Le Figaro du 23-02-2021
29 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Le Figaro du 23-02-2021

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
29 pages
Français

Informations

Publié par
Date de parution 23 février 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 34 Mo

Exrait

3,00€ mardi 23 février 2021 LE FIGARO - N° 23 797 - www.lefigaro.fr - France métropolitaine uniquement Dernière édition
lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
BOEING DÉBAT
L’AVIONNEUR AMÉRICAIN FRAPPÉ Y A-T-IL UNE PLACE
PAR UNE NOUVELLE CATASTROPHE POUR LE BEAU DANS L’ART
INDUSTRIELLE PAGE 20 CONTEMPORAIN ? PAGES 26 ET 27
BRUXELLES
Face à Moscou,
l’Europe dégaine Face à l’épidémie, Macron
des sanctions
a minima PAGE 6
ÉTATS-UNIS choisit le pragmatismeCuomo rattrapé
par sa gestion
du Covid dans l’État La décision était attendue : Nice et tout le littoral du département des Alpes-Maritimes sont
de New York PAGE 7 placés en reconfinement partiel. Le chef de l’État veut privilégier l’approche territorialisée.
POLICE
Un confinement national, dans sa ville, la décision du chef de l’État considère les projections que le prési- sanitaire qui se multiplientVers un délit
Emmanuel Macron n’en avait préfet est donc tombée : ce d’ailleurs que l’approche ter- dent reçoit chaque jour ne ont plutôt tendance à le
rasde « provocation pas voulu fin janvier. Mais sera un confinement partiel, ritorialisée reste le bon éche- font pas état d’une dégrada- surer. Au point qu’il « travaille
devant l’ampleur prise par les week-ends, pas seule- lon à ce jour, et qu’il n’est pas tion, mais ses rendez-vous déjà à se projeter et à se donnerà l’identification »
l’épidémie dans les Alpes- ment à Nice, mais sur tout le question de changer de doc- réguliers avec le Conseil un cap », dit-on à l’Élysée,PAGE 9
Maritimes et devant l’insis- littoral du département. Cet- trine tant que la situation ne scientifique, ses réunions pour l’après-couvre-feu, qui
te fois, le couple maire-préfet l’exigera pas. Car non seule- hebdomadaires sur les vac- reste « sa priorité ».tance du maire de Nice àDISTRIBUTION
vouloir un reconfinement semble avoir fonctionné. Le ment les données chiffrées et cins et les Conseils de défense PAGES 2 À 5 ET L’ÉDITORIAL
Les grandes
enseignes se ruent
sur le live
shopping PAGE 18 Des
questions VIN
Le champagne demeurent selon Jay-Z
PAGES 24 ET 25 sur les effets
n Le Mexique, des variants
oasis pour
Britannique, sud-africain,touristes
brésilien… Les trois variantsfuyant les du Sars-CoV-2 sont
surrestrictions veillés comme le lait sur le
feu en France, de peur qu’ilssanitaires
ne provoquent une nouvelle
n Les amateurs flambée de Covid-19. Il reste
difficile cependant de jugeront-ils pris Un an après
de leur influence sur la dy-le contrôle de
namique épidémique. Les in-le choc du Covid, Milan Wall Street ? formations disponibles sont
trop parcellaires et datées. Etn La tribune retrouve le goût de vivre même dans les zones où ils
de Lucien sont très présents,
l’épidéAbenhaïm mie n’augmente pas assez
Le 23 février 2020, Milan se barricadait sous l’effet d’une contagion massive par le coronavirus. Un an plus tard, la capitale pour en rendre les variants
n Un entretien lombarde reprend vie peu à peu. Fermés pendant cinq mois, les restaurants ont rouvert, même si le virus n’a pas disparu. responsables avec certitude.
avec David
Cohen
n La chronique ÉDITORIAL par Yves Thréard ythreard@lefigaro.fr VOYAGERVOUSMANQUE?
de Renaud
PASSEZ CHAQUE NUITGirard
Le confort DADANS UN GRAND HÔNS UN GRAND HÔTELTEL
n RealpolitikUn entretien
des grands hôtels
avec Gérald chez vous à partir de
n un an, le pouvoir exécutif a universitaire y résisteraient-ils ? Surtout,
Bronner €beaucoup appris. Il y a douze pareil diktat supposerait que tout soit en or- 1490PAGES 12 À 15
mois, l’arrivée de ce coronavirus dre pour le rendre efficace. Dans le même le matelas 140
dont on ne savait rien le condui- temps, il conviendrait de vacciner à tour de E sait à décréter sur tout le territoire bras. Or la France, comme la plupart de ses FIGARO OUI
l’assignation des Français à résidence. Cer- voisins européens, manque de doses. Les FIGARO NON@
taines régions étaient peu ou pas menacées, Israéliens sortent d’un mois de confinement
Réponses à la question mais, au pays de l’égalité, il lui semblait strict – le troisième depuis un an -, mais
de lundi : sans doute impensable de faire des excep- 50 % d’entre eux sont aujourd’hui vaccinés,
Approuvez-vous la tions. La preuve, après l’été, la mise sous contre seulement
décision du maire de Lyon cloche de Marseille devait provoquer sur La France 4 % des Français ! En
d’imposer un menu sans place un vif tollé. Le gouvernement en était l’absence des armesdoit faire viande dans les écoles ? responsable car les élus locaux n’avaient nécessaires, le
pragpas été préalablement consultés. Depuis, les mouvement matisme par défautOUI NON
fils du dialogue avec Paris paraissent re- est préférable aux17 % 83 % comme
noués. C’est ainsi que l’annonce, ce lundi, constructions
théoTOTAL DE VOTANTS : 221 360 d’un confinement partiel du littoral azu- riques hasardeusesl’ennemi Qui n’a jamais rêvé d’avoir chez soi une literie digne d’un grand
réen en fin de semaine n’a pas suscité de défendues par quel- hôtel ? Développée avec un atelier français dans le respect desVotez aujourd’hui savoir-faire artisanaux, la collection Hôtel &Lodge vous inviteréactions hostiles. La circulation imprévisi- ques médecins et scientifiques. UNE EXCLUSIVITÉsur lefigaro.fr àretrouver chaque nuit la volupté des literies d’hôtellerieble du virus nécessitera peut-être d’autres Contrainte et forcée, la France avance à
peApprouvez-vous premium, entre confort exceptionnel, esthétique raffinée etvariations territoriales à l’avenir. tits pas dans la pandémie. Des variants
peule recours au confinement matièresnaturelles.La France ne peut que s’en remettre à une vent encore lui jouer de vilains tours.
partiel et localisé, méthode empirique. Elle doit faire mouve- Fréquente au début, la parole présidentielle
tel que décidé dans ©ment comme l’ennemi. Suivre les adeptes se fait plus rare à la télévision. Emmanuel
les Alpes-Maritimes ? du confinement total, du « zéro Covid », Macron, le premier, sait qu’aucune
proserait une folie. Le moral de la nation, l’ap- messe ne peut être tenue. L’heure est donc à
e e66 rue de la Convention Paris 15 56-60coursdeVincennesParis12RALPH ORLOWSKI/REUTERS-JEAN- pareil économique, les systèmes scolaire et la realpolitik. ■
CHRISTOPHE MARMARA/LE FIGARO 7j/7 •01 40 59 02 10 7j/7•0143418093
M°Boucicaut,parkinggratuit M°PortedeVincennesouNation
2AND : 3,20 € - BEL : 3 € - CH : 4,20 FS - CAN : 5,70 $C - D : 3,60 € - A : 3,60 € - ESP : 3,20 € - Canaries : 3,20 € - GB : 2,90 £ - GR : 3,40 € - DOM : 3,20 € - ITA : 3,30 € Canapés,literie,mobiliersur3000m :toutesnosadressessurwww.topper.fr
LUX : 3 € - NL : 3,40 € - PORT.CONT : 3,30 € - MAR : 23 DH - TUN : 4,40 DT - ZONE CFA : 2.400 CFA ISSN 0182.5852
M 00108 - 223 - F: 3,00 E
3’:HIKKLA=]UXUUW:?k@c@m@d@a";
CHAMPS LIBRES
FLAVIO LO SCALZO/REUTERS
Cmardi 23 février 2021 LE FIGARO
2 L'ÉVÉNEMENT
Un Malgré Nice, confinement
le week-end
permettra
notamment Macron veut de décourager
nos visiteurs
de se rendre
sur la Côte tenir sa ligne
d’Azur pendant
ces vacances Le préfet des Alpes-Maritimes a annoncé, lundi,
d’hiver » une série de mesures pour tenter de ralentir le virus.CHRISTIAN ESTROSI
MAIRE DE NICE
cas et à la saturation hospitalière qui elle s’appuyait sur des rationnels
ARTHUR BERDAH £@arthurberdah se profile. - économique, psychologique, et
surLe préfet maralpin s’est lui-mê- tout scientifique - qui n’ont pas été
LE DÉCOR et le casting ont changé. me inscrit dans cette seconde caté- démentis à ce jour. On reste donc
L’hiver a succédé au printemps ; les gorie, lundi, en annonçant une « sé- dans le pragmatisme plutôt que dans
Alpes-Maritimes ont remplacé les rie de mesures » pour son territoire. l’anticipation catastrophiste »,
tranBouches-du-Rhône ; et Nice a repris Immédiatement applicables, ces che un conseiller.
le mauvais rôle d’Aix et Marseille. restrictions vont de la fermeture des En clair, le chef de l’État
considèPourtant, le scénario actuel rappelle commerces non vitaux de plus de re que l’approche territorialisée et le
étrangement - pour ne pas dire 5 000 m² au renforcement des retour du couple maire-préfet
detristement - celui de septembre contrôles avec la frontière italienne, meurent le bon échelon à ce jour, et
dernier. Comme à l’époque, le Co- en passant par un confinement du qu’il n’est pas question de changer
vid gagne dangereusement du ter- littoral le week-end. Instaurées de doxa tant que la situation ne
rain après avoir connu une relative pour au moins deux semaines, ces l’exigera pas. Ce qui, à en croire
période d’accalmie. Comme à mesures pourraient être prolongées l’Élysée, est encore loin d’être le cas
l’époque, l’épidémie menace de de- ou durcies si la flambée était amenée pour l’instant. Car non seulement On est en
venir hors de contrôle dans les pro- à se poursuivre ou à s’amplifier. les données chiffrées et les
projectrain de tuer chaines semaines, voire dans les « J’insiste sur le fait que ces règles tions infographiées que le président
prochains jours. Et, comme à l’épo- sont introduites pour une durée de reçoit chaque jour ne font pas état le pays parce
que, les autorités sanitaires et politi- quinze jours, et je souhaite que l’évo- d’une dégradation, mais ses
renqu’on n’est ques, qu’elles soient locales ou na- lution de la situation nous permette de dez-vous réguliers avec le Conseil
tionales, semblent dépassées par la ne pas les prolonger au-delà de ce scientifique, ses réunions hebdo-pas capables
situation. « Les variants ont prouvé délai. Ni de les aggraver… », a pré- madaires sur les vaccins, et les Évolutiondelamoyennedeshospitalisations Tauxdevariantsbritanniques
de prendre que le virus avait une part d’inconnue venu Bernard Gonzalez. Avant de Conseils de défense sanitaires qui se Pourcentagedecaspositifssuspectésd’êtreentrele17etle21février2021
permanente et grandissante. Nous lancer, « plus que jamais, (un) appel multiplient - le prochain doit avoir desvariants,du8audes mesures
reconnaissons donc, en toute humili- à la responsabilité de chacun et à lieu mercredi - ont plutôt tendance 14février2021MOYENNEENBAISSEde rigueur de té, qu’il y a encore des difficultés à l’esprit de responsabilité qui fait à le rassurer. Au point qu’il «
traInférieureà-30%
expliquer quelques données. Comme l’honneur » de la population locale. vaille déjà à se projeter et à se donner fonctionnement. De-20%à-30%par exemple le décalage que l’on un cap » pour l’après couvre-feu,
«Tenir ensemble » De-10%à-20%constate entre les projections qu’on qui reste « sa priorité ». 50%etplusCe n’est pas
nous donne et les chiffres qu’on relève Son message fait écho, d’une certai- En attendant, le président essaie, De0%à-10% 30à50%en enfermant dans certaines régions ; et l’explosion ne manière, au fameux « tenir en- tant bien que mal, de renouer avec le 10à30%
à laquelle on assiste dans d’autres semble », lancé il y a quelques mois fil de son quinquennat, à un an de les gens qu’on
Inférieurà10%départements », reconnaît-on dans par Emmanuel Macron, et qui a de- 2022. Après s’être rendu à Nantes, il luttera contre 0%l’entourage d’Emmanuel Macron. puis été repris par presque tous ses y a dix jours, sur le thème de l’égalité
PasdedonnéesAvec en ligne de mire notamment le ministres sur les réseaux sociaux. des chances, puis au Centre national l’épidémie.
Sud-Est, la Moselle, le Nord, et l’Île- « Cette formule du président est de- d’études spatiales, la semaine
derC’est en de-France, où les taux d’incidence venue une sorte de campagne de com nière, pour y suivre l’atterrissage sur
Tauxdevariantssud-africainsn’en finissent plus de grimper. gouvernementale, mais elle a un vrai Mars du rover Perseverance de la responsabilisant
Une fois ce constat posé, une op- sens pour nous ! Le défi lancé ce Nasa, il s’y emploiera de nouveau ce oubrésiliens
les Français tion revient systématiquement dans week-end aux youtubeurs “McFly & mardi. En se rendant cette fois en MOYENNE
toutes les conversations au sommet Carlito” s’inscrit d’ailleurs dans cette Côte-d’Or, pour visiter une exploi- ENHAUSSEdans leurs
de l’État. Celle de la dernière chan- même logique. On mobilise tout le tation familiale en
polyculture-éleSupérieureà50%attitudes ce : le reconfinement. Paradoxe de monde en disant : “Passe le message vages, puis présider une table ronde
De40%à50%cet outil : il sonne à la fois comme un à ton voisin” », sourit l’entourage du avec les acteurs engagés dans la 30%etplusde liberté
traumatisme pour une partie du chef de l’État. chaîne agroalimentaire. L’occasion 10à30%» De30%à40%
5à10%NICOLAS DUPONT-AIGNAN pays, tant son coût - matériel et Car malgré la morosité ambiante, de faire un point sur l’avancée des De20%à30%
2,5à5%PRÉSIDENT DE DEBOUT LA FRANCE immatériel - est élevé ; mais il appa- Emmanuel Macron garde encore États généraux de l’alimentation. Et De10%à20%
1à2,5%raît en même temps comme une l’espoir d’échapper au confinement montrer que le bout du tunnel « ne se
De0%à10% Guadeloupe Martinique Guyane Réunion Mayottesource d’espoir pour d’autres Fran- national. « Quand il a opté pour le compte pas seulement en termes de Inférieurà1%» Lire aussi PAGE 14+ çais, qui ne savent plus comment couvre-feu renforcé, fin janvier, sa date, mais aussi en termes d’horizon
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge atteur » Beaumarchais 0%
Source:meteocovid Infographierépondre à l’envolée du nombre de décision était certes politique, mais et d’agenda de réformes ». ■
La météo, une influence certaine L’impact des variants encore peu visible sur l’épidémie
faute de séquençage, on ne dispose
VINCENT BORDENAVE mais difficile à quantifier sur l’épidémie d’aucun moyen pour suivre avec pré-£@bordenavev
cision l’ensemble de ces épidémies. »
rôle important. Reste à comprendre La crise du Covid-19 aura eu le En effet, si les autorités sanitaires
DÉCRYPTAGE lequel et à le quantifier. Vaste pro- mérite de stimuler les recherches C’EST une drôle d’impression qui communiquent régulièrement sur
gramme. dans ce domaine. La société Predict prédomine en cette fin février. Sur les variants, les informations ren-Tristan Vey
On sait historiquement que les in- Services (filiale de Météo-France, le plan épidémique, la France sem- dues publiques sont partielles et da-tvey@lefigaro.fr
fections respiratoires préfèrent les Airbus Defence & Space et BRL), ble au milieu de gué, sans savoir tées. D’abord, il y a les résultats des
conditions hivernales. La grippe se spécialisée dans l’évaluation des ris- réellement si la situation restera séquençages menés lors des
enquêLORSQUE la France a levé progres- propage ainsi d’un hémisphère à ques naturels, a par exemple mis en stable ou si la détérioration tant re- tes flash des 7 et 8 janvier ; les
résulsivement les restrictions du premier l’autre, basculant chaque année de place un indice mêlant température doutée aura lieu. « Avec les diffé- tats définitifs des deux autres
enconfinement en mai dernier, chacun l’hiver septentrional à l’hiver aus- et humidité de l’air pour déterminer rents variants qui circulent sur le ter- quêtes flash menées les 27 janvier et
guettait les courbes épidémiques. tral, puis inversement. Est-ce parce les conditions météorologiques les ritoire, nous faisons face à une 18 février sont toujours en attente.
Résultat : pas le moindre frémisse- que nous passons plus de temps à plus favorables à la circulation du vi- somme d’épidémies, analyse Jean- Par ailleurs, on connaît les résultats
À Dunkerque, des gens ment. L’épidémie continuait même l’intérieur quand il fait froid, ce qui rus. Bilan : c’est autour de 5-6 °C et Stéphane Dhersin, directeur adjoint des criblages, autrement dit la
refont la queue pour de refluer. Plus les semaines pas- favorise les contaminations en lieux 70 à 90 % de saturation en eau que la scientifique de l’Institut national des cherche, sur les tests PCR positifs,
se faire dépister,
saient, plus il devenait évident que le météo semble la plus clémente pour sciences mathématiques et respon- des mutations particulières portées la semaine dernière,
virus n’aimait pas beaucoup l’été. le virus. Les scientifiques pensent sable de la plateforme de modélisa- par les variants britannique, sud-alors que l’épidémie C’est autour Au point que nous avons très large- que ces paramètres sont alors opti- tion MODCOV19. Les résultats glo- africain et brésilien. Mais les der-repart à la hausse
ment relâché notre vigilance, ce qui de 5-6 °C et 70 à 90 % maux pour le maintien en suspen- baux ne peuvent donc pas donner une niers éléments publiés par Santé dans la région.
semble rétrospectivement avoir sion dans l’air des aérosols, ces gout- indication satisfaisante des dynami- publique France datent de la semai-PASCAL ROSSIGNOL/de saturation en eau que
erpermis à l’épidémie de repartir à bas telettes microscopiques dont il a peu REUTERS ques réelles. Le problème, c’est que, ne du 1 au 7 février. Parmi ces tests la météo semble la plus bruit dans un contexte qui lui était à peu été démontré qu’elles jouaient positifs criblés, 36 %
corresponclémente pour le viruspourtant défavorable. Devant la un rôle-clé dans la propagation. daient à une suspicion de variant
montée progressive des contamina- Fait notable, c’est exactement les britannique et 5 % à une suspicion
tions, on s’attendait ensuite à voir clos ? Ou parce que le virus « résis- conditions que l’on retrouve dans les de variant sud-africain ou brésilien.
l’épidémie flamber en septembre te » mieux dans le froid et est moins abattoirs, à l’origine de nombreux « Au-delà du délai, qui pose
problèavec la rentrée des classes. Il n’en a abîmé par un rayonnement ultra- clusters ! La contagiosité pourrait être me, cette méthode ne permet pas de
rien été. Ce n’est que dans la conti- violet moins intense ? Peut-être est- 25 % plus importante que lorsque le dissocier l’apparition de nouveaux
nuité des premiers frimas de ce aussi notre organisme fragilisé thermomètre descend en dessous de variants et la circulation de variants
l’automne, en octobre, que la dyna- par le froid (notamment les mu- -5 °C ou passe au-dessus de 15 °C. Ces déjà identifiés avec les mêmes
mutamique exponentielle s’est réelle- queuses des voies respiratoires) et le paramètres météo ont d’ailleurs une tions », note Jean-Stéphane
Dherment enclenchée. manque de lumière (indispensable influence sur les conditions intérieu- sin.
Quelles leçons peut-on tirer de pour synthétiser la vitamine D) qui res : l’humidité absolue (soit la quan- L’équipe du laboratoire de
malaces observations ? La première, c’est nous rendrait plus vulnérable aux tité d’eau, en grammes, contenue dies infectieuses de Montpellier a pu
qu’il est très délicat de prédire le infections ? Personne n’ayant jamais dans un mètre cube d’air) est sensi- récupérer avec le CHU les résultats
comportement d’une épidémie tant réussi à trancher, une forme de blement la même à l’intérieur et à de 42 229 tests positifs réalisés sur
le nombre de paramètres imbriqués consensus mou avait émergé : il l’extérieur. Ce qui favoriserait la des échantillons collectés entre le
est important. La seconde, c’est que s’agissait probablement d’un mé- hausse des contaminations pendant 26 janvier et le 16 février dans treize
la météo joue de toute évidence un lange de tout cela. la mauvaise saison. ■ régions. Selon leurs modèles,
acA
J.-C. MARMARA/LE FIGARO