Le Figaro du 13-01-2022
37 pages
Français

Le Figaro du 13-01-2022 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
37 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 13 janvier 2022
Langue Français
Poids de l'ouvrage 42 Mo

Exrait

è
s
t
b
e
p
es
3,20€ jeudi 13 janvier 2022 le figaro - N° 24 072 - www.lefigaro.fr - France métropolitaine uniquement Dernière édition
lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
gastro Nomie le Figaro littéraire
bli Nis, koulibiac, pirojkis, marcel proust : à la recherche
vodka… les classiques du de ses perso NNages
notre su PPlémentNouvel a N russe Pages 30 et 31
PS l es socialistes
se déchirent sur
leur participation École : Blanquer piégé par
à la primaire
populaire Page 5
ÉTATS-UNiS les contraintes sanitaires biden veut imposer
au sénat des lois
Les injonctions contradictoires du gouvernement pour maintenir les cours en présentiel électorales
fédérales Pages 8 tout en contrôlant l’épidémie font du ministre la cible des enseignants, en grève ce jeudi.
immigr ATiON Jean-Michel Blanquer est dans coincé entre sa volonté de gements successifs des règles que le protocole sanitaire à ment. Programmes scolaires
sanitaires, celui qui fut long- l’école aurait mérité « plus « infaisables », trop faible valo-l’impasse. Alors que la grève maintenir les classes ouvertes l es avocats
des enseignants risque de para- et le rigorisme protocolaire du temps considéré comme l’un d’anticipation ». Derrière cet risation du travail… La gestion grippent la machine
des ministres préférés de l’Ély- épisode, c’est une crise enkys- de la pandémie ne fait qu’allon-lyser une grande partie des gouvernement face à l’épidé-de l’asile Page 10 écoles aujourd’hui, le ministre mie. Critiqué pour ses erreurs sée a même été bousculé par le tée qui refait surface entre les ger la longue liste de doléances,
chef de l’État, celui-ci estimant enseignants et le gouverne- connue depuis longtemps.de l’Éducation nationale est de communication et ses
chanTEch NOLOgiE
è UN mINIsTRe s OUs le fe U des c RITIq Ues è l’é Ta T psych Iq Ue eT émOTIONNel des e Nfa NTs INq UI Te è c hez les pl Us je UNes, les cas flambe NT,
l es entreprises la Vacc INa TION pa TINe è le p Ic ép IdémIq Ue semble ma INTeNa NT TRès p ROche AG 2 à 4 et l’éd I ORIAl
s’emparent des
mondes virtuels
Pages 24 et 25
Boris ÉNErgi E
Nouveau coup dur Johnson
pour l’epr
dans la de Flamanville
Page 26 tempête du
n a ristide « Partygate »
barraud
L’avenir du premier ministre chasse ses
britannique est obscurci par cauchemars au
le scandale de la fête
organiburkina Faso sée dans les jardins du
10 Downing Street. « BoJo »,
n l es Comment Pécresse qui est chahuté jusque dans
chroniques les rangs de son propre parti veut installer son conservateur, a présenté ses de vincent
excuses devant un Parle-t rémolet duel avec Macron ment chauffé à blanc pour
de villers avoir participé à ces festivi-Après l’euphorie de la victoire
tés alors que le reste du et de l uc Ferry
à la primaire, la candidate des Républicains
Royaume-Uni était
stricten l e tête à tête doit enclencher une nouvelle dynamique ment confiné.
Outre-Manpour assurer sa qualification au second de charles che, les médias spéculent
tour de la présidentielle. Pages 6 et 7 déjà sur le nom de ses suc-jaigu
cesseurs potentiels. Page 8
n l es tribunes
d’a lexandre
stobinsky et éditorial par Vincent Trémolet de Villers vtremolet@lefigaro.fr
clarisse serre
et de Xavier La raison en grèvepatier
n l ’analyse
l faut qu’une porte soit ouverte ou fer- (« Je peste toute la journée contre l’administra-de r onan « mée ! » Alfred de Musset n’est pas au tion », a-t-il confié au Parisien) et la passion
planchon gouvernement, il n’est pas membre normative de son gouvernement. Consignes,
Pages 14 à 17 du Conseil scientifique, pourtant un protocoles, tests antigéniques, tests PCR, Iseul de ses proverbes suffirait à nous autotests, tests salivaires… Jour 2, jour 4. Choc
sortir de l’incroyable embrouillamini admi- de simplification !, martèle le président. Nou- FIGARO OUI nistrativo-sanitaire dans lequel l’école est velle attestation !, reprend, jovial, le premier @ FIGARO NON plongée. Jean-Michel Blanquer, en effet, se ministre. Kafka, fasciné, donne le point.
trouve, pour son plus grand malheur, au Le vote sur le passe vaccinal renforce le
décaRéponses à la question
confluent de toutes les contradictions gou- lage entre l’évolution de mercredi :
vernementales. La première concerne la spé- sanitaire et le calen-knock Protocole sanitaire :
cificité Omicron, plus contagieux, moins drier politique. À l’heu-approuvez-vous lui-même dangereux. Le choix (non-dit) à l’école est de re d’Omicron, le
Danela grève des enseignants
laisser circuler le virus. Sage décision. Pour- mark, l’Espagne et la en a la prévue jeudi ?
tant, dans le même temps, Olivier Véran de- Grande-Bretagne
tramigrainevant l’Assemblée et le Sénat brandit des cen- cent déjà le plan de oui No N
taines de milliers de cas comme si la France sortie de l’épidémie, 53 % 47 %
était au bord de la rupture. Alerte rouge au quand nous raisonnons encore sous le signe
TOTAL DE VOTANTS : 318 635 Parlement, feu vert à l’école primaire. Le ma- du Delta.
tin, les parents entendent que les enfants ne Profitant de ce désordre, les syndicats d’en-Votez aujourd’hui
risquent rien, le soir qu’il serait prudent qu’ils seignants s’engouffrent pour proposer ce sur lefigaro.fr
se vaccinent. Rassurez-vous ! Tout est sous qu’ils font le mieux : la grève. Ils s’appuient
Passe vaccinal : êtes-vous contrôle, assure le ministre de l’Éducation. sur le climat d’inquiétude alimenté par une
favorable au contrôle C’est un tsunami intergalactique !, répond le partie du gouvernement et demandent de
redes pièces d’identité ministre de la Santé. Knock lui-même en a la fermer la porte (ainsi qu’une revalorisation
par les restaurateurs ? migraine. salariale). Jean-Michel Blanquer, sur ordre
Autre contradiction : les déclarations fracas- présidentiel, veut la laisser ouverte… Retour à
santes du chef de l’État contre l’Absurdistan la case Musset. ■
Gri Gory Bruev - stock.ado Be.com
AND : 3,90 € - BEL : 3,30 € - CH : 4,20 FS - D : 3,80 € - ESP : 3,90 € - GR : 3,40 € - DOM : 3,60 € - LUX : 3,30 € - PORT.CONT : 4,00 € - MAR : 25 DH - TUN : 8,00 DT ISSN 0182.5852
M 00108 - 113 - F: 3,20 E
3’:HIKKLA=]UXWUU:?a@b@l@d@k";
champs l I R
Loic veNaNce/aFP
Cu
t
e
é
t
e
e
jeudi 13 janvier 2022 le figaro
2 l'événement
Une grève massive contre Blanquer et les protocoles
Ce mouvement contre la politique
sanitaire vise aussi la communication
du ministre, jugée illisible.
« NON, on ne fait pas grève contre pas mettre leurs enfants à l’école.
un virus, mais contre un ministre de En revanche, la Peep, deuxième
l’Éducation et contre un gouverne- fédération, estime que, « en plein
ment ! Un virus, a priori, ça ne pic épidémique », il y a « d’autres
prend pas de décision. » Voici la manières de se faire entendre que
réponse du Snalc, l’un des 11 syn- par une grève ». C’est dicats enseignants appelant à la «Nous avons conscience que nous
grève ce 13 janvier - soit l’ensem- sommes en pleine crise sanitaire et un désordre
ble des organisations représenta- qu’il n’est pas facile de décider, mais
et un chaos tives - au ministre Blanquer. Le- les collègues sont épuisés. Ces trois
quel, sur les plateaux de BFM changements successifs des règles généralisés
mardi, au lendemain des annon- sanitaires, en une semaine, sont
l’ildans l’école ces du premier ministre sur un lustration de ce qu’ils vivent depuis
énième changement de protocole, deux ans. C’est un message d’usure et moi
avait déclaré qu’il était « domma- et d’exaspération que nous voulons
je ressens ge » d’avoir une journée qui allait faire passer jeudi », explique Bruno
« perturber davantage le système » Bobkiewicz, au syndicat des per-cette immense
et que l’on ne faisait « pas grève sonnels de direction (SNPDEN), à
souffrance de contre un virus ». l’Unsa. Cette grève sera sans doute
Ce jeudi pourtant, 75 % des pro- beaucoup moins suivie dans les la communauté fesseurs des écoles primaires de- collèges et les lycées, où les
pervraient être grévistes, et la moitié sonnels de la vie scolaire (sur-éducative, mais
des écoles seraient fermées, selon veillants et conseillers d’éduca-aussi et surtout les premières estimations. Cette tion) gèrent une bonne partie de la
mobilisation est aussi historique crise sanitaire, à commencer par des parents » sur la forme. « Il ne s’agit pas, les relations avec les parents.
VAL RIe Pé CResse, comme à l’habitude, d’un appel uni- Contrairement aux directeurs
CANDIDAte LR taire, mais de syndicats qui, de jour d’école qui sont en première ligne.
à LA PR ID N I LL en jour, ont rejoint le mouvement, y
Gestion de crisecompris les syndicats d’encadrants,
comme les personnels de direction et «Ce mouvement de contestation est
les inspecteurs. C’est inédit, consta- aussi largement lié au ministre de
te l’historien de l’éducation Claude l’Éducation et à sa communication
Lelièvre. Ce qui est mis en cause, dans les médias avant de s’adresser
c’est la non-reconnaissance et le aux personnels », poursuit Bruno
manque de considération des ac- Bobkiewicz. L’annonce, dans une
teurs de terrain. Cette grève, c’est interview au Parisien, à la veille du
un peu comme une cérémonie pour retour des vacances de Noël d’un
dire : ‘‘Trop, c’est trop’’.» Le changement des règles de la stra-11
Snuipp, premier syndicat du pri- tégie de tests pour les élèves cas
maire, en opposition frontale avec contacts (à J-0, J+2 et J+4), n’est syndicats
La rentrée des classes le ministre depuis le début du pas passée dans le monde ensei- d’un papa me renvoyant vers un ar- ment ignorer, lâche-t-elle. Tous les enseignants avec des enfants quinquennat, a été le premier à dé- gnant. « Un article payant », ne ticle de presse expliquant le nouveau jours, je gère 340 parents. Depuis
masqués, le 4 janvier, gainer. Mais même les syndicats manquent-ils pas de répéter. Et protocole ! », s’indigne une direc- deux semaines, je n’ai pas de rem-ont appelé à la grève à Nice. SYSPEO/SIPAdits « réformistes » comme le Jean-Michel Blanquer aura beau se trice d’école du sud de la France. plaçants pour deux classes. Une
ce jeudi, soit l’ensemble Sgen-CFDT et l’Unsa, ont rejoint la justifier d’une décision prise le plus Contrairement à la majorité des mère m’a récemment reproché de la
des organisations partie, sous la pression de leur rapidement possible, dans les dé- professeurs des écoles, elle ne fera ‘‘prendre en otage’’. Pourquoi
garbase. La FCPE, première fédération lais dictés par les autorités de san- pas grève. « Hors de question de der les écoles ouvertes dans ces représentatives
de parents d’élèves, marquée a té, le reproche revient comme un leur donner une journée de salaire conditions ? Fermer dès le premier
gauche, a appelé les familles à ne slogan. « Ce matin, j’ai reçu un mail pour une grève qu’ils vont certaine- cas de Covid serait plus simple et
Un ministre sous le feu des critiques L’état psychique et émotionnel
lévisé de France 2. « Jean-Michel BFMTV : « On ne fait pas une grève
Loris Boi Chot £@lboichot des enfants in quièteBlanquer a déconné, on doit faire le contre un virus. » « Le job a été fait. An Quin A Lt-M A L
service après-vente derrière, mais Quelles sont les propositions alter-£@TristanQM
c’est compliqué », admet un natives ? Je n’en entends qu’une Agnès LeC LAir £@AgnesLeclair
conseiller de son ministère. Un seule : fermer les écoles.
Jean-MiL’ÉQUATION de Jean-Michel membre du gouvernement l’ad- chel Blanquer a eu raison de ne rien « NOS ENFANTS ne sont pas des nez
Blanquer intrigue au sommet de met : « J’ai trouvé Jean Castex très lâcher », estime l’une ses soutiens, ambulants », « marre des tests PCR
l’État : « Son secteur est celui qui est empathique sur France 2. C’est la députée (La République en mar- sous les pleurs »… Des parents au
resté le plus ouvert pendant l’épidé- moins la personnalité de Jean- che, LREM) Aurore Bergé. bord de la crise de nerfs s’inquiètent
mie, mais, paradoxalement, son Michel Blanquer, qui est plus froid Dans les rangs du gouverne- des effets des tests à répétition et de
image est moins bonne au sortir de et plus techno. Ça crée une distance ment, certains voient dans l’offen- la désorganisation de l’école sur la
la crise », relève un conseiller de avec les Français. » sive des syndicats un moyen de psyché de leurs enfants. Alors que les
l’exécutif. Voilà près de cinq ans L’opposition de droite en a pro- « se payer la politique de Jean-Mi- crises d’énervement se sont
multique le ministre de l’Éducation na- fité pour souligner, par la voix du chel Blanquer ». Alors même que le plées dans les pharmacies et à
l’entionale, 57 ans, occupe son poste. chef de file des députés LR ministre n’a jamais manqué une trée des établissements depuis la
Un record, qui aurait dû asseoir Damien Abad, l’« humiliation » occasion de se positionner à droite rentrée de janvier, des pédiatres
son autorité. de Jean-Michel Blanquer, « désa- - une ligne contestée par plusieurs pointent les effets délétères de cette
Pourtant, un doute se diffuse voué en direct par le premier mi- représentants d’enseignants. période de stress chez les plus jeunes.
dans les rangs de la majorité. Qui se nistre ». Le candidat des Verts à la Sa participation la semaine der- « Ce climat d’insécurité et
d’ansouvient aujourd’hui du titre de présidentielle, Yannick Jadot, est nière à un colloque contre le wo- goisse nuit à leur équilibre émotionnel
« vice-président » que lui attribuait de son côté allé jusqu’à réclamer kisme à la Sorbonne a provoqué et aux apprentissages », pointe le
Le Point à sa une, en février 2018 ? la démission du ministre, en écho l’ire de la gauche, qui l’a accusé pédopsychiatre Stéphane Clerget.
De son grand oral réussi à au président du groupe socialiste de ne pas se concentrer sur la cri- Ces derniers jours, les tensions
« L’Émission politique », sur Fran- à l’Assemblée nationale, Boris se sanitaire. Sa prédécesseure devant les écoles avec le
personce 2, à la même période, quand Vallaud. socialiste, Najat Vallaud-Belka- nel qui contrôle les attestations,
71 % des téléspectateurs l’avaient cem, a pointé dimanche dans Le l’angoisse des parents pour
« On ne fait pas une grève jugé « convaincant » ? Longtemps JDD un « ministre isolé et im- réaliser les tests ou gérer la
contre un virus »considéré comme l’un des protégés puissant, qui préfère les symbo- garde ont entraîné « des
de l’Élysée, le ministre voit son as- Officiellement, l’exécutif fait bloc les et les polémiques politicien- troubles d’endormissement et
sise bousculée par les crispations derrière l’agrégé de droit public. nes plutôt que traiter les des refus scolaires avec des
autour des multiples protocoles sa- « On est tous très en soutien de véritables enjeux éducatifs ». enfants qui demandent à
resnitaires à destination des écoliers - Jean-Michel Blanquer », a insisté Jean-Michel Blanquer ter à la maison », décrit-il.
revus trois fois en huit jours. mercredi Gabriel Attal, le porte- l’assume : il a fait de la lutte « Dans les écoles primaires,
Ses « erreurs de communica- parole du gouvernement. Pour- contre cette idéologie venue des élèves se font sévèrement
tion », selon les mots d’un macro- tant, quelques heures plus tôt à de la gauche américaine, réprimander s’ils ne portent pas
niste, font vaciller ce pilier de la l’Élysée, avant le Conseil des mi- mais aussi de la défense de la correctement leur masque.
Cerstratégie sanitaire du président de nistres, le ton est monté entre le laïcité, deux pierres tains culpabilisent car on les a
la République, soucieux de faire de ministre de l’Éducation nationale angulaires de son passage pointés du doigt sur la
transmisl’ouverture des écoles un mar- et Olivier Véran. En coulisses, au gouvernement. Pour sion. À la récré, le nouveau jeu est
queur de sa politique. Beaucoup Jean-Michel Blanquer s’agace consolider son rôle de vigie de se traiter de “covidé”. Les
end’enseignants ont peu goûté la d’être peu soutenu par son homo- républicaine de la majorité, fants ont bien compris qu’ils n’étaient
présentation d’un nouveau proto- logue de la Santé. « Ce n’est pas cet ambitieux ministre a pas menacés directement par la
macole sanitaire le 2 janvier, la veille l’Éducation nationale qui écrit seu- fondé en octobre dernier ladie. Ils n’ont pas peur de mourir.
de la rentrée scolaire, dans un en- le les protocoles sanitaires », tient un think tank, le Labora- Mais ils accumulent un stress qui n’est
tretien payant au Parisien. à souligner l’un de ses proches. toire de la République. pas bon pour le développement
cogniLe chef de l’État a lui-même ad- La grève de ce jeudi promet En privé, il se dit prêt tif et qui créé un sentiment de
malmis la semaine dernière dans les d’être très suivie, y compris par aussi à livrer son premier être, d’insécurité. Cela peut laisser
colonnes du journal qu’il aurait des personnels qui n’ont pas l’ha- combat électoral dans une des traces émotionnelles », avertit le
fallu « plus d’anticipation » avant bitude de se mêler aux cortèges circonscription de région pédopsychiatre. Dans son cabinet, la
de communiquer. Son premier des enseignants. Le ministre as- parisienne, en vue des lé- pédiatre Catherine Salinier fait le Jean-Michel Blanquer,
ministre Jean Castex a été obligé, sure « s’adapter à la situation sa- gislatives de juin. Mais il même constat : inquiétude, agita-ministre de l’Éducation nationale.
lundi, de reprendre la main sur le nitaire telle qu’elle évolue » et a sait qu’il devra d’abord laisser pas- tion, troubles du sommeil, repli sur LUDOVIC MARIN/AFP
dossier en s’invitant au journal té- préféré ironiser mardi, sur ser le raz-de-marée Omicron. ■ soi. « Les enfants ont perdu une part
A
SARAH MEYSSONNIER/REUTERS
upoi rist et
ésle figaro jeudi 13 janvier 2022
3l'événement
Une grève massive contre Blanquer et les protocoles
KÄRCHERDÉFEND
SAMARQUE.
Paris, le 11 janvier 2022
Kärcher est une marque déposée de la société Alfred
Kärcher SE & Co KG, maison-mère de lafliale française
Kärcher.
Le Groupe Kärcher se bat, depuis des années, pour que
sa marque ne soit pas exploitée sur la scène politique
française, où elle n’a pas sa place, et s’oppose à ce
qu’elle soit associée à tout parti ou courant politique.
LamarqueKärchern’est«l’étendard»d’aucunparti
politique,maislapropriétéexclusivedessociétés
Kärcher. La marque Kärcher ne peut et ne doit être
utilisée que pour désigner les produits des sociétés
Kärcher.
Le Groupe Kärcher déplore ainsi la méconnaissance par
certaines personnalités politiques du respect de ses
droits.
Le Groupe Kärcher entend également rappeler que de
tels usages inappropriés de sa marque effectués dansplus sécurisant pour tout le
monde », estime-t-elle. C’est aussi ce Les pics épidémiques et un sens générique, portent atteinte à sa distinctivité et
que revendique le Snuipp. Pas
cerà son image.tain que Jean-Michel Blanquer, le les convulsions de l’écoledéfenseur de « l’école ouverte »,
lâche sur ce point. « On pourrait au Ces usages sont d’autant plus préjudiciables qu’ils
moins recevoir une prime de gestion
associent la marque et les produits Kärcher à lade crise », estime de son côté la di- gnants extrêmement mobilisés et ne
rectrice d’école. ■ C. B. comptant pas leurs heures et violence et à l’insécurité, alors que l’entreprise se dédie
d’autres qui n’ont pas su maintenir Caroline Beyer au nettoyage.le lien avec leurs élèves sont appa-cbeyer@lefigaro.fr
rues crûment », a relevé la Cour des
comptes dans un récent rapport sur Kärcher défend aussi des valeurs citoyennes fortes,L’état psychique et émotionnel l’absentéisme des enseignants. Un notamment en menant une politique active de mécénatÀ L’IMAGE de l’hôpital public, la sujet qui pose la question de la
vacrise sanitaire qui touche la Fran- lorisation du travail et du mérite, culturel et intervient sur des chantiers de grandedes enfants in quiète ce, depuis maintenant deux ans, a dans un système où l’avancement ampleur. Dans ce cadre, Kärcher vient de débuter le
révélé le malaise profond de se fait essentiellement sur
l’anciend’insouciance depuis deux ans. Cette l’Éducation nationale. neté. Dans ce système, ce sont les nettoyage de l’obélisque de la Concorde, en partenariat
rentrée chaotique est cependant D’abord ses directeurs d’école, jeunes professeurs, inexpérimen- avec le ministère de la Culture.
moins angoissante que la période de dépourvus de statut réel, pris en- tés, qui fournissent les bataillons
2020 où ils n’allaient pas à l’école, tre le marteau et l’enclume, sans d’enseignants des académies les
nuance-t-elle. Aujourd’hui, on autorité hiérarchique sur leurs plus difficiles. Des académies d’où
constate surtout beaucoup d’énerve- équipes enseignantes et tenus il est difficile de sortir.
ment en lien avec la désorganisation. d’en référer en permanence à
Créée en 1935, la société familiale Kärcher dont laHausse des démissionsLes enfants sont le reflet de ce que res- « l’inspecteur ». Un état de fait qui
sentent leurs parents : si ces derniers ne va pas vraiment dans le sens de Dans le métier, on débute à maison-mère est située à Winnenden en Allemagne,
sont sereins, les enfants supportent la souplesse et de l’agilité que né- 1 800 euros net mensuels. Dans ce commercialise ses produits dans plus de 73 pays.
bien ces contraintes. Mais si les adul- cessite une crise telle que le Covid. contexte, l’Éducation nationale
L’innovation est au cœur du succès de la société qui détienttes doutent des consignes ou sont en En pleine vague Omicron, voit le chiffre des démissions
prodifficulté sur la garde, ils le supportent l’Éducation nationale a pris, le gresser (1 648 en 2020-2021 contre plus de 1 700 brevets dont 640 actifs en 2020, et propose
mal. » Si la pédiatre approuve la fin 3 janvier dernier, une grande déci- 560 dix ans plus tôt), et peine à re- ainsi plus de 3000 produits destinés aux Professionnels et
de l’obligation des tests antigéniques sion : « alléger les tâches des direc- cruter, plus encore à remplacer.
au Grand Public. Plus de 1000 ingénieurs et techniciensou PCR pour reprendre le chemin de teurs d’école et des chefs d’établis- Une situation que la crise du Covid
l’école, les estimant trop intrusifs et sement, en “annulant ou en a aussi mis en lumière alors que, développent des solutions de nettoyage toujours plus
contraignants, d’autres jugent l’al- suspendant les sollicitations institu- selon les chiffres donnés la semaine performantes avec des technologies permettant de réduire
légement du protocole insuffisant. tionnelles”, comme les “enquêtes dernière par le ministère, 7 % des
l’impact environnemental des produits et des procédés denon prioritaires”. Vraiment ?, in- enseignants étaient absents. Un
Parents en colère terroge ironiquement une directri- taux qui pourrait atteindre les fabrication : moins de composants dans la conception des
Comme la psychologue clinicienne ce d’école. Le message n’est appa- 15 %. Le 3 janvier toujours, la Rue machines, détergents biodégradables à plus de 90% etc.
rMarie-Estelle Dupont et le D Martin remment pas passé. Je viens de de Grenelle a ainsi annoncé que
Kärcher maintient également son engagement en matière deBlachier, auteurs d’une pétition pour recevoir un mail de l’inspection aca- « toutes les sollicitations
institution« le retour à la normale dans les éco- démique me demandant de leur faire nelles susceptibles d’entraîner l’ab- développement durable et de responsabilité sociétale en
les ». Ils alertent sur « l’impact des remonter les pharmacies aux abords sence des professeurs », à commen- soutenant de nombreuses actions caritatives à travers le
mesures sanitaires en cours sur l’ap- de mon école en rupture de tests… » cer par les formations, étaient
monde. Depuis 2021, l‘ensemble de ses usines est neutre surprentissage et la qualité de développe- Ils sont nombreux, comme elle, à « reportées ou suspendues ». La
cament de nos enfants ». « Rendre une se plaindre depuis des années de pacité de recrutement des contrac- le plan climatique; signataire de l’Appel de Paris en 2016,
vie normale à nos enfants » est égale- ces demandes déconnectées, ve- tuels et des vacataires sera égale- l’entreprise publie chaque année son bilan d’actions en
ment le mot d’ordre des Mamans nue d’une hiérarchie « confortable- ment « élargie ». Mais, surtout,
terme de développement durable.louves. Ce mouvement de parents en ment installée dans les bureaux », de l’Éducation nationale a créé la
stucolère contre l’impact des mesures toutes ces instructions descendan- péfaction en annonçant « l’appel à
Ses engagements sociétaux sont croissants et ont étésanitaires sur les enfants revendique tes et abondantes, mais aussi de ces des retraités ». « Fort probable qu’il
25 000 membres sur les réseaux so- programmes scolaires « infaisables, y ait peu de candidatures », lâche concrétisés en France en 2020 par la restauration de
ciaux. « Au-delà du fait que l’école est rédigés par des inspecteurs géné- Bruno Bobkiewicz, du syndicat des l’Escalier en fer à cheval du Château de Fontainebleau,
prête à craquer, les enfants qui la fré- raux qui n’ont jamais mis les pieds personnels de direction (SNPDEN)
réalisation qui vient s’ajouter aux plus de 150 projets déjàquentent sont, eux, poussés vers le dans l’éducation prioritaire ». Une à l’Unsa. Le gouvernement a fait le
précipice (…). La stigmatisation des « infantilisation » et une « verticali- choix cet été de ne pas renouveler réalisés dans le monde.
élèves, leur culpabilisation et le climat té » douloureusement vécues en certains contractuels et de ne pas
de peur dans lequel ils ont été plongés cette période de crise. faire appel aux étudiants des listes
n’a que trop duré », s’insurge le mou- Le premier confinement mais complémentaires des concours »,
vement, avant la manifestation des aussi le passage, en 2020-2021, en ajoute-t-il.
enseignants. « Nous conseillons aux « demi-jauge » (moitié à distance, « Sur l’ensemble du
quinquenparents de parler pour lever les peurs moitié en « présentiel ») d’une par- nat, 7 900 postes d’enseignants www.karcher.fret éviter que les enfants ne les intério- tie des lycées ont fait apparaître au ont été supprimés dans le second
risent », recommande quant à elle grand jour l’investissement varia- degré, souligne pour sa part
JeanCatherine Romuald, responsable du ble des 870 000 enseignants. Cer- Rémi Girard au Snalc. Et ensuite,
service information et conseil aux tains ont disparu des radars. « Les on recrute des retraités. C’est
familles de l’Apel. ■ différences entre certains ensei- scandaleux. » ■
A
décryptage

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents