Mais, à ce classement qu’il
Mais pas encore la ronne de Wülf, tenancière d’une maison de se commise du restaurant Le Panorami- juge trop rigide pour un indépendant,
JéNormandie. Un lieu l’avenue Rapp », poursuit notre hôte. De que d’où la vue plonge sur le fleuve. Dans rôme Crépatte préfère l’affiliation à deux
de villégiature éton- 1920 à 1972 se succèdent cinq propriétai- l’encadrement des larges baies vitrées, le réseaux, Hôtels & Préférence et Les
Colnant sur les hauteurs res. Puis, un M. Picard, commerçant de paysage s’étire : à gauche, le barrage de lectionneurs, plus en phase avec sa
sinde Rolleboise, à 78 km Mantes-la-Jolie, rachète la Corniche et Méricourt ; devant, les péniches empor- gularité. Comme cette patinoire sur le
de Paris, 10 km de Gi- en fait une étape remarquable, « l’un des tant le sable ; au loin, les tours de Mantes- terrain de boules promise pour cet hiver.
verny. Perché sur une premiers Relais & Châteaux et table étoilée la-Jolie ; et tout autour, la campagne
arfalaise de craie Michelin ». L’homme massacre le décor, borée que l’automne a roussie. La beauté Domaine de la Corniche,
surplombant les méan- le met au goût des seventies, attire la jet- du décor ne nous détourne pas des tré- 5, route de la Corniche,
dres de la Seine, le Do- set, crée l’ensemble avec les deux mai- sors dans l’assiette : une cuisine locavore, 78270 Rolleboise. Tél. : 01 30 93 20 00.
maine de la Corniche sons. En 1992, il vend le fonds de com- belle, simple et goûteuse, emmenée par le Y aller : 33 min en RER depuis
compte 44 chambres, dont merce au prédécesseur de Jérôme bouillonnant jeune chef Gaëtan Perulli, la gare Saint-Lazare jusqu’à
18 au « château ». Il est doté Crépatte. Ce dernier, en 2004, le rachète 32 ans, qui fait briller la table d’une étoile Mantes-la-Jolie, puis moins de 10 min
d’une table gastronomique et de et lui donne un nouveau lustre. au Michelin (fermeture temporaire pen- en taxi. Ou 1 heure en voiture
deux maisons limitrophes, la Jeannette, « VOUS préférez voir les écluses, ou les dant le couvre-feu). L’hôtel, lui, affiche depuis la porte Maillot par l’A13.
folie de 1850, et la Forestière, pavillon de
banlieue des années 1950. La piscine
extérieure vient d’être bâchée. Mais il y a
le Spaquana, contraction de spa et de
Se2quana (nom latin de la Seine), 600 m de
bien-être avec piscine, sauna, hammam
et cabines de soins. Et aussi le jardin
potager, la roseraie en terrasse, ornée d’un
temple de l’amour, 32 poules en liberté
dont les œufs servent aux desserts et au
petit déjeuner, ainsi que la salle de
cinéma aux fauteuils rouges.
POUR les vacances de la Toussaint,
voici aussi deux yourtes dans le jardin
derrière le spa au milieu des poules. L’une
est dotée de six couchages. L’autre est VolvoXC40
pour divertir les enfants. Les deux sont
un service gratuit pour les parents à
l’hôtel (à partir de 105 € la nuit pour deux, Vouslevouliezàtoutprix,
petit déjeuner 15 €). Une expérience
familiale de plus, après le forfait « Moi et vousl’aurezaumeilleur.
mini-moi », massages mère-enfant
(jusqu’à 12 ans, incluant le déjeuner au 20 du
Domaine, à partir de 59 €). « On veut
ÀPARTIRDE
créer des ambiances, donner aux gens des /MOIS
raisons de venir, et de rester », affirme Jé- (1)350€ EN LLD 48 MOIS
rôme Crépatte, le propriétaire.
Restaurateur et entrepreneur intuitif, il a réinven- SANSAPPORT,ENTRETIENET
(2)té ce lieu au passé sulfureux. GARANTIEINCLUS
Une table locavore
ÉDIFIÉ par le roi des Belges Léopold II
pour y abriter ses amours avec sa
maîtresse, Blanche de Vaughan, selon une
légende urbaine, l’endroit aurait été, entre
1910 et 1920, « un bordel de campagne,
diParis dans l’œil de...
Kika Revolver
AVEC un ❚ Ma cantine
pseudonyme Le Square Trousseau (1, rue
ecomme celui- Antoine-Vollon, 12 ) est ma
brasselà, la danseuse rie préférée. Leur
croque-mondu Crazy Horse sieur, un régal et le loup grillé avec Disponibleavec
électrise la scène ! Après une for- haricots verts ou riz est sublime. lestechnologies
mation solide de danse classique, Quand je prends des frites, c’est hybriderechargeable
cette Angevine de 26 ans, part jour de fête! Normalement, j’évite! et100%électrique
s’installer en Chine. Deux ans plus Mon autre adresse favorite, c’est Do
etard, elle rejoint la brigade très sé- et Riz (31, rue de Cotte, 12 ), un tout
WWW.ACTENA.FRlecte des plus sensuelles danseuses petit restaurant vietnamien. Leur
de Paris. Dans le show « Totally bo bun de bœuf est incroyable! OffredeLocationLongueDuréepourunXC40T2129CHGEARTRONIC8BUSINESSAutomatique,sansapport,surlabasedutarifau08/06/2020.Lecontratdelocation
longue durée sera impérativement souscrit pour une durée de 48 mois et un kilométrage de 40 000 km incluant nécessairement les prestations entretien, assistanceetCrazy !», on la retrouve en tigresse
gestion des pertestotales. Carte grisenon incluse. Malus non inclus. Offre valable pour toutecommande adresséevalablement par écritàVolvoCar Fleet Services avant le
sur une roue, Good girl, Reine des ❚ Mon coup de cœur 30/11/2020,saufmodificationsdutarifconstructeur,destauxfinanciersdirecteursoudelaréglementationenvigueuretnotammentdelaréglementationfiscale(variation
dutauxdeTVA,etc..).(2)Offredelocationlongueduréesansoptiond’achatetdeservicesassociésréservéeauxprofessionnels,régieparlesconditionsgénéralesdelocationcœurs ou en Vestale, selon les jours. La Librairie OFR (20, rue
Dupetitlongue durée et des services optionnels disponibles auprès de TEMSYS et sous réserve d’acceptation du dossier par TEMSYS,sociétéanonyme au capital de 66 000 000
eLorsqu’elle revient à la vie civile, la Thouars, 3 ) à côté de République. EUR,siègesocial:15,alléedel’Europe-92110Clichy,RCSNANTERRE351867692.Sociétédecourtaged’assurances-Garantiefinancièreetassurancederesponsabilité
civileprofessionnelleconformesauxarticlesL512-6etL512-7ducodedesassurancesN°ORIAS07026677.jeune femme apprécie aussi les J’y trouve plein de livres
passionModèleprésentéVolvoXC40BUSINESST2Automatiqueavecoptions,à380€TTCsansapport,enLLD48moiset40000kms.charmes de la capitale. nants d’art, de photo, de design ou
VolvoXC40:Consommationencyclemixte(L/100km)WLTP:0-7.2-CO2rejeté(g/km)WLTP:0-185.d’architecture. J’adore aussi les
li❚ Ma balade idéale vres de mode. Je m’installe sur le
J’ai habité pendant deux ans dans le petit banc juste devant le magasin
e18 arrondissement, c’était sympa- pour les feuilleter, en buvant un
thique mais aujourd’hui je suis du petit café. J’aime bien aussi les
75PARIS16 0144308230 56,AVENUEDEVERSAILLES
ecôté de Ledru-Rollin dans le 11 , et petites terrasses du marché des En- 92NEUILLY 0146431440 58,AVENUECHARLESDEGAULLE
86,AVENUEDEL’EUROPE92LAGARENNE 0156470660c’est encore mieux ! Il y a une vraie fants-Rouges, rue de Bretagne.
8,ROUTEDESTGERMAIN78PORTMARLY 0139171200vie de proximité avec des bistrots, S. DE S. 45/47,RUEDESCHANTIERS78VERSAILLES 0139201717
ZAPARIWEST-8,RUEALFREDKASTLERcafés, épiceries, primeurs, fleuris- Le Crazy Horse, 78MAUREPAS 0130506700
78BUCHELAY 0134799292 ZILESCLOSEAUX-1,RUEDESGAMELINESetes... J’adore me promener près de 12, avenue George-V (8 ).
SERVICEVENTEAUXDIPLOMATESETEXPAT:0144308221/SERVICEFLOTTES-ENTREPRISESLLDGCV:0156470660
chez moi. Et parfois, je prends mon Les samedis et dimanches
scooter pour aller place des Vosges. à 15 h 30 et 18 heures.
Un endroit vraiment paisible. www.lecrazyhorseparis.com
Oise
BACHELOT/ DOMAINE DE LA CORNICHE ,DOMAINE DE LA CORNICHE
Rolleboise
RCS PARISB390634277