Le Figaro Madame du 22-05-2020

-

Presse
92 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 22 mai 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 20 Mo
Signaler un problème
fm lefigaro.fr/madame
PLANÈTE BLEUE artistes, chefs, scientifiques, navigatrices REGARDS CROISÉS POUR SAUVER L’OCÉAN
GUEST STARVANESSA MOODY PHOTOGRAPHIÉE PAR DAVID ROEMER
Madame Figaro - n°1865
louisvuitton.com
Une collection artisanale unique. D’authentiques poteries de Vallauris signées et numérotées, à découvrir sur alinea.com.
X
À découvrir suralinea.com
TERRE Argile blanche, chamottée et émaillée. Pichet. L12 x H21 cm 50€. Coupe de table. Diam.31 x H15 cm 90€. Vase L20 x H40 cm 140€
Sommaire/madame
ommaire M lefigaro.fr/madame f
EN COUVERTURE Vanessa Moody (@ Women Management) porte une robe en crêpe de soie, Stella McCartney, et un collier, Galerie Argiles. Photo David Roemer. Réalisation Julie Gillet. Coiffure Romina Manenti @ Home Agency. Maquillage Deanna Hagan @ Bridges Artists, avec les produits M.A.C Cosmetics.
7ÉDITO/« Océan de vie », parIsabelle Autissier.
10NEWS/madame/Toutes les tendances décryptées. 12/Business :Lætitia Toupet.14/Décryptage :le sens de la fête.16/Business mode :blue-jean, le new deal green ?18/Style :les sacs couleur nude. 20/Beauté :les secrets de l’actrice Lily James.
23CULTURE/madame Musique, séries, podcasts, art…28/Livres.
32MAG/portfolio :flots artistiques. 38/Interview.Françoise Gaill, biologiste : « L’océan est notre espoir, notre assurance-vie. » 41/Décryptage :regards croisés pour sauver l’océan. 44/Tendance :le bleu est roi.48/Phénomène. Seconde main : les femmes en première ligne.
52MODE/looks :la note bleue.66BEAUTÉ/tendance :l’appel du large. 72LIFESTYLE/cuisine :toques des mers. 79NOTEBOOK/Offre spéciale. 80/Évasion.81/Green.83/Jardin.
VOS RUBRIQUES/ 8/Courrier.78/Les Triplés. 84/Mots croisés.87/Horoscope. 90/Confidentiel :Guillaume Néry.
PHOTOS DAVID ROEMER ET DOMINIQUE ISSERMANN. ILLUSTRATION STÉPHANE MANEL
5 madame FIGARO
Édito/madame
O C É A Le plancton océani-que nous respirons. L’océan * absorbe un tiersN que fournit la moitié de l’oxygène de la mer apportent les protéines indispensables à des milliardsd de nos émissions de gaz à effet de serre. Les produits e d ’ h u m a i n s .l ’ o c é a n s e ra i t u n p ays , l a s e p t i è m eé ta i t S ’ i l des milliers de substances médicamenteuses utiles contre la douleur, le VIH,v puissance économique du monde.Les chercheurs y ont déjà identifié sont de puissants stimulants et antidépresseurs. Les vagues et le vent peuventi Alzheimer, certains cancers… et j’en passe. Se baigner, respirer l’iode, voir la mer produire plus d’énergie que nous ne saurions en consommer. La beauté et le mystèree de l’océan, la majesté d’une baleine ou le sublime vol d’un albatros enchantent nos rêves et nos poètes. Sans océan sain et vivant, la santé et la stabilité des communautés humaines sont menacées.Pourtant, pollution, surpêche, dérèglement climatique, bétonnage des littoraux mettent à mal chaque jour ce précieux capital de vie.Les deux tiers des espaces marins subissent de forts impacts, 90 % des espèces commerciales sont en état de surpêche (ou à la limite), un camion-poubelle de plastique finit chaque jour en mer… On se croise les bras ? Non !La nature est bonne fille. Dès qu’on la laisse respirer, elle reprend des couleurs.Nombre d’entre nous ont noté sa vitalité durant la période de confinement. En mer, une aire marine protégée bien gérée, c’est l’assurance de la vie qui revient. Concrètement, comme consommateurs et citoyens, nous pouvons agir : consommer modérément du poisson, privilégier la pêche locale, faire la chasse auplastique,semobilisercontrelesatteintesenvironnementales,lespollutions agricoles ou industrielles, le béton à outrance, la destruction des zones humides et des marais côtiers, apprendreànos enfants às’émerveiller et à respecter ce milieu. Les humains sont à l’origine des pro-blèmes, mais ils sont ceux qui œuvreront aux solutions. Depuis quatre milliards d’années, l’océan veille sur la vie, donc sur nous. À nous de veiller sur lui.ö
PARISABELLE AUTISSIER,NAVIGATRICE, AUTEURE ET PRÉSIDENTE DE LA FONDATION WWF FRANCE/ILLUSTRATIONMARCANTOINE COULON Dernier ouvrage paru : « Oublier Klara », Éditions Stock. * Célébrée le 8 juin, la Journée mondiale de l’océan vise à promouvoir un projet de gestion durable de la mer. worldoceansday.org madame7 FIGARO
Courrier/madame
TOUT CE QUE VOUS AVEZ ADRESSÉ AU MADAME ET LIKÉ, TWEETÉ, FOLLOWÉ, POSTÉ, FORWARDÉ, COMMENTÉ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX.
QUELQUES GRAMS DE MADAME LE MEILLEUR DE @MADAMEFIGAROFR
#Chocolat
#Flowers
#MAD
#ArcDeTriomphe
#MadameLoveChain #Masque #TalentsCachés #MadameEstDeMeche AvecJohnNollet Des artistes, du bien-être et des vues imprenables : ne manquez rien de l’espritMadame Figarosur notre compte Instagram !
SO HEALTHY ! Votre numéro Spécial cuisine et ses recettes qui boostent ont sauvé mes derniers jours de confinement (votre édition du 8 mai) ! Je n’avais plus d’idées originales et saines, face aux deux kilos pris durant ces dernières semaines. Votre tartare végétarien, le tofu et ses légumes sautés ont, entre autres, comblé sainement mes envies de grignotages en télétravail forcé. Coraline V. (Paris)
LE SEL DE LA VIE Quelle bonne idée d’avoir offert à vos lectrices ce week-end (votre édition du 8 mai) ce numéro entier Spécial cuisine ! En période de confinement, et alors que se poursuit pour un moment encore le télétravail, c’est une agréable aubaine. Ces dizaines de recettes, aussi alléchantes les unes que les autres, ont fait la joie, cette fin de semaine, de ma famille. À refaire ! Aurore A. (internaute)
LU SUR FACEBOOK Conséquence directe de la crise sanitaire, la quête de sens et le bienêtre au travail risquent désormais de peser davantage dans la balance. De plus en plus d’actifs inventent des solutions pour se tricoter une vie sur mesure en accord avec leurs valeurs et leurs besoins. Nos lectrices réagissent :
« Un choix que je n’ai pas regretté pour ma part. » Muriel P.
« J’ai choisi ma carrière professionnelle dans ce but. » Véronique F.
« L’idéal serait que cela s’applique à tous les corps de métier. » Sophie B.
POUR NOUS ÉCRIRE : courrierlecteurmadame@lefigaro.fr OUMADAME FIGARO, COURRIER DES LECTEURS, 14, BOULEVARD HAUSSMANN, 75009 PARIS.
8madame FIGARO
PHOTOS INSTAGRAM @MADAMEFIGAROFR ET FACEBOOK @MADAMEFIGARO. PICTO IVAN SOLDO