Le Figaro du 23-06-2022
35 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le Figaro du 23-06-2022 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
35 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 23 juin 2022
Langue Français
Poids de l'ouvrage 45 Mo

Exrait

b
u
k
l
b
3,20€ jeudi 23 juin 2022 le figaro - N° 24 210 - www.lefigaro.fr - France métropolitaine uniquement Dernière édition
lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
hommage dgse
Yves coppe Ns, l’homme qui a Fait Ber Nard Émi É : « a ujourd’hui
aimer la pal ÉoNtologie comme hier, Nos age Nts
aux Fra Nçais Page 35 so Nt e N première lig Ne » Page 10
Notre
sélection
de lectures
de vacances
Notre
S PPléme Nt
Macron
en appelle à la
ALiNiNgr AD
l a sécurité
des pays Baltes responsabilité préoccupe l’otan
Page 7
Turqui E de ses opposants t apis rouge pour
mohammed Ben
Le chef de l’État écarte l’hypothèse d’un gouvernement salman à a nkara
Page 8 d’« union nationale », mais, faisant l’éloge du « compromis »,
il demande aux groupes politiques de choisir entre « contrat f OOT ALL
de coalition » et soutien au cas par cas. PAGES 2 à 4 Et l’éditori AZinédine Zidane,
le demi-siècle
d’une légende
Page 12
Les Vingt-Sept s’apprêtent Inflation : les entreprises
n a ssaut contre
à valider la candidature qui gagnentle capitole :
l’étau se de l’Ukraine à l’UE et celles qui perdentresserre sur
Réunis jeudi et vendredi à à l’Ukraine et à la Moldavie. Les entreprises subissent la consommateurs. Mais d’autres, donald t rump
Bruxelles, les dirigeants Une décision historique et hausse des coûts des matières profitant d’une forte demande,
n l es tribunes européens s’apprêtent à tirer lourde de conséquences pour premières, de l’énergie ou des parviennent à relever leurs
les conséquences de la guer- le dernier sommet sous pré- transports. Certaines sont prix, comme dans l’automo- de maxime
re menée par la Russie en ac- sidence française. contraintes de rogner leurs bile, l’aérien ou l’hôtellerie. t andonnet cordant le statut de candidat Page S 6 et 7 marges pour ne pas faire fuir les Page S 22 et 23
et de
grm matthieu
r ougé Éditorial par Vincent t rémolet de Villers vtremolet@lefigaro.fr
n un grand
entretien avec Tout changer marc l azar
n l es chroniques n a rangé le Conseil national de la Coalition, majorité au cas par cas, les
difféde charles jaigu résistance et l’Union sacrée de rentes combinaisons parlementaires ont été
1914. Ouf ! Entre ces références invoquées dans l’allocution présidentielle. et de l uc Ferry
tragiques et l’absence d’une ma- Comme si l’arithmétique était tout. Mais
Page S 14 à 17 Ojorité absolue pour le président n’est-ce pas la dynamique qui est brisée ?
de la République, il y a un gouffre que l’on ap- Dans cette atmosphère de décomposition,
pelle l’Histoire. Les heures que nous vivons elle ne peut qu’être baissière. Après le choc FIGARO OUI
pourtant ne tiennent pas de l’anecdote. Elles des suffrages viendra celui des sondages. FIGARO NON@
révèlent au grand jour un chambardement Pour inverser cette tendance, retrouver du
Réponses à la question démocratique qui perçait depuis longtemps souffle, il faut, oui, de la « clarté » et de la
de mercredi : dans les urnes ou sur les ronds-points. C’est « responsabilité ».
Ne pas Pensez-vous une crise politique interne que nous vivons, Changer de ton
qu’Emmanuel Macron l’erreur serait de la confondre avec les périls d’abord, de tour d’es-se défausser
trouvera des alliés pour venus de l’extérieur (guerres, épidémies, prit et de pratique
sur ses faire voter des réformes ? crises économiques). Pour le chef de l’État, la - ce que l’on appelle
tentation est grande de mélanger dans un technocratie - pour opposantsoui No N
même mot, « crise », ce qui menace notre faire place à une lan-59 % 41 %
pays et ce qui menace son avenir politique. gue intelligible, une autorité sereine, une
TOTAL DE VOTANTS : 215 926 On dira que le sur-place législatif nous épaisseur humaine, une agilité expérimentée.
concerne tous, mais ce serait oublier que les Changer donc le gouvernement de fond en
Votez aujourd’hui Français par leur vote de fragmentation ont comble, du premier ministre jusqu’aux
sesur lefigaro.fr aussi voulu décourager l’entrain réforma- crétaires d’État. Ensuite, donner un cap,
Avez-vous été convaincu teur que l’on prête à Emmanuel Macron. Par même modeste. Se concentrer, enfin, sur ses
par l’allocution leur suffrage, ils n’ont pas souhaité transfor- propres responsabilités plutôt que de se
déd’Emmanuel Macron ? mer le chef de l’État en héros de Borgen, exi- fausser, une fois encore, sur les défaillances
ger qu’il négocie la moindre loi comme un de ses opposants. S’il refuse d’entendre le cri
chancelier allemand, ils ont choisi de le des urnes, le pouvoir tournera dans sa roue
Jean-Christophe M arMara/Le sanctionner sévèrement. jusqu’à épuisement. ■Figaro-L ioneL
BonaVentUre-/aFpnaka - sto Ck.ado Be. CoM
AND : 3,90 € - BEL : 3,30 € - CH : 4,20 FS - D : 3,80 € - ESP : 3,90 € - GR : 3,40 € - DOM : 3,60 € - LUX : 3,30 € - PORT.CONT : 4,00 € - MAR : 25 DH - TUN : 8,00 DT ISSN 0182.5852
M 00108 - 623 - F: 3,20 E
3’:HIKKLA=]UXWUU:?a@q@c@n@a";
champs l I Res
FIGARO l Itté Ra IRe
LUdoViC Marin/aFp
Ct
c
i
e
b
u
c
e
n
e
o
jeudi 23 juin 2022 le figaro
2 l'événement
Il faudra bâtir Macron tente de
des compromis
nouveaux,
dans le dialogue,
l’écoute, le respect. renvoyer la pression
Dans la plupart
des démocraties
occidentales, sur ses opposants aucune force
politique ne peut
faire les lois seule. Le chef de l’État appelle les partis à voter au cas par cas
La majorité selon les textes ou à bâtir une coalition dans les 48 heures.
présidentielle doit
s’élargir. Nous
mis nouveaux, dans le dialogue, Tout au long de ses rencontres avec
François-Xavier Bourmaud devons apprendre l’écoute, le respect. » les chefs de parti, Emmanuel Macron a
£@fxbourmaud
Des trois scénarios qui se présentaient pris la mesure du chemin qu’il reste à à gouverner
à lui pour sortir de l’impasse politique, parcourir pour tenter de stabiliser le
et légiférer IL A CHOISI la solennité. Trois jours Emmanuel Macron en a d’emblée éva- Parlement pour son second mandat. Les
après la déroute de son camp aux élec- cué un, celui du gouvernement d’union Républicains rejettent l’idée d’une coa-différemment
tions législatives et au terme d’une sé- nationale, « pas justifié à ce jour », selon lition ou d’un accord de gouvernement ; »
Anuel mA R rie de consultations des chefs de parti lui. Il en reste donc deux, qu’il a mis en- les Insoumis de Jean-Luc Mélenchon
représentés à l’Assemblée nationale, tre les mains de ses oppositions. Soit vo- s’installent dans une opposition frontale
Emmanuel Macron a présenté aux ter au cas par cas selon les textes, soit au chef de l’État en entraînant les
sociaFrançais sa lecture du scrutin dans le bâtir une coalition. Dans les deux cas, listes et les écologistes dans leur sillage ;
cadre d’une allocution officielle depuis un appel au « dépassement politique » les communistes ont rapidement
referl’Élysée. Le même dispositif qu’au dé- qu’il a demandé aux partis d’opérer mé la porte qu’ils avaient entrouverte à
but de la crise sanitaire, le même aussi dans « la clarté et la responsabilité ». l’union nationale ; le Rassemblement
qu’au déclenchement de la guerre en Avec un programme de travail chargé national n’acceptera de soutenir
l’exéUkraine. C’est dire si l’heure est grave. puisqu’il s’agira de prendre dès cet été cutif que si ce dernier se rallie à ses
posiLe président de la République a « des mesures d’urgence, dont une loi tions. Voilà pour les positions de départ
d’ailleurs évoqué ces événements en pour le pouvoir d’achat, et des mesures dont le président de la République
espètoile de fond de son intervention enta- d’urgence pour notre santé ». Le chef de re qu’elles finiront par évoluer dans les
mée par sa lecture de la séquence élec- l’État a également évoqué des mesures prochains jours. Il part de loin.
torale des deux derniers mois. pour l’emploi et des « choix forts » sur En renvoyant à ses oppositions la
res« Le 24 avril, vous m’avez renouvelé l’énergie et le climat. ponsabilité d’un éventuel blocage du
votre confiance en m’élisant président pays à venir, Emmanuel Macron tente
Quelques lignes rougesde la République. Les 12 et 19 juin der- de leur mettre sur les épaules une partie
niers vous avez élu vos députés, a-t-il Le chef de l’État a tout de même posé de la pression qui pesait sur les siennes.
rappelé. Je ne peux pas (…) ignorer les quelques lignes rouges. Notamment le Et espère qu’au bout du compte, les
fractures et les divisions profondes de respect du programme sur lequel il a été Français leur attribueront la responsa- ensuite à Berlin pour un sommet du G7,
notre pays qui se traduisent dans notre élu il y a deux mois avec notamment bilité de l’impasse politique. Auquel cas, enfin à Madrid pour celui de l’Otan. Une
Assemblée. » Et qui menacent de pa- l’engagement européen. Pas question il lui faudra bien tenter d’en sortir. Avec semaine au total. C’est le temps que
laisralyser l’action du gouvernement non plus d’augmenter les impôts ou la le dernier outil qui lui reste, la dissolu- se Emmanuel Macron aux groupes
polipuisque, à lui seul, le parti présiden- dette. « Il faudra bâtir des compromis, tion. Les opposants du chef de l’État tiques de l’Assemblée nationale pour
rétiel ne détient pas la majorité absolue. des enrichissements, des amendements, auront la semaine pour y réfléchir. pondre ou non à son appel. « Dès mon
Il lui faut donc trouver des alliés. « La mais le faire en toute transparence, a-t-il Jeudi, Emmanuel Macron s’envole retour, à la lumière des premiers choix,
majorité présidentielle doit s’élargir, ajouté. Pour avancer utilement, il revient pour une série de déplacements inter- nous commencerons à bâtir cette méthode Le rôle
a-t-il constaté. Nous devons collecti- maintenant aux groupes politiques de nationaux, d’abord à Bruxelles pour un et cette collaboration nouvelle », a-t-il
d’un député vement apprendre à gouverner et légi- dire en toute transparence jusqu’où ils Conseil européen consacré à

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents