Le Figaro du 22-07-2021
28 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Le Figaro du 22-07-2021

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
28 pages
Français

Informations

Publié par
Date de parution 22 juillet 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 31 Mo

Exrait

s
t
p
b
l
u
c
p
l
b
u
l
n
m
l
l
3,00€ jeudi 22 juillet 2021 le figaro - N° 23 924 - www.lefigaro.fr - France métropolitaine uniquement Dernière édition
lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
voyages toqués jO de t Oky OROme, c Ité
La Fête OLyMpIq Ue RL ÉTÉ
N’eNth OUsIas Me pas de l A GA RO O Ie DU FIGARO Pa Ge 15 Les jap ONa Is PAGEs 10 Et 11
ces faits divers
qui ont inspiré
des écrivains
lA « Ande du Pegasus : l’onde de choc O RG »,
un sujet en OR
O R GI’Pa Ge 21 politique et diplomatique
sur les traces
de tocqueville
L’espionnage téléphonique de responsables français, dont Emmanuel Macron, par des pays amis A n
OuvelleOR Ans et soulève une vague d’inquiétude et d’indignation, et jette un froid sur les relations internationales.
A quest IOn
« Si les faits sont avérés, ils sont gasus. Des téléphones du prési- rent sur une liste de cibles poten- tégoriquement les révélations du aussi plongé dans l’embarras. RA IA
Pa Ge 19 graves. » À l’instar de Jean Castex, dent Emmanuel Macron, de son tiellement espionnées par le Ma- consortium de médias Forbidden Pour l’expert Guilhem Giraud, la
toute la classe politique s’est saisie ancien premier ministre, roc. Alors que des enquêtes parle- Stories et menace d’attaquer ses France devrait « lancer le chantier
jeux d’été de l’affaire des écoutes obtenues Édouard Philippe, et de treize mi- mentaires se profilent en France, accusateurs. Champion du mon- de la moralisation des technologies
Pa Ge 17 via le logiciel espion israélien Pe- nistres ou anciens ministres figu- le royaume chérifien dément ca- de du cyberespionnage, Israël est de surveillance ».
è « mac RON dOIt s’attaq UeR à la m ORal Isat ION des tech NOl OGIes de s URVeIlla Nce » è IsRaël emba RRassé Pa R les b ONNes affa IRes de N sO è l e ma ROc
meNace de POURsUIVRe ses acc Usate URs AGes 2, 3 et l’éd I ORIApRimAiRE
La stratégie
des petits pas
à droite en vue Contrôles
à l’entréede l’unité PAGE 7 Coup de frein
du Puy du Fou,
le 21 juillet.éNERgiE sur la folle
Washington croissance des ménage le gazoduc
de Merkel mais plateformes
irrite la Russie PAGE 9 de streaming
ju STic E vidéo L’irresponsabilité
pénale va être
Après des années de crois-mieux encadrée
sance, notamment au cours
par la loi PAGE 12 de la pandémie, Netflix
s’essouffle. Le géant
américain a même perdu des SOci AL
abonnés aux États-Unis au La charge sévère printemps.
de la Cour La multiplication des offres
sature le marché, et les cli-des comptes contre Variants, vaccination, passe sanitaire : ents n’hésitent plus à revoir les complémentaires leurs abonnements. Les pla-les inconnues du mois d’aoûtsanté PAGE 25 teformes vidéo avec de la
publicité, moins onéreuses,
Le nombre de cas double tous les cinq jours et la quatrième vague est bien là. Sera-t-elle moins rude que les précé- se développent rapidement.
dentes ? Tout dépendra de l’efficacité des mesures et du succès de la campagne vaccinale. PAGE 4 À 6 PAGE 24cham Ps
I R
n éd It ORIa L par Philippe Gélie pgelie@lefigaro.frLa chronique
de Luc Ferry
n La tribune Les bretelles de Pégasede Noëlle Lenoir
PAGE 20
u’il est loin le temps des « bretel- rosés, le souverain Mohammed VI et son entou- Systèmesdestockageles » où un grésillement sur la li- rage figurent sur la liste qui impute aux services
gne valait brevet de reconnais- marocains la surveillance du président français. automatisés FIGARO OUI sance, où une camionnette garée Le pire, c’est qu’on ne peut même pas affirmer
FIGARO NON@ Qdans la rue tournait négligem- qui a été effectivement espionné, encore moins
ment son antenne vers vos fenê- quels secrets d’État ont été volés. Pas de trace, Réponses à la question
tres, où un journaliste en poste dans un pays pas de crime, pas de coupable.de mercredi :
sensible poussait la politesse à « saluer ceux qui C’est pourtant le moment de réagir. Les armes Approuvez-vous la fin
nous écoutent ». C’était le bon temps des bar- silencieuses de la cy-de l’obligation du port Les virus bouzes, quand Lino Ventura répondait aux pe- berguerre devien-du masque dans les lieux
tits noms charmants de « Chérubin », « Falba- nent potentiellement de la où s’applique le passe
la », ou « Bazooka »… aussi dévastatrices sanitaire ? cyberguerre,
Aujourd’hui, le règne absolu du furtif a enlevé que la bombe
atominouvelle OUI NON toute poésie au métier d’espion. Un virus indé- que : elles peuvent
54 % 46 % celable s’infiltre dans nos téléphones portables – paralyser les réseaux bombe
qui renferment, il faut malheureusement l’ad- d’électricité, d’eau ou TOTAL DE VOTANTS : 192 620 atomiquemettre, la moitié de nos vies – et y dérobe tout ce de transport,
rançonqu’il veut sans laisser d’empreinte. Aux deux ner les entreprises et les hôpitaux, écouter en Votez aujourd’hui
bouts de la ligne, un informaticien aussi génial direct les dirigeants et les généraux. Les experts sur lefigaro.fr
qu’irresponsable et l’agent sans visage d’une demandent un moratoire et un code de condui-L’Assemblée nationale
police politique bien à l’abri dans son bureau. te international – ce qui souligne en creux l’ab-peut-elle se soustraire
Pas étonnant qu’on attende avec impatience le sence de parade. Avec les virus, missiles anony-à l’application du passe
prochain épisode d’OSS 117 pour rêver un peu ! mes et bon marché, le plus probable est sanitaire, comme le
Avec le logiciel espion israélien Pegasus, plus d’assister à une folle course aux armements. souhaite Richard Ferrand ?
personne ne peut se croire à l’abri. Un roi, trois Dans la mythologie, le cheval ailé emmenait le
présidents – dont Emmanuel Macron – et dix roi vaincre la Chimère ; de nos jours, il porte ses
Kyodo via Reute Rs Conne Ct - premiers ministres ont été ciblés. Arroseurs ar- bretelles. ■
alessandRo Feli Ci -
0810181920 mecalux.fr
Servicegratuit+prixd'unappellocalAND : 3,20 € - BEL : 3 € - CH : 4,20 FS - CAN : 5,70 $C - D : 3,60 € - A : 3,60 € - ESP : 3,20 € - Canaries : 3,20 € - GB : 2,90 £ - GR : 3,40 € - DOM : 3,20 € - ITA : 3,30 €
LUX : 3 € - NL : 3,40 € - PORT.CONT : 3,30 € - MAR : 23 DH - TUN : 4,40 DT - ZONE CFA : 2.400 CFA ISSN 0182.5852
M 00108 - 722 - F: 3,00 E
3’:HIKKLA=]UXUUW:?a@r@c@m@a";
seBastien saloM-GoMis/aFP
C
es
le

de
uxemb
st
nelle étet
é
é
h
h
n
n
n
b
d
d
i
j
t
d
t
t
elle er lle
jeudi 22 juillet 2021 le figaro
2 l'événement
Deux autres
Dents L’affaire Pegasus secoue l’en semble
et trois
premiers
ministres de la classe politique françai se
Emmanuel Macron n’est pas
le seul chef d’État dont Les méthodes du logiciel qui a espionné les téléphones de plusieurs responsables politiques, dont celui d’Emmanuel
le téléphone a peut-être
été espionné via Pegasus. Macron, font réagir. Et interrogent sur les risques d’ingérence étrangère.
Selon Radio France, le roi
du Maroc, Mohammed VI, et
son entourage « sont sur la CommentfonctionnelespywarePegasusUnespiontrèsdiscret
liste des cibles potentielles »
et, d’après le Washington SMSappels FichiersPhotos GPSmotsdepasse1 INFECTION 2 COLLECTE
Post, autre membre
Celogicielespionpeut Unefoisinstallé,ilpeutaspirerdu consortium de médias
s’installeràtoutmoment entoutediscrétionlesForbidden Stories enquêtant
survotresmartphone: donnéesdusmartphonesur cette affaire, elle
(appels,messages,emails,contient des numéros
photos,coordonnéesGPS…).de deux autres présidents,
1010101
0110011l’Irakien Barham Salih Vialatechniquedu 1110100
1010010et le Sud-Africain «Spearphishing»: 1010101
1010101Cyril Ramaphosa. laciblecliquesurun
Le Washington Post avance lienreçupare-mailou
4 AUTODESTRUCTION
aussi les noms de trois parSMSredirigeant
premiers ministres en versunsitemalveillant. Unefoislamission
exercice, ceux du Pakistan, accomplie,Pegasusserait
Imran Khan, de l’Égypte, capabledes’autodétruire.3 TRANSMISSION
Mostafa Madbouli,
IltransmetensuitelesdonnéesauViaunebornewifiet du Maroc, Saad-Eddine Viaunefaillede
commanditaire(viawifi,4Gouondesradio),ouunréseauEl Othmani, et d’un total sécuritéinhérente
malveillant, aprèslesavoirchiffréesetmélangéesàvosde sept premiers ministres àl’appareil(OS)ou
propresdonnéesdetransferts,cequirendsanssolliciteren poste au moment àuneapplication,
l’opérationpresqueindétectable.aucuneactionoù ils ont été sélectionnés commeiMessage
sur la liste. Outre Édouard ouWhatsApp.
Infographie
Philippe, il s’agit du Belge
Charles Michel, du Libanais Emmanuel Macron Mercredi, sur le plateau de TF1, mais des éléments sortis de leur parmi les parlementaires. Preuve
Mathilde siraud £@Mathilde_Sd Saad Hariri, de l’Ougandais (ici le 20 juillet, Jean Castex jugeait « irresponsa- contexte qui peuvent nuire », com- que le dossier inquiète, le président
john ti Msit £@JohnTimsit à Bruxelles) Ruhakana Rugunda, ble » de commenter « tant que nous mente l’entourage d’un membre du Sénat est rapidement monté au
ainsi que plusieurs ne savons pas exactement ce qu’il en de l’exécutif dont le numéro de té- créneau. Invité de Franceinfo du Yéménite Ahmed Obeid
membres de l’exécutif LES RÉVÉLATIONS du Monde et de est ». « Nous allons regarder ça de léphone aurait été ciblé. mercredi matin, Gérard Larcher Ben Dagher, du Kazakh et de l’opposition Franceinfo ont saisi la classe politi- très près, compte tenu de la gravité « On ne découvre pas aujour- avait exhorté en creux la déléga-Bakitzhan Sagintayev auraient été espionnés
que, mardi. Plusieurs membres de potentielle », a-t-il affirmé, indi- d’hui qu’il y a des tentatives d’ingé- tion parlementaire au renseigne- par le logiciel Pegasus.et de l’Algérien
l’exécutif et de l’opposition quant que le président de la Répu- rence. Il y a des ennemis de la dé- ment, créée en 2007, comprenant JOHN THYS/AFPNoureddine Bedoui. auraient été ciblés par les rensei- blique avait déjà « ordonné toute mocratie. Nous devons être les quatre députés et quatre sénateurs,
gnements marocains, qui auraient une série d’investigations ». « Si les défenseurs absolus des démocraties « à se saisir du dossier ».
acquis le logiciel israélien Pegasus. faits sont avérés, ils sont graves », libérales », a déclaré le patron de
Déstabilisation électoraleY compris le chef de l’État. Vingt- a-t-il répété. La République en marche, mer- Nous allons
quatre heures plus tard, l’expertise Les ministres, y compris ceux credi matin, sur LCI. Stanislas Le président de cette délégation, « regarder ça était toujours en cours, afin qui figurent dans la liste de Pega- Guerini a dit vouloir réunir « les François-Noël Buffet, sénateur
d’évaluer la réelle portée de la me- sus, sont donc priés de « ne pas partis politiques du champ républi- (LR) du Rhône, le confirme : « On de très près,
nace. « On cherche à savoir si le té- réagir individuellement ». « On at- cain » afin de « travailler ensemble va probablement organiser quel-compte tenu léphone d’Emmanuel Macron a tend de voir, des vérifications sont sur le sujet », notamment sur la ques auditions la semaine
prochaivraiment été infecté, si des éléments en cours, on ne va pas en rajouter ou lutte contre les fake news. ne, qui seront couvertes par le se-de la gravité
ont pu être piratés et donc pour- partir au quart de tour en considé- Dans le même temps, le gouver- cret-défense.» Car l’affaire est à
potentielle. raient fuiter, et qui est vraiment le rant que c’est vrai », tempère l’un nement va, selon nos informa- prendre avec des pincettes :
commanditaire », résume un d’eux. Mais le risque de déstabili- tions, proposer à tous les candidats « Mieux vaut éviter des déclara-Si les faits
membre du gouvernement. sation, d’autant plus après l’affaire à l’élection présidentielle un ren- tions politiques, ces problèmes, plus
sont avérés, L’intervention du premier mi- Griveaux, est dans toutes les têtes. dez-vous avec l’Agence nationale diplomatiques, se gèrent en
“lounistre mardi dans l’Hémicycle « Le ministre n’a rien à cacher, mais de la sécurité des systèmes d’infor- cedé” », précise un des ministres ils sont graves » montre que le sujet est pris au sé- cela interroge, dans le cadre d’une mation (Anssi) afin de les sensibili- dont le téléphone a été espionné.
EAn CAS Ex, m ERCRE I, rieux au sommet de l’État. Mais, campagne électorale. Puisqu’une ser aux enjeux de cybersécurité. Si la quasi-unanimité de la classe
SUR LE PLA EAU d E tf1 pour l’heure, la prudence est de partie malveillante peut tout à fait Sans surprise, l’affaire a égale- politique a condamné les méthodes
mise dans les rangs de l’exécutif. révéler non pas un scandale d’État, ment suscité de vives réactions de Pegasus, beaucoup
s’interro« Macron doit s’attaquer à la moralisation des technologies de surveillance »
ministre, qui est censé être notre ami », mettre l’émergence de nouveaux ac- bles, les Israéliens ont les moyens de En février 2020, Emmanuel Macron
PROPOS RECUEILLIS PAR
me disait certains dirigeants. Cette teurs. En France, des petites sociétés renseignements pour savoir qui a été confiait au Figaro utiliser parfois georges Malbrunot £@Malbrunot
technologie leur donne un sentiment de ont bâti un système d’exploitation in- mis sur écoute et quelles cibles ont été WhatsApp sur un téléphone sécurisé
toute-puissance. J’avais pourtant fait dépendant d’Apple et de Google. C’est infectées et commencent à produire du pour bloquer d’éventuelles attaques.
INGÉNIEUR de formation, Guilhem valoir à l’un de mes interlocuteurs que encore confidentiel, mais ça fonctionne renseignement. C’est tout un écosystè- Est-ce vraiment sécurisé ?
Giraud a été en charge de la section Té- nous avions affaire à des armes de des- et montre qu’on n’a pas be- me. D’autres sociétés que Techniquement, ce n’est pas juste à
léphonie au sein des services de rensei- truction massive dont il faut contrôler soin d’Apple et de Google NSO font cela. On n’est pas à 100 %. Mais les politiques sont de plus
gnements intérieurs, avant de la prolifération, car cela pouvait se re- pour faire fonctionner un l’abri d’un autre scandale en plus conscients des risques. Il y a une
conseiller des États désireux de s’équi- tourner contre lui. Il n’en était pas téléphone. La deuxième avec des entreprises françai- vraie prise de conscience, à défaut
per du logiciel espion Pegasus, vendu conscient, mais m’a écouté. Dès l’ins- étape relève du droit inter- ses impliquées. Certes, le sa- d’une vraie compétence.
par la société israélienne NSO. Pour la tant où un représentant de NSO m’a de- national. L’arrangement de voir-faire vient de l’unité
première fois, il accepte de témoigner. mandé de venir en Israël pour conti- Wassenaar (qui contrôle les 8200 de l’armée israélienne, Quelle doit être la réponse française
nuer les négociations, j’ai dit non. Un exportations de technolo- mais des gens en sont partis à l’égard du Maroc ?
LE FIGARO. - Êtes-vous étonné client ne peut pas aller chez un fournis- gies à double usage) a été pour monter des sociétés Je connais bien la situation marocaine
par ces révélations ? seur. C’est inverser le rapport de force. renforcé en 2009 par une dans des pays voisins, en pour avoir travaillé sur le sujet. C’est
Guilhem GIRAUD. - Je suis choqué. directive européenne plus Méditerranée. compliqué avec le Maroc, qui est un
Tous Mais le fait que des interceptions Comment limiter l’utilisation contraignante. Mais ces ré- partenaire dans la lutte antiterroriste.
existent ne me choque pas. Elles sont de ces techniques de surveillance ? vélations nous font basculer De 2006 à 2012, la NSA Leurs renseignements nous rendent les États
nécessaires et légales dans un cadre D’abord, ce qui nous a mis dans cette si- dans une nouvelle ère. Paris américaine a écouté Jacques service. Ce sera difficile d’user du bâton s’espionnent, judiciaire bien défini : celui de la cyber- tuation, c’est la domination d’Apple et a rendez-vous avec le sujet, Chirac, Nicolas Sarkozy contre des pays qui peuvent exercer un
mais là, sécurité offensive, destinée à combattre de Google, qui dictent le marché. Ces car la voix de la France, et François Hollande, chantage. Mais je pense qu’un certain
les criminels et les djihadistes. Mais là, il sociétés nourrissent l’utilisateur et le pays des droits de l’homme, avec peu de conséquences. froid va naître. On ne peut pas passer la magnitude
ne s’agit pas de surveillance de djiha- rendent dépendant de cette technolo- est entendue. Il faut bâtir un Cette fois, les entreprises l’éponge quand une quinzaine de mi-dépasse distes. C’est choquant de voir cette gie. Si c’était fait sérieusement sur des G20 extensible, chargé de la comme NSO, qui considè- nistres a été ciblée. Certes tous les États
la raison longue liste d’hommes politiques, de systèmes d’exploitation bien maîtrisés, moralisation des technolo- rent le secteur des intercep- s’espionnent, mais là, la magnitude
déjournalistes et d’opposants ainsi sur- cela irait. Mais ces sociétés sont dans gies de surveillance, et les tions comme un far west, passe la raison d’État, argument sou-d’État »veillés. Les espionner relevait du fait du une logique de mise à jour frénétique pays qui n’y adhéreraient vont probablement être ex- vent avancé pour justifier ce type
d’esGUIL Em G IRAUd, prince. Or, un organe de sécurité d’un des applications à des fins de rentabilité. pas en subiraient des consé- clues des marchés publics en pionnage. Ce n’est plus « business as A CIEn RESPO SA LE
E LA SEC IOn pays ne peut pas faire n’importe quoi. La sécurité chez Google et Apple passe quences, notamment en France et en Europe. Ça va usual », avec 40 États acheteurs de
PeL P O IE à LA GSIEspionner le tout-venant revient tôt ou au second plan par rapport au commer- termes d’image. ramener tout le monde à un gasus pour cibler 50 000 noms.
tard à la figure. ce. À chaque mise à jour, ces sociétés devoir de conscience. Sur le plan
inajoutent des milliers de lignes de code, Serait-ce le cas d’Israël ? ternational, la France doit passer à Souvent, d’ailleurs, des noms
Vous disiez cela aux responsables qui sont autant de vulnérabilités en Israël doit adhérer à l’arrangement de l’action, d’autant qu’Emmanuel Ma- auxquels on ne s’attend pas du tout ?
des États intéressés par NSO ? plus, exploitées par les pirates. Wassenaar et rentrer dans tous les pro- cron figure dans la liste. Il peut se saisir C’est le même mécanisme que celui
utiIsraël a une réputation incomparable en jets de moratoires sur ces technologies. du sujet pour créer une instance inter- lisé par la cellule des écoutes de l’Élysée
matière de technologies de surveillan- Comment agir auprès d’elles ? L’État hébreu ne peut pas se considérer nationale chargée de moraliser les sous Mitterrand. On ratisse large. Dans
ce. Les sociétés israéliennes qui pros- Je ne suis pas optimiste sur l’ouverture comme une nation moderne et démo- technologies de surveillance, et ceux le carnet d’adresses d’un tel, on va
peutpectent sont accueillies à bras ouverts de négociations avec ces sociétés. Il faut cratique s’il continue son laisser-faire. qui refuseraient d’en faire partie ver- être trouver le numéro d’un autre, se
par certains dirigeants de pays, qui plutôt que les États favorisent une plus Vu l’ampleur de ce qui a été révélé, on raient leur soft power en pâtir. Les opi- dit-on. C’est du « on ne sait pas, mais on
nourrissent des fantasmes. Ils pensent grande richesse dans les systèmes d’ex- ne peut pas penser qu’Israël a fait son nions publiques sont réceptives à ces va voir ». C’est l’exact contraire d’un
pouvoir espionner tout le monde, « tel ploitation des téléphones, afin de per- travail. L’État voit passer les flux des ci- problématiques. cadre juridique, clairement établi. ■
A
CO CT ON P SONN
et
ciblés
prési

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents