Le Figaro du 05-08-2022
30 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le Figaro du 05-08-2022 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
30 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 05 août 2022
Langue Français
Poids de l'ouvrage 51 Mo

Extrait

e
t
e
l
l
é
b
a
3,20€ vendredi 5 août 2022 le figaro - N° 24 247 - www.lefigaro.fr - France métropolitaine uniquement Dernière édition
lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
comment nourrir 10 milliards
d’humains en 2050 ? FOOt Ball
l’i ND P N Ble lutte lE s d Ix q UEst IONs clés
N Re le G P Ge dE la sa IsON dE lI gUE 1 du Figaro N R page 29 Page 13
les grands
archéologues
au moyen-orient
H NR H
H NN, Une sécheresse historique le D FR H R
De t R page 19
les visages
de marilyn frappe la France entièrela mo Rt lui
va si mal page 21
comment es nft
bouleversent
le monde
l’i ND Rie
Après un hiver et un printemps trop Du ci Néma
Duite P R secs, l’été caniculaire achève d’épuiser
les J Ns les réserves d’eau. Les agriculteurs
N R souffrent et les municipalités page 30
s’inquiètent de leur capacité à fournir de J X D’été page 17
l’eau potable à la population. PAGES 2, 4 ET 5
ASSEmb LéE
l es dernières
mesures
pour le pouvoir
d’achat adoptées
Page s 6 et 7
éTATS-uNiS Le lac de Chaillexon (Doubs), le 22 juillet.
l e Parti républicain
reste sous l’emprise
de donald t rump
Page 8
Vague d’agressions Les multinationales
SANTé
Un nouveau contre des policiers du CAC 40 affichent
traitement au cœur de l’été des profits recordscontre l’obésité
Page 12 Un CRS brûlé à la jambe par un forme se multiplient et alour- Les grands groupes cotés à mé leurs dépenses, su répondre
tir de mortier à Limoges, un dissent ce sombre bilan que ré- Paris ont dégagé 77 milliards à une demande soutenue et
ercommissariat incendié à Vitry- vèle Le Figaro : entre le 1 jan- d’euros de bénéfices en six réussi à répercuter l’inflation JEux ViDéO
sur-Seine, un policier roué de vier et le 30 avril, 1 070 policiers mois, soit 29 % de plus qu’il y a dans les prix de vente. La
prul e studio français coups à Dijon… Ces derniers en mission ont été victimes de un an. Dans un environnement dence est de mise pour
l’aveUbisoft convoité jours, les violences contre l’uni- blessures volontaires. Page 11 à hauts risques, ils ont compri- nir. Pages 24, 25 et l’é Ditorial
par le chinois
Page 30t encent
BDL C apit al M anagemen t, socié t é de gestion fr anç aise e t indépendan t eéd It Or Ial par Jacques-Olivier Martin jomartin@lefigaro.fr
cha Mps Raison d’être généreuxI R
a crise ? Quelle crise ? Rarement à gauche). Avec quelques arguments
n l a tribune
les grandes entreprises françaises solides, il est vrai : en France, championne
de Pascal ont enregistré une si forte crois- du monde des prélèvements, le ras-le-bol
sance de leur activité et dégagé des fiscal est partout, y compris dans les entre-Bruckner Lprofits si plantureux en un semes- prises, et surtout les taxes fleurissent, mais Page 20
tre. Qui pouvait imaginer une telle santé ne se fanent jamais.
économique alors que la crise énergétique L’exécutif a donc préféré faire appel au sens
bat son plein, que la guerre en Ukraine des responsabilités des multinationales plu- FIGARO OUI plombe le moral et désorganise la planète, tôt que de prélever de force et redistribuer. @ FIGARO NON que les pénuries sont partout, et surtout que Non sans mal, ses
efEn France, les populations sont étranglées par l’in - forts ont payé et il faut Réponses à la question
flation ? Il faut se rendre à l’évidence, les s’en réjouir. Nos minis-de jeudi : les taxes
multinationales ont largement réussi à ré- tres ont obtenu des Approuvez-vous fleurissent percuter les hausses des prix jusqu’aux géants de l’énergie et la mesure permettant
consommateurs. L’inflation est un mistigri du transport des gestes de monétiser les RTT ? mais ne
qui finit toujours en bout de chaîne dans les financiers significatifs
OUI NON mains de celui qui tire son cabas à roulettes se fanent pour contenir les effets
80 % 20 % ou pousse son chariot de courses. de l’inflation. Il serait jamais
Dans un pays qui aime ses entrepreneurs et bon que tous les grands TOTAL DE VOTANTS : 154 407
boude ses plus grandes entreprises, la tenta- groupes poursuivent dans cette direction en
Votez aujourd’hui tion est grande de taxer les « superprofits » s’emparant des dispositifs (heures
suppléI n v e s t i r & S ’ i n v e s t i rsur lefigaro.fr pour financer les coûteuses dépenses de mentaires défiscalisées, primes…) votés
soutien au pouvoir d’achat. En Espagne, au dans le cadre de la loi pouvoir d’achat. Qu’ils Avez-vous réduit votre
consommation d’eau en Royaume-Uni ou ailleurs, de telles mesures continuent à embaucher, et épaulent l’État,
ont été adoptées. Saluons la ténacité du qui leur a beaucoup donné lors des confine-raison de la sécheresse ?
gouvernement et plus encore celle de Bruno ments passés. Bref, que nos multinationales
Le Maire, qui ont résisté aux assauts des du CAC 40 montrent que leur raison d’être Nicolas Guyo NNet / Ha Ns lucas via
Reute Rs coNNect - J eaN catuFFe/ « taxophiles », toujours nombreux (surtout dépasse de très loin leurs seuls profits ! ■
DPPi via aFP - Xose Bouzas / Ha Ns
lucas via Reute Rs coNNect
AND : 3,90 € - BEL : 3,30 € - CH : 4,20 FS - CZ : 115 CZK - D : 3,80 € - ESP : 3,90 € - GR : 3,40 € - LUX : 3,30 € - MAR : 33 DH - MTQ/GLP : 3,90 € - PORT.CONT : 4,00 € - REU : 4,30 € - TUN : 10,00 TND ISSN 0182.5852
M 00108 - 805 - F: 3,20 E
3’:HIKKLA=]UXWUU:?a@s@a@p@a";
FaBRice coFFRiNi/aFP
C
es
eu
iques umé
eto

ust
oie
eu ic
liema sc
ic ei
tai alime
illa as co
sa ist
e
c
d
r
vendredi 5 août 2022 le figaro
2 l'événement
UNe saiso N
record Une sécheresse inquiétante
U
la récolte
U sel et sans signe d’améliorationSi les canicules actuelles
frappent de plein fouet
agriculteurs, particuliers Ce mois de juillet est le deuxième le plus sec jamais enregistré depuis 1959.
ou industriels, il est
un secteur qui ne souffre
pas de la sécheresse.
Vincent Bordena Ve Dans les marais salants £@bordenavev
de Guérande
(LoireAtlantique), comme
Fleurs fanées, arbres le rapporte L’Écho
dénudés et brunis, feuilles mortes
de la presqu’île, la saison
craquant sous les pas… N’était la
s’annonce exceptionnelle. chaleur étouffante, on pourrait se
La combinaison du soleil, croire en automne. Depuis le début
des fortes températures, de l’été, la France suffoque. Le
du vent et de l’absence ciel est sec, les sols craquelés et les
réserves en eau s’amenuisent. de pluie depuis trente
D’après le bulletin publié par le mi-jours a permis d’atteindre
nistère de la Transition écologique une production de sel
le 4 août, pas moins de 93
départerecord : « On en est ce jour
ments sont au-delà du seuil de
vià 2 tonnes par œillet », gilance. Dans le détail, 4
départeassure la coopérative. ments sont au premier niveau
Sur les dix dernières d’alerte, 27 en alerte renforcée et
années, la moyenne 62 sont jugés en situation de crise.
« Une combinaison de deux fac-était à 1,35 tonne
teurs rend la situation particulière-par œillet sur la saison.
ment préoccupante, explique Cy-Toutefois, Christophe
rille Duchesne, météorologue à la
Annaheim, paludier chaîne La Chaîne météo*. Nous
à Guérande, prévient : avons connu un hiver et un
prin« Si pour nous, forcément temps particulièrement secs, si bien
cette saison est très forte que nous entamions l’été avec des
niveaux bas dans la plupart des nap- arrive au troisième rang des prin- La Berre 9,7 millimètres, selon Météo-Fran- quinzaine d’août. » Cette absence en production, pour les
est à sec à Portel-pes phréatiques. S’ajoute à cela une temps les plus secs depuis 1959. » À ce. « On ne dispose pas encore de la de pluie aggrave la sécheresse su-agriculteurs de la terre,
des-Corbières,saison estivale caniculaire avec une l’exception du sud-ouest du pays, totalité des données pour établir le perficielle des sols, avec des taux c’est une catastrophe. dans l’Aude, le 2 août.absence de pluie durable. Tout le qui a connu un épisode pluvieux au niveau précis des nappes en ce début d’humidité là encore historique-Beaucoup ont déjà perdu IDRISS BIGOU-GILLES/pays est concerné. En ce sens, cette mois de mars, le niveau des nappes du mois d’août, mais on sait d’ores et ment bas, notamment dans le
leurs récoltes. » Han S LUcaS v Ia aFP sécheresse sera peut-être encore phréatiques était déjà très préoc- déjà que la vidange se poursuit par- nord-Ouest du pays, dans les
Paysplus difficile que celle de 1976, qui cupant début juin sur la plupart du tout, explique Jérôme Nicolas, res- de-la-Loire et sur le pourtour
méavait concerné surtout le nord-est de territoire. Depuis, nous connais- ponsable du réseau national de diterranéen. Ces sols asséchés ne
la France. » sons un été particulièrement chaud surveillance de l’état quantitatif font pas remonter d’humidité et
L’hiver dernier a en effet connu et peu pluvieux qui n’a fait qu’em- des eaux souterraines au Bureau de entretiennent le déficit
hydrauliun déficit pluviométrique de l’or- pirer la situation. Juillet 2022 est recherches géologiques et minières que. Les épisodes de fortes chaleurs
dre de 20 % en moyenne sur le ter- ainsi classé au second rang des (BRGM). Nous resterons donc sur les ne sont pas systématiquement
suiritoire, qui n’a pas permis aux nap- mois les plus secs tous mois tendances du mois dernier, avec des vis d’intenses épisodes orageux,
pes de se remplir suffisamment. confondus en France depuis le dé- réserves qui diminuent et qui se comme c’est habituellement le cas.
« Le printemps a aggravé les choses, but des mesures, en 1958-1959, trouvent à des niveaux déjà très bas « Pour alimenter les orages, il faut
ajoute Cyrille Duchesne, puisqu’il avec un cumul de précipitations de sur la plupart du pays. L’absence de de l’humidité et de la chaleur,
explipluie nous force à puiser dans des que Cyrille Duchesne. Nous n’avons
nappes qui ne se remplissent plus. eu que la chaleur, on a donc eu très Uneannéetrèssèche Desréservesauplusbas Beaucoup d’arrêtés limitant la peu de situations orageuses cet été.
consommation d’eau ont cependant Les conditions sero

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents