Le Point du 06-06-2021
136 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Le Point du 06-06-2021

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
136 pages
Français

Informations

Publié par
Date de parution 06 juin 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 41 Mo

Exrait

ExclusifAbdelmadjid Tebboune, le grand entretienCe que le président algérien a dit à Kamel Daoud et à Adlène Meddi sur son pays, l’islamisme, le Maroc et la France…
www.lepoint.frHebdomadaire d’information du jeudi 3 juin 2021 n° 2546 - 5
Laurent Wauquiez,Michel Barnier, Xavier Bertrand, Emmanuel Macron, Valérie Pécresse,Édouard Philippe(sans compter les autres).
5,00 F:
- 2546 -
L 13780
Quiseralecandidatdeladroite? Enquête sur la bataille centrale de la présidentielle 2022 Comment ils cherchent de nouvelles idées
ALLEMAGNE : 6,40 € - BENELUX : 5,30 € - CANADA : 8,30 $CAN – SUISSE : 7,20 CHF - DOM: 5,20 € - TOM: 920 CPF - ESPAGNE/GRÈCE/ITALIE/PORTUGAL CONTINENTAL : 5,50 € - MAROC : 48 MAD – TUNISIE : 9 TND - CÔTE D’IVOIRE/CAMEROUN/GABON/SÉNÉGAL : 3 900 CFA Évasion : le sens du voyage Julia de Funès : l’ère du télétravail
ÉLODIE GRÉGOIRE/ABACA (X4). VIRGINIA MAYO/AP/SIPA. STÉPHANE LEMOUTON-POOL/ABACA. FAROUK BATICHE/RÉA
La collection Fifty Fathoms matérialise la passion de Blancpain pour le monde sous-marin qui s’est initialement exprimée en 1953 avec le lancement de la première montre de plongée moderne.
Tout au long de l’histoire de la Fifty Fathoms qui s’étend sur près de 70 ans, la Marque a tissé des liens étroits avec des explorateurs, des photographes, des scientifiques et des spécialistes de l’environnement. Ces affinités l’ont incitée à apporter un appui substantiel à d’importantes activités dédiées à l’exploration et la protection des océans.
Ces initiatives sont réunies sous l’appellation Blancpain Ocean Commitment.
© Photographe : Laurent Ballesta/ Projet Gombessa
C O L L E C T I O N Fiy Fathoms
20 PLACE VENDÔME 75001 PARIS  TÉL : +33 1 42 92 08 88
L’éditorial de FranzOlivier Giesbert
Le «sinistrisme» de cette gauche qui joue Le Pen
Mitterrand, réveille-toi, ils sont devenus fous !De même que la France aurait besoin d’un nou veau de Gaulle qui la remette debout et la réforme de fond en comble, il faudrait à la gauche un avatar de Mitterrand qui la réinvente.
Pour bien avancer,une démocratie a besoin de deux pieds : la droite pour produire et la gauche pour redistribuer. Force est de constater que, si la première n’est pas bien vaillante, la seconde part en biberine, comme on dit à Marseille.
Les grosses lunettes idéologiquesde la gauche l’empêchent de voir la réalité. Plus les policiers sont attaqués ou égorgés par des islamistes appelés désor mais « schizophrènes radicalisés », plus elle dénonce les « violences policières », à l’image infatuée d’Audrey Pulvar, tête de liste socialiste en ÎledeFrance, qui ju geait« glaçante »la manifestation d’une profession qui pleurait ses morts !
Appartenant désormais à la famille des psit-tacidés, comme les perroquets,la gauche s’en tient au même discours gnangnan, entre déni et rado tage : c’est vrai au PS, chez les « escrologistes » d’EELV, à La France insoumise ou dans les puissants médias offi ciels de la bienpensance. Un exemple parmi d’autres : tandis que des Français sont régulièrement tués dans notre pays parce qu’ils sont juifs, elle s’est obstinée à ma nifester, pour des raisons bassement électorales, contre l’islamophobie qui, jusqu’à nouvel ordre, n’a pas tué.
Après avoir torpillé François Hollande,il y a quatre ans, au nom de la pureté et de la « gauchitude », une partie des frondeurs est allée à la soupe chez Em manuel Macron, où elle a été bien servie, tandis que le reste de la gauche s’est subdivisé façon puzzle en une multitude de chapelles plus à gauche les unes que les autres, s’éloignant ainsi de toute perspective de retour au pouvoir. Tels sont les effets de son « sinistrisme ».
Le « sinistrisme » – à ne pas confondre avec la sinistrose –est un extraordinaire néologisme, plus actuel que jamais, forgé en 1932 par Albert Thi baudet à partir du latinsinistram(gauche). Professeur érudit, drôle et bon vivant, cet homme était le grand critique littéraire de l’entredeuxguerres – sonGustave Flaubertest un classique – qui effectua plusieurs incur sions géniales dans la politologie. Notamment en ré
sumant, en une seule expression, un travers politique de la France qui aura duré plus d’un siècle.
La pente douce de la gaucheselon Thibau det (1) est de suivre un mouvement sinistrogyre, tou jours plus à gauche toute. Au siècle dernier, le Parti radical fut peu à peu repoussé vers la droite par les so cialistes de la SFIO, qui furent ensuite supplantés par les communistes, euxmêmes détrônés, ces dernières décennies, par les trotskistes, puis par La France insou mise, comme dans une histoire sans fin.
La droitec’est aussi sa chance – n’a jamais subi très longtemps des poussées dextristes – d’après le latin dextram(droite). C’est pourquoi elle a tendance à raser les murs et peine à s’assumer vraiment. La preuve, le mot « droite » est rarement apparu, au cours de l’His toire, dans les noms de ses groupes parlementaires au PalaisBourbon. Entre quelques retours en arrière, nous avons donc vécu avec une droite de moins en moins à droite et une gauche qui dérivait de plus en plus à gauche, triste exception française.
« Il est loin le temps où la gauche pariait sur l’émancipation de l’individu »,écrit Céline Pina, ancienne élue socialiste, dansCes biens essentiels(2), un bijou de sincérité. Et d’ajouter :« Aujourd’hui, elle mise sur la gestion du troupeau. »Même s’il ne faut jamais dire jamais, on ne voit pas comment cette gauche couchée, idéologiquement à la ramasse et aux mains de doctri naires, pourrait marquer des points aux régionales ou à la présidentielle.
Robespierriste, fascinée par la violence et coupée du pays réel,la gauche de cette gauche n’a plus qu’une seule carte, conforme à ses aspirations apocalyptiques, qu’elle jouera sans doute à fond en 2022, mais en veillant à ce que ça ne se voie pas trop : l’élection de Marine Le Pen, qui rebattrait le jeu et lui permettrait de se refaire une santé, en attendant le Grand Soir. La présidente du Rassemblement national s’étant banalisée, les arguments moraux d’antan ne se ront plus pertinents. Quant au « front républicain » « Tous contre le RN »–, on peut douter qu’il fasse recette.
Marine Le Pen aussi aura ses « idiots utiles » qui tableront sur l’hystérisation et la « trumpisation » du pays. Voyez comme ils frétillent déjà…§ 1.Réflexions sur la politique,Bouquins. 2. Bouquins.
Le Point2546 | 3 juin 2021 |5
ÉDITO
Si je t’oublie, Kigali…
lestdifficiledereprendresonsouffleensortantduMémorialvers la région de Nyamata, dans le sud du pays, moins I du génocide contre les Tutsis de Kigali. Parce quel’histoirehospitalière. Parmi les déportés, la romancière Scholastique qu’il raconte est suffocante – notamment la partie, insoute Mukasonga, qui a écrit des pages sublimes et déchirantes nable, consacrée aux enfants –, mais aussi parce qu’on y sur cet épisode, notamment dansLa Femme aux pieds nuset apprend beaucoup de choses. dansInyenzi ou les Cafards(3). Car, oui, les Tutsis étaient Il y est, au passage, question de la France. Emmanuelappelés« cafards »… Elle raconte les jeunes hommes traînés Macron a d’ailleurs eu raison de regarder cette réalité en face.derrière les camions, les corps de Tutsis assassinés jetés dans Sinotrepaysn’estévidemmentpas« complice »,ausensqu’ille lac voisin.« Longtemps,se souvientelle,en puisant de l’eau, aurait souhaité le génocide, ses représentants ont commisnous avons trouvé, dans nos calebasses, des lambeaux de chair des erreurs et des fautes, regardant trop longtemps ailleurs.et de membres putréfiés. »C’était dans les années 1960… Pourunpays,laFrance,quientendencore–etc’estheureux–De cette longue marche vers l’horreur ont été tirées des peser sur la marche du monde, il est utile de savoir qu’on ne leçons au Rwanda. Aujourd’hui, il n’y est pas permis de se peutsedéfausserlorsquecelatournemal.EmmanuelMacronprévaloir de sa qualité de Hutu ou de Tutsi dans le débat a bien fait d’achever ce processus, initié par Nicolas Sarkozy public autrement que pour évoquer l’Histoire. Une règle – qu’il aurait d’ailleurs pu citer lors de son discours –, de re qui s’explique facilement dans ce pays où près d’un million connaissance des faits. Il eût certes été préférable qu’il ne tîntde personnes ont été massacrées en quelques mois. Il n’em pas quelques semaines auparavant, sur la chaîne américainepêche, il n’est pas interdit de méditer sur cet universalisme CBS, des propos généraux et malhabiles dans lesquels il se rwandais, et sur la raison pour laquelle la notion de race ou disaitfavorableà«déconstruirenotrepropred’ethnie est bannie en politique. Le Mé histoire », empruntant un vocabulairemorial de Kigali, qui comprend d’ailleurs L’histoire du Rwanda proche de celui des tenants d’une repen une section sur les autres génocides du e nous rappelle que tance systématique et idéologique, au XX siècle, notamment celui des juifs et risque d’ailleurs de troubler ou de diluer celui des Arméniens, n’a pas qu’une superposeruneluttele sens du propos – important, lui – de vocation nationale. L’histoire qu’il narre des races à une lutte Kigali. Mais ce dernier était juste. nous rappelle, entre autres, que super Si ces errances sont évoquées dans le poser une lutte des races à une lutte des des classes n’augure Mémorial de Kigali, celuici va bien au classes n’augure rien de bon. La leçon rien de bon. delà. Il instruit par exemple sur la genèse vaut pour tous, partout dans le monde, de la tragédie. Jean Hatzfeld a rapporté y compris les apprentis sorciers du nou cette analyse d’une survivante, Claudine Kayitesi :gé« Un veau « racialisme », en Occident, qui ne savent probable nocide n’est pas une mauvaise broussaille qui s’élève sur deux oument pas tous quelle matière ils manipulent. Autant de trois racines ; mais un nœud de racines qui ont moisi sous terre sansraisons, et bien plus encore, pour ceux qui en ont l’occasion, personne pour les remarquer »de se rendre à Kigali et d’y visiter le Mémorial du génocide.(1). Alors, qu’estce qui a moisi ? On apprend, au Mémorial, comment les colonisateurs Et puis, en sortant, de se promener dans ce pays étonnant, allemands, puis belges, ont structuré progressivement la qui a certes du chemin à faire sur le plan de la démocratie, société rwandaise autour de la notion de race. D’un systèmemais qui est devenu plutôt prospère, technophile et écolo. qui s’apparentait plutôt à un assemblage de clans et de castesEtd’entendreladernièreleçonrwandaise,revigorantecellelà, a été façonné un autre, cette fois avec un prisme ethnique, de la vie qui reprend sur ces collines autrefois arrosées de transposé – cela aura des conséquences – à l’état civil. Ainsi,sang. Sans rien oublier, bien sûr.« Ibuka », diton làbas, c’est dès les années 1930, les mentions Tutsi, Hutu ou Twa figu àdire : « Souvienstoi. »§Étienne Gernelle raient sur les documents d’identité. Cette catégorisation a d’abord été utilisée pour l’administration du pays, faisant(1) Lire, de Jean Hatzfeld : « Dans le nu de la vie » (2000), « Une saison de machettes » (2003), au Seuil, et « Là où tout se tait » (2021), chez Gallimard. des Tutsis une élite relais. Puis, à l’approche de l’indépen (2) Belin, 2016. dance (1962), le mécanisme s’est inversé, et fut retourné (3) Gallimard, 2006 et 2008. contre la minorité tutsie. Un « Manifeste des Bahutu », en 1957, associait ouvertement la race et la question sociale. En 1959, encouragée par une nouvelle génération de missionnaires, fut promue une « révolution sociale »,«Le Point des idées»détailléeparMarcelKabandaetJeanPierreChrétiendansChaque dimanche à 14 heures, sur LCI. le remarquableRwanda. Racisme et génocide (2), qui s’estUne émission proposée par LCI des etLe Point, animée par Sonia Chironi transformée en haine raciale. Les persécutions antiTutsis et l’équipe duPoint. ont alors commencé, et avec elles les premiers pogroms. Au même moment ont débuté les déportations de Tutsis
6| 3 juin 2021 |Le Point2546
3
0
5 6 11 12
16
3038
404446
50
60
66
71
7276
788286
ExclusifAbdelmadjid Tebboune, le grand entretienCe que le président algérien a dit à Kamel Daoud et à Adlène Meddi sur son pays, l’islamisme, le Maroc et la France…
ww.welponif.tr564-°5212nn20juidi3jeuudnoitamrofnideirdamadoebH
LeruatnWuaquei,z ciM h le aB nr i ,re aXvireBertrnad,mE am n leu M ca or ,n aVléieréPcrses,edÉuoradhPiplipe(sanscomptlreasetuer).s
Qui sera le candidat de la droite ? Enquête sur la bataille centrale de la présidentielle 2022 Comment ils cherchent de nouvelles idées DOLÉGEIOGÉRIRE/ABAAC(X4).IVGRNIAIMYA/OPAS/PI.ASÉTHPNAELEMUOTON-POLO/ABRAF.ACAITABKUOCEHR/AÉ Évasion : le sens du voyage Julia de Funès : l’ère du télétravail
L’éditorial de FranzOlivier Giesbert L’éditorial d’Étienne Gernelle La chronique de Patrick Besson Les éditoriaux de Luc de Barochez, Nicolas Baverez, PierreAntoine Delhommais Le point de la semaine
EN COUVERTURE Qui sera le candidat de la droite ? Sébastien Lecornu : « Nous devons refuser l’“archipélisation” de la majorité présidentielle » Et pourtant, il y a des idées... La droite boude ses présidentiables La France d’Hanouna
MONDE Interview du président algérien Abdelmadjid Tebboune : « Ce que nous voulons, c’est une mémoire apaisée, reconnue »
SOCIÉTÉ Karim Benzema, une histoire française
ÉCONOMIE Au Guilvinec, les pêcheurs entrent en résistance Étatmajor : Consultants Immobilier
SCIENCES L’IA s’invite à la ferme Neuroplanète 2021 : un cerveau fort pour rebondir
CULTURE Exposition : divines divas ! Art : Carnavalet, le making of Musique : Clara Luciani, la bandeson de notre liberté retrouvée
90
9294
9697
98
99
SOMMAIRE2546
Festival(Les Ailleurs): quand le virtuel devient vivant Livre : Javier Cercas passe au polar Horssérie Frédéric Dard : Patrice Dard ouvre la boîte à souvenirs Récit (S.desHorts):tendre était leur vie Littérature : la Comédie du livre mise sur la jeunesse Roman (A. de ClermontTonnerre) : les amants fous du cinéma La Minute antique de Christophe OnoditBiot :satrape 2021
STYLE 102 Évasion : le sens du voyage 118: Bell & Ross 0392 Red Radar Montre 120 Auto : Mercedes EQA 250 122 Vente : un De Vinci chez Christie’s
124Le blocnotes de BernardHenri Lévy
126Jeux : Bridge & Mots croisés
LE POSTILLON 127 Julia de Funès : « Le télétravail a désacralisé le travail » 130 Jérémie Gallon : Kissinger, notre boussole 132 Paul Sugy : « L’antispécisme est une impasse nihiliste » 134 L’Occident ensablé, par Kamel Daoud
Les éditions locales du « Point »
ChantiersnavaslL’heure des choix
Johanna RollandaL«téricuséetsundrotipourchacun»
ww.lweopi.nftreHideriadamodbjeudontimaornfudi3juin2021°n2456 SPÉICLA 2 8 SEGAP ne ednif j lanruo Nantes Ce qui se mijote Dénconmee.nt eLiauqsedtnAillesetlesfauemx«Aenuax» ed lnaD ei erunPetiactBkr ouc.niah
Nosnouvellesadressespourbiendéconner Rég io n ales : la g u erre d es éco lo g ies V in s : su r la ro u te d u m u scad et
Immobilier Lesquarteisrenvogue
InsécuirtéRetour à alMossona,prèsMarcon
wwe.lwoptnif.reHdbmodaiaredinformationudduej3iniuj022n°15426 Montpelliee ifnAPnGedESr PS É IC LA 3 2 Et maintenant ? uoj nr la
Dnocéenenmt.LaviereerpdndnaselqaurdriteescuÉl.nos Les grands projets de relance La m édecine du futurMichaëlDelafosse:cequlimjiote LEÉSCRIVAINSDERETOURÀMONTPELILER!
Le Pointéôîà éét ààîLe Pointp àcéîcô 5015  và ✏✎ ❙ ❞ ✱ ✏ ❛ ✑ ✑✒ ✏ ✳ ✝ ✡ ✞ ✄ ✝② ✝☎✂ ✡ ✄ ✞ � t îc U ✑ ✔ ✔ ✓ ✩ ✳ ❆ ✑✕ ✑ ✖ ❛ ❛ ♠ ✖ tttt117 .F.K. i’ 11430 p ôŝ à Jààîcà pôŝ offîc pos s àéŝ  PWVZXY[\ss^]_[ZV`C 117 .F U ❆ ❆ ✖ ✏ ❛ ✑ ✖ ✎ ✳ ✖ ✏✎ ✎✎ ✏ ✳ ✳ ❆ ✑ ✑ ✏ tqtréôyîgLe Point ❛❛ ♠ ✏❛ ✉ ✈ ✎✎ ✔ ✇ ✳ ✔ ✓ ✳✎ ♥ ☛ ✥ ❦ ✐ ✆ , ❤ ✥ t ✥ ✝ ✡ ☞ ✁ ✥✆ ✂ ✝ ✞✂ ✁ ✁ ✥ ✝ ☎☎ ✝ ✝t ûîché écy ❆ ✏ ❛ ✳ ④ ❛ ⑤ ✕ ✑ ✑ ③ ✳ ⑥ ✔ ✌ r ✝☎ ✥ ✂ ✞ ✝ ✥✄ ✝� ☎☛ ✝ ☞� Céîfîcà ôhîŝà ✕ ✑ ③ ✒ ✳ ✑ ✌ ✥✡t �✞ ✝ ✥✄ � ✝ ⑧⑦ ✐ ✌✂ ⑧ t ✥✡ ✌ ,013 k é. ⑨ ☞ ✥⑩ ✂ ✌ t ☎✝ ✡ ✁✆ � ✡ ✆ ✁ ✓✔ ③ ✱ ✎ ✔ ✖ ④ ① ❛ ✑ PRINTED IN FRANCE.e 13 ✇ ✎ ✳ ✁ ☎ � ✝ ✝ ❦ ❧ t ✂ ✝ côûv ôûv ôvécéCÔ ➓➒➏➌ ➑➐➎ ➌ ➍➊ ➊ ➋ ➎ ➣ ➊ → ➊ ➑➎➔ ↕ ➙ ↔ ➛ → ➊ ➌ ➙➝➜ qûàî à ❛ ✑ ➟ ➞ ❛ ✑ ❛ ❛ ✖ ➠ tttàôèŝ v àôèŝ ééŝ. ÎÍÐÑÏ
À nos abonnés Poursuivez votre lecture et accédez gratuitement à tous nos contenus en ligne sur le sitelepoint.frou l’application Le Point. Créez votre comptelepoint.frà l’aide de votre numéro d’abonné, imprimé sur l’emballage de votre journal.
Scannez ce QR code pour vous connecter facilement.
L’échappée belle duPoint!
À l’occasion du déconfinement, prenez l’air avec les derniers hors-séries duPoint!
En vente en kiosque et sur boutique.lepoint.fr
Prendre soin de soi et RENAÎTRE ICI
C O N S E I L S
en AuvergneRhôneAlpes
0 800 739 800 ...bigbang.fr © www.TristanShu.com / AuvergneRhôneAlpes Tourisme
Du lundi au vendredi de 9h à 18h Des professionnels de santé formés aux bienfaits de nos différents territoires pour vous guider dans votre choix de destination et d’activités et faire de votre séjour l’occasion d’un ressourcement inédit.
Vous faire du bien, tout en vous faisant plaisir : besoin de respirer et de se déstresser, envie de manger plus sain, de bouger et redécouvrir des sensations physiques. Auvergne-Rhône-Alpes, du sommet des Alpes aux volcans d’Auvergne, vous proposedes destinations et des activités bienfaisantes et régénérantes pour prendre soin de soi.
Le rocher du Charbon en SavoieMontBlanc
auvergnerhonealpestourisme.com
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents