Le Figaro du 12-01-2022
38 pages
Français

Le Figaro du 12-01-2022 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
38 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 12 janvier 2022
Langue Français
Poids de l'ouvrage 39 Mo

Exrait

l
b
p
t
œ
es
3,20€ mercredi 12 janvier 2022 le figaro - N° 24 071 - www.lefigaro.fr - France métropolitaine uniquement Dernière édition
lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
CINémA méde CINe
« OUIstre HAm », pl ONgée AUx ét Ats-U NIs,
dANs l’ UNIvers des AgeNts l A spe Ct ACUl AIre gre FFe
d’e Ntret IeN des Ferrys PAGES 30 Et 31 d’UN C Ur de p Or C PAGE 13
Pré SiDENTiELLE
Comment assurer
le bon déroulement Squatteurs : le fléau persiste
de l’élection malgré
le coronavirus ?
PAGE 5 malgré la nouvelle loiéLySéE
macron met
en garde contre Alors qu’ils sont dans leur bon droit, des propriétaires ne parviennent pas à récupérer leur
« la précarité logement illégalement occupé. La procédure accélérée ne résout pas toutes les situations.
de la démocratie »
PAGE 6 Supression de la trêve hiver- dispositions qui ont durci la loi kafkaïennes, intolérables. Une ministre du Logement, Emma- squatteurs sont en train de
comnale pour les squatteurs, pro- il y a un an, l’occupation illéga- réalité telle que des sociétés nuelle Wargon, la nouvelle prendre que le squat n’est plus un
cédure d’expulsion tranchée le de domicile continue à pros- privées émergent sur le marché procédure accélérée est « très bon filon dans notre pays ». Pour DiPLOmATiE
sous 48 heures sans passer par pérer. Et à plonger les proprié- pour racheter, au rabais, leurs efficace », même si elle doit en- d’autres, il serait au contraire l ’Otan engage
la justice… Malgré les nouvelles taires dans des situations logements occupés. Pour la core « s’harmoniser », et « les devenu un mode de vie.
à son tour
è Va Nda LIsme, meNa Ces de m ORt… Ces VIes gâ Chées pa R des « VOLeURs de LOgemeNts » sa Ns s CRUpULe è Ces e Nt RepRIses q UI Ra Chète Nt a U Raba Is le dialogue avec
Les LOgemeNts sq Uattés è emmaNUeLLe Wa RgON : « Le sq Uat N’est p LUs UN b ON f ILON da Ns NOt Re pays » AGes 2 à 4 et l’éd I ORIA
moscou PAGES 8 Et 9
bOur SE
début d’année Aéronautique : explosif pour
la French t ech Airbus
PAGE 27
distance son
VOyAgE grand rival l a plagne
réinvente Boeing
les sports d’hiver
PAGE 34
Pour la troisième année
consécutive, le géant européen
creuse l’écart avec son concurrent
n Camp
américain. L’an dernier,
malHumphreys, gré la pandémie, il a dépassé
son objectif en livrant 611 avi-une forteresse
ons à 88 clients, soit nettement américaine
plus que Boeing (340
appaen Asie reils). Airbus s’appuie sur une
organisation industrielle mon-n élysée :
diale plus efficace et plus flexi-sortants, élus, ble que son rival, qui a, en À l’école, les enseignants répondent par la grève finalistes, outre, souffert des problèmes
de son 737 Max. Pour l’heure, la quand se sont- au cafouillage des mesures anti-Covid
concurrence redoutée du ils déclarés ? chinois Comac ne parvient pas
Tests en série, contaminations, profs absents… L’école est au bord de la crise de nerfs. Les syndicats d’enseignants n à ébranler le duopole Airbus-des extraits
appellent ce jeudi à la grève, soutenue par la première fédération de parents d’élèves. PAGE 11 Boeing. PAGE 22du nouveau
livre de
Bérénice l evet éd It Or IAl par Laurence de Charette ldecharette@lefigaro.fr
n l a chronique SOLDESde Bertille
Ouverture exceptionnelleBayart Ultime dépossession
dimanche16janvier2022
n l ’analyse
es lois passent, mais Ubu est toujours de la capitulation des autorités, de lire ce ré-d’Aziliz
au pouvoir. Comment comprendre cent courrier d’un préfet au contrevenant, le l e Corre autrement que les propriétaires d’un priant gentiment de trouver rapidement…
PAGES 16 à 19
pavillon, d’un champ, d’un local ne « un autre squat » ! Lapsus révélateur. Au reste, Lpuissent pas déloger immédiate- Emmanuelle Wargon, ministre du Logement,
ment les squatteurs qui s’y installent avec ar- n’a-t-elle pas fustigé le « non-sens » que FIGARO OUI mes et bagages ? En dépit des dispositions vo- constituerait la maison individuelle ? Ah, @ FIGARO NON tées il y a un an, l’actualité regorge d’affaires à l’éternel procès de nos temps pleins de fausse
dormir debout : il est question, ici, de cette morale ! Vindicte du « camp du bien » contre Réponses à la question
mère de famille contrainte de vivre dans un les possédants, représailles de mardi : Affaires mobile home en face de sa maison occupée ; là, des « dominés » contre les Présidentielle : faut-il
de ce retraité à la porte de chez lui à qui les tri- « dominants » ! C’est bien à à dormir rétablir l’anonymat
bunaux imposent des travaux de réfection ce totalitarisme victimaire des signatures deboutpour la sécurité des occupants qui dorment qu’il faut attribuer l’érosion des parrainages ?
dans ses draps… ou encore de cet artisan dont de l’article 17 de la Déclaration des droits de
les locaux enfin libérés (après qu’il a réglé les l’homme, qui érigeait la propriété en « un droit OUI NON
frais de déménagement de ses envahisseurs) inviolable et sacré ». Aux victimes - les vraies, 69 % 31 %
nécessitent des milliers d’euros de remise en c’est-à-dire l’ensemble des Français, déjugés
TOTAL DE VOTANTS : 207 941 l’état. Tous, victimes de cette ultime et intime dans leurs aspirations intimes et la quête, si
dépossession du chez-soi, et pourtant présente en temps de crise, du « cocon » - il
Votez aujourd’hui confrontés à cette étrange inversion des va- reste encore Saint-Exupéry : « Le merveilleux
sur lefigaro.fr
leurs et des normes : malheur au propriétaire d’une maison n’est point qu’elle vous abrite ou
Protocole sanitaire : qui penserait à chasser lui-même l’occupant vous réchauffe, ni qu’on en possède les murs,
approuvez-vous de son salon, car il pourrait être condamné écrit l’auteur de Terre des hommes. Mais bien
la grève des enseignants pour… violation de domicile ! Ignore-t-il qu’il qu’elle ait lentement déposé en nous ces
proviprévue jeudi ? encourt de plus lourdes sanctions que ceux qui sions de douceur. Qu’elle forme, dans le fond du
se sont arrogé son toit ? Compte-t-il sur la for- cœur, ce massif obscur dont naissent, comme des
Christine tamalet / memento ce publique ? Las, il suffit, pour se convaincre eaux de source, les songes. » ■
Distribution - Zuma/ abaCa
31 AVENUE MOZART 75016 PARIS
TEL. 01 45 25 90 31 - www.fischelis.com
AND : 3,90 € - BEL : 3,30 € - CH : 4,20 FS - D : 3,80 € - ESP : 3,90 € - GR : 3,40 € - DOM : 3,60 € - LUX : 3,30 € - PORT.CONT : 4,00 € - MAR : 25 DH - TUN : 8,00 DT ISSN 0182.5852
M 00108 - 112 - F: 3,20 E
3’:HIKKLA=]UXWUU:?k@l@b@c@a";
Champs l I R
sYsPeo/siPa
*Du12janvierau8février2022
Cp
e
r
e
c
a
r
n
o
n
u
h
r
c
a
a
p
i
a
e
a
a
a
a
r
axppp idi du he depe photop eux har axppp ati photop ata
mercredi 12 janvier 2022 le figaro
2 l'événement
Les propriétaires toujours em poisonnés par les squatteurs
Malgré les nouvelles dispositions qui ont durci la loi il y a un an, l’occupation illégale de domicile continue à prospérer. Le phénomène serait même devenu un mode vie, selon certains.
ment d’impunité règne encore du côté du 7 décembre 2020 a voulu remettre le résidences principales, il l’applique
déAngélique égroni £@AngeNegroni des « voleurs » de logement. droit du côté du propriétaire. À la place sormais aussi au logement secondaire
Un an après de nouvelles disposi- des procédures interminables devant la et même « occasionnel », comme le
« SI VOUS VOUS GAREZ sur cette pla- tions voulant régler le problème des justice, une action administrative plus précise une circulaire d’application du
ce, je fracasse votre voiture. » En plus squats en France, avec une accéléra- rapide est désormais possible. Saisi par 22 janvier 2021.
d’avoir posé leurs valises dans un ap- tion de la procédure d’expulsion, les une victime, le préfet peut lui-même Un an après, ces dispositions sont
jupartement de Seine-Saint-Denis qui ne histoires ahurissantes de squats et de déclencher l’intervention des forces de gées efficaces au ministère du
Logeleur appartient pas, des squatteurs ont propriétaires désemparés continuent. l’ordre pour faire évacuer le logement. ment. Sa ministre, Emmanuelle War-
Il y a trop pris possession de la place de parking Ces derniers, honnêtes et dans leur Il a 48 heures pour trancher. Ce nou- gon, qui a porté cette réforme, a créé
pour leur Mini Cooper de luxe en pla- droit, ne parviennent pas à récupérer veau texte a par ailleurs élargi le péri- un observatoire pour en suivre les ef-de droits qui cardant sur le mur du garage ce messa- leur logement sauvagement occupé. mètre du squat : alors que le juge ne le fets. Le premier bilan, que révèle Le
Fige comminatoire. C’est dire si le senti- Pourtant, une mesure émanant de la loi reconnaissait bien souvent que pour les garo, livre des résultats encourageants. protègent les
squatteurs et pas
assez qui protègent
les propriétaires !
Squatter,
c’est voler ! »
éric iotti, député L
S aL S-Mariti M S,
Le 21 octobre 2021
60 %
des 172 affaires
de squats examinées
en 2021 par les préfets
ont pu bénéficier
de la nouvelle procédure
express, selon
le ministère du Logement
Mê Me les
Meries
n’échappent
Après s’être débarassé des squatteurs, certains propriétaires (ici, à Nice) se résignent à murer leur bien. Sous prétexte d’occuper des logements vides, des collectifs saccagentpas aux
des maisons et des vies, comme celles de Roland, à Toulouse, qui voulait vendre sa demeure (les deux photos à droite) pour rejoindre sa femme en maison de retraite.
À Narbonne, l’ancienne
gendarmerie est devenue Vandalisme, menaces de mort… ces vies gâchées par des « voleurs de logements » sans scrupule
un squat géant. Désertée
par les forces de l’ordre il y a
six ans au profit de nouveaux trop de délinquance dans le 93. Quant à et une « Mini Cooper haut de gamme » là, on assiste à un ballet d’occupants, Stéph Ane Kov A S £@KovacsSt
locaux, l’ancienne caserne, Angélique égroni £@AngeNegroni la préfecture, elle me dit attendre le ré- sur la place de parking attribuée au lo- décrit ce voisin. Il y a un turnover
efsultat de l’enquête. Je ne sais plus quoi gement. « Ne vous garez pas à ma place, frayant, ce qui génère une “circulation” située dans le quartier
DES SQUATTEURS sans scrupule qui faire ». * Prénom modifié trouve-t-elle écrit sur des affiches, si- qui inquiète énormément le quartier. On Anatole-France, est occupée
font régner la terreur, des associations non je casse votre voiture ». signale à la police un trafic de vélos. » par des squatteurs.
humanitaires qui « réquisitionnent » À Saint-Denis, les squatteurs L’association « saisit la mairie, la
préSes bâtiments et udes biens inoccupés pour loger des se relaient chez Sophie À Valence, un collectif installe fecture, l’Ofpra, la police nationale, la
ses 40 logements ont été usans-papiers, des interlocuteurs qui Pour Sophie, propriétaire d’un trois- trente ressortissants albanais police municipale, le procureur, un
avodégradés, vandalisés, méconnaissent les procédures… Malgré pièces à Saint-Denis, cela a commencé Le propriétaire est-il dépassé par les cat, le propriétaire, des parlementaires,
et sont envahis d’ordures. la nouvelle loi, les propriétaires sem- par des irrégularités de paiement de la événements ? Ou bien « s’en fout-il la presse locale, le défenseur des droits,
blent toujours aussi démunis face à l’in- part de son locataire. « À partir de 2014, éperdument ? » Dans ce quartier rési- et même la présidence de la Républi-Drogue et désordre y règnent,
ventivité et au « professionnalisme » il ne payait qu’une fois tous les deux ou dentiel de Valence, dans la Drôme, les que », mais rien n’avance. Un concilia-selon les témoignages
des squatteurs. trois mois, se souvient-elle. Il ne sem- riverains sont en tout cas perplexes. teur de justice répond que « les familles des riverains, qui interpellent
blait pourtant pas du tout en détresse fi- L’histoire débute en juin 2019, lors- occupent les lieux paisiblement et la pro-régulièrement les autorités
À Bobigny, Youssef assiste nancière ! Il venait m’apporter son loyer qu’une voisine découvre sur le muret preté est maintenue, donc la plainte est
sur les nuisances subies, uau saccage de sa maison en Mercedes ou en Audi décapotable, le d’un petit immeuble inoccupé « ce qui infondée ». Fin 2020, Roland Pisano
la peur et l’insécurité. « Ne passez plus devant votre maison, dernier iPhone en main. Parfois il me ré- ressemble à une arme à feu artisanale ». « tombe sur une publicité pour la société
pour ne pas que ça vous fasse trop mal au pondait : “je ne peux pas payer mon Dès lors, les riverains commencent à Squat Solutions », laquelle offre au
procœur », lui a conseillé la préfecture. loyer car je suis en vacances !” » s’inquiéter et se rendent compte que le priétaire de racheter son bien et lance
Youssef*, chômeur au RSA, vit avec sa bien est squatté. « Le collectif “Pas une procédure judiciaire. Mais
aujourmère, sous curatelle après une grave d’enfant à la rue”, qui y installe une tren- d’hui, malgré l’obligation de quitter les
Il ne payait son loyer dépression, dans un pavillon de Bobi- taine de ressortissants albanais, a même lieux signifiée aux squatteurs fin 2021,
gny, en Seine-Saint-Denis. « Le 13 oc- “ publié des photos sur Facebook ! relate « ils refusent et ont pris un avocat pour que tous les deux ou trois
tobre dernier, en rentrant du supermar- Roland Pisano, président de l’associa- interjeter appel, soupire Roland Pisano. mois et me l’apportait
ché, je constate que le portail a été tion des Bien-Contents, créée pour Il y a quelques jours, une nouvelle famille
en Mercedes ou en Audifracturé, raconte le trentenaire. Il y a préserver la tranquillité du quartier. Les les a rejoints. »
chez nous deux jeunes hommes, une fem- Sophie, propriétaire d’un troi S-pièce S riverains appellent les polices municipale ”
à Saint-deni S (93)me et un pitbull. Ils ont déjà jeté mes vê- et nationale qui se déplacent mais ne font Dans le Val-d’Oise, utements à la cave, et se sont installés : rien. On ne sait pas comment joindre le l’impossible évacuation
“J’ai déjà payé 3 500 euros à quelqu’un En mars 2021, un jugement du tribunal propriétaire. Donc on laisse faire. » Un du pavillon de Madeleine
pour pouvoir m’installer ici”, me dit de Saint-Denis résilie le bail et pronon- mois plus tard, les squatteurs se font C’est un modeste pavillon du
Vall’un d’eux. “Si vous ne me remboursez ce l’autorisation d’expulsion. Mais fin installer la fibre optique. « À partir de d’Oise, laissé vacant durant deux ans
pas, je ne quitte pas votre domicile !” » juillet, l’homme n’a toujours pas rendu
Appelée aussitôt, la police fait sortir les ses clefs, et la propriétaire commence à
individus… qui reviendront quelques s’inquiéter. « Comme j’avais entendu
minutes plus tard. Ils finiront par quit- qu’en Seine-Saint-Denis, il n’y avait pas
ter les lieux après une énième interven- d’expulsion, j’ai pris peur ». Fin
septemtion des forces de l’ordre. Le lende- bre, toujours sans nouvelles, elle se rend
main, Youssef et sa mère portent devant l’immeuble et constate que sur la
plainte. boîte aux lettres figure un nom qu’elle On ne protège
erLe 1 novembre, les squatteurs sont ne connaît pas. « Je sonne, mais
personpas le droit pourtant de retour, et, cette fois, s’in- ne ne me répond, décrit Sophie. Par trois
crustent. Ils semblent avoir réussi à fois, je reviens mais toujours rien, même de propriété inscrit
établir un contrat EDF à leur nom. si j’entends du bruit dans l’appartement.
pourtant en lettres « L’un d’eux a dit à la police que je Une voisine finira par m’apprendre que le
l’avais escroqué de 3 500 euros, s’étran- locataire est parti, et que, depuis, les oc-d’or dans gle le jeune homme. Ils m’ont menacé de cupants tournent régulièrement ». Elle
mort, ont cassé mon pare-brise, fracturé demande la mise en œuvre d’une pro-la Déclaration des
les portes, causé plein de dégradations cédure d’évacuation du squatteur, mais droits de l’homme dans la maison, et c’est moi qui ai subi un se voit opposer un refus, « en
contradicinterrogatoire ! » Les fêtes de fin d’an- tion avec la loi Dalo et le discours de la et du citoyen ! » née ? « Les enfants n’ont pas pu avoir de ministre, précise-t-elle. La préfecture
Ju Lien ubert, cadeaux, déplore Youssef, réfugié chez me répond qu’elle ne peut rien pour moi,
député L du vauc L S sa compagne. Aujourd’hui, j’attends parce que je n’occupe pas
l’apparteLe 15 septe MBre 2020 mon avocat commis d’office. La police ne ment ». En décembre, Sophie découvre Solange a bataillé quatre ans pour récupérer son bien. Son locataire, mauvais payeur,
veut plus intervenir, m’indiquant qu’il y a un nouveau nom sur la boîte aux lettres, a refusé de partir à l’échéance de son bail. Une affaire qui lui coûte près de 100 000 euros.
A
Fra Nçois B ouChoN/Le Figaro Fra Nçois B ouChoN/Le Figaro
. L CCi/ Q /N C M N/M ; . N W K/ Ns Lu Cas via F ; F C M / Q /L C M /M
Christophe Barreau/Midi Li Bre/Maxppp
et
squats
gendar
pe def
le figaro mercredi 12 janvier 2022
3l'événement
Les propriétaires toujours em poisonnés par les squatteurs
Malgré les nouvelles dispositions qui ont durci la loi il y a un an, l’occupation illégale de domicile continue à prospérer. Le phénomène serait même devenu un mode vie, selon certains.
e196 affaires de squat ont été soumises jours des affaires de squat mais des af- cupés. Tout comme certains logements assurent qu’ils ne peuvent se déplacer ble et, poursuit M Altmann, « il faut
aux préfets l’an passé et, sur les 172 faires entre propriétaires et locataires qui, débarrassés des meubles pour faire pour constater le squat que dans les aussi reloger les personnes expulsées ».
déjà examinées, 60 % d’entre elles ont qui relèvent des tribunaux. venir le peintre, ne sont pas toujours 48 heures suivant le début de l’infrac- « Le préfet trouvera alors tout un tas de
pu bénéficier de cette procédure ex- Selon divers spécialistes de ces dos- considérés comme un domicile et où la tion. Une règle qui n’a plus cours depuis bonnes raisons de ne pas bouger »,
perpress. Au lieu du parcours du combat- siers, il y a des progrès, mais la réforme procédure administrative express ne des années ! Or, sans constat de police, sifle Julien Aubert.
tant judiciaire qui pouvait durer deux est loin d’être la panacée. À les croire, s’applique pas. le dossier est incomplet et ça bloque la Cette réforme, qui reste pour
beauans, les propriétaires sont ainsi vite les dispositions comportent encore procédure », explique l’avocat. Mais, coup un bouclier imparfait, doit
pourAssimiler le squat à un volsortis du tunnel et les squatteurs ont trop d’angles morts qui font le lit selon Pierre Hautus, directeur général tant faire face à des squatteurs bien
orété délogés. Justice a donc été rendue… douillet des squatteurs. La notion de « Il y a encore trop de zones d’ombre », de l’Union nationale de la propriété ganisés qui connaissent leurs droits sur
sans la justice. Les 40 % restants n’ont domicile, certes plus largement admi- regrette le député (LR) du Vaucluse Ju- immobilière, le préfet lui-même refuse le bout des doigts. Sur les réseaux
sopu être réglés aussi rapidement. Car, se, exclut les garages et les terrains, qui lien Aubert, qui s’est préoccupé de ce l’évacuation en se retranchant un peu ciaux, les tutos du parfait squatteur
selon le ministère, ce ne sont pas tou- peuvent pourtant être illégalement oc- fléau pourrissant la vie des gens. trop souvent, dit-il, derrière « le trou- pour déjouer les règles sont assidûment
« Pour éviter ces trous dans la raquette, ble à l’ordre public que susciterait une fréquentés. « Dans 99 % des cas, le
pourquoi ne pas retenir la notion de pro- intervention des forces de l’ordre ». squat est aujourd’hui devenu un mode de
priété. Toute occupation sans droit ni ti- Tous racontent qu’il faut en réalité se vie », assure Pierre Hautus. Alors
tre de la propriété d’autrui doit relever battre contre l’inertie des autorités, à quand une affaire s’enlise, la meilleure
de cette procédure. Ce serait bien plus chaque fois. Car vider un squat, c’est arme reste, selon les avocats, la
médiasimple et plus efficace », estime le par- ouvrir la boîte de Pandore des tracas- tisation. « Et soudain, tout se
débloelementaire. Il voudrait aussi que le series : procédure, contestation possi- que », garantit M Rossi-Landi. ■
squat soit assimilé à un vol : « Quand
on dérobe un scooter, c’est un vol, mais
quand on fait main basse sur une
mailop de l’amende pour le squat des terrainsson, ce n’est pas un vol alors que, en
réalité, il s’agit bien de cela. »
Du côté des avocats spécialistes en À titre expérimental, une amende l’Oise, vice-président de la FNSEA en
droit immobilier, cette procédure ad- forfaitaire délictuelle (AFD) de 500 euros charge de ces sujets. S’il manque des
ministrative est loin de tout régler. pour « installation illicite sur le terrain places dans les aires de grand passage
« Cela fonctionne pour 50 % environ de d’autrui » est entrée en vigueur pour les gens du voyage, cela ne
emes dossiers », estime M Karine Alt- le 19 octobre dernier sur les ressorts des se résoudra pas à coups d’amendes. »
emann. Pour M Romain Rossi-Landi, tribunaux judiciaires de Marseille, Lille, D’autant que « les personnes qui ont
les obstacles proviennent parfois des Créteil, Reims, Rennes et Foix. « Pour commis ces infractions, tels les gens
forces de l’ordre. Par méconnaissance, l’instant, on n’en voit aucun effet. Ce qu’il du voyage, sont rarement solvables »,
certains policiers ou gendarmes refu- manque, c’est la médiation, constate complète Xavier Dorinet, huissier
sent de prendre la plainte du plaignant Luc Smessaert, éleveur laitier dans à Compiègne. E. L. C.
et évoquent des règles périmées. « Ils
Après s’être débarassé des squatteurs, certains propriétaires (ici, à Nice) se résignent à murer leur bien. Sous prétexte d’occuper des logements vides, des collectifs saccagent
des maisons et des vies, comme celles de Roland, à Toulouse, qui voulait vendre sa demeure (les deux photos à droite) pour rejoindre sa femme en maison de retraite.
Vandalisme, menaces de mort… ces vies gâchées par des « voleurs de logements » sans scrupule
faute d’en retrouver l’héritière. En no- le-t-elle, en espérant ne pas devoir
alvembre dernier, Madeleine, une octo- ler devant les tribunaux pour une
progénaire vivant en Bourgogne, est enfin cédure judiciaire de plusieurs années. Adieuretrouvée par un notaire. Mais là, tout
se complique. Alors que la maison allait Dans l’Aude, Solange installe son uêtre pour la première fois visitée par des camping-car... devant sa maison
agences immobilières et par les enfants Après quatre ans d’une bataille
acharde la vieille dame handicapée, le ren- née contre son locataire mauvais
dez-vous est annulé. Deux jours plus payeur, Solange a fini par récupérer sa
tôt, les voisins ont donné l’alerte : le maison. À une semaine seulement du
pavillon est squatté. « À travers les vi- début de la trêve hivernale. Mais dans
tres, on voyait de la lumière, raconte l’un quel état ! « Tout à refaire ! fulmine
cetd’eux, qui s’est entretenu avec les oc- te quinquagénaire. J’en ai pour au moins Diesel.
cupants. Il s’agit de deux hommes d’une 30 000 euros de travaux ». Qui
s’ajoutetrentaine d’années qui travailleraient au ront aux 35 000 euros de loyers impayés
noir sur des chantiers. Ils se sont barri- et aux 8 500 euros de frais engagés
cadés dans le logement et ils n’ont pas « pour se débarrasser » du locataire
inl’intention de déguerpir. Ils veulent même délicat. Car cela n’aura pas été une
s’occuper du jardin. » mince affaire : contrairement aux
squatteurs qui peuvent être expulsés
sur décision du préfet, les locataires ne
Pour la préfecture, le sont que sur ordre d’un juge. Après Depuisle1erjanviernousn’acceptonsplus“ des procédures souvent très longues… ce bien n’est pas à moi
Propriétaire depuis plus de vingt ans mais pour l’administration denouveauxvéhiculesDieselsurl’application.d’une maison de 100 m² à Coursan, dans
fiscale, il est bien à moi ! l’Aude, Solange a loué, durant neuf ans,
madeleine, octogénaire, cette villa avec piscine à un trentenaire. ”
qui a hérité d’un bien squatté erLe bail arrivé à échéance, le 1 février UneétapenécessaireversnotreobjectifZéroDieselen2024.
2021, ce dernier a refusé de partir sans y
Par deux fois, la plainte de Madeleine être contraint par une décision de
justipour violation de domicile est refusée à ce, ni sans avoir trouvé un autre
logetort. Lors d’un troisième déplacement, ment. L’homme, qui dit avoir quatre Retrouveznosengagementssuruber.com/durable.
elle obtient enfin gain de cause. Ras- enfants, s’est tout de même vu proposer
semblant tous les documents utiles, elle un logement social de 5 pièces par la
saisit alors le préfet du Val-d’Oise pour mairie… Sauf qu’il a refusé, jugeant le
obtenir une évacuation rapide du pa- salon « trop petit ». En attendant, pour
villon, comme le prévoit désormais la dénoncer l’absurdité de la situation,
Soloi. Mais on lui répond qu’à première lange s’est installée dans un
campingvue, son cas ne lui permet pas de béné- car, juste en face de sa maison.
ficier de cette nouvelle procédure ex- Après avoir obtenu gain de cause, en
press. Ce pavillon dont elle a hérité juin dernier, auprès de la justice, elle
pour moitié ne peut être considéré obtiendra, fin octobre 2021, de la
précomme son domicile. « Pour la préfec- fecture, qu’elle autorise la police à
exture, ce bien n’est pas à moi mais pour pulser le locataire indélicat. Pour
s’asl’administration fiscale, il est bien à surer qu’il parte bien avant la trêve
moi ! », s’offusque-t-elle. Depuis hivernale, qui démarre le 31 octobre à
qu’elle a été retrouvée, les services des minuit, elle va jusqu’à payer son
impôts lui réclament diverses sommes déménagement ainsi que le
gardeliées à ce logement. Les lettres de relan- meubles pendant deux mois, des frais
ce affolent la vieille dame, seule dans ce qui s’ajoutent aux honoraires
d’huiscombat. Car une importante associa- sier. En tout, la mésaventure lui aura
tion caritative qui hérite aussi pour coûté quelque 73 000 euros ! Pour
moitié du pavillon ne se joint pas à elle. l’aider à remettre sa maison en état,
« Ma famille a fait ce don et c’est très une cagnotte Leetchi a été mise en
libien. Mais ce geste généreux pourrait gne. Celle-ci a rassemblé plus
bien me compliquer la tâche », se déso- de 2 200 euros. ■
A

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents