38 pages
Français

Le Figaro du 21-11-2020

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 21 novembre 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 104 Mo

3,00€ samedi 21 - dimanche 22 novembre 2020 LE FIGARO - N° 23 721 - www.lefigaro.fr - France métropolitaine uniquement Dernière édition
lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
SPORTS D’HIVER OPÉRA
LES STATIONS REDOUTENT DANS LES COULISSES DES
UNE SAISON RÉPÉTITIONS MASQUÉES
CATASTROPHIQUE PAGE 25 DU BALLET PAGE 30
EXÉCUTIF Daniel Cordier, héros et
Jean Castex,
l’incarnation témoin de la France libre L’Asie, grand
de la prudence
sanitaire PAGES 4 ET 5
ÉTATS-UNIS vainqueur Les recours
de Trump virent au
tragicomique PAGE 6
CAUCASE du combat
Haut-Karabakh :
Paris veut revenir
dans le jeu PAGE 8 contre le CovidJUSTICE
« Je dois payer »,
Alors que l’Europe et les États-Unis sont confrontés admet Jonathann
Daval à son à une difficile deuxième vague hivernale, les pays
procès PAGE 9 asiatiques, Chine en tête, ont contenu la circulation du
SOMMET coronavirus, avec un impact limité sur leur économie.
Le G20, divisé,
Le coronavirus apparu fin trouver des mesures effica- reste du monde. Le PIBen retrait dans
2019 a ébranlé la planète en- ces face à la pandémie : leur chinois devrait même
la riposte tière, mais c’est finalement bilan humain est parmi les connaître une légère
croisà la crise PAGES 22 ET 23 son pays d’origine, la Chine, plus bas au monde. Cette sance pour l’année 2020,
qui devrait s’en sortir le bonne gestion sanitaire place une performance seulement
mieux. Pékin et ses plus pro- aujourd’hui leurs économies égalée par Taïwan et le Viet-SOCIAL
ches voisins ont réussi à en position de force face au nam.Maison de retraite
è LES CLÉS DE LA RÉUSSITE ASIATIQUE FACE AU CORONAVIRUS è DES ÉCONOMIES SOUTENUES PAR recherche
LA REPRISE PLUS RAPIDE DE PÉKIN è À L’ARRIVÉE EN CHINE, UNE QUATORZAINE DRASTIQUE PAGES 12 ET 13
personnel
désespérément
PAGE 23
Gérald Darmanin
n Les tribunes dans le piège de la loi de Stéphane
Ratti et
Daniel Cordier, qui venait d’avoir 100 ans, était depuis sur la sécurité globale de Jean-Louis 2017 chancelier honoraire de l’ordre de la Libération.
Le ministre de l’Intérieur a fait L’article 24, qui a été amendé Thiériot Pendant la guerre, il avait été le secrétaire courageux
face à une fronde parlementai- par l’exécutif sous la pression
n de Jean Moulin, puis, par ses livres, l’avocat infatigable La chronique re d’ampleur, notamment de la majorité, devait être voté
de l’action de celui-ci au sein de la Résistance intérieure. de Mathieu autour de la mesure la plus vendredi soir. Mais la tension
Initié à l’art par Jean Moulin, il était devenu un marchand controversée du texte pénali- reste vive avant le vote de l’en-Bock-Côté
réputé, notamment pour les œuvres de Dubuffet. sant la diffusion malveillante semble du texte en séance
pun L’analyse PAGES 16, 17 ET L’ÉDITORIAL d’images des forces de l’ordre. blique mardi prochain. PAGE 2
d’Alexandre
Devecchio
PAGES 18 À 19 ÉDITORIAL par Étienne de Montety edemontety@lefigaro.fr
Retrouvez Le courage et la fidélité Aidons les enfantsl’attestation
de déplacement ls étaient 1 038 : ils s’appelaient les com- Son grand homme, c’était Moulin. Après la àprendreleur place
dérogatoire pagnons de la Libération, cette phalange guerre, Cordier sera aux avant-postes pour
créée par le général de Gaulle pour dis- défendre et illustrer la mémoire de « Max », en page 10 dans l’orchestre
tinguer ses fidèles, les Passy, Leclerc, de « Rex », son patron attaqué, suspecté. À la Id’Estienne d’Orves, et les résistants de Libération, les dissensions de la Résistance et dans la vie.
l’intérieur, au premier rang desquels Jean n’ont pas attendu longtemps pour resurgir. FIGARO OUI
Moulin. Son secrétaire, Daniel Cordier, fut L’unité, qui doit être une vertu de temps de @ FIGARO NON
l’un des plus jeunes décorés de l’Ordre. Par- guerre – Moulin l’avait éprouvé dans la
diffiRéponses à la question venu à l’âge de 100 ans, il en était le chance- culté -, est rarement une vertu de temps de
de vendredi : lier honoraire depuis 2017. paix.
Le déploiement Pour les passionnés d’histoire contemporai- À Londres, Au fil des décennies, la
de la 5G en France est-il ne, cet homme à l’allure longtemps juvénile disparition des Com-il côtoiera une bonne chose ? était une figure caractéristique du siècle. Fils pagnons fit de Cordier
de la bourgeoisie française, il racontait que royalistes un personnage central :NON OUI
c’est son beau-père maurrassien qui l’avait il était devenu un té-39 % 61 % et « gens
envoyé à Londres, persuadé qu’il y retrouve- moin autant qu’un
hisTOTAL DE VOTANTS : 80 426 rait, parmi les premiers à poursuivre le com- torien.de toutes
bat contre le nazisme, la droite et notamment Aujourd’hui il n’est
Votez aujourd’hui sortes »les dirigeants de l’Action française, depuis si plus, et, avec lui, c’est
sur lefigaro.fr
longtemps opposée à l’Allemagne hitlérien- une part de la grande geste de la France libre,
Dans le cadre du ne. Autour du Général, à Carlton Gardens, née à Londres, sublimée par les détenus du
déconfinement, faudra- Cordier côtoiera des royalistes et des « gens de fort Montluc et les fusillés du Mont-Valérien,
t-il imposer un isolement toutes sortes », prenant conscience de la com- et exaltée plus tard par le Chant des partisans,
forcé des personnes plexité de l’époque, rendue plus confuse en- par l’oraison de Malraux au Panthéon, et par
positives au Covid-19 ? core par la défaite, et - partant – de la singu- L’Armée des ombres de Kessel et de Melville,
larité de l’engagement résistant. Il s’y jettera c’est une leçon de courage et de fidélité pour
LOBOFF SVETLANA/ONP - BERTRAND
DISPOSITIF D’ÉDUCATION MUSICALEavec une intrépidité inouïe. les temps présents qui entre dans l’histoire. ■GUAY/AFP - JEROME LABOUYRIE -
STOCK.ADOBE.COM ET ORCHESTRALEÀVOCATION SOCIALE
DONNONSPOURDEMOS.FR
AND : 3,20 € - BEL : 3 € - CH : 4,20 FS - CAN : 5,70 $C - D : 3,60 € - A : 3,60 € - ESP : 3,20 € - Canaries : 3,20 € - GB : 2,90 £ - GR : 3,40 € - DOM : 3,20 € - ITA : 3,30 €
LUX : 3 € - NL : 3,40 € - PORT.CONT : 3,30 € - MAR : 23 DH - TUN : 4,40 DT - ZONE CFA : 2.400 CFA ISSN 0182.5852
DONNONS
POUR
DÉMOS
avant le
14 janvier 2021
M 00108 - 1121 - F: 3,00 E
3’:HIKKLA=]UXUUW:?b@l@c@l@a";
CHAMPS LIBRES
ERIC FEFERBERG/AFP
Licences E.S.n°1-1083294-1-1041550-2-1041546-3-1041547•P hotos:Léa Crespi/Pasco
Csamedi 21 - dimanche 22 novembre 2020 LE FIGARO
2 POLITIQUE
Loi sécurité globale : Gérald Darmanin
cherche à calmer la fronde parlementaire
L’article 24, qui concentre toutes les critiques, a été amendé par l’exécutif et a été voté vendredi soir.
Mardi l’ancien ministre de
l’IntéTRISTAN QUINAULT-MAUPOIL rieur avait défendu le texte contre £@TristanQM
« des polémiques très caricaturales »,
se montrant toutefois « ouvert » à
MAJORITÉ Jusqu’au bout, l’arti- des précisions. Las, la tension est
cle 24 de la proposition de loi sur la montée d’un cran dans la majorité
sécurité globale encadrant la diffu- mercredi quand Gérald Darmanin a
sion d’images des forces de l’ordre a invité les journalistes désireux de
provoqué la controverse dans l’Hé- couvrir une manifestation à
s’accrémicycle. Sur les bancs de la majorité diter au préalable auprès des
autoriet au-delà. La Défenseur des droits tés. Même s’il a ensuite fait marche
Claire Hédon, des associations et arrière, « ça a foutu le feu aux
poudes médias craignant qu’il entrave dres », regrette une source
gouverla liberté d’informer. Examiné ven- nementale. « L’attitude gros sabots
dredi après-midi, il a provoqué de type RPR ça ne plaît pas à tout le
monlongs débats entre les différents de. Il a cherché à pousser son
avantagroupes parlementaires, mais a été ge au maximum pour satisfaire
Alvoté dans la soirée par 146 voix pour liance (le syndicat de policiers
et 24 contre. proche de la droite, NDLR) mais il est
Pour calmer la fronde, le premier allé trop loin », ajoute-t-on. La sortie
ministre a convoqué la veille une du ministre a également irrité
Chrisréunion à Matignon entre son mi- tophe Castaner et mis mal à l’aise
nistre de l’Intérieur, Gérald Darma- Stanislas Guerini, le délégué général
nin, le président du groupe LREM, de LREM. Le compromis trouvé jeudi
Christophe Castaner, ses homolo- soir « est une sortie par le haut pour
gues du MoDem et d’Agir ainsi que tout le monde, y compris pour Gérald
les présidents de la commission des Darmanin », se félicite-t-on au
lois et des affaires culturelles. À
l’issue, Matignon a fait savoir que l’ar- Notre tradition ticle 24 « fera l’objet d’un amende- “ment gouvernemental visant à pénale ne connaît pas
préciser que les dispositions envisa- le délit d’intention
gées ne feront nul obstacle à la liberté LAURENCE VICHNIEVSKY, ”d’informer et que le délit créé par le DÉPUTÉE MODEM
texte visera uniquement le fait de dif- pas une personne pour ce qu’elle pense Gérald Darmanin,
fuser des images dans le but qu’il soit groupe LREM. « C’est un excellent mais pour ce qu’elle fait ». Son collè- s’exprime lors du débat CONTRE-POINTsur le projet de loi manifestement porté atteinte à l’inté- compromis car la protection des forces gue Philippe Latombe prévient
sur la sécurité globale, PAR GUILLAUME TABARD £@GTabardgrité physique ou psychique d’un de l’ordre reste totalement assurée », d’ores et déjà qu’il votera contre
vendredi, à l’Assemblée fonctionnaire de police ou d’un mili- argue-t-on à Beauvau. Les architec- l’intégralité du texte, mardi
pronationale.taire de la gendarmerie nationale ». tes du texte se targuent d’avoir réussi chain. «Ce texte fragilise la majorité
BERTRAND GUAY/AFPCette réécriture avait été demandée à barrer la route des parlementaires au-delà de ce qui est croyable », La mise à l’épreuve
par plusieurs députés LREM. Ro- qui réclamaient la suppression totale s’agace-t-il. À l’inverse, Isabelle
selyne Bachelot, la ministre de la de l’article 24. Notamment au Mo- Florennes, spécialiste des questions de Gérald DarmaninCulture « garante du respect des li- Dem où un amendement de sup- de sécurité au MoDem, fait part de
bertés publiques et notamment de la pression a été défendu par la députée son satisfecit. « L’atterrissage est
liberté de la presse et de la liberté Laurence Vichnievsky. Il était initia- correct. Nous sommes majoritaires
d’expression », qui ne s’était pas ex- lement cosigné par le président du pour dire: “Maintenant, avançons.” » l a fallu que le premier qui après avoir vanté son talent
primée publiquement avant ven- groupe Patrick Mignola, qui s’en est Le corapporteur du texte, Jean-Mi- ministre intervienne. Et vont pointer ses maladresses. L’attitude
dredi, a salué dans un communiqué désolidarisé après l’obtention du chel Fauvergue (LREM), a défendu « trouve un compromis sur le Mais le savoir-faire en politique
gros sabots l’ajout de ces « clarifications » après compromis. Une partie de ses trou- l’article qui « s’en prend aux malfai- Idésormais fameux article 24 réside aussi dans la capacité à
« de légitimes interrogations ». pes reste toutefois très hostile au tex- sants qui veulent filmer policiers et pour éviter une fracture entre le traverser les turbulences. Comme type RPR,
Christophe Castaner se félicite éga- te. « Notre tradition pénale ne connaît gendarmes dans le but de mettre leurs groupe LREM et Gérald Darmanin. Nicolas Sarkozy avant lui, Gérald ça ne plaît
lement : « S’il y avait besoin de clar- pas le délit d’intention », a tonné visages sur les réseaux sociaux pour Il est toujours vexant pour un Darmanin se targue de parler
pas à tout té, il était nécessaire de l’apporter. l’ancienne magistrate Laurence Vi- déclencher des représailles ». « Il ne ministre d’être dans la position comme les Français et d’être plus
Nous voulons rassurer. La proposi- chnievsky. vise pas les journalistes », a-t-il in- de celui qui a créé un problème en phase avec leurs attentes et le monde.
tion du gouvernement nous permet La députée MoDem a interpellé le sisté alors qu’Éric Coquerel (LFI) a plutôt que celui qui apporte une leurs réactions que les « élites Il a cherché
d’y voir clair ». ministre de l’Intérieur : « On ne punit dénoncé un « article de la honte ». ■ solution. Médiatiquement, l’hôte parisiennes » qu’il juge coupées
à pousser de la place Beauvau est celui qui a des réalités. En l’occurrence,
attiré le soupçon de vouloir s’en l’opinion, surtout dans le contexte son avantage
prendre à la liberté de la presse. de la menace terroriste au maximum
Dans cet épisode, Darmanin joue persistante, est du côté des forces
pour Sylvain Maillard : « En aucun cas notre deux choses : son statut de valeur de l’ordre et pas du côté de ceux
sûre de la macronie et son rapport qui les défient et les attaquent. satisfaire
à l’opinion ; les deux objectifs Deux Français sur trois, selon Alliance idée est d’empêcher le journalisme » pouvant se trouver, un temps, l’Ifop, sont d’ailleurs partisans
mais il est allé en tension. du « floutage » dans les médias
rapport au groupe parlementaire ». En ajoutant un volet à la du visage des policiers et des trop loin
VIRGINIE LE TRIONNAIRE »Son intervention pourra peut-être proposition de loi Fauvergue- gendarmes. Le pari du ministre £@vletrionnaire UNE SOURCE
adoucir les plus réfractaires, « sinon Thourot, l’hôte de la place de l’Intérieur est que les électeurs GOUVERNEMENTALE
ça ne passe pas » conclut le Beauvau voulait souligner son retiendront le Darmanin qui
LE PROJET de loi sur la sécurité glo- porte-parole. souci de protéger les policiers. défend les forces de l’ordre, pas
bale, porté par les députés LREM Dans ce texte de sécurité glo- Après les incompréhensions entre le Darmanin recadré par Castex.
Alice Thourot et Jean-Michel Fau- bale, il y a aussi l’instauration son prédécesseur, Christophe Ce rapport à l’opinion est
vergue, a fait couler beaucoup d’une police municipale à Paris. La Castaner, et les forces de l’ordre, décisif. Au moment où il assume
d’encre cette semaine. maire de Paris qui a fini par changer le nouveau ministre de l’Intérieur un tournant sécuritaire,
Le député LREM de Paris Sylvain d’avis et s’y résoudre, reste contre avait effectué son premier Emmanuel Macron fait de l’ancien
Maillard était sur le plateau du l’armement des agents. « Ce sujet a déplacement à Magnanville, maire de Tourcoing l’une de ses
« Talk Le Figaro » vendredi, peu de fait débat » souligne Sylvain là où un couple de policiers avait cartes maîtresses pour incarner
temps avant l’ouverture des débats. Maillard en faveur de l’armement été assassiné à coups de couteau, cette ligne et arrimer à lui un
Porte-parole des députés de la ma- létal des policiers municipaux. à leur domicile, sous le regard électorat de droite. ■
jorité, il a voulu rassurer et apaiser « Cette police municipale, on en avait de leur fils de 3 ans. Son intention
les esprits quant au contenu du texte fait la promesse », rappelle-il, ajou- d’éviter la diffusion de vidéos de
qui, selon lui, « n’est pas très bien tant que les candidats LREM avaient forces de l’ordre en action partait
Sylvain Maillard, vendredi, dans le compris ». « Relisez-le texte, évi- assuré que quoi qu’il arrive, quel que de ce souci de protection. Ses rivaux
studio du Figaro. S. SORIANO/LE FIGAROdemment qu’on pourra continuer à soit le résultat des municipales, ils Mais l’erreur de Darmanin est
savourent filmer n’importe qui et bien sûr les iraient « devant le Parlement avec d’avoir à la fois mal calibré la
forces de l’ordre. En revanche, on n’a ture pour couvrir un événement ? une proposition de loi », et ils la por- rédaction de l’article en question, en silence pas le droit d’inciter à la haine par « Jamais un journaliste ne pourra teraient. « C’est une promesse qui a d’avoir sous-estimé la force
l’usage de ces images, ce qui est assez être interdit de filmer des policiers, je été tenue », conclut le Marcheur. ■ symbolique du débat sur les la faute
logique en fait ! L’infraction pourra dis jamais ! » assène le Marcheur, libertés publiques, et fait fi des
de carre être sanctionnée de 75 000 euros certifiant que ces dispositions n’ont interrogations idéologiques
d’amende assortie de 3 à 5 ans d’em- « jamais » été écrites dans le texte. traversant une majorité pas de l’homme L’avertissement de la presseprisonnement », avance-t-il, insis- S’il y a du rififi dans les rangs de la toujours à l’aise avec l’évolution
tant sur le fait que le texte est encore majorité sur le sujet, Sylvain régalienne du quinquennat. pressé
en discussion. L’objectif, « c’est de Maillard assure qu’« il y a toutes les Publiée vendredi, une tribune qui prévoit la restriction Or le propre d’un politique avisé,
du gouver-protéger nos forces de l’ordre ». tendances à l’intérieur du groupe, signée par une trentaine de la diffusion des images de surtout quand il passe pour un
Sur les propos de Gérald Darma- dont une partie importante des dépu- d’organes de presse écrite policiers et de gendarmes ». « surdoué », est de maîtriser tous nement
nin qui font polémique et qui pour- tés jugeant que comme le texte est et audiovisuelle, dont « Nous refuserons, pour ces paramètres. « Darmalin » »
raient porter atteinte à la liberté de mal compris, il doit sûrement être « Le Figaro », juge que « la cette raison, d’accréditer s’est de surcroît pris les pieds
la presse, l’élu précise, « il y aura un mal rédigé » tente-t-il de tempori- volonté exprimée d’assurer nos journalistes pour couvrir dans le tapis en prétextant à tort
amendement gouvernemental, qui ser. Saluant au passage l’action de la protection des journalistes les manifestations. la nécessité de se rapprocher
permettra de préciser, entre autres Jean Castex, « qui fait un travail ex- revient à encadrer et Nous réaffirmons notre de la préfecture de police pour
pour les journalistes, qu’en aucun cas trêmement difficile pour la France, contrôler leur travail. Ce attachement à la loi de 1881 les journalistes souhaitant couvrir
notre idée est d’empêcher l’exercice sans chercher la lumière, en jouant dispositif s’inscrit dans un sur la liberté de la presse et une manifestation. Ses rivaux
du journalisme » assure-t-il. Pas collectif », l’élu rappelle que ce der- contexte particulièrement serons vigilants pour qu’elle savourent en silence la faute
l’obligation de floutage ? « non » af- nier « est premier ministre, c’est inquiétant avec la proposition soit préservée », écrivent de carre de l’homme pressé
firme Maillard. Des demandes donc à lui d’arbitrer et de sentir là où de loi sur la sécurité globale les signataires. du gouvernement et misent sur
préalables d’autorisation en préfec- il faut trouver un peu de mou par l’effet balancier des commentaires
A 1